7 Matching Annotations
  1. Jun 2017
    1. — Des considérations sur les diagnostics n'ont aucune portée à ce propos, Jean-Philippe Piat. Il est proscrit à l'Administration de prendre connaissance de diagnostics même présentés spontanément, pour l'exercice de la représentativité.

      < < — Des considérations sur les diagnostics n'ont aucune portée à ce propos, Jean-Philippe Piat. Il est proscrit à l'Administration de prendre connaissance de diagnostics même présentés spontanément, pour l'exercice de la représentativité. — La question des diagnostics est la "tarte à la crème" de la représentativité alors que strictement personne n'a à y mettre son nez (ce serait le nez dans la tarte ^^) d'autre façon que selon les règles de droit qui régissent la représentativité de droit public nécessitant des associations remplissant des conditions connues depuis des années qui se comptent en siècle(s). (Le présent Groupe est "Science, Droits" :-), et si le cas échet, penser que la question pourrait ne pas être réglée depuis belle lurette par le droit ne serait pas sérieux.) — Cela ne présente aucun intérêt possible de soulever la moindre question sur la qualité représentée ("l'autisme"), tant qu'il ne s'agit pas d'abord d'association(s) remplissant les conditions de la représentativité, ce qui n'est, en l'occurrence, pas le cas, déjà s'agissant des statuts : pas besoin d'examiner plus loin quand déjà les statuts ne remplissent pas les conditions requises par le droit de la représentativité. Tout ceci est détaillé dans cet article et dans les sources y mentionnées par liens : http://frdm.fr/2017-05-31-o-Representativite-associative-Porter-a-la-connaissance-du-President-de-la-Republique-du-Gouvernement-etc — Tant qu'il n'y a pas d'association remplissant les conditions de la représentativité, il n'y a que des individus qui prétendent ce qu'ils veulent et des individus qui contestent ce qui leur chante : c'est indifférent à propos de la représentativité qui ne peut exister que s'agissant d'associations, et en toute hypothèse la prise de connaissance de diagnostics de ces personnes est/serait un abus quel que soit le prétexte. — Par conséquent discuter de leurs diagnostics ou pas diagnostics est sans portée (d'autant plus qu'il n'existe nulle obligation de disposer d'un diagnostic pour quoi que ce soit à propos de représentativité et même en général : il est impossible dans ces conditions, de se préoccuper de diagnostics, et c'est même, par hypothèse, un abus). — Donc, diagnostic ou pas, je dispose pour ma part d'un indice imparable ^^ pour confirmer que les personnes en question sont super-autistes : leur acharnement d'intérêt absolument restreint, passionné même, à refuser de respecter le droit de la représentativité encore mieux que tous les non-autistes réunis qui refusent de le respecter et refusent encore plus d'en savoir quoi que ce soit. — Et ils sont tellement super-autistes (de haut niveau d'autisme ^^) qu'ils portent à la perfection de systématisation logique le refus brouillon et maladroit qu'on trouve chez les non-autistes, de respecter le droit de la représentativité. Par conséquent, on a là une manifestation d'ultra-autisme absolument massif. Leur autisme est irréfragable ^^ > >

    1. sur les plateaux de télévision

      Aggravation extrême à la radio : France Inter 2017-05-16, https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-16-mai-2017

      Post : https://www.facebook.com/groups/autisme.controverses/permalink/2422341754573202/

      Mes commentaires sous le post :

      François-Régis Dupond Muzart — Très important à écouter, pour la raison essentielle que cette émission est grotesque et malfaisante : Albert Algoud qui intervient peu après le début, est malfaisant. Cette émission professe une doctrine eugéniste sur l'autisme. Le pire du pire comme émission "grand public". J’aime · Répondre · 9 h François-Régis Dupond Muzart François-Régis Dupond Muzart — << Les usagers, ce sont les parents >> : de la fraude cette émission, tout simplement, de la propagande de fraude. J’aime · Répondre · 9 h François-Régis Dupond Muzart François-Régis Dupond Muzart — << Les autistes, des handicapés mentaux >>… on est chez les tarés, dans cette émission. J’aime · Répondre · 9 h François-Régis Dupond Muzart François-Régis Dupond Muzart — (Je suis en train d'écouter, je commente au fur et à mesure…) J’aime · Répondre · 9 h François-Régis Dupond Muzart François-Régis Dupond Muzart — << J'ai eu un deuil à faire : l'enfant de l'avenir >> : mais c'extra, on est chez les psykk, et avec Laurent Savard qui ne réagit pas là dessus et qui en rajoute sur la fraude scientifique sur l'autisme. J’aime · Répondre · 8 h

    1. Transcription

      — Seuls propos d’Emmanuel Macron dans ce domaine (l'autisme) qui présentent des difficultés de « terminologie substantielle », ici passages mis en romain. Les autres vidéos dans ce domaine sont admirables en tout, d'une terminologie substantielle impeccable. Ici, il pourrait s'agir d'un texte préparé à l'avance et par des personnes qui ignorent la connaissance qui s'entend dans les autres vidéos dans ce domaine, lors de réunions publiques.

    2. les familles, avec les associations, avec celles et ceux qui vivent l’autisme au quotidien

      S'agissant du << travail avec >> consécutif à << projet, programme >>, l'ordre des interlocuteurs mentionnés est inverse de celui prévu par le droit.

      [Seuls propos d’Emmanuel Macron dans ce domaine (l'autisme) qui présentent des difficultés de « terminologie substantielle ». Les autres vidéos dans ce domaine sont admirables en tout, d'une terminologie substantielle impeccable. Ici, il pourrait s'agir d'un texte préparé à l'avance et par des personnes qui ignorent la connaissance qui s'entend dans les autres vidéos dans ce domaine, lors de réunions publiques.]

  2. May 2017