9 Matching Annotations
  1. Apr 2020
    1. L’inconscient des pulsions est encadré pour que le match soit parfait. L’imprévu et l’inconnu de l’altérité sont réduits. L’amour de Swann pour Odette dans « La Recherche » de Proust devient presque impossible

      Argument épistémique comparatif Le propre du numérique est de mettre de la distance entre ce qu'on vit derrière l'écran et la réalité. Ainsi, même en essayant de paramétrer nos désirs, nous serons toujours confrontés à la réalité de la "vrai vie" et la personne choisie pourrait ne plus correspondre aux critères que l'on avait établis.

    2. La révolution numérique est incontestablement disruptive dans le domaine amoureux : les corps et les imaginaires sont libérés des tabous traditionnels ; la recherche de partenaires est affranchie et des limites de l’ignorance constitutive de la condition humaine pré-numérique

      Argument rhétorique

    3. L’amoureux digital ne serait-il épris que de lui-même ?

      Question argumentative Si on suit le raisonnement au-dessus c'est donc le retour à la raison qui provoquerait ce narcissisme dans la quête de l'amour.

    4. La misère sexuelle et la solitude subie sont elles aussi en recul : tout est affaire d’activité sur Internet. Armé d’un smartphone et d’une bonne appli, Platon pourrait proclamer les désirs humains à l’abri du malheur.

      Argument épistémique abductif: S'appuie sur l'idée de Platon selon laquelle désirer nous fait souffrir car assouvir tous nos désirs est impossible. Avec le numérique les désirs deviendraient accessible. Pas d'accord : Ce n'est pas parce que l'on peut y accéder qu'on y accède réellement.

  2. Mar 2020
    1. Mais elle démultiplie les champs pour de nouveaux jeux de l’amour et du hasard.
    2. De prime abord, les outils de l’amour numérique semblent supprimer le tragique

      Pas d'accord. Sous-entendu que les relations qui s'y construisent seraient moins passionnées ?

    3. le tragique des amours impossibles est aboli, la misère sexuelle appartient à un âge révolu et la solitude n’est plus jamais subie.

      L'ère digitale a bouleversé certes notre conquête et notre rapport à l'amour mais de la même façon que les relations qui se nouent dans le numérique, la peine et la souffrance que ces relations provoquent, ainsi que la solitude, existent toujours. Voir article dans l'express sur l'augmentation des célibataires en 40 ans.

    4. Meetic, Happn, Tinder, Grindr ou encore Gleeden

      Réducteur : l'amour à l'ère du digitale se limite donc aux sites de rencontre ? Qu'en est-il des relations exclusivement virtuelles, des réseaux sociaux comme Facebook dont la finalité n'est pas une rencontre amoureuse mais qui peut aboutir à cela. De plus il serait intéressant d'analyser comment nos nouveaux modes de communication numériques (Sms, chats etc...) influencent également notre rapport à l'amour.

    5. Les sites de rencontre ont assurément donné un nouvel élan à nos quêtes amoureuses, à nos recherches matrimoniales et, bien sûr, à nos vagabondages sexuels

      Thème du questionnement. Comment le numérique ou plutôt les sites de rencontre ont bouleversé notre rapport aux relations amoureuses et intimes.