1,793 Matching Annotations
  1. Jul 2020
    1. localisée sur le site de l’Université de Montréal.

      peut être enlever pour alléger la phrase je pense

    2. ce volume

      cette thèse ?

    3. (Bibliothèque des Sciences Humaines)

      préciser de l'Université de Montréal

    4. vière »(Merleau

      espace manquant

    5. esprit)

      virgule après parenthèse fermante

    6. Mais il nous faut maintenant revenir au problème de l’expression qui marque l’éternel commencement, l’univers en perpétuelle création.

      Je ne suis pas sûre de saisir l'idée ici

    7. s »1

      je mettrai le contenu de la note dans le texte à la fin de la phrase

    8. Proust

      peut-être plus précis : La Recherche

    1. , Francisco J

      pas de point à J ?

    2. ntentionality : An Essay in

      pas d'espace

    3. À la recherche du temps perdu: Littérature et savoirs en 1900 : une pen

      tittre en italique et espace

    4. évenement corporel

      événement

    5. hotographiques: l’invent

      espace

    6. L’Œil et l’Esprit.

      lorsque cité plus haut, il n'y a pas de majuscule à "esprit"

    7.  Quantique »

      tu ne mets pas "Article "..."" ?

    8. ’Instinct’

      guillemets anglais

    9. n neuroscientifique: ces artistes

      espace

    10. Brain : How Body and

      idem

    11. se Halfway : Qu

      pas d'espace avant les deux points

    12. de prés

      près

    13. chercheur.e.s

      il ne me semble que l'écriture inclusive soit présentes partout...

    14. , c’est à l’écrivain qu’il revient de restituer la complexité de l’expérience intérieure.

      je ne suis pas sûre de la rhétorique de cette phrase

    15. Antoine Compagnon, « Entretien », dans Philosophie magazine : Hors-Série, n° 16. Paris, décembre 2012, p. 89.↩

      insérer référence clef bibtex dans le texte

    16. (Francisco J 1996, 71).↩

      J. ?

    17.  (Francisco J 1996, 113

      J. ?

    18. Plus récemment, dans la psychologie contemporaine, Louise Barrett, dans le sillage des études de James Gibson sur la théorie de l’affordance, montre que le cerveau ne peut être comparé à une machine Turing. L’homme, dans sa corporéité, est plus qu’un organisme récepteur d’un ensemble de signaux sensoriels qui sont convertis en impulsions électrochimiques traitées dans le cerveau humain. Au contraire, l’homme se caractérise par la réciprocité des liens qui s’établissent entre lui et le monde. Dans les mots de Barrett, « our understanding of the world is grounded in - and built up from - our ability to act in it, so that even the most abstract of ideas reflect what our bodies can physically achieve » (2015, 113). Des objets techniques, tels que le gouverneur Watt nous permettent de mieux comprendre l’intégration dynamique du corps humain à son environnement : « Dynamical systems [ajoute Barrett] present us with more useful means for understanding and thinking about physically embodied environmentally embedded organisms than do standard computational models » (2015, 130). Or si l’apport de la psychologie en général ne peut être minoré dans le cadre de ma recherche, elle a ses limites dans la mesure où, comme le note assez bien Merleau-Ponty, « elle place la conscience perceptive au milieu d’un monde tout fait » (2008, 73), c’est à dire un monde dont la présence n’est pas interrogée. James Gibson et Louise Barrett proposent des thèses qui vont à l’encontre du consensus en psychologie et des approches connexionnistes et computationnelles.↩

      c'est une note relativement longue, peut-être intégrer une partie dans le texte ?

    19. ’oeu

      e dans o

    20. Henry Bergson, Matière et mémoire [1939]. Paris : Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », 1993, p. 27.↩

      clef bibtex

    21. cette croyance fait écho à la critique que Bergson adresse aux localisations cérébrales dans L’âme et le corps (1912) (Tadié 1999, 77).

      Je ferai une nouvelle phrase

    22. (Francisco J 1996, 53).

      idem

    23. co J

      un point à J ?

    24. et non la conscience

      je la mettrai entre virgule

    25. que «

      qu'

    26. (III, 374) cité par Tadié,  (1999).↩

      à insérer dans le texte plutôt

    27. linscription

      l'

    28. 6, 54), e

      point virgule plutôt

    29. pas saisir

      pas de

    30. e. « Entre ces jeunes filles – nous apprend-il – tiges de roses dont le principal charme était de se détacher sur la mer, régnait la même indivision qu’au temps où je ne les connaissais pas et où l’apparition de n’importe laquelle me causait tant d’émotion, en m’annonçant que la petite bande n’était pas loin » (II, 296).

      deux points et citations en retrait peut-être

    31. (Bertrand 2000, 262). Cité dans Safa (2009, 7).↩

      je ferai qu'une seule parenthèse

    32. Partant du phénomène physique du comportement des vagues qui présentent différents modèles de diffraction – par exemple les formes qui apparaissent lorsque nous jetons une pierre dans un volume aqueux – et qui résultent de la réaction des vagues en rencontrant un obstacle (2007, 28)

      c'est une phrase nominale ?

    33. anamorphoses40.

      je pense qu'il faudrait développer un peu cette association à l'anamorphose, selon la définition de Servanne, parce quand on pense à l'anamorphose on y pense dans le cadre des arts visuels

    34. e. En absence

      l'absence

    35. cristallise

      pluriel

    36. est resémantisé

      resémantisée

    37. Autrement dit, la présence du savant affecte le résultat de l’expérience scientifique.

      cela me fait penser (mais tu l'as certainement développé), au déplacement du grain de beauté d'Albertine lorsque le narrateur la regarde dormir

    38. Barad 2007, 172)

      enlerver nom de l'auteur

    39. Barad(Barad 2007, 4).↩

      enlever nom

    40. « To be entangled – écrit Barad – is not simply to be intertwined with another, as in the joining of separate entities, but to lack an independent, self-contained existence » (2007, ix). S

      Il faudrait introduire cette citation

    41. de « intra-action

      d'

    42. nous permet

      pluriel

    43. qui conçoit

      pluriel

    44. nte »(III, 573)37. À

      espace

    45. » (Safa 2009, 73).

      enlever nom auteure

    46. brisant avec les cadres

      rompant plutôt, ou faisant la césure

    47. lance un pavé dans la mare

      expression peut-être un peu trop figuré : bouleverse les acquis ?

    48. ’ « émission de lumière par un corps chauffé à haute température »(Lévy-Leblond 1999, 785)

      espace manquant + espaces insécables

    49. Recherche il nous faut

      virgule

    50. décèdera des suites d’un accident à cheval

      C'est une hypothèse totalement parce que je ne connais pas bien le passage (si passage il y a) de l'accident de cheval, mais est-ce qu'il y aurait peut-être une piste ou un élément d'analyse à trouver dans cet objet du cheval (objet sexuel chez Freud) qui est à la fois un ancien corps "technique" de voyager ?

    51. La perception visuelle s’élargit pour englober l’univers des sons et des sensations tactiles.

      peut-être préciser dans les rapports au sens (juste dans cette phrase) la dimension érotique : ce n'est pas n'Importe quel rapport au toucher,etc...

    52. Que l’on pense à Swann

      c'est une structure de formulation qui se retrouve beaucoup (peut-être de manière un peu trop répétitive) dans ce chapitre, et très peu dans les chapitres précédents

    53. dégager

      souligner serait peut-être plus élégant

    54. note comment :

      J'enlèverai le "comment"

    55. Corps en mouvement : Le cas Saint-Loup

      je me demande pourquoi tu édites certaine parties comme des listes (ici certainement avec un *) plutôt que de mettre un titre de niveau 4

    56. à quelque de semblable

      chose ?

    57. (kapiert) et qui “comprend” le mouvement. L’acquisition de l’habitude est bien la saisie d’une signification, mais c’est la saisie motrice d’une signification motrice »(2008, 178). Da

      espace manquant à la fin + si le terme kapiert n'est pas à l'origine dans la citation, le mettre entre crochets

    58. Que l’on pense

      expression répétée plus haut

    59. nser »[No

      espace manquand, enlever le point dans les crochets, mais surtout pourquoi le souligner ?

    60. Se retrouvant dans un cabinet obscur avec son ami Robert de Saint-Loup et sa maîtresse, le narrateur est frappé par l’apparition de son reflet dans une glace : « [L]’ampoule électrique placée au sommet du cadre devait le soir, quand elle était allumée, suivie de la procession d’une trentaine de reflets pareils à elle-même, donner au buveur, même solitaire, l’idée que l’espace autour de lui se multipliait en même temps que ses sensations exaltées par l’ivresse et qu’enfermé seul dans ce petit réduit, il régnait pourtant sur quelque chose de bien plus étendu en sa courbe indéfinie et lumineuse, qu’une allée du “Jardin de Paris”. Or, étant alors à ce moment-là ce buveur, tout d’un coup, le cherchant dans la glace, je l’aperçus, hideux, inconnu, qui me regardait. La joie de l’ivresse était plus forte que le dégoût ; par gaieté ou bravade, je lui souris et en même temps il me souriait » (II, 469). Bien que l’ampoule électrique ne permette qu’une vision imparfaite – à résolution faible – de la scène, le regard du narrateur est polarisé par l’aspect « hideux » et « inconnu » du reflet qu’il entrevoit dans la glace. L’indétermination référentielle du héros (marquée par la récurrence du pronom « il ») souligne la dilatation de l’espace sous l’effet de l’ivresse.↩

      je proposerai d'intégrer ce contenu au texte

    61. » Searle (Searle 1983, 1).↩

      nom de l'auteur à enlever + traduction ?

    62. ion une propriété manifeste ou un phénomène physique comme une couleur,

      je mettrai un point virgule après "conçu" et une virgule après "sensation" pour bien distinguer les deux affirmations

    63. l’idée selon laquelle

      répétition avec ce qui précède

    64. cifique, se réfère

      enlever virgule

    65. . Entrevoir que quelque chose a une signification

      je mettrai une virgule

    66. l’illustre le rendez-vous manqué avec Gilberte

      donner la référence ?

    67. Proust, cité par Finn (1999, 46).↩

      peut-être insérer "Proust cité par Finn" dans la parenthèse

    68. Ces expériences lancinantes sont

      à quoi cela se réfère ? si c'est à la citation de la note, mieux vaut intégrer la citation en retrait dans le texte

    69. entre National des Ressources Textuelles et Lexicales en ligne

      bibtex ?

    70. [corporelle]

      pourquoi des crochets ?

    71. Bien que le héros de la Recherche constate à différentes reprises comment la vie en société ne fait qu’accentuer la solitude de l’individu, certaines expériences collectives peuvent susciter de sa part des sensations de bien-être.

      Je pense que cette note est trop longue et pourrait être inclue dans le texte.

    72. « Mal » du Dictionnaire Marcel Proust.

      référence plus précise et bibtex ?

    73. (Baudelaire, in Œuvres complètes, Éditions Saint-Clair, Neuilly, 1974, p. 15.).↩

      Idem. + attention double point à la fin de la parenthèse

    74.  » (Le grand Larousse de la langue française, t. IV, , Paris, Librairie Larousse, 1989, p. 3611)

      clef bibtex ?

    75. « it is after all, the story of a ‘nervous Narrator’ who struggles against negative hereditary factors in his family (personified in the semi-invalid aunt Léonie), and who suffers from a chronic lack of drive that makes him prefer salon time to productive time alone 

      Il me semblait que dans les chapitres précédents les citations en anglais été traduites

    76. ‘nervous Narrator’

      guillemets anglais

    77. L’influence décadentiste qui marquait encore les premiers écrits de Proust semble également loin du style de la Recherche.

      peut-être développer un peu plus cette idée

    78. dimension originaire de silence

      je ne suis pas sûre de bien comprendre ici le rapport au silence

    79. ’être qui qui caractérise

      doublon

    80.  The disruption and constriction of one’s habitual world thus correlates with a new relation to one’s body. In pain, the body or a certain part of the body emerges as an alien presence » (Leder 1990, 76).

      peut-être proposer une traduction en note ?

    81. d’ineffables convulsions

      ineffables n'est peut-être pas le bon terme dans le cadre d'un commentaire

    82. Bergson écrit : « Un homme, qui courait dans la rue, trébuche et tombe : les passants rient. On ne rirait pas de lui, je pense, si l’on pouvait supposer que la fantaisie lui est venue tout à coup de s’asseoir par terre. On rit de ce qu’il s’est assis involontairement. Ce n’est donc pas son changement, c’est la maladresse. Une pierre était peut-être sur le chemin. Il aurait fallu changer d’allure ou tourner l’obstacle. Mais par manque de souplesse, par distraction ou obstination du corps, par un effet de raideur ou de vitesse acquise, les muscles ont continué d’accomplir le même mouvement quand les circonstances demandaient autre chose » (2007, 7).↩

      peut-être introduire par un commentaire

    83. Voir : Edward Bizub, « Proust précurseur : La madeleine entre psychanalyse et neurosciences » in Marcel Proust aujourd’hui, Paris, Brill, 2014, pp. 111-124 ; Jean-Yves Tadié, Le lac inconnu : entre Proust et Freud, Paris, Gallimard, 2012, 192 p. ; Jacques Rivière, « Marcel Proust et l’esprit positif » in Hommage à Marcel Proust, Paris, Gallimard, 1927, pp. 168-176.↩

      clefs bibtex ?

    84. qui tout à l’heure aimantait encore par l’énigme de sa triangulation

      je placerai cette portion entre virgule

    85. qui précédant l’avènement du monde extérieur.

      problème d'accord ici

    86. atières) mais

      je palcerai une virgule avant le "mais"

    87. « Et au moment où je voulais me lever – nous apprend le narrateur en se réveillant dans une chambre d’hôtel à Doncières –, j’en éprouvais délicieusement l’incapacité ; je me sentais attaché à un sol invisible et profond par les articulations, que la fatigue me rendait sensibles, de radicelles musculeuses et nourricières » (II, 390).

      Peut-être introduire ou inclure cett citation dans une phrase ou la mettre en retrait

    88. la cœnesthésie

      peut-être le définir rapidement ?

    89. le corps en ce qu’il participe au monde en soi des objets 

      enlever "le corps" qui fait répétition

    90. (du latin stare qui signifie positionner et la préposition ex désigne ce qui se trouve « en dehors », « à l’extérieur »)

      peut-être le mettre en note de bas de page

    91. iste en deçà des

      formule qui est peut-être un peu trop répétée dans les deux paragraphe et tantôt avec un tiret, tantôt sans.

    92.  L’espace intercorporel qui se fait jour existe en deçà des paramètres usuels qui nous permettent de saisir l’expérience humaine (langage, lois sociales), elle en efface les signifiants.

      je ne ne comprends pas bien la succession des sujets ici

    93. es signes, il signifie.

      je remplacerai la virgule par deux points, plus percutant en terme de rhétorique

    94. le jeune héros, lequel, tapi dans le contrechamp d’un escalier, assiste

      changer lequel par qui

    95. en se fondant sur les observations de l’entomologiste.

      Si je comprends bien, il déplace en quelque sorte un discours/lexique (entomologiste) vers un nouvel objet. Peut-être reformuler la phrase pour que ce soit plus évident

    96. au bien-être

      c'est une proposition, mais peut-être serait-il intéressant de mettre ce terme au pluriel

    97. » (Soupault 1967, 220), so

      enlever nom de l'auteur

    98. ote d’Antoine Compagnon de l’édition de la Pléiade (III, 1225-6).↩

      Clef bibtex ?

    99. (Larousse 1990, 766)

      enlever le nom de Larousse

    100. Michael R. Finn, Proust, The Body and Literary Form, Cambridge, 1999 ; Frédéric Fladenmuller, « Le vocabulaire nerveux dans l’œuvre de Marcel Proust » in Bulletin d’informations proustiennes, n° 15, 1984, pp. 53‐64 ; Marie Miguet-Ollagnier, « La neurasthénie entre science et fiction » in Bulletin Marcel Proust, n° 40, 1990, pp. 28‐42 ; Jean-Pierre Ollivier, Proust cardiologue, Paris, 2016 ; Robert Soupault, Marcel Proust : du côté de la médecine, Paris, 1967 ; Bernard Straus, Maladies of Marcel Proust : Doctors and Disease in his Life and Work, New York, 1980 ; Jo Yoshida, « La maladie nerveuse chez Proust » in Bulletin Marcel Proust, n° 42, 1984, pp. 43‐62.↩

      Insérer les références en bibtex ?

    101. (Vannucci 2005, 95).

      enlever nom de l'auteur

    102. Wolff, cité par Merleau-Ponty (2008, pp. 185-186).↩

      Idem

    103. Voir Breeur (2000, 21).↩

      Je placerai cette référence dans le texte

    104. Autrement dit, si cette technique n’avait pas existé, le narrateur n’aurait pas pu exprimer la même chose

      Peut-être est-ce juste une question d'expression, parce que je saisis bien l'idée du paragraphe, mais cette phrase résonne à la lecture selon l'adage "avec des si, on mettrait Paris en bouteille"

    105. d’étroits liens

      des liens étroits plutôt

    106. tion le

      virgule

    107. eux par un choc violent, direct ou indirect, et entraînant des troubles fonctionnels sans lésion apparente », et, d’autre part, un « ébranlement psychique et moral » se traduisant par une vive émotio

      citer les pages exactes?

    108. , à une époque

      la succession des deux portions "avant + verbe" et CCT me semble un peu rude à la lecture, peut-être placer cette portion après "le narrateur" comme un incise

    109. L’ancrage dans les abscisses de la chair renvoie le narrateur à sa propre absence, à l’image des chambres closes dans lesquelles se joue le drame de son existence.

      Peut-être que cette phrase, très stylisée, arrive un peu vite et qu'elle aurait besoin d'être un peu plus introduite par des phrases plus dans l'explication concrète

    110. Si la voix inépuisable qui résonne à travers la Recherche s’adresse directement au lectorat, on peut être sensible à ce qu’elle recèle

      La construction "si...., alors ..." implique souvent une contradiction sousentendue, ici je ne la vois pas. Peut-être choisir une construction plus causale ?

    111.  « L’homme est l’être qui ne peut sortir de soi » (IV, 34).

      je mettrai cette citation en exergue avec un balisage sémantique

    112. qu’on vérifiera

      contrairement à ce que j'ai pu annoter dans les chapitres précédents, là je verrai bien un "que l'on"

    113. vues qu’il porte

      On utilise davantage l'expression "porter un regard sur"

    114. comme dans les travaux de Merleau-Ponty

      je placerai cette portion entre virgule

  2. Jun 2020
    1. essais.

      majuscule ?

    2. Éditions Gallimard, 1964. Tel. Paris.

      Présente éditions comme référence précédente

    3. ris, Franc

      enlever le "France"

    4. Vocabulaire de.

      ?

    5. nces,.

      virgule en trop

    6. Histoire du corps:

      idem

    7. Corps et virtuel: itinéraires à partir de Merleau-Ponty.

      espace manquant

    8. XXe siècle,

      indentation haute

    9. Le corps dansant: un laborato

      espace manquant

    10. Edition

      Édition

    11. . L’ être et le néant: essai d’ontologie phénoménologiqu

      espace manquant

    12. Philosophie’

      guillemet anglais

    13. Totalité et infini: essai sur léxtér

      espace manquant

    14. Proust: Philosophie du rom

      espace manquant

    15. 4. éd., 2. tir.

      peut-être ajouter en indentation haute "ème" ou "e"

    16. ersonne n’a été plus loin que Proust": Le dernier Mer

      idem

    17. De l’être du phénomène: Sur l’onto

      espace manquant

    18. Le tournant de l’expérience: recherch

      espace manquant

    19. Singularité et sujet: une lectur

      espace manquant

    20. Merleau-Ponty (2011), pp. 173-174.↩

      page dans parenthèse

    21. Alors que plus haut

      Tandis que ?

    22. espace corporel 37

      coller note à mot

    23. que moi.

      peut-être développer davantage, comme "a même titre que je le suis"

    24. il y a « entre ma conscience et mon corps tel que je le vis, entre ce corps phénoménal et celui d’autrui tel que je le vois du dehors, il existe une relation interne qui fait apparaître autrui comme l’achèvement du système » (Merleau-Ponty 2008, 410).

      le "il y a" fait répétition avec le "l existe" de la citation

    25. Schelling Friedrich Wilhelm Joseph, Ideas for a Philosophy of Nature, Raymond Geuss (ed.), Cambridge University Press, 1988, p. 99.↩

      placer la référence avant le point entre parenthèse

    26. Idées pour une nouvelle philosophie de la nature l

      virgule

    27. de l’électricité 36 dével

      coller note à mot

    28. coller note à mot

    29. au coeur

      e dans o

    30. Cité d’après « L’œuvre d’art à l’époque de sa reproduction mécanisée », in Zeitschrift für Sozialforschung 5, 1936, p. 43 Benjamin (2010).↩

      je ne comprends pas très bien le lien entre la note et le texte

    31. selon l’expression de Benjamin.

      répétition avec la paenthèse

    32. (Cité d’après Benjamin 2010, 123)

      pourquoi le "cité d'après" ?

    33. naît 34 l

      idem

    34. un reprise de l’eff

      une reprise ?

    35. in Zeitschrift für Sozialforschung 5, 1936, p. 43 Benjamin (2010).↩

      mettre référence entre parenthèse

    36. igner d’ entrecorps 33. Lo

      coller note à mot

    37. Doncières où Robert de Saint-Loup est en garnison lui permet d’étendre ce constat aux objets du monde objectif 32.

      idem

    38. Singularité et sujet (2000), p. 8.↩

      idem

    39. intercorporéité”» Merleau-Ponty (2011), p. 183.↩

      page dans parenthèses

    40. errait, installé au milieu du visible, en train de le considérer d’un certain lieu » (2011, 175) 31. Là

      coller note au mot

    41. Ainsi, nous pouvons être touchés par un regard qui exprime de la tristesse, de l’empathie, ou de la crainte.

      peut-être qu'à ce stade de ta démontration cett phrase fait trop simple, ou semble trop se fonder sur une manière de dire, je la déplacerai au paragraphe suivant

    42. il reste à ce demander

      à se

    43. Merleau-Ponty note que

      deux points

    44. N’est-ce pas ce que suggère Merleau-Ponty, lorsqu’il évoque « l’intermonde où se croisent nos regards et se recoupent nos perceptions » (2011, 72) ?

      je ne suis pas sûre de l'effet rhétorique de la question, peut-être laisser la phrase à l'affirmative

    45. laborieuses Proust

      virgule + pourquoi laborieuse ?

    46. (2011), p. 210.↩

      page dans prenthèse

    47. cru montrer

      peut-être un autre verbe comme "souhaiter", "vouloir"

    48. ation 29. Le v

      coller note à mot

    49. perspectival

      si tu utilise ici le terme anglais, mieux vaut le mettre en italique

    50. Force est de constater que le visage se manifeste en vertu d’un certain rayonnement qui lui octroie sa visibilité.

      Tout le lexique de la lumière me fait penser à un paragraphe dans ton premier chapitre où tu parles de la lumière.

    51. espace médian entre un rire et le voile du regard.

      c'est à peu prè la même construction poétie ue plus haut, y-a-t-il un passage en particulier qui l'encourage ?

    52. Lévinas (qui a lu Proust)

      peuut-être citer la frence qui l'atteste

    53. En brisant avec le lexi

      rompant serait mieux

    54. note que

      deux points avant citation longue

    55. Merleau-Ponty (2011), pp. 25-26.↩

      idem

    56. nouvelle » (1971), p. 215.↩

      page dans parenthèse

    57. s’étend entre le magnétisme des yeux et le rayonnement du sourire

      je trouve cette formulation très poétique mais justemen peut être un peu trop.

    58. C’est en ce sens que le visage s’établit comme texte original au même titre que le regard.

      il manque, je trouve, des phrases prmettant de lier les idées dans cette fin de paragraphe, cela va un peu vite

    59. configuration

      peut-être que structure serait mieux ou même physiologie

    60. Si le visage est le masque de l’être,

      on dit souvent qu'il est le miroir de l'âme, mais je n'avais encore jamais entendu cette version

    61. corporel 27.

      idem

    62. dans un ouvrage de maçonnerie » 26

      coller appele de note à guillemet

    63. mouvement » (Merleau-Ponty 1989, 16).

      enlever le nom de l'auteur

    64. qui coule

      je comprends la métaphore filée avec la liquidité, mais le terme semble ici un peu maladroit, peut-être immerger ? ou même noyer ?

    65. yeux » (Merleau-Ponty 1966, 25).

      enlever le nom de l'auteur

    66. l’information centrale est bien « la vague éclaboussante » qui s’est imprimée à la manière d’un pli dans la conscience d’Elstir

      je ne suis pas sûre de bien saisi l'idée dans le deuxième temps de cette phrase.

    67. façon Elstir 

      à la façon de

    68. qu’on

      que l'on serait peut-être plus élégant

    69. (Barbaras 1998, 8) selon Barbaras

      répétition du nom de l'auteur entre la phrase et la parenthèse

    70. ses » (2011), p. 162.↩

      page dans parenthèse

    71. » (2011), p. 171.↩

      page dans parenthèse

    72. ou spore » 24. I

      coller note à mot

    73. de Flaubert 23, le

      coller note au mot

    74. La Tentation de Saint-Antoine, Claudine Gothot-Mersch (éd.), Éditions Gallimard, coll. « Folio », 1983, p. 227.↩

      je mettrai ces informations entre parenthèse

    75. monde sensible 21.

      idem

    76.  » (I, 479) 20. Au

      coller note au mot

    77. Le toucher. Odorat et ouïe.

      pourquoi séparer les sens par un point ?

    78. orelle 19. E

      coller note à mot