7 Matching Annotations
  1. Jun 2020
    1. Quels services propose-t-elle et dans quels domaines ?

      poursuite sur 3 paragraphes de sa démonstration dialectique et rhétorique sur ce que propose la gig economy et son champ d'action.L'auteur nous donne des exemples de plateformes numériques existantes telles Task rabbit, Deliveroo, Uber, gengo, Upwork, freelancer, etc.. qui sont des acteurs incontournables de ce nouveau modèle économique mettant face à face des travailleurs indépendants, non payés au mois mais à la prestation, offrant leurs services et des entreprises ou des particuliers prêts à payer ces dits services.

    1. L’organisation américaine Autism Speaks recense plus de 700 applications sur les différents services actuels. Par contre, la même organisation admet qu’il n’y a pas encore beaucoup d’études qui ont été faites sur le sujet. Quelques-unes ont même montré qu’il n’y avait pas de réelles différences entre enseignements traditionnels et celui avec des tablettes. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’intéresser à la technologie avec les autistes. Il faudra seulement plus de recherches afin de savoir ce qui pourrait avoir un impact plus important.

      L'auteur met en garde de ne pas prendre ces informations pour argent comptant, il y a peu de recherches sur le sujet. La multiplication de ce genre d'application ne garantit pas leur efficacité et il n'y a pas assez de recherches sur le sujet.

    1. La lutte contre la cyberviolence passe aussi par l’éducation des plus jeunes, et notamment par l’éducation à l’esprit critique. L’enjeu est de leur permettre de prendre de la distance par rapport aux contenus qu’ils consultent, mais aussi qu’ils relayent, likent et publient eux-mêmes. Certains établissements scolaires, partenaires de l’association Respect Zone, forment dans cette perspective leurs élèves à l’automodération et à l’autodéfense en ligne afin qu’ils prennent le réflexe de réfléchir avant de « cliquer » et sachent que faire lorsqu’ils se retrouvent victimes de violence en ligne. L’éducation aux médias et à l’information (EMI) qui vise, entre autres, à apprendre aux élèves à publier de l’information de manière citoyenne et responsable, dans le respect de la vie privée, du droit à l’image et de la dignité de chacun, est aussi une arme efficace. Autre levier d’action : l’éducation à l’empathie. Il s’agit d’apprendre à se mettre à la place des autres dont le visage n’est pas visible et dont les émotions sont inaccessibles en contexte numérique ; être capable d’imaginer l’impact que la publication de tel ou tel contenu aura sur eux. Enfin, favoriser le développement de l’estime de soi chez les plus jeunes est également pertinent, pour lutter, par exemple, contre l’automutilation digitale : parce qu’une bonne « estime de soi » – c’est-à-dire une évaluation positive de soi-même, de son mérite et de sa valeur – va directement influer sur la « confiance en soi » (sentiment que l’on est capable d’agir) et sur l’« affirmation de soi » (capacité à exprimer ses besoins et désirs aux autres tout en respectant les leurs).

      Il faut apprendre aux enfants les conséquences de leurs actes et les éduquer à l'empathie.

  2. Apr 2020
    1. Mais encore faut-il que l'enseignant explique clairement le fonctionnement et les raisons de sa démarche, voire argumente face à des étudiants pas toujours convaincus des bienfaits de l'inversion. "Cela les déroute", affirme Luc Chevalier, qui estime qu'il faut "consacrer au moins une heure et demie ou deux heures à présenter l'objectif du cours. Si l'on ne prend pas ce temps-là, le risque est que les étudiants rejettent le principe même de la classe inversée, qu'ils ne fassent pas le travail préparatoire, et que l'on engage un bras de fer"…

      Conditions pour que la méthode marche

    1. Les consommateurs, ce sont tous ceux qui prennent au pied de la lettre ce que proposent les sites de rencontres. C’est à dire des catalogues où les humains qui y sont inscrits se résument à des fiches produits : quelques photos et une liste de caractéristiques. Et puisqu’on est sur un site de rencontres on va consommer la rencontre exactement comme on consomme un paquet de nouilles.

      Le prisme du consumérisme est extrêmement réducteur, les sites de rencontres ouvrent leur porte à une population large et varié qu'il est abjecte de qualifier de consommateurs sans discernement. Les motivations des uns et des autres pour l'intérêt des sites de rencontres ne se réduit pas à la simple publicité d'accroche.

    1. Un disque dur externe de quatre téraoctets coûtant moins de 200 euros, « tout un chacun ou presque peut désormais tenir entre ses mains un équivalent numérique de la Bibliothèque nationale de France (BNF), laquelle contient environ 14 millions d’ouvrages, indique Jean-Gabriel Ganascia, professeur d’informatique à l’UPMC et chercheur au LIP6

      IED_DN IED_EI5 L'auteur induit du faible coût des supports numérique, l'accès à un savoir immense pour tout individu. L'argument est descriptif, neutre.

  3. Mar 2020
    1. L'âme soeur existe forcément quelque part... C'est en tout cas ce que nous promettent les sites de rencontres.

      Tel le début d'un conte, l'auteur plonge le lecteur dans son récit et invite à adopter son point de vue en adoptant une argumentation dialectique qu'elle renforce avec la présence d'un professionnel de santé quelques lignes plus loin pour confirmer ses propos