16 Matching Annotations
  1. May 2021
    1. Je dois écrire un article scientifique suite à une conférence sur le réchauffement climatique. Il est temps que je m’y mette. Je m’installe à mon ordinateur. Document Word créé. Études scientifiques sélectionnées. Pile de livres à ma droite. Tisane d’ortie à ma gauche. J’ai une heure devant moi pour travailler sur cet article.Dites-nous ce que vous avez envie de lire !Donner mon avis Le multitasking, vous connaissez ? Dessin de l’auteur Fatalement, je suis connectée à Internet pour vérifier mes sources et peaufiner mon argumentaire. Fatalement, je reçois un ou cinq e-mails auxquels je ne réponds pas mais qui me déconcentrent. Mon téléphone vibre, mon ordinateur affiche des notifications, ma tablette m’envoie des annonces. Afin de gérer ce pic inattendu de cortisol, je tente de me calmer en regardant des photos sur Instagram, une vidéo sur YouTube et quelques posts sur un blog. Au final, j’ai perdu 20 minutes.

      L'auteure utilise de nouveau un argument rhétorique sur le registre du pathos en utilisant sa situation pour en faire une généralité

  2. Feb 2021
    1. Et puis, avec le temps, nous avons graduellement appris à mieux accepter toutes ces diverses identités sexuelles. Nous devrions faire preuve de la même ouverture envers les digisexuels.

      ethos et pathos : même fonctionnement que dans le paragraphe précédent

      • déductif : idée d'appliquer la même acceptation que pour d'autres identités sexuelles à la digisexualité
    1. More than 80% of teens in the survey say social media makes them feel more connected to their friends’ lives, and 70% feel more in tune with their friends’ feelings.

      Si les pourcentages sont vraie,ça c'est très rassurant,tenant en compte que toujours l'implication entre personnes done de confiance et equilibre!

  3. Jan 2021
    1. Pour se protéger, le cerveau met en place une barrière naturelle. Un filtre attentionnel, disent les neurosciences. Le cerveau réalise une sélection précoce de l'information, mais au-delà de dix éléments qui occupent notre esprit, il ne fait plus le tri et traite toutes les informations de façon automatique. La totalité de sa mémoire de travail - celle dédiée à l'immédiateté - s'en trouve saturée. Or, dans nos environnements numériques, cette limite de dix éléments est très vite atteinte.

      Qui tient compte de cette barriére de dix éléments dans cette époque?

  4. Dec 2020
    1. Les troubles du spectre autistique, que l'on résume souvent sous le terme « autisme », se caractérisent par divers symptômes ayant trait à des difficultés dans les relations sociales ou dans l'attention. Ainsi, les enfants autistes ne réussissent généralement pas les exercices standard d'attention conjointe, quand un thérapeute invite le jeune patient à focaliser son regard sur un objet en particulier, alors qu'un jeune du même âge ne souffrant pas de ce trouble du développement réussit sans problème.Lors de ces tests, le thérapeute demande verbalement à l'enfant de regarder par exemple en direction d'une télévision qui diffuse un dessin animé. Si le jeune autiste ne réussit pas, alors on réitère la demande en ajoutant le geste à la parole, en pointant l'écran du doigt. Pour que l'exercice soit un succès, le thérapeute doit donc solliciter l'attention de son patient, ce qui n'est pas toujours une mince affaire. Cependant, des expériences ont montré que les enfants autistes portaient beaucoup d'intérêt aux robots. Ces objets animés qui parlent et agissent peuvent-ils aider le thérapeute dans sa démarche ?

      L'auteur a commencé par une présentation de l'autisme avec les spécificités de ce trouble , ensuite a montré par des tests faits sur des autistes que la focalisation de leur attention est difficile et qu'il fallait réitérer les demandes verbales ensuite gestuelles pour capter leur attention. Enfin, il stipule que des expériences ont montré que les autistes portaient de l’intérêt à ces robots.

  5. Jun 2020
    1. Telle pourrait être la future panoplie d'"outils technologiques" permettant aux personnes âgées de rester plus longtemps chez elles, ce que souhaitent neuf Français sur dix.

      argument de l'auteure en faveur de l'outil numérique pour aider les personnes âgées. Argument épistémique déductif

    1. La cyberviolence verbale est la forme de violence la plus répandue au sein du web et des réseaux sociaux.

      Ceci est la thèse défendue par l'auteure Bérengère STASSIN

  6. Apr 2020
    1. Les résultats montrent un impact statistiquement significatif sur les résultats scolaires en mathématiques : les notes des élèves en résolution de problèmes, géométrie, et mesures sont plus élevées à la fin du projet RObeeZ. En revanche, aucun effet probant n’a été constaté sur les résultats en SVT.

      Résultats positif du test.

    2. Les ateliers se sont déroulés au sein d’une école primaire auprès de 25 élèves de CM1-CM2 et ont portés sur des activités élaborées suivant une approche pédagogique appelée IBL (Inquiry Based Learning), qui, appliquée aux Sciences, devient IBSE (Inquiry Based Science Education).

      Ateliers pédagogiques permettant de tester les bénéfices de la conjugation robotique.

    3. En France, le « plan pour le numérique à l’école », visant entre autres à initier les élèves au codage informatique dès la rentrée 2015, mise beaucoup dans les potentialités offertes par cette technologie pour aborder des notions d’informatique, faciliter le développement de compétences (par exemple de résolution de problème), moderniser l’enseignement et contribuer à la lutte contre l’échec scolaire.

      L'objectif de la robotique à l'école. Constat épistémique déductif.

    1. un manuel que le patient peut s’approprier lui-même

      L'auteur émet le postulat que le patient est en capacité de comprendre le contenu du manuel. De ce postulat on déduit que le patient est autonome dans la compréhension du manuel. Ce postulat est clé dans l'argumentation en faveur des programmes de self-help, puisque c'est une des conditions de l'adoption et de l'observance - pour utiliser un concept médical - du programme par le patient.

      Or, on peut douter que cela soit vrai pour tous les patients, et on peut se demander quelle proportion des patients a cette aptitude.

    2. problématiques d’un point de vue scientifique dans la mesure où il n’existe que très peu, voire pas du tout, d’études cliniques ayant évalué leur efficacité.

      L'auteur estime que le fait que l'efficacité des thérapies "traditionnelle[s] à distance" n'ait pas été évaluée grâce à des études cliniques est un problème. Ce faisant, il affirme son positionnement de "partisan de l'évaluation" (Briffault, 2009). Son raisonnement semble être le suivant : seules les études cliniques sont une preuve scientifique d'efficacité ; ces thérapies n'ont pas fait l'objet d'études cliniques ; alors leur efficacité n'est pas démontrée. Et il laisse le soin au lecteur de déduire que ces thérapies ne sont - peut-être - pas efficaces, du moins qu'on peut fortement douter de leur efficacité.

      Or, l'évaluation des psychothérapies soulèvent de nombreuses questions pratiques et épistémologiques (Fischman, 2009), et l'affirmation de l'auteur peut paraître hâtive.

      Références :

    3. La seule manière pour une personne d’avoir accès à une thérapie traditionnelle est souvent de recourir à un thérapeute exerçant dans le secteur privé

      L'auteur émet ici un postulat qu'il ne démontre pas.

    1. Plus de la moitié des mobinautes ont déclaré éprouver de l’anxiété en cas de perte de leur smartphone mais également quand ils ne pouvaient pas l’utiliser à cause d’une mauvaise couverture réseau ou d’une batterie faible

      La genèse d'anxiété et de peur due à une perte d'accès aux technologies numériques appuie la thèse des auteurs.

    2. En 2015, 59 % des Français consultaient leur mobile dans l’heure suivant leur réveil pour prendre connaissance de messages13. Un sur trois consultait même ses SMS la nuit… Le smartphone revêt une telle importance pour certains mobinautes qu’ils en sont devenus « dépendants », dans un sens très proche de celui dont nous avons déjà parlé pour Internet.

      Avec de tels chiffres on se sent obligé d'adhérer au concept d'addiction au smartphone. Mais s'il est précisé que les chiffres différent d'un pays à l'autre, l'impact reste toujours fort avec toujours plus d'un tiers des individus touchés.

    1. La révision est effectivement un élément important pour stimuler la mémoire et fait écho aux recommandations pour renforcer notre mémoire publiées dans la revue New Scientist : Soyez actifs : faites de l’exercice quelques heures après un cours ou un séminaire, cela vous aidera à retenir les concepts que vous avez appris. Révisez les notes que vous avez prises. Et prêtez-vous à des jeux-questionnaires pour tester vos connaissances. Faites une pause. Vous apprendrez mieux si vous faites des pauses fréquentes. Choisissez les meilleurs moments : les adolescents retiendront plus facilement sur ce qu’ils ont appris le matin, alors que les adultes seront plus efficaces en après-midi ou en soirée. Dormez : si vous en avez l’occasion, un petit somme après un apprentissage aidera le cerveau à consolider ce qu’il vient de mémoriser. Cela est particulièrement vrai si le lendemain est un jour d’examen.

      Ouverture du thème sur la mémorisation en utilisant la révision. L'auteur utilise les recommandations du New Scientist pour cela.