18 Matching Annotations
  1. Apr 2021
    1. De plus en plus de recherches s'intéressent aux approches de robotique en classe. Il y en aurait trois principales.

      Qu'est-ce qu'en apprennent les élèves?Trois choses:… 1.apprentissage de la robotique 2.apprentissage avec la robotique 3.apprentissage par la robotique

    2. les activités scolaires et parascolaires plus technos se concentrent sur deux sujets : la programmation et la robotique. Avec les avancées importantes faites dans ce secteur, il devient très intéressant d'enseigner aux enfants le fonctionnement de robots qui feront vraisemblablement partie de leur quotidien lorsqu'ils seront adultes.

      Le premier tableau c'est l'implementation dans l'école à la programmation et à la robotique.Nous sommes au commencement de ce type de programme scolaire et il faut encore de temps pour avancer!

  2. Feb 2021
    1. La professeure du MIT Sherry Turkle et d’autres ont effectué des études sur l’intensité du lien que les gens forment avec ce qu’elle appelle des « artéfacts relationnels » comme les robots. Elle les définit comme des objets inanimés qui sont, ou du moins paraissent être, suffisamment réceptifs que les gens conçoivent naturellement qu’ils ont une relation mutuelle avec eux. Les expériences immersives de RV offrent aussi un niveau d’intensité qui est qualitativement différent des autres sortes de médias.

      inductif : reprise d'une étude pour généraliser

    2. Il y a des preuves concluantes que les technologies de deuxième vague ont une incidence sur nos cerveaux qui est qualitativement différente de ce qui a précédé.

      inductif : les auteurs reprennent l'expérience pour formuler une généralité

    1. It leads to more offline interaction. Hampton would like to dispel the notion that the people who use technology the most are hiding in their apartments to avoid personal contact. He says online conversations often lead to an in-person coffee or dinner date. “There is no evidence that digital interactions are replacing face-to-face interactions,” he explains. “In fact, we have found that users of digital technology are also the heaviest users of public spaces, such as cafes, restaurants, and religious centers.”

      Ce passage vient de confirmer l'expérience que j'ai eu avec le Facebook.

    1. En entreprise, pendant trop longtemps, les « hard skills », ou compétences techniques, ont prévalu sur les « soft skills », les compétences relationnelles et émotionnelles. Il faut désormais inverser l'importance de la hiérarchie et se reporter sur les compétences clefs d'aujourd'hui : savoir être innovant, attentif, gérer ses émotions... En d'autres termes, savoir gérer son cerveau. L'impératif est moins d'apprendre que d'apprendre à s'adapter.

      C'est interessant que l'auteur point plutôt sur des capacités psychiques que sur des capacités techniques dans une ère ou la productivité est la plus importante et la personne est regardé comme un instrument!Dèja c'est une avance,traitant les employés comme des personnes!

    1. Certes, dans un contexte de crise, de mutations sociales et de montée des précarités, nous assistons, depuis quelques décennies, à une perte de repères sociaux et au délitement du lien social, au déclin de l’influence des instances traditionnelles de socialisation (famille, église, syndicats, école, partis) et des réseaux sociaux traditionnels. Ceci en lien avec un développement de l’individualisme et l’accroissement du besoin d’autonomie des individus. D’où le succès des réseaux sociaux numériques (RSN) offrant une facilité de relations spontanées et la constitution de réseaux étendus, émancipées des règles inhérentes aux liens forts entretenus avec la famille et l’entourage proche.

      La scission et la redistribution de l'ancienne organisation sociale nous amène dans la situation d' utiliser les reseaux numériques d'une façon particulière,tenant en compte nos besoins communicatives. C'est évident que les relations avec autrui sont beaucoup plus facil à mantenir,et on peut communiquer presque sans barrière horaire.

  3. Nov 2020
    1. Cette étude montre une supériorité nette, en termes de performances de mémorisation (rappel libre et QCM), des résultats des étudiants ayant lu la transcription écrite du documentaire, comparés aux résultats des étudiants ayant vu la vidéo et aux résultats de ceux ayant écouté la seule bande-son du documentaire.

      L'auteur adopte un raisonnement épistémique: chaque argument est confronté à la réalité c'est-à-dire aux résultats d'une étude menée sur des apprenants mis en situation. Les conclusions sont faites à partir des résultats des études, par un raisonnement inductif.

  4. Apr 2020
    1. Cela signifie que près de quatre fois plus de patients ont aujourd’hui accès à un traitement psychologique

      L'auteur ne précise pas l'échelle, ce qui nous empêche d'apprécier l'ampleur de l'impact réel de l'augmentation. Il fait usage ici d'un raisonnement inductif car il généralise le cas particulier présenté dans la phrase précédente.

      Par ailleurs, l'augmentation du nombre de patients traités n'implique pas nécessairement l'augmentation du nombre de patients "rétablis" (avec de nombreux guillemets, dans ce cadre psychothérapeutique). La question de l'adoption et de l'observance - pour utiliser un concept médical - du traitement par les patients reste entière (cf. réflexions à propos de l'expérience des patients plus haut).

    1. Tomber amoureux, c’est s’émerveiller et se laisser surprendre et sur les sites de rencontres, ça ne fonctionne pas. C’est très laconique mais c’est ça. Ils sont organisés de telle façon qu’on renonce à nos capacités d’émerveillement jusqu’à ce qu’on devienne un consommateur fidèle du site. On tombe souvent amoureux après sa désinscription d’ailleurs. 

      Avis personnel de l'auteur et vision assez limitée du champ des possibles qu'offre une (des) rencontre(s) qu'elle soit virtuelle ou non.

    2. Tout le monde ment plus ou moins sur les sites de rencontre. Et ceux qui ne mentent pas finissent toujours par le faire avec de nombreux degrés de mensonges.

      Peut-on dire que cette généralité s'applique à l'ensemble des utilisateurs ?

    1. Toutefois lorsque le texte dépasse les 500 mots, le recours aux outils de navigation entame la qualité de la compréhension.

      Avec l'utilisation de l'adverbe coordonnant toutefois,l'auteure commence à orienter le débat en limitant la portée de l'assertion précédente: en introduisant une première limite au support électronique,à savoir un qualité de compréhension entamée par le recours aux outils de navigation (lorsque le texte est plus long que dans l'exemple precedent).

    1. Et pourtant, les ciseaux et la colle jouent un rôle non négligeable dans les processus de production de l’information journalistique. Ou en tout cas, leurs jumeaux métaphoriques qui peuplent toutes nos interfaces informatiques : le copier/coller, CTRL-C/CTRL-V.

      "de l'information journalistique" généralisation sur un certain journalisme, sans toutefois représenter une majorité .

    2. Des journaux composés d’emprunts, de répliques, de copies ? Voilà qui ruine l’idéal démocratique du pluralisme de l’information

      Généralisation sur un journalisme de masse mis en évidence

  5. Mar 2020
    1. FOMO (fear of missing out), « digital detox », ou « slow technology » sont des expressions que vous avez déjà peut-être entendues. La société post-industrielle est en train de réagencer ses fondations autour du digital. On l’utilise partout, tout le temps, pour travailler, contacter ses proches, faire les courses, gérer son compte bancaire, préparer les prochaines vacances ou s’occuper des devoirs des enfants. La cyberaddiction, un mal de plus en plus courant. Ce qui était initialement conçu comme un outil est en train de devenir une obsession.

      L'auteur introduit le terme digital signifiant en Francais Numérique. D'après l'Onisep, "le numérique englobe l’informatique, mais son périmètre est plus large car il recouvre aussi les télécommunications (téléphone, radio, télévision, ordinateur) et Internet.". On peut se questionner sur le titre de sa partie "Internet est addictif". C'est le digital ou Internet qui serait addictif ?

    2. Ce scénario vous paraît familier ? Selon une étude menée par Microsoft, la capacité de concentration de l’homme est passée de 12 à 8 secondes en dix ans. La cause ? L’omniprésence des écrans. Une étude de l’université de Californie à Irvine montre que travailler en étant constamment interrompu augmente le niveau de stress, car on a tendance à travailler plus vite pour rattraper le temps perdu. Aujourd’hui, une personne sur quatre vérifie son smartphone toutes les 30 minutes et 25 % des Millennials le consultent plus de cent fois par jour.

      L'auteure cite des études scientifiques avec les liens de celle-ci pour argumenter sa première partie. Elle enchaîne et présente les différents études sans réellement les mettre en lien entre elles. On peut considérer qu'il s'agit d'un raisonnement épistémique de type inductif où les faits vérifiés (de l'étude) permettent d'élaborer une conclusion générale émise juste après. On peut néanmoins mettre en avant le raccourci que fait l'auteure en citant ces différentes études une par une pour finir par poser sa conclusion, regroupant les conclusions des différentes études sans lien apparent entre elles.

    1. Nora et Malika calibrent leur demande en fonction d’elles-mêmes. « Elles ne sont pas tournées vers l’“autre” », confirme Alain Héril. Comme elles, de plus en plus d’entre nous, en couple ou pas, prennent le risque de « jeter » l’autre au moindre accroc. Les sites de rencontres nous font miroiter qu’un remplaçant nous attend au coin d’une case à cocher sur Internet. Ils semblent offrir une infinité de possibilités à nos fantasmes. Nous ne franchissons certes pas tous le pas de nous inscrire. Pourtant, beaucoup d’entre nous sont gagnés par « la montée actuelle de l’impatience, cette impossibilité de supporter la frustration ou la déconvenue, commente Alain Héril. C’est inquiétant, car cela devient parfois une source de souffrrance ».

      L'argumentation est poursuivie dans le même sens, approfondie et élargie: la problématique est étendue au narcissisme, à l'insatisfaction et à la nécessité de rapidité entretenues par la société de consommation. La solitude et l'individualisme aussi qui peuvent être un instant éclipsés par le lien virtuel et le renforcement de l'image de soi. Le culte du soi comme nouvelle définition de l'amour? https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20150623.RUE9589/l-amour-au-temps-du-numerique.html

    1. Vingt ans après la naissance des premiers sites de rencontres, l’adhésion est toujours massive, et la performance de ces « serveurs du coeur », désormais indiscutable. Partout, des amoureux ravis témoignent, en nombre, de leur bonheur : « J’ai trouvé l’amour de ma vie. On a discuté deux, trois jours avant et, depuis notre rencontre, on ne s’est plus quittés et ça n’arrivera jamais » ; « Bientôt deux ans que nous nous sommes rencontrés via Meetic… Le coup de foudre immédiat dès notre première rencontre. Nous ne nous quittons plus, nous nous aimons plus que tout… » Si nous rapportons toutes ces histoires d’amour aux chiffres des unions effectives nouées en ligne, nous ne sommes que dans l’écume : leur impact dans notre inconscient collectif est bien plus profond. Internet a radicalement changé notre façon d’envisager la rencontre et le discours amoureux, que nous soyons inscrits ou pas sur les réseaux.

      En utilisant la rhétorique et l'accumulation de témoignages de sources ayant trouvé l'amour sur internet, la journaliste étend le phénomène au-delà de l'écran en voulant convaincre le lecteur que l'existence même de cette possibilité d'aimer remet en cause la nature et la définition de l'amour. C'est une véritable question à se poser. Aucune génération n'aime peut-être comme la précédente et la naissance d'Internet a certainement modifié de nombreux comportements mais qu'en est-il des valeurs humaines? Peuvent-elles être altérées par l'apparition d'un nouveau moyen de communication? Chacun n'a-t'il pas sa définition de l'amour et ne continuera-t'il pas sa quête quels que soient les moyens à sa disposition?