13 Matching Annotations
  1. Dec 2019
    1. j’entrais dans le grand circuit humain où, pensais-je, chacun est utile à tous
    2. j’acceptais mon « incarnation » mais je ne voulais pas renoncer à l’universel

      Dualité entre particulier (Beauvoir accepte son « incarnation particulière », voire singulière – c'est un euphémisme!) et universel.

    3. Mais le fait est que je gardais une idée quasi religieuse de ce que j’appelais « ma destinée ».

      Toujours ce vocabulaire pénétré de religion, auquel Beauvoir mêle fluidement la question de sa vocation (« sa destinée »).

  2. Nov 2019
    1. J’enseignerais la philosophie, en province : à quoi cela m’avancerait-il ? Écrire ? mes essais de Meyrignac ne valaient rien.

      choix entre littérature et philosophie

    2. Je décidai que j’allais consacrer les prochaines années à chercher avec acharnement la vérité.

      Beauvoir énonce sa vocation de philosophe.

    3. « Quel dommage que Simone ne soit pas un garçon : elle aurait fait Polytechnique ! » J’avais souvent entendu mes parents exhaler ce regret. Un polytechnicien, à leurs yeux, c’était quelqu’un. Mais mon sexe leur interdisait de si hautes ambitions et mon père me destina prudemment à l’administration : cependant il détestait les fonctionnaires, ces budgétivores, et c’est avec ressentiment qu’il me disait : « Toi au moins, tu auras une retraite ! » J’aggravai mon cas en optant pour le professorat ; pratiquement, il approuvait mon choix, mais il était loin d’y adhérer du fond du cœur.
    4. Mon père, qui souffrait de se trouver à cinquante ans devant un avenir incertain, souhaitait avant tout pour moi la sécurité ; il me destinait à l’administration qui m’assurerait un traitement fixe et une retraite.
    5. je servirais l’humanité

      Autre trace de la vocation (future) de Beauvoir.

    6. mon entreprise fondamentale : m’approprier le monde.

      Beauvoir cherche à avoir une saisie sur le monde; c’est sa mission, sa vocation, son entreprise.

      Par quels moyens progressera-t-elle vers cet objectif?

    7. Mon chemin était clairement tracé

      Beauvoir témoigne de signes « avant-coureurs » de sa vocation (même si elle écrit ces lignes après l’acquisition de sa célébrité…)

    8. je me sentais chargée d’une mission que j’accomplissais avec orgueil

      Nouvelle vocation

    9. Cependant la religion, l’histoire, les mythologies me suggéraient un autre rôle.

      La religion parle d'une vocation.

  3. May 2018
    1. Their narratives of receiving the “call” to librarianship often fall right in line with Martin Luther’s description of vocation as the ways a person serves God and his neighbour through his work in the world.

      They also fall in line with things like the Hippocratic Oath, where ideals of professional ethics and norms are sworn upon entering a profession and treated as an oath in either a sacred or secular context. In a critical information literacy context, where many of our institutions within librarianship are admittedly flawed by our intrinsic biases (especially the colonialist and white biases of modern Western — especially USA — libraries), it becomes even more important to teach and discuss professional ethics as a counter to holding unrealistic ideas about what our profession is and does. http://www.ala.org/tools/ethics