6 Matching Annotations
  1. Jul 2020
    1. En raison de son positionnement en temps réel, sa présentation en stéréo 3D et son champ de vision total, le cerveau de l’utilisateur en vient à croire que l’utilisateur est réellement présent. Comme elle dit : « Si les situations et les événements qui se déroulent en RV correspondent en fait à vos actes et vous concernent personnellement, vous réagissez alors à ces événements comme s’ils étaient réels. »

      Argument épistémique: Rapprochement de l'expérience technologique de la réalité.

  2. Apr 2020
    1. En tant que pédagogue, j’avais conscience qu’il me fallait démystifier de leur imaginaire le robot vivant des dessins animés. Une première étape pas évidente même avec des élèves de 7ans. Ils devaient comprendre et accepter que Nao aussi fluide et interactif qu’il pouvait l’être lorsqu’il était bien programmé, n’était qu’une machine qui répondait à des commandes qu’on lui donnait via un logiciel de programmation. Première désillusion terrible chez certains qui malgré de longues explications techniques souhaitaient encore que Nao puisse les accompagner à la sortie de classe. Les démonstrations collectives de l’outil de programmation ont permis alors aux élèves d’appréhender cet aspect du robot. Le logiciel « chorégraphe » se présente avec des boîtes de codage déjà disponibles qui renvoient chacune à des actions précises et que l’on associe entre elles pour programmer une suite d’action ou de dialogue ; ce travail rendu visible via le TNI a facilité la mise en pratique des propositions faites par les enfants. Les exemples présentés ont aidé à mieux comprendre le fonctionnement de la machine.

      Appréhender le côté "machine" de l'outil n'est pas toujours facile pour les enfants qui ont tendance à voir les robots comme des amis au même titre qu'un camarade humain.

  3. Dec 2019
    1. C’est que je venais de faire une cuisante découverte : cette belle histoire qui était ma vie, elle devenait fausse au fur et à mesure que je me la racontais.

      Le passage est en écho à celui-ci (p. 222) :

      Ma vie serait une belle histoire qui <mark>deviendrait vraie au fur et à mesure que je me la raconterais</mark>.

      Oups! Beauvoir se rend compte (avec lucidité, en rétrospective) de la fiction qu’elle écrivait!

    2. J’avais toujours préféré la réalité aux mirages

      Affinité de Beauvoir pour la vérité (« réalité ») par opposition aux mirages, à l’illusion (à la fiction? quel rapport à la littérature dans ce cas? est-ce que la littérature chez Beauvoir, sans refuser la fiction, doit d’abord se subordonner à la réalité? le roman autobiographique en serait un exemple assez tangible…)

  4. Nov 2019
    1. toute une existence que je façonnerais de mes mains

      La fiction (imaginaire, littéraire) devient réalité; Beauvoir designe (designer : penser + réaliser) sa propre vie via la littéature!

    2. Je m’abîmai dans la lecture comme autrefois dans la prière. La littérature prit dans mon existence la place qu’y avait occupée la religion : elle l’envahit tout entière, et la transfigura. Les livres que j’aimais devinrent une Bible où je puisais des conseils et des secours ; j’en copiai de longs extraits ; j’appris par cœur de nouveaux cantiques et de nouvelles litanies, des psaumes, des proverbes, des prophéties et je sanctifiai toutes les circonstances de ma vie en me récitant ces textes sacrés. Mes émotions, mes larmes, mes espoirs n’en étaient pas moins sincères ; les mots et les cadences, les vers, les versets ne me servaient pas à feindre : mais ils sauvaient du silence toutes ces intimes aventures dont je ne pouvais parler à personne ; entre moi et les âmes sœurs qui existaient quelque part, hors d’atteinte, ils créaient une sorte de communion ; au lieu de vivre ma petite histoire particulière, je participais à une grande épopée spirituelle. Pendant des mois je me nourris de littérature : mais c’était alors la seule réalité à laquelle il me fût possible d’accéder.

      Dans ce passage, c'est la lecture et la littérature qui sauvent Beauvoir.

      Le rôle « spirituel » et « total » de la religion est remplacé par la littérature.

      La métaphore religieuse est employée partout pour rendre compte d'une correspondance entre littérature et religion.

      « Réalité » : la littérature est une forme du « réel » pour Beauvoir; elle comporte une forme d'accès au réel, voire d’accès à la connaissance (fonction épistémologique).