5,986 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. deux points majeurs sont ta euh souligné le premier c'est que un SEP 00:14:01 élevé donc un op amène à de meilleur performances quel que soit le domaine considéré c'est un domaine qui a été largement euh euh décrit depuis plusieurs années
    2. "Des sens au sens : les modalités sensorielles au service de la compréhension" Restitution du projet ACEC2 : Améliorer la compréhension écrite des élèves en cycle 2 - apports de la cognition incarnée

      Quand la manière de présenter un texte permet de mieux le comprendre : effets des médiums de présentation sur la compréhension écrite en primaire Julie Lecerf, doctorante en psychologie cognitive de l’éducation, PSITEC, Université de Lille

      Site INSPÉ de Villeneuve d'Ascq - Mercredi 7 février 2024

    1. Bien sûr ! Voici un résumé des points forts de la transcription de la vidéo sur cette page :

      1. Éducation à la sexualité : L'éducation à la sexualité est une dimension éducative et citoyenne essentielle à l'école. Elle s'inscrit au cœur du code de l'éducation et vise à aborder la sexualité de manière positive, en incluant les dimensions biologique, psycho-affective et sociale.

      2. Diversité d'approches : Une étude réalisée dans les années 2000 a révélé une grande diversité d'approches de l'éducation à la sexualité au sein des écoles. Cela a conduit à la mise en place d'un programme académique spécifique pour aborder cette thématique de manière cohérente.

      3. Formation intercatégorielle : Les enseignants et professionnels de l'éducation sont formés à l'éducation à la sexualité. Le programme intègre désormais des sujets d'actualité tels que les violences sexuelles, l'homophobie et l'accès à la pornographie.

      4. Écoles promotrices de santé : Les écoles promotrices de santé intègrent l'éducation à la sexualité dans leur projet. L'objectif est de préparer les élèves à leur vie d'adulte en abordant des valeurs d'égalité, de tolérance et de respect.

      N'hésitez pas si vous avez d'autres questions !¹²³¹: Eightify - Résumez des vidéos en quelques clics ²: Scriber : Transcrire ou résumer une vidéo YouTube gratuitement ³: Résumer une vidéo et transcrire son contenu en quelques clics

    1. je pense que le c'est aussi le travail des médecins des psychiatres des infirmiers des psychologues d'être sur les réseaux sociaux de vulgariser de traquer la désinformation parce que voilà la 02:05:10 l'érance médicale elle se nourrit de la désinformation et et c'est notre boulot aussi bah de voilà de faire gaffe au contenu qui circule d'essayer de proposer une alternative
    2. Bien sûr ! Voici un résumé de la transcription de la vidéo avec des points forts et des timecodes :

      1. Introduction (00:00:16)
      2. Présentation de la chaîne "Tronchamb BIS".
      3. Thème de la vidéo : santé mentale, informations et idées reçues.

      4. Santé mentale et maladies (00:00:38)

      5. Différence entre maladies physiques et maladies mentales.
      6. Prise en charge des maladies chroniques plus complexe.
      7. Importance du diagnostic et des choix thérapeutiques.

      8. Maladies mentales et invisibilité (00:01:55)

      9. Les maladies mentales sont souvent invisibles.
      10. Stigmatisation et difficulté à poser un nom sur le problème.
      11. Besoin d'une meilleure compréhension et d'une prise en charge adaptée.

      12. Addictions et troubles cognitifs (00:11:46)

      13. Comorbidités fréquentes entre troubles mentaux et addictions.
      14. Troubles cognitifs : mémoire, concentration, organisation.
      15. Impact sur la vie quotidienne des patients.

      16. Psychoéducation et rôle du pair-aidant (01:11:46)

      17. Le pair-aidant accompagne les personnes souffrant de troubles mentaux.
      18. Rôle de lien entre l'équipe de soin et la personne.
      19. Importance de la formation et de la reconnaissance du métier.

      20. Conclusion (02:09:53)

      21. Dépoussiérer l'image du psychiatre.
      22. Espoir d'amélioration dans la prise en charge.
      23. Mixité et diversité dans les métiers de la santé mentale.
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:04][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur les inégalités sociales dans l'éducation, en se concentrant sur les ressources pédagogiques et les perceptions des enseignants. L'intervenant, un sociologue, discute de l'importance des ressources culturelles et pédagogiques des parents dans la réussite scolaire des élèves et remet en question l'impact des inégalités d'orientation sur les parcours éducatifs.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et contexte + [00:01:29][^4^][4] Parcours du sociologue * Transition de psychologue à sociologue + [00:03:08][^5^][5] Inégalités sociales et éducation * Facteurs sociaux et pédagogiques + [00:10:03][^6^][6] Études de cas et apprentissage * Importance des études de cas + [00:17:32][^7^][7] Inégalités d'orientation * Discussion sur les perceptions + [00:21:27][^8^][8] Performances scolaires actuelles * Évaluations standardisées et progrès Résumé de la vidéo [00:23:08][^1^][1] - [00:46:37][^2^][2]: La vidéo aborde les inégalités scolaires en France, l'évaluation des compétences des élèves, et l'impact des politiques éducatives sur les enseignants et les élèves. Elle souligne la nécessité d'améliorer la qualité de l'enseignement et les conditions de travail des enseignants pour faire face aux défis pédagogiques.

      Points clés: + [00:23:08][^3^][3] Inégalités scolaires * Tendance des 20 dernières années * Différences notables dès l'école primaire + [00:25:07][^4^][4] Évaluations internationales * Résultats négatifs pour la France * Scores faibles en maths et sciences + [00:27:32][^5^][5] Qualité de l'enseignement * Importance de la formation des enseignants * Impact de la formation continue et initiale + [00:31:10][^6^][6] Satisfaction professionnelle * Désenchantement croissant avec l'ancienneté * Besoin de politiques éducatives efficaces + [00:37:02][^7^][7] Politiques scolaires * Échec des réformes répétitives * Nécessité de changements significatifs + [00:39:25][^8^][8] Perceptions des enseignants * Influence des préjugés sur les difficultés des élèves * Importance de l'outillage pédagogique pour le succès Résumé de la vidéo 00:46:39 - 01:10:34: La vidéo aborde les défis des enseignants débutants, l'impact des attentes et des pratiques établies sur leur développement professionnel, et l'importance de ressources pédagogiques adéquates pour surmonter le fatalisme et améliorer l'éducation.

      Points forts: + [00:46:39][^1^][1] Défis des enseignants débutants * Impact des attentes négatives * Importance de se concentrer sur des cas spécifiques + [00:48:15][^2^][2] Évolution des perceptions * Recherche sur les perceptions des enseignants depuis 2010 * Influence de la socialisation et du contexte de travail + [00:53:09][^3^][3] Adhésion aux idéaux de l'école * Découragement après la titularisation * Critique des pratiques des collègues + [00:57:18][^4^][4] Facteurs de démobilisation * Postes précaires et manque de soutien * Difficultés à assurer les progrès des élèves + [01:02:06][^5^][5] Rôle des ressources pédagogiques * Nécessité de meilleures conditions d'apprentissage * Réduction des inégalités par l'amélioration de l'enseignement Résumé de la vidéo [01:10:35][^1^][1] - [01:20:03][^2^][2]: La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, notamment l'inclusion des élèves en situation de handicap, la surcharge de travail des enseignants et le manque de temps pour la pédagogie. Elle souligne l'importance de mieux outiller les enseignants et d'associer sensibilisation et outillage pour améliorer l'enseignement.

      Points clés: + [01:10:35][^3^][3] Statistiques éducatives * Différences selon le milieu social et le genre + [01:11:11][^4^][4] Changements réglementaires * Impact sur l'hétérogénéité en classe + [01:12:00][^5^][5] Défis pour les enseignants * Ambitions élevées sans moyens adéquats + [01:14:36][^6^][6] Outils pour les enseignants * Nécessité d'une meilleure formation et soutien + [01:16:05][^7^][7] Sensibilisation et outillage * Importance de combiner les deux pour le succès + [01:18:04][^8^][8] Collaboration pour l'innovation * Associations entre chercheurs et praticiens

    1. Résumé de la vidéo [00:00:08][^1^][1] - [00:09:48][^2^][2] : La vidéo présente une discussion sur l'enseignement explicite, une approche pédagogique validée par la recherche pour améliorer l'apprentissage des élèves. Elle aborde les stratégies de gestion de classe et d'apprentissage, et inclut des outils pratiques pour les enseignants.

      Points forts : + [00:00:08][^3^][3] Introduction à l'enseignement explicite * Approche pédagogique concrète + [00:00:39][^4^][4] Mise en œuvre par les enseignants * Montrer, expliquer, entraîner + [00:01:32][^5^][5] Contenu de l'ouvrage * Théorique et pratique + [00:03:03][^6^][6] Expérience d'un enseignant * Outils pratiques testés + [00:06:48][^7^][7] Formation des enseignants * Importance de la réflexion pratique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:59][^2^][2]: La vidéo aborde la reproduction des inégalités sociales dans les situations scolaires, en se plaçant à l'interface entre la sociologie de l'éducation et la psychologie cognitive. Elle critique les théories qui attribuent les différences de réussite uniquement à l'intelligence ou à la stimulation familiale, et propose une perspective de psychologie sociale qui met en lumière l'influence des situations scolaires sur l'apprentissage et les performances des élèves.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction du sujet * Psychologie sociale et éducation + [00:01:01][^4^][4] Critique des théories existantes * Remise en question des idées reçues + [00:03:00][^5^][5] Influence des situations scolaires * Impact sur l'apprentissage + [00:05:09][^6^][6] Interactions quotidiennes * Rôle dans la construction des inégalités + [00:06:01][^7^][7] Comparaison sociale * Effet sur la perception de soi + [00:07:00][^8^][8] Probabilité des comparaisons menaçantes * Liens avec l'origine sociale + [00:08:00][^9^][9] Capital culturel * Importance pour la réussite scolaire + [00:10:00][^10^][10] Exemples concrets * Influence des activités culturelles + [00:11:01][^11^][11] Perception de compétence * Conséquences sur l'apprentissage + [00:12:00][^12^][12] Études expérimentales * Mise en évidence de l'impact des comparaisons sociales Résumé de la vidéo [00:21:01][^1^][1] - [00:41:34][^2^][2]: La vidéo aborde l'impact des différences de familiarité avec les savoirs culturels sur la performance des élèves et l'importance de l'interprétation de ces différences. Elle souligne que les contextes scolaires peuvent amplifier les inégalités initiales et que la compréhension de ces mécanismes peut aider à les atténuer.

      Points forts: + [00:21:01][^3^][3] Impact de la familiarité * Influence sur la performance * Amplification des inégalités + [00:27:01][^4^][4] Rôle des interactions langagières * Importance dès l'école maternelle * Effet sur les dynamiques de classe + [00:39:26][^5^][5] Interventions pédagogiques * Potentiel pour réduire les inégalités * Formation des enseignants Résumé de la vidéo 00:41:35 - 01:03:30 : La vidéo aborde les différences de socialisation et d'orientation éducative entre les milieux favorisés et populaires, l'influence des normes culturelles d'indépendance et d'interdépendance sur les étudiants, et les effets psychologiques liés aux stéréotypes et à la connaissance de ces logiques d'orientation.

      Points clés : + [00:41:35][^1^][1] Socialisation et orientation * Différences économiques et psychologiques * Influence du lieu d'habitation + [00:43:14][^2^][2] Normes culturelles * Indépendance dans les universités * Socialisation des classes favorisées + [00:45:00][^3^][3] Conception de soi * Interdépendance dans les milieux populaires * Décalage avec les normes d'indépendance + [00:47:02][^4^][4] Études longitudinales * Comparaison des étudiants au fil des années * Mesure de l'indépendance et de l'interdépendance + [00:50:06][^5^][5] Sentiment d'appartenance * Impact du décalage culturel sur la réussite académique * Influence sur les performances universitaires + [00:52:45][^6^][6] Questions et réponses * Discussion sur la loyauté et la pression sociale * Comparaison des systèmes éducatifs internationaux Résumé de la vidéo 01:03:33 - 01:08:08: La partie 4 de la vidéo aborde les préconisations pour les enseignants afin de développer la coopération et contrôler les comparaisons sociales menaçantes dans le milieu éducatif.

      Points forts: + [01:03:33][^1^][1] Préconisations pour les enseignants * Développer la coopération * Contrôler les comparaisons + [01:04:08][^2^][2] Réplication des résultats * Répliquer sur un grand échantillon * Prévoir une intervention + [01:05:00][^3^][3] Conscience du décalage culturel * Comprendre l'impact de la socialisation * Reconnaître les différences de connaissances + [01:06:37][^4^][4] Répartition de la prise de parole * Analyser l'équité de la participation * Réduire les inégalités de départ

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:07][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une discussion sur la gestion des classes difficiles, en particulier dans le contexte éducatif. L'orateur partage des stratégies et des outils pour observer, analyser et gérer les comportements en classe, en mettant l'accent sur l'importance de comprendre la dynamique de groupe et les rôles individuels des élèves.

      Points forts: + [00:01:12][^3^][3] Gestion des classes difficiles * Observer et analyser les comportements * Prévenir et éviter les débordements + [00:02:08][^4^][4] Stratégies proposées * Utiliser une grille d'observation * Identifier les types de problèmes et les élèves concernés + [00:07:09][^5^][5] Analyse des comportements * Typologie des problèmes en classe * Importance de travailler en équipe + [00:19:00][^6^][6] Dynamique de groupe * Comparaison avec les comportements animaux * Rôles sociaux et hiérarchie dans la classe Résumé vidéo [00:27:08][^1^][1] - [00:54:01][^2^][2]:

      La vidéo aborde la gestion des comportements indisciplinés en contexte éducatif, soulignant l'importance du travail d'équipe et de la formation continue pour les enseignants. Elle met en avant des stratégies pour structurer l'espace et le temps en classe, personnaliser l'apprentissage et utiliser des outils numériques pour maintenir l'engagement des élèves.

      Points clés: + [00:27:08][^3^][3] Gestion des comportements * Importance du contexte et du rôle social * Pouvoir d'action des enseignants sur les classes difficiles + [00:28:26][^4^][4] Formation continue * Se former malgré les contraintes actuelles * Prévenir les comportements perturbateurs + [00:30:37][^5^][5] Structurer l'espace et le temps * L'impact de la disposition des élèves et de la gestion du temps * Exemple d'une classe difficile et solutions apportées + [00:36:13][^6^][6] Personnalisation et outils numériques * Personnaliser l'apprentissage pour renforcer la confiance en soi * Utiliser des logiciels comme "Classroomscreen" pour gérer le bruit + [00:43:34][^7^][7] Pédagogie coopérative * Efficacité des pédagogies coopératives pour les élèves à troubles du comportement * Gestion démocratique des comportements et des règles en classe Résumé de la vidéo [00:54:03][^1^][1] - [01:19:42][^2^][2]:

      La vidéo aborde la gestion des comportements dans un contexte éducatif, en mettant l'accent sur les interventions positives et la structuration des réponses aux écarts de conduite.

      Points forts: + [00:54:03][^3^][3] Gestion des comportements * Importance de la patience et du dialogue + [00:54:43][^4^][4] Philosophie et dilemmes moraux * Utilisation des dilemmes pour développer le jugement moral + [00:58:01][^5^][5] Durée et structure des activités * Adaptation en fonction de l'âge et des besoins des élèves + [01:02:03][^6^][6] Modèle SCP (Soutien aux Comportements Positifs) * Présentation du modèle et de son efficacité + [01:17:00][^7^][7] Interventions ciblées * Classification et gestion des écarts de conduite + [01:19:00][^8^][8] Adaptation du modèle * Suggestions pour une mise en œuvre allégée dans les écoles Résumé de la vidéo 01:19:46 - 01:35:42: La vidéo aborde la gestion de classe et l'importance de renforcer les comportements positifs. Elle souligne la nécessité de travailler en équipe et d'utiliser des interventions correctives structurées pour gérer les écarts de conduite.

      Points forts: + [01:19:46][^1^][1] Gestion de classe positive * Enseigner avec des séquences pédagogiques * Renforcer les comportements positifs + [01:20:21][^2^][2] Interventions correctives * Utiliser des fiches formalisées * Travailler en équipe, pas seul + [01:21:04][^3^][3] Difficultés des enseignants * Gérer une classe difficile toute l'année * Importance du soutien et de l'objectivité + [01:22:01][^4^][4] Organisation du contenu * Discuter des comportements individuels avant la gestion de classe * Adapter l'ordre de présentation selon le besoin + [01:23:50][^5^][5] Défis de la bienveillance * Difficulté de féliciter lors de comportements négatifs * Viser l'esprit plutôt que la lettre de la bienveillance + [01:26:00][^6^][6] Renforcement des comportements * Distinction entre renforcer un élève et un comportement * Importance de la gestion des erreurs et de la dissociation

    2. 00:00 Observer la classe 18:44 Un détour par l'éthologie 28:12 Prévenir, quelques gestes 36:49 Présentation de classroomscreen (https://classroomscreen.com/) 41:33 La règle du 5 pour 1 43:35 Les pédagogies coopératives #Freinet #pédagogieinstitutionnelle 51:40 Le cartable des compétences psychosociales 53:40 Le sentiment d'injustice 54:42 La philosophie à l'école (Les dilemmes moraux) 1:01:05 Les modèles RAI (réponse à l'intervention) 1:05:59 Le modèle SCP (soutien au comportement positif) de Steve Bissonette 1:24:00 réponses aux questions

      Le lien du drive : https://drive.google.com/drive/folders/1O-xS4UUhfYr23fGLR6IeZ5UGHjfDCKNw

      Le document de l'intervention, avec les sources : https://drive.google.com/file/d/1Ya-LNKlLQBeJ_Rm_EEC08Vlyq2M5nQJ_/view

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:13][^2^][2]: La vidéo présente une conférence de l'INSPÉ Lille HdF par Arthur Voitou, maître de conférences à l'IRIS et à l'Université Sorbonne Paris Nord. Il aborde la sexualité des adolescents, la diversité des pratiques et le contexte d'utilisation d'Internet lors de l'entrée dans la sexualité.

      Points forts: + [00:00:17][^3^][3] Contexte de l'enquête * Importance de l'éducation à la sexualité * Enquête sociologique sur les usages sexuels d'Internet par les jeunes + [00:04:41][^4^][4] Données sur l'entrée dans la sexualité * Évolution de l'âge au premier rapport sexuel * Inégalités de genre et consentement + [00:10:50][^5^][5] Motifs du premier rapport sexuel * Différences entre les sexes dans les motivations * Impact des normes de genre sur les expériences + [00:15:15][^6^][6] Objectif de l'enquête * Comprendre l'impact d'Internet sur l'entrée dans la sexualité * Méthodologie ouverte pour capturer la diversité des usages + [00:20:44][^7^][7] Contexte sociétal * Influence des mouvements sociaux comme #MeToo sur la jeunesse * Prise de conscience des violences sexistes et sexuelles Résumé de la vidéo [00:23:15][^1^][1] - [00:46:09][^2^][2]:

      La vidéo présente une enquête sur les usages sexuels d'Internet chez les jeunes adultes, en se concentrant sur leur adolescence. Elle explore les conditions d'accès à Internet, l'importance de l'anonymat, et l'impact des pratiques culturelles sur la consommation de pornographie.

      Points forts: + [00:23:15][^3^][3] Contexte de l'enquête * Difficultés d'accès aux établissements scolaires * Enquête rétrospective auprès de jeunes adultes + [00:25:02][^4^][4] Méthodologie et objectifs * Entretiens biographiques pour comprendre l'entrée dans la sexualité * Relation entre pratiques numériques et expérience sexuelle + [00:27:09][^5^][5] Phases d'usage d'Internet * Phase d'exploration pendant le collège * Phase de partage pendant le lycée + [00:33:10][^6^][6] Conditions matérielles d'accès à Internet * Variabilité des usages selon l'espace privé et le contrôle parental + [00:37:02][^7^][7] Anonymat et information sexuelle * Importance de l'anonymat pour les questions intimes + [00:41:35][^8^][8] Visionnage de la pornographie * Pratiques cycliques et différences de genre dans la consommation Résumé de la vidéo 00:46:11 - 01:08:38: La vidéo aborde les pratiques culturelles et informatives des jeunes sur Internet, en particulier autour de la pornographie, de l'éducation à la sexualité et de l'exposition de soi sur les réseaux sociaux. Elle souligne l'importance de comprendre ces pratiques dans le contexte plus large de la culture adolescente et des normes sociales.

      Points forts: + [00:46:11][^1^][1] Perception de la pornographie * Souvent vue négativement * Reliée à d'autres pratiques culturelles + [00:47:34][^2^][2] Usages informatifs d'Internet * Recherche d'information sur la sexualité * Insuffisances de l'éducation sexuelle à l'école + [00:52:27][^3^][3] Exposition de la sexualité en ligne * Partage de photos suggestives * Influence des normes sociales et du groupe de pairs + [01:02:57][^4^][4] Recherche de partenaires * Utilisation des réseaux sociaux plutôt que des sites dédiés * Impact du capital scolaire sur la qualité de l'information trouvée Résumé de la vidéo [01:08:39][^1^][1] - [01:25:40][^2^][2]: La vidéo aborde les différences de comportement entre les filles et les garçons concernant la consommation d'images pornographiques et l'exposition de soi sur les réseaux sociaux, en mettant en lumière les stigmates sociaux et les pressions liées au genre.

      Points forts: + [01:08:39][^3^][3] Stigmatisation sociale * Moins déclarée par les filles * Plus valorisant pour les garçons + [01:10:33][^4^][4] Exposition sur les réseaux * Pression plus grande sur les filles * Influence des normes sociales et de classe + [01:12:02][^5^][5] Manque de vocabulaire * Difficulté à exprimer l'amour et le désir * Impact des séries et du discours féministe + [01:14:33][^6^][6] Éducation à la sexualité * Peu d'interventions avant le collège * Importance des ressources extérieures + [01:20:09][^7^][7] Scénarisation du porno * Prise de conscience des jeunes * Distinction entre fiction et réalité + [01:23:02][^8^][8] Impact des médias * Rôle des mangas et jeux vidéo * Éducation à la sexualité par certains éditeurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:26:50][^2^][2] : La vidéo aborde le concept de la "bientraitance" dans le contexte des soins de santé et de l'éthique. Elle explore l'histoire, la définition et l'application de la bientraitance, ainsi que les défis éthiques associés à son utilisation dans les institutions médico-sociales.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la bientraitance * Présentation par l'association Argos 2001 * Discussion sur l'accompagnement des troubles bipolaires + [00:05:02][^4^][4] Définition et origine de la bientraitance * Distinction entre bientraitance et maltraitance * Importance de la bientraitance dans les soins + [00:07:03][^5^][5] Notions clés de la bientraitance * Bienveillance, reconnaissance, empathie et care * Application dans les pratiques de soins + [00:14:17][^6^][6] Définition formelle de la bientraitance * Approche collective pour un accompagnement adapté * Respect des choix et besoins des usagers + [00:19:15][^7^][7] La bientraitance comme réponse à la maltraitance * Réflexion sur l'efficacité des protocoles et évaluations * Importance du dialogue et de la relation humaine + [00:25:48][^8^][8] Conclusion sur la complexité de la bientraitance * Nécessité d'aborder la violence et la maltraitance * Appel à l'humilité et à l'humanisation dans les soins Résumé de la vidéo 00:26:53 - 00:53:43 : La vidéo aborde les complexités de la "bientraitance" dans le contexte des soins de santé, en se concentrant sur un cas éthique spécifique d'une patiente souffrant de schizophrénie et de son interaction avec le système de soins.

      Points forts : + [00:26:53][^1^][1] Introduction au sujet * Discussion sur la bientraitance + [00:27:19][^2^][2] Présentation du cas * Profil d'une patiente + [00:29:01][^3^][3] Historique médical * Diagnostic de schizophrénie + [00:30:01][^4^][4] Situation actuelle * Défis quotidiens + [00:33:07][^5^][5] Approche thérapeutique * Maintien du lien soignant + [00:37:20][^6^][6] Questionnement éthique * Dilemmes de soins Résumé de la vidéo 00:53:46 - 01:20:16 : La vidéo aborde les complexités de la notion de "bientraitance" dans le contexte des soins, en mettant en lumière les défis liés à l'application de ce concept dans les pratiques institutionnelles et les soins aux patients.

      Points forts : + [00:53:46][^1^][1] Définition de la bientraitance * Discussion sur la responsabilité et l'hospitalité * Questionnement sur la conscience de la souffrance et le sens du soin + [00:57:01][^2^][2] Bientraitance vs. maltraitance * Débat sur l'excès de bienveillance pouvant mener à la maltraitance * Réflexion sur l'autorité et les limites nécessaires dans l'éducation et les soins + [01:07:01][^3^][3] Évolution de la bientraitance * Évolution historique du concept et son impact sur les pratiques actuelles * Injonctions contradictoires dans les institutions et la perte de sens du terme + [01:14:12][^4^][4] Bien traitance et hôpital public * Discussion sur la dégradation de l'hôpital public et l'impact sur la bien traitance * Importance de l'usager comme co-auteur de son parcours de soin Résumé de la vidéo [01:20:19][^1^][1] - [01:39:25][^2^][2] : La vidéo aborde les complexités de la "bientraitance" dans le secteur de la santé, en examinant les contradictions et les défis institutionnels rencontrés par les professionnels. Elle soulève des questions sur l'intentionnalité et l'impact des actions bienveillantes, tout en explorant l'évolution des normes sociales et éducatives.

      Points forts : + [01:20:19][^3^][3] Réflexion collective sur la bientraitance * Difficultés et contradictions rencontrées + [01:23:16][^4^][4] Comparaison avec le greenwashing * Questionnement sur la sincérité des actions + [01:25:37][^5^][5] La bientraitance est personnalisée * Adaptation aux situations singulières + [01:27:15][^6^][6] L'intention de bien traiter * Importance malgré les méthodes contestables + [01:32:31][^7^][7] Éducation et contraintes * Nécessité des limites pour grandir + [01:35:29][^8^][8] Frustration nécessaire à l'éducation * Construire des limites chez l'enfant

    1. Résumé de la vidéo [00:00:09][^1^][1] - [00:24:40][^2^][2]:

      Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en explorant les frontières entre nature et culture, et en examinant les comportements sociaux à travers les espèces.

      Points forts: + [00:00:09][^3^][3] Nature vs culture * Remise en question de l'opposition traditionnelle * Exemple des grives pour illustrer l'apprentissage culturel chez les animaux + [00:06:03][^4^][4] Théorie du bouc émissaire * Discussion sur les logiques d'opposition et de conflit dans les sociétés humaines * Comparaison avec les comportements sociaux des autres espèces + [00:11:44][^5^][5] Influence de la biologie * Impact de la biologie sur les structures sociales * Importance de la connaissance éthologique et écologique pour la survie humaine + [00:22:49][^6^][6] Dominance et dépendance * Réflexion sur les rapports de domination et la dépendance prolongée des enfants envers les parents * Difficulté de modifier certaines structures sociales fondamentales Résumé de la vidéo [00:24:42][^1^][1] - [00:50:15][^2^][2] : Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en mettant l'accent sur la domination masculine et la construction sociale de la culture. Il explore les artefacts humains et la loi de l'accumulation tendancielle, soulignant l'importance de comprendre les schèmes relationnels de dépendance et de domination qui se manifestent dans divers contextes sociaux.

      Points saillants : + [00:24:42][^3^][3] Domination masculine universelle * Questionnement sur sa construction purement culturelle + [00:27:01][^4^][4] Structures fondamentales * Artefacts humains et accumulation tendancielle + [00:30:06][^5^][5] Explosion des savoirs * Impact sur la création d'artefacts sophistiqués + [00:37:00][^6^][6] Rapports de dépendance et domination * Nécessité et universalité dans les relations humaines + [00:42:17][^7^][7] Autorité et émancipation * Transition des rapports de dépendance à la domination + [00:47:00][^8^][8] Schèmes relationnels * Influence sur les rapports sociaux et personnels Résumé de la vidéo [00:50:17][^1^][1] - [01:03:23][^2^][2]: Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en se concentrant sur la reproduction sociale et les forces d'inertie qui maintiennent les structures existantes. Il explore comment les habitudes et la socialisation contribuent à la perpétuation des écarts sociaux et des positions hiérarchiques dans l'emploi.

      Points clés: + [00:50:17][^3^][3] Reproduction sociale * Transmission précoce des statuts parentaux * Écarts sociaux renforcés à l'école + [00:51:01][^4^][4] Anthropologie culturelle * Transmission intergénérationnelle dans diverses sociétés * Exemple d'une société lignagère africaine + [00:52:43][^5^][5] Lois de la reproduction * Habitude comme force d'inertie * Artefacts culturels induisant le changement + [00:54:27][^6^][6] Contradictions sociales * Lois concurrentes influençant la société * Potentiel de transformation sociale + [00:56:08][^7^][7] Lois historiques et universelles * Distinction entre lois empiriques et générales * Importance de l'accumulation de connaissances + [01:00:02][^8^][8] Perspectives en sciences sociales * Appel à reconnaître et découvrir les lois de fonctionnement * Optimisme pour l'avenir de la sociologie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:25:19][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un débat sur les structures fondamentales des sociétés humaines, animé par un sociologue qui discute de divers sujets, notamment la sociologie de l'éducation, la création littéraire, l'individu dans la société, et la sociologie des rêves.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Introduction du débat * Présentation du sociologue + [00:00:45][^4^][4] Sociologie de l'éducation * Importance de l'éducation dans la structure sociale + [00:01:01][^5^][5] Création littéraire * Influence de Kafka et la théorie du champ + [00:01:23][^6^][6] Rôle de l'individu * L'individu façonné et façonnant le monde social + [00:01:44][^7^][7] Sociologie des rêves * Exploration de l'inconscient socialement structuré + [00:02:04][^8^][8] Engagement public du sociologue * Réponse à des critiques sociales actuelles + [00:04:14][^9^][9] Scientificité des sciences sociales * Discussion sur l'épistémologie et la méthodologie + [00:07:50][^10^][10] Différences entre sciences sociales et sciences dures * Débat sur la relativité et la cumulativité des connaissances + [00:08:57][^11^][11] Lois en sciences sociales * Tentatives et défis de formuler des lois sociales + [00:13:08][^12^][12] Objet changeant des sciences sociales * Comparaison avec les sciences expérimentales et historiques + [00:16:29][^13^][13] Expérimentation en sciences sociales * Limites et possibilités d'expérimentation avec des groupes humains + [00:20:07][^14^][14] Sciences sociales comme sciences historiques * Défi de formuler des lois pour une réalité en constante évolution + [00:23:03][^15^][15] Cumulativité en sciences sociales * Nécessité d'accumuler et de formaliser les connaissances Résumé de la vidéo [00:25:22][^1^][1] - [00:50:36][^2^][2]:

      La vidéo aborde les structures fondamentales des sociétés humaines, en débattant des idées reçues sur les sciences sociales par rapport aux sciences naturelles. Elle souligne l'importance de la comparaison intersociétés et interespèces pour comprendre les sociétés humaines et leurs invariants, comme les dimensions économiques et magico-religieuses présentes dans toutes les sociétés.

      Points clés: + [00:25:22][^3^][3] Darwin et l'évolution * Remise en question de la fixité des espèces * Introduction de la notion de transformation et d'évolution + [00:27:47][^4^][4] Complexité des objets d'étude * Rejet de l'idée que les sciences sociales étudient des objets plus complexes * Comparaison avec la diversité des planètes et des espèces + [00:30:17][^5^][5] Prédiction en sciences * Discussion sur la capacité de prédiction des sciences sociales et physiques * Importance du contexte et des détails pour la prédiction + [00:34:46][^6^][6] Structures fondamentales des sociétés * Identification de lignes de force invariantes dans toutes les sociétés humaines * Exemples de dimensions économiques et magico-religieuses + [00:37:49][^7^][7] Comparaison et évolution * Nécessité de comparaisons intersociétés et interespèces pour l'analyse sociale * Influence des propriétés biologiques sur l'organisation sociale Résumé de la vidéo [00:50:38][^1^][1] - [01:02:23][^2^][2]: La vidéo discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en se concentrant sur l'altricialité secondaire chez les humains et ses implications sociales et culturelles.

      Points forts: + [00:50:38][^3^][3] Altricialité secondaire * Dépendance longue et forte chez les humains * Nécessité d'apprendre et de socialisation + [00:52:45][^4^][4] Maturité sexuelle tardive * Risque évolutif et protection des enfants * Coopération pour la survie de l'espèce + [00:54:11][^5^][5] Éducation collective * Importance de la communauté dans l'éducation * Coopération et dépendance sociale + [00:56:18][^6^][6] Dominance et structures sociales * Présence de la domination dans toutes les sociétés * Influence de la biologie sur l'organisation sociale + [00:57:15][^7^][7] Géronocraties et hiérarchie sociale * Domination des aînés sur les jeunes * Impact de la longévité sur la culture et la mémoire sociale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:31:19][^2^][2]:

      Alexandre del Valle discute de son livre "La Stratégie de l'intimidation" lors d'une conférence à Rouen le 29 juin 2018. Il explore les structures fondamentales des sociétés humaines et la nécessité d'unifier les sciences sociales pour mieux comprendre les phénomènes sociaux.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Présentation d'Alexandre del Valle * Introduction par Bernard Lahire + [00:01:46][^4^][4] Influence du groupe Nicolas Bourbaki * Inspiration pour le groupe Edgar Tunic + [00:05:07][^5^][5] Ambition d'unifier les sciences sociales * Comparaison avec les mathématiques + [00:15:04][^6^][6] Théorie de la grand-mère en biologie * Importance sociale des aînés + [00:20:01][^7^][7] Dépendance des enfants humains * Longue période d'improductivité + [00:26:05][^8^][8] Conséquences sociales des propriétés biologiques * Rapports de domination et transmission culturelle Résumé de la vidéo [00:31:23][^1^][1] - [00:58:54][^2^][2] : La vidéo aborde la domination masculine dans l'histoire et la biologie, l'importance de la culture dans l'évolution humaine, et l'interaction entre les lois biologiques et les structures sociales.

      Points forts : + [00:31:23][^3^][3] Domination masculine * Présence dans la majorité des sociétés + [00:33:30][^4^][4] Biologie et culture * Influence sur les structures sociales + [00:37:03][^5^][5] Éducation et changement * Impact sur les dynamiques de pouvoir + [00:41:07][^6^][6] Éthologie et sociétés * Observations sur le comportement social + [00:44:10][^7^][7] Nature hyper-sociale de l'homme * Impossibilité de vivre en solitaire + [00:47:06][^8^][8] Culture comme adaptation * Permet une réponse rapide aux changements

    1. Wikipédia, nouvelle cible des conspirationnistes | Le Dock Présenté par @lamhua | ARTE

      Résumé de la vidéo [00:20:57][^1^][1] - [00:41:12][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute de l'engagement citoyen et de la collaboration dans la contribution à Wikipédia, soulignant l'importance des sources fiables et de la neutralité dans la rédaction des articles.

      Points forts: + [00:20:57][^3^][3] Le rôle des bots * Automatisation et filtres + [00:22:12][^4^][4] Les élections européennes * Impact potentiel sur Wikipédia + [00:22:34][^5^][5] La collaboration sur Wikipédia * Processus horizontal et sans chef + [00:23:00][^6^][6] Devenir contributeur * Facilité d'intégration et d'impact + [00:26:40][^7^][7] L'influence de Wikipédia * Enquête sur les coulisses + [00:27:12][^8^][8] Les principes de Wikipédia * Rédaction neutre et vérifiable Résumé de la vidéo [00:41:14][^1^][1] - [01:02:03][^2^][2]:

      Cette vidéo explore le processus de vérification des faits sur YouTube, en se concentrant sur l'évaluation de la véracité des déclarations et l'utilisation d'extensions pour afficher les résultats du fact-checking. Elle discute également des défis liés à la neutralité de Wikipédia face à des acteurs puissants et des efforts pour maintenir l'intégrité de l'encyclopédie.

      Points saillants: + [00:41:14][^3^][3] Vérification des faits sur YouTube * Utilisation d'extensions pour le fact-checking * Évaluation de la véracité des déclarations + [00:43:08][^4^][4] Manipulation de Wikipédia * Tentatives de modification par des entreprises * Projet antipub pour contrer le contenu promotionnel + [00:53:50][^5^][5] Le rôle des patrouilleurs * Nettoyage des pages vandalisées ou modifiées * Maintien des règles et de la vérifiabilité + [01:00:38][^6^][6] Défis de neutralité pour Wikipédia * Garantir la neutralité face à des acteurs influents * Projet antipub et patrouilleurs comme solution Résumé de la vidéo [01:02:04][^1^][1] - [01:20:47][^2^][2]:

      La partie 4 de la vidéo aborde la lutte contre le vandalisme sur les plateformes collaboratives, la perception de la fiabilité de Wikipédia par les jeunes, et l'importance de la contribution collective à la vérification de l'information.

      Points forts: + [01:02:04][^3^][3] Lutte contre le vandalisme * Importance de la collaboration * Ne pas nourrir les trolls + [01:03:07][^4^][4] Perception de la fiabilité * Les jeunes doutent de la fiabilité * Impact des contributions initiales + [01:04:01][^5^][5] Importance de l'éducation * Sensibilisation des collégiens * Encouragement à la contribution + [01:05:01][^6^][6] Rôle des enseignants * Valorisation de la recherche approfondie * Promotion de la curiosité + [01:06:02][^7^][7] Wikipédia comme source * Importance de la vérification * Wikipédia parmi d'autres sources + [01:07:12][^8^][8] Qualité et admissibilité * Amélioration continue de la qualité * Critères d'admissibilité sur Wikipédia Résumé de la vidéo [01:20:49][^1^][1] - [01:41:23][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des processus de prise de décision au sein de la communauté Wikipédia, en particulier sur les débats relatifs à l'écriture inclusive et les tentatives de manipulation de l'encyclopédie pour des fins politiques.

      Points forts: + [01:20:49][^3^][3] Choix des photos sur Wikipédia * Débats sur la pertinence des photos + [01:21:51][^4^][4] Écriture inclusive sur Wikipédia * Sondage et prise de décision communautaire * Résistance à l'écriture inclusive + [01:29:01][^5^][5] Intégrité de Wikipédia * Surveillance des modifications suspectes * Exemples de pages "ripolinées" + [01:31:03][^6^][6] Modifications politiques sur Wikipédia * Utilisation de bots pour détecter les changements * Cas d'un wikipédien influent trahissant la communauté Résumé de la vidéo [01:41:25][^1^][1] - [02:01:12][^2^][2]:

      La vidéo discute de l'utilisation de Wikipédia pour la réputation politique, la manipulation de l'information, et les défis de la patrouille de contenu. Elle souligne l'importance de la vérification des sources et la responsabilité éditoriale sur Wikipédia.

      Points forts: + [01:41:25][^3^][3] Wikipédia et la vie privée * Création de comptes pour protéger la vie privée + [01:42:00][^4^][4] L'impact politique de Wikipédia * Utilisé pour vérifier les politiciens * Modifications par des comptes anonymes + [01:43:05][^5^][5] La vérification avant les élections * Les électeurs consultent Wikipédia pour s'informer sur les candidats + [01:44:00][^6^][6] La guerre d'information avant les législatives * Modifications intensives sur les pages des députés + [01:45:02][^7^][7] Le rôle des patrouilleurs et des bots * Surveillance des modifications suspectes + [01:46:01][^8^][8] Les défis de la détection des manipulations subtiles * Nécessité d'améliorer les outils de détection + [01:49:01][^9^][9] Les modifications depuis les lieux de pouvoir * Surveillance des modifications provenant des institutions gouvernementales + [01:57:01][^10^][10] Le cas d'Ecosia sur Wikipédia * Exemple de détournement de sources et de contenu promotionnel Résumé de la vidéo [02:01:14][^1^][1] - [02:23:56][^2^][2] :

      Cette vidéo explore les complexités et les risques associés à la contribution à Wikipédia, en particulier dans les régimes autoritaires. Elle met en lumière les cas de contributeurs persécutés pour leurs activités sur l'encyclopédie en ligne et discute de la censure et de la manipulation de l'information.

      Points forts : + [02:01:14][^3^][3] Risques pour les contributeurs * Dangers de l'édition de Wikipédia sous des régimes autoritaires + [02:03:00][^4^][4] Censure et résistance * Blocage de Wikipédia dans certains pays et amendes imposées pour désinformation + [02:07:03][^5^][5] Sécurité des contributeurs * Manque de protection pour les éditeurs face aux menaces et pressions politiques + [02:10:26][^6^][6] Contributions malgré les risques * Cas de Mark Bernstein, éditeur emprisonné mais toujours actif sur Wikipédia + [02:17:23][^7^][7] Manipulation de l'information * Tentatives de modification de contenu sensible sur Wikipédia par des entités politiques + [02:20:55][^8^][8] L'impact du football * Modifications fréquentes liées au football par des fans et des fonctionnaires européens Résumé de la vidéo 02:23:58 - 02:43:55 :

      La vidéo discute de l'utilisation de Wikipédia et de l'intelligence artificielle (IA) dans le contexte de l'éducation et de la vérification de l'information. Elle aborde les défis et les opportunités liés à l'IA, notamment dans la rédaction et la contribution à Wikipédia.

      Points forts : + [02:24:00][^1^][1] Utilisation de Wikipédia * Curiosité sur l'utilisation éducative * Complexité et jargon présents + [02:26:07][^2^][2] Intelligence artificielle * Discussion sur le machine learning et ChatGPT * Impact sur la rédaction et la synthèse d'informations + [02:29:00][^3^][3] IA générative * Préoccupations sur les illustrations générées par IA * Importance de la vérification de l'information + [02:31:10][^4^][4] Enquête et patrouille * Utilisation de l'IA dans la patrouille de Wikipédia * Importance de la source et de la véracité du contenu Résumé de la vidéo 02:43:57 - 02:51:43 :

      La partie 9 de la vidéo aborde la création collaborative d'une page Wikipédia fictive, les défis de l'admissibilité et les implications juridiques de la suppression de contenu.

      Points forts : + [02:44:19][^1^][1] Contribution satirique * Texte par intelligence artificielle + [02:45:02][^2^][2] Vandalisme sur Wikipédia * Suppression rapide + [02:46:03][^3^][3] Notoriété et admissibilité * Mention dans plusieurs articles + [02:47:37][^4^][4] Cas juridiques récents * Suppression de pages controversées + [02:49:00][^5^][5] Processus de rédaction * Utilisation de brouillons + [02:50:27][^6^][6] Prochain sujet de stream * Résurrection d'espèces disparues

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:26:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence sur l'intelligence collective, organisée dans le cadre de la semaine du cerveau et en partenariat avec l'école nationale supérieure des officiers sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence. Elle aborde les recherches sur l'amélioration de la performance des groupes, non seulement en termes d'efficacité et de créativité, mais aussi de bien-être des membres.

      Points forts : + [00:02:17][^3^][3] L'intelligence collective * Estelle Michinoff, professeur d'université * Recherches sur la performance des groupes + [00:10:27][^4^][4] Définition d'une équipe * Communication régulière * Objectif commun + [00:14:31][^5^][5] Variété des collectifs * Équipes permanentes, autonomes, virtuelles * Dynamiques et temporaires + [00:16:45][^6^][6] Transformer une équipe d'experts * Intégrer les expertises individuelles * Créer une synergie de groupe + [00:18:11][^7^][7] Ingrédients d'une équipe experte * Diversité de compétences * Gestion des processus de groupe + [00:25:44][^8^][8] Facilitation du travail d'équipe * Techniques de facilitation * Animateurs pour dynamiser le groupe Résumé de la vidéo [00:26:01][^1^][1] - [00:50:57][^2^][2] : La vidéo aborde l'importance de la mémoire transactive et des modèles mentaux partagés dans les équipes d'urgence et de travail. Elle explique comment ces éléments contribuent à l'efficacité, à l'adaptabilité et au bien-être des équipes, en soulignant la nécessité de l'entraînement et de la coordination pour développer ces compétences.

      Points forts : + [00:26:01][^3^][3] Modèle Big Five * Leadership efficace * Orientation d'équipe + [00:28:00][^4^][4] Communication * Boucles de rétroaction fermées * Modèle mental partagé + [00:29:00][^5^][5] Mémoire transactive * Système de traitement de l'information partagée * Connaissance des expertises au sein du groupe + [00:38:00][^6^][6] Entraînement des équipes * Développement de compétences collaboratives * Importance de la simulation et du débriefing Résumé de la vidéo 00:50:59 - 01:15:53 :

      La vidéo aborde la mise en place de formations d'équipe dans divers contextes, tels que le sport, la santé et l'aéronautique, en mettant l'accent sur les compétences non techniques et collaboratives. Elle discute également de la gestion des équipes hétérogènes et de l'importance de la communication, des rôles clairs et de la coordination au sein des équipes.

      Points forts : + [00:51:12][^1^][1] Exemples de team training * Mention de méthodes avancées dans le sport * Référence à des coachs comme Claude Onesta + [00:52:15][^2^][2] Team training dans la santé * Développement de méthodes comme le CRM santé * Importance des compétences collaboratives spécifiques + [00:53:42][^3^][3] Difficultés médicales et non médicales * Discussion sur les défis de la compréhension mutuelle * Importance de l'écoute au sein des équipes + [00:55:00][^4^][4] Gestion des équipes hétérogènes * L'hétérogénéité favorise l'innovation et la créativité * Importance de la diversité des points de vue + [00:57:08][^5^][5] Facteurs prédictifs d'une bonne équipe * Communication et partage de modèles mentaux * Rôles clairs et objectifs communs + [01:00:33][^6^][6] Expérience pratique dans les services d'urgence * Importance de l'adaptabilité et de la gestion du stress * Rôle crucial de l'attitude et de la formation des leaders Résumé de la vidéo 01:15:54 - 01:40:30 : La vidéo traite de la gestion de crise et de la prise de décision dans des situations complexes. Elle souligne l'importance de l'adaptabilité, de la collaboration et de l'innovation dans le processus décisionnel.

      Points forts : + [01:16:02][^1^][1] Gestion de crise * Plans d'action et cycles de décisions * Importance de la progressivité et de l'échange régulier + [01:17:39][^2^][2] Adaptabilité face à la complexité * Solutions toutes faites inexistantes * Nécessité d'adaptation et de compétences techniques + [01:19:01][^3^][3] Impact des nouvelles technologies * Augmentation exponentielle de la complexité * Perturbation des modèles classiques de travail d'équipe + [01:23:04][^4^][4] Engagement et motivation * Recherche de sens et contribution à une réflexion commune * Importance de l'engagement des jeunes générations + [01:26:00][^5^][5] Méthodes ludiques en gestion de projet * Utilisation de jeux pour améliorer la concentration et la collaboration * Production accélérée et engagement des participants + [01:32:18][^6^][6] Réflexion sur les méthodes de travail * Questionnement sur les méthodes de management traditionnelles * Exploration de nouvelles approches pour la gestion de projets complexes Résumé de la vidéo [01:40:31][^1^][1] - [02:04:14][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'intelligence collective et la gestion des équipes dans des contextes complexes. Elle souligne l'importance des compétences non techniques, comme la capacité à s'engager et à collaborer, qui sont cruciales pour la réussite des réunions et la production efficace.

      Points forts: + [01:40:31][^3^][3] L'importance des compétences non techniques * Essentielles pour la collaboration * Plus déterminantes que les compétences techniques + [01:46:01][^4^][4] Les méthodes d'animation * Casser les codes sociaux pour stimuler la créativité * Utiliser des jeux pour encourager la participation + [01:57:00][^5^][5] Gestion de la complexité * Nécessité d'adaptation face à des situations inédites * L'intelligence collective comme outil de résolution de problèmes Résumé de la vidéo 02:04:15 - 02:05:32 : La partie 6 de la vidéo aborde la nécessité d'évolution des compétences en gestion de projets et de nouveaux styles de management.

      Points forts : + [02:04:15][^1^][1] Évolution des compétences * Nécessité de changement * Nouveaux managers + [02:04:26][^2^][2] Remerciements * Appréciation des éclairages * Partage d'enthousiasme + [02:05:03][^3^][3] Conclusion * Remerciements aux connectés * Rendez-vous l'année prochaine

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:10:27][^2^][2]: La première partie de la vidéo aborde les troubles psychiques à travers le prisme des neurosciences. Elle présente une conférence en ligne organisée par l'association "Servent au Point Com" et l'Université du Temps Libre du Pays d'Aubagne, avec l'intervention de Sylvie Thirion, membre de l'association et chercheuse en neurosciences.

      Points saillants: + [00:00:01][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de l'événement et des intervenants + [00:01:01][^4^][4] Olivier Boisclair prend la parole * Présentation de Sylvie Thirion et de son parcours + [00:03:09][^5^][5] Parcours de Sylvie Thirion * Focus sur sa recherche en neuro endocrinologie + [00:06:00][^6^][6] Activités de Sylvie Thirion * Son implication dans la diffusion de la culture scientifique + [00:07:02][^7^][7] Organisation de l'événement * Remerciements et reconnaissance du travail d'équipe + [00:10:27][^8^][8] Introduction aux troubles psychiques * Définition et impact sur les individus Résumé vidéo [00:29:33][^1^][1] - [01:01:48][^2^][2]:

      La vidéo aborde les troubles psychiques sous l'angle des neurosciences, en se concentrant sur la dépression et les troubles bipolaires. Elle explore la génétique complexe derrière ces maladies, l'impact des gènes sur la susceptibilité, et l'importance de la vulnérabilité au stress.

      Points forts: + [00:29:33][^3^][3] Génétique des troubles * Impact génétique sur la susceptibilité * Milliers de gènes impliqués + [00:37:02][^4^][4] Transmission neuronale * Importance des canaux calciques * Communication entre neurones + [00:41:02][^5^][5] Vulnérabilité au stress * Stress et anxiété liés à la dépression * Étude de la réactivité de l'amygdale + [00:51:56][^6^][6] Transporteur de la sérotonine * Influence sur l'humeur et la dépression * Variations génétiques et réactivité au stress + [00:55:57][^7^][7] Réactivité au stress * Importance de la réactivité individuelle * Impact des événements de la vie et de l'enfance Résumé vidéo [01:01:51][^1^][1] - [01:31:43][^2^][2] : La vidéo aborde les troubles psychiques sous l'angle des neurosciences, en se concentrant sur le rôle du stress, de l'inflammation et du microbiote dans la dépression et le trouble bipolaire.

      Points forts : + [01:01:51][^3^][3] L'axe du stress et le BDNF * Importance du BDNF pour le cerveau * Recherches actuelles sur le BDNF + [01:02:45][^4^][4] Réaction inflammatoire et troubles psychiatriques * Lien entre inflammation et stress * Diagnostic différentiel de la dépression et bipolarité + [01:05:57][^5^][5] Le microbiote * Impact du microbiote sur le cerveau * Études sur le microbiote et les troubles psychiques + [01:20:03][^6^][6] Questions et réponses * Origine génétique des troubles mentaux * Traitement et prévention des troubles psychiques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:09][^1^][1] - [00:23:17][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'importance de la recherche et de l'innovation en France, en mettant l'accent sur les différentes cultures scientifiques et leur impact sur la prise de décision publique et privée.

      Points forts: + [00:00:09][^3^][3] Introduction des intervenants * Présentation des parcours et rôles + [00:03:17][^4^][4] L'expertise scientifique * Importance pour les décisions étatiques * Exemple d'activité d'expertise + [00:05:02][^5^][5] Aclimaterra * Conseil scientifique régional sur le changement climatique * Influence sur les politiques régionales + [00:15:32][^6^][6] La drarie * Promotion de la recherche et innovation * Interaction avec les décideurs + [00:23:05][^7^][7] Actualité et politique * Discussion sur un rapport récent * Implications pour la recherche future Résumé de la vidéo [00:23:18][^1^][1] - [00:44:06][^2^][2] : La vidéo traite du rapport Gilet sur la recherche en France, proposant la création d'un Haut Conseil à la science pour améliorer le dialogue entre politiques et scientifiques, et évoque l'impact du COVID-19 sur cette relation. Elle aborde également les différences dans l'approche de la recherche entre les candidats politiques et la formation des cadres territoriaux.

      Points clés : + [00:23:18][^3^][3] Rapport Gilet * Propositions pour la recherche * Création d'un Haut Conseil à la science + [00:32:56][^4^][4] Politique et recherche * Influence du COVID-19 * Différences entre candidats politiques + [00:42:13][^5^][5] Formation des cadres * Extension des missions des chercheurs * Plans climat territoriaux Résumé de la vidéo 00:44:07 - 01:06:44: La vidéo aborde la relation entre les scientifiques et les décideurs politiques en Normandie, l'importance de l'acculturation scientifique dans l'administration publique, et l'intégration des jeunes docteurs dans les entreprises et l'administration.

      Points clés: + [00:44:07][^1^][1] Interactions avec les décideurs * Manque de formation scientifique * Discussions budgétaires et économiques + [00:45:17][^2^][2] Rapport sur l'acculturation scientifique * Conseil pour la formation des cadres * Thèses CIFRE et COFRAC pour intégration + [00:47:00][^3^][3] Perception politique de la recherche * Différences entre gauche et droite * Innovation vs progrès + [00:49:16][^4^][4] Importance de la temporalité * Différence entre temps de recherche et action * Adaptation des pêcheurs aux changements + [00:51:16][^5^][5] Support régional pour la recherche * GC normand et CERS comme ressources * Obligations et directives européennes + [00:55:00][^6^][6] Assemblées citoyennes et sensibilisation * Exemple d'Urugne * Journée citoyenne sur la gestion des biens communs + [00:56:42][^7^][7] Formation des députés et staff * Minorité formée * Proposition de formation obligatoire + [01:05:19][^8^][8] Financement des SHS par les régions * Intégration dans les projets pour acceptabilité sociale * Difficultés à trouver des experts disponibles Résumé de la vidéo [01:06:46][^1^][1] - [01:17:00][^2^][2]: La vidéo discute de l'intégration des sciences humaines et sociales (SHS) dans la recherche et l'innovation, soulignant leur importance dans les projets régionaux et la nécessité d'une meilleure communication scientifique.

      Points forts: + [01:06:46][^3^][3] Intégration des SHS * Nécessité dans la recherche * Présence équilibrée dans le conseil Climaterra + [01:07:45][^4^][4] SHS en Normandie * Représentation dans trois universités * Financement européen et national + [01:09:15][^5^][5] Expertise collective * Importance des SHS depuis 20 ans * Influence sur les politiques + [01:10:46][^6^][6] Thèses CIFRE * Augmentation des thèses SHS * Partenariats public-privé + [01:11:00][^7^][7] Communication scientifique * Nécessité de passer à la télévision * Formation des politiques + [01:13:36][^8^][8] Interaction avec les jeunes * Importance de l'éducation initiale * Expérience enrichissante avec les masters

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:10:49][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'ouvrage "Les structures élémentaires des sociétés humaines" par Bernard Lahire, sociologue et directeur de recherche au CNRS. Il discute de l'épistémologie des sciences sociales, du lien entre les sciences de la nature et les sciences sociales, et des lois générales des sociétés humaines.

      Points saillants: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation par la Société des Amis du Musée d'ethnographie + [00:01:53][^4^][4] Présentation de Bernard Lahire * Sociologue, directeur de recherche au CNRS * Auteur de l'ouvrage discuté + [00:03:00][^5^][5] Contenu de l'ouvrage * Critique de l'épistémologie des sciences sociales * Proposition d'un rapprochement entre sciences de la nature et sciences sociales * Formulation de lois générales des sociétés humaines + [00:10:03][^6^][6] Épistémologie des sciences sociales * Débat sur la possibilité de progrès scientifique dans les sciences sociales * Discussion sur la cumulativité et les lois en sociologie Résumé de la vidéo [00:26:27][^1^][1] - [00:51:45][^2^][2]: La vidéo discute des sciences sociales et de leur comparaison avec les sciences expérimentales, soulignant que les sciences sociales sont également des sciences d'observation. Elle aborde la complexité et la singularité des objets d'étude, ainsi que la nécessité de formuler des lois et des cadres théoriques pour avancer dans la connaissance.

      Points clés: + [00:26:27][^3^][3] Sciences sociales comme sciences d'observation * Importance de l'observation dans les sciences sociales + [00:30:38][^4^][4] Complexité et transformation constante * Les objets d'étude en sciences sociales sont complexes et en évolution + [00:37:02][^5^][5] Formulation de lois et cadres théoriques * Nécessité de simplifier la réalité pour saisir des éléments fondamentaux + [00:45:36][^6^][6] Convergence culturelle et lois universelles * Exemples de convergence culturelle indiquant des lois universelles dans les sociétés humaines Résumé de la vidéo [00:51:47][^1^][1] - [01:17:40][^2^][2]: La vidéo aborde les thèmes de l'agriculture indépendante, des lois sociales, de la reproduction des structures sociales, et de l'impact de la culture sur la biologie humaine. Elle discute également des lois en sciences sociales et physiques, et de l'importance de comprendre les lois tendancielles malgré les exceptions.

      Points saillants: + [00:51:47][^3^][3] Agriculture indépendante * Apparition dans différentes sociétés + [00:53:56][^4^][4] Lois sociales * Reproduction des structures sociales + [00:55:00][^5^][5] Héritage économique et culturel * Transmission et inégalités + [01:00:01][^6^][6] Politiques et choix * Impact sur la reproduction sociale + [01:02:01][^7^][7] Comparaison avec la physique * Lois et forces contraires + [01:03:28][^8^][8] Sciences sociales et biologie * Importance des comparaisons inter-espèces Résumé de la vidéo [01:17:41][^1^][1] - [01:42:11][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'importance de la lecture approfondie et de la synthèse dans les sciences sociales, en s'appuyant sur des exemples de mathématiques et d'anthropologie pour illustrer comment la compréhension et la connexion de concepts variés peuvent conduire à des découvertes significatives.

      Points forts: + [01:17:41][^3^][3] Lecture et synthèse * Nécessité de lire abondamment * Importance de la constitution de bases de données + [01:20:01][^4^][4] Exemples en mathématiques * Influence du groupe Bourbaki * Résolution du dernier théorème de Fermat + [01:25:01][^5^][5] Comparaisons interdisciplinaires * Guerres et conflits dans l'histoire humaine et animale * Réflexions sur la xénophobie et la déshumanisation + [01:29:02][^6^][6] Manque de comparaison avec d'autres espèces humaines * Difficulté à établir des lois sociales sans points de comparaison + [01:33:50][^7^][7] Science et politique * Appel à une meilleure utilisation des connaissances scientifiques en politique * Critique de l'ignorance politique actuelle des réalités sociales Résumé de la vidéo [01:42:14][^1^][1] - [01:51:15][^2^][2]: La vidéo aborde la manière dont les chercheurs en sciences sociales devraient se concentrer sur la découverte de nouvelles connaissances plutôt que sur leurs expériences personnelles. Elle souligne l'importance de comprendre les lois et tendances pour créer des changements positifs dans la société.

      Points clés: + [01:42:14][^3^][3] Concentration sur les découvertes * Importance de montrer la réalité * Nécessité de contrôler notre rapport aux valeurs + [01:43:01][^4^][4] Rôle des chercheurs * Comprendre et expliquer le monde * Ne pas se focaliser uniquement sur l'expérience personnelle + [01:44:01][^5^][5] Potentiel des sciences sociales * Possibilité de découvertes significatives * Comparaison avec la difficulté des percées en physique + [01:47:04][^6^][6] Connaissance des lois sociales * Utiliser la connaissance pour transformer la réalité * Exemple de l'aérodynamique et de l'invention des avions + [01:49:02][^7^][7] Capacité humaine de changement * Seuls les humains peuvent créer des contre-forces significatives * Importance de la cumulativité culturelle + [01:49:45][^8^][8] Automédication chez les chimpanzés * Exemple de l'utilisation d'écorces pour lutter contre les parasites * Comparaison avec les moyens culturels humains plus avancés

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:15:55][^2^][2] : La vidéo discute des défis de l'éducation moderne, en se concentrant sur la prolétarisation des enseignants et l'efficacité de l'école. Elle soulève des questions sur les méthodes d'enseignement standardisées et l'importance de l'éducation au-delà de l'école.

      Points saillants : + [00:00:01][^3^][3] Défis de l'éducation * Prolétarisation des enseignants * Standardisation des méthodes + [00:03:10][^4^][4] Efficacité de l'école * Réussite des élèves dociles * Critères de réussite discutables + [00:07:21][^5^][5] Au-delà de l'école * Influence de la famille et des médias * Éducation globale de l'enfant + [00:09:02][^6^][6] Responsabilité éducative * Rôle central de l'école * Nécessité d'une alliance éducative + [00:12:47][^7^][7] Alliance enseignants-parents * Importance de la collaboration * Risque de manipulation gouvernementale + [00:14:07][^8^][8] Réduction de l'éducatif * Focalisation sur le quantitatif * Menace d'une société de contrôle

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:15:55][^2^][2] : La vidéo discute des défis de l'éducation moderne, en se concentrant sur la prolétarisation des enseignants et l'efficacité de l'école. Elle soulève des questions sur les méthodes d'enseignement standardisées et l'importance de l'éducation au-delà de l'école.

      Points saillants : + [00:00:01][^3^][3] Défis de l'éducation * Prolétarisation des enseignants * Standardisation des méthodes + [00:03:10][^4^][4] Efficacité de l'école * Réussite des élèves dociles * Critères de réussite discutables + [00:07:21][^5^][5] Au-delà de l'école * Influence de la famille et des médias * Éducation globale de l'enfant + [00:09:02][^6^][6] Responsabilité éducative * Rôle central de l'école * Nécessité d'une alliance éducative + [00:12:47][^7^][7] Alliance enseignants-parents * Importance de la collaboration * Risque de manipulation gouvernementale + [00:14:07][^8^][8] Réduction de l'éducatif * Focalisation sur le quantitatif * Menace d'une société de contrôle

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:05][^2^][2] : La vidéo présente une conférence de Philippe Meirieu sur l'efficacité de l'école, abordant les méta-analyses en éducation, les méthodes d'enseignement de la lecture, et les influences des neurosciences et des idéologies sur les pratiques pédagogiques.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Contexte des méta-analyses * Méthodes d'enseignement variées * Suppression des éléments contextuels + [00:03:54][^4^][4] Influence des neurosciences * Théorie du recyclage neuronal * Importance de la perception visuelle dans l'apprentissage + [00:08:10][^5^][5] Critique des déductions rapides * Idéologies influençant l'éducation * Manipulation des découvertes scientifiques + [00:11:59][^6^][6] Méthodes d'enseignement spécifiques * Méthode de Singapour en mathématiques * Pédagogie Montessori et son application

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:41:01][^2^][2]:

      La vidéo présente Aurélien, un homme passionné par la langue allemande et engagé dans la reconnaissance et l'égalité de la communauté LGBT. Il a étudié en France et en Allemagne, organisé des conférences et travaillé sur sa thèse concernant l'écriture inclusive.

      Points forts: + [00:08:17][^3^][3] Introduction d'Aurélien * Passion pour l'allemand dès le lycée * Études franco-allemandes et masters en traduction + [00:15:36][^4^][4] Engagement étudiant et LGBT * Membre actif dans divers comités étudiants * Fondation de soirées tandem LGBT + [00:19:55][^5^][5] Ateliers de sensibilisation * Expérience en éducation sur l'orientation sexuelle * Organisation d'ateliers sur le genre et la sexualité + [00:35:28][^6^][6] Lutte contre la discrimination * Importance de la sensibilisation des jeunes * Rôle des associations dans la promotion des droits LGBT Résumé de la vidéo 00:41:04 - 01:14:13 :

      La vidéo présente la création d'ateliers pour combler le manque d'initiatives éducatives entre Fribourg et Stuttgart. Elle détaille le processus de préparation, les méthodes interactives utilisées pour engager les élèves, et l'importance de la rétroaction pour améliorer les ateliers.

      Points forts : + [00:41:04][^1^][1] Début des ateliers * Recherche de volontaires * Planification et financement + [00:42:07][^2^][2] Préparation de l'atelier * Enquête auprès des élèves * Adaptation du contenu + [00:43:19][^3^][3] Déroulement de l'atelier * Présentation interactive * Discussion sur le genre et la sexualité + [00:46:27][^4^][4] Participation active * Méthode pour aborder les stéréotypes * Distinction entre sexe biologique et identité de genre Résumé de la vidéo [00:41:04][^1^][1] - [01:14:13][^2^][2]: La vidéo présente un atelier sur la sensibilisation aux stéréotypes de genre et à l'orientation sexuelle, offrant des méthodes interactives pour explorer ces concepts avec les élèves. L'orateur discute également de la nécessité de volontaires pour ces ateliers et partage des recommandations de lectures et de ressources sur ces sujets.

      Points forts: + [00:41:04][^3^][3] Introduction des ateliers * Manque d'ateliers entre Fribourg et Stuttgart * Recherche de volontaires et de financements + [00:42:07][^4^][4] Déroulement des ateliers * Préparation et adaptation du contenu * Méthodes ludiques pour l'engagement des élèves + [00:46:27][^5^][5] Méthode interactive * Discussion sur les stéréotypes de genre * Participation active des élèves + [01:03:54][^6^][6] Recommandations de ressources * Sélection de lectures et de médias sur le genre et la sexualité * Importance de l'auto-réflexion et de la compréhension des expériences vécues

    1. Résumé de la vidéo [00:00:05][^1^][1] - [00:22:00][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur le projet Framaspace, une initiative de Framasoft visant à fournir des services numériques aux associations et collectifs. Le conférencier, Pier Goset, discute des défis politiques, sociaux et technologiques auxquels les associations sont confrontées et comment Framaspace peut les aider à s'organiser et à collaborer efficacement.

      Points forts: + [00:00:05][^3^][3] Introduction et remerciements * Remerciements aux étudiants pour la captation + [00:01:02][^4^][4] Présentation de Framasoft et Framaspace * Objectifs et historique de Framasoft * Annonce du projet Framaspace + [00:02:00][^5^][5] Les défis actuels * Problèmes politiques, sociaux et écologiques * Attaques contre la société civile + [00:03:33][^6^][6] Le numérique comme outil d'organisation * Avantages et inconvénients du numérique pour les associations + [00:04:11][^7^][7] Détails techniques de Framaspace * Infrastructure et capacité prévue pour les services + [00:13:12][^8^][8] Bilan et changements depuis l'année dernière * Adoption et feedback sur Framaspace * Mises à jour et améliorations techniques + [00:20:21][^9^][9] Statistiques et utilisateurs de Framaspace * Types d'associations utilisatrices et leurs domaines d'action Résumé de la vidéo [00:22:02][^1^][1] - [00:44:03][^2^][2] : La vidéo traite de l'impact de Framasoft sur les associations, en particulier celles qui sont petites ou sans salariés, et de l'utilisation de Framaspace pour soutenir les initiatives locales et la transition vers une économie sociale et solidaire.

      Points forts : + [00:22:02][^3^][3] Framasoft et les associations * Influence sur les petites associations * Soutien à la transition économique + [00:23:01][^4^][4] Histoire et évolution * Associations depuis 1936 * Croissance après 2017 + [00:23:31][^5^][5] Structures sans salariés * Cible principale de Framaspace * Offres adaptées aux besoins + [00:25:01][^6^][6] Nombre de membres et bénéficiaires * Associations touchant moins de 100 personnes * Importance de la taille pour l'impact + [00:26:01][^7^][7] Concurrence et financement * Débat sur la concurrence avec le secteur privé * Financement par les dons + [00:28:00][^8^][8] Exemples de structures * Diversité des utilisateurs de Framaspace * Exemples concrets d'associations Résumé de la vidéo 00:44:04 - 00:56:53 :

      La vidéo discute des améliorations potentielles et des fonctionnalités de Nextcloud pour les associations, y compris la diffusion d'informations, la fédération de contenu, et la gestion des membres et de la comptabilité. Elle aborde également les retours d'une enquête sur l'utilisation de Framaspace par les associations.

      Points forts : + [00:44:04][^1^][1] Améliorations de Nextcloud * Plus de temps pour des améliorations * Diffusion d'informations militantes + [00:45:17][^2^][2] Mutualisation du financement * Fonctionnalités spécifiques pour les associations * Intégration de Pacho pour la gestion + [00:46:01][^3^][3] Support de production * Utilisation d'Activista pour créer des visuels * Ajout de valeur à Framaspace + [00:46:39][^4^][4] Utilisation de Collectives * Simplification du développement * Publication sur le site web de l'association + [00:47:31][^5^][5] Framaspace fonctionne * Grâce aux dons et au soutien * Appel à la campagne de dons + [00:49:17][^6^][6] Statistiques d'utilisation * Outils de supervision en développement * Évaluation de l'utilisation de Collabora et OnlyOffice

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:25:09][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'utilisation des pratiques numériques dans le travail social, animée par Morgane Killuw, éducatrice spécialisée et formatrice. Elle est accompagnée de collègues belges, Anne Philipard et Pascal Peau, pour explorer les questions transfrontalières et l'éthique numérique dans le secteur.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Introduction de la session * Présentation des intervenants et contexte de la rencontre + [00:01:03][^4^][4] Structure de la session * Répartition du temps entre présentation et échange + [00:01:25][^5^][5] Rôle des travailleurs sociaux * Importance de la formation numérique dans leur travail + [00:02:37][^6^][6] Éthique numérique * Nécessité de transformer les habitudes face au numérique + [00:03:22][^7^][7] Adaptation au numérique * Les travailleurs sociaux face à l'évolution numérique non formée + [00:04:17][^8^][8] Impact du numérique sur la société * La société se numérise, influençant les pratiques sociales + [00:05:02][^9^][9] Usage personnel vs professionnel * Différences entre les usages numériques personnels et professionnels + [00:06:13][^10^][10] Recherche en Belgique * Diagnostic des utilisations numériques par les travailleurs sociaux + [00:08:17][^11^][11] Sécurité numérique * Importance de la sécurité numérique dans le travail social + [00:10:50][^12^][12] Schéma d'utilisation du numérique * Présentation d'un schéma pour comprendre l'usage du numérique + [00:13:11][^13^][13] Application du schéma * Utilisation du schéma dans la formation continue + [00:16:17][^14^][14] Conflits éthiques * Dilemmes éthiques rencontrés par les travailleurs sociaux + [00:18:04][^15^][15] Missions d'utilité publique * Responsabilités et défis liés aux données personnelles + [00:19:01][^16^][16] Outils numériques utilisés * Réflexion sur les outils numériques et leur conformité éthique + [00:20:13][^17^][17] Législation française * Lois encadrant le traitement des données personnelles + [00:22:58][^18^][18] Éthique et numérique * Discussion sur l'éthique professionnelle et son application au numérique Résumé de la vidéo [00:25:11][^1^][1] - [00:50:54][^2^][2] : La vidéo traite de l'importance de la réflexion éthique et technocritique dans le travail social, en particulier concernant la gestion des données et l'utilisation des technologies numériques. Elle souligne le manque de formation et de sensibilisation parmi les travailleurs sociaux et propose des initiatives pour intégrer une approche plus critique et éthique du numérique dans le secteur social.

      Points forts : + [00:25:11][^3^][3] Importance de la réflexion éthique * Gestion des données * Sensibilisation des travailleurs sociaux + [00:27:00][^4^][4] Différences entre la France et la Belgique * Codes de déontologie * Approches du numérique + [00:31:01][^5^][5] Choix des outils numériques * Confiance et légalité * Alternatives éthiques + [00:35:38][^6^][6] Présentation de projets * Initiatives technocritiques * Projets éducatifs + [00:39:01][^7^][7] Projet ACESA * Open Lab en travail social * Mutualisation des connaissances + [00:49:24][^8^][8] Collectif d'enseignants * Réflexion sur le numérique * Approche technocritique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:22:15][^2^][2] : La vidéo présente un discours sur l'éducation nationale et le logiciel libre, mettant en lumière l'importance de l'open source dans l'éducation et divers projets éducatifs innovants.

      Points forts : + [00:00:04][^3^][3] Introduction au sujet * L'orateur partage son expérience au ministère + [00:01:17][^4^][4] Importance du logiciel libre * Discussion sur l'impact du logiciel libre dans l'éducation + [00:04:07][^5^][5] Projets éducatifs * Présentation de projets pédagogiques utilisant des ressources libres + [00:07:10][^6^][6] Contribution des élèves * Exemples d'élèves contribuant à des projets open source + [00:11:59][^7^][7] Professeurs développeurs * Mise en avant de professeurs créant des ressources éducatives libres + [00:16:02][^8^][8] Initiatives numériques * Illustration de diverses initiatives numériques dans l'éducation + [00:19:26][^9^][9] Vision du ministère * Vision future du ministère sur l'utilisation des ressources libres Résumé de la vidéo [00:22:17][^1^][1] - [00:36:18][^2^][2]: La vidéo aborde l'utilisation de ressources éducatives numériques libres et ouvertes dans le système éducatif français, soulignant l'importance de la souveraineté numérique et de la collaboration entre enseignants.

      Points clés: + [00:22:17][^3^][3] Ressources partagées * Nuage pour stockage * Piertube pour vidéos * Pad collaboratif + [00:24:17][^4^][4] Services intégrés * Apps éducation * Identifiant unique * Open source + [00:25:02][^5^][5] Plateforme éducative * Sciences et programmation * Déploiement national + [00:29:16][^6^][6] Formation et licences * Vidéos d'acculturation * Partenariats éducatifs + [00:30:34][^7^][7] Stratégie numérique * Soutien aux communs numériques * Charte et gouvernance + [00:33:54][^8^][8] Feuille de route * Priorité au logiciel libre * Bureau des communs numériques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:19:31][^2^][2]:

      La première partie de la vidéo présente un logiciel de génération d'emplois du temps développé sous licence AGPL version 3, nommé Flop DT. Il vise à résoudre les problèmes complexes de planification dans les établissements éducatifs en permettant une gestion autonome et coopérative des emplois du temps.

      Points forts: + [00:00:02][^3^][3] Introduction au logiciel Flop DT * Développé sous licence AGPL v3 + [00:04:53][^4^][4] Technologies utilisées * Django, V JS, PostgreSQL, solveurs linéaires + [00:06:20][^5^][5] Démonstration pratique * Interface utilisateur et gestion des modifications + [00:09:54][^6^][6] Autogestion et modifications coopératives * Chaque prof peut ajuster son emploi du temps + [00:13:02][^7^][7] Génération automatique d'emplois du temps * Utilisation d'un solveur pour créer des plannings + [00:17:59][^8^][8] Flexibilité et paramétrage * Adaptation aux besoins spécifiques des utilisateurs Résumé de la vidéo [00:19:55][^1^][1] - [00:40:53][^2^][2]: La vidéo traite de l'optimisation des emplois du temps dans un contexte universitaire, en utilisant un solveur mathématique pour gérer les contraintes et préférences des enseignants et étudiants. Elle aborde les défis techniques et politiques liés à l'élaboration d'un système autogéré qui respecte les besoins individuels tout en satisfaisant les exigences collectives.

      Points forts: + [00:20:00][^3^][3] Défis de l'optimisation * Nécessité de recherche * Temps de résolution variable + [00:21:19][^4^][4] Décision des solutions * Plusieurs solutions possibles * Choix pédagogique crucial + [00:23:26][^5^][5] Personnalisation des préférences * Chacun définit ses disponibilités * Importance de l'équité + [00:25:01][^6^][6] Résultats du solveur * Meilleure solution en 20 minutes * Possibilité d'explorer d'autres options + [00:30:02][^7^][7] Développement de l'outil * Création d'un paquet Debian * Synchronisation avec d'autres outils + [00:33:00][^8^][8] Gestion des droits utilisateurs * Droits selon les rôles * Modifications sous contraintes Résumé de la vidéo [00:40:55][^1^][1] - [00:58:47][^2^][2]: La vidéo discute de l'utilisation d'un logiciel de planification dans divers établissements, y compris des universités et des hôpitaux, pour gérer les emplois du temps. Elle aborde les défis de l'interfaçage avec d'autres logiciels et la possibilité d'une version médicale du logiciel.

      Points forts: + [00:41:02][^3^][3] Utilisation dans divers établissements * IUTs, universités, CHU pour les plannings de garde + [00:42:01][^4^][4] Adaptation aux petites structures * Boulangeries associatives, cinémas + [00:42:44][^5^][5] Partage des ressources entre départements * Salles et professeurs partagés + [00:45:01][^6^][6] Génération rapide des emplois du temps * Solutions satisfaisantes en quelques minutes + [00:47:11][^7^][7] Financement et développement * Soutien de la région Nouvelle Aquitaine et des utilisateurs + [00:49:02][^8^][8] Réflexion sur le modèle économique * Contribution financière et bénévolat pour le développement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:04:16][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le dispositif ITEP (Institut Thérapeutique, Éducatif et Pédagogique) à travers les témoignages de parents et de professionnels. Elle met en lumière l'importance de l'ITEP dans l'accompagnement des enfants ayant des troubles du comportement et la manière dont il aide ces enfants à s'intégrer dans le système éducatif traditionnel.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de l'ITEP * Accueil des enfants * Présentation des chambres + [00:00:43][^4^][4] Éducation à l'ITEP * Classes à petits effectifs * Réintégration dans les écoles de secteur + [00:01:22][^5^][5] Progrès des enfants * Partage entre l'ITEP et les écoles traditionnelles * Développement des compétences sociales + [00:02:00][^6^][6] Victoire personnelle * Transition vers le collège * Sentiment d'appartenance à l'ITEP + [00:02:35][^7^][7] Orientation par la MDPH * Reconnaissance des troubles du comportement * Concept d'handicap invisible + [00:03:14][^8^][8] Gestion des émotions * Travail avec les thérapeutes * Responsabilisation et représentation des enfants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:13:53][^2^][2]:

      La vidéo présente divers témoignages de personnes affectées par des troubles du comportement et du langage, ainsi que des professionnels de l'éducation et de la santé mentale. Ils discutent des défis et des solutions pour aider les enfants et les adolescents atteints de ces troubles.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction des participants * Parents et professionnels partagent leurs expériences + [00:01:08][^4^][4] Difficultés rencontrées * Problèmes de comportement, scolarité et communication + [00:02:11][^5^][5] Diversité des troubles * Éventail de situations et de besoins individuels + [00:03:02][^6^][6] Rôle des professionnels * Soutien à l'insertion sociale et professionnelle + [00:06:01][^7^][7] Évolution des pratiques * Approche inclusive et désinstitutionnalisation + [00:09:48][^8^][8] Objectifs du dispositif ITEP * Inclusion et participation active des familles

    1. Résumé de la vidéo [00:00:23][^1^][1] - [00:27:06][^2^][2]: La vidéo présente un discours sur l'importance de l'éducation, la citoyenneté et l'organisation de l'institution scolaire en France. Elle souligne la nécessité d'un environnement éducatif stimulant pour le développement des enfants et aborde les défis sociétaux qui influencent l'éducation.

      Points forts: + [00:00:23][^3^][3] L'importance de la laïcité * Célébration du 16e anniversaire de la loi de 1905 * La laïcité comme loi de paix et outil d'inclusion + [00:03:01][^4^][4] L'éducation au-delà de l'école * L'éducation comme écosystème impliquant parents, école et associations * Le rôle crucial des parents dans la sécurité et le développement des enfants + [00:10:30][^5^][5] Le passage de la pulsion au désir * L'importance de la frustration et de l'apprentissage de la patience * La nécessité pour les enfants de comprendre qu'ils ne sont pas le centre du monde + [00:20:26][^6^][6] Les inégalités dans l'environnement familial * L'impact de l'environnement linguistique sur le développement de l'enfant * Les conséquences de l'utilisation excessive des écrans sur l'apprentissage + [00:25:12][^7^][7] L'émancipation par l'école * L'école comme lieu d'émancipation et d'apprentissage collectif * La laïcité comme moyen d'éviter l'enfermement idéologique et social Résumé de la vidéo [00:27:07][^1^][1] - [00:53:14][^2^][2] : La vidéo aborde l'importance de l'école dans le respect de la singularité de chaque individu tout en partageant des savoirs communs. Elle souligne le rôle de l'école dans l'émancipation, la distinction entre convictions et connaissances, et la capacité de penser différemment tout en aimant ses proches.

      Points clés : + [00:27:07][^3^][3] Rôle de l'école * Respecte la singularité * Partage des savoirs communs + [00:28:10][^4^][4] Émancipation et pouvoir * L'école comme moyen d'émancipation * Prendre du pouvoir sur ses parents + [00:29:01][^5^][5] Laïcité et pensée autonome * Distinguer relation affective et intellectuelle * Penser autrement que ses proches + [00:30:15][^6^][6] Découverte et solidarité * Découvrir le monde et d'autres langages * Comprendre la solidarité mondiale + [00:32:43][^7^][7] Importance des tiers lieux * Lieux où les enfants choisissent et s'engagent * Découverte de la responsabilité et de l'autorité + [00:37:01][^8^][8] Équilibre entre famille, école et tiers lieux * Importance de l'équilibre pour l'enfant * Jouer sur les trois tableaux pour grandir Résumé de la vidéo 00:53:17 - 01:19:28 :

      La vidéo aborde la séduction des théories du complot, la manipulation des algorithmes de Facebook, et l'importance de l'esprit critique. Elle souligne la différence entre le désir de savoir et le désir d'apprendre, en mettant en avant l'importance de l'éducation pour développer l'exigence de précision, de justesse et de vérité.

      Points forts : + [00:53:17][^1^][1] Séduction des théories du complot * Simplicité et caricature * Vision du monde trompeuse + [00:54:06][^2^][2] Manipulation par les algorithmes * Ciblage des utilisateurs crédules * Renforcement des croyances erronées + [00:57:01][^3^][3] Importance de l'esprit critique * Recherche de la vérité * Éducation et exigence + [01:00:01][^4^][4] Critique de Google * Vente de données utilisateurs * Alternatives éthiques + [01:07:01][^5^][5] Éducation et coopération * Apprentissage par l'entraide * Développement de la coopération + [01:10:54][^6^][6] Démocratie et expression * Pensée individuelle et bien commun * Importance de l'expression orale Résumé de la vidéo [01:19:30][^1^][1] - [01:37:55][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'importance de l'apprentissage de la coopération, du débat démocratique et de la distinction entre faits et opinions dans l'éducation. Elle souligne la nécessité d'enseigner aux enfants à penser par eux-mêmes, à dépasser les préjugés et à devenir des chercheurs curieux.

      Points clés: + [01:19:30][^3^][3] L'importance de la coopération * Moins de 2% des élèves ont l'expérience de présenter devant la classe * La coopération va au-delà de la répétition des acquis + [01:20:27][^4^][4] Apprentissage du débat démocratique * Nécessité d'apprendre à débattre dès l'école maternelle * Importance de la préparation et du respect des tours de parole + [01:23:15][^5^][5] Dépasser les préjugés * Encourager les enfants à devenir des chercheurs * Les aider à distinguer entre faits et opinions + [01:25:59][^6^][6] Évolution de l'institution scolaire * Passer d'un pilotage par les résultats à un pilotage par les finalités * Mettre l'accent sur la solidarité et la justice sociale + [01:32:17][^7^][7] Inégalités dans le système éducatif * La France est l'un des pays où les écarts se creusent * Nécessité de placer la solidarité au cœur du système scolaire + [01:35:10][^8^][8] Lutter contre l'essentialisme * Refuser de réduire les individus à des étiquettes * Promouvoir la liberté et l'émancipation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:51][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance de collaborer avec les familles affectées par le harcèlement scolaire. Elle met en lumière les expériences douloureuses des parents et souligne le besoin d'une meilleure communication et intervention des écoles.

      Points forts: + [00:00:11][^3^][3] Travailler avec les parents * Importance de la collaboration * Parents comme partenaires + [00:00:53][^4^][4] Témoignage de Marc Van Arscott * Perte tragique de son fils * Création de l'ASBL Les Mots de Tom + [00:09:11][^5^][5] Témoignage de Zara Carolini * Décès de sa fille suite au cyber-harcèlement * Vice-présidente de l'ASBL Les Mots de Tom + [00:13:19][^6^][6] Conséquences du harcèlement * Impact émotionnel sur les familles * Manque de soutien et de prévention

    1. Résumé de la vidéo [00:00:06][^1^][1] - [00:10:05][^2^][2]:

      La vidéo présente des méthodes non confrontantes pour aborder le harcèlement, en se concentrant sur la restauration d'une dynamique de classe positive et le développement de l'empathie chez les élèves.

      Points forts: + [00:00:16][^3^][3] Les méthodes non blâmantes * Utilisation de méthodes comme la préoccupation partagée + [00:01:02][^4^][4] La méthode de la préoccupation partagée * Créée dans les années 80, adaptée récemment * Trois étapes principales et des étapes optionnelles + [00:04:21][^5^][5] L'intervention psychosociale d'urgence (IPSU) * Mise en place en cas de crise grave * Trois objectifs principaux : identifier, évaluer les besoins, détecter les personnes à risque + [00:07:29][^6^][6] Les phases de l'IPSU * Information, dépôt de la parole, réparation, préparation, diagnostic * Importance d'un programme de prévention après l'intervention

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:19:44][^2^][2]:

      Cette vidéo, présentée par Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI, aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans. Elle partage ses observations sur l'impact négatif d'une surexposition aux écrans sur le développement des enfants, soulignant l'importance de limiter leur utilisation pour préserver leur capacité de concentration et leur bien-être.

      Points clés: + [00:00:21][^3^][3] Introduction d'Anne-Lise Ducanda * Médecin de PMI, expérience avec les tout-petits + [00:00:49][^4^][4] Augmentation des difficultés chez les enfants * Problèmes de langage, agitation, incapacité à se concentrer + [00:01:33][^5^][5] Lien entre difficultés et surexposition aux écrans * Plus de 90% des enfants en difficulté surexposés aux écrans + [00:02:06][^6^][6] Changement de pratique médicale * Intégration de la gestion des écrans dans le suivi des enfants + [00:03:06][^7^][7] Création du collectif sur Exposition écran * Collaboration avec d'autres professionnels pour sensibiliser + [00:04:07][^8^][8] Impact des écrans sur l'attention * Distinction entre attention réflexe et attention focalisée + [00:06:07][^9^][9] Caractéristiques addictives des écrans * Stimulation du circuit de la récompense dans le cerveau + [00:07:46][^10^][10] Persuasive design et économie de l'attention * Techniques utilisées pour captiver les utilisateurs + [00:10:33][^11^][11] Nécessité de régulation par les parents * Les enfants ont besoin d'aide pour gérer leur temps d'écran + [00:11:49][^12^][12] Conséquences de la surexposition aux écrans * Troubles physiques, psychiques et difficultés scolaires + [00:13:11][^13^][13] Difficulté d'auto-régulation chez les jeunes * Incapacité à limiter leur propre temps d'écran + [00:15:04][^14^][14] Explosion du temps passé devant les écrans * Statistiques alarmantes sur l'utilisation des écrans par les enfants + [00:17:48][^15^][15] Effets des écrans sur les adolescents * Augmentation des troubles psychiques et de l'isolement Résumé de la vidéo [00:19:46][^1^][1] - [00:40:17][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur les conséquences négatives d'une exposition excessive, telles que les troubles du sommeil, les problèmes de concentration et les comportements agressifs. Elle souligne également les risques liés aux réseaux sociaux, comme le cyber-harcèlement et l'hypersexualisation, et propose des stratégies pour limiter l'utilisation des écrans.

      Points clés : + [00:19:46][^3^][3] Conséquences de l'exposition aux écrans * Troubles du sommeil * Troubles de l'attention * Comportements agressifs + [00:23:56][^4^][4] Risques liés aux réseaux sociaux * Cyber-harcèlement * Hypersexualisation * Influence des contenus inappropriés + [00:29:07][^5^][5] Statistiques alarmantes * Taux élevé de cyber-harcèlement * Exposition précoce à la pornographie * Augmentation des troubles mentaux chez les jeunes + [00:37:04][^6^][6] Stratégies de gestion des écrans * Limitation de la durée d'utilisation * Surveillance des contenus * Encouragement des activités hors écran Résumé vidéo 00:40:21 - 00:59:06 : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur l'importance de créer un équilibre entre le temps passé devant les écrans et les activités hors écran. Anne-Lise Ducanda propose des stratégies pour aider les parents à réguler l'utilisation des écrans par leurs enfants, telles que l'établissement de règles familiales claires et l'encouragement d'activités alternatives.

      Points forts : + [00:40:21][^1^][1] Gestion du temps d'écran * Importance de l'équilibre * Stratégies pour les parents + [00:44:23][^2^][2] Âge pour le premier smartphone * Recommandations et impacts * Groupes de soutien pour parents + [00:47:01][^3^][3] L'ennui stimule la créativité * Mode cérébral par défaut * Encouragement de l'exploration + [00:50:55][^4^][4] Importance de l'extérieur * Besoins primaires des enfants * Comparaison avec les prisonniers + [00:54:26][^5^][5] Toxicité des écrans pour les tout-petits * Effets sur le développement * Importance des interactions réelles Résumé de la vidéo [00:59:07][^1^][1] - [01:19:34][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants et les impacts sur leur développement, notamment le langage et la communication. Elle souligne l'importance de l'interaction humaine et des activités réelles pour le développement cérébral des enfants.

      Points forts : + [00:59:07][^3^][3] Impact des écrans sur les bébés * Les écrans peuvent nuire au développement du langage + [01:00:08][^4^][4] Observations cliniques * Les enfants surexposés aux écrans présentent des retards de langage + [01:04:06][^5^][5] Effet de la télévision passive * La télévision allumée en permanence peut affecter la communication + [01:09:05][^6^][6] Technoférence dans les relations * Les appareils numériques peuvent interférer avec la relation parent-enfant + [01:14:07][^7^][7] Retards moteurs et intellectuels * Le manque d'activité physique et l'usage excessif des écrans peuvent causer des retards + [01:18:02][^8^][8] Élagage synaptique * Les connexions cérébrales peu utilisées sont éliminées, ce qui peut être problématique avec une surexposition aux écrans Résumé de la vidéo [01:19:35][^1^][1] - [01:39:49][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans et les impacts potentiels sur leur développement. Anne-Lise Ducanda discute des troubles liés à une exposition excessive aux écrans, tels que des retards de développement et des comportements pouvant être confondus avec l'autisme, tout en soulignant l'importance d'un environnement sans écran pour un développement sain.

      Points forts : + [01:19:35][^3^][3] Impact des écrans * Troubles de communication et interactions * Confusion avec l'autisme + [01:21:02][^4^][4] Observations cliniques * Augmentation des cas de troubles chez les enfants * Syndrome d'exposition précoce et excessive aux écrans (SEPE) + [01:22:12][^5^][5] Contenus dangereux * Risques liés aux contenus inappropriés sur internet * Importance de la supervision parentale + [01:25:13][^6^][6] Conseils pour les parents * Éviter les écrans pour les enfants de 0 à 6 ans * Intégrer les enfants dans les activités quotidiennes + [01:27:00][^7^][7] Statistiques éducatives * Augmentation des dossiers MDPH liés aux troubles du développement * Corrélation avec l'utilisation des écrans + [01:34:41][^8^][8] Actions recommandées * Signer une charte pour réduire l'exposition aux écrans * Utiliser des méthodes alternatives pour engager les enfants Résumé de la vidéo [01:39:50][^1^][1] - [01:53:16][^2^][2] : La partie 6 de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, les projets de loi récents adoptés par l'Assemblée nationale pour protéger les mineurs en ligne, et les stratégies pour limiter l'exposition des enfants aux écrans.

      Points forts : + [01:39:50][^3^][3] Gestion des écrans chez les enfants * Importance de réagir maintenant * Collaboration avec les parents et les professionnels + [01:40:17][^4^][4] Projets de loi sur la protection en ligne * Interdiction des réseaux sociaux sans accord parental sous 15 ans * Droit à l'image de l'enfant et lutte contre la surexposition aux écrans + [01:41:07][^5^][5] Stratégies pour les écoles * Utilisation des écrans dans un cadre éducatif * Importance de la supervision parentale à la maison + [01:42:57][^6^][6] Pétition pour l'éducation sans écrans * Initiative des parents et professionnels de santé * Dialogue avec les institutions éducatives + [01:44:52][^7^][7] Usage du numérique dans l'éducation * Débat sur l'utilisation appropriée du numérique avec les adolescents * Éducation au numérique vs éducation par le numérique + [01:47:09][^8^][8] Impact des écrans sur le développement * Témoignage d'une orthophoniste sur les retards de langage * Nécessité d'une rééducation familiale et d'une prévention nationale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:23:44][^2^][2] : Ce webinaire présente le guide d'évaluation pour les enfants en danger ou risque de danger, élaboré par la Haute Autorité de Santé en France. Il explique l'importance d'une approche pluridisciplinaire et interactive dans l'évaluation, en mettant l'accent sur les besoins fondamentaux de l'enfant et la capacité des parents à y répondre.

      Points forts : + [00:00:03][^3^][3] Introduction du webinaire * Présentation des intervenants et du sujet + [00:01:31][^4^][4] Contexte de l'élaboration du guide * Réponse aux difficultés identifiées dans divers rapports + [00:02:09][^5^][5] Objectifs du guide * Améliorer la qualité des évaluations et harmoniser les pratiques + [00:03:02][^6^][6] Structure du guide * Trois livres avec un préambule et une boîte à outils + [00:04:23][^7^][7] Le Livre 3 : Guide d'accompagnement à l'évaluation * Destiné aux professionnels évaluant la situation d'un enfant + [00:18:12][^8^][8] Construction de la conclusion * Caractérisation de la situation et établissement des préconisations Résumé de la vidéo [00:23:47][^1^][1] - [00:50:32][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde le guide d'évaluation pour les enfants en danger ou risque de danger, soulignant l'importance des formations, l'application des recommandations et la collaboration entre professionnels pour une évaluation efficace.

      Points clés: + [00:24:01][^3^][3] Formation et appropriation * Importance des formations continues * Appropriation des recommandations par les professionnels + [00:25:00][^4^][4] Guide d'évaluation et loi * Distinction entre recommandations et obligations légales * Les recommandations visent à accompagner les professionnels + [00:26:24][^5^][5] Santé et évaluation * La santé est centrale dans l'évaluation * Recommandation d'une approche binôme avec un professionnel de santé + [00:31:01][^6^][6] Antécédents et situation familiale * Évaluation globale incluant les antécédents familiaux * Importance des événements passés dans l'évaluation actuelle + [00:37:23][^7^][7] Compétences parentales * Définition et exemples de compétences parentales * Impact des compétences sur les besoins fondamentaux de l'enfant + [00:39:27][^8^][8] Organisation de l'évaluation * Gestion des situations avec parents résidant dans différents départements * Stratégies pour une évaluation coordonnée et efficace Résumé de la vidéo [00:50:35][^1^][1] - [00:58:51][^2^][2]: La vidéo aborde l'évaluation des enfants en danger ou à risque, en mettant l'accent sur la collaboration interdisciplinaire et l'importance de l'implication des acteurs territoriaux. Elle souligne également l'accessibilité du guide d'évaluation pour tous les professionnels et la nécessité de l'accord parental pour échanger avec l'enfant.

      Points forts: + [00:50:35][^3^][3] Évaluation des enfants * Importance de la collaboration * Implication des acteurs territoriaux + [00:53:18][^4^][4] Accessibilité du guide * Utile pour tous les professionnels * Accord parental nécessaire + [00:57:31][^5^][5] Suivi et retours d'expérience * Comité de suivi pour le cadre de référence * Retour d'expérience prévu dans 18 mois

    1. Résumé vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:22:59][^2^][2]:

      Ce webinaire se concentre sur le soutien à la scolarité des enfants en situation de handicap ou protégés, en présentant des recommandations pour les professionnels du secteur social et médico-social.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Introduction * Présentation des intervenants et objectifs du webinaire + [00:01:07][^4^][4] Principes généraux * Importance du droit à l'éducation et des défis rencontrés + [00:04:21][^5^][5] Participation de l'enfant * Encourager l'enfant à être acteur de sa scolarité + [00:08:00][^6^][6] Préparation aux réunions * Comment préparer et impliquer l'enfant dans les réunions scolaires + [00:17:19][^7^][7] Implication des parents * L'importance du rôle des parents dans la scolarité de l'enfant + [00:21:06][^8^][8] Exemples concrets * Propositions pour soutenir l'implication des parents et des enfants Résumé de la vidéo [00:23:00][^1^][1] - [00:46:10][^2^][2]: La vidéo aborde le soutien à la scolarité des enfants handicapés et en protection de l'enfance. Elle souligne l'importance de l'implication des jeunes, des parents, et des établissements dans le parcours scolaire. Elle recommande une approche collaborative avec la communauté éducative pour répondre aux besoins spécifiques des enfants et favoriser leur bien-être et réussite scolaire.

      Points clés: + [00:23:00][^3^][3] Anticipation et adaptation * Importance de l'anticipation * Définition des modalités d'accompagnement + [00:23:59][^4^][4] Rôle des établissements * Diagnostic des ressources internes * Organisation des ressources pour la scolarité + [00:26:02][^5^][5] Inscription dans le projet institutionnel * Scolarité comme axe essentiel * Objectifs et ressources précisés + [00:27:01][^6^][6] Suivi individuel * Importance du référent scolaire * Coordination avec la communauté éducative + [00:28:00][^7^][7] Communauté éducative élargie * Inclusion de divers acteurs éducatifs * Coopération et partenariats solides + [00:31:57][^8^][8] Mission d'appui ressources * Partage d'expertise * Sensibilisation et anticipation des problématiques Résumé de la vidéo [00:46:12][^1^][1] - [01:08:17][^2^][2] : Ce segment du webinaire aborde le rôle crucial du référent scolarité dans le soutien à la scolarité des enfants handicapés. Il souligne l'importance de la coordination entre les différents acteurs et la nécessité d'une communication claire pour éviter la confusion et soutenir efficacement les parcours scolaires.

      Points forts : + [00:46:12][^3^][3] Rôle du référent scolarité * Coordination et sensibilisation * Suivi des parcours scolaires + [00:48:01][^4^][4] Questions et réponses * Clarification des missions * Importance de la communication + [00:49:15][^5^][5] Différences entre les rôles * Référent scolarité vs enseignant référent * Facilitation des liens entre écoles et établissements + [00:51:06][^6^][6] Transmission d'informations * Importance de la pertinence et de la confidentialité * Respect des données personnelles + [00:57:01][^7^][7] Implication des parents * Importance cruciale dans la scolarité * Prévention et partenariat dès le début + [01:07:56][^8^][8] Travail avec les familles * Alliance avec les familles pour la réussite scolaire * Importance de l'approche positive et du partenariat Résumé de la vidéo [01:08:19][^1^][1] - [01:25:26][^2^][2]: La vidéo aborde le soutien à la scolarité des enfants handicapés, en mettant l'accent sur la collaboration entre les familles, les éducateurs et les institutions. Elle souligne l'importance de comprendre les défis, de fixer des objectifs communs et de travailler ensemble pour surmonter les difficultés.

      Points forts: + [01:08:19][^3^][3] Collaboration essentielle * Importance de l'alliance avec les partenaires * Comprendre les stratégies de défense des familles + [01:09:06][^4^][4] Rassurer et accompagner * Sécuriser les familles pendant les périodes difficiles * Travailler sur des objectifs communs + [01:10:16][^5^][5] Gestion des émotions et comportements * Thème commun entre enseignants et éducateurs * Travailler ensemble sur des problématiques spécifiques + [01:13:10][^6^][6] Rôle de la communauté éducative * Chaque acteur a un rôle dans la scolarité de l'enfant * Importance de la communication entre tous les acteurs + [01:17:01][^7^][7] Évaluation et prévention de l'absentéisme * Importance de l'évaluation pour comprendre l'absentéisme * Agir dès les premiers signes pour éviter l'installation de l'absentéisme + [01:20:57][^8^][8] Utilisation d'outils pour le suivi * Nécessité d'outils adaptés pour les parents et les élèves * Diagnostic pour identifier les besoins et soutenir la scolarité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:22:57][^2^][2]: Ce webinaire aborde la détection et la compréhension des violences conjugales. Il présente des stratégies pour identifier et aider les victimes, soulignant l'importance de la formation des professionnels de santé.

      Points forts: + [00:00:01][^3^][3] Introduction du webinaire * Objectif de sensibilisation * Importance de la formation + [00:03:16][^4^][4] Cycle de la violence * Stratégie de l'agresseur * Impact sur les victimes + [00:11:17][^5^][5] Mécanisme d'emprise * Contrôle coercitif * Conséquences psychologiques + [00:20:11][^6^][6] Expérience d'un médecin * Importance du dépistage * Signes d'alerte Résumé de la vidéo [00:22:59][^1^][1] - [00:48:26][^2^][2]:

      Cette partie du webinaire aborde la détection et l'accompagnement des victimes de violences conjugales, en mettant l'accent sur l'importance de la communication bienveillante et du respect des décisions des patientes par les professionnels de santé. Il souligne également le rôle crucial des soins primaires dans le repérage des victimes et la nécessité d'une prise en charge pluridisciplinaire.

      Points clés: + [00:23:01][^3^][3] Détection des violences * Importance du dépistage systématique + [00:23:24][^4^][4] Impact sur les enfants * Enfants témoins sont aussi victimes + [00:24:14][^5^][5] Techniques de communication * Entretien motivationnel comme outil d'accompagnement + [00:25:22][^6^][6] Ressources pour les professionnels * Clés pour comprendre et accompagner les victimes + [00:27:08][^7^][7] Responsabilités médicales * Déontologie du médecin généraliste dans le repérage et l'accompagnement + [00:33:14][^8^][8] Engagement sociétal * Violence conjugale comme pathologie sociétale Résumé de la vidéo 00:48:28 - 00:57:04 : La partie 3 de la vidéo aborde les stratégies pour identifier et gérer les cas de violences conjugales, en particulier pendant la grossesse. Les experts discutent de l'importance de la délicatesse lors de l'interrogation des victimes, de la nécessité de reconnaître les signes de violence psychologique et économique, et de l'importance des certificats médicaux dans les procédures judiciaires.

      Points forts : + [00:48:28][^1^][1] Identification des violences * Importance de la confidentialité * Reconnaissance des signes subtils + [00:49:01][^2^][2] Comportement du conjoint * Gentillesse excessive peut être un signe * Nécessité d'éloigner le conjoint intrusif + [00:50:19][^3^][3] Évolution des agresseurs * Difficulté à changer les comportements * Besoin de temps et de thérapie + [00:51:36][^4^][4] Questions juridiques * Violences psychiques et plaintes * Signalements obligatoires durant la grossesse + [00:54:33][^5^][5] Certificats médicaux * Obligation de fournir sur demande * Importance de la neutralité et précision + [00:56:22][^6^][6] Retrait des plaintes * Comprendre le cycle de violence * Accepter les décisions des victimes

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:37:26][^2^][2] : Ce webinaire discute l'impact de la réforme du Plan Comptable Général (PCG) sur les associations, en se concentrant sur l'appel à la générosité du public (AGP). Il aborde les textes réglementaires, les définitions clés, les seuils financiers, et les obligations de transparence et de contrôle.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction et objectifs du webinaire * Présentation des animateurs experts-comptables + [00:01:23][^4^][4] Cadre de l'AGP * Clarification des notions mal définies + [00:02:04][^5^][5] Textes réglementaires * Lois et décrets encadrant l'AGP + [00:06:09][^6^][6] Conditions pour faire appel à l'AGP * Critères cumulatifs prévus par la loi + [00:18:41][^7^][7] Seuils et formalisme * Seuil de 153 000 euros et déclaration préalable + [00:26:36][^8^][8] Transparence financière * Importance de la transparence dans les comptes annuels Résumé de la vidéo 00:37:33 - 00:57:58 : La vidéo traite de l'impact de la réforme du PCG sur les associations, en se concentrant sur les obligations de transparence financière et les contrôles associés lorsqu'elles font appel à la générosité du public.

      Points clés : + [00:37:33][^1^][1] Obligations de certification * Nécessité de certifier les comptes et de les publier + [00:38:06][^2^][2] Contrôles possibles * Par la Cour des comptes ou l'IGAS selon l'activité + [00:39:16][^3^][3] Seuils pour les dons * Seuil abaissé pour les associations cultuelles mixtes + [00:40:19][^4^][4] Sanctions pour non-conformité * Amendes pour non-publication des comptes + [00:41:36][^5^][5] Conseils avant un appel à la générosité * Réflexion nécessaire sur les conditions et déclarations préalables + [00:43:15][^6^][6] Documents comptables spécifiques * Nécessité d'établir des documents en cas d'appel à la générosité + [00:47:01][^7^][7] Communication avec les donateurs * Importance de la communication adaptée au profil des donateurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:30:26][^2^][2]:

      Cette vidéo présente les changements apportés au plan comptable général et leur impact sur les associations, notamment en termes de délégations de pouvoir et de présentation des comptes annuels. Elle aborde la réforme du résultat exceptionnel, la suppression de la technique de transfert de charges, et les nouvelles modalités de comptabilisation des subventions d'investissement.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et contexte * Présentation de l'impact des réformes comptables sur les associations + [00:03:38][^4^][4] Périmètre et objectifs de la réforme * Modernisation et simplification des comptes annuels + [00:08:14][^5^][5] Principaux changements du plan comptable * Révision de la notion de résultat exceptionnel et suppression du transfert de charges + [00:17:05][^6^][6] Définition du résultat exceptionnel * Nouvelle approche pour identifier les événements majeurs et inhabituels + [00:22:09][^7^][7] Impact des transferts de charges * Création de nouveaux comptes pour une meilleure transparence + [00:28:54][^8^][8] Exemples pratiques * Illustration des changements avec des cas concrets Résumé de la vidéo [00:30:32][^1^][1] - [00:58:39][^2^][2]: Cette partie de la vidéo aborde les changements dans la gestion comptable des associations, notamment la suppression des transferts de charges et l'impact sur la présentation des comptes annuels. Elle souligne l'importance de l'anticipation et de l'adaptation aux nouvelles méthodes comptables.

      Points clés: + [00:30:32][^3^][3] Suppression des transferts de charges * Impact sur les charges de personnel * Nécessité d'anticipation + [00:32:07][^4^][4] Impact du compte 649 * Importance pour les subventions * Vigilance pour éviter la baisse de subvention + [00:34:20][^5^][5] Modernisation du plan de compte * Suppression de près de 200 comptes * Utilisation obligatoire de certains comptes + [00:37:29][^6^][6] Effet sur la présentation des comptes annuels * Changements dans le bilan et le compte de résultat * Simplification des modèles de présentation + [00:48:45][^7^][7] Date d'entrée en vigueur * Application pour les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2025 * Importance de la préparation et de la pédagogie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:27:15][^2^][2] : Cette vidéo présente un webinaire sur les bonnes pratiques juridiques dans les associations. Les experts comptables Cyril et Frédéric discutent de l'importance d'un projet associatif clair, de la gouvernance, des statuts, et du rôle du président et des délégations de pouvoir.

      Points forts : + [00:00:02][^3^][3] Introduction au webinaire * Présentation des animateurs + [00:01:32][^4^][4] Importance du projet associatif * Fondation de l'identité collective * Outil de pilotage + [00:04:10][^5^][5] Gouvernance et démocratie interne * Exercice et partage du pouvoir * Représentation auprès des tiers + [00:07:15][^6^][6] Mentions obligatoires dans les statuts * Nomination, objet, durée, conditions d'entrée et de sortie + [00:09:16][^7^][7] Règlement intérieur et son rôle * Précise les statuts * Définit les règles de fonctionnement + [00:14:15][^8^][8] Organisation de la gouvernance * Pouvoirs de décision, d'exécution, et de contrôle * Adaptation aux besoins de l'association + [00:20:39][^9^][9] Création de collèges au sein du conseil * Droits ou fonctions spécifiques + [00:24:29][^10^][10] Délégations de pouvoir * Transfert de responsabilité pénale * Importance de la précision et de la limitation dans le temps Résumé de la vidéo [00:27:17][^1^][1] - [00:51:33][^2^][2]: La vidéo aborde la structure et la gestion des assemblées générales dans les associations, soulignant l'importance des statuts clairs, des rôles définis et des processus démocratiques.

      Points clés: + [00:27:17][^3^][3] Rôles et pouvoirs * Importance des statuts * Rôles distincts pour chaque organe + [00:27:33][^4^][4] Assemblée générale * Convocation des membres * Non-obligation légale annuelle + [00:30:03][^5^][5] Différences AG ordinaire/extraordinaire * Compétences et délibérations spécifiques * Procédures de nomination et révocation + [00:33:53][^6^][6] Assemblée Générale Extraordinaire * Situations nécessitant une AGE * Conseils pour la révision des statuts + [00:38:01][^7^][7] Processus d'approbation des comptes * Étapes de convocation et documentation * Importance de la régularité des réunions + [00:44:11][^8^][8] Nomination des commissaires aux comptes * Critères et obligations légales * Conséquences de la non-nomination Résumé de la vidéo [00:51:35][^1^][1] - [00:59:06][^2^][2]: Cette partie de la vidéo discute des procédures et des règles relatives aux assemblées générales et au règlement intérieur des associations, y compris la convocation des membres, l'approbation des statuts et la nomination du commissaire aux comptes.

      Points forts: + [00:51:35][^3^][3] Approbation des statuts * Nécessité d'un lien entre statuts, règlement intérieur et approbation collective + [00:52:01][^4^][4] Convocation par mail * Possible si prévu dans les statuts ou le règlement intérieur + [00:52:53][^5^][5] Règlement intérieur * Doit être préparé par le conseil et approuvé en assemblée générale + [00:53:38][^6^][6] Invitation aux assemblées générales * Les membres de l'année précédente doivent être convoqués pour l'assemblée de l'année en cours + [00:55:09][^7^][7] Signature des PV * Les procès-verbaux ne sont signés qu'après approbation par l'organe suivant + [00:56:41][^8^][8] Seuil de 153000 euros * Distinction entre subventions et dons pour la nomination du commissaire aux comptes

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:33:17][^2^][2]: La vidéo présente un webinaire sur les délégations de pouvoir dans le secteur associatif, animé par Émilie Linzl, juriste, et Christian Serpaud, expert-comptable. Ils discutent de l'importance de structurer et sécuriser la répartition des pouvoirs au sein des associations pour garantir leur fonctionnement et pérennité.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction au webinaire * Importance de la structure organisationnelle + [00:02:19][^4^][4] Rôles et pouvoirs dans une association * Distinction des fonctions décisionnelles + [00:10:19][^5^][5] Répartition des fonctions exécutives * Président, trésorier, secrétaire + [00:13:26][^6^][6] Responsabilité des dirigeants * Civile et pénale + [00:21:02][^7^][7] Principes de la délégation de pouvoir * Transfert d'habilitation juridique + [00:27:05][^8^][8] Validité juridique des délégations * Conditions de forme et de fond Résumé vidéo 00:33:21 - 00:56:28: La vidéo aborde la délégation de pouvoir dans les associations, y compris la description des actes délégués, les obligations du délégataire, et les moyens à disposition. Elle explique également la distinction entre la délégation de pouvoir et la délégation de signature, ainsi que les implications juridiques et les bonnes pratiques.

      Points clés: + [00:33:21][^1^][1] Définition de la délégation * Description des actes et missions déléguées + [00:34:27][^2^][2] Conditions de la délégation * Autorité, capacité et compétences techniques requises + [00:35:10][^3^][3] Exemple de plan pour rédiger une délégation * Identification des parties, objet, conditions, et cadre juridique + [00:37:43][^4^][4] Formes de délégation * Subdélégation, co-délégation, et leurs risques + [00:40:13][^5^][5] Différence entre délégation de pouvoir et de signature * Transfert de pouvoirs vs représentation physique + [00:42:16][^6^][6] Application de la délégation dans les associations * Couverture des activités et fonctions, et importance de la formalisation écrite

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:21:23][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'originalité et l'impact des thèses en psychologie cognitive sur les jeux de société en France, l'importance de la collaboration entre l'industrie et la recherche académique, et les opportunités de financement pour les études sur le jeu.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Originalité de la thèse * Première thèse sur les jeux de société * Impact sur le développement cognitif + [00:02:03][^4^][4] Rôle de l'industrie * Création d'opportunités de recherche * Collaboration sans attentes immédiates + [00:03:57][^5^][5] Importance de la CIFRE * Financement et valorisation académique * Échanges entre industrie et recherche + [00:11:01][^6^][6] Perspectives de carrière * Ouverture vers l'industrie ludique * Collaboration continue avec les entreprises Résumé de la vidéo [00:21:26][^1^][1] - [00:42:49][^2^][2] : La vidéo aborde l'évolution et la perception sociale des jeux de société, leur fréquence et visibilité par rapport aux jeux vidéo, et l'intérêt croissant pour la recherche académique sur les jeux de société.

      Points clés : + [00:21:26][^3^][3] Comparaison sociale des jeux * Jeux vidéo plus présents à l'université * Jeux de société moins pratiqués dans les classes populaires + [00:22:01][^4^][4] Fréquence de jeu chez les adolescents * Norme de jouer beaucoup aux jeux vidéo * Board gamers jouent moins fréquemment + [00:22:24][^5^][5] Augmentation du jeu de société * Croissance chez les enfants et adultes * Potentiel effet générationnel à observer + [00:23:04][^6^][6] Institutionnalisation du jeu de société * Initiatives et recherches académiques en augmentation * Intérêt pour les effets des jeux de société + [00:25:03][^7^][7] Impact du jeu de société sur l'éducation * Utilisation dans les écoles et auprès des personnes âgées * Recherche sur les bénéfices cognitifs et sociaux + [00:31:48][^8^][8] Intégration de la recherche dans l'industrie * Projets CIFRE combinant recherche et applications pratiques * Échanges enrichissants entre académie et entreprise Résumé de la vidéo [00:42:52][^1^][1] - [00:47:24][^2^][2]: La vidéo discute de l'échelle de flow développée pour évaluer l'état optimal de fonctionnement, principalement dans le sport et la musique, et son application potentielle dans l'enseignement.

      Points forts: + [00:42:52][^3^][3] Développement de l'échelle de flow * Permet une évaluation rapide * Complémentaire aux méthodes existantes + [00:43:15][^4^][4] Changement dû au COVID-19 * Impact sur le travail et l'enseignement * Adaptation nécessaire des outils + [00:43:36][^5^][5] Application de l'échelle de flow * Peut s'appliquer à divers domaines * Plus précis que la satisfaction + [00:44:06][^6^][6] Neuf éléments de l'état de flow * Concentration, engagement, plaisir * État de fonctionnement optimal + [00:44:45][^7^][7] État de flow dans l'éducation * Difficile à atteindre en cours * Potentiellement évaluable + [00:46:11][^8^][8] Annonce du Festival International des Jeux * Se tiendra fin février 2024 * Conférences par Gaming Lab

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:58][^2^][2] : La vidéo présente une thèse sur l'effet des jeux de société sur les fonctions cognitives des adolescents à l'adulte. Elle explore les liens entre la pratique des jeux de société et les performances cognitives, l'impact des jeux dynamiques et de réflexion, et l'importance des interactions sociales et de la matérialité des jeux.

      Points forts : + [00:00:08][^3^][3] Introduction du projet de thèse * Effet des jeux de société sur les fonctions cognitives + [00:01:38][^4^][4] Perception publique des jeux de société * Bénéfiques pour l'attention et le raisonnement + [00:02:35][^5^][5] Études sur les jeux vidéo et cognitifs * Manque de preuves expérimentales pour les jeux de société + [00:04:52][^6^][6] Objectifs de la thèse * Tester les effets des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives + [00:07:55][^7^][7] Développement d'un questionnaire * Évaluation de l'état de flow des joueurs + [00:10:25][^8^][8] Lien entre jeux de société et fonctions cognitives * Comparaison avec les jeux vidéo + [00:15:00][^9^][9] Résultats des études * Relations entre pratique des jeux de société et performances cognitives + [00:17:23][^10^][10] Effets d'une partie de jeux de société * Amélioration de l'attention visiospatiale + [00:19:43][^11^][11] Matérialité des jeux de société * Impact sur la fatigue et l'attention après le jeu

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [00:37:55][^2^][2]:

      La vidéo présente une thèse sur l'impact des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives. Elle explore les liens entre la pratique des jeux et les compétences d'inhibition et mathématiques, l'effet immédiat sur l'attention visiospatiale, et l'idée d'un continuum entre jeux physiques et digitalisés.

      Points forts: + [00:22:00][^3^][3] Impact sur les fonctions cognitives * Liens observés avec la pratique des jeux * Importance des scores dans différents jeux + [00:23:01][^4^][4] Compétences spécifiques * Inhibition et mathématiques chez jeunes adultes * Amélioration immédiate de l'attention visiospatiale + [00:24:00][^5^][5] Effets des interactions sociales * Bénéfices similaires en jouant seul ou à plusieurs * Les mécaniques ludiques influencent plus que la socialisation + [00:25:02][^6^][6] Classification des mécaniques ludiques * Proposition d'une classification selon les fonctions cognitives * Lien entre profil cognitif et ludique des joueurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:40][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'innovation dans l'éducation, organisée par l'INSEP. Les intervenants discutent de l'importance de l'innovation pédagogique et de son intégration dans la formation des enseignants.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation des rencontres de l'innovation + [00:03:33][^4^][4] L'importance de l'innovation * L'innovation alimente la formation et la recherche + [00:07:00][^5^][5] La création d'une communauté * Développer une culture de l'innovation chez les étudiants + [00:09:00][^6^][6] Le service d'innovation pédagogique * Présentation du service et de son rôle + [00:11:43][^7^][7] Les objectifs de l'innovation * Éveiller la créativité et accompagner la création de dispositifs pédagogiques + [00:17:01][^8^][8] Les types d'innovation * Différence entre innovation incrémentale et de rupture

      Résumé vidéo [00:24:44][^1^][1] - [00:49:46][^2^][2]: La vidéo présente une discussion sur l'innovation pédagogique et le rôle du mini-lab dans la création de ressources éducatives. Elle met en lumière l'importance de la collaboration, de la créativité et de l'expérimentation dans le développement de méthodes d'enseignement innovantes.

      Points forts: + [00:24:44][^3^][3] Introduction aux contreparties * Formation requise * Création de dispositifs + [00:26:48][^4^][4] Mission de création de ressources * Développement d'escape games * Réappropriation par les visiteurs + [00:29:48][^5^][5] Bilan des accompagnements * Soutien individuel et en groupe * Projets avec divers partenaires + [00:35:42][^6^][6] Perspectives et enjeux * Capitalisation des productions * Renforcement du lien innovation-recherche

      Résumé de la vidéo 00:49:48 - 01:11:08: La vidéo présente un projet éducatif innovant utilisant le kamishibai, un théâtre de bois japonais, pour encourager l'expression orale des élèves. Le projet intègre la technologie avec des cartes mécaniques et une Raspberry Pi pour créer un mur d'expression interactif sans nécessiter d'ordinateur ou de connexion internet.

      Points forts: + [00:49:48][^1^][1] Introduction du kamishibai * Théâtre de bois pour l'expression * Collaboration avec le mini Lab + [00:53:00][^2^][2] Application en mathématiques * Utilisation d'un escape game pédagogique * Amélioration de l'engagement des étudiants + [00:57:00][^3^][3] Avantages du module * Motivation et implication accrues * Développement de compétences diverses + [01:07:23][^4^][4] Escape game en mathématiques * Facilité de mise en œuvre * Changement d'attitude des étudiants

      Résumé de la vidéo [01:11:10][^1^][1] - [01:34:07][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une table ronde sur l'innovation pédagogique, abordant des sujets tels que la création d'un escape game éducatif, les défis de l'innovation, et l'importance de l'adaptation et de la réflexion dans l'enseignement.

      Points forts: + [01:11:10][^3^][3] L'escape game éducatif * Discussion sur la conception et l'adaptabilité + [01:11:43][^4^][4] Défis de l'innovation * Accepter l'inconnu et gérer l'imprévu + [01:12:23][^5^][5] Importance de l'adaptation * Réflexion sur l'usage du numérique en éducation + [01:18:26][^6^][6] Réflexions finales * Contributions au domaine de l'éducation et remerciements

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:24:52][^2^][2]:

      Cette vidéo discute des dangers de la pensée positive et de la loi de l'attraction, en soulignant l'importance de la pensée critique et de la métacognition. L'oratrice, créatrice du podcast "Méthodes Chocs", partage son expérience personnelle et ses recherches sur le sujet.

      Points forts: + [00:00:15][^3^][3] Les dangers de la pensée positive * Critique de la pensée positive + [00:04:03][^4^][4] La loi de l'attraction * Explication et critique + [00:09:41][^5^][5] Responsabilité personnelle * Impact de la pensée positive sur la perception de la responsabilité + [00:13:27][^6^][6] Psychologie positive vs pensée positive * Distinction entre les deux concepts + [00:18:25][^7^][7] Application de la pensée positive * Techniques et affirmations + [00:23:55][^8^][8] Formuler une demande à l'univers * La bonne manière de demander selon la croyance Résumé de la vidéo [00:24:54][^1^][1] - [00:51:07][^2^][2]: La vidéo aborde la pensée positive et ses implications, y compris les croyances et pratiques associées, ainsi que les critiques et les limites potentielles de cette approche.

      Points forts: + [00:24:54][^3^][3] La pensée positive * Importance de l'attitude * Influence sur le succès + [00:26:33][^4^][4] Confrontation des énergies * Gestion des énergies négatives * Protection et éloignement + [00:29:55][^5^][5] Entités et influences * Variété d'entités spirituelles * Impact sur la progression + [00:38:01][^6^][6] Critique de la pensée positive * Simplification du monde * Risques de la croyance + [00:44:03][^7^][7] Conséquences négatives * Vision simpliste et erronée * Culpabilisation et dépression + [00:50:30][^8^][8] Limites de la réflexion * Rejet de la pensée critique * Retards de connaissance Résumé de la vidéo [00:51:09][^1^][1] - [01:17:52][^2^][2]:

      Cette vidéo aborde la pensée positive et ses effets, en particulier dans le contexte de la maladie et du développement personnel. Elle examine les limites de la pensée positive et les dangers potentiels de son application sans tenir compte de la réalité.

      Points clés: + [00:51:09][^3^][3] La nécessité d'action * Importance de traiter les maladies sérieusement * Risques des décisions impulsives basées sur l'intuition + [00:53:00][^4^][4] Les conséquences de la pensée positive * Risques de négliger un traitement médical approprié * Influence de la pensée positive sur la vie personnelle et professionnelle + [00:57:05][^5^][5] Critiques de la loi de l'attraction * Remise en question de l'efficacité de la pensée positive * Proposition de solutions alternatives et critiques constructives + [01:07:02][^6^][6] Les affirmations et leur impact * Étude montrant l'effet négatif des affirmations sur ceux qui en ont le plus besoin * Importance de reconnaître les limites de la pensée positive pour le bien-être mental

      Résumé de la vidéo [01:17:55][^1^][1] - [01:49:13][^2^][2]: La vidéo aborde les dangers de la pensée positive et du développement personnel, en mettant en lumière les risques de dérives sectaires et l'importance de rester ancré dans la réalité.

      Points forts: + [01:17:55][^3^][3] Dangers de la pensée positive * Risque d'endoctrinement * Perte d'argent et de temps + [01:19:22][^4^][4] Recherche de solutions réalistes * Méfiance envers les solutions faciles * Importance de l'anticipation + [01:20:24][^5^][5] Rapport à l'échec et au jugement * Quête spirituelle et guides * Risque d'emprise mentale + [01:27:04][^6^][6] Rêverie vs action * Rêves démobilisateurs * Nécessité d'agir concrètement + [01:29:28][^7^][7] Contraste mental et intentions * Visualisation des obstacles * Planification face aux défis + [01:36:01][^8^][8] Rationalité et émotions * Pas d'opposition entre les deux * Vision réaliste de la vie

      Résumé de la vidéo [01:49:15][^1^][1] - [02:15:30][^2^][2]:

      La partie 5 de la vidéo aborde les croyances et pratiques du mouvement New Age, y compris les idées sur les enfants indigo et cristal, et la quête spirituelle personnelle. L'orateur partage son expérience personnelle et ses doutes sur ces croyances.

      Points forts: + [01:49:15][^3^][3] Définition du New Age * Pas une secte, mais un ensemble d'idées * Possibilité de dérives sectaires + [01:51:16][^4^][4] Sortie des croyances New Age * Questionnement personnel et recherche de vérité * Influence d'autres personnes et de leurs expériences + [01:56:04][^5^][5] Experts et New Age * Certains scientifiques soutiennent des idées New Age * Importance de distinguer science et croyance personnelle + [02:01:14][^6^][6] Auto-identification comme enfant indigo * Pas de hiérarchie, auto-proclamation * Critères vagues et larges + [02:09:22][^7^][7] Quête spirituelle * Recherche de sens et de vérité * Pas nécessairement liée à l'élévation spirituelle Résumé de la vidéo [02:15:33][^1^][1] - [02:16:48][^2^][2]: La partie 6 de la vidéo aborde les motivations personnelles pour améliorer des habitudes, comme courir pour le bien-être ou changer l'image perçue par ses enfants. Elle souligne l'importance de transformer l'intention en action. De plus, elle traite de la difficulté de quitter une croyance et les conséquences, comme la perte d'amis, qui peuvent en découler.

      Points forts: + [02:15:33][^3^][3] Motivations personnelles * Courir pour le bien-être * Changer l'image auprès des enfants + [02:15:49][^4^][4] Intention et action * Transformer l'intention en action + [02:16:37][^5^][5] Quitter une croyance * Difficulté et perte d'amis

    1. Résumé de la vidéo [00:00:48][^1^][1] - [00:25:34][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'évaluation des élèves et la lutte contre l'injustice sociale dans le système éducatif. Le conférencier, un chercheur spécialisé, discute de la "constante macabre" dans l'évaluation et propose une alternative pour améliorer l'équité et la motivation des élèves.

      Points forts: + [00:01:11][^3^][3] Introduction du sujet * Importance de l'évaluation juste * Impact social de l'évaluation + [00:04:05][^4^][4] Recherche en éducation * Carrière en mathématiques et didactique * Focus sur l'enseignement + [00:05:12][^5^][5] Évaluation par contrat de confiance * Présentation du concept * Invitation à un colloque + [00:07:15][^6^][6] Phénomène de constante macabre * Explication et conséquences * Nécessité de changement + [00:17:10][^7^][7] Impact sur les élèves défavorisés * Effet sur l'échec scolaire * Importance de l'équité + [00:24:27][^8^][8] Critique de la moyenne comme évaluation * Remise en question des pratiques * Appel à une réforme éducative Résumé de la vidéo [00:25:36][^1^][1] - [00:49:19][^2^][2]:

      La vidéo aborde la perception de l'éducation en France, les changements dans les priorités éducatives et les méthodes d'évaluation. L'orateur discute des idées fausses sur le déclin du niveau éducatif et souligne l'importance de l'évolution des compétences enseignées.

      Points forts: + [00:25:36][^3^][3] Perception de l'éducation * Différences culturelles dans la compréhension des expressions * Malentendus sur la signification de "avoir la moyenne" + [00:26:11][^4^][4] Changements dans l'éducation * Évolution des priorités, comme l'informatique sur l'orthographe * Importance de discuter des priorités éducatives + [00:29:01][^5^][5] Méthodes d'évaluation * Critique des notes négatives et de la constante macabre * Impact des mauvaises notes sur la confiance en soi des élèves + [00:37:59][^6^][6] Culture de l'évaluation * La constante macabre n'est pas un problème de notation mais de culture * Nécessité de récompenser le travail et d'éviter le découragement Résumé de la vidéo [00:49:21][^1^][1] - [01:13:43][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des défis du système éducatif français, en particulier l'échec scolaire, la pression des notes et la constante macabre, qui est la distribution forcée des notes entraînant un sentiment d'échec chez les élèves.

      Points forts: + [00:49:21][^3^][3] Système éducatif * Défis et nécessité d'amélioration + [00:50:01][^4^][4] Échec scolaire * Impact sur les élèves et les enseignants + [00:51:03][^5^][5] Redoublement * Questionnement sur son efficacité + [00:52:01][^6^][6] Bien-être des élèves * Enquêtes sur le bonheur à l'école + [00:53:01][^7^][7] Pression des notes * Conséquences sur le bonheur des élèves + [00:57:02][^8^][8] Cours particuliers * Augmentation et implications + [01:01:02][^9^][9] Baccalauréat * Discussion sur le contrôle continu et les sujets d'examen + [01:02:00][^10^][10] Désintérêt pour les sciences * Utilisation des maths comme outil de sélection + [01:03:15][^11^][11] Formation vs Sélection * Critique par Hubert Curien + [01:06:10][^12^][12] Confusion dans l'évaluation * Différence entre apprentissage et évaluation Résumé de la vidéo 01:13:46 - 01:31:13: La vidéo traite de l'évaluation des élèves et de la difficulté des problèmes en fonction de leur familiarité avec le sujet. Elle aborde la capacité des élèves à résoudre des problèmes nouveaux en temps limité et la différence entre les élèves qui réussissent à intégrer de grandes quantités d'informations et ceux qui ne le font pas.

      Points forts: + [01:14:00][^1^][1] Difficulté des questions * Basée sur la familiarité * Importance de la distance didactique + [01:15:01][^2^][2] Expérience personnelle * 18 000 élèves interrogés * Observations sur la résolution de problèmes + [01:16:02][^3^][3] Réussite des élèves * Mémorisation et compréhension des annales * Capacité à faire des connexions + [01:17:01][^4^][4] La question cadeau * Non posée si réponse évidente pour tous * Différence avec le système américain + [01:19:44][^5^][5] Correction des copies * Tâche fastidieuse pour les enseignants * Importance de l'évaluation pédagogique + [01:22:01][^6^][6] Conseils pour les contrôles * Sujets qui se corrigent rapidement * Éviter les sujets trop longs et difficiles

    1. La conférence aborde plusieurs aspects des discriminations, notamment :

      • Lutte contre les discriminations : Importance de combattre les discriminations pour la cohésion sociale et les droits individuels.
      • Statistiques et témoignages : Utilisation de données statistiques et de témoignages personnels pour prouver et comprendre l'étendue des discriminations.
      • Méthodes de preuve : Discussion sur les méthodes pour établir la preuve de discrimination, y compris le testing et l'analyse comparative.
      • Actions et formations : Présentation des actions menées par les organisations et l'importance des formations pour prévenir et lutter contre les discriminations.

      Ces points reflètent les principaux sujets traités lors de la conférence, mettant en lumière les efforts et les défis associés à la lutte contre les discriminations dans divers contextes.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:15][^2^][2]:

      La vidéo est une discussion franche sur la sexualité, l'éducation sexuelle et les tabous culturels associés. Elle explore comment la sexualité est abordée dans différents contextes éducatifs et familiaux, et l'importance de la communication ouverte sur ces sujets.

      Points saillants: + [00:00:00][^3^][3] Introduction au sujet * Discussion sur le sexe et les tabous + [00:01:00][^4^][4] Découverte de la sexualité * Expériences personnelles et éducation + [00:06:00][^5^][5] Éducation sexuelle précoce * Débats sur l'enseignement aux enfants + [00:08:00][^6^][6] Sexualité et société * Impact de la banalisation du sexe + [00:10:00][^7^][7] Contrôle parental * Droits et limites des parents + [00:16:00][^8^][8] Homosexualité et éducation * Aborder l'homosexualité avec les enfants

    1. baromètre une à femme
    2. on a traîné la France par 00:04:30 exemple devant le Conseil de l'Europe pour la faire condamner pour une action dans le domaine du handicap
    3. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:26:09][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur le bien-être des adolescents et le rôle des parents. Julie Rolling, intervenante, discute des défis psychologiques de l'adolescence, de l'importance du soutien social et de la nécessité d'une approche systémique pour aborder la santé mentale des jeunes.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil et contexte de la conférence + [00:01:14][^4^][4] Rôle de l'UNAFAM * Importance de l'association dans la santé mentale + [00:06:29][^5^][5] Présentation de Julie Rolling * Expérience clinique et focus sur les adolescents + [00:09:46][^6^][6] Enjeux de l'adolescence * Défis psychologiques et sociaux rencontrés par les jeunes + [00:12:09][^7^][7] Complexité de l'adolescence * Différentes théories et modèles pour comprendre cette période + [00:19:01][^8^][8] Mutation et crise de l'adolescence * Impact des changements physiques et émotionnels sur les jeunes + [00:22:03][^9^][9] Sensibilité des adolescents * Réceptivité aux influences extérieures et à l'environnement + [00:26:09][^10^][10] Exigences scolaires * L'importance de l'éducation dans le développement des adolescents Résumé de la vidéo [00:26:12][^1^][1] - [00:51:34][^2^][2]: Julie Rolling discute des défis de l'adolescence et du rôle des parents dans le soutien à l'autonomie et à l'identité des adolescents. Elle aborde l'importance des groupes d'amis, les figures d'identification, et les rites de passage, tout en soulignant les changements dans les structures familiales et les impacts de la mondialisation.

      Points forts: + [00:26:12][^3^][3] Dépendance et autonomie * Lutte entre l'autonomie et la dépendance * Importance du groupe d'amis + [00:29:36][^4^][4] Figures identificatoires * Influence des adultes sur l'identité des ados * Opposition et identification + [00:33:01][^5^][5] Fin de l'adolescence * Définition floue de la fin de l'adolescence * Impact des structures familiales + [00:39:04][^6^][6] Éducation et société actuelle * Complexité de l'éducation dans le contexte moderne * Absence de consensus sociétal sur l'éducation + [00:49:00][^7^][7] Impact du COVID-19 * Effets psychologiques sur les adolescents * Adaptation et résilience des jeunes Résumé de la vidéo [00:51:36][^1^][1] - [01:15:50][^2^][2]: La vidéo aborde les défis psychologiques et sociaux auxquels les adolescents sont confrontés, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Elle met en lumière l'importance de l'accès à Internet, les effets des écrans sur le sommeil et la santé mentale, et les problèmes scolaires comme la phobie scolaire et le harcèlement.

      Points forts: + [00:51:36][^3^][3] Impact du COVID-19 * Les adolescents exemplaires malgré les défis + [00:52:38][^4^][4] Étude sur les adolescents * Difficultés accrues sans Internet ou dans des conditions sociales difficiles + [00:53:29][^5^][5] Besoin de contact physique * Importance de la présence physique malgré l'ère numérique + [00:55:11][^6^][6] Effets physiologiques des écrans * Influence sur le sommeil et la santé mentale des jeunes + [01:07:01][^7^][7] Paradoxe de l'éducation * Exigences scolaires élevées pendant une période psycho-affective complexe + [01:10:03][^8^][8] Phobie scolaire et harcèlement * Diverses raisons derrière l'absentéisme et l'importance de l'attention au harcèlement Résumé vidéo 01:15:53 - 01:41:21 : Julie Rolling discute des défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les tentatives de suicide. Elle souligne l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour soutenir les adolescents en crise.

      Points forts : + [01:15:53][^1^][1] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents et de l'école * Importance de la réaction des victimes + [01:17:30][^2^][2] Révélation du harcèlement * Difficulté pour les victimes de parler * Création d'un environnement sûr + [01:19:01][^3^][3] Tentatives de suicide * Souhait d'arrêter la souffrance, pas de mourir * Importance de la détection précoce par les adultes + [01:22:02][^4^][4] Idées reçues sur le suicide * Importance de la communication ouverte avec les adolescents * L'inquiétude des parents est une preuve d'amour + [01:25:02][^5^][5] Soutien aux parents * Gestion de la culpabilité et de l'anxiété * Nécessité de thérapies familiales + [01:33:44][^6^][6] Cadre et punition * Équilibre entre discussion et affirmation de l'autorité parentale * L'affirmation claire des règles est bénéfique pour les adolescents Résumé de la vidéo [01:15:53][^1^][1] - [01:41:21][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les risques suicidaires. Julie Rolling discute des moyens de soutenir les adolescents en crise, en soulignant l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour créer un environnement sécurisant et pour aider les adolescents à retrouver confiance en eux.

      Points forts: + [01:15:53][^3^][3] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents * Trois conditions du harcèlement + [01:17:18][^4^][4] Pouvoir des jeunes harcelés * Ils ont un pouvoir de réponse * Importance de l'accompagnement + [01:18:36][^5^][5] Vulnérabilité à l'adolescence * Période d'angoisses et de vulnérabilité * Difficulté à voir des solutions + [01:19:01][^6^][6] Tentatives de suicide * Souhait de faire taire la souffrance * Importance de la détection et du soutien + [01:25:08][^7^][7] Rôle des parents * Gérer la culpabilité et l'inquiétude * Importance du soutien continu + [01:30:22][^8^][8] Rencontre avec les adolescents * Établir un lien de qualité * Utiliser le cadre thérapeutique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:22][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un webinaire sur l'éducation ouverte et les ressources éducatives libres, organisé par le réseau des leaders en ressources éducatives libres et l'Université de Montréal. Il aborde l'importance de l'accès libre à l'éducation, les politiques de soutien, et les pratiques inspirantes dans le domaine.

      Points forts: + [00:00:20][^3^][3] Introduction au webinaire * Présentation par Marie des Martels * Reconnaissance territoriale + [00:04:01][^4^][4] Contexte du projet * Soutien de l'UNESCO et objectifs de développement durable * Retard des universités québécoises en ressources éducatives libres + [00:14:06][^5^][5] Soutien du ministère * Importance de l'intégration du numérique en enseignement supérieur * Initiatives pour la formation à distance et les ressources éducatives + [00:16:30][^6^][6] Principes de l'éducation ouverte * Élimination des barrières et favorisation de l'inclusion * Utilisation des licences libres et partage des connaissances + [00:26:02][^7^][7] Licences Creative Commons * Explication des licences et des 5 permissions de "royal" * Recommandation de l'UNESCO pour les ressources éducatives libres Résumé de la vidéo [00:27:25][^1^][1] - [00:50:12][^2^][2]: La vidéo présente des témoignages d'éducateurs et de professionnels sur l'importance des ressources éducatives libres (REL) et l'éducation ouverte. Ils partagent leurs expériences et projets visant à promouvoir l'accès libre et la collaboration dans le domaine éducatif.

      Points forts: + [00:27:25][^3^][3] Collaboration éducative * Importance de la co-création * Partage des connaissances + [00:28:05][^4^][4] Projet étudiant * Bourses pour création de REL * Valorisation des productions étudiantes + [00:29:30][^5^][5] Fabrique REAL et réseau des leaders * Projets pour l'éducation ouverte * Financement par le ministère + [00:33:46][^6^][6] Wikipédia et éducation * Potentiel pédagogique * Importance pour les étudiants + [00:37:47][^7^][7] Site web de ressources libres * Engagement moral envers les étudiants * Matériel pédagogique gratuit + [00:48:07][^8^][8] Vision de l'éducation ouverte * Éducation accessible à tous * Partage global des ressources éducatives Résumé de la vidéo 00:50:15 - 01:15:24: La vidéo présente une discussion sur l'éducation ouverte et l'importance de rendre l'apprentissage accessible à tous. Les participants partagent leurs perspectives sur la co-création, l'interdépendance des acteurs éducatifs, et l'importance de l'engagement individuel pour faire avancer l'éducation ouverte.

      Points forts: + [00:50:15][^1^][1] L'appel à l'action collective * Importance de l'éducation comme priorité + [00:52:03][^2^][2] Passion pour l'éducation ouverte * Conviction et engagement partagés + [00:54:02][^3^][3] Lien entre éducation et recherche * Nécessité d'une approche intégrée + [00:55:04][^4^][4] Motivation et interdépendance * Rôle clé des différentes parties prenantes + [00:56:49][^5^][5] Les étudiants comme acteurs clés * Créateurs et consommateurs de ressources éducatives + [01:03:48][^6^][6] Le domaine public comme ressource * Potentiel négligé pour l'éducation Résumé de la vidéo [01:15:26][^1^][1] - [01:16:55][^2^][2]:

      La partie 4 de la vidéo aborde l'éducation ouverte, les obstacles systémiques à l'éducation, et l'importance de l'inclusion des étudiants et des groupes marginalisés. Elle souligne l'alignement avec les recommandations de l'UNESCO de 2019.

      Points forts: + [01:15:26][^3^][3] Éducation ouverte * Réflexion sur les obstacles * Développement impliquant les étudiants + [01:15:52][^4^][4] Groupes marginalisés * Préoccupation pour l'inclusion * Perspective intentionnelle sur la diversité + [01:16:13][^5^][5] Recommandations de l'UNESCO * Alignement avec les recommandations de 2019 * Discussion sur l'engagement et la production du webinaire

    1. Résumé de la vidéo [00:00:08][^1^][1] - [00:17:08][^2^][2]: La vidéo aborde la démystification du Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH), en expliquant les symptômes, les idées reçues, et la neurobiologie sous-jacente.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Symptômes du TDAH * Triade de l'inattention, impulsivité, hyperactivité + [00:02:34][^4^][4] Mythes et réalités * Correction des idées fausses sur le TDAH + [00:05:42][^5^][5] Neurobiologie du TDAH * Dysfonctionnement du cortex préfrontal et problèmes de régulation de la dopamine + [00:10:16][^6^][6] Gestion du TDAH * Importance de la détection précoce et de l'approche globale + [00:14:46][^7^][7] Diagnostic du TDAH * Critères diagnostiques et différenciation d'autres troubles + [00:17:08][^8^][8] Traitement médicamenteux * Explication du fonctionnement des médicaments et déconstruction des mythes associés Résumé de la vidéo [00:19:50][^1^][1] - [00:21:40][^2^][2]:

      La partie 2 de la vidéo aborde l'utilisation du méthylphénidate pour traiter le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), soulignant qu'il n'entraîne ni accoutumance ni dépendance, et qu'il aide à compenser les symptômes durant la journée.

      Points clés: + [00:19:50][^3^][3] Absence d'accoutumance * Pas d'augmentation de dose nécessaire + [00:20:02][^4^][4] Usage sécurisé * Prescription médicale adaptée + [00:20:14][^5^][5] Ajustement de dose * Basé sur le poids de l'enfant + [00:20:38][^6^][6] Traitement journalier * Compense les symptômes du TDAH + [00:21:02][^7^][7] Nom inapproprié du trouble * Devrait être décrit différemment

    1. on pourrait presque évaluer les élèves je pense qu'il faut la compétence se situe prise en compte dans le dans le parcours 00:18:56 de l'élève et dans son parcours de trimestre et de l'année vraiment ça permet quand même justement à l'élève et aux parents de voir d'entamer un dialogue qui permet de de 00:19:08 faire ressortir les points les points durs j'allais dire de des raisons de la de la difficulté ça permet aussi avec le professeur qui était là de 00:19:20 tempérer un petit peu et de d'équilibrer les choses
    2. pour moi le bulletin c'est un chronomètre qui permet de donner un temps de passage en disant voilà vous êtes dans les temps vous n'êtes pas dans les temps par rapport au projet que vous faites que vous enfin le projet que vous 00:20:00 visez vous êtes en retard vous êtes vous êtes bien
    3. le devoir faire du devoir fait pour moi je suis pas trop ce genre de 00:12:05 ça m'intéresse pas parce qu'en fait pour moi ça me rabaisse parce que dans le sens je suis pas un rapport aux autres je suis moins on savait pour moi ça fait moins bon par rapport aux autres
    4. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:20:29][^2^][2]:

      La vidéo présente une nouvelle approche expérimentale pour les conseils de classe dans un collège, où les élèves analysent et présentent leur bulletin scolaire à leurs parents en présence d'un enseignant. L'objectif est d'encourager les élèves à réfléchir sur leurs performances et à s'impliquer davantage dans leur parcours éducatif.

      Points saillants: + [00:00:13][^3^][3] Introduction de l'expérience * Première tentative au collège * Potentiel de généralisation + [00:01:12][^4^][4] Analyse du bulletin par les élèves * Présentation aux parents * Compréhension des commentaires et notes + [00:03:21][^5^][5] Identification des forces et faiblesses * Auto-évaluation des compétences * Conseils personnalisés des enseignants + [00:09:56][^6^][6] Réflexion sur l'orientation future * Impact des résultats sur les projets d'orientation * Importance de l'auto-évaluation pour le progrès + [00:15:01][^7^][7] Réactions positives des participants * Élèves, parents et enseignants valorisent l'approche * Prise de conscience et responsabilisation des élèves + [00:19:51][^8^][8] Conclusion sur l'expérience * Bulletin comme outil de mesure de progrès * Dialogue renforcé entre élèves, parents et enseignants

    5. approfondir le travail approfondir le travail approfondir le travail

      Il faut accompagner l'élève dans sa méthodologie

    6. je me donne toujours pas toujours les moyens de réussir
    7. on va essayer de décrypter votre bulletin et d'essayer de l'analyser pour lundi faire un commentaire le plus fiable le plus fidèle possible de votre bulletin à vos 00:02:18 parents

      grille d'analyse à trouver

    8. analyse de votre bulletin et c'est vous qui allez l'amener c'est vous aujourd'hui fin lundi qui allaiter votre 00:01:21 bulletin à vos parents
    9. il a été fait le constat suivant c'est que la forme traditionnelle des conseils de classe 00:00:45 tel qu'on les connaît n'est pas forcément profitable qu'elle est une chambre d'enregistrement mais qu'elle ne laisse pas la possibilité aux élèves de bien comprendre le sens qu'elle ne prennent pas toutes les élèves ne prennent pas toujours le temps de bien 00:00:57 décrypter les conseils qui pourraient être donnés dans le bulletin scolaire
    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [03:13:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la troisième conférence du cycle sur l'école inclusive organisé par l'académie de Besançon et l'ARS de Bourgogne Franche-Comté. Elle présente les travaux de Greta PelGrimsdottir, professeure en sciences de l'éducation à l'université de Genève, sur les approches de l'éducation inclusive et les besoins éducatifs particuliers.

      Points forts : + [00:20:27][^3^][3] Introduction de la conférence par Marie-Thérèse Besson, IA-IPR ASH * Présentation des partenaires et des conférences précédentes * Remerciements à Greta PelGrimsdottir pour sa venue * Passage de la parole à Julien Roche, conseiller technique de la rectrice + [00:23:08][^4^][4] Présentation du cycle de conférences par Julien Roche * Rappel des interventions d'Hervé Benoît et de Serge Thomazet * Positionnement du cycle dans le cadre de la stratégie nationale pour l'école inclusive * Passage de la parole à Nathalie Monnaie, représentante de l'INSPE + [00:24:06][^5^][5] Présentation de la formation à l'école inclusive par Nathalie Monnaie * Présentation du master ingénierie et recherche en éducation pour les enseignants spécialisés * Présentation du module de formation école inclusive pour les enseignants du premier et du second degré * Importance de la formation continue et du cycle de conférences + [00:27:57][^6^][6] Conférence de Greta PelGrimsdottir sur les approches de l'éducation inclusive * Présentation de son parcours et de son équipe de recherche * Analyse des différentes approches de l'éducation inclusive selon les postulats, les objectifs, les acteurs et les dispositifs * Proposition d'une approche située et contextualisée de l'éducation inclusive * Présentation des besoins éducatifs particuliers comme des besoins situés en contexte d'apprentissage * Illustration de l'analyse des besoins éducatifs particuliers à partir d'exemples concrets * Discussion sur les implications pour la formation et l'accompagnement des enseignants + [02:31:49][^7^][7] Questions-réponses avec le public * Échanges sur les difficultés, les enjeux et les perspectives de l'école inclusive * Réponses de Greta PelGrimsdottir aux questions des participants * Conclusion et remerciements par Marie-Thérèse Besson

    1. la question de de Nicolas qui est un petit peu plus usage pratique euh qui se demande si c'est si 00:45:00 l'outil euh euh je pense en particulier à chat GPT mais j'imagine il y a d'autres il y a d'autres outils mais est-ce qu'il est capable de synthétiser des réponses à des questionnaires de de satisfaction et et des questionnaire de qualité euh et de faire de sortir voilà 00:45:15 des des des comment dire des analyses de manière qualitative et quantitative et cetera
    2. une question de 00:42:01 gislen qui se posait un peu bah la question de du fameux droit d'auteur des productions qui sont généré par unea générative celui qui a qui a créé la requête et choisit la la génération qui 00:42:14 lui paraît satisfaisante est-ce que il peut prétendre être auteur de la production c'est un peu voilà qu'en est-il des des droits d'auteur et et voilà et les images qu'on obtient ou même d'ailleurs les textes he est-ce que 00:42:27 on peut s'en approprier le le le droit ou pas
    3. pour utiliser ces Z générative on vous propose 00:38:23 quelques astuces on va se résumer à trois con il très synthétique pour que vous ayez en tête sur une seule planche
    4. je passe maintenant rapidement pour vous donner un aperçu des risques 00:32:18 dans l'utilisation de deulas
    5. 'est le moment de passer la main à yacopo qui va vous présenter des 00:22:37 exemples d'usage de forg yacopo
    6. écris-moi et un email de newsletter de promotion d'un programme gratuit pour sensibiliser et accompagner les acteurs de l'économie sociale et solidaire sur les enjeux de la cybécurité
    7. dans un deuxè 00:17:21 exemple on peut demander à chatbt de de vous aider dans la recherche de financement et donc la question qui est posée c'est pose-moi la requête pardon qui qui est posée c'est pose-moi des questions qui doivent 00:17:35 me permettre de trouver les bons arguments pour convaincre et obtenir une subvention
    8. c'est par exemple vous voulez organiser un soirée événementielle ce qui a parfois le cas dans pas mal d'associations ici 00:18:50 j'ai pris l'exemple d'une fondation qui finance des projets autour de la recherche sur le cancer
    9. quelques exemples d'usage qui 00:16:03 pourraent être des bons exemples d'usage pour les associations
    10. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:46][^2^][2]: La vidéo présente une session de webinaire organisée par Solidatech, où l'équipe de Cyber Forgo discute de l'intelligence artificielle (IA) et de son utilisation par les associations. Elodie de Solidatech introduit le webinaire et explique les aspects pratiques, suivie par une présentation de Solidatech et ses services pour les associations. L'équipe de Cyber Forgo partage ensuite des exemples d'utilisation de l'IA générative et des conseils pour son utilisation sécurisée et efficace.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et objectifs du webinaire * Présentation par Elodie de Solidatech * Discussion sur l'IA par Cyber Forgo + [00:02:15][^4^][4] Présentation de Solidatech * Services numériques pour associations * Histoire et mission de Solidatech + [00:06:19][^5^][5] Exemples d'utilisation de l'IA générative * Utilité de l'IA pour les associations * Conseils pour une utilisation responsable + [00:09:35][^6^][6] Risques et précautions d'usage de l'IA * Importance de la sécurité et de l'éthique * Astuces pour éviter les pièges de l'IA Résumé de la vidéo [00:22:48][^1^][1] - [00:49:22][^2^][2]: La vidéo présente l'association Data for Good qui soutient des projets technologiques à impact social. Elle met en lumière l'utilisation de l'IA pour extraire des données, analyser des images et accélérer le développement technique avec des ressources limitées.

      Points forts: + [00:22:48][^3^][3] Structure de Data for Good * Saisons de projets tech * Recrutement envisagé + [00:24:56][^4^][4] Extraction de données non structurées * Observatoire sur l'évasion fiscale + [00:25:09][^5^][5] Analyse d'image * Projets environnementaux * Détection d'incendies et pollution plastique + [00:25:35][^6^][6] Développements techniques complexes * Projets ambitieux avec petites équipes + [00:30:50][^7^][7] Projet Carbon Bombs * Visualisation de mégaprojets fossiles + [00:32:16][^8^][8] Risques de l'IA générative * Biais, fausses informations, fuites de données + [00:38:23][^9^][9] Conseils pour utiliser l'IA générative * Écrire des requêtes claires * Ne pas divulguer d'informations personnelles * Vérifier les réponses obtenues Résumé de la vidéo 00:49:23 - 01:04:05 : La vidéo aborde l'écriture de prompts, la confidentialité des données avec les outils génératifs, et l'utilisation de l'IA dans les associations. Elle souligne l'importance de la transparence et de la sécurité des données.

      Points clés : + [00:49:23][^1^][1] Écriture de prompts * Conseils pour construire des requêtes + [00:50:09][^2^][2] Applications pour prompts * Utiliser des applis pour créer des requêtes + [00:51:13][^3^][3] Conseils sur les requêtes * Créer ses propres requêtes pour mieux comprendre l'outil + [00:52:01][^4^][4] Sécurité des données * Risques liés à l'utilisation des outils génératifs + [00:54:06][^5^][5] Confidentialité et IA * Prudence avec les informations personnelles + [00:57:18][^6^][6] IA pour FAQ * Réflexion sur l'utilisation de l'IA pour améliorer les FAQ

    1. dernière question de la part de Cécile qui dit pour un scénario complexe vaut-il mieux faire une seule 01:18:16 automatisation ou décomposer en plusieurs étapes
    2. Gérald qui demande lorsque le collaborateur s'en va comment fait-on pour récupérer les flux d'automatisation problématique qui paraît doit se présenter régulièrement 01:16:23 en amont ce sujet là et donc aujourd'hui l'idée c'est que ces outils là soient utilisés et là tout à l'heure clairement Erwan a dit à me connecter j'ai pas mon 01:16:37 outil de mot de passe clairement nous chez nos codes forgots on utilise un outil qui nous permet de sauvegarder les mots de passe pour que l'ensemble des membres y est axé pour se connecter aux outils qu'on a décidé d'utiliser pour 01:16:48 pour le fonctionnement de la plateforme et du reste et donc en gros si moi je suis absent ou pour X raisons la Saône n'est pas bloquée parce que les mots de passe sont dans ce coffre-fort qui est 01:16:59 qui est protégé et commun à quelques-uns d'entre nous
    3. troisième cas ah il y a pas d'intégration de pire et ben là il faut regarder si l'outil a une API l'API c'est le tuyau qui va vous 01:13:58 permettre de venir vous connecter à l'outil par contre c'est un peu plus technique ça avec du code je vous raconte pas je vous dis à l'époque que je sais ce fondateur de simplon.co les API on voyait ça au bout du cinquième mois de formation au code c'est complexe 01:14:10 mais en de nos codes avec zapper ou avec Make on a déjà vu des gens qui avaient trois jours dans les pattes et qui ont commencé à interconnecter les API voire moins donc vous pouvez vous connecter à un service s'il a une API via zapia ou 01:14:24 via mage qui a un outil qui a une fonctionnalité de connexion aux API et s'il y a pas d'API et ben vous avez qu'à demander à l'outil qui fasse une API parce que ça veut dire qu'il est pas connectable
    4. Benjamin se demande si s'il cherche des logiciels qu'ils utilisent mais qu'aucun figure sur les outils ne codes est-ce que dans 01:13:05 ce cas-là c'est possible de créer la liaison
    5. qu'est-ce que ce serait des exemples un peu pour mettre la main à la pâte en sortant de ce webinaire
    6. je remets la slide où il y avait des 01:08:58 exemples qui sont une dizaine d'exemples parmi des centaines possible
    7. par exemple chez solidatech on se sert à la fois de 01:07:42 RTBF et de et de zappyer pour interconnecter justement nos posts sur les réseaux sociaux mais en fait ça permet de centraliser aussi bien Twitter que LinkedIn que 01:07:57 Twitter etc et ça nous permet de conserver un historique centralisé au même endroit sans avoir justement besoin au cas par cas d'aller voir ce qu'on a publié sur Twitter et en même temps sur Facebook etc et en fait tout en se 01:08:09 mettant en forme à calendrier on a les choses très clairement notre historique et donc on sait que bah oui on a déjà publié il y a trois mois sur Twitter tel sujet on va plutôt varier les plaisirs ou au contraire en parler sur Facebook pour pas oublier
    8. on a une question de Gabriel qui qui est en plein dans le sujet des 01:06:08 automatisations et qui me paraissait pertinente qui demande avant d'automatiser des tâches comment savoir si les outils les applis sur lesquels on travaille sont interconnectables
    9. n'est-il pas compliqué d'impliquer les bénévoles de l'association trésorier secrétaire etc qui sont accros à Excel pour l'utilisation de ces outils
    10. démo de 20 secondes
    11. rtbble dont parlait à Roanne propose une réduction de 50% 00:56:52 pour le secteur associatif sachant que typiquement rtbble c'est vraiment parmi les outils de code un de ceux je pense dont il y a le plus de chances que la version gratuite vous suffit amplement moi je vais chez solidatech on se contente de la 00:57:04 on s'est contenter longtemps de la version gratuite et et on a vraiment pu faire déjà beaucoup de choses avec
    12. proposait une version gratuite aux eng

      Slack propose version gratuite aux ONG

    13. des questions sur les tarifs de de toutes ces solutions
    14. les outils no code c'est il y a une version gratuite puis 10 euros par 00:48:24 mois ou 20 euros par mois
    15. une question qui est revenue plusieurs fois 00:42:13 et qui est qui est classique que ce soit pour les outils d'automatisation ou les autres d'ailleurs en termes de sécurité des données et en termes de respect de différents outils dont vous avez parlé 00:42:25 par rapport au rgpd etc parce que vous savez voilà à quel point c'est c'est sécurisé de ce point de vue là
    16. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:22:34][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech et Contournement, deux programmes de solidarité numérique qui aident les associations à renforcer leur impact grâce au numérique. Le webinaire présente les concepts et les outils du no code, c'est-à-dire la possibilité de créer des sites web, des applications, des outils internes et des automatisations sans avoir besoin de coder. Le webinaire explique les avantages du no code pour les associations, les différents types d'outils disponibles, les bonnes pratiques à adopter, et propose des démonstrations concrètes de création de projets no code.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Programme de solidarité numérique créé en 2008 * Facilite l'accès au numérique financièrement et accompagne aux usages * Propose des logiciels à tarif réduit, du matériel reconditionné, des ressources, des webinaires et des formations + [00:04:53][^4^][4] Présentation de Contournement * Programme de solidarité numérique créé en 2017 * Aide les associations à créer des sites, des applis et des automatisations sans coder * Propose des vidéos, des podcasts, des formations en ligne et des offres solidaires + [00:08:10][^5^][5] Introduction au no code * No code = créer des projets numériques visuellement sans écrire de code * Avantages : gain de temps, d'argent, d'autonomie, de créativité * Inconvénients : dépendance aux éditeurs, limites techniques, besoin de se former + [00:14:29][^6^][6] Panorama des outils no code * Différents types d'outils selon les besoins : site web, appli mobile, outil interne, automatisation, etc. * Différents niveaux d'accessibilité selon les compétences : débutant, confirmé, avancé * Exemples d'outils : Dorik, Webflow, Bubble, Glide, Zapier, Airtable, Notion, etc. + [00:20:10][^7^][7] Démonstration de Zapier * Zapier = outil no code qui permet d'interconnecter des outils entre eux pour automatiser des tâches * Exemple : automatiser le traitement des candidatures à une formation * Explication pas à pas de la création d'un zap (automatisation) + [00:29:00][^8^][8] Démonstration de Softr * Softr = outil no code qui permet de créer des sites web et des applis à partir de bases de données Airtable * Exemple : créer un site de recrutement pour les métiers du no code * Explication pas à pas de la création d'un site avec Softr + [00:36:38][^9^][9] Bonnes pratiques du no code * Commencer par définir son besoin et son objectif * Choisir l'outil le plus adapté à son projet * Se former et se documenter sur l'outil choisi * Tester et itérer son projet * Se faire accompagner par des experts si besoin + [00:39:34][^10^][10] Questions-Réponses * Réponses aux questions des participants sur le no code, les outils, la sécurité, le rgpd, etc. * Présentation d'un bon d'achat de 80 euros valable un mois sur les formations de Contournement * Conclusion et remerciements

    17. partage les coulisses de contournement là vous voyez un tableau dans le ça alors on va juste faire un truc c'est imaginons que je veux veiller à chaque 00:33:09 fois qu'il y a le mot clé #noode sur Twitter ou alors qu'il y a hâte solidatech
    18. ce biais je vous laisse méditer 2 secondes sur cette image cette image ce sont deux hommes préhistoriques qui tirent une charrette avec des roues carrés et il fait un 00:32:15 collègue qui leur dit elle est rourronde et ils disent non on a pas le temps d'installer les roues rondes ça c'est exactement le syndrome de ah je vais continuer à faire à la main c'est pas grave et puis en fait je perds 20 minutes chaque jour au lieu de passer une fois une heure et puis c'est fait
    19. exemple maison c'est nos codes for good
    1. "ADAPTER L'ÉLÈVE À L'ÉCOLE PLUTÔT QU'ADAPTER L'ÉCOLE À L'ÉLÈVE : AUX RACINES HISTORIQUES D'UN LONG MALENTENDU PAR YANN FORESTIER Mise en ligne : 27 août 2023 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Intervenant : Yann Forestier, docteur en histoire, agrégé d'histoire, chargé de cours aux universités de Rennes 2 et Caen)

    1. INCLUSIVE : RÉSISTANCE, OBSTACLES ET LEVIERS TELS QU'ILS LES VOIENT ET LES VIVENT. Réalisation : 9 juillet 2019 - Mise en ligne : 9 juillet 2019 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Les élèves présentant des difficultés comportementales (PDC) représentent ceux dont l'inclusion soulève le plus de réticences et de réserves.Ils sont souvent perçus comme les plus difficiles à gérer et à maintenir en classe ordinaire où ils sont moins susceptibles d'être accueillis positivement et plus souvent exclus que les autres élèves à besoin éducatifs particuliers. Considérés comme les seuls exclus de l'inclusion, les élèves PDC ont tendance à vivre des expériences négatives à l'école. Rarement écoutée, leur voix représente une sources d'informations essentielle pour relever les défis de l'école inclusive. Cette communication vise à présenter des résistances, des obstacles et des leviers tels tels qu'ils sont vus et vécus par les élèves PDC et à souligner un certain nombre de paradoxes étonnants.

    2. Voici un résumé structuré de la conférence avec les horodatages correspondants :

      • Introduction [00'00'12 - 00'01'10] Vincent Bernier aborde le paradoxe des élèves présentant des difficultés comportementales (PDC) dans le contexte de l'école inclusive¹[1].

      • Contexte du Mouvement Inclusif [00'03'29 - 00'07'02] Discussion sur le mouvement inclusif et les défis spécifiques liés à l'inclusion des élèves PDC.

      • Expérience des Élèves PDC [00'07'43 - 00'09'18] Les expériences négatives des élèves PDC à l'école et leur perception de l'inclusion scolaire²[2].

      • Perceptions des Élèves PDC [00'09'45 - 00'11'25] L'importance des perceptions des élèves PDC pour comprendre et relever les défis de l'école inclusive.

      • Type de Classe Fréquentée [00'11'29 - 00'12'32] Les préférences des élèves PDC entre les classes ordinaires et les classes d'adaptation scolaire.

      • Réintégration et Accessibilité [00'13'51 - 00'16'58] Les conditions nécessaires pour la réintégration réussie des élèves PDC en classe ordinaire³[3].

      • Pratiques Enseignantes [00'17'18 - 00'19'31] L'impact des pratiques enseignantes sur l'inclusion des élèves PDC et les recommandations pour des pratiques efficaces.

      • Conditions Essentielles à l'Inclusion [00'23'34 - 00'28'39] Les conditions reconnues par la recherche comme essentielles pour l'inclusion des élèves PDC⁴[4].

      • Conclusion et Paradoxes [00'28'47 - 00'30'33] Les paradoxes étonnants liés à l'inclusion des élèves PDC et l'importance de la créativité dans les pratiques inclusives.

      Ce résumé met en lumière les points clés de la conférence, en se concentrant sur les perceptions et expériences des élèves PDC, ainsi que sur les stratégies pour améliorer leur inclusion scolaire.

    1. transcription [00'00'09] Je. [00'00'10] Suis très heureux de d'accueillir franck ramus, qui a accepté de venir clore ces ces trois jours de réflexion et de débat. Je la remercie. [00'00'21] Franck ramus. Beaucoup d'entre vous le connaissent, c'est un chercheur. [00'00'26] En psychologie cognitive. [00'00'28] Ah, je crois que tu vas faire qu'on dit ça plutôt que neurosciences. [00'00'32] C'est directeur général. [00'00'35] À l'école normale supérieure et il fait partie du conseil scientifique de l'éducation et il a un certain nombre d'idées un peu arrêtées sur ce qu'il faut faire ou pas dans les écoles et quand il m'a envoyé le titre de sa conférence. [00'00'50] J'ai vu un petit, un petit choc quand même. Donc je lui ai demandé si [00'00'55] Il voulait pas qu'on change un peu le titre parce que je trouvais un peu provocateur pour un public d'enseignants du nom. On va le garder comme ça. Donc, je lui laisse la parole et à ses risques et périls. [00'01'07] Très bien, merci, josé, pour l'invitation. [00'01'11] Donc, oui, en vérité, moi, je ne sais pas très bien ce que vous percevez comme provocateur ou pas. Donc, j'ai pas d'idée très arrêtée, mais quand je ne sais pas, je consulte la littérature scientifique internationale et c'est de là que je tire mes idées. [00'01'24] En l'occurrence ce dont je vous parle aujourd'hui et pas du tout issu de mes recherches personnelles. [00'01'28] C'est, c'est un sujet qui me paraît important. [00'01'32] Et donc j'essaye de vous en livrer la meilleure synthèse que j'arrive à en faire à partir des études scientifiques internationales. [00'01'40] Donc pourquoi il est important, mais je pense que vous êtes quand même tous d'accord pour. [00'01'45] Pardon, si vous entendez parler, les micros sont pas assez fort ou ils sont passés au foyer, c'est ça. Il faudrait que je sois plus proche. [00'01'52] Alors, on va attendre un petit peu que le sang soit réglé. [00'01'56] Je continue. [00'01'57] Un. [00'02'02] Ouais, ça arrive par derrière, dans pas? [00'02'06] On va régler. [00'02'09] Voilà, oui, je pense que c'est bien. [00'02'11] Ok, donc, dans le comportement, je pense que tout le monde est d'accord pour dire que que c'est important. [00'02'17] C'est important à l'école, c'est un vrai enjeu majeur qui concerne cent pour cent des enseignants. [00'02'23] Et finalement, qui concerne cent pour cent des êtres humains, nous passons notre temps à influencer le comportement les uns des autres. [00'02'30] Et nous avons pour ça une compétence intuitive. Nous, nous nous le faisons de manière spontanée, tous les jours, avec tout le monde. [00'02'38] Ça commence même dès la naissance. Finalement, le bébé, [00'02'41] Il interagit dès la naissance avec ses proches et ils influencent le comportement de ses proches. [00'02'47] Un bébé qui sourit. [00'02'49] Eh bien, d'une certaine manière, il récompense la personne qui qui lui a apporté quelque chose de positif. [00'02'57] De même que un bébé qui pleure va. D'une certaine manière, il punit la personne qui le néglige ou qui lui fait quelque chose qui lui déplaît. [00'03'05] Et donc dès le premier jour, finalement. [00'03'07] Le bébé apprend que, en fonction de ce qu'il fait, les réactions de deux de ses proches va se mots, vont se modifier et donc il peut, en agissant, modifier le comportement des autres, et depuis ce premier jour. Mais on va jamais arrêter finalement. [00'03'23] Et donc, on apprend que les récompenses- je vais définir ces mots plus précisément à mes dons- que les récompenses et les punitions influencent le comportement des autres. Et récompenses, ça peut être les compliments ou les punitions, ça peut être les compliments, les reproches, les sourires, les regards, les gestes, et on a l'habitude de caricaturer, ça soule sous le nom de. [00'03'41] La carotte et le bâton est alors évidemment, une fois qu'on a dit la carotte et le bâton, on a on a ridicule asie, redire, ridiculiser totalement l'idée. Mais en fait, c'est un peu injuste parce que, finalement, [00'03'52] L'effet des récompenses et des punitions. En fait, il est réel. [00'03'56] Et on peut le ridiculiser autant qu'on veut, ça continue à marcher, on continue à l'utiliser tous les jours et ça reste un levier très important. [00'04'05] Notamment pour les parents et pour les enseignants, qui ont évidemment chacun leurs idées sur la manière dont les enfants doivent se comporter. [00'04'15] En revanche, on a beau exercer notre influence du comportement des autres au quotidien, [00'04'21] On doit aussi constater qu'on n'est pas d'une efficacité. [00'04'24] Phénoménal. Et donc on doit aussi se poser la question: mais pourquoi est-ce que nous ne sommes pas plus efficaces avec l'expérience que nous avons de toute une vie? [00'04'32] Et ça c'est une question importante. [00'04'35] Alors évidemment voilà, le comportement humain est complexe. Il s'agit pas de dire que on est juste des automates qui sont régis par des récompenses et des punitions. [00'04'43] Mais on est aussi ça et on ne peut pas l'ignorer, et il y a beaucoup de connaissances à ce sujet qui méritent d'être prises en compte, qui sont insuffisamment connues, notamment en france, dans le milieu enseignant, et qui pourraient être vraiment très utile. Et c'est pour ça que je choisis d'aborder ce sujet avec vous, parce que, voilà, le sujet est trop méconnu et y pourrait apporter beaucoup. [00'05'03] Et en plus, on a de très bonnes connaissances là-dessus. Il y a un siècle de recherches en psychologie scientifique qui détricote tous ces mécanismes. Donc, on a beaucoup, en fait, à dire là-dessus. [00'05'13] Non, voilà le plan qu'on va suivre. [00'05'16] Des concepts de base, comprendre les bases du comportement. [00'05'19] Le plus important, c'est repenser le rôle respectif des récompenses et des punitions de manière à modifier le comportement efficacement en utilisant le pouvoir des récompenses. Je vous parlerai aussi un petit peu de l'extinction et aussi des punitions, et puis on terminera sur les considérations éthiques et institutionnelles. [00'05'39] Alors, voilà le, le modèle de base, le modèle le plus simple qu'on puisse concevoir pour expliquer les facteurs qui déterminent le comportement, c'est celui-ci. [00'05'49] C'est un modèle simplifié, bien évidemment, mais qui capturent l'essentiel. Et donc l'idée, c'est que le comportement, il est déterminé à la fois par des antécédents, c'est-à-dire des événements qui précèdent immédiatement le comportement, et par des conséquences- les conséquences et ce qui suit le comportement, et en fonction de si ces conséquences sont perçues positivement ou négativement par l'individu. [00'06'09] Ça va affecter la probabilité ultérieure que ce comportement se répète. On va décortiquer ça en détail, mais voilà, voilà la base du modèle très, très simple. [00'06'22] Évidemment quand on essaye, quand on observe des comportements. [00'06'27] Par exemple des comportement perturbateur ou inapproprié de la part d'élèves. On a aussi une tendance instinctive à chercher des explications et souvent, on cherche des explications un petit peu lointaine. Ah oui, cet élève, il est agité parce que, dans sa famille, ceci cela, dans sa petite enfance ceci, cela, ou alors parce que il a telle pathologie congénitale, etc. [00'06'46] Donc on est, on essaye de chercher des explications dans des causes ultimes. [00'06'51] Et des causes ultimes, il en existe aussi un, bien entendu. [00'06'54] En même temps, on peut, il faut être conscient que à chaque fois qu'on dit ça, on fait des hypothèses sur les causes de la du comportement de cet enfant et ces hypothèses ne sont que des hypothèses. En vérité, on ne saura jamais si ces hypothèses sont correctes. On ne saura jamais si c'était l'événement qu'il a vécu dans l'enfance qui fait qu'il est comme il est aujourd'hui. On ne saura jamais si c'est parce qu'il a une [00'07'14] Mutation dans un gène ou je ne sais quel autre facteur de risque génétique prénatal, postnatal. Donc, en fait, on peut faire des hypothèses, mais on sait, on est dans la spéculation et ça, ça, ça n'apporte pas vraiment de la connaissance véritable et, par ailleurs, comme ce sont des causes qui sont ultimes et lointaines dans le passé de l'enfant, ce sont des choses qu'on ne peut. [00'07'34] Pas modifiés de toute façon. Donc, ça ne ça ne débouche pas sur un levier d'action si on souhaite modifier le comportement de l'enfant. Et c'est pour ça que, d'un point de vue très pragmatique, les personnes qui travaillent sur la régulation des comportements disent: laisser tomber les causes ultimes. Elles existent, mais on ne saura jamais lequel se sens. Et focalisons nous sur les causes proches. [00'07'54] Immédiate du comportement, c'est-à-dire les antécédents, parce que là il y a des leviers d'action. [00'08'00] Et donc, c'est pour ça qu'on va se focaliser là-dessus. [00'08'03] Donc, très rapidement, on va définir précisément les mots dont on parle. Donc, qu'est-ce que le comportement? c'est l'ensemble des réactions observables chez un individu. [00'08'15] Dans une très large mesure, le comportement. Il est, il est évidemment appris par l'individu, par observation, par imitation, mais aussi par renforcement, dans une grande part par renforcement, c'est-à-dire par les conséquences qui ont suivi les comportements passés. Ces conséquences qui ont suivi les comportements passés, selon qu'elle était perçue. [00'08'33] Positivement ou négativement par l'individu. Elles ont maudits mots modifiés à la hausse ou à la baisse la probabilité que ces comportements [00'08'41] Se répète. [00'08'42] Et c'est comme ça que on acquiert plein de comportement. [00'08'46] Qui influencent les comportements des autres. [00'08'51] De manière générale, le comportement. Il n'est pas arbitraire du point de vue de l'individu, il, il remplit toujours une fonction. [00'08'58] Les fonctions d'un comportement peuvent être multiples. Ça peut être d'obtenir quelque chose de désirable- alors, évidemment, il y a les besoins primaires qu'il s'agit de satisfaire sont les plus importants- et ça peut être d'acquérir un bien matériel. Ça peut être d'acquérir un statut social ou une situation désirable comme l'admiration, le respect et la reconnaissance afin d'établir un rapport de force, a peut être de d'attirer l'attention des autres, etc. [00'09'19] Donc, tout ça, ce sont des des fonctions du comportement. [00'09'22] Qui peuvent expliquer les comportements de certains élèves. Voyez, si je vous mentionne ces fonctions en particulier, c'est parce que, finalement, ça va être utile, quand on analyse le comportement d'un élève, d'essayer de comprendre quelle fonction a ce comportement pour cet élève, parce que ça peut être une clé d'action. [00'09'38] Une autre fonction du comportement, ça peut être d'éviter quelque chose de désagréable, par exemple, d'éviter des situations qui sont perçues comme dévalorisantes ou humiliantes, des situations d'échec, surtout si c'est en public. [00'09'48] Ça peut être d'éviter des activités qui comportent un fort risque d'échec. [00'09'54] Ça peut être d'éviter des activités qui sont perçues comme ennuyeuses ou désagréables, etc. [00'09'58] Donc, là aussi, c'est ce genre de fonction va engendrer un certain nombre de comportements. [00'10'05] Alors maintenant, passons aux antécédents. Donc, comme je l'ai dit, les antécédents, c'est tout ce qui précède immédiatement un comportement. [00'10'13] Dans le contexte scolaire, les antécédents. Les fruits les plus fréquents sont bien évidemment les instructions qui sont données par l'enseignant. [00'10'19] Mais ça peut être aussi plein d'autres indices, finalement, qui sont perçus par les élèves. [00'10'24] Comme le comportement de l'enseignant, ses expressions faciales, son intonation, etc. Plein d'indices. [00'10'29] Non verbaux. Ça peut être le comportement d'un autre élève. Ça peut être un événement qui se produit à l'extérieur de la classe. [00'10'35] Il peut y avoir plein de facteurs déclenchants. [00'10'38] Et donc en ce qui concerne les comportements problématiques en classe. Mais les antécédents typiques, ça peut être des insultes, des moqueries ou toute provocation, ça peut être le fait de subir une injustice ou de de percevoir qu'on subit une injustice, ça peut être d'être dans une situation d'échec ou d'anticiper le fait d'être dans une situation d'échec. Ça peut être dangereux d'être dans une situation de stress, ça peut être le fait de [00'10'58] Avoir demander quelque chose de difficile ou de se voir refuser quelque chose. Ça peut être le fait de recevoir une punition ou toute conséquence négative, et puis ça peut être aussi certaines sensations, dans certains cas, qui sont internes au corps de l'élève, ou quelquefois qui qui viennent, deviennent de stimuli extérieurs. Donc, tous ces facteurs sont des antécédents qui sont susceptibles, dans certains cas, de déclencher. [00'11'19] Des comportements indésirables en classe et détecter quels sont les antécédents qui ont déclenché tel comportement. C'est évidemment très important pour l'enseignant qui vise à modifier ce comportement. [00'11'32] Maintenant, si on regarde du côté des conséquences. [00'11'35] Donc, c'est tout ce qui se passe immédiatement après un comportement et ça inclut toute information verbale qu'on apporte après un comportement. [00'11'43] Bien évidemment, il y a les conséquences positives et négatives. [00'11'47] Et donc là, on a une, une définition un peu technique du mot récompenses et punitions. Évidemment, vous avez tous une définition dans le langage courant de ce qu'est une récompense et une punition. On a même des des listes officielles de ce que sont des punitions possibles dans le système scolaire. Mais là, on a des définitions techniques, en psychologie, pour pour ces mots. Et donc, une récompense, [00'12'07] C'est une conséquence qui augmente la probabilité du comportement. Ok, donc, on juge ce qui va être une récompense par les résultats que ça, par les effets que ça a sur le comportement, évidemment, cette récompense et les règles. [00'12'19] Elle augmente la probabilité du comportement parce qu'elle est perçue positivement par l'individu. Mais c'est la manière dont l'individu perçoit qui est important, par la manière dont l'enseignant perçoit. Donc, évidemment, les récompenses typiques- ça va être de la nourriture, de biens matériels, de l'argent- mais aussi toutes les récompenses sociales qui jouent un rôle très, très important dans l'espèce humaine, comme les compliments, le sourire, l'affection ou l'approbation. [00'12'39] La reconnaissance, etc. Ça peut être aussi d'obtenir des privilèges. [00'12'43] Ça peut être aussi le fait de de ne plus subir. [00'12'48] Un stimulus ou une situation qui est haversine. [00'12'52] Donc voilà, tout ça, c'est. Ce sont des éléments qui peuvent servir de récompense. [00'12'58] Et puis, on a également des conséquences qui sont négatives, parce qu'elle diminue la probabilité du comportement. [00'13'03] Et on les appelle des punitions. Donc, là aussi, c'est une définition technique, donc les punitions, mon général de deux de l'espèce, et la douleur, la faim, la soif. Mais évidemment, dans l'espèce humaine aussi, sont très importantes les punitions sociales, donc la désapprobation, les reproches, les réprimandes, le fait d'être ostracisés, ostracisé et isolé des autres, c'est aussi une pute. [00'13'23] Mission très importante. [00'13'25] Et aussi le fait de perdre ou d'être privé de biens qu'on possède ou de de privilèges qu'on possède. Donc, tout ça, ce sont des conséquences qui peuvent être utilisés ou pas par les enseignants et par d'autres personnes et qui ont un effet sur la probabilité de répétition des comportements. [00'13'45] Et donc dans le cas des comportements perturbateurs, ce qui préoccupe tous les enseignants en classe. [00'13'51] Ce qui est ce qui est important, c'est, c'est, c'est deux, comme je vous disais, chaque comportement. [00'13'56] A en général une fonction pour l'individu. Si un enfant a un comportement perturbateur, c'est pas juste par hasard, c'est pas juste par plaisir, fin y a, ça remplit une fonction et donc, ça peut être parce que, dans le passé, ce comportement a été récompensé dans le sens technique que je vous ai indiqué et donc, autrement dit, il a été renforcé. Positive. [00'14'16] Comment donc? par exemple, ça peut être parce que ce comportement lui permet d'échapper à une tâche pénible ou à une contrainte à vous annoncer un contrôle. Un enfant pique une crise et du coup, ça va entraîner le fait qu'il va sortir de la classe et qu'il ne va pas faire le contrôle. Et bien ça, ça renforce positivement ce comportement de faire une crise et ça va augmenter la probabilité qu'ils la refassent plus tard dans des circonstances similaires. [00'14'36] Hier. [00'14'38] Ça peut aussi le fait simplement, de susciter des rires, de l'approbation, de l'admiration de la part des camarades. Évidemment, on voit bien que c'est le moteur de pas mal de comportements perturbateurs. [00'14'49] Ou simplement d'attirer l'attention des camarades sur soi. Vous savez comme on est des êtres sociaux. [00'14'54] On a, on existe aussi par le regard des autres et donc, le seul fait d'attirer sur soi l'attention des autres, c'est en soi une récompense d'accord, et donc, attirer l'attention des camarades, c'est une récompense qui peut renforcer un comportement. Aussi, attirer l'attention de l'enseignant sur soi, et voyez que ça va devenir beaucoup plus problématique, parce que, évidemment, tout comportement perturbateur, [00'15'14] Attire l'attention de l'enseignant. [00'15'16] Et comment, et donc on voit, et on est. On est dans un effet un peu pervers qui fait que l'attention de l'enseignant sur le comportement problématique va avoir tendance à renforcer. Ce comportement est et on va voir qu'il est faux et a essayé de sortir de ce cercle vicieux. [00'15'33] Un comportement peut aussi avoir pour pour fonction d'apaiser une civ, une sensation de dérangeante, ou d'en détourner l'attention. [00'15'42] Ou aussi, ça peut être simplement l'obtention d'une stimulation qui est intrinsèquement grasse et gratifiante. Donc ça, ça va être des comportements de type: mouvements répétitifs, grattage, auto stimulation de deux type, diverses, parfois même allant jusqu'à l'auto stimule, l'automutilation. Donc, on voit, on voit ça parfois chez les, chez les enfants autistes, chez les enfants, [00'16'02] Avec des déficiences intellectuelles assez importantes. [00'16'05] Ces comportements, parfois, semblent complètement incompréhensibles, mais en fait, il procure une certaine stimulation à l'enfant et ils sont auto renforcés. [00'16'16] Donc, voyez, on a, on a un petit peu là tous les ingrédients autour du comportement. [00'16'22] Les antécédents, les conséquences, et donc, si un comportement est jugé par l'enseignant, par l'institution, par la société, comme inapproprié, perturbateur, etc. Il y a toutes les bonnes raisons de vouloir le modifier, le diminuer. Et donc, si on veut faire cela, eh bien voilà, on a en gros deux leviers d'action. On peut essayer de jouer sur les antécédents. [00'16'42] Et on peut essayer de jouer sur les conséquences. Et si on joue sur les conséquences, on peut jouer sur les récompenses et on peut jouer sur les punitions. Et donc, tous ces facteurs ne sont pas tout à fait égaux, ils n'ont pas exactement les mêmes effets, mais on va voir exactement comment on peut jouer avec les uns et les autres. [00'16'57] Donc la première chose qui est importante. [00'17'00] Dont il est important de prendre conscience et les inconvénients des punitions. Je commence par là parce que, finalement, dans l'éducation nationale- mais bon, c'est pas propre à l'éducation nationale- on est quand même dans un système où la, la punition est la réponse par défaut à tous ou toutes tout ce qui dévie de la norme. Finalement, il n'y a qu'à regarder les règlements intérieurs des établissements. [00'17'20] Il y a des longues listes de de sanctions, mais il n'y a pas de longue liste de récompenses, par exemple. Il y a vraiment une grosse asymétrie dans le système. On sait, on sait donner des punitions, mais c'est à peu près la seule chose qu'on sait faire. Alors, bien entendu, je suis au courant qu'il y a des enseignants qui savent faire mieux que ça, mais c'est quand même institutionnalisé. [00'17'37] Et pourtant, ça a quand même de nombreux inconvénients. Donc, le premier inconvénient d'une punition, c'est que fait souffrir l'élève qui en est victime. C'est ça, observer, c'est pas forcément une douleur. [00'17'47] Physique phénoménale, mais il y a quand même une souffrance qui est, qui est impliquée. C'est quand même aussi souvent le but de la punition. Ça engendre à minima, des émotions négatives, qui vont être sûrs, qui peuvent être de la tristesse, qui peuvent être de la colère, et puis, par anticipation de la punition, ça peut engendrer de la peur, de l'anxiété et du stress. [00'18'05] Évidemment, aucun enseignant n'a envie d'infliger ce genre d'émotions négatives aux élèves. Mais en même temps, tous les enseignants donnent des punitions et sont conscients que ces punitions ont ces effets là et se disent: ben oui, mais je ne peux pas. Je ne peux pas l'éviter, on est d'accord. [00'18'18] Mais donc, c'est bien d'en avoir conscience. Les punitions peuvent elles-mêmes être le facteur déclencheur de comportements indésirables, peuvent être elles-mêmes l'antécédent de comportements indésirables, et notamment de comportement d'évitement, d'échappement ou même d'agression, que ça soit envers l'enseignant ou envers d'autres élèves. [00'18'37] Et puis plus plus pernicieux le le, les punitions, lorsqu'ils sont administrés de manière répétée. Elle, elle enseigne aussi quelque chose à l'élève, elle enseigne une association entre quelque chose qui est désagréable. La punition est l'enseignant qui administre la punition et la classe légaux. [00'18'55] Qui est le contexte dans lequel la punition est reçue. [00'18'58] Envoyer ça. C'est paradoxal, parce que on aimerait, que on aimerait au contraire créer chez tous les élèves des associations positives entre l'enseignant l'école. [00'19'08] Et l'élève est là. On est en train de lui enseigner que l'enseignant est quelqu'un qui donne. [00'19'13] Des conséquences négatives. Et donc on va, on peut déclencher une aversion acquises de l'élève pour l'enseignant, la classe et l'école. Donc, on voit qu'on est vraiment dans le contreproductif. [00'19'25] Et puis, ce qui se passe aussi, c'est que pour les élèves qui reçoivent régulièrement des punitions, il y a un effet qui est bien connu en psychologie, qui s'appelle l'habitation et qui peut aller jusqu'à la désensibilisation, c'est-à-dire qu'au fur et à mesure que l'élève reçoit des punitions, il en ressent de moins en moins les effets négatifs. [00'19'42] Et du coup, ces punitions ont de moins en moins d'effet sur lui. [00'19'45] Et alors, du coup, comment répond? l'enseignant? [00'19'48] A l'observation du fait que une punition a de moins en moins d'effet sur un élève. [00'19'52] Il rend la punition plus sévère et vous voyez que on rentre dans une espèce d'escalade de sévérité de la punition et de sévérité des infractions. [00'20'03] Et on sait bien que cette escalade n'a pas d'issue positive à la fin. [00'20'09] Ça culmine dans les mesures d'exclusion qui sont pas des bonnes solutions ni pour l'élève, ni pour le système, etc. [00'20'16] Donc, on voit bien que le le. [00'20'21] Le système des punitions est quand même un a potentiellement un cercle vicieux dans lequel il faut, il faut essayer d'éviter d'entrer. [00'20'29] Alors on pourrait se dire qu'on pourrait supporter tous ces défauts, tous ces inconvénients, si encore les punitions étaient efficaces pour réduire les comportements perturbateurs. [00'20'38] Mais le sont-elles? [00'20'40] Bon, il se trouve qu'on a plusieurs décennies de recherches qui montrent que les punitions sont parmi les les mesures les moins efficaces pour modifier les comportements, et c'est pour ça que je pense qu'il est important de parler des autres possibilités que vous connaissez aussi, mais qui sont pas forcément aussi bien connues et appliquées. [00'20'57] Aussi bien qu'elle qu'elle le devrait. [00'21'01] Alors pourquoi est-ce que les punitions sont si peu efficaces? [00'21'05] Il y a plusieurs raisons. [00'21'07] La première, c'est: c'est un biais psychologique qu'on appelle le, le l'erreur fondamentale d'attribution. [00'21'13] Qui est, de manière générale, s'il vous arrive quelque chose de bien, vous vous en attribuer la paternité. S'il vous arrive quelque chose de mal, ça va être la faute des autres. Mais pour le vécu de l'élève qui est puni, c'est pareil. Quand l'élève, il est puni, il ne l'interprète pas comme étant la conséquence de son propre comportement, il interprète comme étant la conséquence de l'enseignant. D'accord, c'est parce que [00'21'34] L'enseignant peut pas le blairer- qui les punit, et du coup, ça, ça va. Finalement. Ça va lui en l'empêcher d'apprendre à diminuer le comportement qui a engendré la punition. [00'21'46] Donc il corrige pas son comportement et, en plus, il acquiert une aversion pour l'enseignant. [00'21'51] Deuxièmement, comme je l'ai dit, il y a une habitation aux effets de la punition et ce qui fait que ça va. [00'21'57] Complètement diluer l'effet dissuasif que les punitions peuvent avoir. [00'22'01] Et puis il y a aussi des fonds des différences cognitives. [00'22'05] Entre les enfants, les adolescents et les adultes. On a maintenant des études expérimentales qui montrent que [00'22'11] Évidemment, tous les organismes apprennent, par renforcement, enfin par récompense et par punition, mais pas tous dans la même mesure. Et il se trouve que il a été montré que les adolescents, comparés aux adultes, ils apprennent autant des récompenses, mais apprennent moins des punitions. [00'22'28] Ça peut ça peut sembler curieux, mais c'est comme ça, ça a été démontré expérimentalement. Et puis, par ailleurs, ils apprennent aussi moins de tout ce qui est promis dans le futur. [00'22'37] Ok, donc on on promet une super récompense à la fin de l'année, à l'adolescence, ça va moins modifier son comportement dans la direction désirée que si on promet la même chose à un adulte, de même que il va moins apprendre. [00'22'49] Des, des menaces. [00'22'51] Ou des conséquences négatives qui qui sont, qui sont promises que c'est, que ces conséquences soient soit le fait des enseignants ou soit, par exemple, si tu fumes, tu vas avoir des problèmes de santé. Voyez, ils apprennent moins de ce genre de de message que les adultes, et donc ça, c'est important d'en tenir compte aussi ici, en plus, chez les ados. Les récompenses aux dons: [00'23'11] En moins efficace, les punitions sont d'autant moins efficaces. Alors il faut, il faut en tenir compte. [00'23'17] Et puis, de manière générale, les punitions renforcent des associations contreproductives. Comme je vous l'ai dit, une aversion pour les enseignants. [00'23'26] Il y a aussi des types de punition. [00'23'29] Qui qui renforce des associations. [00'23'32] Qu'on voudrait pas renforcer les voyelles. On a envie que que l'école, la classe, ça soit associée à des émotions positives pour l'élève. [00'23'41] Des choses comme les heures de colle, ça crée une association entre la présence à l'école est une punition. Donc, ça fait que l'école elle-même devient une punition. Voyez, c'est ça le genre de chose qu'on enseigne à l'élève par des heures de colle. Quand on donne des devoirs supplémentaires, ça fait que le devoir le fait de faire du travail scolaire et devient en soi une put. [00'24'01] Punition. On a envie de faire le contraire. On on a envie que les élèves soient motivés pour faire du travail scolaire et pas que ils le prennent comme une punition. Donc voilà, il y a. Il y a plein de petits, de petits effets pervers comme ça qu'on peut, qu'on peut déclencher par inadvertance, parce qu'évidemment aucun enseignant ne fait ça volontairement. [00'24'19] Et puis peut-être le le. Le point le plus important ici, c'est que quand bien même une punition pourrait pourrait diminuer la probabilité de certains comportements. En fait, y a pas de comportement vide. L'élève se comporte tout le temps, à chaque instant, et donc c'est pas tout de de diminuer la probabilité. [00'24'38] D'un comportement, mais encore faut-il que ce comportement soit remplacé par autre chose- est une punition en soi. N'enseigne pas comment il faut se comporter. A dit comment il faut pas se comporter, mais ne dit pas comment il faut se comporter- silence. Si l'élève ne sait pas comment se comporter, ou s'il n'a pas l'habitude de se comporter comme il faut, ou si on ne va pas expliquer, s'il ne s'est pas entraîné, et bien peut-être, il ne va jamais manifester le comportement désiré quand. [00'24'59] Bien même on punit, on punit, on punit les comportements indésirables. [00'25'03] Donc finalement, comment est-ce qu'on peut réduire les comportements perturbateurs sans augmenter les punitions? [00'25'09] Eh bien là la clé, c'est: il faut pas juste essayer de faire disparaître les comportements perturbateurs, typiquement en les punissant, mais il faut les remplacer par des comportements meilleurs. Et comment on va faire ça? eh bien, en enseignant ces comportements meilleurs et en les récompensant. [00'25'24] Donc, vraiment, s'il y avait un message à retenir de toute cette conférence, c'est vraiment ça. C'est faux que j'en changer le focus de la diminution du comportement perturbateur vers la récompense du comportement. [00'25'36] Positif. [00'25'38] Et donc ça, c'est un renversement de perspective qui est assez fondamental. [00'25'44] Et qui est même un, on va dire presque contre nature. [00'25'48] Dans le sens où nous souffrons tous d'un biais de négativité, c'est-à-dire que notre attention est spontanément plus attirés par les événements négatifs que par les événements positifs. On parle des trains qui arrivent en retard, on parle jamais des trains qui arrivent à l'heure. On parle de l'élève qui se comporte mal. On parle jamais de l'élève qui se comporte bien. On le remarque même pas d'accord. Et même l'élève qui est habitué. [00'26'08] Difficile. Le jour où il se comporte bien, on le remarque pas. [00'26'11] Et du coup, on récompense pas, et c'est ça tout le problème. Donc, ça veut dire que chaque enseignant, chaque personne qui travaille avec des enfants, doit faire un effort sur lui-même pour renverser sa perspective, pour contrer son propre biais de négativité, qui a tendance à renforcer par inadvertance les comportements perturbateurs, et pour prêter attention aux comportements. [00'26'32] Positif et à renforcer cela. [00'26'35] Et c'est pas simple. Ça nécessite de l'entraînement, de l'information. [00'26'39] Donc, finalement, on a un élève qui a un comportement perturbateur. Qu'est-ce qu'on peut faire pour diminuer ce ce comportement? premièrement, identifier le comportement positif opposé. On sait ce qu'il veut, ce qu'on ne veut pas qu'il fasse. Mais il faut définir très clairement: ce qu'on veut qu'il fasse, comment est-ce qu'il doit se comporter? [00'26'57] Une fois qu'on a défini cela, alors on peut mettre en place un régime de renforcement de ce comportement positif opposé. On sait quel est le but à atteindre, on s'assure que l'élève aussi, qui sait quel est le but à atteindre, et on va renforcer chaque étape en direction de ce but. [00'27'14] Ce qui nécessite évidemment d'expliciter le comportement, c'est-à-dire le but à atteindre pour l'élève. Ça ne va pas rester dans l'implicite, parce que sinon l'élève peut être totalement dans le noir. [00'27'24] Mais quand je dis explicité, il suffit, il suffit pas de dire: voilà, le bon comportement, c'est ça. [00'27'31] Et de d'imaginer que en en ayant une connaissance verbale explicite, théorique, je vais dire, de ce que sont les bons comportements, les élèves vont se mettre à les adopter comme ça, tout de suite. Non, la connaissance explicite ne ne suffit pas. Le comportement de l'enfant. [00'27'47] Il peut être influencé par des connaissances explicites, mais il est avant tout surtout déterminé par les antécédents et par les conséquences qui ont suivi ces comportements dans le passé. [00'27'58] Et donc, c'est pour ça que beaucoup, de beaucoup d'élèves, finalement, savent très bien comment il faut se comporter en classe, mais c'est juste qu'ils n'y arrivent pas. Ils n'y arrivent pas parce que certains de leurs comportements sont déclenchés par des antécédents sur lesquels ils ont pas contrôle et parce que ces comportements ont été renforcés dans le passé. Il leur apporte donc une gratification et donc y a aucune raison que c'est comporte [00'28'18] S'arrête, quand bien même l'élève sait comment il faudrait se comporter. Donc, ça suffit pas de dire les choses, il faut être actif, en quelque sorte, et donc enseigner les comportements et les renforcer. [00'28'31] Ça arrive en particulier lorsque le comportement ne fait pas du tout partie du répertoire comportemental. [00'28'37] De l'enfant à. Il y a des enfants à voile la allison. Ils sont jamais restés assis à une chaise en train de travailler. Donc, ça ne va pas leur venir comme ça, comme par magie. Ça doit s'enseigner et ça peut s'enseigner de différentes manières. Si c'est un comportement complexe qui est à acquérir, on peut le décomposer en sous comportement et renforcer chaque sou composante de son comportement, en commençant par [00'28'57] Le début un tout, un tout petit morceau de comportement qui a l'air de rien comme ça et qui n'a pas l'effet qu'on aimerait à la fin, mais qui est quand même une composante à acquérir en vue de l'objectif final. Ben, on y va, morceau par morceau, on renforce chaque composante jusqu'à ce que l'élève maîtriser une première étape, et puis après une deuxième, et ensuite le tout. On [00'29'17] Peut faire du modelage, c'est-à-dire [00'29'22] Commencez par renforcer positivement des ébauches du comportement à atteindre, qui sont pas le comportement complet, mais qui sont des formes imparfaites. Et puis on va aider l'élève à s'approcher de plus en plus du but où on peut faire de la simulation, c'est-à-dire faire le comportement avec, avec l'élève, le, le modéliser devant lui et également renforcer [00'29'42] Les imitations morales. Il y a plusieurs techniques qui mériteraient d'être élaborées. [00'29'48] Les pièges dans ce genre d'approche, c'est d'exiger une réalisation parfaite, parce que, évidemment, l'enfant ne va pas réaliser parfaitement. Donc, ça veut dire qu'il faut être prêt à récompenser. [00'29'57] Des comportements qui n'atteignent pas le but, mais qui vont quand même dans la direction. À chaque fois qu'on récompense l'élève qui va dans la bonne direction, il a plus de chance d'aller un peu plus loin dans la même direction la prochaine fois. [00'30'07] Et puis vouloir aller trop vite, c'est-à-dire fixer à l'élève des objectifs qui sont trop éloignés et qui ne va pas pouvoir atteindre, et du coup, on va perdre l'occasion de récompenser. [00'30'19] Une autre chose qu'on peut faire, c'est bien exploiter les antécédents. [00'30'24] Donc, les antécédents fréquents de nos comportements sont les mots, les gestes, les regards, les expressions faciales également les panneaux, les symboles, les feux rouges dans la rue, ça déclenche les comportements de freinage, etc. [00'30'35] Tout ça, ce sont des antécédents de comportement. [00'30'38] Leurs effets sont souvent inconscients. [00'30'42] Et donc ils peuvent être parfois négligés. [00'30'47] Certains antécédents sont fréquemment utilisés par les enseignants et, en fait, sont plutôt contre productif, c'est-à-dire dans le dans le sens que ils diminue la, la la probabilité des comportements désirés, ils augmentent le risque de désobéissance, le fait de donner des ordres et ne donne, de ne donner aucun choix aux. [00'31'05] Les élèves, ça diminue plutôt le risque de la probabilité d'obéissance. Le fait de crier, de s'énerver, de perdre le contrôle, rien de tout ça. [00'31'13] Aide à augmenter la probabilité des comportements. Les menaces, les ultimatums, les demandes répétées, qui deviennent averses iv à chaque répétition, et puis les arguments d'autorité, tout ça. [00'31'25] Une non seulement une faible efficacité, mais plutôt contre productif. [00'31'32] Et puis il y a des antécédents plus globaux, quand les élèves [00'31'36] A l'approche de l'heure du déjeuner et qu'ils ont faim, quand ils sont fatigués, etc. Bon, bah, là, on sait qu'on est dans un contexte, un antécédent qui va, qui va rendre plus moins probable, si vous voulez les un certain nombre de comportements. Donc, il faut, il faut le connaître et enlever- en général, les anciens le savent- et adapter les demandes qu'on fait à ces contextes là. [00'31'57] Mais, à contrario, il y a aussi des antécédents qui augmentent la probabilité des comportements désirés. Donc, le fait d'être poli de dire s'il te plaît, s'il vous plaît, [00'32'05] Le fait de garder un ton aimable, chaleureux, calme, de sourire. [00'32'09] Quand un élève a du mal à démarrer, plutôt que de lui répéter que il faut démarrer un, on peut commencer avec lui. Et le fait de commencer avec lui, de lui mettre le pied à l'étrier, ça rend la chose plus facile pour lui et après, ça lui donne plus de chance de continuer de manière autonome. [00'32'23] Le fait d'être clair, d'être spécifique, précis sur la nature des comportements demandés. [00'32'28] Le fait d'être proche de l'élève, proches physiquement, [00'32'32] Ça, c'est important aussi de dire une chose du bout de la classe et dire une chose debout devant le bureau de l'élève. Ça n'a pas le même effet. La probabilité est plus grande dans le second cas. [00'32'43] Et immédiatement avant le comportement souhaité, quand c'est possible. [00'32'47] Les antécédents et le comportement et entre le comportement et les conséquences. Le délai temporel est très important. Plus il est court et plus on a un effet sur le comportement. [00'32'59] Donc je disais physiquement proches, en étant affectueux ou rassurant, évidemment pas en étant menaçant. [00'33'05] Le fait d'offrir des choix. Ça aussi, c'est très important. Les, les élèves seront toujours plus motivés de faire quelque chose qu'ils auront choisi ou qu'ils auront l'impression d'avoir choisi un. Et évidemment, il ne s'agit pas de leur faire faire tout choisir de ce qu'ils vont faire dans une journée de classe, mais on peut leur donner quand même beaucoup de degrés. [00'33'24] Liberté qui coûte rien du tout. Ainsi, dans une matinée, on sait qu'on va faire du français et des maths, et est-ce qu'on commence par le français ou est-ce qu'on commence par les maths? c'est relativement indifférent du point de vue de l'enseignant. Mais si on offre ce choix aux élèves et qu'on leur fait voter, eh bien on va satisfaire la majorité des élèves. La majorité des élèves à se dire: ah, chouette. [00'33'45] On fait ce que j'ai voulu faire et ils vont s'engager d'autant plus volontairement et de manière motivée dans cette activité. [00'33'52] Voyez ça, ça coûte absolument rien à l'enseignant. Donc, donner des choix, même des choix apparents, c'est un très bon outil. [00'34'00] Faire précéder les demandes à faible probabilité par des demandes à haute probabilité. Bon, ça, c'est une, une technique sur laquelle on pourrait élaborer. Mais voilà, il a été observé de manière expérimentale aussi que lorsqu'on demande des choses difficiles, [00'34'14] Oh, j'en ai bien évidemment la probabilité que il le fasse, et plus plus faible que si on leur demande des choses faciles, mais que si on commence par leur demander des choses faciles, même des choses aussi bêtes que voilà. Ouvrez votre trousse, prenez le crayon bleu. [00'34'28] Sortez le caillé et ouvrez-le. [00'34'30] Ça, c'est des choses faciles à laquelle la plupart des des élèves peuvent répondre. Eh bien, lorsque la demande plus compliquée arrive, ils ont une plus grande probabilité. [00'34'40] De le faire que si on leur a rien demandé avant. Donc là aussi, c'est des petits trucs tout bêtes qui peuvent servir. [00'34'47] Lancer des défis aussi. Les élèves adorent qu'on leur lance des défis, qu'on mette en doute leur capacité à faire quelque chose. Alors maintenant, on va faire quelque chose de super difficile. Je suis vraiment pas sûr que vous allez y arriver, mais bon, on va quand même essayer. Et là, les élèves y sentent mis au défi, et ils vont. Ils vont faire plus d'efforts pour essayer d'y arriver. Donc, ça aussi un truc tout bête qui. [00'35'07] Peut être utilisé tous les jours. [00'35'11] Alors maintenant les récompenses le plus important. [00'35'15] Donc, évidemment, tous les enseignants donnent des récompenses, il ne s'agit pas de dire le contraire. Tous les enseignants et souris à leurs élèves, tous les enseignants donnent de l'approbation, des compliments, etc. [00'35'26] Mais est-ce que ils le font bien? est-ce qu'ils le font aussi souvent qu'ils le devraient et qu'ils le font de la manière dont, dans ce cas, serait le plus efficace? c'est ça les questions qui sont posées. [00'35'36] Et c'est vrai que c'est ça. Ça a l'air d'être un paradoxe de dire: on va diminuer les comportements en donnant des récompenses. Et donc, comme je vous l'ai expliqué, ça peut se faire en donnant des, en récompensant les comportements opposés, positifs. [00'35'49] Donc lorsque le comportement opposé positif, il existe déjà chez cet élève, mais simplement il se manifeste pas assez fréquemment. C'est relativement simple. Il suffit de le récompenser à chaque fois qu'il se manifeste et la fréquence va augmenter jusqu'à ce que, progressivement, ce comportement opposé positif remplace le comportement. [00'36'09] Perturbateurs. [00'36'11] Mais évidemment, il y a des cas plus compliqués. Il y a des cas où l'élève ne possède même pas ce comportement opposé positif. Il ne il ne le manifeste jamais. [00'36'21] Et alors là, du coup. [00'36'23] On sent un petit peu piégé, parce que qu'est-ce qu'on va renforcer si le récit, le comportement désiré, n'arrive jamais? je ne suis jamais en situation de donner la récompense et donc la probabilité va jamais augmenté. [00'36'34] Mais là aussi on peut, on peut opérer donc une, une clé possible, c'est dire: [00'36'41] Déjà. On va renforcer toute période pendant laquelle leurs comportements perturbateurs. [00'36'45] Ne se manifeste pas. Et puis, à partir du moment où l'élève arrive à tenir une certaine durée, on va augmenter progressivement la durée. [00'36'54] N'envoyez, par exemple, dans moi. Je je tire un certain nombre d'exemples de d'un psychologue américain qui s'appelle alan case dean. [00'37'01] Dans son livre- je vous donnerai les références. À la fin, il y donne par exemple l'exemple d'un élève ted avec lequel il a travaillé, enfin, avec l'enseignante duquel il a travaillé. Et donc, c'est un élève qui passait le plus clair de son temps à harceler les autres, à toujours se moquer des autres, les insulter, etc. Etc. A chaque fois qu'il ouvrait la bouche, c'était pour dire à quelque chose de désagréable à un camarade. [00'37'21] Il n'y avait jamais un moment où il disait quelque chose d'agréable ou neutre. Donc là on se dit: bon, mais quel est le comportement opposé de positif qu'on pourrait récompenser? [00'37'30] Et donc, comme il n'avait pas dans son comportement verbal, mais que des fois il est resté silencieux avec l'enseignante, quasi n'y sont dit, on va au moins renforcer les périodes pendant lesquelles il ne harcèle pas les autres, donc toute période pendant laquelle il est silencieux, une langue à une, une ne harcèle pas les autres, on va récompenser ça. Et donc, ils lui ont lancé un. [00'37'50] Défi. Il leur dit: écoute, on sait que ça va être difficile pour toi, mais si tu arrives à ne rien dire de désagréable aux autres le matin, entre huit heures trente et huit heures quarante cinq, tu vas gagner une super récompense. Tu auras le choix entre soit une récré supplémentaire, soit que l'enseignante te lise une histoire à toute la classe. [00'38'11] A la fin de la journée. [00'38'13] Et, oui, la récré supplémentaire aussi pour toute la classe. Donc, il a un choix. Il peut choisir ce qu'il préfère. On s'assure que les deux options sont ont une valeur positive pour lui. Toute la classe en bénéficie et c'est quelque chose de pas très difficile. Ça doit tenir entre huit heures trente et huit heures quarante cinq et après, il peut faire tout ce qu'il veut le reste de la journée. [00'38'33] Mais pendant ces quinze premières minutes, il doit se tenir à carreau. Et donc, ils ont mis ça en place les deux premiers jours, ça a marché, et après, on arrête le programme. Pendant quand il réussit trois jours de suite à ne pas harceler les autres pendant quinze minutes, on lui dit: ok, maintenant ça devient un peu plus difficile. T'as bien fait quinze minutes, maintenant on va essai. [00'38'53] De faire trente minutes si tu es, si tu ne harcèle pas réseau de huit heures, trente à neuf heures, cette fois, tu gagneras la récompense collective, etc. Et ainsi de suite. Et à chaque fois qu'il y arrive plusieurs jours de suite, on augmente la durée pendant laquelle. [00'39'06] Il doit tenir pour obtenir la récompense. [00'39'10] Et puis, et ainsi de suite, et en quelques semaines, finalement, le comportement finit par disparaître. En parallèle quand même. [00'39'18] Émergent des passages où il commence à interagir avec les autres d'une manière neutre et cela, évidemment, en plus, on les renforce positivement et, petit à petit, le comportement de harcèlement disparaît. [00'39'30] Voyez un exemple. [00'39'32] De comment on peut faire émerger un comportement opposé, positif, qui n'a l'air de pas exister au départ. [00'39'40] Y a même des cas plus extrêmes que ça, qui sont aussi décrits dans le livre de cuisine, où non seulement il n'y a pas de comportement opposé positif, mais tous les comportements ont l'air indésirables. [00'39'51] Donc, il cite l'exemple d'un d'un autre enfant, evan, qui passait son temps qui il n'était jamais une minute de toute la journée assis à sa table. Il était tout le temps en train de circuler dans la classe, le plus souvent en marchant sur les tables des autres et donc en détruisant le travail des autres et en parlant à voix haute en même temps. Vous imaginez le tableau et l'état de l'enfant. [00'40'11] Non [00'40'13] Et donc là on voit rien, il n'y a même pas, il y a pas. [00'40'17] Il n'y a même pas un seul instant où on se dit qu'on peut renforcer quelque chose positivement. [00'40'21] Il a proposé. C'est-à-dire: ok, dans tous les comportements indésirables de cet élève on peut faire quand même une hiérarchie. Il y en a qui sont plus indésirables que d'autres. [00'40'30] Les plus indésirables, c'est marcher sur les tables et parler à voix haute. [00'40'35] Donc, on va dire: à chaque fois qu'il fait quelque chose qui n'ait pas marché sur les tables ou parler à voix haute, on va lui donner une récompense. [00'40'41] Alors ça peut sembler vraiment paradoxal, parce que ça veut dire qu'on va quand même récompenser des comportements perturbateurs. [00'40'47] Mais n'empêche que ça peut marcher. Et donc, là, effectivement, ils ont un. Ils ont commencé comme ça et renforcer des des fois où il était en train de faire autre chose ailleurs dans la classe, ou d'embêter un élève, mais il n'était pas en train de parler à voix haute et de marcher sur les tables. Donc, tout de suite, l'enseignante venait vers lui et lui disait: écoute, c'est super events. [00'41'07] Là, tu n'as pas à marcher sur les tables, tu n'as pas parlé, c'est vraiment très bien. Et on y avait tout un régime de récompenses qui était, qui était associé, et ça suffit pour que, finalement, des comportements perturbateurs, moins perturbateurs, relativement moins perturbateurs, commencent à remplacer les comportements plus perturbateurs et, au bout d'une ou deux semaines, ils marchaient plus sur les tables et à paris, [00'41'27] Delà, évidemment, on a juste un. On n'est jamais fixé sur un régime de compenser, de récompenses particulier. On ajuste et on rend les choses plus difficiles au fur et à mesure que le comportement de l'élève évolue. Et bien, on on change les critères pour obtenir les récompenses et finissent par émerger des moments où il ne fait rien d'indésirables. [00'41'48] Il est juste assis à sa table. On sait pas trop ce qu'il fait, il travaille pas, mais peu importe donc ça. On peut commencer à le renforcer positivement et puis, au bout d'un moment, il va peut-être se mettre au travail, mais au moins on peut arriver à éliminer les comportements indésirables, alors même que il manifestait rien. [00'42'02] Au départ. [00'42'05] Les points-clés là-dedans, et c'est ça qui est difficile dans la mettre en œuvre. C'est d'abord de remarquer les moments où l'élève fait quelque chose qui doit être récompensé. [00'42'15] Un, arriver à remarquer que ted n'est pas en train de dire quelque chose de désagréable aux autres et tout de suite offrir la récompense à ce moment-là. Il ne faut pas attendre une heure, évidemment- et arriver à remarquer que tient en ce moment, evan n'est pas en train de marcher sur une table et il n'est pas en train de parler à voix haute, il est en train juste de balancer. [00'42'35] Les crayons par la fenêtre, et là là, il faut le récompenser. C'est très difficile pour l'enseignant et c'est un vrai entraînement, mais ça peut, ça peut s'acquérir. Et puis, il faut augmenter très progressivement les exigences pour que ça soit toujours atteignable par l'élève et que ça le guide dans la bonne direction. [00'42'54] Alors, évidemment, les récompenses. On n'a pas dit lesquelles, et évidemment il faut bien les choisir. [00'42'59] Je rappelle le, la définition technique de la récompense, et tous, toutes conséquences qui augmentent la probabilité du comportement. Évidemment, dans cette acception technique, ça veut dire que ça augmente énormément l'éventail des possibilités au-delà. [00'43'13] Deux, des listes de récompenses que les enseignants ou en stock, ou même des récompenses qu'un élève est capable de de nommer spontanément un. Donc, ça va pas être seulement des biens matériels, ça a pas besoin d'être des récompenses coûteuses. [00'43'25] Évidemment, ce qui est une récompense pour chacun, ça dépend de chacun. Donc, des fois, il va falloir vérifier auprès de l'élève si ce qu'on pense être une récompense pour lui en est vraiment une. [00'43'37] Voilà: obtenir l'avis des intéressés et ne pas se limiter aux récompenses que les enfants sont capables de nommer. Évidemment, tous les enfants sont capables de nommer des bonbons, des images, des silos, etc. De les recréer, mais ils sont pas forcément capables de nommer des sourires, des compliments, etc. Alors que ce sont vraiment des récompenses pour eux. Ça a vraiment augmente la la. [00'43'56] La probabilité de leur comportement. [00'43'59] Un autre aspect important, c'est que les petites récompenses fréquentes et immédiates sont plus efficaces que les grandes récompenses. [00'44'06] Rare ou lointaine, l'envoyer typiquement les, les parents qui veulent faire travailler leurs élèves et qui leur promettent monts et merveilles à la fin du trimestre quand ils arrivent avec un bon bulletin. Ça, c'est le genre de chose qui n'a strictement aucun effet. [00'44'18] Accord, parce que la récompense est très lointaine. Tout ce qui est loin dans le temps, c'est s'est dévalorisé. [00'44'24] Et il y a aucun chemin clair pour y parvenir. [00'44'28] Et toutes les étapes intermédiaires qui pourraient être utiles pour arriver in fine à un bon bulletin ne sont elles pas récompensées? [00'44'37] Or, c'est ça qu'il faudrait récompenser. Qu'est-ce qui va faire qu'un élève a un bon bulletin? mais ça va être quand il fait ses devoirs tous les soirs. Par exemple, ça, le comportement de faire ses devoirs tous les soirs, ça, ça peut être récompensé, ça peut être récompensé tous les soirs. [00'44'49] Et ça a un réel effet sur la probabilité d'avoir un bon bulletin à la fin. [00'44'54] Vous voyez, c'est cela. L'efficacité dépend beaucoup de ce genre de dosage. [00'45'01] Donc les types de récompenses parmi lesquels on peut piocher. La première à laquelle personne ne pense jamais, c'est la tension. [00'45'07] Donc juste accorder son attention à un élève de manière positive, évidemment, bienveillante. [00'45'12] Ça, ça a un effet tout à fait renforçant, mais paradoxalement, l'attention négative aussi peut parfois avoir un effet renforçant sur les comportements perturbateurs. Donc ça, il faut en être conscient. [00'45'27] Mais évidemment, les compliments sont des des récompenses, et ce d'autant plus que ils sont sincères. Les compliments d'une manière nonchalante, comme ça, où on voit bien que l'enseignant ne les pense pas, ça, ça n'a aucun effet. Il faut qu'il soit plausible. C'est pas la peine de dire très bien à un élève qui fait pas bien. [00'45'46] Parce que lui-même s'en rend compte. [00'45'48] Et la manière dont on donne le compliment, évidemment, est très importante. [00'45'53] Les récompenses matérielles. Il n'y a pas besoin qu'elle soit coûteuse, mais ça peut tout à fait marcher. Un don que depuis la nuit des temps, il y a des images que les élèves peuvent collectionner, des autocollants, des crayons, des petits objets, et tout ça peut se cumuler, peut être converti en des récompenses plus importantes, ça marche très bien. Mais aussi des récompenses immatérielles, des activités, des jeux, des récréations. [00'46'12] Sion des privilèges à des relevés valorisant le droit d'effectuer un choix, le droit de faire quelque chose d'inhabituel. Dans des écoles primaires, on voit des, des des enseignants qui ont toutes un programme de responsabilité, de rôle, et je passe la ceinture jaune et la ceinture orange, etc. Tout ça, c'est, c'est des choses qui marchent très bien. [00'46'32] Et puis on peut avoir aussi des systèmes de points ou de jetons. [00'46'36] Alors voilà, j'ai une diapo là-dessus. [00'46'38] Deux. Donc ça, c'est en gros, c'est un système monétaire. Ça veut dire que ça soit des points, ou des jetons, ou des ou des vignettes qu'on accumule, c'est un système monétaire qui est convertible en d'autres récompenses. [00'46'50] Et donc ça permet de reporter. [00'46'52] Le l'effet des récompenses réelles sur des récompenses qui sont plus symboliques. Et, du coup, ces récompenses symboliques qui deviennent des récompenses réelles, dans la mesure où un point, on sait qu'il va permettre d'acquérir une vraie récompense à la fin, le fait de recevoir un point est en soi une récompense qui va augmenter la probabilité du comportement. [00'47'10] Donc l'avantage de ces systèmes de points, on n'est pas à leur faim, tous les enseignants sont pas obligés de les utiliser dans toutes les circonstances, mais mais c'est, c'est, c'est quand même très avantageux parce que, finalement, ça donne un système universel qui permet de gérer à peu près toutes les situations. [00'47'25] Les points. Ils sont en quantité illimitée, donc ça coûte pas cher. Ça peut donc être donné aussi fréquemment que nécessaire. Ça permet de fractionner les grandes récompenses rares en des petites récompenses fréquentes et donc d'augmenter l'efficacité de la récompense. [00'47'40] Et donc, ça suppose de d'avoir tout un système, finalement, donc de définir les comportements précis qui vont être récompensés, le nombre de points qui peut être gagné par elle. [00'47'49] Comportement dans telle circonstance, le tout une gamme de récompenses qui sont offertes, avec un tarif pour chaque récompense, etc. [00'48'00] Ce qui est important, c'est de rendre les points. [00'48'03] Visible. Il faut que lorsque les élèves gagnent des points, ils le voient, que ça soit matérialisé sous leurs yeux, sinon ça a pas d'effet récompensant. Il faut que à chaque fois que y accomplissent un comportement que vous voulez renforcer, et bien là la récompense- ce soit absolument visible. [00'48'20] Et c'est un système qui se prête très bien aussi bien aux eaux: gestion de comportements individuels pour un élève qui a un besoin particulier que pour des gestions comportements collective. Ça peut être utilisé pour gérer l'ensemble d'une classe. [00'48'35] Après, il y a la manière de donner les récompenses. [00'48'38] Donc: comment est-ce qu'on donne une récompense efficacement? [00'48'41] C'est très important parce qu'en fait, on peut mettre en place tout ce que j'ai décrit jusque-là, mais si on ne donne pas les récompenses d'une manière qui est vraiment efficace, on on peut échouer, en fait, pour vraiment des questions de petits détails. [00'48'54] Donc un aspect essentiel, c'est l'immédiateté d'accord. Une, le délai temporel entre le comportement et la récompense est très important. Plus il est court, plus l'effet de la récompense sur le comportement est important. Plus il est long et plus l'effet de la récompense se dilue, simplement parce que le système nerveux ne [00'49'13] Perçoit plus le lien entre le comportement qui a été généré et la récompense qui est perçu. [00'49'20] Donc cette immédiateté, c'est vraiment quelque chose d'important. C'est pour ça que, de manière générale, [00'49'26] Les notes qu'on rend ne jouent pas le rôle de récompense, même quand elles sont bonnes. [00'49'31] Parce que elle arrive une semaine ou plus après le contrôle. [00'49'36] D'accord, donc elles n'ont plus l'effet. Les ailes ont un effet, elles jouent et peuvent jouer un rôle, sans aucun doute, mais elles n'ont pas l'effet de récompenser un comportement particulier. [00'49'52] Une autre chose importante, c'est d'expliciter si ici on si on dit à un élève super. [00'49'58] Où t'as gagné trois points, mais qu'on ne dit pas pourquoi. Il se peut que lui ne ne sache pas exactement quels aspects de son comportement est en train d'être récompensé et que, du coup, ça n'est pas l'effet attendu par l'enseignant. [00'50'14] Bon, la qualité des récompenses et, on a dit, de la manière dont ces données, avec le sourire, la sincérité, etc. C'est évidemment important vérifier que la valeur est bien positive pour l'individu. [00'50'26] Et c'est le cellier aussi à à l'effet nul dénote en quelque sorte ce qui est important, c'est de récompenser des comportements. [00'50'34] Pas de récompenser le succès. Le succès, c'est pas un comportement: l'élève qui a bien réussi un contrôle. [00'50'40] On le récompense avec une bonne note, mais en fait, [00'50'44] Réussir, ce n'est pas un comportement, c'est pas quelque chose que l'on peut reproduire. Ce qu'on peut reproduire, c'est le fait d'avoir bien révisé le soir. Donc, c'est ça le genre de comportement qu'il faut, qu'il faut renforcer. [00'50'54] Après vie, évidemment, les bonnes notes, ce sont des récompenses aussi, qui arrivent en plus, mais qui elles-mêmes n'ont pas d'effet. [00'51'01] Immédiat sur le comportement. [00'51'04] Bon, après, il y a des, il y a des facteurs qui peuvent moduler les effets des récompenses. Donc là, j'en cite un, qui est le toucher affectueux. [00'51'12] Bon, il y a un truc un peu délicat à manier, puisque il est pas forcément approprié pour les enseignants de toucher les élèves, mais ça se fait quand même pas mal dans les petites classes. Donc, donc, c'est touché. Ça peut être juste mettre la main sur l'épaule comme ça, et ça a un effet en soi. Ça crée un contact physique entre l'enseignant et l'élève et ça fait que les mots qui sont portés par l'enseignant ont un effet. [00'51'32] Plus grand, donc à manier avec prudence. Bien évidemment, une alternative possible au toucher, c'est simplement la proximité physique. Donner un compliment à cinquante cm de distance, ça a plus d'effet que à trois mètres de distance. [00'51'47] Alors la systématise cité. Est-ce qu'il faut récompenser à tous les coups ou pas? ça, c'est un un ingrédient un petit peu à double tranchant. [00'51'55] Puisque, bon, on se dit bien que plus le renforcement est systématique, si on arrive à détecter cent cent des comportements positifs d'un élève et à donner la récompense à chaque fois, probablement ça va lui permettre de d'augmenter plus vite la probabilité de ce comportement. [00'52'13] Et donc oui, c'est vrai. Donc, d'une certaine manière, c'est plus efficace. Le problème, c'est que ça fait que le comportement devient aussi plus dépendant du renforcement. [00'52'22] Et que, du coup, si le renforcement s'arrête, le comportement va diminuer très vite aussi. [00'52'27] Et donc on voit un petit peu le le thread of là. [00'52'31] Et donc il y a eu des expériences là-dessus. Et évidemment, le but à atteindre, le but ultime, c'est que le comportement se maintienne sans renforcement. À la fin, il n'y aura pas toujours l'enseignant derrière pour récompenser chaque pas que fait l'élève. Donc, à la fin, il faut que l'élève il est le bon comportement de manière autonome, sans être récompensé constamment et dont, puisque c'est, [00'52'51] Le but à atteindre. Et bien, il y a différents régimes de récompenses qui sont plus efficaces, en fait, que le renforcement systématique. Et donc, l'idée, c'est que on a une meilleure efficacité quand le renforcement est fréquent, mais pas systématique cent pour cent du temps. Il ne faut pas non plus qu'il soit totalement président prévisible, voyez totalement prévu. [00'53'11] Ça serait une fois sur deux mon comportement. Je, je te récompense, et dans ce cas, on a un régime d'alternance qui est totalement prévisible par l'élève et il sait qu'un coup il faut se bien comporter parce qu'il va avoir la récompense, et puis, au prochain coup bas, il sait que c'est pas la peine, parce que, de façon, il n'aura pas la récompense. Donc, ce genre de de de prévisibilité, c'est totalement contre-productif. [00'53'31] Mais ici, c'est que, en gros, il est récompensé deux fois sur trois, mais il ne sait pas quand ça va tomber. Alors là, c'est un bon régime, et on peut graduellement diminuer sa probabilité de manière à rendre l'élève de plus en plus autonome et de plus en plus. [00'53'46] Indépendant par rapport à la récompense. [00'53'50] Voilà: atténuation progressive du renforcement jusqu'à disparaître, disparition totale. [00'53'56] Ou l'alternative, c'est de d'augmenter progressivement les exigences, comme on l'a vu tout à l'heure, d'augmenter la durée pendant laquelle le comportement doit se manifester. [00'54'04] On peut jouer sur les deux leviers. [00'54'08] D'envoyer tout ça. Ça constitue ce qu'on appelle un programme de modification du comportement qui, en général, n'a pas besoin d'être mise en place pour la plupart des élèves, mais pour les élèves les plus en difficulté, ceux qui manifestent les troubles du comportement, etc. Ce qui concerne le plus les enseignants spécialisés. Finalement, c'est c'est le genre de chose qui est utile à mettre en place, ces programmes de modification. [00'54'26] Du comportement. Évidemment, ils doivent toujours être flexibles, puisque leur but est de d'influencer le comportement de l'élève, le le le comportement l'élève va se modifier. Comme le comportement de l'élève à se modifier, et bien, le programme de renforcement doit aussi s'adapter. [00'54'41] Alors un point très important, qui est souvent un des plus difficiles, c'est comment éviter de renforcer les comportements perturbateurs. [00'54'49] Dans, comme je l'ai dit, beaucoup de comportements perturbateurs. Ils s'acquièrent et se maintiennent parce qu'ils reçoivent un renforcement positif. [00'54'56] Par exemple. Bon, je vous donne un exemple qui est un peu hors de la classe, mais le comportement de vol, c'est quelque chose qui est renforcé par le fait que, à chaque fois qu'on vole, on acquiert un bien. Donc, ça, évidemment, c'est la récompense qui suit le comportement. Donc, ça, ça, ça, ça renforce ce qu'on veut. [00'55'12] Ce comportement. [00'55'14] Dans bien des cas, ça va être l'attention des autres qui renforce le comportement, que ça soit l'attention des élèves ou l'attention. [00'55'20] Des enseignants. [00'55'22] Et donc une bonne stratégie, évidemment, c'est de priver les comportements indésirables de leur renforcement positif. [00'55'29] Donc, évidemment, vous voyez, dans le cas du vol, si on était capable de détecter tous les cas de vol et, à chaque fois, de reprendre ce qui a été volé et de le rendre à son propriétaire. [00'55'37] Le voleur y serait systématiquement privé de sa récompense. [00'55'41] Arrêterait de voler, d'accord. Bon, évidemment, en pratique, on n'est pas capable de faire ça, et donc c'est pour ça que on ne fait pas. [00'55'46] Mais dans d'autres cas, dans le cas de comportement, [00'55'50] Qui se manifeste en classe, mais il faut essayer d'aller un petit peu dans cette direction, et donc ça, c'est ce qu'on appelle l'extinction, c'est-à-dire [00'55'58] Lorsque l'enseignant se rend compte que lui-même, par ses réactions, il est en train de renforcer un comportement perturbateur d'un élève. [00'56'06] Il doit s'efforcer d'éteindre ces renforcements nécessaires à l'extinction. Donc, c'est quelque chose d'extrêmement difficile à faire, qui est de de ne pas réagir au comportement perturbateur, d'éviter de lui accorder une attention immédiate, etc. [00'56'22] Donc, c'est quelque chose d'extrêmement difficile, mais c'est pareil, on peut s'y former et s'y entraîner. [00'56'28] Donc, comme je l'ai dit, il faut surmonter son biais de négativité. [00'56'32] Il faut bien identifier ce qui renforce le comportement. Donc, le préalable à tout ça, c'est toujours une analyse fine de la situation. Quels sont les antécédents qui déclenchent le comportement, quelles sont les conséquences qui le renforcent? [00'56'43] Quelles sont les réactions qui sont déclenchées par le comportement, les réactions des camarades, les réactions de l'enseignant, etc. [00'56'49] Et moyennant quoi? si on a détecté qu'on est soi-même un renforcement du comportement, et bien, on peut. On peut se se c'est s'astreindre à éteindre ce renforcement, mais, et ça marche, ça marche. Mais ça peut avoir des effets qui sont très graduelle et très lent. [00'57'07] Donc ça peut ne pas suffire en soi. Et c'est là que c'est intéressant de combiner les ingrédients, de combiner ça avec du renforcement positif. Non seulement je je prête moins attention aux comportements perturbateurs, je ne réagis pas au comportement perturbateur, mais à chaque fois qu'un comportement opposé positif se manifeste, je vais le renforcer là, la combiner. [00'57'27] Maison des deux va avoir un effet plus intéressant que si on fait que renforcer le comportement positif, positif, mais que, par inadvertance, on continue aussi à renforcer le comportement perturbateur. [00'57'38] Des choses qui peuvent arriver, alors, moment-là, on va passer, on va rentrer dans le détail. Mais des choses qui peuvent arriver, qui sont un petit peu paradoxale ou déstabilisante, c'est que vous, au début, vous dites ok, maintenant il y a que quand il crie en classe, je ne réagis plus. [00'57'53] Ok. Eh bien, ce qui va se passer, c'est un petit peu la même chose que quand vous essayez de démarrer votre voiture et ca démarre pas. Vous essayer une fois et démarre pas. Vous avez essayé une deuxième fois, démarre toujours pas. J'ai essayé une troisième fois parce que vous dites: il y a un mauvais contact ou quoi pour l'élève, c'est pareil. [00'58'08] Il crie et vous réagit pas, mais vous réagissez pas. Vous n'avez pas entendu. Alors, on va créer un peu plus fort. Il réagit toujours pas, mais je vais crier encore plus fort. Envoyé, et donc, initialement, il y a, il peut y avoir un phénomène de recrudescence. [00'58'22] Et si, au bout de la troisième fois où il a crié encore plus fort, là vous réagissez, alors là vous êtes en train de renforcer un comportement qui est encore plus perturbateur que le comportement initial, que vous essayez d'éteindre, d'envoyer le le le type de problématique. Donc, c'est pour ça que c'est très difficile à mettre en oeuvre. Ça veut dire quoi? il faut savoir que ce genre de chose existe et être prêt à hérésie. [00'58'41] Sister. [00'58'45] Et être prêt à y résister. Mais parfois, ce n'est pas toujours facile. Bon, évidemment, quand il y a des comportements qui portent atteinte à l'intégrité physique des camarades, évidemment, font intervenir un. Je dis pas qu'il faut ignorer n'importe quoi, non plus. [00'58'57] Mais souvent, il y a d'autres manières de faire. On peut faire diversion, on peut attirer l'attention de cet élève et de tous les autres vers autre chose et déclencher autre chose qui va finalement complètement détourné. Détourner l'attention. [00'59'10] On peut aussi trouver moyen de d'administrer des des punitions sans accorder à l'élève l'attention qu'il cherche, comme des cris et des réactions fortes, par exemple, juste en cochant des des traits sur un tableau de punition qui est, qui est dans un coin de la classe, qui permet de donner la punition sans faire des queues de deux. [00'59'29] Sans dire deux choses, sans sans accorder une attention particulière à l'élève. [00'59'37] L'autre chose qui arrive souvent, c'est que bon, on peut faire l'extinction d'un comportement, mais bon, c'est pas une science exacte, et des fois il va réapparaître. Et quand il réapparaît comme ça, alors que c'était bien atténué, ça peut surprendre. L'enseignant est à nouveau, il va réagir spontanément, et là à nouveau, [00'59'54] Il renforce le comportement qu'il avait réussi à éteindre. Donc, là aussi, il faut le savoir et être prêt à maintenir cette extinction. [01'00'03] Bon, il y a quand même beaucoup de cas où le renforcement, et par le comportement, est pas renforcer que par l'enseignant, mais il est aussi renforcé par les camarades qui rient, etc. Et qui trouvent ça amusant. Donc, là, on il faut imaginer des solutions qui sont plus collectives. Donc, par exemple, on peut, on peut proposer quelque chose à la classe entière et dire: bah voilà. [01'00'23] Si toute cette matinée se passe sans que personne ne crie, on est pas obligé de désigner un élève en particulier. Eh bien, il y aura telle récompense collective, etc. Et dans ce cas, tous les élèves commencent à avoir a intérêt. A failli, ils vont trouver tout de suite les perturbations de l'élève en question. Beaucoup moins drôle, donc, ils vont moins renforcer le camp. [01'00'44] Terre, parce que ils ont intérêt à ce que ça se passe bien. [01'00'49] Il y a des y a des moyens de de parer à différentes éventualités. [01'00'54] Donc. [01'00'56] Les punitions. Je ne sais pas si je vais. J'ai vu. J'ai combien de temps? est-ce qu'il faut que je termine rapidement? [01'01'04] Dix minutes. [01'01'05] Dans tête rapidement. Les punitions, donc, comme je l'ai dit, c'est, il faut essayer de les les éviter le plus possible, mais en même temps, il faut pas se faire d'illusions. On ne peut pas totalement non plus les supprimer. [01'01'21] Donc. [01'01'24] Puisqu'on ne peut pas totalement s'en passer. C'est important de d'essayer de cadrer un petit peu dans quelles circonstances on va vraiment devoir les utiliser et dans ce cas, si on doit utiliser des punitions, autant les utiliser d'une manière qui est vraiment efficace, sinon c'est pas trop la peine et en évitant au maximum [01'01'43] Même les effets pervers qu'elle déclenche typiquement est le dernier point, c'est que on va jamais utiliser les punitions seul, parce que on sait que seuls sont peu efficaces. Par contre, en combinaison avec un régime de récompense, là ça peut avoir un effet. [01'01'58] Donc, évidemment, bon, il s'agit d'anticiper et prévenir. Je vais, je vais sauter cette diapo, mais évidemment, tout ce qui, tout ce qui peut permettre de de prévenir le comportement, enfin, le le déclenchement complet du comportement perturbateur, est bon à prendre, sans entrer déjà dans le régime de put. [01'02'18] Munitions. [01'02'20] Après le choix des punitions, évidemment. [01'02'23] Est important. [01'02'25] Quand on parle de punition ou de sanction. [01'02'28] En fait ce sont des mots qui sont un peu polysémiques et ceux qui peuvent avoir plusieurs fonctions. [01'02'34] Quand on donne une punition, c'est une fonction possible. Ça peut être de rendre la justice, ça peut être de donner une bonne leçon, ça peut être de faire réparer un dommage, qu'un dommage qui a été causé. Et une autre fonction, ça peut être de diminuer la probabilité d'un comportement. Dans le cadre où on est là, on a un objectif bien particulier, qui est diminuer la probabilité d'un comportement. [01'02'52] Est ce qu'il y a, c'est que les punitions remplissent rarement toutes les fonctions à la fois. [01'02'58] Donc, c'est important de savoir quelle est la priorité et d'orienter le choix des punitions vers celle qui diminue vraiment la probabilité de du comportement, quand bien même elle ne donne pas une leçon morale spectaculaire, par exemple. [01'03'11] Parce que, finalement, quand on veut donner des leçons, quand on veut rendre la justice, etc. Ça, ça conduit typiquement à des, à des punitions qui sont assez sévères, qui peuvent être données de manière solennelle ou théâtrale, etc. [01'03'22] Alors qu'en fait, lorsqu'on veut avoir des punitions qui diminuent la probabilité du comportement, on a intérêt à choisir des punitions qui sont données de manière immédiate, qui sont brèves, parce que au-delà de trois minutes, ça sert plus à grand-chose- qui sont relativement peu sévères, qui sont donnés de manière calme, [01'03'40] Ça peut être trois types: des conséquences irréversibles, comme la désapprobation, les réprimandes, etc. Ça c'est. Ça a des effets immédiats, mais c'est pas durable. [01'03'49] Les privations comme la confiscation, la perte de points de privilèges, l'isolement. [01'03'54] Les corvées. [01'03'57] Donc le plus important, c'est la punition doit être jamais le seul élément d'un programme de modification du comportement. [01'04'04] Peu sévère parce que, finalement, l'efficacité d'une preuve, d'une punition, est pas proportionnelle à sa sévérité. En revanche, les effets pervers, eux, y sont proportionnels à la sévérité. [01'04'15] Donc, ce qui est important, c'est d'envoyer tout de suite un signal négatif à l'élève, immédiatement après le comportement. Ce signal négatif n'a pas besoin d'être disproportionné, faut juste qu'il soit négatif au bon moment. [01'04'28] Une punition courte suffit. Il n'y a pas besoin de mettre l'enfant au coin pendant une heure trois minutes d'isolement, ou trois minutes à faire une tâche un petit peu différente. Ça suffit. [01'04'38] Pour envoyer le signal négatif et ça a moins d'effets pervers que le fait d'être complètement hors de la classe, etc. [01'04'46] Ça doit être donné et exécuté immédiatement après le comportement. Si c'est retardé d'une heure, ça n'a plus d'impact sur la probabilité du comportement. Ça peut encore servir à donner une bonne leçon, etc. Mais ça n'a pas d'impact sur le comportement. Réfléchissez à ce qu'est votre objectif primaire. [01'05'01] Et systématique autant que possible. La systématique, systématiser la punition est importante. [01'05'07] Et attention évidemment à ne pas y associer du renforcement positif. Évidemment, l'oncle. On donne la punition, on essaye de diminuer la probabilité du comportement. En même temps, ça accorde de l'attention à l'élève et ça risque de renforcer positivement donc, et ça peut complètement annuler l'effet de la punition. Donc, c'est pour ça que c'est aussi difficile à mettre en oeuvre. [01'05'26] De manière générale, à rester calme, ne pas crier pour ne pas frapper ça, ce que ça coule de source. [01'05'31] J'ai un peu honte de l'écrire, mais bon. [01'05'33] Donc, de manière générale, donner une punition, ça devrait être juste l'application calme et systématique d'une règle préétablie. Voilà, il y a des listes de choses que l'on ne doit pas faire et il y a des listes de punition associées. Elles sont petites, mais elles vont arriver de manière systématique et aussi fréquente que nécessaire. Et voilà, chaque chacun. [01'05'52] Infraction à son tarif. [01'05'55] Donc les pièges. [01'05'57] Donc il y en a plusieurs. Un mauvais résultats scolaires de manière générale, c'est pas. C'est pas un comportement, comme je l'ai dit, et donc c'est pas un comportement indésirable qui peut être diminué par une punition. Ça sert à rien un an. Comme je l'ai dit, il vaut mieux renforcer positivement. [01'06'11] Le travail. [01'06'13] Lorsqu'on est dans un programme de renforcement positif, le fait d'avoir un bon comportement qui est réalisé imparfaitement, ça c'est pas un mauvais comportement qui doit être puni, un donc. Il faut au contraire aider l'élève à progresser dans son comportement. [01'06'26] De manière générale, lorsque on combine récompenses et punitions, les deux systèmes sont pas convertibles. On va pas retirer des récompenses qui ont déjà été données. Il faut avoir des choses bien distinctes, sinon on risque de complètement annuler l'effet des récompenses. [01'06'41] Comme je l'ai dit, une punition n'enseigne pas comment se comporter et donc il faut associer. [01'06'45] Du renforcement positif des comportements opposés. [01'06'49] Et éviter de tomber dans la trappe à punition. Ça, c'est une trappe dans laquelle l'enseignant lui-même tombe, parce que qu'est-ce qui se passe l'élève? il a un comportement perturbateur. L'enseignant y réagit de manière instinctive. Écrit sur l'élève. [01'07'00] Bon. Le fait de crier sur l'élève ou de réagir de manière forte, quelle que soit la manière, ça va avoir un effet immédiat sur l'élève, qui va être pris comme ça par surprise et qui va arrêter, au moins temporairement, son comportement. [01'07'12] Et l'enseignant, lui, perçoit l'association entre le fait d'avoir réagi fortement et l'arrêt temporaire du comportement de l'élève. [01'07'23] Et donc ça, c'est un renforcement positif du comportement de l'enseignant qui va augmenter la probabilité que cet enseignant réagisse de manière forte et négative la prochaine fois. Et donc là, il tombe dans la trappe à punition, en quelque sorte. Il va avoir du mal à en sortir. [01'07'40] Alors même que. [01'07'42] Ce type de réaction ne diminue pas la probabilité du comportement perturbateur. Mais ça en fait le cerveau de l'enseignant. Il le prend pas en compte parce que c'est quelque chose qui va pouvoir s'observer qu'à plus long terme. [01'07'55] Donc, pour résumer, comment est-ce qu'on diminue un comportement indésirable? premièrement, on identifie les antécédents du comportement et on essaye de les réduire ou les éliminer. [01'08'04] Deuxièmement, on identifie les conséquences qui peuvent renforcer ce comportement et, là aussi, on essaye de les réduire ou les éliminer. C'est l'extinction. [01'08'13] Troisièmement, on identifie et on explicite les comportements opposés positifs et on les récompense, sachant qu'on peut aussi récompenser des périodes de temps sans comportements indésirables ou on peut même s'autoriser à récompenser des comportements moins indésirables lorsque c'est nécessaire. [01'08'29] Lorsque le comportement est pas maîtrisé ou mal maîtrisé, alors on peut utiliser le modelage ou la simulation. [01'08'36] On peut aussi utiliser les antécédents pour augmenter la probabilité des comportements à désirer. [01'08'41] Et puis, évidemment, lorsque c'est nécessaire, on peut aussi punir les comportements indésirables, mais alors autant le faire de manière efficace et minimisant les effets pervers. [01'08'49] Et puis, de manière générale, tout ceci requiert d'avoir un plan, un véritable régime de récompense et de punition, avec une explicitation des comportements, des étapes, des objectifs clairs et précis, etc. Et adapter régulièrement ce plan à la modification du comportement de l'élève. [01'09'06] Donc, pour résumer les méthodes que j'ai proposé ici, [01'09'11] Je les ai illustrés au niveau individuel. Là, on est vraiment dans le registre de du comportement individuel et de la manière de de l'influencer. [01'09'19] Mais en vérité, ça s'inscrit dans tout un tas, dans tout un ensemble de méthodes qui peuvent aussi s'appliquer au niveau de la classe un. Donc, il existe des programmes collectifs de renforcement du comportement positif ou de soutien au comportement positif. C'est le nom d'un comportement, d'un programme aux états-unis et au canada. [01'09'39] Évidemment aussi en cultivant la relation enseignant- élève. Et le climat classe, tout ça, ça fait de la prévention. [01'09'45] En développant la métacognition, l'autorégulation, ça, ça serait le sujet d'autres conférences. [01'09'51] Évidemment, c'est d'autant plus efficace que ça va s'inscrire dans un cadre cohérent au niveau de l'établissement. Évidemment, si un enseignant applique ça tout seul dans sa classe, mais que l'année suivante. [01'10'01] Les élèves passent d'un régime totalement différent et que l'enseignant reçoit des élèves qui n'ont pas du tout été habitués à ça, bah, évidemment va y avoir une grosse perte. [01'10'10] De cohérence et d'efficacité. Donc c'est bien quand c'est mené au niveau d'un établissement entier. [01'10'17] C'est conscient, sont quand même des méthodes très, très bien établies, qui sont basées à la fois sur un siècle de recherches scientifiques en psychologie sur les mécanismes qui déterminent le comportement, et aussi de recherches sur l'efficacité de différentes interventions pour modifier le comportement, qui a vraiment une grosse, une grosse base empirique derrière. [01'10'36] Voilà, ça a été évalué, ça a prouvé son efficacité, y compris dans les situations de classe, par exemple. Qui voulait une synthèse des études d'évaluation de ce type de méthode? vous le trouverez sur le site de l'éducation. En dormant, forment des chaînes. [01'10'49] Ce qui synthétise les données de la recherche scientifique. [01'10'54] Et qui montre que ce type d'intervention comportementale, bien mis en oeuvre dans les classes, ça peut non seulement réduire les comportements perturbateurs, mais avoir un effet positif sur les apprentissages des élèves. Équivalent à trois mois de progrès sur une année scolaire qui en compte dix dans trois mois de progression. [01'11'13] C'est pas rien quand même. [01'11'17] Qu'est-ce qu'on pourrait en faire à l'éducation nationale? on déjà y former un petit peu les gens. En vérité, je pense que on devrait former tous les enseignants, puisque tous les enseignants sont confrontés à des problèmes de comportement dans toute leur classe, il n'y a pas d'exception. Je pense donc, tous les enseignants, tous les personnels de l'education nationale, à mon avis, devraient avoir une formation de base. [01'11'35] Buzz au comportement. Et quand je dis vis formations, je ne dis pas à une conférence d'une heure comme aujourd'hui, mais une vraie formation. [01'11'41] Donc, là, il y a un petit peu de travail, mais en soi, ça ne suffit pas. C'est ça. Ça serait une formation de base pour gérer les cas de la vie courante que rencontrent tous les enseignants. [01'11'51] Mais il devrait y avoir un niveau de tous. Les établissements devraient disposer d'au moins une personne ressource, quel que soit le statut professionnel de cette personne, mais une personne ressource qui serait un peu plus spécialiste de ces approches comportementales et qui pourrait venir en aide aux enseignants. [01'12'07] De l'établissement lorsqu'ils rencontrent une difficulté à laquelle ils n'arrivent pas à faire face avec leur formation de base. [01'12'13] Et puis on pourrait imaginer qu'il y a un niveau trois, avec des personnes, des personnels qui sont de véritables experts du comportement et qui sont là pour venir en aide en urgence dans des établissements où il se passe vraiment quelque chose d'exceptionnel, et là, ces personnels pourraient être typiquement des enseignants spécialisés ou des psychologues de l'éducation nationale. Donc ça, ça serait un plan de formation qui perd. [01'12'33] Mettrez à l'ensemble de l'institution de répondre de manière efficace aux problèmes de comportement. [01'12'41] Alors, dernier point, les questions, les questions éthiques qui, évidemment, ne manqueront pas de surgir, puisque je n'ai pas prononcé le mot conditionnement. Mais certains d'entre vous ont ça à l'esprit et se disent: ah, le conditionnement, c'est mal. [01'12'54] Ou c'est de la manipulation, etc. [01'12'56] Finalement, est-ce que c'est déloyal de faire ça avec des élèves? [01'13'00] Le, le conditionnement envoyé. Le conditionnement, c'est juste l'apprentissage. Il y a rien de mystérieux ni de cachait derrière ça. C'est juste l'apprentissage d'association entre des antécédents, des comportements et des conséquences. C'est juste un mécanisme fondamental. [01'13'14] Du cerveau humain et de tous les organismes qui ont un système nerveux. On ne peut pas vivre sans ça et on l'utilise tous les jours. Donc, y a rien de mystérieux, il y a rien de maléfique derrière le conditionnement. C'est universel, c'est intrinsèque en comportement humain. [01'13'26] Et donc, soit on sait l'utiliser, soit on ne sait pas l'utiliser. En fait, on sait tous l'utiliser d'une certaine manière, mais pas forcément de la manière la plus efficace. Donc, la vraie question éthique qui se pose, évidemment, c'est est-ce que les objectifs de modification du comportement, eux, ils sont légitimes. [01'13'41] Bien évidemment, il ne s'agit pas de faire des choses non légitimes. Il s'agit pas de faire se comporter tous les élèves pareil juste pour le plaisir de leur faire se comporter tous pareils. [01'13'50] Non, évidemment, en général, dont deux. De manière générale, tous les enseignants essaient de modifier le comportement de leurs élèves et ils le font pour des raisons que même et que la plupart des gens jugent légitime: parce que les comportements perturbateurs entravent les apprentissages des élèves en classe, y compris les apprentissages de l'élève perturbateur. Donc, [01'14'11] En vérité, réduire ces comportements perturbateurs, c'est bénéfique pour tous, pour tous les élèves, pour tous les enseignants aussi. Donc, il y a relativement peu de débat sur la légitimité de ce type de modification du comportement à partir du moment où on est d'accord sur le fait que c'est légitime. [01'14'29] Bien, alors il est légitime aussi de vouloir atteindre ses objectifs de manière efficace. En vérité, c'est le contraire qui serait pas éthique. Ce qui ne serait pas éthique, ça serait de poursuivre des buts légitimes de manière inefficace. Et ça, malheureusement, c'est ce que font la plupart des enseignants qui n'arrivent pas à bien gérer le comportement de leurs élèves. Donc, il s'agit vraiment de les aider à être plus [01'14'49] Efficace. [01'14'51] Voilà donc, je me suis basé, pour ce topo, sur tout un nombre de sources. [01'14'57] Je vous parlais du livre d'alaska d'alan casting. C'est celui qui est indiqué publié. [01'15'02] En deux mille treize, qui, malheureusement, n'est pas traduit en français. Il y a des livres un petit peu plus techniques, tels que cent livres de deux mille douze et celui qui est en haut. [01'15'10] En alberto et trautmann. Il y a un livre un petit peu équivalent que je connais pas bien, mais je sais qu'il existe et donc je vous le cite. C'est aussi le livre de bissonnette et gauthier. [01'15'20] Qui est qui est publié au québec, mais qu'on peut aussi se procurer en france, qui, je pense, est probablement la meilleure source française, équivalente à ses sources américaines. Et puis y a aussi quelque chose de disponible sur internet. [01'15'32] Vraiment très bien fait. Ce sont les trois rapports de la province de l'alberta. [01'15'38] Qui, qui sont des rapports, justement, c'est, c'est le genre d'approche que je vous ai montré. Il y a trois, trois niveaux: à l'échelle de l'individu, à l'échelle de la classe, à l'échelle de l'établissement. [01'15'48] Ils les ont à la fois en français et en anglais. Ils ont tout traduit en bilingue. Ils ont aussi d'autres ressources très intéressantes, surtout les élèves avec des troubles ladys, les autistes, etc. [01'15'58] C'est une mine d'or, ce site de la province de l'alberta, dont je vous encourage à aller voir et sur ce, je vous remercie et je suis prêt à prendre toutes les questions.

    2. UNIVERSITÉ D'ÉTÉ 2019 - CONFÉRENCE DE CLÔTURE - COMMENT RÉGULER EFFICACEMENT LES COMPORTEMENTS PERTURBATEURS ? PAR FRANCK RAMUS, DIRECTEUR DE RECHERCHE AU CNRS, PROFESSEUR ATTACHÉ À L'ENS ET MEMBRE DU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L’ÉDUCATION NATIONALE Réalisation : 10 juillet 2019 - Mise en ligne : 10 juillet 2019 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Conférence de clôture - Comment réguler efficacement les comportements perturbateurs ?

      par Franck Ramus, directeur de recherche au CNRS, professeur attaché à l’École normale supérieure et membre du Conseil scientifique de l’Éducation nationale

      • Présentation par José Puig 01'06"
      • Introduction 04'32" Comprendre les bases du comportement 11'18"
      • Repenser le rôle des récompenses et des punitions 09'43"
      • Comment modifier un comportement perturbateur ? 08'30"
      • Le pouvoir des récompenses 20'45"
      • L'art difficile de l'extinction 04'59"
      • Les punitions : quoi, quand, pourquoi et comment ? 11'47"
      • Considérations éthiques et institutionnelles 03'29"
    1. 03 - LES EXCLUSIONS TEMPORAIRES DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES (CERSE2015) Réalisation : 2 décembre 2015 - Mise en ligne : 2 décembre 2015 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif "L'enfant en situation d'urgence : Représentations croisées des enfants, des familles et des professionnels"

      Benjamin MOIGNARD Maître de conférence, Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales (LIRTES), Université Paris Est Créteil, directeur de l’Observatoire Universitaire International Éducation et Prévention (OUIEP) Les exclusions temporaires des établissements scolaires Comment l’école et ses partenaires prennent-ils en charge les élèves temporairement exclus, désignés comme élèves perturbateurs ? Nous comparerons le traitement parfois routinier que les acteurs éducatifs font de cette sanction appliquée de plus en plus fréquemment, avec la manière dont ces exclusions sont vécues par les premiers intéressés et leur famille. Peut-on qualifier ces procédures de mesures d’urgence ? Quels sont les points de vue des acteurs impliqués et quelles sont leurs réactions face à la détresse que provoquent ces exclusions dans certaines familles ?

      Voici un résumé structuré de la conférence avec les horodatages correspondants :

      • Introduction et contexte [00'00'09 - 00'07'57] Benjamin Moignard présente le contexte de ses recherches sur les inégalités sociales et scolaires, l'importance des processus de scolarisation et de socialisation, et l'impact des territoires sensibles sur ces processus.

      • Problématiques de recherche [00'07'58 - 00'13'16] Il aborde les questions de gestion des désordres dans les institutions éducatives, la désignation des enfants en difficulté, les politiques publiques de prévention et les évaluations des programmes contre la violence à l'école.

      • Recompositions des espaces éducatifs [00'13'17 - 00'20'48] Moignard discute de la recomposition des espaces scolaires et éducatifs dans les démocraties modernes, l'affirmation de l'échelon local dans les politiques éducatives et la mobilisation d'acteurs pluriels.

      • Nouvelles problématiques éducatives [00'20'49 - 00'27'53]¹[1] Il examine les nouvelles problématiques éducatives comme la violence à l'école, le décrochage scolaire et les discriminations, et comment elles sont devenues des objets de mobilisation partagée.

      • Dispositifs spécifiques d'intervention [00'27'54 - 00'30'52] La conférence se termine par une discussion sur l'émergence de dispositifs spécifiques d'intervention répondant à des besoins locaux et ciblant des publics particuliers.

      Cette structure offre un aperçu des thèmes principaux abordés lors de la conférence et permet de naviguer facilement à travers les différents segments en fonction des horodatages.

      Voici un résumé des points clés de la conférence entre 30:00 et 2:22:20, avec les titres pour chaque partie selon la transcription horodatée :

      • Recomposition des Espaces Éducatifs (30:00-33:33) Benjamin Moignard discute de la recomposition des espaces scolaires et éducatifs, soulignant l'entremêlement croissant des institutions éducatives, sociales et culturelles.

      • Nouvelles Problématiques Éducatives (33:33-1:13:16) Il aborde les nouvelles problématiques éducatives comme la violence à l'école et le décrochage scolaire, et comment elles sont devenues des objets de mobilisation partagée.

      • Dispositifs d'Intervention (1:13:16-1:27:56) La présentation se concentre sur les dispositifs d'intervention éducatifs et sociaux, leur émergence et leur importance croissante dans la prise en charge des jeunes.

      • Exclusions Temporaires (1:27:56-2:22:20) Moignard utilise les exclusions temporaires comme un révélateur des tensions à l'école et pour réinterroger le caractère d'urgence dans les interventions éducatives¹[1].

      Ces points offrent un aperçu des discussions approfondies sur les défis et les évolutions dans le domaine de l'éducation.

    2. [00'00'09] Ces travaux s'intéressent à la place et au rôle. [00'00'14] De l'école et des structures socio-éducatives dans la construction des iniques des inégalités sociales et scolaires. [00'00'21] Il étudie les processus de scolarisation en lien avec les processus de socialisation et ça, ça nous intéresse particulièrement dans l'équipe vissée. [00'00'33] Donc articulations, deux de ces processus sur les territoires. [00'00'38] Les plus sensibles. [00'00'41] Ces interrogations de recherche. Alors je vais en donner quelques-unes et puis il développera. Comment les professionnels gérent-ils les désordres dans des institutions éducatives normées? [00'00'53] Comment sont décennies? comment sont désignés, comment sont nommés ces enfants et ces jeunes en difficulté? [00'00'59] Quelles sont les politiques publiques mises en place pour les prévenir ou les gérer? qu'en est-il d'une prise en charge spécialisée ou d'une protection éducative? va prolonger le débat de ce matin. [00'01'09] Que nous apprennent aussi les évaluations des politiques et des programmes de prévention sur la violence à l'école, le décrochage scolaire ou la délinquance juvénile. [00'01'20] Benjamin moignard a coordonné une recherche qui s'intitulait lutter contre le décrochage scolaire par la prévention de la violence entre pairs et la justice restaurative en milieu scolaire. [00'01'32] Il codirige actuellement: [00'01'35] Une recherche à heiner avec eric debarbieux sur la prévention des violences à l'école. [00'01'42] Voilà. [00'01'46] Merci. [00'01'47] Cette présentation. [00'01'49] Merci beaucoup de l'invitation, genet. [00'01'52] C'est très agréable de pouvoir. [00'01'55] Venir vous présenter mes résultats de ces travaux et puis de d'intervenir dans le cadre d'une journée d'étude en plus qui qui s'inscrit dans la durée, parce que y'a pas beaucoup d'universités qui qui réussissent. [00'02'06] Comme ça avoir une septième édition. [00'02'09] De ces, de ces journées d'études. [00'02'12] Je suis très heureux de pouvoir y contribuer. [00'02'14] Contribuer cette année. [00'02'16] J'ai profité de l'occasion pour présenter un projet de recherche. [00'02'22] Pas de recherche de coloc. [00'02'24] Pas encore. [00'02'25] Officialisé, qui va être officialisé d'ici une dizaine de jours. [00'02'30] C'est un colloque, le seize, dix, sept, dix, huit novembre deux mille seize, qui se tiendra à l'université paris-est créteil. [00'02'36] Autour d'eux des nouvelles problématiques éducatives, avec un enjeu qui est celui de penser des questions. [00'02'43] Qui sont souvent prises sous l'angle des milieux professionnels. [00'02'49] Travail social d'un côté comme de l'autre. [00'02'52] L'un des enjeux de ce colloque, c'est penser ces questions ensemble et sur les trois journées. Il y aura une journée qui sera aussi consacrée à restituer des expérimentations de terrain, des projets de terrain autour de ces nouvelles problématiques éducatives. [00'03'07] Avec quatre langues dans ce colloque: français, l'anglais, le portugais espagnol. [00'03'12] Et des des intervenants du terrain, qui viendront aussi de ne pas mal d'endroits du monde. Donc, je me permets de me faire cette. Cette information peut intéresser certains d'entre vous. [00'03'30] Alors sur la ma présentation pour cet après-midi manger. [00'03'35] J'ai l'avantage intervenir en deuxième sept jours. [00'03'39] Agréable parce qu'en plus, j'avais une power point avant. Donc je savais qu'il y avait certaines choses sur laquelle je n'avais pas besoin de revenir. Donc, je vais pas reprendre un certain nombre de choses que tu as déjà présenté. [00'03'52] Qui ont été présentés ici ce matin sur les questions de définition notionnels. J'en parlerai un petit peu, mais mais assez rapidement. [00'04'01] Je vais m'appuyer pour pour mettre au travail avec vous cette question de d'une urgence, sur une recherche que j'ai menée autour des exclusions temporaires au collège. [00'04'13] En région parisienne. [00'04'15] En particulier, et en prenant c'est cette recherche comme un révélateur de la manière avec laquelle on on peut s'intéresser à ce que j'appelle la recomposition des espaces scolaires et éducatifs, comment les acteurs éducatifs, au sens large du terme, non pas seulement d'un point de vue, [00'04'35] Scolaire, mais bien aussi beaucoup d'autres acteurs éducatifs. Il y en a dans la salle. [00'04'39] Quand s'opère. Je pense à des dispositifs municipaux, para municipaux, je pense aux au développement, dans les conseils généraux, les conseils régionaux, d'un certain nombre de formes d'encadrement de la jeunesse qui n'existaient pas il y a dix ou quinze ans et qui marque une recomposition forte des espaces scolaires éducatifs et qui interrogent peut-être de manière [00'04'59] Un peu spécifique, mais certains aspects. [00'05'03] Des situations, des situations d'urgence. [00'05'08] Je vous présenterai cette salle intervention. Il y aura quatre grandes grandes parties. [00'05'15] D'abord poser et prendre le temps. [00'05'18] Une dizaine de minutes de, de poser le contexte et punir les entrées théoriques qui sont les miennes. [00'05'24] Pour voir un peu d'où je parle et puis mettre aussi éventuellement en discussion certains postulats que je vais poser d'entrée. Certains peuvent être un peu. [00'05'34] Choquant. J'ai passé un terme, en tout cas interpellé, donc n'hésitez pas à m'interpeller ensuite sur c'est sur ces postulats. [00'05'42] Mais c'est important de ne de situer de delahousse pas. [00'05'46] Deuxième partie de l'intervention. [00'05'50] Qui portera plus particulièrement sur le fait de rendre compte de ce que c'est que ces exclusions temporaires et de leurs mesures. Il y a très peu de mesures sur ces, ce type de sanction, qui est une sanction relativement dure dans l'arsenal. [00'06'05] Diy répressif à disposition des équipes. [00'06'08] Non que je prendrai le temps de présenter de manière assez détaillée. [00'06'13] Ces résultats. Là, une troisième partie n'en est sonné, dans laquelle je m'intéresserai plutôt au dispositif. [00'06'19] Qui prennent en charge les élèves qui sont temporairement exclus, et là, on touche bien à cette question de la recomposition des espaces scolaires éducatifs. Ces dispositifs, ce sont des dispositifs qui sont portés par des pairs qui sont portés. [00'06'34] Par des associations de prévention spécialisée qui sont portées par beaucoup de structures de l'intervention sociale et du travail social. [00'06'41] En dehors de de l'école et qui pose un certain nombre de questions sur les formes de prise en charge et sur la manière avec laquelle, peut-être, un certain nombre de situations d'urgence- j'y reviendrai- peuvent être masqués malgré. [00'06'54] Une volonté de prise en charge. [00'06'57] Ça nous amène à la quatrième. [00'07'00] Quatrième partie, qui viendra un peu ramasser les différents éléments qu'on aura pu voir avant pour les re positionner autour des des enjeux qu'on discute ensemble aujourd'hui. [00'07'15] Donc première partie. [00'07'18] Autour du, du contexte et de quelques précisions. [00'07'23] Épistémologiques qui permettront de dire un peu de delahousse par. [00'07'28] Premier élément. [00'07'30] Important, celui de que je considère, dans ses travaux avec d'autres, qu'on est dans une période de forte recomposition des espaces scolaires et éducatifs. [00'07'40] Dans les démocraties modernes et que c'est très important pour penser les questions éducatives aujourd'hui, pas seulement les pensées à l'aune des structures du vingtième siècle. Je le dis un peu vite comme ça, mais il y a un enjeu très fort à considérer que les frontières de la prise en charge des enfants [00'07'57] Et des jeunes. [00'07'58] Sont en train de bouger de manière relativement, relativement forte. [00'08'03] Que les territoires institutionnels de l'école, du travail social, de l'intervention sociale, des structures socio-éducatives, socioculturelles sont en train plutôt de s'entremêler que seulement de se distinguer, ce qui avait été un des marqueurs des formes de prise en charge éducative du vingtième siècle. [00'08'23] On voit que c'est ces institutions où ces structures deviennent de plus en plus perméables les unes aux autres, et que c'est un marqueur qui est partagé du point de vue international. Ce n'est pas simplement quelque chose qu'on observe en france. [00'08'38] C'est quelque chose qu'on qu'on observe de manière relativement cohérente dans la plupart des démocraties contemporaines. [00'08'45] Ce set, recomposition des espaces scolaires, éducatifs, elle va de pair- et ça, par contre, c'est un marqueur français très singulier- avec l'affirmation de l'échelon local dans les politiques éducatives. [00'08'58] Qui est relativement une inflammation relativement récente en france, beaucoup plus ancienne dans d'autres pays, beaucoup de pays anglo-saxons en particulier. En france, on considère que c'est depuis une dizaine ou quinzaine d'années, tout au plus on a une accélération. [00'09'12] Deux dispositifs locaux qui sont mis en place, développer, déployer. Avec un changement d'échelle, un changement d'ampleur, ça veut dire quoi? très concrètement? ça veut dire que on n'est plus seulement. Il y a toujours eu des dispositifs locaux, il y a toujours eu une action locale. [00'09'27] Éducative, mais elle n'a pas toujours été structurée comme elle l'est depuis une dizaine d'années. Je vais donner quelques exemples, par exemple sur les collectivités locales et territoriales, les conseils généraux, les conseils régionaux, dans leurs obligations administratives et légales. [00'09'43] Jusqu'à présent, il n'y a pas d'obligation à prendre en charge les aspects pédagogiques ou des problématiques éducatives. [00'09'52] Lié à l'école, par exemple, de manière forte. Pourtant, il y a beaucoup de dispositifs qui se démultiplient, qui se mettent en place depuis une dizaine, une quinzaine d'années, y compris en lien avec l'école, mais pas par des acteurs scolaires. Il y a des politiques locales qui sont développées et qui était inimaginable il y a encore quinze ans. [00'10'12] Une bonne et simple raison si je prends le registre scolaire, mais on pourrait en prendre d'autres sur le le registre scolaire en particulier, il était inimaginable d'avoir des travailleurs sociaux qui puisse s'intéresser à la prendre en charge, la question du décrochage scolaire, par exemple, de manière avec une ampleur. [00'10'31] Relativement forte. C'est le cas aujourd'hui et c'est quelque chose de relativement récent et il faut bien le positionner comme tel. [00'10'40] Deuxième élément de cette recomposition des espaces scolaires et éducatifs: le fait qu'on assiste à une mobilisation d'acteurs pluriels est, là aussi, qui s'accélère avec le temps. [00'10'50] On a des professionnels de l'éducation, on a des professionnels de l'intervention sociale et du travail social, mais on observe le fait que de plus en plus de professionnels du champ éducatif interviennent dans l'école. [00'11'04] De plus en plus aussi d'acteurs scolaires changent de métier. [00'11'08] Évolue pas beaucoup vont vers les métiers du travail social. [00'11'13] Mais en tout cas, on voit bien qu'il y a une une, une mobilité. [00'11'17] Qui est relativement récente et qui témoigne de cette recomposition des espaces scolaires et éducatifs. [00'11'25] Dernier élément sur ce premier point: deux, deux contexte, le fait que on assiste, [00'11'31] Selon les contextes nationaux. [00'11'33] À des recompositions différenciées. [00'11'36] Selon les pays. Je m'explique entre des pays où les systèmes éducatifs, les systèmes d'encadrement de la jeunesse sont plutôt anciens, liés à des révolutions industrielles, ne trouve pas dans dans tout le détail. [00'11'49] Historique. Mais, en gros, dans les pays qui ont massifier leurs systèmes d'enseignement dans les années soixante, dix, quatre, vingt, cette recomposition est plus marquée que dans d'autres pays, les pays dits émergents- je prends des raccourcis de vocabulaire parce qu'on pourrait discuter ces termes-là- mais qui sont des pays très puissants du point de vue économe. [00'12'09] Mike. Je pense à des pays d'amérique latine, par exemple, comme le brésil ou l'argentine, pour ne citer qu'eux, qui sont des pays où cette recomposition est encore très relative, parce que les institutions éducatives sont moins fortes que dans les pays à tradition démocratique plus anciennes. On voit que c'est souvent là-dessus que se se joue les choses. [00'12'28] Et on a un certain nombre de travaux qui attestent bien de ça. Je pense aux travaux d'un carré et paillé, par exemple, qui s'intéresse à la transformation des systèmes éducatifs dans les pays du sud et qui montre que même si on a des tendances fortes à la recomposition des espaces scolaires éducatifs, elle est distincte entre des pays européens et occidentaux en général. [00'12'48] Dans lesquels les institutions se rapprochent les unes des autres de manière de plus en plus forte et des pays en voie de développement dans lesquels les institutions sont plutôt dans une phase d'affirmation de structuration. Mais on peut imaginer, sans avoir une lecture seulement chronologique, mais on peut imaginer malgré tout que finalement, c'est recompose. [00'13'08] Mission soient liées à des mouvements historiques qu'on pourra retrouver, retrouver ailleurs. [00'13'14] Donc ça, c'est un premier élément. [00'13'16] De contexte épistémologique qui me semble important de de rappeler, sur lequel je reviendrai de manière plus illustrative. Là, c'est vraiment. [00'13'24] Pardon, posez les les les grandes notions et les grands axes théoriques. [00'13'31] Desquels je je pars. [00'13'33] Deuxième élément, il y en aura trois en tout. Le deuxième, c'est le fait de considérer, dans mes travaux, [00'13'41] Ce qu'on a appelé les hampes, les nouvelles problématiques éducatives. [00'13'45] Qui sont des qu'on appellera des objets de mobilisation partagée, qui peuvent recouper des situations d'urgence. Ces nouvelles problématiques éducatives, c'est quoi? pour être très concret, c'est par exemple la violence à l'école, par exemple le décrochage scolaire, par exemple les questions de genre. C'est par exemple: [00'14'03] Discrimination, etc. Etc. Des problématiques qui sont qui ont émergé dans l'espace scolaire d'abord, mais dans l'espace éducatif plus largement ensuite, de manière relativement récente. [00'14'17] Souvent ces nouvelles problématiques éducatives. Elles sont travaillées y compris scientifiquement. [00'14'22] Les unes indépendamment des autres. On a des spécialistes de la violence à l'école, on a des spécialistes du décrochage scolaire, on a des spécialistes des discriminations sexuées, racialisées, etc. Et il nous semble- et c'est un travail qu'on a fait avec stéphanie ruby, qui a un intérêt à essayer de penser ensemble ces nouvelles problématiques éducatives- [00'14'43] Et de les penser ensemble avec quatre grandes entrées pour pour les interroger. D'abord, ces nouvelles problématiques éducatives. Elles perturbent ou questionnent le fonctionnement ordinaire de l'école ou remettent en cause ses fonctions sociales élémentaires. C'est des thématiques- je les ai données- qui font que, qui alimentent cette idée d'institutions en crise déco. [00'15'02] En crise. [00'15'04] Qui est en crise toujours depuis en gros qu'elle et massifier. [00'15'09] À un moment donné. C'est aussi interroger cette ce constat. La deuxième élément: elle interroge l'articulation des, des, des [00'15'20] Missions traditionnelles de l'école autour de l'instruction, de la transmission des savoirs et de la construction des apprentissages avec des formes éducatives plus large. C'est quoi? très concrètement? ça renvoie toujours à cet éternel débat que vous connaissez bien, entre écoles comme espace d'instruction ou école comme espace d'éducation, et on pourrait [00'15'40] Repositionner la question sur d'autres espaces éducatifs. On assiste à une forme de scolarisation du ce, du social- c'est des termes qu'utilise chokri belaïd- et on voit de plus en plus de structures socio-éducatives. Non, ce n'est absolument pas le métier que de faire de l'école, finalement, proposer aussi des formes d'intervention très scolaire. [00'16'00] Ou même des thématiques d'intervention qui sont totalement liées à des enjeux scolaires. Par ailleurs, [00'16'06] Troisième élément, ces nouvelles problématiques éducatives. Elles ne peuvent être considérées que comme tel, qu'à la condition qu'elles soient le résultat d'une forme de promotion, de désignation et de publicisation. C'est le terme qu'utilise ces failles, en particulier dans le débat public. [00'16'24] Et qui les rendre, qui les rendent lisibles et intelligibles. Je prendrai un exemple pour essayer d'illustrer ça: l'exemple de la violence à l'école. [00'16'33] Que la violence à l'école aujourd'hui. Moi, je travaille beaucoup cette question-là depuis depuis longtemps maintenant. [00'16'38] Quand je dis, quand on me dit sur quoi vous travaillez en général, je m'amuse pas à répondre: la recomposition des espaces scolaires éducatives, mais parce que cela les joindre. [00'16'47] Jeudi: la violence à l'école. [00'16'49] Et non quand on est la violence à l'école. On a dû avoir du boulot. C'est violences à l'école. Il y a beaucoup de travail. [00'16'57] C'est vrai qu'on ne manque pas de boulot. [00'17'00] Sauf que si on considère ça de manière un peu distancé, [00'17'05] On est là typiquement dans un, un objet sociologique, mais qui est objet aussi un objet médiatique très fort. [00'17'13] Avec, finalement, un décalage extrêmement important entre la réalité sociale de ce qu'est la violence à l'école aujourd'hui. [00'17'20] Et son traitement médiatique, public, politique, qui en fait un problème énorme, alors que, très objectivement, on a des difficultés, on a des, des, des [00'17'30] Ce que dit anne barrère: on est dans un nouvel âge de l'organisation scolaire, avec une multiplication d'incidents, avec tout un tas de choses. Mais si je prends par contre la question des violences les plus durs, les plus les plus spectaculaires, jamais l'école n'a été aussi sûre qu'elle ne l'est aujourd'hui, y compris quand elle était réservée à une petite élite qui était pourtant très, très mobilisée. [00'17'51] Sur. Il y a des travaux historiques très intéressant là-dessus- qui raconte par exemple la manière avec laquelle, chaque année, dans le collège, [00'17'59] Le collège henri quatre à paris, il y avait des émeutes. [00'18'03] Lycéenne qui finissait par des morts, avec des surveillants et des surveillants généraux, je passais des heures dans la salle. [00'18'11] Des surveillants généraux qui étaient pendus. [00'18'13] Dans la cour des établissements fassent pas tout à fait. Vous imaginez la chose aujourd'hui coincée, c'est alors. Ça ne veut pas dire qu'il y a pas de violence à l'école, ça veut simplement dire que c'est typiquement le le le le type d'objets. [00'18'26] Qui peut être considéré comme un objet, qui est devenu un problème public qui fait l'objet d'une attention. [00'18'33] Médiatique particulière d'une attention politique particulière d'une attention scientifique. [00'18'38] Particulière et spécifique. Donc, ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'objet, ça veut simplement dire qu'on recompose et qu'on reconsidère l'objet aussi comme un objet et un problème public. En d'autres termes, on va en considérer un certain nombre comme [00'18'54] Comme pertinent. Ça veut pas dire que les nouvelles problématiques éducatives suffisent à dire toute la réalité des difficultés ou des problèmes. [00'19'02] Que rencontre l'école ou les structures socio-éducatives. C'est simplement celles qui vont être l'objet d'une attention publique, médiatique, politique, scientifique, spécifique. [00'19'13] Dernier élément. Donc, bon, ça, je l'ai déjà dit. Elles sont désignées au travers d'objets comme l'échec scolaire, la violence à l'école, le décrochage de discriminations ethniques, racialisés, etc. [00'19'22] Et donc, c'est autour de ces problématiques éducatives que s'organisent les alliances éducatives dans des espaces scolaires et éducatifs recomposés. Je m'explique: c'est bien souvent sur ces thèmes-là- pas seulement sur ces thèmes là, mais beaucoup sur ces thèmes-là- que l'on va voir se rencontrer des professionnalité qui, jusqu'à présent, étaient plutôt séparées. [00'19'42] L'exemple des peureux est assez significatif par rapport à ça. Mes pères, eux, vont travailler ces questions de l'échec scolaire. C'est question du décrochage scolaire et d'autres questions encore. [00'19'52] Des structures jeunesse, des associations de proximité vont travailler ces questions et ces objets-là. Et donc, on voit bien, et il ne s'agit pas de dire que ce n'est pas pertinent de les travailler, mais il s'agit de de penser la manière avec laquelle, finalement, on en vient à voir des lignes qui bougent sur les espaces institutionnels. [00'20'13] Des institutions les unes par rapport aux autres, les territoires des prises en charge de la jeunesse, en particulier, sont en train de bouger fortement par rapport à ces, à ces éléments-là, bien entendu, il faut pas non plus réduire à ses seules questions- là, je ne traite pas là- des aspects socioculturels, culturels, qui [00'20'33] Norme est, mais ce n'est pas mon objet, dans le cadre d'objets qui sont plutôt ceux de la marge, de la déviance du problème, pour nous dire de manière très, très générique: [00'20'44] Alors on observe cette, cette évolution très forte, très forte, dennis. [00'20'48] Dernier élément: [00'20'50] De contexte, quelque chose là aussi, qui est qui, qui me semble. [00'20'54] Vraiment très, très important. [00'20'56] Le fait qu'on observe, dans cette recomposition des espaces scolaires, éducatifs, l'émergence, l'accélération. [00'21'03] De la présence des fameux dispositif. [00'21'07] Je suis sûr que, comme on a une salle composée en partie de deux personnes mobilisées sur le terrain éducatifs, vous avez tous la connaissance de multiples, voire d'une multitude de dispositifs spécifiques d'intervention. [00'21'22] Qui permettent la prise en charge d'un certain nombre de problèmes de questions. [00'21'27] Assez fort. [00'21'30] Ces dispositifs. C'est quelque chose qui est très issu du monde du travail social, de l'intervention sociale, qui était assez peu marquée dans le secteur de de l'école. [00'21'40] Et en france en particulier. C'est moins vrai dans d'autres pays, mais en france, c'est un marqueur important. On est dans un système. [00'21'47] D'école qui était très centralisée, très descendante, l'éducation nationale, très peu de place à aux espaces locaux. On sait que depuis deux mille cinq, il y a beaucoup de choses qu'on très fortement et évolué par rapport à ça. Je rentre pas dans le détail- et on a vu l'émergence de beaucoup de dispositifs dans l'école, autour de l'école. [00'22'07] Que barère dans une, dans un article de deux mille treize. [00'22'12] Elle propose trois, trois marqueurs pour pour définir ces dispositifs et je je pense qu'ils sont vraiment très, très, très opérant sur les questions qui nous, qui nous intéresse aujourd'hui. Mendy. [00'22'24] Les dispositifs émergent autour d'eux. D'abord, d'un rapport singulier de la structure à son territoire. Un dispositif, ce n'est pas un dispositif national. Un dispositif, c'est quelque chose qui répond à un besoin particulier, à un besoin local spécifique et particulier. Ce n'est pas une moi qui va dire ce qu'est un dispositif. D'accord, on est sur quelque. [00'22'44] Chose de plus immédiat, de plus lié à l'échelon local. Donc, ça recoupe ce que je présentais tout à l'heure sur la mobilisation de de l'échelon local. [00'22'54] Deuxième élément: on est sur un rapport singulier. [00'23'00] J'ai oublié de mettre mon chronomètre en marche. [00'23'02] Un rapport. [00'23'04] Singulier au public visé. Je voulais beaucoup insister là-dessus. [00'23'08] Entre traitements ciblés et universaliste. Ça veut dire quoi? ça veut dire que on est dans un moment aussi de l'action sociale, de l'intervention sociale, de l'action éducative, ou la désignation des publics n'est plus une désignation universelle comme elle a longtemps marqué. [00'23'26] Les politiques éducatives, qu'elles soient locales, nationales, voire internationales, au travers des des grandes wenger. [00'23'33] Ou d'institutions comme l'onu, dans la prise en charge des enfants et des jeunes, et c'est très vrai pour les enfants et les jeunes, même si c'est aussi vrai pour d'autres types de de population. [00'23'44] Qu'est-ce que ça veut dire très, très concrètement? ça veut dire, par exemple, que on en est sur des systèmes de désignation qui ne considèrent pu des niveaux et des bassins, par exemple des bassins territoriaux de manière générale, qui diront: mais tous les enfants et les jeunes de ce territoire ont droit à une prise en charge spécifique, parce qu [00'24'03] C'est un territoire ségréguées ou en difficulté. Ça existe encore, bien sûr, mais en termes de tendances qu'on voit de plus en plus arriver, c'est plutôt la désignation de ces territoires spécifiques dans lesquels, effectivement, il y a une concentration de populations dites en difficulté. Mais encore faut-il que lesdites populations, c [00'24'23] Sois prête. [00'24'25] Soit. [00'24'28] En mesure de mériter la prise en charge dont elles peuvent faire l'objet. [00'24'32] Évidemment, c'est moins vrai pour des cas extrêmement difficiles, extrêmement lourds, tels que les présenter bernadette ce matin. Mais de manière plus générique, je vais vous donner un exemple: l'éducation prioritaire en france. [00'24'43] Il y a un certain nombre de travaux qui montrent sa trame. Ça a très bien, c'est une tendance assez générale. Depuis, en gros, les années deux mille, on est passé d'une logique de zone- les ep- à une logique de plus en plus ciblée d'abord sur les établissements et puis ensuite sur les individus. Quelque chose qu'avait bien illustré ce mouvement là, mais qui est toujours d'une certaine actualité en deux mille six peu. [00'25'04] Que vous vous souvenez, on avait créé les internats d'excellence. [00'25'07] Les internats d'excellence, c'était dire: on va plus aider tous les enfants de zep à mieux réussir. [00'25'13] On renverse la manière avec laquelle on considère ça. On dit: on va permettre aux élèves les plus méritants. [00'25'20] De réussir et d'avoir accès aux meilleures écoles et donc de créer quelques internats d'excellence- il y en a une dizaine sur le territoire- qui doivent permettre d'accueillir ces élèves méritants et de leur donner. [00'25'35] Plus, le fameux, fameux slogan: donner plus à ceux qui ont ceux qui ont moins. Sauf qu'en termes de proportion, on passe de politique dans les années quatre, vingt quatre, vingt dix, qui donnent plus, même si on peut discuter ce plus, mais ce n'est pas l'objet d'aujourd'hui, mais on pourrait vraiment discuter juste un chiffre quand même, parce que ça [00'25'54] Préoccupe toujours. En deux mille dix, il y avait eu un en deux mille douze, un rapport de la de la cour des comptes qui montrait que l'etat investissait plus dans n'importe quel collège parisien que dans un collège. [00'26'10] Deux rep fin de de zep à l'époque de de rares. [00'26'14] Donc de l'éducation prioritaire de l'académie de créteil. [00'26'17] Et pourtant, c'était eux qui étaient censés être prioritaires. Mais quand on regarde au final, [00'26'21] Les dotations et l'inégalité de dotation entre les académies faisait que les des académies les plus en difficulté. C'est le cas de créteil, de versailles, de strasbourg, de marseille. [00'26'30] En particulier, était nettement moins doté d'autres académiquement. C'est une parenthèse. [00'26'35] Ce qu'il faut retenir là, sur cette question du rapport singulier pour au public visé, c'est cette, ce glissement vers le fait qu'on soit de plus en plus sur des publics dits méritants, sur des publics qui doivent faire la preuve de leurs capacités. [00'26'50] A être pris en charge. [00'26'52] Isabelle astier, le monde très bien dans un ouvrage que je vous recommande parce que c'est un des rares ouvrages qui qui travaille à la fois la question sociale et la question éducative. [00'27'00] Qui s'appelle les nouvelles règles du social, qui est un ouvrage qui est paru en deux mille sept et qui renvoie très, très bien à ça. Comment finalement, sur les populations les plus en difficulté? [00'27'11] On renvoie quand même une part de la responsabilité de la prise en charge à cette population. Il faut quand même, même si elles sont en difficulté, qu'elles se montre en capacité de d'être d'être prises en charge. Et les dispositifs sont des dispositifs qui visent des publics particuliers, pas seulement sur le seul aspect. [00'27'31] Deux du mérite, mais aussi sur le fait que ils visent des populations spécifiques, par exemple les élèves dits en décrochage, par exemple les élèves identifiés comme à risque pour tout un tas de sur tout un tas de de deux registres. [00'27'47] Donc, c'est pas des dispositifs qui s'adressent à tous ces dispositifs qui s'adressent à quelques-uns parmi une population. [00'27'53] Plus large. [00'27'55] Troisième élément: [00'27'56] De ces dispositifs,