402 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:22:15][^2^][2] : La vidéo présente un discours sur l'éducation nationale et le logiciel libre, mettant en lumière l'importance de l'open source dans l'éducation et divers projets éducatifs innovants.

      Points forts : + [00:00:04][^3^][3] Introduction au sujet * L'orateur partage son expérience au ministère + [00:01:17][^4^][4] Importance du logiciel libre * Discussion sur l'impact du logiciel libre dans l'éducation + [00:04:07][^5^][5] Projets éducatifs * Présentation de projets pédagogiques utilisant des ressources libres + [00:07:10][^6^][6] Contribution des élèves * Exemples d'élèves contribuant à des projets open source + [00:11:59][^7^][7] Professeurs développeurs * Mise en avant de professeurs créant des ressources éducatives libres + [00:16:02][^8^][8] Initiatives numériques * Illustration de diverses initiatives numériques dans l'éducation + [00:19:26][^9^][9] Vision du ministère * Vision future du ministère sur l'utilisation des ressources libres Résumé de la vidéo [00:22:17][^1^][1] - [00:36:18][^2^][2]: La vidéo aborde l'utilisation de ressources éducatives numériques libres et ouvertes dans le système éducatif français, soulignant l'importance de la souveraineté numérique et de la collaboration entre enseignants.

      Points clés: + [00:22:17][^3^][3] Ressources partagées * Nuage pour stockage * Piertube pour vidéos * Pad collaboratif + [00:24:17][^4^][4] Services intégrés * Apps éducation * Identifiant unique * Open source + [00:25:02][^5^][5] Plateforme éducative * Sciences et programmation * Déploiement national + [00:29:16][^6^][6] Formation et licences * Vidéos d'acculturation * Partenariats éducatifs + [00:30:34][^7^][7] Stratégie numérique * Soutien aux communs numériques * Charte et gouvernance + [00:33:54][^8^][8] Feuille de route * Priorité au logiciel libre * Bureau des communs numériques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:23][^1^][1] - [00:27:06][^2^][2]: La vidéo présente un discours sur l'importance de l'éducation, la citoyenneté et l'organisation de l'institution scolaire en France. Elle souligne la nécessité d'un environnement éducatif stimulant pour le développement des enfants et aborde les défis sociétaux qui influencent l'éducation.

      Points forts: + [00:00:23][^3^][3] L'importance de la laïcité * Célébration du 16e anniversaire de la loi de 1905 * La laïcité comme loi de paix et outil d'inclusion + [00:03:01][^4^][4] L'éducation au-delà de l'école * L'éducation comme écosystème impliquant parents, école et associations * Le rôle crucial des parents dans la sécurité et le développement des enfants + [00:10:30][^5^][5] Le passage de la pulsion au désir * L'importance de la frustration et de l'apprentissage de la patience * La nécessité pour les enfants de comprendre qu'ils ne sont pas le centre du monde + [00:20:26][^6^][6] Les inégalités dans l'environnement familial * L'impact de l'environnement linguistique sur le développement de l'enfant * Les conséquences de l'utilisation excessive des écrans sur l'apprentissage + [00:25:12][^7^][7] L'émancipation par l'école * L'école comme lieu d'émancipation et d'apprentissage collectif * La laïcité comme moyen d'éviter l'enfermement idéologique et social Résumé de la vidéo [00:27:07][^1^][1] - [00:53:14][^2^][2] : La vidéo aborde l'importance de l'école dans le respect de la singularité de chaque individu tout en partageant des savoirs communs. Elle souligne le rôle de l'école dans l'émancipation, la distinction entre convictions et connaissances, et la capacité de penser différemment tout en aimant ses proches.

      Points clés : + [00:27:07][^3^][3] Rôle de l'école * Respecte la singularité * Partage des savoirs communs + [00:28:10][^4^][4] Émancipation et pouvoir * L'école comme moyen d'émancipation * Prendre du pouvoir sur ses parents + [00:29:01][^5^][5] Laïcité et pensée autonome * Distinguer relation affective et intellectuelle * Penser autrement que ses proches + [00:30:15][^6^][6] Découverte et solidarité * Découvrir le monde et d'autres langages * Comprendre la solidarité mondiale + [00:32:43][^7^][7] Importance des tiers lieux * Lieux où les enfants choisissent et s'engagent * Découverte de la responsabilité et de l'autorité + [00:37:01][^8^][8] Équilibre entre famille, école et tiers lieux * Importance de l'équilibre pour l'enfant * Jouer sur les trois tableaux pour grandir Résumé de la vidéo 00:53:17 - 01:19:28 :

      La vidéo aborde la séduction des théories du complot, la manipulation des algorithmes de Facebook, et l'importance de l'esprit critique. Elle souligne la différence entre le désir de savoir et le désir d'apprendre, en mettant en avant l'importance de l'éducation pour développer l'exigence de précision, de justesse et de vérité.

      Points forts : + [00:53:17][^1^][1] Séduction des théories du complot * Simplicité et caricature * Vision du monde trompeuse + [00:54:06][^2^][2] Manipulation par les algorithmes * Ciblage des utilisateurs crédules * Renforcement des croyances erronées + [00:57:01][^3^][3] Importance de l'esprit critique * Recherche de la vérité * Éducation et exigence + [01:00:01][^4^][4] Critique de Google * Vente de données utilisateurs * Alternatives éthiques + [01:07:01][^5^][5] Éducation et coopération * Apprentissage par l'entraide * Développement de la coopération + [01:10:54][^6^][6] Démocratie et expression * Pensée individuelle et bien commun * Importance de l'expression orale Résumé de la vidéo [01:19:30][^1^][1] - [01:37:55][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'importance de l'apprentissage de la coopération, du débat démocratique et de la distinction entre faits et opinions dans l'éducation. Elle souligne la nécessité d'enseigner aux enfants à penser par eux-mêmes, à dépasser les préjugés et à devenir des chercheurs curieux.

      Points clés: + [01:19:30][^3^][3] L'importance de la coopération * Moins de 2% des élèves ont l'expérience de présenter devant la classe * La coopération va au-delà de la répétition des acquis + [01:20:27][^4^][4] Apprentissage du débat démocratique * Nécessité d'apprendre à débattre dès l'école maternelle * Importance de la préparation et du respect des tours de parole + [01:23:15][^5^][5] Dépasser les préjugés * Encourager les enfants à devenir des chercheurs * Les aider à distinguer entre faits et opinions + [01:25:59][^6^][6] Évolution de l'institution scolaire * Passer d'un pilotage par les résultats à un pilotage par les finalités * Mettre l'accent sur la solidarité et la justice sociale + [01:32:17][^7^][7] Inégalités dans le système éducatif * La France est l'un des pays où les écarts se creusent * Nécessité de placer la solidarité au cœur du système scolaire + [01:35:10][^8^][8] Lutter contre l'essentialisme * Refuser de réduire les individus à des étiquettes * Promouvoir la liberté et l'émancipation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:19:44][^2^][2]:

      Cette vidéo, présentée par Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI, aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans. Elle partage ses observations sur l'impact négatif d'une surexposition aux écrans sur le développement des enfants, soulignant l'importance de limiter leur utilisation pour préserver leur capacité de concentration et leur bien-être.

      Points clés: + [00:00:21][^3^][3] Introduction d'Anne-Lise Ducanda * Médecin de PMI, expérience avec les tout-petits + [00:00:49][^4^][4] Augmentation des difficultés chez les enfants * Problèmes de langage, agitation, incapacité à se concentrer + [00:01:33][^5^][5] Lien entre difficultés et surexposition aux écrans * Plus de 90% des enfants en difficulté surexposés aux écrans + [00:02:06][^6^][6] Changement de pratique médicale * Intégration de la gestion des écrans dans le suivi des enfants + [00:03:06][^7^][7] Création du collectif sur Exposition écran * Collaboration avec d'autres professionnels pour sensibiliser + [00:04:07][^8^][8] Impact des écrans sur l'attention * Distinction entre attention réflexe et attention focalisée + [00:06:07][^9^][9] Caractéristiques addictives des écrans * Stimulation du circuit de la récompense dans le cerveau + [00:07:46][^10^][10] Persuasive design et économie de l'attention * Techniques utilisées pour captiver les utilisateurs + [00:10:33][^11^][11] Nécessité de régulation par les parents * Les enfants ont besoin d'aide pour gérer leur temps d'écran + [00:11:49][^12^][12] Conséquences de la surexposition aux écrans * Troubles physiques, psychiques et difficultés scolaires + [00:13:11][^13^][13] Difficulté d'auto-régulation chez les jeunes * Incapacité à limiter leur propre temps d'écran + [00:15:04][^14^][14] Explosion du temps passé devant les écrans * Statistiques alarmantes sur l'utilisation des écrans par les enfants + [00:17:48][^15^][15] Effets des écrans sur les adolescents * Augmentation des troubles psychiques et de l'isolement Résumé de la vidéo [00:19:46][^1^][1] - [00:40:17][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur les conséquences négatives d'une exposition excessive, telles que les troubles du sommeil, les problèmes de concentration et les comportements agressifs. Elle souligne également les risques liés aux réseaux sociaux, comme le cyber-harcèlement et l'hypersexualisation, et propose des stratégies pour limiter l'utilisation des écrans.

      Points clés : + [00:19:46][^3^][3] Conséquences de l'exposition aux écrans * Troubles du sommeil * Troubles de l'attention * Comportements agressifs + [00:23:56][^4^][4] Risques liés aux réseaux sociaux * Cyber-harcèlement * Hypersexualisation * Influence des contenus inappropriés + [00:29:07][^5^][5] Statistiques alarmantes * Taux élevé de cyber-harcèlement * Exposition précoce à la pornographie * Augmentation des troubles mentaux chez les jeunes + [00:37:04][^6^][6] Stratégies de gestion des écrans * Limitation de la durée d'utilisation * Surveillance des contenus * Encouragement des activités hors écran Résumé vidéo 00:40:21 - 00:59:06 : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, en mettant l'accent sur l'importance de créer un équilibre entre le temps passé devant les écrans et les activités hors écran. Anne-Lise Ducanda propose des stratégies pour aider les parents à réguler l'utilisation des écrans par leurs enfants, telles que l'établissement de règles familiales claires et l'encouragement d'activités alternatives.

      Points forts : + [00:40:21][^1^][1] Gestion du temps d'écran * Importance de l'équilibre * Stratégies pour les parents + [00:44:23][^2^][2] Âge pour le premier smartphone * Recommandations et impacts * Groupes de soutien pour parents + [00:47:01][^3^][3] L'ennui stimule la créativité * Mode cérébral par défaut * Encouragement de l'exploration + [00:50:55][^4^][4] Importance de l'extérieur * Besoins primaires des enfants * Comparaison avec les prisonniers + [00:54:26][^5^][5] Toxicité des écrans pour les tout-petits * Effets sur le développement * Importance des interactions réelles Résumé de la vidéo [00:59:07][^1^][1] - [01:19:34][^2^][2] : La vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants et les impacts sur leur développement, notamment le langage et la communication. Elle souligne l'importance de l'interaction humaine et des activités réelles pour le développement cérébral des enfants.

      Points forts : + [00:59:07][^3^][3] Impact des écrans sur les bébés * Les écrans peuvent nuire au développement du langage + [01:00:08][^4^][4] Observations cliniques * Les enfants surexposés aux écrans présentent des retards de langage + [01:04:06][^5^][5] Effet de la télévision passive * La télévision allumée en permanence peut affecter la communication + [01:09:05][^6^][6] Technoférence dans les relations * Les appareils numériques peuvent interférer avec la relation parent-enfant + [01:14:07][^7^][7] Retards moteurs et intellectuels * Le manque d'activité physique et l'usage excessif des écrans peuvent causer des retards + [01:18:02][^8^][8] Élagage synaptique * Les connexions cérébrales peu utilisées sont éliminées, ce qui peut être problématique avec une surexposition aux écrans Résumé de la vidéo [01:19:35][^1^][1] - [01:39:49][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans et les impacts potentiels sur leur développement. Anne-Lise Ducanda discute des troubles liés à une exposition excessive aux écrans, tels que des retards de développement et des comportements pouvant être confondus avec l'autisme, tout en soulignant l'importance d'un environnement sans écran pour un développement sain.

      Points forts : + [01:19:35][^3^][3] Impact des écrans * Troubles de communication et interactions * Confusion avec l'autisme + [01:21:02][^4^][4] Observations cliniques * Augmentation des cas de troubles chez les enfants * Syndrome d'exposition précoce et excessive aux écrans (SEPE) + [01:22:12][^5^][5] Contenus dangereux * Risques liés aux contenus inappropriés sur internet * Importance de la supervision parentale + [01:25:13][^6^][6] Conseils pour les parents * Éviter les écrans pour les enfants de 0 à 6 ans * Intégrer les enfants dans les activités quotidiennes + [01:27:00][^7^][7] Statistiques éducatives * Augmentation des dossiers MDPH liés aux troubles du développement * Corrélation avec l'utilisation des écrans + [01:34:41][^8^][8] Actions recommandées * Signer une charte pour réduire l'exposition aux écrans * Utiliser des méthodes alternatives pour engager les enfants Résumé de la vidéo [01:39:50][^1^][1] - [01:53:16][^2^][2] : La partie 6 de la vidéo aborde la gestion des écrans chez les enfants de 0 à 18 ans, les projets de loi récents adoptés par l'Assemblée nationale pour protéger les mineurs en ligne, et les stratégies pour limiter l'exposition des enfants aux écrans.

      Points forts : + [01:39:50][^3^][3] Gestion des écrans chez les enfants * Importance de réagir maintenant * Collaboration avec les parents et les professionnels + [01:40:17][^4^][4] Projets de loi sur la protection en ligne * Interdiction des réseaux sociaux sans accord parental sous 15 ans * Droit à l'image de l'enfant et lutte contre la surexposition aux écrans + [01:41:07][^5^][5] Stratégies pour les écoles * Utilisation des écrans dans un cadre éducatif * Importance de la supervision parentale à la maison + [01:42:57][^6^][6] Pétition pour l'éducation sans écrans * Initiative des parents et professionnels de santé * Dialogue avec les institutions éducatives + [01:44:52][^7^][7] Usage du numérique dans l'éducation * Débat sur l'utilisation appropriée du numérique avec les adolescents * Éducation au numérique vs éducation par le numérique + [01:47:09][^8^][8] Impact des écrans sur le développement * Témoignage d'une orthophoniste sur les retards de langage * Nécessité d'une rééducation familiale et d'une prévention nationale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:23:44][^2^][2] : Ce webinaire présente le guide d'évaluation pour les enfants en danger ou risque de danger, élaboré par la Haute Autorité de Santé en France. Il explique l'importance d'une approche pluridisciplinaire et interactive dans l'évaluation, en mettant l'accent sur les besoins fondamentaux de l'enfant et la capacité des parents à y répondre.

      Points forts : + [00:00:03][^3^][3] Introduction du webinaire * Présentation des intervenants et du sujet + [00:01:31][^4^][4] Contexte de l'élaboration du guide * Réponse aux difficultés identifiées dans divers rapports + [00:02:09][^5^][5] Objectifs du guide * Améliorer la qualité des évaluations et harmoniser les pratiques + [00:03:02][^6^][6] Structure du guide * Trois livres avec un préambule et une boîte à outils + [00:04:23][^7^][7] Le Livre 3 : Guide d'accompagnement à l'évaluation * Destiné aux professionnels évaluant la situation d'un enfant + [00:18:12][^8^][8] Construction de la conclusion * Caractérisation de la situation et établissement des préconisations Résumé de la vidéo [00:23:47][^1^][1] - [00:50:32][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde le guide d'évaluation pour les enfants en danger ou risque de danger, soulignant l'importance des formations, l'application des recommandations et la collaboration entre professionnels pour une évaluation efficace.

      Points clés: + [00:24:01][^3^][3] Formation et appropriation * Importance des formations continues * Appropriation des recommandations par les professionnels + [00:25:00][^4^][4] Guide d'évaluation et loi * Distinction entre recommandations et obligations légales * Les recommandations visent à accompagner les professionnels + [00:26:24][^5^][5] Santé et évaluation * La santé est centrale dans l'évaluation * Recommandation d'une approche binôme avec un professionnel de santé + [00:31:01][^6^][6] Antécédents et situation familiale * Évaluation globale incluant les antécédents familiaux * Importance des événements passés dans l'évaluation actuelle + [00:37:23][^7^][7] Compétences parentales * Définition et exemples de compétences parentales * Impact des compétences sur les besoins fondamentaux de l'enfant + [00:39:27][^8^][8] Organisation de l'évaluation * Gestion des situations avec parents résidant dans différents départements * Stratégies pour une évaluation coordonnée et efficace Résumé de la vidéo [00:50:35][^1^][1] - [00:58:51][^2^][2]: La vidéo aborde l'évaluation des enfants en danger ou à risque, en mettant l'accent sur la collaboration interdisciplinaire et l'importance de l'implication des acteurs territoriaux. Elle souligne également l'accessibilité du guide d'évaluation pour tous les professionnels et la nécessité de l'accord parental pour échanger avec l'enfant.

      Points forts: + [00:50:35][^3^][3] Évaluation des enfants * Importance de la collaboration * Implication des acteurs territoriaux + [00:53:18][^4^][4] Accessibilité du guide * Utile pour tous les professionnels * Accord parental nécessaire + [00:57:31][^5^][5] Suivi et retours d'expérience * Comité de suivi pour le cadre de référence * Retour d'expérience prévu dans 18 mois

    1. Résumé vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:22:59][^2^][2]:

      Ce webinaire se concentre sur le soutien à la scolarité des enfants en situation de handicap ou protégés, en présentant des recommandations pour les professionnels du secteur social et médico-social.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Introduction * Présentation des intervenants et objectifs du webinaire + [00:01:07][^4^][4] Principes généraux * Importance du droit à l'éducation et des défis rencontrés + [00:04:21][^5^][5] Participation de l'enfant * Encourager l'enfant à être acteur de sa scolarité + [00:08:00][^6^][6] Préparation aux réunions * Comment préparer et impliquer l'enfant dans les réunions scolaires + [00:17:19][^7^][7] Implication des parents * L'importance du rôle des parents dans la scolarité de l'enfant + [00:21:06][^8^][8] Exemples concrets * Propositions pour soutenir l'implication des parents et des enfants Résumé de la vidéo [00:23:00][^1^][1] - [00:46:10][^2^][2]: La vidéo aborde le soutien à la scolarité des enfants handicapés et en protection de l'enfance. Elle souligne l'importance de l'implication des jeunes, des parents, et des établissements dans le parcours scolaire. Elle recommande une approche collaborative avec la communauté éducative pour répondre aux besoins spécifiques des enfants et favoriser leur bien-être et réussite scolaire.

      Points clés: + [00:23:00][^3^][3] Anticipation et adaptation * Importance de l'anticipation * Définition des modalités d'accompagnement + [00:23:59][^4^][4] Rôle des établissements * Diagnostic des ressources internes * Organisation des ressources pour la scolarité + [00:26:02][^5^][5] Inscription dans le projet institutionnel * Scolarité comme axe essentiel * Objectifs et ressources précisés + [00:27:01][^6^][6] Suivi individuel * Importance du référent scolaire * Coordination avec la communauté éducative + [00:28:00][^7^][7] Communauté éducative élargie * Inclusion de divers acteurs éducatifs * Coopération et partenariats solides + [00:31:57][^8^][8] Mission d'appui ressources * Partage d'expertise * Sensibilisation et anticipation des problématiques Résumé de la vidéo [00:46:12][^1^][1] - [01:08:17][^2^][2] : Ce segment du webinaire aborde le rôle crucial du référent scolarité dans le soutien à la scolarité des enfants handicapés. Il souligne l'importance de la coordination entre les différents acteurs et la nécessité d'une communication claire pour éviter la confusion et soutenir efficacement les parcours scolaires.

      Points forts : + [00:46:12][^3^][3] Rôle du référent scolarité * Coordination et sensibilisation * Suivi des parcours scolaires + [00:48:01][^4^][4] Questions et réponses * Clarification des missions * Importance de la communication + [00:49:15][^5^][5] Différences entre les rôles * Référent scolarité vs enseignant référent * Facilitation des liens entre écoles et établissements + [00:51:06][^6^][6] Transmission d'informations * Importance de la pertinence et de la confidentialité * Respect des données personnelles + [00:57:01][^7^][7] Implication des parents * Importance cruciale dans la scolarité * Prévention et partenariat dès le début + [01:07:56][^8^][8] Travail avec les familles * Alliance avec les familles pour la réussite scolaire * Importance de l'approche positive et du partenariat Résumé de la vidéo [01:08:19][^1^][1] - [01:25:26][^2^][2]: La vidéo aborde le soutien à la scolarité des enfants handicapés, en mettant l'accent sur la collaboration entre les familles, les éducateurs et les institutions. Elle souligne l'importance de comprendre les défis, de fixer des objectifs communs et de travailler ensemble pour surmonter les difficultés.

      Points forts: + [01:08:19][^3^][3] Collaboration essentielle * Importance de l'alliance avec les partenaires * Comprendre les stratégies de défense des familles + [01:09:06][^4^][4] Rassurer et accompagner * Sécuriser les familles pendant les périodes difficiles * Travailler sur des objectifs communs + [01:10:16][^5^][5] Gestion des émotions et comportements * Thème commun entre enseignants et éducateurs * Travailler ensemble sur des problématiques spécifiques + [01:13:10][^6^][6] Rôle de la communauté éducative * Chaque acteur a un rôle dans la scolarité de l'enfant * Importance de la communication entre tous les acteurs + [01:17:01][^7^][7] Évaluation et prévention de l'absentéisme * Importance de l'évaluation pour comprendre l'absentéisme * Agir dès les premiers signes pour éviter l'installation de l'absentéisme + [01:20:57][^8^][8] Utilisation d'outils pour le suivi * Nécessité d'outils adaptés pour les parents et les élèves * Diagnostic pour identifier les besoins et soutenir la scolarité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:22:57][^2^][2]: Ce webinaire aborde la détection et la compréhension des violences conjugales. Il présente des stratégies pour identifier et aider les victimes, soulignant l'importance de la formation des professionnels de santé.

      Points forts: + [00:00:01][^3^][3] Introduction du webinaire * Objectif de sensibilisation * Importance de la formation + [00:03:16][^4^][4] Cycle de la violence * Stratégie de l'agresseur * Impact sur les victimes + [00:11:17][^5^][5] Mécanisme d'emprise * Contrôle coercitif * Conséquences psychologiques + [00:20:11][^6^][6] Expérience d'un médecin * Importance du dépistage * Signes d'alerte Résumé de la vidéo [00:22:59][^1^][1] - [00:48:26][^2^][2]:

      Cette partie du webinaire aborde la détection et l'accompagnement des victimes de violences conjugales, en mettant l'accent sur l'importance de la communication bienveillante et du respect des décisions des patientes par les professionnels de santé. Il souligne également le rôle crucial des soins primaires dans le repérage des victimes et la nécessité d'une prise en charge pluridisciplinaire.

      Points clés: + [00:23:01][^3^][3] Détection des violences * Importance du dépistage systématique + [00:23:24][^4^][4] Impact sur les enfants * Enfants témoins sont aussi victimes + [00:24:14][^5^][5] Techniques de communication * Entretien motivationnel comme outil d'accompagnement + [00:25:22][^6^][6] Ressources pour les professionnels * Clés pour comprendre et accompagner les victimes + [00:27:08][^7^][7] Responsabilités médicales * Déontologie du médecin généraliste dans le repérage et l'accompagnement + [00:33:14][^8^][8] Engagement sociétal * Violence conjugale comme pathologie sociétale Résumé de la vidéo 00:48:28 - 00:57:04 : La partie 3 de la vidéo aborde les stratégies pour identifier et gérer les cas de violences conjugales, en particulier pendant la grossesse. Les experts discutent de l'importance de la délicatesse lors de l'interrogation des victimes, de la nécessité de reconnaître les signes de violence psychologique et économique, et de l'importance des certificats médicaux dans les procédures judiciaires.

      Points forts : + [00:48:28][^1^][1] Identification des violences * Importance de la confidentialité * Reconnaissance des signes subtils + [00:49:01][^2^][2] Comportement du conjoint * Gentillesse excessive peut être un signe * Nécessité d'éloigner le conjoint intrusif + [00:50:19][^3^][3] Évolution des agresseurs * Difficulté à changer les comportements * Besoin de temps et de thérapie + [00:51:36][^4^][4] Questions juridiques * Violences psychiques et plaintes * Signalements obligatoires durant la grossesse + [00:54:33][^5^][5] Certificats médicaux * Obligation de fournir sur demande * Importance de la neutralité et précision + [00:56:22][^6^][6] Retrait des plaintes * Comprendre le cycle de violence * Accepter les décisions des victimes

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:37:26][^2^][2] : Ce webinaire discute l'impact de la réforme du Plan Comptable Général (PCG) sur les associations, en se concentrant sur l'appel à la générosité du public (AGP). Il aborde les textes réglementaires, les définitions clés, les seuils financiers, et les obligations de transparence et de contrôle.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction et objectifs du webinaire * Présentation des animateurs experts-comptables + [00:01:23][^4^][4] Cadre de l'AGP * Clarification des notions mal définies + [00:02:04][^5^][5] Textes réglementaires * Lois et décrets encadrant l'AGP + [00:06:09][^6^][6] Conditions pour faire appel à l'AGP * Critères cumulatifs prévus par la loi + [00:18:41][^7^][7] Seuils et formalisme * Seuil de 153 000 euros et déclaration préalable + [00:26:36][^8^][8] Transparence financière * Importance de la transparence dans les comptes annuels Résumé de la vidéo 00:37:33 - 00:57:58 : La vidéo traite de l'impact de la réforme du PCG sur les associations, en se concentrant sur les obligations de transparence financière et les contrôles associés lorsqu'elles font appel à la générosité du public.

      Points clés : + [00:37:33][^1^][1] Obligations de certification * Nécessité de certifier les comptes et de les publier + [00:38:06][^2^][2] Contrôles possibles * Par la Cour des comptes ou l'IGAS selon l'activité + [00:39:16][^3^][3] Seuils pour les dons * Seuil abaissé pour les associations cultuelles mixtes + [00:40:19][^4^][4] Sanctions pour non-conformité * Amendes pour non-publication des comptes + [00:41:36][^5^][5] Conseils avant un appel à la générosité * Réflexion nécessaire sur les conditions et déclarations préalables + [00:43:15][^6^][6] Documents comptables spécifiques * Nécessité d'établir des documents en cas d'appel à la générosité + [00:47:01][^7^][7] Communication avec les donateurs * Importance de la communication adaptée au profil des donateurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:30:26][^2^][2]:

      Cette vidéo présente les changements apportés au plan comptable général et leur impact sur les associations, notamment en termes de délégations de pouvoir et de présentation des comptes annuels. Elle aborde la réforme du résultat exceptionnel, la suppression de la technique de transfert de charges, et les nouvelles modalités de comptabilisation des subventions d'investissement.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et contexte * Présentation de l'impact des réformes comptables sur les associations + [00:03:38][^4^][4] Périmètre et objectifs de la réforme * Modernisation et simplification des comptes annuels + [00:08:14][^5^][5] Principaux changements du plan comptable * Révision de la notion de résultat exceptionnel et suppression du transfert de charges + [00:17:05][^6^][6] Définition du résultat exceptionnel * Nouvelle approche pour identifier les événements majeurs et inhabituels + [00:22:09][^7^][7] Impact des transferts de charges * Création de nouveaux comptes pour une meilleure transparence + [00:28:54][^8^][8] Exemples pratiques * Illustration des changements avec des cas concrets Résumé de la vidéo [00:30:32][^1^][1] - [00:58:39][^2^][2]: Cette partie de la vidéo aborde les changements dans la gestion comptable des associations, notamment la suppression des transferts de charges et l'impact sur la présentation des comptes annuels. Elle souligne l'importance de l'anticipation et de l'adaptation aux nouvelles méthodes comptables.

      Points clés: + [00:30:32][^3^][3] Suppression des transferts de charges * Impact sur les charges de personnel * Nécessité d'anticipation + [00:32:07][^4^][4] Impact du compte 649 * Importance pour les subventions * Vigilance pour éviter la baisse de subvention + [00:34:20][^5^][5] Modernisation du plan de compte * Suppression de près de 200 comptes * Utilisation obligatoire de certains comptes + [00:37:29][^6^][6] Effet sur la présentation des comptes annuels * Changements dans le bilan et le compte de résultat * Simplification des modèles de présentation + [00:48:45][^7^][7] Date d'entrée en vigueur * Application pour les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2025 * Importance de la préparation et de la pédagogie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:27:15][^2^][2] : Cette vidéo présente un webinaire sur les bonnes pratiques juridiques dans les associations. Les experts comptables Cyril et Frédéric discutent de l'importance d'un projet associatif clair, de la gouvernance, des statuts, et du rôle du président et des délégations de pouvoir.

      Points forts : + [00:00:02][^3^][3] Introduction au webinaire * Présentation des animateurs + [00:01:32][^4^][4] Importance du projet associatif * Fondation de l'identité collective * Outil de pilotage + [00:04:10][^5^][5] Gouvernance et démocratie interne * Exercice et partage du pouvoir * Représentation auprès des tiers + [00:07:15][^6^][6] Mentions obligatoires dans les statuts * Nomination, objet, durée, conditions d'entrée et de sortie + [00:09:16][^7^][7] Règlement intérieur et son rôle * Précise les statuts * Définit les règles de fonctionnement + [00:14:15][^8^][8] Organisation de la gouvernance * Pouvoirs de décision, d'exécution, et de contrôle * Adaptation aux besoins de l'association + [00:20:39][^9^][9] Création de collèges au sein du conseil * Droits ou fonctions spécifiques + [00:24:29][^10^][10] Délégations de pouvoir * Transfert de responsabilité pénale * Importance de la précision et de la limitation dans le temps Résumé de la vidéo [00:27:17][^1^][1] - [00:51:33][^2^][2]: La vidéo aborde la structure et la gestion des assemblées générales dans les associations, soulignant l'importance des statuts clairs, des rôles définis et des processus démocratiques.

      Points clés: + [00:27:17][^3^][3] Rôles et pouvoirs * Importance des statuts * Rôles distincts pour chaque organe + [00:27:33][^4^][4] Assemblée générale * Convocation des membres * Non-obligation légale annuelle + [00:30:03][^5^][5] Différences AG ordinaire/extraordinaire * Compétences et délibérations spécifiques * Procédures de nomination et révocation + [00:33:53][^6^][6] Assemblée Générale Extraordinaire * Situations nécessitant une AGE * Conseils pour la révision des statuts + [00:38:01][^7^][7] Processus d'approbation des comptes * Étapes de convocation et documentation * Importance de la régularité des réunions + [00:44:11][^8^][8] Nomination des commissaires aux comptes * Critères et obligations légales * Conséquences de la non-nomination Résumé de la vidéo [00:51:35][^1^][1] - [00:59:06][^2^][2]: Cette partie de la vidéo discute des procédures et des règles relatives aux assemblées générales et au règlement intérieur des associations, y compris la convocation des membres, l'approbation des statuts et la nomination du commissaire aux comptes.

      Points forts: + [00:51:35][^3^][3] Approbation des statuts * Nécessité d'un lien entre statuts, règlement intérieur et approbation collective + [00:52:01][^4^][4] Convocation par mail * Possible si prévu dans les statuts ou le règlement intérieur + [00:52:53][^5^][5] Règlement intérieur * Doit être préparé par le conseil et approuvé en assemblée générale + [00:53:38][^6^][6] Invitation aux assemblées générales * Les membres de l'année précédente doivent être convoqués pour l'assemblée de l'année en cours + [00:55:09][^7^][7] Signature des PV * Les procès-verbaux ne sont signés qu'après approbation par l'organe suivant + [00:56:41][^8^][8] Seuil de 153000 euros * Distinction entre subventions et dons pour la nomination du commissaire aux comptes

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:33:17][^2^][2]: La vidéo présente un webinaire sur les délégations de pouvoir dans le secteur associatif, animé par Émilie Linzl, juriste, et Christian Serpaud, expert-comptable. Ils discutent de l'importance de structurer et sécuriser la répartition des pouvoirs au sein des associations pour garantir leur fonctionnement et pérennité.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction au webinaire * Importance de la structure organisationnelle + [00:02:19][^4^][4] Rôles et pouvoirs dans une association * Distinction des fonctions décisionnelles + [00:10:19][^5^][5] Répartition des fonctions exécutives * Président, trésorier, secrétaire + [00:13:26][^6^][6] Responsabilité des dirigeants * Civile et pénale + [00:21:02][^7^][7] Principes de la délégation de pouvoir * Transfert d'habilitation juridique + [00:27:05][^8^][8] Validité juridique des délégations * Conditions de forme et de fond Résumé vidéo 00:33:21 - 00:56:28: La vidéo aborde la délégation de pouvoir dans les associations, y compris la description des actes délégués, les obligations du délégataire, et les moyens à disposition. Elle explique également la distinction entre la délégation de pouvoir et la délégation de signature, ainsi que les implications juridiques et les bonnes pratiques.

      Points clés: + [00:33:21][^1^][1] Définition de la délégation * Description des actes et missions déléguées + [00:34:27][^2^][2] Conditions de la délégation * Autorité, capacité et compétences techniques requises + [00:35:10][^3^][3] Exemple de plan pour rédiger une délégation * Identification des parties, objet, conditions, et cadre juridique + [00:37:43][^4^][4] Formes de délégation * Subdélégation, co-délégation, et leurs risques + [00:40:13][^5^][5] Différence entre délégation de pouvoir et de signature * Transfert de pouvoirs vs représentation physique + [00:42:16][^6^][6] Application de la délégation dans les associations * Couverture des activités et fonctions, et importance de la formalisation écrite

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:21:23][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'originalité et l'impact des thèses en psychologie cognitive sur les jeux de société en France, l'importance de la collaboration entre l'industrie et la recherche académique, et les opportunités de financement pour les études sur le jeu.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Originalité de la thèse * Première thèse sur les jeux de société * Impact sur le développement cognitif + [00:02:03][^4^][4] Rôle de l'industrie * Création d'opportunités de recherche * Collaboration sans attentes immédiates + [00:03:57][^5^][5] Importance de la CIFRE * Financement et valorisation académique * Échanges entre industrie et recherche + [00:11:01][^6^][6] Perspectives de carrière * Ouverture vers l'industrie ludique * Collaboration continue avec les entreprises Résumé de la vidéo [00:21:26][^1^][1] - [00:42:49][^2^][2] : La vidéo aborde l'évolution et la perception sociale des jeux de société, leur fréquence et visibilité par rapport aux jeux vidéo, et l'intérêt croissant pour la recherche académique sur les jeux de société.

      Points clés : + [00:21:26][^3^][3] Comparaison sociale des jeux * Jeux vidéo plus présents à l'université * Jeux de société moins pratiqués dans les classes populaires + [00:22:01][^4^][4] Fréquence de jeu chez les adolescents * Norme de jouer beaucoup aux jeux vidéo * Board gamers jouent moins fréquemment + [00:22:24][^5^][5] Augmentation du jeu de société * Croissance chez les enfants et adultes * Potentiel effet générationnel à observer + [00:23:04][^6^][6] Institutionnalisation du jeu de société * Initiatives et recherches académiques en augmentation * Intérêt pour les effets des jeux de société + [00:25:03][^7^][7] Impact du jeu de société sur l'éducation * Utilisation dans les écoles et auprès des personnes âgées * Recherche sur les bénéfices cognitifs et sociaux + [00:31:48][^8^][8] Intégration de la recherche dans l'industrie * Projets CIFRE combinant recherche et applications pratiques * Échanges enrichissants entre académie et entreprise Résumé de la vidéo [00:42:52][^1^][1] - [00:47:24][^2^][2]: La vidéo discute de l'échelle de flow développée pour évaluer l'état optimal de fonctionnement, principalement dans le sport et la musique, et son application potentielle dans l'enseignement.

      Points forts: + [00:42:52][^3^][3] Développement de l'échelle de flow * Permet une évaluation rapide * Complémentaire aux méthodes existantes + [00:43:15][^4^][4] Changement dû au COVID-19 * Impact sur le travail et l'enseignement * Adaptation nécessaire des outils + [00:43:36][^5^][5] Application de l'échelle de flow * Peut s'appliquer à divers domaines * Plus précis que la satisfaction + [00:44:06][^6^][6] Neuf éléments de l'état de flow * Concentration, engagement, plaisir * État de fonctionnement optimal + [00:44:45][^7^][7] État de flow dans l'éducation * Difficile à atteindre en cours * Potentiellement évaluable + [00:46:11][^8^][8] Annonce du Festival International des Jeux * Se tiendra fin février 2024 * Conférences par Gaming Lab

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:58][^2^][2] : La vidéo présente une thèse sur l'effet des jeux de société sur les fonctions cognitives des adolescents à l'adulte. Elle explore les liens entre la pratique des jeux de société et les performances cognitives, l'impact des jeux dynamiques et de réflexion, et l'importance des interactions sociales et de la matérialité des jeux.

      Points forts : + [00:00:08][^3^][3] Introduction du projet de thèse * Effet des jeux de société sur les fonctions cognitives + [00:01:38][^4^][4] Perception publique des jeux de société * Bénéfiques pour l'attention et le raisonnement + [00:02:35][^5^][5] Études sur les jeux vidéo et cognitifs * Manque de preuves expérimentales pour les jeux de société + [00:04:52][^6^][6] Objectifs de la thèse * Tester les effets des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives + [00:07:55][^7^][7] Développement d'un questionnaire * Évaluation de l'état de flow des joueurs + [00:10:25][^8^][8] Lien entre jeux de société et fonctions cognitives * Comparaison avec les jeux vidéo + [00:15:00][^9^][9] Résultats des études * Relations entre pratique des jeux de société et performances cognitives + [00:17:23][^10^][10] Effets d'une partie de jeux de société * Amélioration de l'attention visiospatiale + [00:19:43][^11^][11] Matérialité des jeux de société * Impact sur la fatigue et l'attention après le jeu

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [00:37:55][^2^][2]:

      La vidéo présente une thèse sur l'impact des jeux de société modernes sur les fonctions cognitives. Elle explore les liens entre la pratique des jeux et les compétences d'inhibition et mathématiques, l'effet immédiat sur l'attention visiospatiale, et l'idée d'un continuum entre jeux physiques et digitalisés.

      Points forts: + [00:22:00][^3^][3] Impact sur les fonctions cognitives * Liens observés avec la pratique des jeux * Importance des scores dans différents jeux + [00:23:01][^4^][4] Compétences spécifiques * Inhibition et mathématiques chez jeunes adultes * Amélioration immédiate de l'attention visiospatiale + [00:24:00][^5^][5] Effets des interactions sociales * Bénéfices similaires en jouant seul ou à plusieurs * Les mécaniques ludiques influencent plus que la socialisation + [00:25:02][^6^][6] Classification des mécaniques ludiques * Proposition d'une classification selon les fonctions cognitives * Lien entre profil cognitif et ludique des joueurs

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:40][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'innovation dans l'éducation, organisée par l'INSEP. Les intervenants discutent de l'importance de l'innovation pédagogique et de son intégration dans la formation des enseignants.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation des rencontres de l'innovation + [00:03:33][^4^][4] L'importance de l'innovation * L'innovation alimente la formation et la recherche + [00:07:00][^5^][5] La création d'une communauté * Développer une culture de l'innovation chez les étudiants + [00:09:00][^6^][6] Le service d'innovation pédagogique * Présentation du service et de son rôle + [00:11:43][^7^][7] Les objectifs de l'innovation * Éveiller la créativité et accompagner la création de dispositifs pédagogiques + [00:17:01][^8^][8] Les types d'innovation * Différence entre innovation incrémentale et de rupture

      Résumé vidéo [00:24:44][^1^][1] - [00:49:46][^2^][2]: La vidéo présente une discussion sur l'innovation pédagogique et le rôle du mini-lab dans la création de ressources éducatives. Elle met en lumière l'importance de la collaboration, de la créativité et de l'expérimentation dans le développement de méthodes d'enseignement innovantes.

      Points forts: + [00:24:44][^3^][3] Introduction aux contreparties * Formation requise * Création de dispositifs + [00:26:48][^4^][4] Mission de création de ressources * Développement d'escape games * Réappropriation par les visiteurs + [00:29:48][^5^][5] Bilan des accompagnements * Soutien individuel et en groupe * Projets avec divers partenaires + [00:35:42][^6^][6] Perspectives et enjeux * Capitalisation des productions * Renforcement du lien innovation-recherche

      Résumé de la vidéo 00:49:48 - 01:11:08: La vidéo présente un projet éducatif innovant utilisant le kamishibai, un théâtre de bois japonais, pour encourager l'expression orale des élèves. Le projet intègre la technologie avec des cartes mécaniques et une Raspberry Pi pour créer un mur d'expression interactif sans nécessiter d'ordinateur ou de connexion internet.

      Points forts: + [00:49:48][^1^][1] Introduction du kamishibai * Théâtre de bois pour l'expression * Collaboration avec le mini Lab + [00:53:00][^2^][2] Application en mathématiques * Utilisation d'un escape game pédagogique * Amélioration de l'engagement des étudiants + [00:57:00][^3^][3] Avantages du module * Motivation et implication accrues * Développement de compétences diverses + [01:07:23][^4^][4] Escape game en mathématiques * Facilité de mise en œuvre * Changement d'attitude des étudiants

      Résumé de la vidéo [01:11:10][^1^][1] - [01:34:07][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une table ronde sur l'innovation pédagogique, abordant des sujets tels que la création d'un escape game éducatif, les défis de l'innovation, et l'importance de l'adaptation et de la réflexion dans l'enseignement.

      Points forts: + [01:11:10][^3^][3] L'escape game éducatif * Discussion sur la conception et l'adaptabilité + [01:11:43][^4^][4] Défis de l'innovation * Accepter l'inconnu et gérer l'imprévu + [01:12:23][^5^][5] Importance de l'adaptation * Réflexion sur l'usage du numérique en éducation + [01:18:26][^6^][6] Réflexions finales * Contributions au domaine de l'éducation et remerciements

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:24:52][^2^][2]:

      Cette vidéo discute des dangers de la pensée positive et de la loi de l'attraction, en soulignant l'importance de la pensée critique et de la métacognition. L'oratrice, créatrice du podcast "Méthodes Chocs", partage son expérience personnelle et ses recherches sur le sujet.

      Points forts: + [00:00:15][^3^][3] Les dangers de la pensée positive * Critique de la pensée positive + [00:04:03][^4^][4] La loi de l'attraction * Explication et critique + [00:09:41][^5^][5] Responsabilité personnelle * Impact de la pensée positive sur la perception de la responsabilité + [00:13:27][^6^][6] Psychologie positive vs pensée positive * Distinction entre les deux concepts + [00:18:25][^7^][7] Application de la pensée positive * Techniques et affirmations + [00:23:55][^8^][8] Formuler une demande à l'univers * La bonne manière de demander selon la croyance Résumé de la vidéo [00:24:54][^1^][1] - [00:51:07][^2^][2]: La vidéo aborde la pensée positive et ses implications, y compris les croyances et pratiques associées, ainsi que les critiques et les limites potentielles de cette approche.

      Points forts: + [00:24:54][^3^][3] La pensée positive * Importance de l'attitude * Influence sur le succès + [00:26:33][^4^][4] Confrontation des énergies * Gestion des énergies négatives * Protection et éloignement + [00:29:55][^5^][5] Entités et influences * Variété d'entités spirituelles * Impact sur la progression + [00:38:01][^6^][6] Critique de la pensée positive * Simplification du monde * Risques de la croyance + [00:44:03][^7^][7] Conséquences négatives * Vision simpliste et erronée * Culpabilisation et dépression + [00:50:30][^8^][8] Limites de la réflexion * Rejet de la pensée critique * Retards de connaissance Résumé de la vidéo [00:51:09][^1^][1] - [01:17:52][^2^][2]:

      Cette vidéo aborde la pensée positive et ses effets, en particulier dans le contexte de la maladie et du développement personnel. Elle examine les limites de la pensée positive et les dangers potentiels de son application sans tenir compte de la réalité.

      Points clés: + [00:51:09][^3^][3] La nécessité d'action * Importance de traiter les maladies sérieusement * Risques des décisions impulsives basées sur l'intuition + [00:53:00][^4^][4] Les conséquences de la pensée positive * Risques de négliger un traitement médical approprié * Influence de la pensée positive sur la vie personnelle et professionnelle + [00:57:05][^5^][5] Critiques de la loi de l'attraction * Remise en question de l'efficacité de la pensée positive * Proposition de solutions alternatives et critiques constructives + [01:07:02][^6^][6] Les affirmations et leur impact * Étude montrant l'effet négatif des affirmations sur ceux qui en ont le plus besoin * Importance de reconnaître les limites de la pensée positive pour le bien-être mental

      Résumé de la vidéo [01:17:55][^1^][1] - [01:49:13][^2^][2]: La vidéo aborde les dangers de la pensée positive et du développement personnel, en mettant en lumière les risques de dérives sectaires et l'importance de rester ancré dans la réalité.

      Points forts: + [01:17:55][^3^][3] Dangers de la pensée positive * Risque d'endoctrinement * Perte d'argent et de temps + [01:19:22][^4^][4] Recherche de solutions réalistes * Méfiance envers les solutions faciles * Importance de l'anticipation + [01:20:24][^5^][5] Rapport à l'échec et au jugement * Quête spirituelle et guides * Risque d'emprise mentale + [01:27:04][^6^][6] Rêverie vs action * Rêves démobilisateurs * Nécessité d'agir concrètement + [01:29:28][^7^][7] Contraste mental et intentions * Visualisation des obstacles * Planification face aux défis + [01:36:01][^8^][8] Rationalité et émotions * Pas d'opposition entre les deux * Vision réaliste de la vie

      Résumé de la vidéo [01:49:15][^1^][1] - [02:15:30][^2^][2]:

      La partie 5 de la vidéo aborde les croyances et pratiques du mouvement New Age, y compris les idées sur les enfants indigo et cristal, et la quête spirituelle personnelle. L'orateur partage son expérience personnelle et ses doutes sur ces croyances.

      Points forts: + [01:49:15][^3^][3] Définition du New Age * Pas une secte, mais un ensemble d'idées * Possibilité de dérives sectaires + [01:51:16][^4^][4] Sortie des croyances New Age * Questionnement personnel et recherche de vérité * Influence d'autres personnes et de leurs expériences + [01:56:04][^5^][5] Experts et New Age * Certains scientifiques soutiennent des idées New Age * Importance de distinguer science et croyance personnelle + [02:01:14][^6^][6] Auto-identification comme enfant indigo * Pas de hiérarchie, auto-proclamation * Critères vagues et larges + [02:09:22][^7^][7] Quête spirituelle * Recherche de sens et de vérité * Pas nécessairement liée à l'élévation spirituelle Résumé de la vidéo [02:15:33][^1^][1] - [02:16:48][^2^][2]: La partie 6 de la vidéo aborde les motivations personnelles pour améliorer des habitudes, comme courir pour le bien-être ou changer l'image perçue par ses enfants. Elle souligne l'importance de transformer l'intention en action. De plus, elle traite de la difficulté de quitter une croyance et les conséquences, comme la perte d'amis, qui peuvent en découler.

      Points forts: + [02:15:33][^3^][3] Motivations personnelles * Courir pour le bien-être * Changer l'image auprès des enfants + [02:15:49][^4^][4] Intention et action * Transformer l'intention en action + [02:16:37][^5^][5] Quitter une croyance * Difficulté et perte d'amis

    1. Résumé de la vidéo [00:00:48][^1^][1] - [00:25:34][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'évaluation des élèves et la lutte contre l'injustice sociale dans le système éducatif. Le conférencier, un chercheur spécialisé, discute de la "constante macabre" dans l'évaluation et propose une alternative pour améliorer l'équité et la motivation des élèves.

      Points forts: + [00:01:11][^3^][3] Introduction du sujet * Importance de l'évaluation juste * Impact social de l'évaluation + [00:04:05][^4^][4] Recherche en éducation * Carrière en mathématiques et didactique * Focus sur l'enseignement + [00:05:12][^5^][5] Évaluation par contrat de confiance * Présentation du concept * Invitation à un colloque + [00:07:15][^6^][6] Phénomène de constante macabre * Explication et conséquences * Nécessité de changement + [00:17:10][^7^][7] Impact sur les élèves défavorisés * Effet sur l'échec scolaire * Importance de l'équité + [00:24:27][^8^][8] Critique de la moyenne comme évaluation * Remise en question des pratiques * Appel à une réforme éducative Résumé de la vidéo [00:25:36][^1^][1] - [00:49:19][^2^][2]:

      La vidéo aborde la perception de l'éducation en France, les changements dans les priorités éducatives et les méthodes d'évaluation. L'orateur discute des idées fausses sur le déclin du niveau éducatif et souligne l'importance de l'évolution des compétences enseignées.

      Points forts: + [00:25:36][^3^][3] Perception de l'éducation * Différences culturelles dans la compréhension des expressions * Malentendus sur la signification de "avoir la moyenne" + [00:26:11][^4^][4] Changements dans l'éducation * Évolution des priorités, comme l'informatique sur l'orthographe * Importance de discuter des priorités éducatives + [00:29:01][^5^][5] Méthodes d'évaluation * Critique des notes négatives et de la constante macabre * Impact des mauvaises notes sur la confiance en soi des élèves + [00:37:59][^6^][6] Culture de l'évaluation * La constante macabre n'est pas un problème de notation mais de culture * Nécessité de récompenser le travail et d'éviter le découragement Résumé de la vidéo [00:49:21][^1^][1] - [01:13:43][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des défis du système éducatif français, en particulier l'échec scolaire, la pression des notes et la constante macabre, qui est la distribution forcée des notes entraînant un sentiment d'échec chez les élèves.

      Points forts: + [00:49:21][^3^][3] Système éducatif * Défis et nécessité d'amélioration + [00:50:01][^4^][4] Échec scolaire * Impact sur les élèves et les enseignants + [00:51:03][^5^][5] Redoublement * Questionnement sur son efficacité + [00:52:01][^6^][6] Bien-être des élèves * Enquêtes sur le bonheur à l'école + [00:53:01][^7^][7] Pression des notes * Conséquences sur le bonheur des élèves + [00:57:02][^8^][8] Cours particuliers * Augmentation et implications + [01:01:02][^9^][9] Baccalauréat * Discussion sur le contrôle continu et les sujets d'examen + [01:02:00][^10^][10] Désintérêt pour les sciences * Utilisation des maths comme outil de sélection + [01:03:15][^11^][11] Formation vs Sélection * Critique par Hubert Curien + [01:06:10][^12^][12] Confusion dans l'évaluation * Différence entre apprentissage et évaluation Résumé de la vidéo 01:13:46 - 01:31:13: La vidéo traite de l'évaluation des élèves et de la difficulté des problèmes en fonction de leur familiarité avec le sujet. Elle aborde la capacité des élèves à résoudre des problèmes nouveaux en temps limité et la différence entre les élèves qui réussissent à intégrer de grandes quantités d'informations et ceux qui ne le font pas.

      Points forts: + [01:14:00][^1^][1] Difficulté des questions * Basée sur la familiarité * Importance de la distance didactique + [01:15:01][^2^][2] Expérience personnelle * 18 000 élèves interrogés * Observations sur la résolution de problèmes + [01:16:02][^3^][3] Réussite des élèves * Mémorisation et compréhension des annales * Capacité à faire des connexions + [01:17:01][^4^][4] La question cadeau * Non posée si réponse évidente pour tous * Différence avec le système américain + [01:19:44][^5^][5] Correction des copies * Tâche fastidieuse pour les enseignants * Importance de l'évaluation pédagogique + [01:22:01][^6^][6] Conseils pour les contrôles * Sujets qui se corrigent rapidement * Éviter les sujets trop longs et difficiles

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:26:09][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur le bien-être des adolescents et le rôle des parents. Julie Rolling, intervenante, discute des défis psychologiques de l'adolescence, de l'importance du soutien social et de la nécessité d'une approche systémique pour aborder la santé mentale des jeunes.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil et contexte de la conférence + [00:01:14][^4^][4] Rôle de l'UNAFAM * Importance de l'association dans la santé mentale + [00:06:29][^5^][5] Présentation de Julie Rolling * Expérience clinique et focus sur les adolescents + [00:09:46][^6^][6] Enjeux de l'adolescence * Défis psychologiques et sociaux rencontrés par les jeunes + [00:12:09][^7^][7] Complexité de l'adolescence * Différentes théories et modèles pour comprendre cette période + [00:19:01][^8^][8] Mutation et crise de l'adolescence * Impact des changements physiques et émotionnels sur les jeunes + [00:22:03][^9^][9] Sensibilité des adolescents * Réceptivité aux influences extérieures et à l'environnement + [00:26:09][^10^][10] Exigences scolaires * L'importance de l'éducation dans le développement des adolescents Résumé de la vidéo [00:26:12][^1^][1] - [00:51:34][^2^][2]: Julie Rolling discute des défis de l'adolescence et du rôle des parents dans le soutien à l'autonomie et à l'identité des adolescents. Elle aborde l'importance des groupes d'amis, les figures d'identification, et les rites de passage, tout en soulignant les changements dans les structures familiales et les impacts de la mondialisation.

      Points forts: + [00:26:12][^3^][3] Dépendance et autonomie * Lutte entre l'autonomie et la dépendance * Importance du groupe d'amis + [00:29:36][^4^][4] Figures identificatoires * Influence des adultes sur l'identité des ados * Opposition et identification + [00:33:01][^5^][5] Fin de l'adolescence * Définition floue de la fin de l'adolescence * Impact des structures familiales + [00:39:04][^6^][6] Éducation et société actuelle * Complexité de l'éducation dans le contexte moderne * Absence de consensus sociétal sur l'éducation + [00:49:00][^7^][7] Impact du COVID-19 * Effets psychologiques sur les adolescents * Adaptation et résilience des jeunes Résumé de la vidéo [00:51:36][^1^][1] - [01:15:50][^2^][2]: La vidéo aborde les défis psychologiques et sociaux auxquels les adolescents sont confrontés, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Elle met en lumière l'importance de l'accès à Internet, les effets des écrans sur le sommeil et la santé mentale, et les problèmes scolaires comme la phobie scolaire et le harcèlement.

      Points forts: + [00:51:36][^3^][3] Impact du COVID-19 * Les adolescents exemplaires malgré les défis + [00:52:38][^4^][4] Étude sur les adolescents * Difficultés accrues sans Internet ou dans des conditions sociales difficiles + [00:53:29][^5^][5] Besoin de contact physique * Importance de la présence physique malgré l'ère numérique + [00:55:11][^6^][6] Effets physiologiques des écrans * Influence sur le sommeil et la santé mentale des jeunes + [01:07:01][^7^][7] Paradoxe de l'éducation * Exigences scolaires élevées pendant une période psycho-affective complexe + [01:10:03][^8^][8] Phobie scolaire et harcèlement * Diverses raisons derrière l'absentéisme et l'importance de l'attention au harcèlement Résumé vidéo 01:15:53 - 01:41:21 : Julie Rolling discute des défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les tentatives de suicide. Elle souligne l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour soutenir les adolescents en crise.

      Points forts : + [01:15:53][^1^][1] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents et de l'école * Importance de la réaction des victimes + [01:17:30][^2^][2] Révélation du harcèlement * Difficulté pour les victimes de parler * Création d'un environnement sûr + [01:19:01][^3^][3] Tentatives de suicide * Souhait d'arrêter la souffrance, pas de mourir * Importance de la détection précoce par les adultes + [01:22:02][^4^][4] Idées reçues sur le suicide * Importance de la communication ouverte avec les adolescents * L'inquiétude des parents est une preuve d'amour + [01:25:02][^5^][5] Soutien aux parents * Gestion de la culpabilité et de l'anxiété * Nécessité de thérapies familiales + [01:33:44][^6^][6] Cadre et punition * Équilibre entre discussion et affirmation de l'autorité parentale * L'affirmation claire des règles est bénéfique pour les adolescents Résumé de la vidéo [01:15:53][^1^][1] - [01:41:21][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les défis auxquels les adolescents sont confrontés, notamment le harcèlement en ligne et les risques suicidaires. Julie Rolling discute des moyens de soutenir les adolescents en crise, en soulignant l'importance de l'implication des parents et des professionnels pour créer un environnement sécurisant et pour aider les adolescents à retrouver confiance en eux.

      Points forts: + [01:15:53][^3^][3] Harcèlement en ligne * Nécessité d'action au-delà des parents * Trois conditions du harcèlement + [01:17:18][^4^][4] Pouvoir des jeunes harcelés * Ils ont un pouvoir de réponse * Importance de l'accompagnement + [01:18:36][^5^][5] Vulnérabilité à l'adolescence * Période d'angoisses et de vulnérabilité * Difficulté à voir des solutions + [01:19:01][^6^][6] Tentatives de suicide * Souhait de faire taire la souffrance * Importance de la détection et du soutien + [01:25:08][^7^][7] Rôle des parents * Gérer la culpabilité et l'inquiétude * Importance du soutien continu + [01:30:22][^8^][8] Rencontre avec les adolescents * Établir un lien de qualité * Utiliser le cadre thérapeutique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:22][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un webinaire sur l'éducation ouverte et les ressources éducatives libres, organisé par le réseau des leaders en ressources éducatives libres et l'Université de Montréal. Il aborde l'importance de l'accès libre à l'éducation, les politiques de soutien, et les pratiques inspirantes dans le domaine.

      Points forts: + [00:00:20][^3^][3] Introduction au webinaire * Présentation par Marie des Martels * Reconnaissance territoriale + [00:04:01][^4^][4] Contexte du projet * Soutien de l'UNESCO et objectifs de développement durable * Retard des universités québécoises en ressources éducatives libres + [00:14:06][^5^][5] Soutien du ministère * Importance de l'intégration du numérique en enseignement supérieur * Initiatives pour la formation à distance et les ressources éducatives + [00:16:30][^6^][6] Principes de l'éducation ouverte * Élimination des barrières et favorisation de l'inclusion * Utilisation des licences libres et partage des connaissances + [00:26:02][^7^][7] Licences Creative Commons * Explication des licences et des 5 permissions de "royal" * Recommandation de l'UNESCO pour les ressources éducatives libres Résumé de la vidéo [00:27:25][^1^][1] - [00:50:12][^2^][2]: La vidéo présente des témoignages d'éducateurs et de professionnels sur l'importance des ressources éducatives libres (REL) et l'éducation ouverte. Ils partagent leurs expériences et projets visant à promouvoir l'accès libre et la collaboration dans le domaine éducatif.

      Points forts: + [00:27:25][^3^][3] Collaboration éducative * Importance de la co-création * Partage des connaissances + [00:28:05][^4^][4] Projet étudiant * Bourses pour création de REL * Valorisation des productions étudiantes + [00:29:30][^5^][5] Fabrique REAL et réseau des leaders * Projets pour l'éducation ouverte * Financement par le ministère + [00:33:46][^6^][6] Wikipédia et éducation * Potentiel pédagogique * Importance pour les étudiants + [00:37:47][^7^][7] Site web de ressources libres * Engagement moral envers les étudiants * Matériel pédagogique gratuit + [00:48:07][^8^][8] Vision de l'éducation ouverte * Éducation accessible à tous * Partage global des ressources éducatives Résumé de la vidéo 00:50:15 - 01:15:24: La vidéo présente une discussion sur l'éducation ouverte et l'importance de rendre l'apprentissage accessible à tous. Les participants partagent leurs perspectives sur la co-création, l'interdépendance des acteurs éducatifs, et l'importance de l'engagement individuel pour faire avancer l'éducation ouverte.

      Points forts: + [00:50:15][^1^][1] L'appel à l'action collective * Importance de l'éducation comme priorité + [00:52:03][^2^][2] Passion pour l'éducation ouverte * Conviction et engagement partagés + [00:54:02][^3^][3] Lien entre éducation et recherche * Nécessité d'une approche intégrée + [00:55:04][^4^][4] Motivation et interdépendance * Rôle clé des différentes parties prenantes + [00:56:49][^5^][5] Les étudiants comme acteurs clés * Créateurs et consommateurs de ressources éducatives + [01:03:48][^6^][6] Le domaine public comme ressource * Potentiel négligé pour l'éducation Résumé de la vidéo [01:15:26][^1^][1] - [01:16:55][^2^][2]:

      La partie 4 de la vidéo aborde l'éducation ouverte, les obstacles systémiques à l'éducation, et l'importance de l'inclusion des étudiants et des groupes marginalisés. Elle souligne l'alignement avec les recommandations de l'UNESCO de 2019.

      Points forts: + [01:15:26][^3^][3] Éducation ouverte * Réflexion sur les obstacles * Développement impliquant les étudiants + [01:15:52][^4^][4] Groupes marginalisés * Préoccupation pour l'inclusion * Perspective intentionnelle sur la diversité + [01:16:13][^5^][5] Recommandations de l'UNESCO * Alignement avec les recommandations de 2019 * Discussion sur l'engagement et la production du webinaire

    1. Résumé de la vidéo [00:00:08][^1^][1] - [00:17:08][^2^][2]: La vidéo aborde la démystification du Trouble Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH), en expliquant les symptômes, les idées reçues, et la neurobiologie sous-jacente.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Symptômes du TDAH * Triade de l'inattention, impulsivité, hyperactivité + [00:02:34][^4^][4] Mythes et réalités * Correction des idées fausses sur le TDAH + [00:05:42][^5^][5] Neurobiologie du TDAH * Dysfonctionnement du cortex préfrontal et problèmes de régulation de la dopamine + [00:10:16][^6^][6] Gestion du TDAH * Importance de la détection précoce et de l'approche globale + [00:14:46][^7^][7] Diagnostic du TDAH * Critères diagnostiques et différenciation d'autres troubles + [00:17:08][^8^][8] Traitement médicamenteux * Explication du fonctionnement des médicaments et déconstruction des mythes associés Résumé de la vidéo [00:19:50][^1^][1] - [00:21:40][^2^][2]:

      La partie 2 de la vidéo aborde l'utilisation du méthylphénidate pour traiter le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), soulignant qu'il n'entraîne ni accoutumance ni dépendance, et qu'il aide à compenser les symptômes durant la journée.

      Points clés: + [00:19:50][^3^][3] Absence d'accoutumance * Pas d'augmentation de dose nécessaire + [00:20:02][^4^][4] Usage sécurisé * Prescription médicale adaptée + [00:20:14][^5^][5] Ajustement de dose * Basé sur le poids de l'enfant + [00:20:38][^6^][6] Traitement journalier * Compense les symptômes du TDAH + [00:21:02][^7^][7] Nom inapproprié du trouble * Devrait être décrit différemment

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [03:13:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la troisième conférence du cycle sur l'école inclusive organisé par l'académie de Besançon et l'ARS de Bourgogne Franche-Comté. Elle présente les travaux de Greta PelGrimsdottir, professeure en sciences de l'éducation à l'université de Genève, sur les approches de l'éducation inclusive et les besoins éducatifs particuliers.

      Points forts : + [00:20:27][^3^][3] Introduction de la conférence par Marie-Thérèse Besson, IA-IPR ASH * Présentation des partenaires et des conférences précédentes * Remerciements à Greta PelGrimsdottir pour sa venue * Passage de la parole à Julien Roche, conseiller technique de la rectrice + [00:23:08][^4^][4] Présentation du cycle de conférences par Julien Roche * Rappel des interventions d'Hervé Benoît et de Serge Thomazet * Positionnement du cycle dans le cadre de la stratégie nationale pour l'école inclusive * Passage de la parole à Nathalie Monnaie, représentante de l'INSPE + [00:24:06][^5^][5] Présentation de la formation à l'école inclusive par Nathalie Monnaie * Présentation du master ingénierie et recherche en éducation pour les enseignants spécialisés * Présentation du module de formation école inclusive pour les enseignants du premier et du second degré * Importance de la formation continue et du cycle de conférences + [00:27:57][^6^][6] Conférence de Greta PelGrimsdottir sur les approches de l'éducation inclusive * Présentation de son parcours et de son équipe de recherche * Analyse des différentes approches de l'éducation inclusive selon les postulats, les objectifs, les acteurs et les dispositifs * Proposition d'une approche située et contextualisée de l'éducation inclusive * Présentation des besoins éducatifs particuliers comme des besoins situés en contexte d'apprentissage * Illustration de l'analyse des besoins éducatifs particuliers à partir d'exemples concrets * Discussion sur les implications pour la formation et l'accompagnement des enseignants + [02:31:49][^7^][7] Questions-réponses avec le public * Échanges sur les difficultés, les enjeux et les perspectives de l'école inclusive * Réponses de Greta PelGrimsdottir aux questions des participants * Conclusion et remerciements par Marie-Thérèse Besson

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:46][^2^][2]: La vidéo présente une session de webinaire organisée par Solidatech, où l'équipe de Cyber Forgo discute de l'intelligence artificielle (IA) et de son utilisation par les associations. Elodie de Solidatech introduit le webinaire et explique les aspects pratiques, suivie par une présentation de Solidatech et ses services pour les associations. L'équipe de Cyber Forgo partage ensuite des exemples d'utilisation de l'IA générative et des conseils pour son utilisation sécurisée et efficace.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction et objectifs du webinaire * Présentation par Elodie de Solidatech * Discussion sur l'IA par Cyber Forgo + [00:02:15][^4^][4] Présentation de Solidatech * Services numériques pour associations * Histoire et mission de Solidatech + [00:06:19][^5^][5] Exemples d'utilisation de l'IA générative * Utilité de l'IA pour les associations * Conseils pour une utilisation responsable + [00:09:35][^6^][6] Risques et précautions d'usage de l'IA * Importance de la sécurité et de l'éthique * Astuces pour éviter les pièges de l'IA Résumé de la vidéo [00:22:48][^1^][1] - [00:49:22][^2^][2]: La vidéo présente l'association Data for Good qui soutient des projets technologiques à impact social. Elle met en lumière l'utilisation de l'IA pour extraire des données, analyser des images et accélérer le développement technique avec des ressources limitées.

      Points forts: + [00:22:48][^3^][3] Structure de Data for Good * Saisons de projets tech * Recrutement envisagé + [00:24:56][^4^][4] Extraction de données non structurées * Observatoire sur l'évasion fiscale + [00:25:09][^5^][5] Analyse d'image * Projets environnementaux * Détection d'incendies et pollution plastique + [00:25:35][^6^][6] Développements techniques complexes * Projets ambitieux avec petites équipes + [00:30:50][^7^][7] Projet Carbon Bombs * Visualisation de mégaprojets fossiles + [00:32:16][^8^][8] Risques de l'IA générative * Biais, fausses informations, fuites de données + [00:38:23][^9^][9] Conseils pour utiliser l'IA générative * Écrire des requêtes claires * Ne pas divulguer d'informations personnelles * Vérifier les réponses obtenues Résumé de la vidéo 00:49:23 - 01:04:05 : La vidéo aborde l'écriture de prompts, la confidentialité des données avec les outils génératifs, et l'utilisation de l'IA dans les associations. Elle souligne l'importance de la transparence et de la sécurité des données.

      Points clés : + [00:49:23][^1^][1] Écriture de prompts * Conseils pour construire des requêtes + [00:50:09][^2^][2] Applications pour prompts * Utiliser des applis pour créer des requêtes + [00:51:13][^3^][3] Conseils sur les requêtes * Créer ses propres requêtes pour mieux comprendre l'outil + [00:52:01][^4^][4] Sécurité des données * Risques liés à l'utilisation des outils génératifs + [00:54:06][^5^][5] Confidentialité et IA * Prudence avec les informations personnelles + [00:57:18][^6^][6] IA pour FAQ * Réflexion sur l'utilisation de l'IA pour améliorer les FAQ

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:22:34][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech et Contournement, deux programmes de solidarité numérique qui aident les associations à renforcer leur impact grâce au numérique. Le webinaire présente les concepts et les outils du no code, c'est-à-dire la possibilité de créer des sites web, des applications, des outils internes et des automatisations sans avoir besoin de coder. Le webinaire explique les avantages du no code pour les associations, les différents types d'outils disponibles, les bonnes pratiques à adopter, et propose des démonstrations concrètes de création de projets no code.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Programme de solidarité numérique créé en 2008 * Facilite l'accès au numérique financièrement et accompagne aux usages * Propose des logiciels à tarif réduit, du matériel reconditionné, des ressources, des webinaires et des formations + [00:04:53][^4^][4] Présentation de Contournement * Programme de solidarité numérique créé en 2017 * Aide les associations à créer des sites, des applis et des automatisations sans coder * Propose des vidéos, des podcasts, des formations en ligne et des offres solidaires + [00:08:10][^5^][5] Introduction au no code * No code = créer des projets numériques visuellement sans écrire de code * Avantages : gain de temps, d'argent, d'autonomie, de créativité * Inconvénients : dépendance aux éditeurs, limites techniques, besoin de se former + [00:14:29][^6^][6] Panorama des outils no code * Différents types d'outils selon les besoins : site web, appli mobile, outil interne, automatisation, etc. * Différents niveaux d'accessibilité selon les compétences : débutant, confirmé, avancé * Exemples d'outils : Dorik, Webflow, Bubble, Glide, Zapier, Airtable, Notion, etc. + [00:20:10][^7^][7] Démonstration de Zapier * Zapier = outil no code qui permet d'interconnecter des outils entre eux pour automatiser des tâches * Exemple : automatiser le traitement des candidatures à une formation * Explication pas à pas de la création d'un zap (automatisation) + [00:29:00][^8^][8] Démonstration de Softr * Softr = outil no code qui permet de créer des sites web et des applis à partir de bases de données Airtable * Exemple : créer un site de recrutement pour les métiers du no code * Explication pas à pas de la création d'un site avec Softr + [00:36:38][^9^][9] Bonnes pratiques du no code * Commencer par définir son besoin et son objectif * Choisir l'outil le plus adapté à son projet * Se former et se documenter sur l'outil choisi * Tester et itérer son projet * Se faire accompagner par des experts si besoin + [00:39:34][^10^][10] Questions-Réponses * Réponses aux questions des participants sur le no code, les outils, la sécurité, le rgpd, etc. * Présentation d'un bon d'achat de 80 euros valable un mois sur les formations de Contournement * Conclusion et remerciements

    1. "ADAPTER L'ÉLÈVE À L'ÉCOLE PLUTÔT QU'ADAPTER L'ÉCOLE À L'ÉLÈVE : AUX RACINES HISTORIQUES D'UN LONG MALENTENDU PAR YANN FORESTIER Mise en ligne : 27 août 2023 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Intervenant : Yann Forestier, docteur en histoire, agrégé d'histoire, chargé de cours aux universités de Rennes 2 et Caen)

    1. INCLUSIVE : RÉSISTANCE, OBSTACLES ET LEVIERS TELS QU'ILS LES VOIENT ET LES VIVENT. Réalisation : 9 juillet 2019 - Mise en ligne : 9 juillet 2019 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Les élèves présentant des difficultés comportementales (PDC) représentent ceux dont l'inclusion soulève le plus de réticences et de réserves.Ils sont souvent perçus comme les plus difficiles à gérer et à maintenir en classe ordinaire où ils sont moins susceptibles d'être accueillis positivement et plus souvent exclus que les autres élèves à besoin éducatifs particuliers. Considérés comme les seuls exclus de l'inclusion, les élèves PDC ont tendance à vivre des expériences négatives à l'école. Rarement écoutée, leur voix représente une sources d'informations essentielle pour relever les défis de l'école inclusive. Cette communication vise à présenter des résistances, des obstacles et des leviers tels tels qu'ils sont vus et vécus par les élèves PDC et à souligner un certain nombre de paradoxes étonnants.

    1. UNIVERSITÉ D'ÉTÉ 2019 - CONFÉRENCE DE CLÔTURE - COMMENT RÉGULER EFFICACEMENT LES COMPORTEMENTS PERTURBATEURS ? PAR FRANCK RAMUS, DIRECTEUR DE RECHERCHE AU CNRS, PROFESSEUR ATTACHÉ À L'ENS ET MEMBRE DU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L’ÉDUCATION NATIONALE Réalisation : 10 juillet 2019 - Mise en ligne : 10 juillet 2019 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif Conférence de clôture - Comment réguler efficacement les comportements perturbateurs ?

      par Franck Ramus, directeur de recherche au CNRS, professeur attaché à l’École normale supérieure et membre du Conseil scientifique de l’Éducation nationale

      • Présentation par José Puig 01'06"
      • Introduction 04'32" Comprendre les bases du comportement 11'18"
      • Repenser le rôle des récompenses et des punitions 09'43"
      • Comment modifier un comportement perturbateur ? 08'30"
      • Le pouvoir des récompenses 20'45"
      • L'art difficile de l'extinction 04'59"
      • Les punitions : quoi, quand, pourquoi et comment ? 11'47"
      • Considérations éthiques et institutionnelles 03'29"
    1. 03 - LES EXCLUSIONS TEMPORAIRES DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES (CERSE2015) Réalisation : 2 décembre 2015 - Mise en ligne : 2 décembre 2015 document 1 document 2 document 3 niveau 1 niveau 2 niveau 3 Descriptif "L'enfant en situation d'urgence : Représentations croisées des enfants, des familles et des professionnels"

      Benjamin MOIGNARD Maître de conférence, Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales (LIRTES), Université Paris Est Créteil, directeur de l’Observatoire Universitaire International Éducation et Prévention (OUIEP) Les exclusions temporaires des établissements scolaires Comment l’école et ses partenaires prennent-ils en charge les élèves temporairement exclus, désignés comme élèves perturbateurs ? Nous comparerons le traitement parfois routinier que les acteurs éducatifs font de cette sanction appliquée de plus en plus fréquemment, avec la manière dont ces exclusions sont vécues par les premiers intéressés et leur famille. Peut-on qualifier ces procédures de mesures d’urgence ? Quels sont les points de vue des acteurs impliqués et quelles sont leurs réactions face à la détresse que provoquent ces exclusions dans certaines familles ?

      Voici un résumé structuré de la conférence avec les horodatages correspondants :

      • Introduction et contexte [00'00'09 - 00'07'57] Benjamin Moignard présente le contexte de ses recherches sur les inégalités sociales et scolaires, l'importance des processus de scolarisation et de socialisation, et l'impact des territoires sensibles sur ces processus.

      • Problématiques de recherche [00'07'58 - 00'13'16] Il aborde les questions de gestion des désordres dans les institutions éducatives, la désignation des enfants en difficulté, les politiques publiques de prévention et les évaluations des programmes contre la violence à l'école.

      • Recompositions des espaces éducatifs [00'13'17 - 00'20'48] Moignard discute de la recomposition des espaces scolaires et éducatifs dans les démocraties modernes, l'affirmation de l'échelon local dans les politiques éducatives et la mobilisation d'acteurs pluriels.

      • Nouvelles problématiques éducatives [00'20'49 - 00'27'53]¹[1] Il examine les nouvelles problématiques éducatives comme la violence à l'école, le décrochage scolaire et les discriminations, et comment elles sont devenues des objets de mobilisation partagée.

      • Dispositifs spécifiques d'intervention [00'27'54 - 00'30'52] La conférence se termine par une discussion sur l'émergence de dispositifs spécifiques d'intervention répondant à des besoins locaux et ciblant des publics particuliers.

      Cette structure offre un aperçu des thèmes principaux abordés lors de la conférence et permet de naviguer facilement à travers les différents segments en fonction des horodatages.

      Voici un résumé des points clés de la conférence entre 30:00 et 2:22:20, avec les titres pour chaque partie selon la transcription horodatée :

      • Recomposition des Espaces Éducatifs (30:00-33:33) Benjamin Moignard discute de la recomposition des espaces scolaires et éducatifs, soulignant l'entremêlement croissant des institutions éducatives, sociales et culturelles.

      • Nouvelles Problématiques Éducatives (33:33-1:13:16) Il aborde les nouvelles problématiques éducatives comme la violence à l'école et le décrochage scolaire, et comment elles sont devenues des objets de mobilisation partagée.

      • Dispositifs d'Intervention (1:13:16-1:27:56) La présentation se concentre sur les dispositifs d'intervention éducatifs et sociaux, leur émergence et leur importance croissante dans la prise en charge des jeunes.

      • Exclusions Temporaires (1:27:56-2:22:20) Moignard utilise les exclusions temporaires comme un révélateur des tensions à l'école et pour réinterroger le caractère d'urgence dans les interventions éducatives¹[1].

      Ces points offrent un aperçu des discussions approfondies sur les défis et les évolutions dans le domaine de l'éducation.

    1. Après un premier webinaire consacré à la santé mentale des enfants et des jeunes, la FCPE a organisé le 20 avril dernier, de 18h à 20h, le deuxième volet de son colloque annuel consacré au bien-être. Deux intervenants ont accepté de répondre à l’invitation de la FCPE pour échanger sur la place des parents à l’école. Jean-Louis Auduc est agrégé d’histoire, spécialiste des sciences de l’éducation. Il a été notamment directeur-adjoint de l'IUFM de Créteil, où il a mis en place des formations sur les relations parents-enseignants. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur cette question, ainsi que sur le fonctionnement du système éducatif. Jérémie Fontanieu est enseignant de sciences économiques et sociales. Dans son ouvrage L’école de la réconciliation, paru en 2022, il témoigne de son expérience en lycée, à Drancy, où grâce notamment à un dialogue constant avec les parents d’élèves, il a pu grandement améliorer la réussite et la confiance en soi de ses élèves.

    1. Les premiers pas à l’école (2 à 6 ans) - Agnès Florin

      [00'00'13] Cette conférence prend place dans un cycle. [00'00'17] Qui s'appelle des premiers apprentissages aux savoirs scolaires. Peut-être que certains d'entre vous ont entendu [00'00'23] La conférence de roger lécuyer, le sept octobre, sur les premiers apprentissages chez le bébé. Et donc, moi, j'arrive pour parler des plus grands. [00'00'36] Les deux à six ans, et ça s'appelle les premiers pas à l'école. [00'00'43] Je vais vous parler du développement des enfants de deux à six ans et du rôle de l'école maternelle. [00'00'49] Dans ce développement. [00'00'52] Alors, quelques mots de présentation. On m'a dit de me présenter. [00'00'56] Donc, euh, vous savez que je suis nièce laura. [00'00'59] Je suis professeur émérite. [00'01'02] De psychologie de l'enfant et de l'éducation à l'université de nantes, j'avais créé le laboratoire de psychologie que j'ai dirigé pendant une douzaine d'années. [00'01'12] Mes activités de recherche avec mes collègues pensent que c'est quand même un travail d'équipe. [00'01'22] On commençait d'abord au c n r s, à poitiers. [00'01'26] Autour des questions concernant le développement du langage. [00'01'30] Le lexique, que la compréhension de textes chez les enfants, et puis les interactions adulte- enfant, notamment à l'école maternelle. [00'01'39] Et ensuite, quand je suis arrivé à nantes comme professeur, j'ai commencé à m'intéresser plus spécifiquement au contexte éducatif et au développement de l'enfant dans les contextes éducatifs que peuvent être la famille, mais aussi le préscolaire, ce qu'on appelle le. [00'01'59] Scolaire dans la littérature internationale, c'est-à-dire le zéro, six ans. [00'02'04] Le scolaire chez nous. Il est un petit peu spécifique en france, puisque à partir de trois ans, voire même avant, tous les enfants sont à l'école maternelle, qui peut pas vraiment être qualifié de préscolaire. [00'02'18] Hé. [00'02'20] J'ai travaillé. [00'02'22] Notamment sur l'impact de certaines caractéristiques des modes d'accueil, la scolarisation des enfants de moins de trois ans, sur des comparaisons crèches, écoles maternelles, sur un certain nombre de dimensions du développement. [00'02'40] Et puis depuis plusieurs années, je m'intéresse avec mes collègues. J'en parlerai également. [00'02'48] Ou l'impact de dispositifs d'enseignement plurilingue, notamment des langues familiales. [00'02'56] Notamment dans nos dom-tom. [00'03'00] L'impact de ces enseignement plurilingue précoce. [00'03'04] Sur le développement des enfants et sur leurs compétences, et puis, depuis deux, trois ans, [00'03'11] J'ai centré mon activité sur l'étude du bien-être des enfants. [00'03'17] Tels qu'ils évaluent eux-mêmes, et ce dès l'école maternelle pour les plus jeunes. C'est quand même un peu difficile de savoir. On a des indicateurs différents. Voilà, et puis, en plus de l'activité de recherche et de publication, j'ai fait un certain nombre d'expertises au niveau national ou international. [00'03'37] Notamment sur le préscolaire, le scolaire, que ce soit pour l'unicef, l'osce, les e. [00'03'45] Des organismes. [00'03'47] Nord-américain ou en france, le sénat, le ministère de l'éducation nationale, etc. Etc. [00'03'55] Voilà pour le, pour le pedigree. Donc, je vais vous parler de certains aspects du développement des jeunes enfants, mais avant j'ose dire un mot sur le développement. [00'04'09] Qu'est-ce que c'est que le développement? [00'04'12] En fait. [00'04'13] On étudie là des processus de changement et aussi de continuité. [00'04'18] De la vie fœtale à la mort. Alors, le développement, c'est pas seulement aujourd'hui, un peu plus qu'hier et bien moins que demain. [00'04'29] Le développement, même normal et fait d'avancer rapides, mais aussi de stagnation, voire de régression ponctuelle. [00'04'40] Alors la notion centrale, c'est évidemment le, le changement. Reste à savoir ce qui change. Je ne vais pas le développer ici. [00'04'48] Beaucoup de choses changent dans le développement. D'une part, les conduits, tous les comportements. Un tout petit enfant ne se conduit pas comme un enfant de six ou sept ans. C'est aussi le processus de traitement de l'information, en termes de rapidité, mais aussi de manière de traiter l'information. [00'05'07] Puis ce sont les relations au monde physique, au monde. [00'05'11] Humain. [00'05'13] Les représentations, les savoir-faire, les connaissances. [00'05'17] Ainsi que les rôles, les rôles sociaux qui évoluent. [00'05'23] De la naissance, donc juste à jusqu'à la mort. [00'05'28] Ce développement. Il est multifactorielle dans son explication puisque ce sont des interactions entre les aspects biologiques. [00'05'38] La culture, l'éducation et puis les expériences personnelles. [00'05'46] J'aime bien voir tout le monde. [00'05'49] Des expériences personnelles. [00'05'51] On dit quelquefois la psychologie, et elle réintroduit la liberté du sujet. [00'05'57] Dans l'analyse de son évolution n'est pas entièrement déterminée par nos gènes, dans notre milieu social. [00'06'06] Alors qu'est-ce qui change entre deux et six ans chez l'enfant? je suis tenté de dire tout: à deux ans, un enfant n'est plus un bébé. [00'06'16] En général, il marche. Il y a beaucoup d'acquisitions dans tous les domaines du développement: le développement moteur. [00'06'25] Mais aussi, dans cette période, le développement cognitif, le développement langagier. [00'06'31] Deux ans, c'est le début du langage articulé. [00'06'35] Vers six ans, un enfant peut s'exprimer par un certain nombre de dénoncer, nombre, deux phrases à l'écrit, ou bien même faire des récits. [00'06'47] Et, en tout cas, il est capable. [00'06'50] D'entrer en interaction, de prendre l'initiative d'interaction. [00'06'56] Au cours de cette période. [00'06'59] Alors, ce qui est important aussi de noter, ce sont les décalages et les interactions entre les différents domaines du développement. [00'07'13] Bon, il se peut qu'un enfant soit un peu en avance du point de vue moteur par rapport à son âge. [00'07'21] Et à l'heure, si on peut dire du point de vue langagier, les décalages dans ces différentes [00'07'28] Ces différents aspects du développement sont monnaie courante. [00'07'33] On sait aussi qu'il existe des étapes du développement qui donnent des simplement des repères. [00'07'40] Qu'il ne faut pas considérer comme des normes rigides. Bon, j'ai écrit un certain nombre de d'étapes que j'ai publié dans un petit ouvrage qui a été repris sur un site du ministère de l'education nationale. [00'07'57] Dont je donne les coordonnées, mais vous allez sur eduscol education fr, et, et vous, vous allez y arriver. [00'08'05] Et puis à six ans- six ans, c'est vraiment plus du tout un bébé- et il est prêt à entrer dans ce qu'on appelle la grande école. [00'08'15] Alors quand je, quand je dis cela: [00'08'20] C'est purement. C'est purement descriptif. [00'08'25] Il faut voir aussi l'enfant dans ses contextes de vie, et ses contextes de vie sont multiples et vont également évoluer. [00'08'36] Premiers contextes de vie en général, pour la plupart des enfants, c'est la famille. [00'08'41] Mais son contexte de vie vont s'élargir. [00'08'47] S'interpénétrer aussi avec des influences réciproques. Qui partagent des valeurs où ils s'opposent sur certaines valeurs. Éventuellement, ce qui est autorisé dans la famille ne ne l'est pas. [00'08'58] Dans l'accueil préscolaire si on va chez la nounou, chez ou à la crèche. [00'09'04] Ensuite l'école, comme je l'ai rappelé, pour les enfants dès l'âge de trois ans, et même un peu avant. On y reviendra, mais il faut aussi penser. [00'09'14] Ces contextes de vie extérieurs à la famille. [00'09'18] Que sont le quartier. [00'09'20] Dans lequel l'enfant va pouvoir nouer des interactions, et puis aussi les lieux de loisirs et, dans ses différents contextes de vie, il va développer des relations avec les adultes et avec d'autres enfants. Alors, ça fait beaucoup, de beaucoup de contextes de vie, qui sont pas tous très. [00'09'40] Stable et, pour certains enfants, l'école. [00'09'44] Peut apparaître comme un contexte stable, voire le plus stable, quand la famille change, quand on déménage, quand on change, nous nous nommons d'accueil, etc. [00'09'58] Donc, on était là dans des descriptions montrées très général du développement, alors, bien sûr, je ne vais pas pouvoir vous raconter. [00'10'09] Développement: tous les aspects du développement en quarante cinq minutes. [00'10'14] Donc, j'ai choisi de faire quelques éclairages sur plusieurs aspects concernant le développement cognitif et cognitif. Je vais expliquer ce mot, que beaucoup d'entre vous ne connaissent probablement pas. [00'10'27] Mais aussi le développement affectif et le développement social. Et puis, dans un deuxième temps, je parlerai de du rôle de l'école maternelle mais aussi, dans ce cadre, du rôle des adultes. [00'10'40] Parce que l'école maternelle, elle interagit aussi avec la famille, du moins faut-il l'espérer. [00'10'46] Alors, pour commencer par les aspects cognitifs et cognitifs, [00'10'53] Tout d'abord en ce qui concerne le développement cognitif, ont eu aussi le développement intellectuel. [00'11'01] On considérait autrefois que, finalement, ce développement aller du plus simple au plus complexe. [00'11'09] C'est pas tout à fait comme ça que ça se passe et nous savons que les bébés [00'11'15] Quand il arrive au monde. Ce n'est pas une tabula rasa qui n'a pas de connaissances ou de compétences, bien au contraire. [00'11'23] Pas quelque chose de vierge- sur lequel vont cinq. [00'11'26] Imprimés des expériences, des savoir-faire, etc. Seulement à la naissance? certainement pas. Donc, roger lécuyer a dû expliquer cela. Et donc, les bébés disposent de capacités, de connaissances et de compétences, tout à fait. [00'11'42] Développer et finalement le développement intellectuel. Aujourd'hui, on considère qu'il avance d'une manière biscornue. Je reprends ici le: le terme utilisé par olivier oud, qui est professeur à paris, n'écarte: [00'11'58] Et que les adultes eux-mêmes réfléchissez aussi à votre manière de de vous débrouiller dans la vie quotidienne. [00'12'08] Vous faites pas toujours des hypothèses que vous vérifiez. [00'12'12] Holà. [00'12'13] Parce que, finalement, dans beaucoup de situations, faire comme on avait fait la veille, par exemple, peut suffire. [00'12'20] En quelques fois on se plante un peu, si vous permettez cette familiarité. [00'12'25] Mais ça peut, ça peut marcher dans des approximations, des répétitions, des répétitions de solutions. [00'12'33] Qui ont marché une fois peuvent marcher d'autrefois. [00'12'36] Et nous aider dans bien des problèmes de la vie quotidienne. Le développement, en fait, c'est aussi de l'inhibition. [00'12'45] De l'inhibition de structures archaïques et de connaissance irrationnelle. [00'12'52] En concurrence avec des structures, des structures nouvelles. [00'12'58] Bon, c'est trivial du point de vue du comportement pour demander quelque chose. [00'13'03] Un petit enfant va crier ou tirer sur le pantalon ou les jupes de ses parents. [00'13'11] Bon à deux ans. Ça peut faire partie des comportements habituels. [00'13'17] Avec le développement, ça va plutôt c inhiber pour. [00'13'22] Utiliser d'autres formes de demande ou bien. [00'13'27] Il va penser que, comme on dit que le soleil se couche. [00'13'30] Le soir, il va dormir dans son lit, et puis on le revoit le lendemain. Bon, il faut inhiber ce genre de connaissance. [00'13'38] Pour arriver à comprendre un peu comment comment marche le monde. [00'13'43] Une autre chose qui est tout à fait importante et en développement dans les recherches d'aujourd'hui, c'est ce qu'on appelle le différend terme. [00'13'51] Les capacités d'autorégulation, c'est-à-dire qu'un enfant soit capable de réguler lui-même. [00'13'57] Son activité, de pouvoir maintenir son attention, pouvoir s'organiser dans une tâche, exercer un certain contrôle sur sa propre activité, et ce sont des capacités. [00'14'11] Dites d'autorégulation, les neuropsychologues parlent aussi de fonctions exécutives. [00'14'17] Mais ont un impact sur les performances scolaires et sont même prédictifs. [00'14'22] Des performances sexuelles, le terme. [00'14'26] Académique ultérieure. [00'14'30] J'ai étudié surtout dans les travaux anglo-saxons, mais bon, dans mon équipe. [00'14'35] Un collègue chili guimard qui a travaillé là-dessus et continue- avec avec des étudiants, avec des doctorants, et on commence à étudier dans des situations dites écologiques, dans la vraie vie en quelque sorte, et pas seulement en des situations purement expérimentale. [00'14'56] Alors évidemment les aspects. [00'15'00] Cognitif. Les capacités cognitives sont connues. [00'15'05] Pour avoir une place importante dans le développement. Mais on sait aujourd'hui que ces dimensions là ne suffisent pas à expliquer les performances. [00'15'15] Des enfants, voire des élèves, et on doit aussi considérer l'interaction entre ces dimensions cognitives. [00'15'24] Et les dimensions dite cognitive des apprentissages. Alors ce terme. [00'15'30] Peut-être pas très familier, désigne en fait: [00'15'34] La motivation, l'estime de soi, l'espérance de réussite. [00'15'39] Notamment. [00'15'41] Hé. [00'15'44] On sait que l'espérance de réussite peut se dégrader très tôt chez, chez les enfants, et qu'ils peuvent aussi chercher à préserver leur estime de soi en apprenant plus. C'est ce que le psychologue sociale a appelé l'auto handicap. [00'16'02] On sait que le sentiment de, de compétence, [00'16'06] Est extrêmement important. [00'16'10] Chez l'enfant, il l'est aussi chez l'adulte. D'ailleurs. Il agit sur les émotions, sur la motivation, la pensée et le comportement, parce qu'on appelle des anticipations de réussite ou d'échec. [00'16'23] C'est pas la peine que je travaille, parce que toute façon. [00'16'26] Elle dit que je parle mal, alors je parle plus. [00'16'28] Chez les enfants de maternelle qui m'ont dit ça dans le cadre d'interviews. [00'16'34] Où. [00'16'36] Je vais essayer de parler beaucoup, parce que comme ça, je vais pouvoir parler bien et [00'16'45] Mon papa m'écoutera plus. [00'16'49] Bon, donc, espérance de réussite, espérance. [00'16'54] Un peu. De l'échec commence très tôt. On a du découragement qui peut se se révéler: [00'17'01] Dès l'école maternelle, quand l'enfant ne ne comprend pas bien finalement ce qu'on attend de lui et comment il peut réussir et comment il peut plaire aussi à l'enseignant par. [00'17'12] Ces activités, c'est ce comportements. [00'17'19] Donc, c'est tout à fait, tout à fait important de d'aider les enfants non seulement, bien sûr, à développer leurs compétences cognitives, mais aussi à à le faire en gagnant en confiance en soi, en ayant cet espoir de réussite qui est aussi [00'17'37] Motivation et facilite les apprentissages. On a beaucoup. [00'17'44] Parler d'une école de la confiance lors de la concertation pour la refondation de l'école en en deux mille douze, qui a été le prélude à la nouvelle loi. [00'17'55] Sur l'éducation de de deux mille treize. [00'17'59] Et pour nous il s'agit aussi. [00'18'03] Sa figure maintenant en toutes lettres dans la loi sur l'éducation, non seulement d'aider les enfants à apprendre, et pas seulement les apprentissages fondamentaux de l'école, mais à apprendre le monde a découvert le monde- à développer leur savoir-faire. [00'18'17] Leurs compétences, leurs connaissances. Mais [00'18'21] L'école, les adultes en général. [00'18'24] Doivent aussi. [00'18'27] Développer leur, leur capacité d'expression, leurs compétences sociales. [00'18'33] Et ce n'est pas incompatible avec le fait de favoriser leur bien-être. On a vu que les pays d'europe du nord, par exemple, qui ont les meilleurs niveaux de performances scolaires à différents niveaux du cursus. [00'18'47] Sont aussi les pays dans lesquels l'évaluation du bien-être est la plus élevée. J'aurai l'occasion d'y revenir dans mon exposé. [00'18'56] Alors, je voudrais, sur les aspects affectifs, parler des travaux sur non pas l'attachement, mais les attachements. Là aussi, ça a été un peu une petite révolution, en tout cas une évolution sensible. [00'19'16] Une trentaine d'années, ont considéré que les enfants étaient attachés essentiellement à leur mère. [00'19'24] Donc, on parlait de l'attachement à la mère. [00'19'27] En oubliant de regarder. [00'19'31] Que les enfants tissent très tôt des relations avec d'autres personnes. [00'19'38] Cette théorie de l'attachement, on la doit bol bi. [00'19'43] Qui. [00'19'45] Décédé en mille neuf cent quatre vingt six, qui était un psychanalyste et un éthologues anglais. [00'19'53] Et l'attachement bowlby la définit comme une relation. [00'19'57] Qui s'établit avec une personne, en fait capable de partager vos émotions. [00'20'04] Et chez le bébé, l'attachement correspond à ce besoin d'attachement. C'est un besoin primaire, au sens de besoin premier, avant même le besoin de nourriture. [00'20'15] Et il se traduit par une recherche de proximité et de protection. [00'20'21] Alors cette relation, quand elle s'établit de façon sécurisée, ce qui est le cas dans toutes les cultures, d'à peu près deux tiers des enfants. [00'20'31] Cette relation facilite l'accès à l'autonomie. [00'20'35] Facile la socialisation et aussi l'engagement de l'enfant dans les tâches cognitives et langagières. [00'20'44] Donc c'est un facteur d'évolution. [00'20'50] De bien-être, évidemment, savoir qu'on peut compter sur quelqu'un. [00'20'54] Quand on a une alerte. [00'20'56] Quand on est mal physiquement ou psychiquement. [00'21'01] C'est quelque chose d'essentiel pour, pour grandir. [00'21'07] Bon, mais pour un petit nombre d'enfants, un tiers, cet attachement aux parents. [00'21'13] Notamment, et peut s'avérer sécurisé. Il y a différentes formes, l'attachement est sécurisé. Ce n'est pas ce que je cherche à développer. La que ce chocolat je voudrais insister, c'est que les recherches des trente dernières années ont montré- et on y a contribué aussi avec mes collègues- que les enfants développent. [00'21'33] Très tôt, comme je vous l'ai dit, des attachements multiples, alors, bien sûr, avec, en général, la maman. [00'21'40] Qui est la première donneuse de soins. [00'21'44] Ne de soins, pas uniquement physique, mais aussi émotionnel, et cet attachement va se développer très tôt et très vite aussi avec les quelques rares autres personnes capables de partager des émotions avec un enfant. Alors, ça peut être évidemment le papa, ça peut être un grand frère ou [00'22'04] Grande soeur. [00'22'06] Ça peut être l'assistante maternelle, l'éducatrice de crèche et, plus tard, d'autres, d'autres personnes. [00'22'15] Et ce que nous avons pu montrer, qui quand même quelque chose d'important, c'est que [00'22'23] Lorsqu'on examine les relations d'attachement d'enfants de deux ans et demi, trois ans, [00'22'29] Qui peuvent être soit à la crèche, soit à l'école maternelle. Eh bien, la moitié, même un petit peu plus plus de la moitié, de ce qu'était un sécurisé avec leur mère. [00'22'42] Était sécurisée avec le professionnel du lieu d'accueil, l'éducatrice référente à la crèche ou l'enseignante de maternelle. [00'22'53] On s'attendait à ce qu'il y ait plus de sécurité. [00'22'56] A la crèche qu'à l'école maternelle et, en fait, ça n'est pas le cas. [00'23'03] Alors nos hypothèses explicatives sont que: [00'23'09] Il y a peut-être plus de stabilité. [00'23'12] A l'école maternelle. [00'23'14] Avec l'enseignante référente, alors qu'à la crèche, il y a plusieurs personnes qui, au cours de la journée ou de la semaine, [00'23'24] Prennent en charge l'enfant, s'occupe de lui et que, peut-être, [00'23'30] Ça compense l'inégalité de de ratio adulte- enfant qui est plus favorable. [00'23'36] En général à la crèche, un adulte pour huit enfants qui marchent, quand on parle des enfants de deux ans et demi, trois ans et [00'23'44] Deux adultes en général, mais pas tout le temps. [00'23'48] Pour. [00'23'50] Vingt cinq enfants, c'est la moyenne. [00'23'53] D'une classe de maternelle. [00'23'56] Bon, comme un beau huit, un pour douze. [00'23'59] On est dans ces conditions-là. Je n'ai pas toujours le cas, mais ce qu'il faut retenir, c'est que [00'24'05] Les enfants trouvent dans des lieux d'accueil. [00'24'08] Crèche ou école maternelle, des possibilités de compensation. [00'24'14] Deux de difficultés. [00'24'16] L'interaction de difficultés d'attachement. [00'24'19] Ils peuvent avoir dans la famille. [00'24'22] Lorsqu'on a montré aussi, c'est que les attachements avec le papa. [00'24'30] Et avec la maman sont pas tout à fait de même nature, alors la plupart des enfants sont attachés manière sécurisée à leur maman et leur papa. [00'24'42] Ce n'est pas toujours le cas, ça peut être différent. [00'24'45] Entre les adultes, mais on a montré aussi que la relation elle-même peut être un peu différente. [00'24'53] On dit quelquefois que l'attachement au papa, à la relation avec le père, [00'24'59] Est une relation d'activation. Le père. [00'25'04] Favorisant davantage la prise de risque. [00'25'07] Que ne le font les mères. [00'25'11] Je pense que y a lieu de se dire ça, ça dépend aussi. [00'25'17] Des, du partage de de l'éducation de l'enfant entre les deux, entre les deux parents. Ça dépend aussi, certainement du tempérament. [00'25'29] Voilà donc, mais c'est important de voir que les formes d'attachement peuvent être différentes. [00'25'36] Alors, maintenant, je voudrais vous parler de ce qu'on appelle la théorie de l'esprit, qui est inconnue aussi. [00'25'42] Grand développement dans les recherches. [00'25'45] En psychologie de l'enfant. [00'25'48] Qu'est ce que c'est que la théorie de l'esprit? mon on connaît les théories du monde physique. [00'25'55] Et les enfants vont mettre des années à faire, par exemple. [00'25'59] Révolution copernicienne qui a pris les millénaires. [00'26'03] À l'humanité. [00'26'05] Admettre que le soleil, malgré les apparences, ne tourne pas autour de la terre. Un. Il va leur falloir plusieurs années pour admettre cela. [00'26'16] On a largement étudié ces deux rues du monde physique en psychologie du développement cognitif. Mais les enfants, en parallèle, découvrent aussi le monde mental, le monde pensées. [00'26'27] Et donc, ils se construisent ce qu'on appelle des théories de l'esprit. [00'26'32] De la manière dont les personnes pensent. [00'26'36] Et du fait qu'elles peuvent penser différemment de lui. [00'26'41] Voilà alors ça, ça va connaître un très, très fort développement justement dans la période qui nous intéresse. [00'26'48] De de de deux à six ans. [00'26'53] Évidemment, c'est fondé sur l'expression et la compréhension des émotions, mais aussi [00'26'59] La compréhension des états mentaux, des pensées et des savoirs d'autrui. Alors y on a pu définir un ordre chronologique. [00'27'12] Dans ce développement. [00'27'14] De la théorie de l'esprit, de la compréhension des, des états mentaux, des pensées d'autrui. [00'27'19] Ça commence par la compréhension des désirs d'autrui. [00'27'26] Vers trois ans. C'est généralement acquis, mais ça démarre. Ça peut démarrer vers dix, huit mois, on peut le mettre en évidence plus tôt, c'est-à-dire le fait que un enfant comprend que autrui désire quelque chose qui peut être différent de ce que lui-même désire. [00'27'40] Et va essayer de répondre à ce désir. [00'27'43] De la personne. [00'27'45] La compréhension des croyances d'autrui. [00'27'48] C'est acquis à peu près vers cinq ans. [00'27'51] Les savoirs et les pensées d'autrui. C'est plus tardif. [00'27'56] Vers huit ans. [00'27'58] L'analyse des actions d'autrui en fonction des circonstances, de la personnalité, des relations sociales. [00'28'07] On peut blâmer quelqu'un ou pas, selon les circonstances. [00'28'12] Selon les relations sociales établies avec d'autres personnes. Alors c'est encore plus tardif chez des gens l'après adolescence. Comment s'y prendre un temps pour étudier? ça se pas, si vous voyez bien. [00'28'24] C'est ce qu'on appelle la. [00'28'27] Une recherche sur une tâche de fausses croyances. [00'28'30] On demande. [00'28'34] On utilise des poupées. [00'28'37] Et ces poupées doivent retrouver un objet caché là chez l'habit. Ou sally va-t-elle chercher la bille? [00'28'44] Hé. [00'28'46] On va explorer différentes situations. [00'28'50] Celle qui cherche c'est ou bien ne sait pas où est caché l'objet. Donc où va-t-elle chercher? [00'28'58] Ou bien elle peut avoir oublié où elle peut deviner où est l'objet. [00'29'04] Elle peut désirer l'objet ou pas. Donc, en fonction de ces éléments, où l'enfant croit-il que sally va chercher la vie? [00'29'13] Et donc les enfants doivent dire ce que fera la, la poupée, selon son état mental supposé. Et à cinq ans, ils ont construit une première théorie de l'esprit selon laquelle les personnes agissent en fonction de ce qu'elles croient et non pas en fonction de la réalité. [00'29'31] Mais c'est compliqué pour un petit, parce que dans un premier temps, [00'29'35] On va faire un jeu. Donc, on en cache des smarties dans la boîte à un, à deux boites, une boite à une boîte b, on les cache dans la boîte à devant un compère, et puis le compère sort et on dit à l'enfant: allez, on va faire une blague. [00'29'55] On va mettre les smarties dans l'autre boîte, dans la boîte b, et on dit: quand il revient, où va-t-il chercher les smarties? [00'30'03] Eh bien, le petit était incapable d'abstrait sa propre connaissance. Il sait qu'elles sont dans la boîte b. [00'30'12] Et dis: il va chercher dans la boîte b. [00'30'14] Donc uniquement en fonction de la réalité. Il ne peut pas imputer à autrui une connaissance différente de la sienne. Et ça, cette cette compréhension des états mentaux et du fait que les personnes agissent en fonction de ce qu'elle croit et non pas en fonction de la réalité. Voyez, ça va prendre quelques années, notamment. [00'30'36] De deux à six ans, mais ça ne sera pas terminé. [00'30'38] À l'âge de six ans, puisque cela va nous amener jusqu'à l'adolescence. [00'30'43] Alors, cette compréhension du monde mental, elle est en lien avec le raisonnement moral, et c'est à la fois du développement cognitif, du développement langagier, puis aussi du développement social, et donc on voit bien toute l'importance qu'on devrait lui accorder en éducation. [00'31'03] Les enfants découvrent à l'âge de la maternelle que les personnes agissent en fonction de ce qu'elles croient. [00'31'09] Et non pas en fonction de la réalité. [00'31'12] Ou de ce qu'ils croient eux-mêmes, et on peut les aider à interpréter correctement les attitudes d'autrui, à comprendre les émotions- leurs propres émotions et celles des autres- et à faire face à des situations conflictuelles qui rencontrent inévitablement, que ce soit à l'école ou dans n'importe quel contexte de vie et au québec. [00'31'32] Par exemple, on a développé des programmes. [00'31'37] Sur ses compétences sociales, avec du support pédagogique pour la classe là. Je vous en ai donné un, qui s'appelle de la sécurité à la confiance, avec des exercices qui sont pour toute la classe, un pour tous les enfants pour apprendre à comprendre ses émotions et comprendre les émotions d'autrui. Donc, on pourrait, je pense, s'en inspire. [00'31'56] C'est en france. [00'31'58] Alors j'en viens. [00'32'00] À l'éducation de la petite enfance. On a pu lire: [00'32'08] Quelquefois tout se joue avant six ans. [00'32'11] Bon, ça n'est que partiellement vrai. [00'32'14] Gollum du développement, comme moi, c'est fort bien que le développement, je vous l'ai dit, c'est de la vie foetale. Nous changeons pendant tout notre, toute notre vie. [00'32'26] Dans tous les aspects du développement que j'ai indiqué, mais évidemment, ces premières années sont importantes. [00'32'36] Pour les relations qu'on établit avec les autres personnes, les relations au monde, la compréhension à la fois du monde physique et du monde mental. Mais il faut pas oublier que, pendant longtemps, l'éducation de la petite enfance a été considérée [00'32'51] Comme une question de de soins au bébé et de mode de garde, donc, en gros, du moment qu'on irait bien les bébés, que j'étais bien nourri. [00'33'01] Ma foi. [00'33'02] Vous pouvez dormir. [00'33'04] Avoir des rythmes réguliers, ont élevé bien les bébés. Moi, je parlais de conseils d'élevage, d'ailleurs, qu'on donnait dans les maternités, plutôt que de conseils d'éducation. [00'33'14] Quel les employés, si vous voulez coucher comme ci, comme ça, etc. Ce qui est loin d'être inutile, surtout quand c'est le premier qu'on est un peu démunis. Mais [00'33'25] Tous les et les conseils relatifs à l'aide au développement me paraissent largement aussi importants. Mais vous savez, il y a pas très longtemps encore, il y a une dizaine d'années, je faisais une conférence. [00'33'38] Je participais à une conférence européenne sur l'éducation de la petite enfance et, dans les pays de l'est, ont considéré que le personnel, les professionnels, la petite enfance outrepassé leur mission s'ils faisaient autre chose, que- je reprends mon terme- de l'élevage, l'éducation, c'était le rôle des parents. On n'avait pas à s'immiscer là-dedans. [00'33'59] Alors, évidemment, ça a beaucoup évolué, compte tenu justement de l'impact connu de ces premières années, et la qualité de l'éducation de la petite enfance a un impact. [00'34'12] On l'a vu dans les urnes longitudinales. On suit pendant de nombreuses années, et même jusqu'à l'âge adulte, des cohortes de milliers de personnes. [00'34'22] L'éducation. La vie enfance a un impact sur la suite du développement physique et mental. [00'34'28] Et aussi sur les trajectoires de vie, les trajectoires scolaires et trajectoires de vie, et même sur l'insertion professionnelle. [00'34'36] Voyez ça, sur des études de l'eau, l'osce, dieu, qui l'ont, qui l'ont montré. [00'34'40] Et les pays qui ont les meilleures performances scolaires dans les comparaisons internationales, que ce soit en fin de primaire ou au-delà, pour les jeunes de quinze ans. [00'34'50] Sont aussi les pays qui investissent le plus dans l'éducation de la petite enfance. [00'34'56] C'est pas que la france investisse pas, elle investit autant que les pays d'europe du nord. Alors là, il semble que ça va bouger un petit peu. [00'35'05] Mais alors que les pays d'europe du nord investissent essentiellement dans les lieux d'accueil et dans le fait de faciliter les lieux d'accueil, les crèches, etc. [00'35'15] Pour les familles. La france a surtout investi. [00'35'20] Dans l'aide directe par des allocations aux familles. [00'35'25] Ce qui est beaucoup moins efficace, d'après les comparaisons internationales qui ont été faites, qu'investir dans les places d'accueil individuel ou collectif. [00'35'37] De qualité pour les enfants et quand on parle d'éducation de la petite enfance, de plus en plus. [00'35'44] On considère vraiment l'éducation globale de l'enfant. [00'35'48] Son développement personnel, les apprentissages de tous les aspects de la vie, et pas uniquement les apprentissages de type scolaire, et aussi le le bien-être des enfants. J'y reviendrai. [00'36'02] Et donc, de ce point de vue-là, on a été un certain nombre à plaider pour redonner sa spécificité à l'école maternelle, sans anticiper sur l'école élémentaire. [00'36'15] Alors, où sont les enfants de deux à six ans en france? bon, je vous l'ai dit, vous le savez, à partir de trois ans, près de cent pour cent sont à l'école maternelle, dont je vous rappelle qu'elle n'est pas obligatoire dans la scolarisation. N'est pas obligatoire, c'est l'instruction qui l'est. Vous pouvez inscrire votre enfant chez vous, vous n'êtes jamais obligé. [00'36'32] De le scolariser, mais en tout cas en maternelle, il y a aucune obligation de scolarisation. [00'36'40] Donc, ça doit pas être si mauvais, puisque un truc pas obligatoire en france qui est utilisé par tout le monde n'est pas si fréquent, je pense. [00'36'48] Entre deux et trois ans, on a de grandes disparités. De une. On a eu une forte réduction de la scolarisation des enfants de trois ans depuis les années deux mille, d'abord sous l'impact de l'aspect démographique, ensuite par des choix politiques d'investir ailleurs et pas là. [00'37'09] Évidemment, cette réduction a eu pour effet une pression en plus sur l'accueil des enfants de moins de trois ans dans d'autres structures. [00'37'16] Alors la scolarisation des deux, trois ans a été relancée depuis deux mille douze, mais dans des conditions spécifiques. [00'37'24] Alors. [00'37'26] Où sont les moins de trois ans scolarisés? [00'37'30] Pour cent. [00'37'31] Sont en éducation prioritaire. [00'37'34] Près de dix pour cent ailleurs et quatre vingt seize pour cent des enfants de moins de trois ans scolarisés le sont dans des classes multi-niveaux. [00'37'43] Alors il peut y avoir des classes enfantines avec trois, quatre niveaux, mais le plus souvent ces deux niveaux d'âge des. Si on a suffisamment de tout-petits pour faire une classe, on a plutôt tendance à faire de classes de tout petits, petits moyens. [00'37'58] Pour avoir deux niveaux d'âge. [00'38'01] Dans une cage, d'ailleurs on ne voit pas pourquoi on aurait des glaces. On n'a pas de famille de vingt cinq jumeaux, donc on va pas du tout, ce qui empêcherait les enfants de deux ans de se développer en étant avec des enfants un petit peu plus grand qui joue aussi. [00'38'17] Le rôle des grands des tuteurs, et ils ont à apprendre réciproquement les uns des autres. [00'38'24] On a pu pu démontrer, démontrer cela. [00'38'29] Alors évidemment dès les débuts de la scolarisation. [00'38'32] Il y a eu avant des choses. Il y a une histoire personnelle pour chacun avant l'école, que ce soit à deux ans ou à trois ans. Et quand on parle d'école a deux ans, c'est assez impropre parce que, d'après nos études, celle du ministère, ce sont essentiellement les enfants de deux ans et demi, trois ans. [00'38'48] Qui sont scolarisés et très peu de deux ans, deux ans et demi. [00'38'52] C'est lié à des rentrées scolaires. On a moins de trois ans. C'est soixante quinze pour cent des enfants de deux ans et demi. Trois ans et vingt cinq pour cent d'enfants de deux ans, deux ans et demi. [00'39'02] Et avec de grandes inégalités territoriales, mais qui remontent [00'39'06] Au début du vingtième siècle. [00'39'08] Paris n'étant pas du tout un exemple. [00'39'11] Ne reflète pas du tout ce qui existe en france, puisque traditionnellement à paris. [00'39'16] Quelles que soient les. [00'39'18] Les mères. Gouvernement, on a eu les trois ans à l'école et les moins de trois ans pas à l'école ailleurs. [00'39'27] On a juste développé un tout petit peu la scolarisation des moins de trois ans à paris, quand les enseignants ont craint de perdre des postes, ce qui est pas le meilleur. [00'39'37] Programme pédagogique bts. [00'39'40] Alors quand les enfants arrivent à l'école à trois ans, quelques mois avant? [00'39'45] Ils manifestent des écarts de développement très important, dont on oublie qu'ils soient. Ils sont d'abord liés à l'âge. [00'39'53] Dans une classe, même si on a scolarisé par année civile. [00'39'58] On a des écarts de près d'un an, par définition dans la classe, entre ceux qui sont nés en janvier et ceux qui sont nés en décembre. [00'40'05] Alors, évidemment, quand on est adulte, un écart d'un an, ça ne compte pas. Mais à trois ans, c'est un tiers du développement, quatre ans, c'est un quart du développement envoyé. C'est quand même très important, et on ne peut pas considérer que tous les enfants [00'40'22] Vont s'intéresser aux activités réalisées de la même manière des choses. [00'40'30] Quel que soit, quel que soit leur âge. Je le dis parce qu'on a un peu tendance à l'oublier. [00'40'35] Et puis. [00'40'37] Cette dynamique du développement. [00'40'40] On peut ne pas avoir. [00'40'44] Des intérêts. [00'40'45] Au mois de d'octobre, novembre, et puis ils peuvent être complètement différents. [00'40'51] Trois mois, trois mois après, on a aussi des différences. [00'40'55] Social et culturel dans le rapport à l'école. [00'41'01] L'école peut proposer des activités à ses proches, le jeu que connaît l'enfant dans sa famille, ou bien au contraire. Ça peut être très, très différent. [00'41'11] En tout cas, pour tous, il s'agit de se retrouver dans un groupe relativement large, même si auparavant ils ont été à la crèche. [00'41'20] Donc dans un lieu d'accueil collectif. [00'41'25] En tout cas, le premier besoin d'un jeune enfant, c'est pouvoir compter sur un adulte pour prendre en compte ses besoins et y répondre. [00'41'32] Donc je n'ai, j'insiste là-dessus. [00'41'35] La nécessité d'avoir une école où l'enfant a confiance dans les dents les adultes [00'41'41] Développe une confiance de l'école et se suppose aussi un projet individualisé pour chacun. Alors, une chose importante: dans la qualité de l'éducation de la petite enfance, elle a un impact. [00'41'54] Plus fort sur les enfants les plus vulnérables. Je parle jamais d'enfants à risque. [00'42'01] Je parle d'enfants vulnérables, que ce soit par leur bilan biomédical, par des difficultés familiales, par des caractéristiques socio-économiques il peut y avoir. [00'42'14] Prématurité, il peut y avoir du handicap aussi. Eh bien, ces enfants vulnérables sont plus sensibles que les autres à la fois aux aspects positifs. [00'42'25] Et aux aspects négatifs. [00'42'27] De l'éducation, de la petite enfance, c'est-à-dire que si on retient les aspects positifs, l'éducation, une éducation de qualité, est un facteur de protection. [00'42'38] Des enfants vulnérables. [00'42'41] Évidemment. [00'42'43] Une éducation de faible qualité dans la petite enfance a des effets négatifs encore plus important pour eux que pour les autres. [00'42'51] Alors cette scolarisation des enfants de deux, trois ans? [00'42'56] Largement étudié dans mon équipe depuis les années quatre vingt dix. [00'43'00] On sait qu'elle a des effets positifs sur les compétences à l'entrée au cours préparatoire. On peut l'évaluer sur le langage notamment, mais pas uniquement. [00'43'08] Et ces vues positives sont sensibles, surtout pour les enfants de milieux défavorisés. [00'43'15] Mais aussi de milieux très favorisés: les cadres supérieurs ou les professions intellectuelles. [00'43'21] Par exemple les enseignants, alors ce n'est peut-être pas pour les mêmes raisons? [00'43'25] Peut-être que chez les cadres supérieurs, c'est aussi des. [00'43'30] Dans les milieux enseignants, des stratégies- ça fait partie des stratégies familiales- pour aider les enfants à réussir. [00'43'39] Ce qu'on peut dire après un certain nombre d'études sur des suivis de plus de dix mille enfants. [00'43'50] Jusqu'au, jusqu'au collège. [00'43'53] C'est que une scolarisation avant trois ans a des effets positifs, si les enfants et les familles bénéficient d'une certaine souplesse de l'accueil et des horaires, si ils sont accueillis dans des locaux adaptés, pas devoir monter à l'étage et avec un dortoir qui est très distant. [00'44'13] Temps d'une salle de classe si on a un personnel suffisant et bien formé. [00'44'18] Ce n'est pas toujours le cas. [00'44'21] Si on a un professeur des écoles et puis une assistante maternelle atsem, agent territorial spécialisé des écoles maternelles payées par les communes. [00'44'33] Compétent. [00'44'34] Pour un nombre d'enfants autour d'une vingtaine. [00'44'39] On est dans des conditions qui sont satisfaisantes, et puis aussi si on a un projet pédagogique concerté avec les partenaires de l'école que sont les parents et les partenaires locaux, associations, le préscolaire, le périscolaire, etc. [00'44'55] Alors je me suis intéressé beaucoup aux conversations en maternelle, parce que c'est là qu'on commence à apprendre à prendre sa place dans un groupe verbalement. [00'45'04] C'est la découverte des situations de grands groupes, c'est prendre une place dans la conversation collective et c'est difficile pour un certain nombre d'enfants. [00'45'15] Qui donne des réponses incorrectes ou hors thème, qui participent peu ou pas du tout et de manière régulière, et lorsque c'est y participent peu, on voit des incidences de ces difficultés sur la suite des apprentissages. Lance évidemment pas dans des grands groupes de d'une vingtaine d'enfants et plus que les enfants peuvent apprendre à développer leurs compétences. [00'45'35] Communication et on a montré tout l'intérêt des petits groupes de langage. [00'45'40] Déjà dans les années quatre, vingt dix, on a travaillé là-dessus. [00'45'44] Et puis ça a été relativement étendu. [00'45'47] Dans un certain nombre d'écoles. [00'45'49] A condition de séparer les grands, les moyens, les petits parleurs, parce que si vous avez un groupe de six ou huit enfants, [00'45'57] Avec quatre ou cinq qui parlent peu en grand groupe et vous en mettez deux qui ont déjà les réponses avant que vous ayez fini poser la question. [00'46'05] Eh bien, [00'46'07] On va reproduire les mêmes schémas, alors que si [00'46'12] Ils se retrouvent. C'est pas des groupes de niveau un, mais simplement pouvoir prendre la parole quand on en a envie, sans être empêché par un grand parleur, ou bien pour les grands haut-parleurs. Ils ont aussi des choses à apprendre. Ne cessent que écouter les autres, à prendre le temps de laisser les autres finir de parler. [00'46'32] Et même reformuler ce qu'il avait envie de dire. [00'46'37] Tous ont à apprendre et on voit des effets positifs dès lors qu'on peut organiser des séances d'une quinzaine de minutes régulièrement sur le temps scolaire. [00'46'47] Au moins sept ou huit fois, et là, on va avoir des compétences acquises en chez petit groupe. [00'46'53] Qui vont se transférer à des situations où la concurrence pour l'accès à la parole est plus fort, dès lors qu'on a appris aussi. [00'47'00] A partager l'accès aux conversations? comment partage les pots de peinture et le reste? [00'47'08] Dans la classe. Donc, on sait qu'on devient un participant actif et qu'on développe son langage en parlant. De grands psychologues avant moi l'ont dit, donc je me permets de le répéter: ce n'est pas uniquement restant silencieux. Bien sûr, il y a des enfants qui parlent très peu en classe et qui parlent beaucoup chez eux. [00'47'26] Tant mieux. Mais apprendre à prendre sa place dans un groupe, c'est une compétence qui vous suit jusque dans votre vie d'adulte, dans votre vie professionnelle, dans un amphi à l'université. [00'47'38] Etc. [00'47'40] Et ça s'apprend. Alors, quel est l'impact de l'école maternelle sur le développement? et bien, [00'47'47] J'avais écrit: [00'47'49] Après un certain nombre d'études pour le haut conseil de l'éducation et son rapport sur l'école primaire, que l'école maternelle ne met pas tous les enfants dans les conditions de réussir à l'école élémentaire. [00'48'00] Et leur avenir scolaire semble déterminé. [00'48'03] Très tôt. [00'48'04] Cinquante pour cent des inégalités de réussite à l'entrée au collège en sixième sont dues aux différences de compétences à l'entrée au cours préparatoire. [00'48'14] Alors, quand on parle des compétences à l'entrée, au cours préparatoire, [00'48'18] Ce qui s'est passé avant. [00'48'20] C'est pas que de l'école maternelle, c'est du mode d'accueil préscolaire, quand il y en a eu, parce que la majorité des enfants de moins de trois ans, et surtout de moins de deux ans, sont gardés par les familles, ce qui veut dire, en clair, par les mamans. [00'48'34] Dans cas du yen d'éducation familiale. [00'48'38] Il y a du développant dans des lieux d'accueil individuels ou collectifs, et il y a aussi deux de l'école maternelle dans l'école maternelle n'a ne pas à compenser des inégalités. [00'48'50] À l'entrée. [00'48'52] Et on voit des progressions différentes selon le milieu social, avec une augmentation des écarts dans les compétences, alors scolaires. La [00'49'02] Des enfants autour de la maîtrise de la lecture, de l'écriture et aussi des avantages mathématiques. [00'49'10] Alors le ministère a pu comparer. [00'49'15] Les performances en cours préparatoire dans un suivi de ce qu'on appelle des panels dans les populations de milliers d'enfants examinés pour un premier panel en quatre vingt dix sept et puis un autre examiné en deux mille onze. [00'49'31] Eh bien donc, avec les mêmes, les mêmes et les mêmes évaluations. [00'49'36] On a pu constater une augmentation importante des performances encore préparatoires en lecture, écriture, numération. Donc, on peut se dire: finalement, l'école maternelle a dû progresser, puisque, arrivée anticipée, les enfants deux mille onze réussissent mieux. [00'49'54] Certes, dans certains domaines, qu'en mille neuf cent quatre vingt dix sept. [00'49'58] Le problème, c'est que lorsqu'on a examiné ce qui se passait chez eux deux, [00'50'04] Pour un panel évaluant quatre vingt dix neuf et un autre en deux mille treize, suivies de panels. [00'50'11] Eh bien, les progrès ne sont pas confirmés. [00'50'14] Si la lecture est stable, on a une baisse en orthographe et en vocabulaire. [00'50'19] En mathématiques, on a des progrès en soustraction, mais une baisse en résolution de problèmes. Et puis, un autre résultat ennuyeux, c'est que si les élèves en retard sont moins nombreux, ils sont nettement moins performants, toujours du point de vue de ses compétences scolaires, évaluées encore si d'une part, en ce deux, [00'50'40] D'une part ces, de d'autres pas. [00'50'44] Probablement parce que l'école maternelle, avec cette primary ation qu'on a connu au cours des années récentes, a entraîné [00'50'57] Par exemple les compétences phonologie, que ce est le travail préparatoire, la lecture, etc. Donc, ça a produit des effets en termes de procédure, mais pour autant, ça ne suffit pas. [00'51'09] Peut-être qu'on a un peu oublié d'autres aspects du développement global et d'autres acquisitions tout à fait essentielles, la compréhension, par exemple, la compréhension orale, être capable de faire des inférences. [00'51'25] Tout à fait essentiel pour comprendre des récits, parce qu'évidemment on n'évalue pas les mêmes choses en cbd, en ces deux [00'51'32] On évalue des. [00'51'34] Des compétences de nature plus complexe. Ces deux concepts. [00'51'39] Alors, si je fais un focus sur le langage des enfants, non pas parce que j'ai beaucoup travaillé là-dessus, mais parce que le langage est un domaine du développement tout à fait important. [00'51'51] À la fois en lui-même maîtrise du langage, mais aussi parce qu'il est le vecteur de nombreux autres apprentissages, même si tout ne passe pas par le langage cerf. [00'52'01] Qu'est-ce qui est utile? [00'52'04] Pour développer le langage des enfants, alors c'est pas mon point de vue que j'exprime là. [00'52'10] Derrière chaque item. [00'52'13] Il y a tout un corps de de recherche au cours des vingt, trente, voire quarante dernières années. [00'52'19] C'est d'abord savoir reconnaître les compétences des enfants. [00'52'23] Et souvent les adultes- pas uniquement à l'école- sont plus sensibles au manque, aux difficultés. [00'52'29] K müller peau. Il articule pas bien. [00'52'33] Etc. Ou dit de gros mots: ben oui, forcément, dans toutes les cultures. [00'52'37] Tous les âges. [00'52'40] Mais c'est aussi important, voire essentiel, de reconnaître les compétences des enfants, parce que, d'abord, c'est à partir des compétences qu'on peut leur apprendre des choses nouvelles. [00'52'50] C'est aussi prendre le temps d'écouter l'enfant et de lui répondre. Dans toutes les familles, on parle aux enfants. [00'52'57] Mais parler avec l'enfant, prendre le temps de l'écouter. [00'53'02] Il peut arriver qu'un adulte pose une question à l'enfant: mais allez, dépêche-toi, il faut qu'on monte dans la voiture, etc. [00'53'09] Donc une fois bon, il va pas se décourager deux fois non plus, mais peut-être que au bout d'un certain temps, [00'53'19] Il ne va pas penser que, finalement, il est utile. [00'53'23] De parler tant que ça puisque on ne lui répond pas. Et comme me disait des enfants à l'école maternelle, quand on travaillait sur ces petits groupes conversationnels qui, les êtres en petits groupes, les petits parleurs préfèrent être en petits groupes, je disais pourquoi? eh bien, tu sais. [00'53'41] Elle nous écoute mieux en petits groupes. [00'53'43] Alors elle nous parle et moi, ça me donne envie de reparler. [00'53'48] Il avait tout compris, parce que quand on faisait nos analyses statistiques sectorielles, mettant dans la machine différents paramètres du langage des enfants, différents paramètres du langage des enseignants, et oui, on voyait que ce qui incitait les enfants à parler, c'était le taux de réponse qu'il recevait. Il fallait démontrer. [00'54'07] Peut paraître évident quand je le dis, mais il fallait le démontrer. Ce n'est pas seulement solliciter un enfant- oui, ça va le faire parler une fois, ça va l'inciter à parler une fois, mais parce que vous lui répondez qu'il aura envie de le de reparler, c'est l'inviter à prendre la parole et lui laisser le temps de le faire. [00'54'22] Donc parler avec l'enfant plutôt que parler à l'enfant. Tous, nous parlons aux enfants: fléchi, viens-là, etc. Mais parler, c'est, n'oubliez pas, cher aux adultes parents ou futurs parents, n'oubliez pas que parler avec quelqu'un, c'est échanger des pensées. [00'54'39] Donc, vous faites part de vos pensées, mais [00'54'43] Sollicitez celle de l'enfant. [00'54'46] Prenez le temps de l'écouter. C'est aussi jouer avec lui et partager des activités, parce que, en fait, les enfants apprennent à parler dans un dialogue d'action. On parle de ce qu'on est en train de faire. C'est parce qu'on joue quand même couvert ou je ne sais quoi, qu'on parle de ce qu'on fait. Alors, parler de ce qu'on fait, mais aussi de ce qui. [00'55'06] A eu lieu. [00'55'07] Et puis de ce qui va arriver. Et quand on parle de ce qui va arriver, y compris [00'55'12] Écoute, oui, je sais tu veux que je te lise une histoire, mais d'abord il faut que je range la vaisselle. Alors tu vas m'aider. Si vous n'êtes pas sur le service en porcelaine de la grande tente, ça peut se faire. [00'55'25] Et puis, ensuite, on fait ça, on la met dedans, et après je lis une histoire. Et bien dire ça, c'est rendent l'avenir prédictible à l'enfant et c'est une manière de le sécuriser. [00'55'36] Il sait à quoi s'attendre. Souvent, les enfants, ça passe à quoi s'attendre parce que les parents leur expliquent pas, on ne leur donne pas donner des repères. [00'55'45] Va leur dire: dans vingt minutes, on va faire ça, ça n'a pas de sens pour lui, mais vous lui mettez comme ça des, des repères temporels d'activités et il va suivre ça très bien. [00'55'53] C'est chanté avec lui. Même si vous chantez faux, c'est pas grave chanter avec lui. [00'55'58] Et jouer avec les sons et les mots, ça, c'est super pour développer la conscience phonologique et donc, si vous chantez, vous allez aider l'enfant après à apprendre à lire. [00'56'10] Parce que, pour la lecture, c'est la correspondance entre la phonologie, les sons de la langue et les choses écrites, ce qu'on appelle les graphèmes, les traces. [00'56'23] Sur la page. [00'56'25] Donc, plutôt que de vouloir anticiper sur les apprentissages de l'élémentaire, [00'56'30] Voilà une bonne occasion d'apprendre. [00'56'32] Afin de préparer à la lecture. [00'56'35] Plus en plus. [00'56'36] Les enfants aiment beaucoup chanter avec des adultes. C'est lui donner l'occasion de parler avec d'autres personnes. Ne vous mettez pas toujours en travers. Vous allez à la boulangerie. [00'56'46] Donnez-lui l'occasion de d'acheter le pain lui-même, devant vous, avec vous. [00'56'52] Donnez-lui l'occasion de parler avec d'autres adultes. Pourquoi? parce que ce que vous comprenez à demi-mot. [00'56'58] Dans son discours. [00'57'01] Ça ne sera pas tout à fait le cas avec un autre adulte au moins familier. [00'57'05] Et donc, si l'enfant n'est pas compris d'emblée aussi facilement, ça va l'inciter à reformuler, à exprimer autrement, parce que lui-même cherche à comprendre et être compris. [00'57'18] Donc vous l'aider à progresser. [00'57'21] En faisant cela. [00'57'23] J'ai regardé des livres ensemble. Et raconter des histoires d'abord, parce que c'est trop bien de raconter des livres, de lire des livres avec un enfant sur les genoux à côté de soi. [00'57'35] Raconter des histoires, y compris les histoires de quand vous étiez petit. Alors c'est plutôt les grands-parents qui font ce qui est passionnant pour un enfant. Et pourquoi raconter des livres? parce que on a pu noter que le vocabulaire dans les livres de la littérature jeunesse même les petits ours brun et tout ça. [00'57'55] Le vocabulaire, la syntaxe est souvent plus riche que ce qu'on utilise dans les soins quotidiens, autour du repas, autour d'autres activités, et puis regarder un livre avec la parole qui va dessus focalise l'attention de l'enfant sur le langage. [00'58'13] N'est évidemment pas le cas quand on est en train de manger, de donner le bain, etc. [00'58'20] Et puis, bien sûr, si vous pensez que votre enfant [00'58'24] Cet enfant a des difficultés. [00'58'26] À tort ou à raison, peu importe, mais il faut en parler à des professionnels. Ça peut être, selon les cas, ceux de la crèche à l'école. Médecin, alors bon, les médecins généralistes. [00'58'39] Quelquefois, les pédiatres ne sont pas spécialement formés. [00'58'43] Mais avant de vous inquiéter, [00'58'46] Essayé d'en parler autour de vous. [00'58'49] Alors justement, quelque chose qui est peu développé en france, c'est le bilinguisme précoce. On a fait d'excellents, oh là. Là, il faut que j'accélère, moi. Quarante neuf minutes, là, ça commence à faire beaucoup. [00'59'04] On a développé en fait: [00'59'09] Modèle monolingue, le français pour tout le monde, à partir de ces langues régionales et autres. Nous avons des langues différentes, nous avons de nombreuses langues différentes et la majorité des êtres humains à la surface du globe sont plurilingues. Donc, ce qu'on a pu montrer avec mon équipe, ce que d'autres avaient, mon [00'59'28] Entrez par rapport à l'anglais, langue d'enseignement. Nous l'avons montré par rapport au français, langue d'enseignement. [00'59'34] C'est que développer la maîtrise de ces langues de socialisation, voire de langue de l'émigration, aide bien sûr à la maîtrise de ces langues, mais aide aussi à la maîtrise des langues d'enseignement. [00'59'44] Et ce parce que les capacités sont maximales chez les jeunes enfants pour traiter à la fois la phonologie, la syntaxe. [00'59'53] Parce que travailler une langue favorise l'apprentissage d'autres langues et ça contribue aussi au développement d'autres capacités: créativité, résolution de problèmes, compétences sociales. Évidemment, ça ne va pas non plus sans une transmission familiale. Il faut que cette autre langue, elle, ne soit pas enseignée que quelques heures par semaine. [01'00'13] Même pas non seulement d'une langue, c'est parler, communiquer dans une autre langue que le français. [01'00'23] Alors j'aurais voulu aussi parler du développement de la créativité. [01'00'29] On a des recherches récentes qui montrent que l'initiative suppose la créativité, l'innovation, la prise de risque. [01'00'39] Et selon que l'adulte en scène de manière directe montre par exemple en détail les multiples façons de faire fonctionner un jeu musical inconnu de l'enfant ou bien qu'au contraire, il fait semblant de ne pas savoir comment ça marche. [01'00'55] Afin d'obtenir des bruits de ce jeu musical, par hasard. Eh bien, on voit que avec l'enseignement direct, [01'01'03] Les enfants vont donner une réponse précise. [01'01'07] Quand on leur donne la possibilité de manipuler le jeu eux-mêmes, mais ils ne vont pas aller au-delà, alors que si on ne leur donne pas une démonstration, et bien, ils vont découvrir par eux-mêmes différentes solutions aux différentes possibilités, ce qui est évidemment beaucoup plus. [01'01'27] Créatif et développe aussi l'initiative. Alors on sait également que les enfants sont des grands imitateurs dans cette période d'âge. [01'01'37] Imite fréquemment un adulte, voire un autre enfant. Mais on s'était jamais demandé? [01'01'44] Pourquoi ils imitent telle chose et pas tel autre. Pourrait imiter l'adulte et pas tel autre? [01'01'50] Eh bien, [01'01'52] Les enfants imitent davantage les séquences d'action qui produisent le résultat souhaité. [01'01'58] Quand ils l'ont vu. [01'02'00] Mais selon que l'adulte s'avère un enseignant- entre guillemets- compétents. [01'02'07] Ou démonstrateur naïf, et bien, en fonction des probabilités de réussite. [01'02'15] Ils vont plutôt imiter. [01'02'17] Celui qui est compétent. [01'02'20] Parce qu'il réussit. [01'02'22] Régulièrement ces essais qu'un démonstrateur naïf qui tantôt échoue, tantôt réussis. [01'02'29] Alors c'est quand même, c'est quand même assez, assez fascinant. [01'02'35] Parce que [01'02'38] On n'a pas forcément. [01'02'40] Cette représentation des compétences. [01'02'45] Jugement probabiliste, inférence causale des enfants, surtout que [01'02'53] Les adultes ne font pas forcément preuve. [01'02'58] Des mêmes compétences. On voit que les tout petits peuvent raisonner en termes statistiques, alors que les performances des adultes, face aux jeux de hasard, par exemple, sont relativement mauvaises. Ont marqué ce fait la fortune des propriétaires de casinos et des jeux de loto, etc. [01'03'15] Bon, je vais pas développer ces derniers aspects, simplement pour dire que d'une génération à l'autre et certes des besoins identiques, mais on a aussi un monde en changement, avec des bébés qui sont échographie en trois dès avant leur naissance, les enfants qui naissent dans un monde numérisé. [01'03'32] Ouais avec un accès aux écrans ou tablettes. [01'03'37] Plus tard au smartphone, ordinateur, aux jeux vidéo. Et puis la télévision, souvent présente, est trop présente. [01'03'44] Mais on a aussi des domaines d'apprentissage nouveaux, bien sûr: lire, écrire, compter, mais pas uniquement, il y a beaucoup d'autres choses. [01'03'52] Les enfants se plaignent de ne pas avoir aujourd'hui suffisamment de temps de jeu libre. [01'03'58] Les adultes organisent leurs loisirs. [01'04'03] Alors dans tous les milieux, ce sera le centre de loisirs, ce sera les cours de violon, de dessin ou autre chose très tôt, le judo à quatre ans, etc. [01'04'13] Et ils se plaignent de pas avoir assez de temps pour eux, pour faire ce qu'ils ont envie de faire. Et c'est aussi du temps pour rêver, ça peut du temps pour l'ennui, ce qui est très bénéfique, parce que quand on s'ennuie chez pas quoi faire, eh bien on est bien obligés d'en sortir finalement et chercher qu'est-ce qu'on a envie de faire et et de planifier soi-même. [01'04'33] Activité. Ils se plaignent aussi du manque de jeu dehors. [01'04'37] Alors pour des raisons de sécurité, pour. [01'04'41] Les questions de logement, pour la place des écrans, etc. On a moins de jeux dehors et ils se plaignent aussi de pas interagir suffisamment avec les adultes, et notamment avec les parents. [01'04'58] Je termine sur la qualité de vie des jeunes enfants. On sait qu'il existe un certain mal-être des enfants dès l'école maternelle. Il y a eu plusieurs enquêtes là-dessus. Nous travaillons ces questions-là. [01'05'08] À l'école et au collège, avec des entretiens collectifs en maternelle et en élémentaire. [01'05'15] Et puis aussi des questionnaires pour les plus grands. [01'05'18] Et nous avons suivi comme ça cent soixante et un enfants de cinq à douze ans, avec trois questions en entretien collectif: quand est-ce que vous vous sentez bien? quand est-ce que vous êtes heureux, quand est-ce que vous ne vous sentez pas bien, quand est-ce que vous êtes malheureux? et puis le dernier: si vous pouviez changer quelque chose dans votre vie avec une baguette magique? [01'05'37] Que vous changeriez quelque chose et si oui, quoi? [01'05'41] Alors les réponses des enfants. Mais pour les plus jeunes, ce qui est important, c'est d'être à la maison et se détendre. Chez quarante sept pour cent des réponses chez la famille, vingt quatre pour s'en faire des choses avec les parents. Et puis les peurs sont les peurs de perdre des membres de la famille, des peurs des séparations, des parents qui s'entendent plus. [01'06'00] Juste fin au même niveau. Ce sont les loisirs qui sont importants: le jeu, les vacances, les promenades, pouvoir jouer, ne pas être empêché de jouer, ça c'est l'horreur. Être empêché de jouer, scandale. [01'06'13] Et puis, il y a l'école aussi. Chez les plus jeunes, elle va prendre un poids bien plus important dans le bien-être et dans le mal-être. C'est le plaisir d'apprendre des choses nouvelles, d'être avec les copains, mais c'est aussi la peur d'être grondé et la peur de ne pas réussir dès l'école maternelle. [01'06'31] Donc autant promouvoir une école de la confiance- je me répète, mais j'insiste- savoir identifier et valoriser les progrès, encourager l'enfant. [01'06'40] Plutôt que repérer les manques, attention aux évaluations négatives, explicites ou implicites. Elles sont perçues par les enfants. [01'06'50] La peur d'échouer existe dès la maternelle. [01'06'52] Les enfants sont capables en maternelle, alors qu'il n'y a pas de classement? le dire, quels sont les premiers de la classe en langage, quels sont les premiers de la classe en dessin et quels sont les derniers, est de se situer, eux-mêmes et toi comment, parmi les premiers ou parmi les derniers petits garçons ont tendance à se surestimer un peu, mais globalement, leurs réponses sont en. [01'07'13] En accord avec les évaluations qu'on demande en parallèle aux enseignants. [01'07'19] Donc, il se fonde effectivement sur des évaluations négatives, explicites ou implicites. Les haussements d'épaules et orbey. [01'07'29] Qui est-ce qui m'a encore fait cela aujourd'hui? [01'07'32] Et comme si l'enfant était sourd, mais non, il a toujours l'oreille pour entendre ce qui s'est dit. [01'07'38] Et peut-être que si on réfléchissait à ces aspects là dès l'école maternelle, [01'07'45] On préparait mieux notre avenir et on éviterait le pessimisme français régulièrement mis en évidence par l'insee. [01'07'53] Dans sa dernière enquête de deux mille onze, et j'ai trouvé: [01'07'58] Ce propos de clonage, j'ai dit que l'école d'économie de paris en deux mille douze, qui rejoignait tout à fait ce que j'avais pu écrire dans d'autres termes. [01'08'06] Les politiques devraient prendre en compte l'influence indiscutable des facteurs psychologiques et culturels dans la perception du bien-être et, comme ceux-ci sont en partie acquis à l'école et dans d'autres chances de socialisation, cela pointe de nouveaux aspects des politiques publiques liées aux aspects quantitatifs et qualitatifs pendant de notre système éducatif. [01'08'25] Évidemment quand les enfants [01'08'28] Dise: regarde-moi, regarde-moi, regarde ce que j'ai su faire aujourd'hui. Ou quand ils sont en haut du plongeoir prêt à sauter, mais ils ont absolument besoin du regard d'autrui. [01'08'40] Et ils ne sont pas là en train de vouloir spécialement. [01'08'45] Montrer une performance. En fait, ils plaident sur leur propre, pour leur propre existence, comme le dit cet auteur américain d'un roman. [01'08'53] Montgomery. [01'08'55] Voilà donc, faisons en sorte que les compétences des jeunes enfants soient celles que les adultes soient capables de leur reconnaître au quotidien. [01'09'06] Rappelons-nous qu'ils ont un appétit de savoir, un besoin de trouver du sens à ce qui leur est proposé. [01'09'13] Donc, attention à nos évaluations, attention au risque de découragement appris. Faisons en sorte que nos petits chats, ce soit des lions, se représentent comme des lions. Voilà quelques ouvrages récents. [01'09'28] Qui ne sont pas en vente. [01'09'30] Parce que ça n'avait pas trop marché pour le libraire. La dernière fois donc, il n'est pas revenu. Enfin, ça se trouve. [01'09'39] Sur n'importe quel moteur de recherche en tapant mon nom. Ce ne sont pas que les ouvrages personnels, mais aussi des ouvrages collectifs. [01'09'48] Voilà, merci de votre attention. Excusez-moi d'avoir débordé un peu.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:25:09][^2^][2] : La vidéo présente un webinaire sur l'orientation post-bac, les labels et accréditations, et comment choisir une école. Elle explique l'importance de reconnaître les établissements et les formations, les différents types de diplômes et grades, et les critères pour évaluer la qualité d'une école.

      Points forts : + [00:00:04][^3^][3] Introduction du webinaire * Objectifs et structure + [00:02:08][^4^][4] Présentation des intervenants * Experts en éducation + [00:04:08][^5^][5] Labels et accréditations * Signification et impact + [00:07:36][^6^][6] Parcoursup * Fonctionnement et reconnaissance + [00:09:13][^7^][7] Reconnaissance des diplômes * Différents niveaux et leur importance + [00:13:29][^8^][8] Labels spécifiques * Labels internationaux et classements Résumé de la vidéo [00:25:12][^1^][1] - [00:49:04][^2^][2]:

      La vidéo aborde le système éducatif français, en particulier les différences entre les universités et les écoles post-bac, les classes préparatoires économiques et commerciales (CPGE), et l'importance des diplômes reconnus. Elle met en lumière les avantages des CPGE pour intégrer de grandes écoles et la valeur des diplômes accrédités.

      Points forts: + [00:25:12][^3^][3] Système universitaire vs écoles post-bac * Différences de diplômes et grades + [00:26:17][^4^][4] CPGE comme voie d'accès aux grandes écoles * Importance des prépas pour les écoles de management + [00:27:20][^5^][5] Avantages des CPGE * Gratuité et préparation pour un Master 2 + [00:28:26][^6^][6] Sélection en CPGE * Critères d'admission et diversité des profils + [00:30:22][^7^][7] Réussite en CPGE * Taux élevé de réussite et d'admission en grandes écoles + [00:32:24][^8^][8] Vie étudiante en CPGE * Équilibre entre études et vie personnelle

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:52][^2^][2] : La vidéo aborde la recherche de la justice dans le droit, la législation et l'application judiciaire. Elle souligne les défis de définir une justice universelle et l'importance de la conscience et de la raison dans la création des lois.

      Points clés : + [00:00:19][^3^][3] Introduction à la table ronde * Discussion sur la loi naturelle et le droit naturel * Difficultés d'une définition universelle de la justice + [00:07:35][^4^][4] La fonction de législation * L'impact des principes de 1789 sur la loi positive * La légitimité de la loi une fois votée et son acceptation sociale + [00:23:25][^5^][5] Le rôle du juge et de l'enseignant * La formation influence la capacité de rendre une justice équitable * Importance de la conscience du législateur et de la recherche du bien commun Résumé de la vidéo [00:24:54][^1^][1] - [00:47:21][^2^][2] : La vidéo aborde la question de la justice et du rôle des juges, en se concentrant sur l'évolution du serment des magistrats en France et l'importance de l'équité dans le système judiciaire.

      Points clés : + [00:24:54][^3^][3] La justice et les juges * Interrogation sur la justice dans la formation des juges * Évolution du serment des magistrats depuis 1958 + [00:29:01][^4^][4] L'équité dans la loi * L'article 700 du code de procédure civile et l'équité * L'influence de la Cour européenne des droits de l'homme + [00:32:06][^5^][5] Le rôle des avocats * Les avocats comme yeux de la justice * Importance de l'écoute et de la compréhension des justiciables + [00:38:01][^6^][6] La recherche du juste * La loi naturelle et l'individualisation de la peine * La contribution des avocats à la justice par la partialité Résumé de la vidéo 00:47:23 - 01:03:12 : La vidéo aborde la dialectique judiciaire, l'importance de l'écoute et de la prudence dans la pratique du droit, ainsi que les défis posés par une approche trop légale de la justice. Elle souligne la nécessité d'une justice équilibrée qui tienne compte des circonstances réelles et de l'équité.

      Points forts : + [00:47:23][^1^][1] Dialectique judiciaire * Critique de la rigidité légale * Exemples de justice scolaire + [00:48:32][^2^][2] Légitime défense * Cas de Monsieur Legras * Débat sur la proportionnalité + [00:51:01][^3^][3] Vertus des praticiens * Importance de l'écoute et de la prudence * Vertus pour législateurs, magistrats, avocats + [00:57:06][^4^][4] Pouvoir du juge * Discussion sur l'équité et la loi * Exemple de jugement pendant le COVID-19

    1. Résumé de la vidéo [00:00:12][^1^][1] - [00:27:16][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur l'éducation nouvelle et son aptitude à répondre aux défis contemporains. Le conférencier interroge ChatGPT sur le sujet et analyse la réponse, soulignant les aspects positifs et les précautions nécessaires pour une mise en œuvre efficace.

      Points forts: + [00:00:12][^3^][3] Introduction à la conférence * Présentation du sujet complexe + [00:01:03][^4^][4] Interrogation de ChatGPT * Réponse sur l'éducation nouvelle + [00:02:15][^5^][5] Analyse de la réponse * Discussion sur l'autonomie et la créativité + [00:03:00][^6^][6] Adaptation et employabilité * Importance de l'adaptabilité + [00:04:03][^7^][7] Conclusion de ChatGPT * Prudence sur l'efficacité de l'éducation nouvelle + [00:11:36][^8^][8] Examen de l'éducation nouvelle * Exploration de la cohérence interne et de l'organisme vivant Résumé de la vidéo [00:27:21][^1^][1] - [00:53:08][^2^][2] : La vidéo traite des tensions et contradictions au sein de l'éducation nouvelle, en utilisant la technique de la "vaccine" pour introduire des idées puis les neutraliser. Elle aborde des thèmes comme le libéralisme, la solidarité, le darwinisme, l'empirisme, et la relation entre le concret et le concept.

      Points saillants : + [00:27:21][^3^][3] Tensions dans l'éducation nouvelle * Technique de la "vaccine" + [00:28:22][^4^][4] Libéralisme et solidarité * Équilibre entre compétition et coopération + [00:29:08][^5^][5] Darwinisme et générosité * Gestion des vainqueurs et des vaincus + [00:29:22][^6^][6] Empirisme et idéologie * Continuité entre le concret et le concept + [00:30:01][^7^][7] Intérêt de l'enfant * Différence entre intérêt et besoin + [00:32:01][^8^][8] Groupe et individualité * Importance du collectif face aux singularités + [00:33:00][^9^][9] Équilibres dans l'éducation * Recherche d'une structuration idéologique + [00:34:02][^10^][10] Charisme et autorité * Influence des leaders sur l'éducation + [00:37:01][^11^][11] Contradictions fécondes * Importance de l'équilibre pour l'action éducative + [00:42:01][^12^][12] Solidarité malgré les différences * Unité dans l'éducation nouvelle + [00:44:08][^13^][13] Indignation et espoir * Motivation des militants de l'éducation nouvelle + [00:45:36][^14^][14] Droits de l'enfant * Articulation des droits à la protection et à la liberté + [00:47:47][^15^][15] L'enfant comme sujet * Refus de la normalisation en faveur de la normativité + [00:51:57][^16^][16] Apprentissage émancipateur * Importance du désir d'apprendre Résumé de la vidéo [00:53:10][^1^][1] - [01:01:59][^2^][2]: La vidéo traite de l'éducation nouvelle et de sa dynamique, en rejetant l'assimilation de l'école à la forme scolaire traditionnelle. Elle souligne l'importance de l'inventivité pédagogique et de la construction d'institutions éducatives qui favorisent le développement et l'apprentissage.

      Points forts: + [00:53:10][^3^][3] Rejet de la forme scolaire * Importance de l'inventivité pédagogique + [00:55:00][^4^][4] Réflexion sur l'éducation * Nécessité d'une lucidité constante + [00:57:08][^5^][5] Vers une éducation écologique * Favoriser le développement naturel + [00:58:57][^6^][6] Éthique de l'indignation * Prioriser la normativité sur la normalisation + [01:00:42][^7^][7] Coopération et émancipation * Articulation de l'émancipation et de la solidarité + [01:01:24][^8^][8] Principe d'éducabilité * Importance de l'inclusion éducative pour tous

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:28:48][^2^][2]:

      La vidéo aborde la problématique du harcèlement scolaire en France, soulignant le manque d'attention historique et la nécessité d'une approche réfléchie pour le comprendre et l'aborder efficacement.

      Points clés: + [00:00:10][^3^][3] Le silence historique * 30 ans d'ignorance en France * Premiers textes sur le sujet en 1978 + [00:01:14][^4^][4] Lancement du processus * En 2011, une lettre de mission ministérielle initie l'action + [00:05:01][^5^][5] Obstacles à la compréhension * Terminologie variée selon les pays * Risques de simplification et stéréotypes + [00:07:00][^6^][6] Étude du phénomène * Pas de lien direct entre harcèlement scolaire et autres formes + [00:11:01][^7^][7] Rôle de l'adulte * Importance cruciale de l'intervention adulte + [00:13:09][^8^][8] Programme ambitieux * Création d'équipes ressources dans les établissements dès 2019 Résumé de la vidéo [00:28:50][^1^][1] - [00:57:03][^2^][2] : La vidéo aborde la méthode de la préoccupation partagée pour traiter l'intimidation à l'école, soulignant l'importance de la confiance, du respect et de la discrétion dans la gestion des cas d'intimidation.

      Points forts : + [00:29:14][^3^][3] Silence des victimes * Crainte des représailles * Manque de confiance envers les adultes + [00:30:01][^4^][4] Méthode de préoccupation partagée * Approche non punitive * Évite le risque de représailles + [00:34:48][^5^][5] Adaptation de la méthode * Renforcement du soutien aux victimes * Respect des intimidateurs + [00:37:01][^6^][6] Valeurs fondamentales * Attention à l'autre * Respect absolu des personnes + [00:44:02][^7^][7] Importance de l'éthique * Méthode basée sur des valeurs * Inefficace sans un socle éthique + [00:52:03][^8^][8] Justice et sanctions * Sanctions suspendues pendant l'intervention * Soutien accru aux victimes si nécessaire Résumé de la vidéo [00:57:06][^1^][1] - [01:23:54][^2^][2]: La vidéo traite de la prévention et de la gestion du harcèlement scolaire, en mettant l'accent sur l'importance de reconnaître et de soutenir les victimes. Elle présente une méthode qui inclut des rencontres avec les victimes et les intimidateurs, ainsi que le suivi de la situation.

      Points clés: + [00:57:06][^3^][3] Introduction de la méthode * Rencontres avec les victimes * Importance de l'écoute et du soutien + [00:58:26][^4^][4] Rôle de la justice scolaire * Influence sur le climat scolaire * Nécessité de reconnaître la souffrance des victimes + [01:00:04][^5^][5] Engagement de l'établissement * Assurer le soutien aux victimes * Éviter la minimisation du harcèlement + [01:01:03][^6^][6] Confidentialité et communication * Garantir un espace sûr pour les victimes * Discuter des préoccupations et des solutions possibles + [01:04:05][^7^][7] Conseils et pièges à éviter * Importance de la relation d'alliance * Suggestions constructives pour améliorer la situation + [01:17:02][^8^][8] Cyberharcèlement et sexting * Impact sur les victimes * Nécessité d'une réponse collective et éthique Résumé de la vidéo [01:23:57][^1^][1] - [01:24:40][^2^][2]: La vidéo aborde le développement d'un protocole spécifique pour gérer les cas de sexting dans un établissement éducatif. L'équipe doit se transformer en équipe de soutien et collaborer avec les académies pilotes sur ce sujet.

      Points forts: + [01:23:57][^3^][3] Développement d'un protocole * Gestion du sexting * Transformation de l'équipe + [01:24:15][^4^][4] Collaboration avec les académies * Six académies pilotes * Soutien et développement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:23:15][^2^][2]: La vidéo explore les mouvements conservateurs et réactionnaires en ligne, en se concentrant sur l'anti-avortement et la discrimination algorithmique contre les identités LGBT. Elle met en lumière l'utilisation d'Instagram par les anti-avortement et les défis de la modération des contenus LGBT sur les réseaux sociaux.

      Points forts: + [00:00:11][^3^][3] Introduction aux panels * Focus sur les mouvements conservateurs * Diffusion en ligne et nouveaux combats + [00:00:36][^4^][4] Conservatismes en ligne * Anti-avortement sur Instagram * Mobilisation de l'image du fœtus + [00:01:20][^5^][5] Discrimination algorithmique * Modération automatique ciblant les LGBT * Impact sur les contenus et identités + [00:07:51][^6^][6] Présentation de Thib Grison * Recherche sur la liberté d'expression * Censure dans les médias + [00:09:49][^7^][7] Censure et modération * Exemples de suppression de contenus LGBT * Impact de la modération sur les communautés + [00:20:52][^8^][8] Biais algorithmiques * Transformation de stéréotypes en conditions algorithmiques * Conséquences discriminatoires Résumé de la vidéo [00:23:17][^1^][1] - [00:46:35][^2^][2]: La vidéo aborde les biais algorithmiques et la discrimination dans les réseaux sociaux, en particulier comment les algorithmes peuvent perpétuer des stéréotypes et des discriminations, notamment envers les femmes et les communautés marginalisées. Elle discute également des stratégies utilisées par ces communautés pour contourner la censure algorithmique et les conséquences de la modération sur l'identité sexuelle et de genre en ligne.

      Points saillants: + [00:23:17][^3^][3] Biais algorithmiques * Influence de l'industrie du porno * Critères économiques sur la non-discrimination + [00:25:07][^4^][4] Conséquences sur les identités * Popularité des contenus hétérosexuels * Assimilation à des contenus pornographiques + [00:27:02][^5^][5] Stratégies de contournement * Crypto langages et vol de morting * Visibilité et invisibilité en ligne + [00:29:47][^6^][6] Impact de la modération * Effets sur les identités sexuelles et de genre * Stratégies de passing algorithmique Résumé de la vidéo [00:46:36][^1^][1] - [01:07:46][^2^][2]: La vidéo aborde l'importation des cadres antitrans en France, la théorie du ROGD, et les collectifs de parents vigilants. Elle examine comment ces éléments s'intègrent dans une stratégie discursive plus large, utilisant un langage scientifique pour influencer les perceptions sur la transidentité.

      Points clés: + [00:46:36][^3^][3] Importation des cadres antitrans * Effort d'acclimatation de la rhétorique antitrans + [00:47:27][^4^][4] Théorie du ROGD * Stratégie discursive remettant en question les transitions mineures + [00:52:01][^5^][5] Collectifs de parents vigilants * Mobilisation inspirée par des collectifs étrangers + [00:53:03][^6^][6] Effets des mobilisations aux États-Unis * Purges culturelles dans les écoles + [00:54:13][^7^][7] Rôle de la France dans la mobilisation transnationale * Importation de théories et affaires étrangères + [01:00:35][^8^][8] Juridicisation de l'identité de genre * Analyse des politiques de reclassification de sexe Résumé vidéo 01:07:48 - 01:30:54: La partie 4 de la vidéo aborde les nouveaux essentialismes et la transidentité. Elle examine les politiques de reclassification de sexe, la transphobie systémique, et l'importance de l'autodétermination de genre.

      Points clés: + [01:07:48][^1^][1] Nouveaux essentialismes * Comparaison avec la sociologie du handicap * Impact des conditions sociales sur l'identité de genre + [01:21:48][^2^][2] Transidentité et militantisme * Influence du militantisme sur la théorie * Lutte contre la transphobie et pour les droits trans + [01:29:12][^3^][3] Clarification idéologique * Réarticulation autour de la droite * Clarification des positions politiques sur les droits trans Résumé de la vidéo 01:30:57 - 01:54:43 : La vidéo aborde les nouveaux essentialismes dans le féminisme, en particulier la lutte contre la transphobie et l'essentialisme biologique. Elle critique l'alliance entre l'extrême droite et certaines féministes anti-trans, et souligne l'importance de déconstruire les catégories de genre rigides pour avancer les droits des personnes trans et intersexes.

      Points clés : + [01:31:01][^1^][1] Lutte idéologique * Clarification des débats féministes * Instrumentalisation par l'extrême droite + [01:32:15][^2^][2] Essentialisme et genre * Alliance entre l'extrême droite et féministes anti-trans * Critique de l'approche essentialiste du genre + [01:35:02][^3^][3] Patriarcat et genre * Le genre comme pilier de l'idéologie patriarcale * Importance de lutter contre l'essentialisme + [01:38:12][^4^][4] Droits des enfants trans * Nécessité de réfléchir aux droits des enfants trans * Autodétermination et capacité de choix des enfants + [01:47:29][^5^][5] Changement d'état civil * Débat sur la déjudiciarisation du changement d'état civil * Importance de gagner le débat public pour pérenniser les droits Résumé de la vidéo 01:54:44 - 02:17:18 : La première partie de la vidéo aborde les nouveaux essentialismes et le backlash transphobe, en examinant comment certains mouvements réactionnaires utilisent le féminisme comme prétexte pour avancer leurs idées. Elle explore également les idéologies sexistes et les différences entre le sexisme différentialiste et oppositionnel.

      Points saillants : + [01:54:44][^1^][1] Backlash transphobe * Utilise le féminisme comme couverture * Attaque les mouvements sociaux + [01:56:01][^2^][2] Idéologies sexistes * Sexisme différentialiste et oppositionnel * Impact sur les relations entre les sexes + [01:57:30][^3^][3] Influence médiatique et politique * Médias et politiciens amplifient les paniques morales * Législations nuisibles aux personnes trans + [02:03:24][^4^][4] Répercussions internationales * Les discours transphobes se propagent globalement * Effets sur les lois et la société + [02:09:01][^5^][5] Conséquences aux États-Unis * Lois régressives et climat de violence * Exode des personnes trans pour leur sécurité + [02:11:55][^6^][6] Situation en France * Importation des problématiques transphobes * Effets marginaux mais potentiellement dangereux Résumé de la vidéo 02:17:19 - 02:39:21 :

      La partie 7 de la vidéo aborde les nouveaux essentialismes et la manière de lutter contre les discours antitrans. Elle souligne l'importance de la production de discours politiques concurrents, le renforcement des liens avec le mouvement féministe, et la création d'entraide communautaire pour les personnes trans.

      Points forts : + [02:17:19][^1^][1] Nouveaux essentialismes * Discussion sur la fédération des extrêmes droites et féministes antitrans + [02:17:48][^2^][2] Lutte contre l'antitrans * Nécessité de discours politiques concurrents et renforcement des liens féministes + [02:18:45][^3^][3] Soutien communautaire * Importance de l'entraide face aux backlashes transphobes + [02:19:18][^4^][4] Perspectives et potentiels * Mouvements à plusieurs vitesses et méfiance envers la figure de la personne trans respectable + [02:21:02][^5^][5] Instrumentalisation des enfants * Discussion sur l'utilisation des enfants dans les discours antitrans + [02:25:00][^6^][6] Droits des mineurs trans * Accès aux hormones et autonomie des mineurs dans les décisions de santé

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:44][^2^][2]:

      Ce webinaire présente la campagne de vaccination HPV dans les collèges, expliquant l'importance de la vaccination pour prévenir les cancers liés au papillomavirus et les modalités de mise en œuvre dans les établissements scolaires.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Objectif du webinaire * Présentation de la campagne de vaccination en milieu scolaire + [00:01:03][^4^][4] Avancement de la campagne * Nouvelle-Aquitaine en avance sur l'organisation + [00:05:28][^5^][5] Épidémiologie du HPV * Explication des risques et de la transmission du virus + [00:08:56][^6^][6] Recommandations de vaccination * Vaccination recommandée pour les jeunes filles depuis 2007 et pour les garçons depuis 2021 + [00:13:08][^7^][7] Vaccination dans les collèges * Discussion sur l'efficacité de la vaccination en milieu scolaire + [00:22:26][^8^][8] Communication avec les parents * Importance de l'engagement des parents et des solutions pour les zones défavorisées Résumé vidéo [00:27:47][^1^][1] - [00:56:19][^2^][2]: Le webinaire aborde la campagne de vaccination dans les collèges, mettant l'accent sur la communication et l'organisation. Il souligne l'importance de la collaboration avec les professionnels de santé et l'accessibilité des informations pour les parents.

      Points clés: + [00:27:47][^3^][3] Communication de la campagne * Messages pré-rédigés par l'ARS * Disponibilité des informations en ligne + [00:30:34][^4^][4] Calendrier de la campagne * Informations initiales en juin * Évaluation de la couverture vaccinale en juillet 2024 + [00:31:45][^5^][5] Plan de communication * Sensibilisation sur les réseaux sociaux * Ciblage des parents et adolescents + [00:37:12][^6^][6] Engagement des établissements * Planification de la vaccination * Mise à disposition des ressources pour les familles + [00:44:21][^7^][7] Organisation des centres de vaccination * Déplacement vers les établissements * Collaboration avec les acteurs locaux + [00:52:58][^8^][8] Rôle des chefs d'établissement * Facilitation de la vaccination * Support dans l'utilisation des outils numériques Résumé de la vidéo [00:56:21][^1^][1] - [00:57:31][^2^][2]: La partie 3 de la vidéo aborde la communication avec les familles concernant la campagne de vaccination dans les collèges, les difficultés rencontrées et les solutions proposées.

      Points forts: + [00:56:21][^3^][3] Communication avec les familles * Utilisation de papier pour les autorisations + [00:57:00][^4^][4] Lien avec centre de vaccination * Mise à disposition de documents nécessaires + [00:57:15][^5^][5] Conclusion de la réunion * Envoi des documents promis * Interruption pour une autre réunion

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:25][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'importance de manger sain et simple, animée par une diététicienne et un chef cuisinier. Ils discutent des défis de l'alimentation moderne et proposent des solutions pour améliorer les habitudes alimentaires.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Accessibilité en visio * Importance de poser des questions avec un micro + [00:00:50][^4^][4] Sujet de la conférence * Manger sain, simple, avec plaisir et économiquement + [00:02:27][^5^][5] Rôle de la diététicienne * Redonner du plaisir à manger * Accompagner divers profils de patients + [00:05:17][^6^][6] Enjeux de santé publique * Augmentation des maladies métaboliques * Importance de la prévention par l'alimentation + [00:10:17][^7^][7] Comportements alimentaires perturbés * Influence des réseaux sociaux et de la pression sociale * Nouveaux troubles alimentaires comme l'orthorexie et la bigorexie + [00:18:04][^8^][8] Importance de la saisonnalité * Respecter la nature pour bien manger * Lien entre les produits saisonniers et une alimentation équilibrée Résumé de la vidéo [00:23:26][^1^][1] - [00:45:23][^2^][2]: La partie 2 de la vidéo aborde l'importance de choisir des aliments peu transformés pour une meilleure santé. Elle met en lumière les différences entre les aliments bruts et ultra-transformés, l'impact de la transformation sur les nutriments, et l'importance de la mastication pour la digestion.

      Points forts: + [00:23:26][^3^][3] Culture culinaire * Perte de savoir-faire culinaire * Importance de cuisiner avec les enfants + [00:24:28][^4^][4] Transformation alimentaire * Comparaison entre aliments bruts et transformés * Avantages des aliments riches en nutriments naturels + [00:27:09][^5^][5] Aliments ultra-transformés * Effets négatifs sur la santé * Importance de la matrice alimentaire naturelle + [00:33:56][^6^][6] Nutriscore et transformation * Limites du Nutriscore * Importance de la qualité des aliments + [00:37:02][^7^][7] Impact sur le microbiote * Rôle du microbiote dans la digestion * Effets des aliments transformés sur la santé + [00:43:21][^8^][8] Cuisine authentique * Valeur des produits locaux et de saison * Critique des pratiques industrielles Résumé de la vidéo [00:45:25][^1^][1] - [01:06:48][^2^][2]: La vidéo aborde l'importance d'une alimentation saine et biologique, les défis des pratiques agricoles actuelles, et l'éducation culinaire des jeunes générations. Elle souligne l'impact des pesticides, la valeur des produits locaux et naturels, et la nécessité de cuisiner et de manger de manière consciente pour la santé.

      Points forts: + [00:45:25][^3^][3] Dangers des pesticides * Impact sur la santé et l'environnement + [00:46:01][^4^][4] Valeur du bio * Bio signifie naturel et non industriel + [00:47:02][^5^][5] Soutien aux agriculteurs * Encourager les pratiques agricoles saines + [00:49:17][^6^][6] Cuisine et plaisir * Transmettre l'art de bien manger + [00:52:06][^7^][7] Importance de l'alimentation * Ce qu'on mange nous définit + [01:03:00][^8^][8] Utilisation des algues * Intégrer les légumes marins dans l'alimentation quotidienne

      Résumé de la vidéo 01:06:51 - 01:28:51 : La partie 4 de la vidéo aborde les choix alimentaires sains, l'importance de la variété dans l'alimentation, et les bienfaits des produits locaux et de saison. Elle souligne également l'impact de l'alimentation sur la santé et encourage la consommation consciente et éclairée.

      Points forts : + [01:06:51][^1^][1] Choix alimentaires sains * Varier les boissons, utiliser des tisanes + [01:08:17][^2^][2] Consommation de pain * Privilégier le pain de qualité, éviter les produits industriels + [01:12:03][^3^][3] Fréquence des repas * Choisir consciemment, éviter les mauvais choix alimentaires + [01:15:18][^4^][4] Plaisir de manger * La cuisine comme culture et partage + [01:17:02][^5^][5] Consommation de poisson * Préférer le poisson sauvage, éviter l'aquaculture + [01:26:42][^6^][6] Légumes de saison * Utiliser la stérilisation pour la conservation Résumé de la vidéo [01:28:54][^1^][1] - [01:42:51][^2^][2]: La vidéo aborde les thèmes de l'alimentation saine, l'impact des choix de produits sur la santé et l'économie, et l'importance de privilégier les produits locaux et artisanaux. Elle discute également des applications d'évaluation des produits, des marchés locaux, et des méthodes de conservation des aliments comme la lactofermentation.

      Points forts: + [01:28:54][^3^][3] Choix alimentaires et économie * Impact des additifs sur la santé * Avantages économiques des produits locaux + [01:32:01][^4^][4] Marchés vs supermarchés * Importance des achats locaux * Comparaison des options d'achat + [01:35:36][^5^][5] Lactofermentation * Bénéfices pour la santé et la conservation * Influence sur le goût et le microbiote + [01:38:04][^6^][6] Ressources locales * Site pour trouver des producteurs locaux * Encouragement à cuisiner maison

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:06:49][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire sur l'attachement, les séparations parentales et la protection de l'enfance, animé par Fabien Bercot et Emmanuel Toussaint, deux chercheurs et cliniciens spécialistes de ces questions. Ils présentent les apports de la théorie et de la recherche sur l'attachement pour éclairer les décisions judiciaires et les interventions cliniques dans ces domaines.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] L'utilisation de la théorie de l'attachement dans les tribunaux * Les enjeux et les malentendus autour de cette théorie * Les recommandations basées sur les données probantes * Les perspectives de recherche futures + [00:31:48][^4^][4] Les applications cliniques de la recherche sur l'attachement dans la protection de l'enfance * Les spécificités des enfants placés et de leurs besoins affectifs * Les stratégies d'intervention adaptées à leur profil * Les témoignages de jeunes ayant vécu des placements + [00:58:51][^5^][5] Les questions des participants et les réponses des intervenants * Les échanges sur les outils d'évaluation, les programmes d'intervention, les pratiques professionnelles, etc. * Les références bibliographiques et les ressources utiles

    1. Résumé de la vidéo [00:00:05][^1^][1] - [00:25:32][^2^][2] : La vidéo présente une conférence de Robert-Vincent Joule sur les méthodes pour inciter les gens à agir librement dans leur propre intérêt. Il explore les promesses et les déceptions de la massification scolaire, l'impact des origines sociales sur la réussite et les mécanismes internes de l'éducation qui produisent des inégalités.

      Points forts : + [00:00:05][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation du sujet et du conférencier + [00:03:16][^4^][4] Promesses de la massification scolaire * Justice, efficacité économique, et valeurs démocratiques + [00:10:41][^5^][5] Inégalités et sélection scolaire * Transformation des inégalités avec la massification + [00:17:02][^6^][6] Conséquences de la massification * Changement dans la production des inégalités + [00:20:08][^7^][7] Sélection par l'égalité des chances * Le processus de sélection crée des inégalités + [00:24:00][^8^][8] Perception de l'injustice scolaire * L'école est vécue comme plus injuste malgré moins d'inégalités

      Résumé de la vidéo [00:25:34][^1^][1] - [00:49:38][^2^][2]: La vidéo aborde les inégalités dans le système éducatif français, l'impact des enseignants et des parents sur la réussite scolaire, et les conséquences sociales de la massification de l'éducation.

      Points clés: + [00:25:34][^3^][3] Inégalités scolaires * Effets des groupements d'élèves * Variabilité des notes + [00:27:43][^4^][4] Enquêtes PISA * Mesure des écarts de performance * Inégalités scolaires vs sociales + [00:30:02][^5^][5] Raisons historiques * Obsession de l'élite * Théorème de la constante macabre + [00:33:34][^6^][6] Stratégies parentales * Perte de confiance dans le capital culturel * Préférence pour l'inégalité + [00:37:02][^7^][7] Valeurs des matières * Hiérarchie scolaire * Impact sur les choix d'études + [00:39:03][^8^][8] Capital social * Élévation du niveau de compétence * Déclassement et inflation des diplômes

      Résumé vidéo 00:49:43 - 01:14:54: La partie 3 de la vidéo aborde la question de l'adéquation entre le marché du travail et les choix d'études, la promesse de l'école en tant qu'institution égalitaire, et l'impact de la massification de l'éducation sur la culture et la politique.

      Points forts: + [00:49:43][^1^][1] Marché du travail et choix d'études * Difficulté d'aligner les emplois avec les diplômes choisis + [00:51:34][^2^][2] Promesses de l'école * L'école comme lieu d'apprentissage des valeurs républicaines + [00:53:29][^3^][3] Impact de la massification * Diminution de l'autorité morale de l'école avec l'éducation de masse + [01:04:42][^4^][4] Culture et politique * Changements dans les pratiques culturelles et la configuration politique dû à l'éducation

      Résumé de la vidéo [01:14:58][^1^][1] - [01:20:41][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des mécanismes sociaux qui poussent les individus à internaliser leurs échecs et la responsabilité de leur propre histoire, souvent au détriment de leur bien-être.

      Points clés: + [01:15:00][^3^][3] Internalisation de l'échec * Les individus se sentent responsables de leur situation * L'échec est souvent vu comme une faute personnelle + [01:16:00][^4^][4] Égalité des chances * Concept perçu comme cruel * Conduit à l'internalisation de l'échec + [01:17:31][^5^][5] Impact sur les jeunes * Les jeunes de banlieue internalisent le racisme comme cause de leur échec * Recherche de boucs émissaires pour expliquer les difficultés + [01:18:01][^6^][6] Changement de perspective * Les sidérurgistes lorrains ont accepté leur statut social * Les jeunes actuels endossent une part de responsabilité + [01:19:07][^7^][7] Conséquences sociétales * Colères et ressentiments dus à l'échec * Risques pour la démocratie et les valeurs éducatives

    1. Résumé vidéo [00:00:14][^1^][1] - [00:24:08][^2^][2]: La vidéo présente une conférence de David Sander sur la compréhension des émotions et leurs fonctions. Il aborde la manière d'amener les gens à agir librement, l'importance des décisions dans le changement de comportement, et la théorie de l'engagement.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Importance des relations interpersonnelles + [00:04:08][^4^][4] Le défi de changer les comportements * Limites de l'information et de la persuasion + [00:10:13][^5^][5] L'importance des actes préparatoires * Petits pas vers un grand changement + [00:15:00][^6^][6] La théorie de l'engagement * Décisions comme lien entre idées et actions + [00:18:00][^7^][7] Identification de l'action * L'impact des actes préparatoires sur les comportements + [00:20:01][^8^][8] Exemple pratique avec le don du sang * Décalage entre idées et actions concrètes

      Résumé de la vidéo [00:24:11][^1^][1] - [00:35:37][^2^][2]: La partie 2 de la vidéo aborde l'influence des actes préparatoires et de l'identification de l'action sur le comportement humain, en utilisant des exemples concrets pour illustrer comment ces concepts peuvent affecter les décisions et les actions des individus.

      Points forts: + [00:24:11][^3^][3] Influence des actes préparatoires * Augmentation de la probabilité d'aider * Importance de commencer un service + [00:26:55][^4^][4] Identification de l'action * Impact sur la perception et le comportement * Exemple de prévention du sida chez les jeunes + [00:30:47][^5^][5] Communication engageante * Nécessité d'agir sur la motivation intrinsèque * Importance du sens donné aux actions

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:22:19][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence sur la compréhension et les fonctions des émotions, animée par David Sander, professeur de psychologie à l'Université de Genève. Il explore la définition des émotions, leur impact sur l'attention, la mémoire et la prise de décision, et discute de l'approche componentielle des émotions.

      Points forts : + [00:00:30][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil et présentation de David Sander + [00:01:39][^4^][4] Les émotions et leurs fonctions * Définition et compréhension des émotions en 2024 * Impact sur les processus cognitifs + [00:12:01][^5^][5] L'affectivisme et les sciences affectives * Évolution des sciences cognitives vers les sciences affectives * Intégration des émotions dans les modèles psychologiques + [00:17:47][^6^][6] Approche componentielle des émotions * Les cinq composantes formant une émotion * Influence des émotions sur les processus cognitifs

      Résumé de la vidéo [00:22:22][^1^][1] - [00:41:31][^2^][2] : La vidéo traite des émotions humaines, de leur déclenchement, de leur expression et de leur impact sur l'attention, la mémoire et la prise de décision. Elle explore comment les émotions sont toujours liées à un objet spécifique et comment elles influencent nos réactions physiologiques et nos actions.

      Points forts : + [00:22:22][^3^][3] Déclenchement et expression des émotions * Les émotions déclenchent des réactions physiologiques + [00:23:04][^4^][4] Les émotions ont toujours un objet * Différence entre émotions et humeurs + [00:24:10][^5^][5] Composants de la réponse émotionnelle * Tendance à l'action, réaction corporelle, expression, ressenti + [00:24:49][^6^][6] Lien entre émotion et attention * Les émotions orientent l'attention vers ce qui est important + [00:25:52][^7^][7] Émotions et mémoire * Les émotions modulent la mémoire, surtout lors d'événements marquants + [00:32:45][^8^][8] Émotions et prise de décision * Les émotions intégrales et incidentes influencent les choix différemment

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:40:34][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un webinaire sur l'apprentissage et l'engagement personnel. Les animateurs, Mathieu et Rémi, discutent de leur expérience et de l'importance de l'apprentissage actif, de la curiosité et de l'esprit critique dans le développement personnel et professionnel.

      Points forts: + [00:00:02][^3^][3] Introduction du webinaire * Présentation des animateurs et de leurs parcours + [00:01:00][^4^][4] L'importance de l'engagement * Discussion sur l'engagement dans l'éducation et l'écologie + [00:04:09][^5^][5] Kit d'apprentissage et d'engagement * Présentation d'un kit pour faciliter l'apprentissage et l'engagement + [00:06:56][^6^][6] Raisonner avec intention * L'importance de définir des intentions claires pour l'apprentissage + [00:10:58][^7^][7] Conscientiser les biais de confirmation * Reconnaître et dépasser les biais cognitifs pour un meilleur apprentissage + [00:17:36][^8^][8] Cultiver l'esprit critique * Développer un esprit critique pour évaluer l'information et les idées + [00:34:12][^9^][9] Prendre du temps pour réfléchir * L'importance de prendre du recul pour une meilleure compréhension et intégration des idées + [00:36:25][^10^][10] Expertise personnelle en apprentissage * Encouragement à utiliser son expérience personnelle pour améliorer l'apprentissage

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2] :

      La vidéo présente une conférence de Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, sur le bien-être à l'école. Il aborde l'importance du bien-être pour les apprentissages et la santé des élèves, en soulignant que le bien-être est un facteur clé de la réussite scolaire et de la santé à long terme.

      Points clés : + [00:00:34][^3^][3] Introduction de Julien Masson * Expert en bien-être scolaire + [00:01:17][^4^][4] Priorité de l'éducation nationale * Bien-être nommé priorité + [00:02:01][^5^][5] Définition de la santé * Bien-être inclus dans la santé + [00:03:08][^6^][6] Bien-être et santé * Bien-être essentiel pour la santé + [00:04:46][^7^][7] Modèle du bien-être * Utilisation du modèle d'Édouard Diner + [00:06:49][^8^][8] Nécessité du bien-être à l'école * Lien entre bien-être et réussite scolaire + [00:11:49][^9^][9] Impact de l'environnement sur la santé * École influence la santé des élèves + [00:15:40][^10^][10] Satisfaction de vie et motivation * Satisfaction à l'école booste la motivation + [00:19:22][^11^][11] Émotions et apprentissage * Émotions positives favorisent l'apprentissage + [00:22:16][^12^][12] Étude sur le bien-être pendant le COVID * Impact du bien-être sur la motivation durant le confinement Résumé de la vidéo [00:25:00][^1^][1] - [00:58:30][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance du bien-être à l'école, soulignant que le bien-être des élèves est essentiel pour leur santé et leur réussite scolaire. Julien Masson, maître de conférence à l'Université de Lyon, explique que le bien-être est un facteur clé dans l'apprentissage et peut influencer positivement la motivation et les résultats des élèves.

      Points clés: + [00:25:00][^3^][3] L'impact du bien-être sur l'apprentissage * Le bien-être favorise la réussite * Les émotions positives stimulent la motivation + [00:38:00][^4^][4] Les déterminants de la santé des élèves * Facteurs sociaux et environnementaux prédominants * L'école joue un rôle crucial + [00:50:00][^5^][5] Stratégies pour améliorer le bien-être * Approche globale nécessaire * Importance des émotions dans l'éducation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [01:35:42][^2^][2]:

      La vidéo est une conférence intitulée "L'enfant face aux violences conjugales", où Philippe Besson discute de son roman "Ceci n'est pas un fait divers". La conférence aborde les thèmes de la protection des enfants et des impacts des violences conjugales sur eux.

      Points forts: + [00:00:02][^3^][3] Introduction de la conférence * Accueil des participants * Présentation du thème et du roman de Besson + [00:01:37][^4^][4] Parcours de Philippe Besson * Discussion sur ses œuvres et son expérience * Éclairage sur la violence conjugale à travers la fiction + [00:14:11][^5^][5] Réflexions de la magistrate * Analyse des mécanismes de la violence conjugale * Importance de la protection des victimes et des enfants + [01:35:42][^6^][6] Conclusion de la conférence * Appel à la prise de conscience et à l'action contre les violences conjugales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:21:44][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur la plateforme Manager Hub, discutant des inégalités sociales et de l'éducation. Les intervenants, Céline Darmon et Sébastien Bozzo, présentent leurs recherches sur l'impact des valeurs et des messages transmis à l'école sur les élèves et la reproduction des inégalités de classe et de genre.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la plateforme collaborative + [00:02:01][^4^][4] Céline Darmon explique ses recherches * Impact des valeurs éducatives sur les inégalités + [00:02:33][^5^][5] Sébastien Bozzo partage son travail * Effet des contextes sur l'apprentissage et les inégalités + [00:03:01][^6^][6] Laurent Kaufmann modère la discussion * Rôle de l'école dans la lutte contre les inégalités + [00:05:02][^7^][7] Débat sur la sélection et la compétition à l'école * Influence sur la performance et la motivation des élèves + [00:12:04][^8^][8] Influence de la famille sur l'éducation * Pratiques familiales et leur impact en classe

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les influences des contextes familiaux et éducatifs sur les inégalités sociales dans le système scolaire. Les intervenants discutent de la manière dont les pratiques de socialisation varient selon l'origine sociale et comment cela affecte les performances et l'expérience des élèves en classe.

      Points clés: + [00:15:00][^3^][3] Influence de la famille * Pratiques culturelles et socialisation * Impact sur les performances en classe + [00:17:00][^4^][4] Système éducatif et compétition * Effets de la compétition sur les élèves * Rôle des enseignants et perception des enjeux + [00:20:00][^5^][5] Mobilité sociale et méritocratie * Réalité de la mobilité ascendante * Reproduction des inégalités malgré les exceptions Résumé de la vidéo [00:21:45][^1^][1] - [00:44:53][^2^][2] : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en se concentrant sur la méritocratie scolaire, la formation des enseignants, et les pratiques pédagogiques. Elle souligne l'importance de reconnaître les inégalités et de promouvoir des parcours individuels de réussite.

      Points clés : + [00:21:45][^3^][3] Méritocratie scolaire * Questionnement sur l'équité * Impact des croyances sur la réussite + [00:22:05][^4^][4] Passerelles éducatives * Existence de possibilités malgré les statistiques * Importance des parcours individuels + [00:23:19][^5^][5] Formation des enseignants * Débat sur le contenu et la méthodologie * Influence des enseignants-chercheurs + [00:25:32][^6^][6] Responsabilité des enseignants * Risque de surcharge de responsabilités * Importance de la formation continue + [00:30:21][^7^][7] Expérience internationale * Témoignage sur l'enseignement à l'étranger * Comparaison des systèmes éducatifs + [00:37:02][^8^][8] Pédagogie en Finlande * Autonomie des élèves * Approche différente de l'évaluation

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2] : La vidéo discute de l'importance de la collaboration et de la communication entre les enseignants dans les écoles françaises, comparant les pratiques avec d'autres pays. Elle aborde également l'évaluation des élèves, l'impact de la suppression des notes et le rôle de l'évaluation formative.

      Points forts : + [00:45:15][^3^][3] Collaboration enseignante * Bureaux partagés * Échanges disciplinaires + [00:47:19][^4^][4] Anxiété scolaire * Élèves et enseignants anxieux * Culture scolaire à changer + [00:48:08][^5^][5] Suppression des notes * Étude sur l'effet des notes * Collaboration pour l'impact positif + [00:49:15][^6^][6] Évaluation par compétences * Expérimentation en établissement * Impact sur le climat scolaire + [00:50:03][^7^][7] Compétences psychosociales * Importance dans l'éducation * Lien avec l'évaluation + [00:54:07][^8^][8] Intensité horaire * Comparaison internationale * Développement des compétences

    1. Résumé de la vidéo [00:00:12][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte scolaire. Elle explore les liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant les effets positifs de l'activité physique régulière sur la santé physique et mentale.

      Points clés: + [00:00:12][^3^][3] Introduction au sujet * Importance de la motricité pour le bien-être des élèves + [00:01:30][^4^][4] Lien entre activité physique et cognition * Effets bénéfiques sur la santé et la performance académique + [00:11:06][^5^][5] Études sur l'activité physique et la performance académique * Corrélation entre un bon niveau de fitness et de meilleurs résultats scolaires + [00:15:26][^6^][6] Impact de l'exercice physique sur la cognition * Amélioration des fonctions cognitives et de l'humeur + [00:27:09][^7^][7] Aménagement de l'espace scolaire * Importance de l'activité physique dans l'environnement éducatif + [00:54:08][^8^][8] Rôle du geste dans l'apprentissage * Utilisation des gestes pour faciliter la compréhension et la mémorisation Résumé de la vidéo [01:00:00][^1^][1] - [01:50:28][^2^][2]:

      La vidéo explore l'importance de la motricité et de l'activité physique dans le développement cognitif des enfants, en particulier dans le contexte éducatif. Elle discute des liens entre l'exercice physique, le bien-être et les performances académiques, soulignant que l'activité physique régulière peut améliorer la mémoire, l'attention et l'humeur, et contribuer positivement à la cognition.

      Points clés: + [01:00:00][^3^][3] L'importance de la motricité * Influence sur le bien-être et l'apprentissage * Rôle dans le développement cognitif + [01:05:19][^4^][4] Aménagement de l'espace * Nécessité d'un environnement propice à l'activité * Impact de la sédentarité sur la santé + [01:08:09][^5^][5] Organisation de la classe * Réflexion sur l'utilisation de l'espace * Importance de l'activité motrice dès l'entrée en classe + [01:38:54][^6^][6] Le geste dans l'enseignement * Utilisation des gestes pour renforcer l'apprentissage * Impact des gestes sur la compréhension et la mémorisation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:13][^1^][1] - [01:22:28][^2^][2]: La conférence de Julien Masson aborde le bien-être et la réussite des élèves à l'école maternelle, en se concentrant sur la motivation, les compétences psychosociales et la santé. Il souligne l'importance de ces facteurs dans l'apprentissage et la manière dont ils peuvent être intégrés dans l'éducation pour améliorer la santé et le bien-être des élèves.

      Points clés: + [00:00:13][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de Julien Masson et du laboratoire P2S + [00:01:19][^4^][4] Objectifs de la conférence * Discussion sur le bien-être, la santé et les compétences psychosociales + [00:04:26][^5^][5] Définition de la santé * La santé comme état complet de bien-être physique, mental et social + [00:06:01][^6^][6] Le bien-être subjectif * Composé d'émotions positives, négatives et de satisfaction de vie + [00:09:07][^7^][7] Impact de l'école sur la santé * L'école comme facteur environnemental influençant la santé des élèves + [00:14:27][^8^][8] Actions promotrices de santé à l'école * Réduction des inégalités sociales et développement du bien-être + [00:28:49][^9^][9] Importance des compétences psychosociales * Leur rôle dans le bien-être et l'apprentissage des élèves + [00:42:05][^10^][10] Méditation et recherche * Efficacité de la méditation comme outil pédagogique + [00:51:18][^11^][11] Compétences clés à la maternelle * Pensée créative, communication et relations interpersonnelles + [01:16:09][^12^][12] Continuité éducative * Liaison école-collège et formation continue des compétences psychosociales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur le bien-être territorial, où les intervenants discutent de la coconstruction et de l'échange d'idées pour renforcer la résilience territoriale face aux crises, comme la pandémie de COVID-19. Ils explorent les limites des indicateurs traditionnels de richesse et l'importance de considérer le bien-être des habitants dans l'aménagement du territoire.

      Points forts: + [00:00:05][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et importance du bien-être territorial + [00:01:56][^4^][4] Lancement de la démarche bien-être * Réflexion sur les indicateurs de richesse durant la crise sanitaire + [00:02:35][^5^][5] Le monde post-COVID * Discussion sur les changements et les constantes dans les aspirations des citoyens + [00:03:42][^6^][6] Renforcement de la résilience territoriale * Prise en compte du bien-être des habitants et des usagers + [00:04:07][^7^][7] Partenariat multi-acteurs * Collaboration avec divers partenaires pour la démarche bien-être + [00:05:34][^8^][8] Échelle locale et bien-être territorial * L'importance de l'échelle locale pour mesurer le bien-être + [00:06:23][^9^][9] Attractivité et compétitivité métropolitaine * Questionnement sur les indicateurs d'attractivité des métropoles + [00:07:49][^10^][10] Planification territoriale et besoins des habitants * Réponse aux besoins et aspirations des habitants à travers la planification + [00:09:54][^11^][11] Importance de la participation citoyenne * Rôle de la participation citoyenne dans l'accélération des transitions + [00:11:08][^12^][12] Introduction de la participation citoyenne * Discussion sur l'expérience de citoyenneté et la participation dans les transitions + [00:13:04][^13^][13] Échange sur la citoyenneté * Partage d'expériences de citoyenneté réussie parmi les participants + [00:15:40][^14^][14] Démocratie et participation * L'importance de la démocratie participative et continue dans le contexte actuel + [00:17:18][^15^][15] Les communs et la coopération * Nécessité de coopérer autour des préoccupations communes et des communs + [00:18:36][^16^][16] Démocratie représentative et participative * Besoin de compléter la démocratie représentative par des formes participatives + [00:20:25][^17^][17] Fondamentaux de la participation citoyenne * Retour aux fondamentaux pour renforcer la participation et le dialogue citoyen

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo aborde le sujet du bien-être territorial et la démarche de l'agence d'urbanisme pour l'améliorer. Elle souligne l'importance de la coconstruction, de l'échange et de l'expertise collective dans la planification territoriale.

      Points clés: + [00:22:00][^3^][3] Coconstruction et échange * Importance de la collaboration * Rôle des partenaires et intervenants + [00:45:00][^4^][4] Démarche bien-être territorial * Lancée en novembre 2020 * Réponse aux limites des indicateurs traditionnels de richesse + [01:15:00][^5^][5] Impact du COVID-19 * Révélateur des inégalités * Effet sur l'aménagement urbain et l'intérêt pour la nature + [02:00:00][^6^][6] Résilience territoriale * Renforcement face aux crises * Prise en compte du bien-être des habitants + [02:30:00][^7^][7] Participation citoyenne * Importance pour l'accélération des transitions * Espaces de discussion et coopération

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:16:42][^2^][2]:

      Cette vidéo est un webinaire présenté par Serge, un représentant syndical du SNAC, qui explique la Dotation Horaire Globale (DHG) dans les établissements scolaires français. Il détaille comment la DHG est calculée, distribuée et utilisée pour organiser les emplois du temps, ainsi que l'importance du Tableau de Répartition des Moyens (TRM) dans la gestion des ressources et la prise de décisions pédagogiques au sein des établissements.

      Points clés: + [00:00:17][^3^][3] Qu'est-ce que la DHG * Définition et rôle + [00:01:03][^4^][4] Calcul de la DHG * Facteurs influençant la DHG + [00:02:04][^5^][5] Temporalité de la DHG * Processus et timing + [00:03:01][^6^][6] Mythes sur la DHG * Clarification des idées reçues + [00:04:01][^7^][7] Importance du TRM * Répartition et impact sur l'établissement + [00:06:07][^8^][8] Processus de décision du TRM * Étapes et implications + [00:08:00][^9^][9] Si le TRM est refusé * Procédures et alternatives + [00:10:36][^10^][10] Responsabilités en cas de refus du TRM * Actions du chef d'établissement + [00:13:01][^11^][11] Conseils pour l'administration * Importance de la participation et de la proposition

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:58:53][^2^][2]:

      La vidéo est une table ronde sur l'Anthropocène et ses enjeux didactiques, avec Angela Mart, professeure à Aix-Marseille, et Philippe Hertig. Ils discutent de l'éducation à l'Anthropocène, des approches curriculaires et de la formation des enseignants.

      Points forts: + [00:00:18][^3^][3] Introduction de la table ronde * Présentation des intervenants + [00:00:53][^4^][4] Angela Mart * Géographe, spécialiste de la sociologie du curriculum + [00:02:52][^5^][5] Philippe Hertig * Professeur de didactique en géographie + [00:03:57][^6^][6] Contexte de l'Anthropocène * Impact des activités humaines sur la planète + [00:10:06][^7^][7] Éducation et mondialisation * Influence des organismes internationaux + [00:31:36][^8^][8] Approches pédagogiques * Importance de la prospective territoriale + [00:42:43][^9^][9] Bouleversements sociaux * Conséquences de l'Anthropocène sur la société + [00:53:54][^10^][10] Formation des enseignants * Nécessité d'une approche systémique et épistémologique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:56:13][^2^][2]:

      La vidéo présente une session sur le partenariat entre la Fédération Française d'Échecs et Socomec, un logiciel de gestion pour les associations. Les intervenants discutent des avantages du logiciel pour les clubs d'échecs, notamment la simplification de la gestion administrative et la promotion de l'engagement bénévole.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Introduction au partenariat * Présentation des intervenants et objectifs + [00:01:25][^4^][4] Avantages de Socomec * Facilite la gestion des clubs * Offre spéciale pour les 100 premiers clubs + [00:04:33][^5^][5] Mission de Socomec * Aider les associations à avoir un impact positif + [00:07:33][^6^][6] Historique de Socomec * Création pour centraliser les outils de gestion + [00:09:36][^7^][7] Gestion du temps et des membres * Économie de temps pour les responsables + [00:14:37][^8^][8] Utilisation du logiciel * Démonstration et abonnement au service + [00:28:35][^9^][9] Gestion collaborative * Plusieurs personnes peuvent gérer le contenu + [00:34:42][^10^][10] Importance des économies de temps * Permet de se concentrer sur le développement du club + [00:41:07][^11^][11] Transactions sécurisées * Gestion des paiements en ligne + [00:56:13][^12^][12] Conclusion et appel à l'action * Encouragement à tester le logiciel

    1. Résumé de la vidéo [00:00:17][^1^][1] - [00:35:18][^2^][2]:

      La vidéo aborde le thème du mensonge et de la réputation dans le contexte philosophique et social. Elle explore pourquoi mentir est considéré comme grave, la relation entre vérité et mensonge, et comment la réputation et l'identité sociale sont construites et perçues.

      Points clés: + [00:00:17][^3^][3] Le mensonge en philosophie * Importance du mensonge pour les philosophes * Impact du mensonge sur la réputation + [00:01:01][^4^][4] Publication sur la réputation * Livre à paraître sur le sujet * Séminaire sur la réputation + [00:01:30][^5^][5] La vérité et l'auto-tromperie * Tradition philosophique sur le mensonge à soi-même * Exemples historiques et contemporains + [00:14:14][^6^][6] L'image de soi et la réputation * Gestion de l'image personnelle * Influence de la réputation sur l'identité sociale + [00:19:18][^7^][7] Développement de l'ego social * Théories sur l'ego et la cognition sociale * Dualité de l'identité personnelle et sociale + [00:25:03][^8^][8] Gestion de la réputation * Travaux d'Erving Goffman sur l'image sociale * Négociation de l'image dans les interactions sociales

    1. Résumé de la vidéo [00:00:15][^1^][1] - [00:33:30][^2^][2]:

      La vidéo présente le programme danois "Fri for Mobberi", visant à créer des environnements empathiques pour prévenir le harcèlement scolaire. Margot Neuvialle et Julien Garbarg-Chenon discutent de l'expérimentation du programme dans 1000 écoles françaises depuis janvier 2024, soulignant l'importance de développer des compétences psychosociales chez les enfants et les adultes.

      Points clés: + [00:00:15][^3^][3] Introduction du programme * Origine et objectifs + [00:01:12][^4^][4] La classe empathique * Développement de l'empathie chez les enfants + [00:02:17][^5^][5] Société empathique * Impact sur les relations et la dynamique de groupe + [00:05:19][^6^][6] Méthode Fri for Mobberi * Recherche et résultats positifs + [00:10:41][^7^][7] Les quatre valeurs clés * Bienveillance, courage, respect, tolérance + [00:27:50][^8^][8] Adoption et formation * Intégration dans les écoles françaises

  2. Feb 2024
    1. « Tu n’as que ce que tu mérites ! » Nous sommes tout·es fréquemment exposés à des injustices, des drames, des accidents, des maladies, qui surviennent de manière contingente et indépendante des actions des victimes.

      Pourtant, on peut parfois observer que ces victimes sont parfois blâmées, comme si au fond, elles étaient d’une manière ou d’une autre responsable de leur sort. Comme si au fond , « chacun obtenait ce qu’il mérite ».

      Cette conférence explore ce qui permet de mieux saisir ce type d’attitude via une théorie inaugurée par le psychologue Melvin Lerner : la théorie de la croyance en un monde juste.

      Une conférence avec Chayka Hackso, autrice, vidéaste sur la chaîne youtube "Horizon Gull".

    1. https://youtu.be/c1KTsbEqxPI?t=2661

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'INSP de l'Académie de Lille sur le thème "L'école, un territoire vivant au cœur des valeurs de la République". Elle présente les enjeux, les défis et les perspectives de l'éducation à la citoyenneté dans le contexte actuel marqué par le terrorisme, le communautarisme et l'intolérance. Elle s'appuie sur les éclairages de la recherche, les témoignages des acteurs de terrain et les expériences pédagogiques innovantes.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:32:52][^2^][2] :

      Cette vidéo est une présentation des spécificités comptables et fiscales des associations pour l'arrêté des comptes annuels 2023. Elle aborde les règles liées aux subventions, aux fonds dédiés, aux fonds propres, aux dons, au bénévolat, à la fiscalité, ainsi que les actualités législatives et réglementaires qui impactent les associations.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par Karim, président du comité association * Présentation du comité et des intervenantes * Annonce du programme et des modalités de questions + [00:01:18][^4^][4] Spécificités associatives du bilan par Juliette * Rappel sur l'appel à la générosité du public et ses conséquences * Explication sur les fonds dédiés et leur comptabilisation * Précision sur les fonds propres, les réserves et la dotation + [00:10:03][^5^][5] Spécificités associatives du résultat par Nathalie * Description des différents types de produits (subventions, concours publics, dons, etc.) * Distinction entre mécénat et parrainage * Illustration sur le bénévolat et sa valorisation + [00:19:03][^6^][6] Spécificités associatives de l'annexe par Juliette * Présentation des tableaux obligatoires pour les associations faisant appel à la générosité du public * Focus sur le compte de résultat par origine et par destination * Rappel sur les informations complémentaires à fournir + [00:26:09][^7^][7] Actualités législatives et réglementaires par Nathalie * Loi du 1er juillet 2021 relative à l'engagement associatif * Loi du 24 août 2021 relative au contrat d'engagement républicain * Loi de finances pour 2023 et ses mesures concernant les associations + [00:31:38][^8^][8] Questions-réponses * Réponses aux questions posées par les participants via le chat * Précisions sur certains points techniques ou pratiques * Renvoi vers des sources d'information complémentaires

      Résumé de la vidéo [00:35:00][^1^][1] - [01:32:52][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo traite des spécificités associatives du compte de résultat, notamment les produits, les charges, le bénévolat, la fiscalité et les obligations comptables. Voici les points principaux :

      • [00:35:00][^3^][3] Les subventions d'exploitation et d'investissement
        • Comptabilisées à la notification de l'acte d'attribution
        • En cas de convention pluriannuelle, la part non consommée est mise en fonds dédiés
        • Les subventions d'investissement peuvent être comptabilisées en fonds propres ou en produits
      • [00:46:20][^4^][4] Les concours publics et les contributions financières
        • Correspondent aux sommes reçues d'entités publiques ou privées sans contrepartie
        • Comptabilisées à la signature de la convention d'octroi
        • Selon leur nature, elles peuvent être d'exploitation ou exceptionnelles
      • [00:55:10][^5^][5] Les dons, les libéralités, le mécénat et le parrainage
        • Correspondent aux actes de générosité du public ou de tiers
        • Comptabilisés à l'encaissement ou à l'acceptation de la libéralité
        • Donnent droit à des réductions d'impôts sous certaines conditions
        • Le mécénat est sans contrepartie, le parrainage est une prestation de communication
      • [01:10:00][^6^][6] Les charges et les produits d'exploitation
        • Correspondent aux flux liés à l'activité courante de l'association
        • Doivent être ventilés selon leur nature ou leur destination
        • Doivent respecter le principe de prudence et de rattachement à l'exercice
      • [01:20:00][^7^][7] Le bénévolat et la valorisation des contributions volontaires en nature
        • Correspondent aux apports en temps ou en nature des bénévoles
        • Ne sont pas comptabilisés en charges ou en produits, mais en annexe
        • Doivent être évalués selon des méthodes et des référentiels adaptés
      • [01:28:00][^8^][8] La fiscalité et les obligations comptables des associations
        • Dépendent du caractère lucratif ou non de l'activité associative
        • Nécessitent de respecter les règles fiscales et comptables applicables
        • Impliquent de déclarer les dons et les reçus fiscaux, de tenir une comptabilité régulière et de publier les comptes annuels
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:47][^2^][2] :

      Cette vidéo traite du rôle de la religion dans l'espace public et des conditions pour atteindre le respect mutuel dans les sociétés démocratiques et pluralistes. L'orateur examine les exemples de l'intersection de la religion et de la politique dans le monde, et les défis qu'elle pose pour le débat public. Il critique les arguments de Richard Rorty et d'autres qui veulent exclure la religion de la sphère publique, mais il souligne aussi les dangers de l'invocation de l'autorité divine ou de la providence pour justifier des actions politiques. Il appelle à une évaluation au cas par cas des influences religieuses, et à une prise en compte des engagements collatéraux qui peuvent corrompre ou enrichir les valeurs religieuses.

      Points forts : + [00:00:19][^3^][3] Le titre et le sujet de la conférence * Quand la religion est-elle un "arrêt de la conversation" ? * La montée de la religion dans l'espace public + [00:00:49][^4^][4] Les exemples de la conflation du religieux et du politique * Le nationalisme hindou en Inde * Le soutien des chrétiens évangéliques à Donald Trump * Le meurtre de Samuel Paty en France + [00:03:27][^5^][5] L'appel de William Marx à respecter la religion dans les sociétés et le discours publics * La référence à Voltaire et à l'idéal de la coexistence pacifique * La critique de l'allergie nationale à la religion en France + [00:05:02][^6^][6] Le rôle des croyants religieux dans l'atteinte du respect mutuel * La nécessité d'une rue à double sens où les deux parties se respectent * Le problème de la liaison de la croyance en Dieu à des engagements collatéraux + [00:07:00][^7^][7] La réponse à l'argument de Richard Rorty que la religion est un arrêt de la conversation * La citation de Nicholas Wolterstorff sur les brins de conviction religieuse * Le piège de la causalité entre la religion et la moralité * L'exemple de la comparaison de Bruce Lincoln entre Al-Qaïda et George W. Bush

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur les neurosciences de la violence et des valeurs, organisée par le programme Brain, Culture and Society de l'Institut d'études avancées de Paris. Elle réunit des experts de différentes disciplines pour discuter du phénomène du syndrome E, qui désigne la transformation de personnes ordinaires en tueurs de masse. La vidéo se compose de trois parties :

      Faits saillants : + [00:00:20][^3^][3] Introduction par le professeur Alain Berthoz * Présente le contexte et les objectifs de la conférence * Rend hommage au professeur Itzhak Fried, initiateur du projet * Annonce les intervenants et le déroulement de la conférence + [00:18:45][^4^][4] Syndrome E : alors et maintenant, par le professeur Itzhak Fried * Revient sur la genèse et la définition du syndrome E * Présente les symptômes et le modèle de fracture cognitive * Évoque les travaux interdisciplinaires menés à l'Institut d'études avancées * Pose les questions actuelles sur la prévention et la responsabilité + [00:32:40][^5^][5] Neurosciences sociales de la déshumanisation, par la professeure Susan Fiske * Explique comment les gens catégorisent les autres selon deux dimensions : la chaleur et la compétence * Montre comment les groupes marginalisés sont déshumanisés selon différents modes : envie, pitié, dégoût * Illustre les signatures neuronales de la déshumanisation à l'aide d'exemples d'imagerie cérébrale * Souligne les conséquences de la déshumanisation sur la valeur accordée à la vie humaine

      Résumé de la vidéo de [01:00:00][^1^][1] à [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [01:00:00][^3^][3] Les mécanismes cérébraux de la violence * Comment le cerveau traite les informations sociales et morales * Comment le cerveau réagit aux situations de conflit et de coopération * Comment le cerveau modifie son fonctionnement en fonction du contexte et de l'appartenance au groupe + [01:30:00][^4^][4] Les facteurs psychologiques et sociaux de la violence * Comment les émotions, les motivations, les normes et les identités influencent la violence * Comment les biais, les stéréotypes, la déshumanisation et la radicalisation facilitent la violence * Comment les processus de persuasion, de conformité, d'obéissance et de leadership modèrent la violence + [02:00:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et juridiques de la violence * Comment la violence pose des dilemmes moraux et des questions de responsabilité * Comment la violence affecte les victimes, les témoins, les auteurs et les intervenants * Comment la violence peut être prévenue, réduite ou réparée par des actions individuelles et collectives

      Résumé de la vidéo [02:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [02:00:00][^3^][3] Les bases biologiques de la violence * Les gènes, les hormones et les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l'agressivité * Les circuits cérébraux du contrôle de l'impulsion, de la peur et de la colère * Les facteurs environnementaux et sociaux qui modulent l'expression de la violence + [02:19:12][^4^][4] Les valeurs morales et le cerveau * Les processus cognitifs et émotionnels qui sous-tendent le jugement moral * Les régions cérébrales impliquées dans la représentation des normes, des intentions et des conséquences * Les effets du contexte, de la culture et de la personnalité sur les décisions morales + [02:38:24][^5^][5] La violence extrême et le syndrome E * La définition et les caractéristiques du syndrome E, un état de violence de masse * Les mécanismes neuronaux de la fracture cognitive, de la déshumanisation et de l'obéissance à l'autorité * Les pistes de prévention et de traitement du syndrome E

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:13:24][^2^][2] :

      Cette vidéo présente le partage de pratique de Nathalie Robert et Amel Biram, qui travaillent à la Mission Locale de Nice et à la mission déléguée de lutte contre les discriminations en PACA. Elles expliquent l'approche systémique et participative qu'elles utilisent pour sensibiliser et accompagner les jeunes, les conseillers et les entreprises sur les questions de discrimination. Elles présentent également les outils et les méthodes qu'elles ont développés, comme le photolangage, le quiz, le jeu de cartes et les recrutements inversés. Elles témoignent des effets positifs de ces actions sur l'estime de soi, le pouvoir d'agir et l'insertion professionnelle des jeunes.

      Points clés : + [00:00:03][^3^][3] La mission déléguée de lutte contre les discriminations en PACA * Portée par la Mission Locale de Nice et pilotée par Nathalie Robert * S'appuie sur les travaux du sociologue Olivier Noël * Vise à travailler sur les trois piliers : les intermédiaires du marché du travail, la participation des jeunes et les entreprises + [00:06:01][^4^][4] La charte nationale de lutte contre les discriminations * Signée par l'UNML en mai 2022 * Reprend l'approche systémique et peut être déclinée dans chaque mission locale * A valeur de convention et peut être un outil de coconstruction avec les parties prenantes + [00:07:37][^5^][5] L'atelier participatif de lutte contre les discriminations * Animé par Amel Biram, conseillère et référente sur ces questions * Se déroule en deux temps : une définition collective de la discrimination et ses conséquences, et un photolangage pour libérer la parole des jeunes * A pour objectif de développer le pouvoir d'agir, l'estime de soi et l'offre de service des missions locales + [00:11:08][^6^][6] Les outils et les méthodes développés avec les jeunes * Un quiz sur les questions non discriminatoires * Un jeu de cartes sur les critères de discrimination * Des recrutements inversés où les jeunes se mettent à la place des entreprises et vice versa * Des projets de visite de lieux historiques ou de création de films

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:39:07][^2^][2]:

      Cette vidéo est une table ronde sur l'inclusion et l'accompagnement des personnes en situation de handicap en Seine-et-Marne. Elle réunit des intervenants de différentes associations, institutions et établissements scolaires qui partagent leurs expériences, leurs projets et leurs difficultés dans ce domaine.

      Points forts: + [00:00:06][^3^][3] La présentation de l'association Quentin Sourire Suffit * Créée par des parents d'enfants en situation de handicap * Vise à accueillir, informer et soutenir les familles * Développe des liens et des synergies avec les acteurs du territoire + [00:06:06][^4^][4] Le dispositif du sport partagé à l'UNSS * Permet de mixer des pratiquants valides et handicapés au sein d'une même équipe * Propose 26 activités adaptées et aménagées * Favorise le vivre ensemble et la compréhension de l'autre + [00:11:04][^5^][5] Les services de coordination proposés par Andora * Née de la volonté de professionnels, d'associations et de familles * Offre une réponse personnalisée aux besoins et aux attentes des personnes et de leurs aidants * Mobilise les ressources existantes sur le territoire et les met en lien + [00:16:05][^6^][6] Les missions de la MDPH et ses antennes locales * Accueille, oriente et accompagne les personnes en situation de handicap et leurs proches * Évalue les besoins et les droits à des prestations et des aides * Travaille en partenariat avec les acteurs du médico-social, du sanitaire et de l'éducation + [00:22:41][^7^][7] Les témoignages des participants sur leurs expériences d'inclusion * Illustrant les bénéfices du sport partagé, de l'art martial, de la musique et du théâtre * Montrant les difficultés rencontrées et les solutions trouvées * Soulignant l'importance du lien social, de la confiance et de la valorisation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:37:58][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence du professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, sur le thème "Comment accompagner vos enfants aux âges clés ?". Il aborde les différentes étapes du développement de l'enfant, de la naissance à l'adolescence, et donne des conseils aux parents pour favoriser leur épanouissement, leur autonomie et leur créativité. Il illustre ses propos par des exemples cliniques, des anecdotes personnelles et des références théoriques. Il répond également aux questions du public sur des sujets variés comme l'énurésie, la phobie scolaire, le harcèlement, l'hyperactivité, l'homosexualité, etc.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] L'importance de l'optimisme dans la relation parent-enfant * Il faut croire en la capacité de l'enfant à progresser et à s'adapter * Il faut éviter les discours pessimistes, culpabilisants ou infantilisants * Il faut respecter le rythme et la personnalité de l'enfant + [00:09:00][^4^][4] Les premières années de la vie : la construction du lien d'attachement * Il faut répondre aux besoins affectifs et physiologiques du bébé * Il faut accompagner le bébé dans la découverte du monde et de son corps * Il faut soutenir le bébé dans la séparation progressive avec la mère + [00:26:00][^5^][5] L'entrée à l'école : l'apprentissage de la socialisation et de l'autonomie * Il faut préparer l'enfant à la séparation et à la rencontre avec les autres * Il faut valoriser les progrès et les réussites de l'enfant * Il faut respecter le rythme et le niveau de l'enfant + [00:41:00][^6^][6] L'adolescence : la période des remaniements psychiques et corporels * Il faut accepter les changements et les conflits de l'adolescent * Il faut dialoguer avec l'adolescent et lui faire confiance * Il faut l'aider à construire son identité et son projet de vie + [01:04:00][^7^][7] Les questions du public : des réponses adaptées aux situations concrètes * Il faut écouter les préoccupations et les difficultés des parents * Il faut proposer des solutions pragmatiques et personnalisées * Il faut orienter les parents vers des professionnels si besoin

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:57:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est un atelier sur la gestion des bénévoles animé par Marilyn Fournier, directrice du Réseau de l'action bénévole du Québec. Elle aborde les sujets suivants :

      Points saillants : + [00:00:36][^3^][3] La perception du bénévolat par les Québécois * Les mythes et les réalités sur le bénévolat * Les motivations et les attentes des bénévoles selon leur âge * Les tendances et les défis du bénévolat au Québec + [00:28:35][^4^][4] Le cycle de gestion des ressources bénévoles * Les étapes du cycle : planification, recrutement, accueil et intégration, formation, supervision, reconnaissance, évaluation et rétroaction * Les outils et les bonnes pratiques pour chaque étape * Les compétences clés à développer en tant que gestionnaire de bénévoles + [01:39:33][^5^][5] Les ressources disponibles pour la gestion des bénévoles * Le programme de formation en ligne J'agis comme bénévole * Le coffre à outils en action bénévole * Les publications et les études du Réseau de l'action bénévole du Québec * Les partenaires et les organismes de soutien au bénévolat

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:30:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une présentation en français sur les outils numériques pour les associations, organisée par Solidatech et animée par Erwan Khezzar, cofondateur de Contournement. Elle aborde les sujets suivants :

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme de solidarité numérique créé en 2008 * Une filiale des Ateliers du Bocage, membre du mouvement Emmaüs * Plus de 32 000 associations bénéficiaires et plus de 500 000 outils numériques distribués + [00:04:12][^4^][4] Présentation de Contournement * Une entreprise qui forme à contourner les obstacles techniques du numérique * Une approche basée sur les outils no code, qui permettent de créer des sites, des applis, des outils sans écrire de code * Un exemple de projet réalisé avec Glide : H24 Urgence, une appli qui cartographie les maisons de santé + [00:15:32][^5^][5] Panorama des outils no code * Une typologie des outils selon leur fonctionnalité : création de sites, d'applis, d'outils, d'automatisation, etc. * Une présentation de plusieurs outils avec leurs avantages et leurs limites : Webflow, Bubble, Glide, Airtable, Zapier, Notion, etc. * Une démonstration de Airtable, un outil de gestion de bases de données visuelles et collaboratives + [01:11:22][^6^][6] Questions-réponses * Des réponses aux questions des participants sur les outils no code, leur utilisation, leur coût, leur sécurité, etc. * Des conseils et des ressources pour se former et se lancer dans le no code * Une offre de réduction pour la formation initiation au no code de Contournement

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:14][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un dispositif de dialogue éthique basé sur des récits philo pour aborder la question des valeurs dans le cadre de l'éducation au développement durable. Les auteurs exposent les contraintes et les enjeux de cette approche, ainsi que les activités proposées aux élèves du cycle 2 de l'école obligatoire. Ils illustrent leur propos par des exemples de récits et de traces d'élèves, en mettant en évidence les notions de responsabilité, d'interdépendance, de finitude et de pluralité.

      Points forts: + [00:00:12][^3^][3] Les valeurs au centre du projet durable * Présentation de quelques questions illustrant le rôle des valeurs * Les valeurs orientent l'action et lui donnent sa pertinence * Identifier les valeurs fait partie des compétences nécessaires + [00:02:56][^4^][4] Les contraintes de l'éducation aux valeurs * La neutralité politique et intellectuelle vs la promotion de certaines valeurs * L'irruption possible des émotions vs la protection de l'enfant * L'interdisciplinarité vs l'articulation des principes organisateurs des disciplines + [00:09:33][^5^][5] La responsabilité éthique comme porte d'entrée * La responsabilité comme valeur fondatrice du projet de la durabilité * La responsabilité comme visée prioritaire du plan d'études romand * La responsabilité comme lien entre éthique et éducation au développement durable + [00:20:10][^6^][6] Le dispositif de dialogue éthique basé sur des récits philo * Présentation des caractéristiques et des objectifs des récits philo * Présentation des activités proposées aux élèves après la lecture du récit * Présentation du déroulement et des étapes du dialogue éthique + [00:36:06][^7^][7] Les traces d'élèves et les notions éthiques mobilisées * Analyse des réponses des élèves à la question initiale et aux questions philo * Mise en évidence des notions de responsabilité, d'interdépendance, de finitude et de pluralité * Discussion des obstacles et des pistes pour approfondir le dialogue éthique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:59:56][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Christophe Fauré, médecin psychiatre et spécialiste du deuil, qui explique les différentes étapes du processus de deuil, les mécanismes psychiques qui se mettent en place, les facteurs qui influencent le vécu du deuil, et les moyens d'accompagner les personnes endeuillées. Il aborde également les phénomènes de signes et de communications avec les défunts, ainsi que les expériences de mort imminente.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Le processus de deuil * Une réaction naturelle et bienveillante à la perte d'un proche * Un passage d'une relation extérieure à une relation intérieure * Une cicatrisation psychique qui restaure l'intégrité de la personne + [00:10:00][^4^][4] Les étapes du deuil * La sidération : un choc qui protège de la réalité * La fuite-recherche : un besoin de retrouver le défunt dans le monde * La désorganisation-restructuration : un réalignement sur le réel * La réorganisation : une intégration de la perte et une reprise de la vie + [00:30:00][^5^][5] Les facteurs influençant le deuil * Le type de relation avec le défunt * Le mode et les circonstances du décès * Le soutien de l'entourage et de la société * La personnalité et l'histoire du deuilant + [00:50:00][^6^][6] L'accompagnement du deuil * Une écoute empathique et respectueuse * Une validation des émotions et des vécus * Une information sur le processus de deuil * Une aide à la ritualisation et à la commémoration + [01:10:00][^7^][7] Les signes et les communications avec les défunts * Des expériences subjectives de contact avec le défunt * Des manifestations sensorielles, symboliques ou synchronistiques * Des phénomènes fréquents, normaux et bénéfiques * Des preuves d'une survie de la conscience après la mort + [01:30:00][^8^][8] Les expériences de mort imminente * Des états modifiés de conscience lors d'un arrêt cardiaque ou d'une situation de mort potentielle * Des caractéristiques communes : décorporation, tunnel, lumière, rencontre, revue de vie, frontière * Des conséquences profondes : transformation existentielle, ouverture spirituelle, absence de peur de la mort * Des défis scientifiques : une anomalie du modèle matérialiste, une exploration interdisciplinaire, une ouverture épistémologique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:06:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la 3e conférence organisée par la section du rapport et des études du Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre, c'est-à-dire comment adapter les politiques publiques à leurs destinataires. La conférence accueille quatre invités qui partagent leurs expériences et leurs propositions pour réduire la distance entre les citoyens et les services publics.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par le président de la section du rapport et des études * Présentation du sujet et des invités * Quatre phases de déploiement d'une politique publique : diagnostic, calibrage, mise en œuvre, évaluation * Obstacles à franchir le dernier kilomètre : complexité, manque de différenciation, déficit de confiance + [00:15:14][^4^][4] Témoignage d'Aline Le Guluche, autrice et ambassadrice du programme Écrire son avenir * Son parcours d'illettrée qui a appris à lire à 50 ans * Les difficultés rencontrées pour accéder aux services publics et aux dispositifs d'aide * Les solutions possibles pour repérer et accompagner les personnes en situation d'illettrisme + [00:31:01][^5^][5] Intervention de Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis * Les spécificités du territoire et des publics de la Seine-Saint-Denis * Les initiatives du département pour renforcer la proximité et la personnalisation des services publics * Les enjeux de la différenciation territoriale et de la péréquation financière + [00:47:40][^6^][6] Présentation de Gillian Dorner, directrice à la gouvernance de l'OCDE * Les travaux de l'OCDE sur la confiance dans les institutions publiques * Les facteurs qui influencent la confiance : la performance, l'intégrité, l'ouverture, l'inclusion * Les bonnes pratiques internationales pour améliorer la qualité des services publics + [01:21:48][^7^][7] Exposé de Martin Hirsch, président de l'Institut de l'engagement et directeur général de l'AP-HP * Son expérience de la mise en œuvre de politiques publiques innovantes * Les leçons tirées de la crise sanitaire du Covid-19 * Les pistes pour renforcer l'engagement des citoyens et des agents publics + [02:05:54][^8^][8] Conclusion par le président de la section du rapport et des études * Synthèse des principaux messages et propositions des intervenants * Remerciements aux invités et au public * Invitation à lire le rapport annuel du Conseil d'État sur le dernier kilomètre

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:13:41][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une démonstration de différentes fonctionnalités de la suite Office 365, en prenant comme cas concret l'organisation d'une assemblée générale. Elle montre comment utiliser Yammer, Outlook, Skype, Planner, SharePoint, OneDrive, Delve, Video et Power BI pour communiquer, collaborer, partager et analyser des informations.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] L'utilisation de Yammer pour annoncer l'assemblée générale * Création d'un groupe et d'un sondage pour choisir la date * Envoi d'une alerte aux membres de la communauté * Possibilité de voter, réagir et discuter + [00:04:01][^4^][4] L'utilisation de Outlook et Skype pour envoyer les invitations * Création d'un nouveau rendez-vous avec l'option "Nouvelle réunion Skype" * Ajout d'un numéro de téléphone et d'un lien pour se connecter à la conférence * Possibilité de participer à la réunion par téléphone ou par ordinateur + [00:05:29][^5^][5] L'utilisation de Planner pour préparer la réunion * Création d'un sujet "Assemblée générale" avec des tâches à réaliser * Attribution des tâches aux différents acteurs du projet * Ajout de dates, de statuts, de labels et de commentaires + [00:07:33][^6^][6] L'utilisation de SharePoint pour stocker et partager les documents * Création d'un site "Assemblée générale" avec une bibliothèque de documents * Ajout de documents Word, Excel, PowerPoint, PDF, etc. * Possibilité de co-éditer les documents en ligne ou en local * Utilisation du moteur de recherche pour retrouver les documents en plein texte + [00:14:14][^7^][7] L'utilisation de OneDrive pour synchroniser les documents * Création d'un dossier "Assemblée générale" dans l'espace personnel * Synchronisation des documents avec le site SharePoint * Possibilité de travailler hors ligne et de récupérer les versions précédentes + [00:16:35][^8^][8] L'utilisation de Delve pour accéder aux documents pertinents * Présentation de l'interface et des fonctionnalités de Delve * Accès aux documents récents, populaires ou recommandés * Possibilité de créer des tableaux de bord personnalisés + [00:19:20][^9^][9] L'utilisation de Video pour diffuser la réunion * Création d'un canal "Assemblée générale" pour héberger les vidéos * Enregistrement de la réunion Skype et publication sur le canal * Possibilité de visionner la vidéo en ligne ou en mobilité + [00:20:01][^10^][10] L'utilisation de Power BI pour analyser les données * Création d'un rapport interactif à partir d'un fichier Excel * Ajout de graphiques, de tableaux, de cartes, etc. * Possibilité de partager le rapport sur SharePoint ou Yammer

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:06:59][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme qui aide les associations à accéder au numérique de manière responsable et solidaire. Le webinaire présente la solution Lisio, qui permet de rendre les sites web plus accessibles, rapides et écologiques. Il aborde les enjeux du numérique responsable, les bonnes pratiques pour réduire l'impact environnemental et social du numérique, et les bénéfices de Lisio pour les associations.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme qui facilite l'accès au numérique pour les associations * Des logiciels à tarif réduit, du matériel reconditionné, de l'accompagnement et des ressources * Plus de 38 000 associations inscrites + [00:05:36][^4^][4] Présentation de Lisio * Une solution innovante qui rend les sites web accessibles à tous * Un affichage 100 fois plus rapide et un impact carbone réduit * Une solution solidaire et soucieuse de la planète + [00:07:34][^5^][5] Les impacts du numérique * Un secteur qui consomme beaucoup d'énergie et de ressources * Une empreinte carbone importante et croissante * Des inégalités d'accès et d'usage du numérique + [00:15:06][^6^][6] Les enjeux du numérique responsable * L'éco-conception : réduire l'impact environnemental du numérique * L'éthique et l'inclusion : favoriser l'accès et la participation de tous au numérique * L'accessibilité numérique : adapter le numérique aux besoins et aux capacités des utilisateurs + [00:27:44][^7^][7] Les bonnes pratiques du numérique responsable * Des conseils pour limiter sa consommation numérique * Des astuces pour optimiser son site web et le rendre plus écologique * Des recommandations pour rendre son site web plus accessible et inclusif + [00:51:31][^8^][8] Les bénéfices de Lisio pour les associations * Une solution simple à installer et à utiliser * Une solution qui s'adapte aux besoins et aux préférences des utilisateurs * Une solution qui valorise l'image sociale et environnementale des associations

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:03:18][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique pour les associations. L'intervenant est Thibault Lièvremont, responsable média chez Oryxamedia, une agence spécialisée dans le marketing digital pour les structures associatives. Le sujet du webinaire est comment agir pour un numérique plus responsable, en utilisant le programme Google Ad Grants, qui permet aux associations de bénéficier d'un budget publicitaire de 10 000 dollars par mois sur le moteur de recherche Google.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech et de ses offres * Logiciels et matériel informatique à tarif réduit * Accompagnement et formation sur le numérique * Diffusion de savoirs sur la transition numérique + [00:06:02][^4^][4] Présentation du programme Google Ad Grants * Conditions d'éligibilité et de maintien * Limitations et spécificités du programme * Avantages et opportunités pour les associations + [00:24:02][^5^][5] Structuration d'un compte Google Ad Grants * Organisation des campagnes et des groupes d'annonces * Choix des mots-clés et des extensions * Création des annonces et des appels à l'action + [00:34:38][^6^][6] Ciblage des audiences et suivi des conversions * Utilisation des critères géographiques, démographiques, etc. * Installation du pixel de conversion et définition des objectifs * Optimisation des enchères et des stratégies d'enchères + [00:42:05][^7^][7] Analyse des performances et optimisation du compte * Utilisation des rapports et des tableaux de bord * Identification des indicateurs clés de performance * Amélioration du score de qualité et du taux de clics + [00:59:39][^8^][8] Questions-réponses avec les participants * Réponses aux questions sur le programme, les campagnes, les annonces, etc. * Conseils et recommandations personnalisés * Ressources et contacts utiles

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:17:15][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par Solidatech, un programme de solidarité numérique qui aide les associations à renforcer leur impact à travers une meilleure utilisation du numérique. Le webinaire présente les enjeux et les bonnes pratiques de la sécurité et du pilotage des systèmes d'information (SI) pour les associations. Il propose également une démonstration d'un outil de cartographie et de gestion de SI appelé Easap.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Présentation de Solidatech * Un programme créé en 2008 qui compte plus de 40000 associations inscrites * Trois modes d'action : faciliter l'accès au numérique, accompagner le développement des usages numériques, coproduire et diffuser du savoir sur la transition numérique * Un catalogue de logiciels à tarif réduit, du matériel informatique reconditionné ou neuf, et des ressources variées (centre de ressources, newsletter, webinaires, formations, etc.) + [00:06:12][^4^][4] Sécurité des systèmes d'information * Les risques et les conséquences d'une attaque informatique pour les associations * Les bonnes pratiques à adopter pour se protéger : sauvegardes, mises à jour, antivirus, mots de passe, sensibilisation des utilisateurs, etc. * L'importance de connaître et de documenter son SI : cartographier les applications, les données, les infrastructures, les contrats, etc. * Les outils et les ressources disponibles pour aider les associations à sécuriser leur SI : l'ANSSI, le guide de cartographie des SI, le diagnostic numérique de Solidatech, etc. + [00:26:37][^5^][5] Pilotage des systèmes d'information * Les enjeux et les bénéfices d'une stratégie informatique pour les associations * Les étapes et les méthodes pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie informatique : diagnostic, plan d'action, budget, gouvernance, etc. * Les indicateurs et les outils pour suivre et évaluer la performance du SI : coût, qualité, satisfaction, etc. * Les opportunités et les défis de la transformation numérique pour les associations : nouveaux usages, nouveaux services, nouveaux modèles, etc. + [00:39:54][^6^][6] Démonstration de l'outil Easap * Un outil de cartographie et de gestion de SI développé par le cabinet de conseil DSI Partagée * Un outil full web, hébergé en France, sur des serveurs sécurisés, et adapté aux associations de tout secteur et de toute taille * Un outil qui permet de centraliser, de visualiser, et de gérer tous les éléments du SI : applications, données, infrastructures, contrats, projets, interventions, etc. * Un outil qui offre des fonctionnalités avancées : inventaire automatique, synchronisation avec Office 365, gestion de tickets, gestion de projets, portails collaboratifs, etc.

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [02:00:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde organisée par l'INHA ( l'Institut National d'Histoire de l'Art.) sur le thème des "films qui disent la vérité", en lien avec le documentaire "Les lois de l'attraction mentale" qui dénonce les pseudosciences et les théories du complot dans le domaine de l'histoire et de l'archéologie. Les intervenants sont des spécialistes de l'image, du cinéma, de la sociologie, de la philosophie et de la communication, qui analysent les mécanismes de fabrication et de diffusion de ces "documenteurs" qui trompent le public en se présentant comme des sources de savoir. Ils discutent aussi des enjeux éthiques, politiques et pédagogiques de ces productions, ainsi que des moyens de développer l'esprit critique face à ces discours.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La genèse du projet * Présentation du contexte et des objectifs de la table ronde par Clia Carpaye * Présentation des intervenants et du film "Les lois de l'attraction mentale" par Thomas C. Durand et Alexis Soulard + [00:08:24][^4^][4] Le documenteur dans l'histoire du cinéma * Intervention de Ana Champanska sur les origines et les caractéristiques du genre du documenteur * Discussion sur les rapports entre fiction et réalité, vérité et mensonge, information et persuasion dans le documentaire + [00:30:46][^5^][5] Les pseudosciences et les théories du complot dans l'histoire et l'archéologie * Intervention de Alexis Soulard sur les sources, les méthodes et les idéologies des producteurs de ces discours * Discussion sur les effets sociaux, culturels et politiques de ces discours, ainsi que sur les stratégies de déconstruction et de réfutation + [00:57:00][^6^][6] Les enjeux de la communication scientifique et de l'éducation à l'image * Intervention de Thomas C. Durand sur les difficultés et les opportunités de la vulgarisation scientifique face aux pseudosciences * Discussion sur les rôles et les responsabilités des chercheurs, des médias, des enseignants et des citoyens dans la promotion de l'esprit critique + [01:28:47][^7^][7] Les questions du public * Échanges entre les intervenants et le public sur divers aspects du sujet, tels que la place des femmes, la viralité des réseaux sociaux, la diversité des sources, etc.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde sur le thème de l'antipsychiatrie, qui regroupe des intervenants de différents horizons : une militante ex-psychiatrisée, un psychologue, un juriste et un animateur. Ils abordent les origines, les courants, les critiques et les alternatives à la psychiatrie institutionnelle, en s'appuyant sur des exemples concrets, des témoignages personnels et des références théoriques. Ils échangent leurs points de vue, parfois divergents, sur les enjeux politiques, sociaux et philosophiques de la santé mentale, ainsi que sur les droits et les besoins des personnes concernées.

      Points forts : + [00:02:34][^3^][3] La définition de l'antipsychiatrie * Un terme apparu en 1961 par David Cooper, un psychiatre réformiste * Un mouvement hétérogène, composé d'universitaires (Foucault, Deleuze, Goffman...) et de militants (psychiatrisés, survivants, ex-patients...) * Une critique politique, sociale et philosophique de la psychiatrie institutionnelle + [00:10:45][^4^][4] La recherche sur la psychiatrie * Les limites du modèle biomédical, qui réduit la souffrance humaine à des symptômes, des maladies et des traitements * Les effets néfastes de la psychiatrie sur les patients, notamment la stigmatisation, la violence, la perte d'autonomie et la chronicisation * Les alternatives possibles, comme la psychothérapie, la pair-aidance, les lieux de vie communautaires ou les approches transculturelles + [00:27:21][^5^][5] Le droit et la psychiatrie * L'évolution du droit du patient, grâce à l'influence de l'antipsychiatrie et à la protection constitutionnelle des libertés * Le rôle du juge des libertés et de la détention, qui contrôle les mesures d'hospitalisation sans consentement * Les difficultés de la pratique judiciaire, face à la complexité des situations, à la pression des experts et à la pénurie de moyens + [00:39:08][^6^][6] Les témoignages des patients * Les expériences vécues en psychiatrie, parfois bénéfiques, souvent traumatisantes * Les revendications des patients, comme le droit à l'autodétermination, le refus du diagnostic, le choix du soin ou la dénonciation des maltraitances * Les initiatives des patients, comme les associations, les collectifs, les médias ou les actions militantes

    1. Résumé vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:24:31][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le module 7 du parcours climat scolaire et bien-être à l'école, consacré à la relaxation active. Il s'agit de prendre conscience de ses tensions et d'apprendre à les relâcher par des exercices de respiration, d'étirement et de dynamisation. Les intervenantes proposent trois ateliers pratiques avec des exemples d'exercices adaptés aux élèves et aux enseignants.

      Points forts: + [00:00:07][^3^][3] Le principe et les objectifs de la relaxation active * Permet de recharger l'énergie, de développer l'écoute et l'attention, de retrouver le calme intérieur * Aide à se libérer des émotions, des doutes, des angoisses, et à s'ouvrir à son environnement * Favorise la connaissance de soi, la posture, la respiration, l'équilibre et la vitalité + [00:03:28][^4^][4] Le premier atelier : le relâchement des tensions * Propose trois exercices : le ballon de baudruche, le spaghetti cuit, le je ne sais pas * Vise à provoquer un relâchement par la respiration, à ressentir la contraction et le relâchement musculaire, à se concentrer sur les différentes parties du corps + [00:10:41][^5^][5] Le deuxième atelier : les étirements * Propose trois exercices : le réveil du roi ou de la reine, la graine à l'arbre, l'angle droit * Vise à étirer et relâcher l'ensemble du corps, à renforcer l'équilibre et la vitalité, à favoriser le retour veineux et détendre les muscles + [00:17:29][^6^][6] Le troisième atelier : la dynamisation * Propose trois exercices : la douche, le super héros, les pieds * Vise à réactiver le corps, à réveiller les sensations corporelles, à booster l'énergie, à réduire le stress, à décupler la confiance et l'estime de soi, à se concentrer + [00:21:53][^7^][7] Les possibilités d'ouverture * Propose des fiches récapitulatives des exercices, des ressources bibliographiques, des liens vers d'autres webinaires

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:52:27][^2^][2] :

      Cette vidéo présente deux outils pour évaluer le niveau de maturité d'un projet d'innovation sociale : le schéma du cycle de vie et la grille d'évaluation. Ces outils ont été co-construits avec des acteurs de l'écosystème de l'innovation sociale au Québec. Ils permettent de situer un projet dans les différentes phases du processus d'innovation sociale et d'identifier les indicateurs qualitatifs correspondants. La vidéo explique le contexte, les sources d'inspiration, la démarche de co-construction, l'organisation et l'utilisation des deux outils. Elle donne aussi un exemple concret d'application de la grille à un projet.

      Points saillants : + [00:00:08][^3^][3] Présentation du webinaire et des intervenants * Marie-Chantal Bach, directrice du RQIS * Gabriel Salathé-Beaulieu, animateur du webinaire * David Longtin, chercheur et présentateur des outils * Josée Baudoin, témoin d'un projet d'innovation sociale + [00:03:58][^4^][4] Contexte et objectifs du projet d'outils d'évaluation * Besoin exprimé par les acteurs de l'innovation sociale au Québec * Financement du ministère de l'Économie et de l'Innovation * Portage par imonovis, RQIS, CEDRIC et TIESS * Revue de littérature et groupes de discussion en 2021 * Co-construction de cinq outils avec une trentaine de partenaires en 2022 + [00:06:25][^5^][5] Sources d'inspiration et démarche de co-construction des deux outils présentés * Schéma du RQIS (2014) et revue de littérature (2021) comme points de départ * Deuxième groupe de travail avec six ateliers pour revisiter le schéma et élaborer la grille * Intégration des propositions et des tests des participants + [00:09:25][^6^][6] Organisation et utilisation du schéma du cycle de vie d'une innovation sociale * Quatre grandes phases : émergence, expérimentation, pérennisation ou changement d'échelle, institutionnalisation * Douze niveaux de maturité identifiés par des numéros et des lettres * Possibilité d'allers-retours, de rétroactions, de refocalisation ou de fin du projet * Correspondance avec la grille d'évaluation du niveau de maturité + [00:16:06][^7^][7] Organisation et utilisation de la grille d'évaluation du niveau de maturité d'un projet avec un potentiel d'innovation sociale * Version détaillée avec des indicateurs qualitatifs à vérifier par oui ou non * Version synthétique avec le critère principal de chaque niveau * Prise de notes pour documenter les éléments du projet qui justifient le niveau de maturité * Exemple d'application de la grille à un projet situé à la phase d'émergence + [00:22:22][^8^][8] Témoignage de Josée Baudoin sur l'utilisation de la grille pour son projet de médiation culturelle * Projet qui vise à favoriser l'accès à la culture pour les personnes en situation de vulnérabilité * Utilisation de la grille pour situer le projet à la phase d'expérimentation * Avantages de la grille : clarté, simplicité, adaptabilité, réflexivité * Limites de la grille : subjectivité, complexité, temporalité + [00:26:19][^9^][9] Période de questions et réponses avec les participants * Questions sur la définition de l'innovation sociale, la différence entre les phases, la durée du cycle de vie, etc. * Réponses de David Longtin, Gabriel Salathé-Beaulieu et Marie-Chantal Bach * Renvoi aux autres outils et au prochain webinaire

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:28:47][^2^][2] :

      Cette vidéo est un parcours sur le climat scolaire et le bien-être à l'école, animé par deux enseignants-formateurs. Ils présentent les différents niveaux de bien-être (physique, relationnel, psychologique et pédagogique) et les facteurs de stress qui peuvent les affecter. Ils proposent des pistes pour créer des espaces de relaxation et de détente dans les classes ou les établissements, à travers des témoignages et des exemples concrets. Ils expliquent aussi comment utiliser le design thinking pour adapter les envies au possible et impliquer les élèves dans le projet.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction du parcours et des animateurs * Présentation du module 6 sur le bien-être en classe * Présentation des deux enseignants-formateurs + [00:02:31][^4^][4] Les différents niveaux de bien-être * Le bien-être physique : lié à l'environnement, à la santé, au rythme * Le bien-être relationnel : lié aux interactions avec les pairs, les enseignants, les parents * Le bien-être psychologique : lié à la sécurité, à la réussite, à l'estime de soi * Le bien-être pédagogique : lié à l'intérêt, à l'aide, aux méthodes, à la différenciation + [00:08:10][^5^][5] Les facteurs de stress à l'école * Le faible sentiment de contrôle, l'imprévisibilité, la nouveauté, la menace de l'ego * Les situations stressantes vécues par les élèves au quotidien * Les référentiels qui visent l'épanouissement de l'élève + [00:13:19][^6^][6] La création d'un espace de relaxation * Quatre exemples de coin zen : à l'école maternelle, à l'école élémentaire, au collège, au CDI * Les objets et les activités possibles dans cet espace * La démarche du design thinking pour analyser, générer et adapter les idées

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:59:39][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence sur la diversité culturelle et linguistique dans les régions du Québec, organisée par la Fondation MFB. Les conférenciers sont des chercheurs de l'Université Laval qui ont élaboré des fiches synthétiques sur la situation de chaque région. Ils abordent les aspects historiques, démographiques, scolaires et socio-économiques de la diversité, ainsi que les enjeux et les pratiques pour favoriser l'inclusion et le dialogue interculturel.

      Points saillants : + [00:00:07][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation des objectifs et du déroulement * Invitation à participer aux sondages interactifs * Présentation des conférenciers et de leur projet de recherche + [00:04:28][^4^][4] La diversité historique * Rappel de l'ancienneté et de la variété de la diversité au Québec * Exemples de traces et d'apports des différentes communautés * Réflexion sur la notion d'identité et d'appartenance + [00:10:10][^5^][5] La diversité linguistique * Présentation des données sur les langues parlées au Québec et dans les régions * Analyse des facteurs qui influencent la diversité et le plurilinguisme * Discussion sur les enjeux de la francisation et de la valorisation des langues + [00:18:11][^6^][6] L'appartenance ethnoculturelle et religieuse * Présentation des données sur les origines et les religions des Québécois et des immigrants * Analyse des facteurs qui influencent la diversité et le pluralisme * Discussion sur les enjeux de la laïcité et du vivre-ensemble + [00:28:00][^7^][7] La diversité scolaire * Présentation des données sur les élèves issus de l'immigration et les élèves autochtones * Analyse des facteurs qui influencent la réussite et le parcours scolaire * Discussion sur les enjeux de l'adaptation et de l'ouverture des milieux scolaires + [00:44:00][^8^][8] La diversité socio-économique * Présentation des données sur le niveau de scolarité, le revenu et le chômage des immigrants * Analyse des facteurs qui influencent l'intégration et la participation sociale et économique * Discussion sur les enjeux de la discrimination et de la reconnaissance des compétences + [00:56:00][^9^][9] Les pratiques inclusives * Présentation d'exemples de pratiques favorisant la diversité et l'inclusion dans les milieux scolaires et communautaires * Analyse des principes et des conditions de réussite de ces pratiques * Discussion sur les défis et les perspectives pour l'avenir

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:27:10][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence de Madame Rollande Deslandes, docteur en psychopédagogie et professeur émérite à l'Université du Québec à Trois-Rivières, sur le thème de la collaboration école-famille-communauté. Elle aborde les concepts, les modèles, les facteurs et les pratiques qui influencent les relations entre ces trois sphères, ainsi que les défis et les enjeux qui se posent pour favoriser une collaboration efficace et positive.

      Points saillants : + [00:00:34][^3^][3] Le style parental et l'engagement des familles * Les dimensions de l'engagement, de la supervision et de l'encouragement à l'autonomie * Les facteurs liés à la structure, à la taille, à la scolarité, au statut socioéconomique et à l'origine ethnique des familles * Les croyances, les perceptions, les représentations et les pratiques des familles + [00:06:38][^4^][4] Le modèle de l'influence partagée de Joyce Epstein * Les trois sphères de l'école, de la famille et de la communauté qui s'interceptent à différents degrés * Les six types de pratiques de collaboration : le parent éducateur, la communication, le bénévolat, l'apprentissage à la maison, la prise de décision et la collaboration avec la communauté * Les forces qui influencent les relations entre les sphères : l'âge, le niveau scolaire, les caractéristiques, les croyances et les pratiques + [00:13:54][^5^][5] Le modèle du processus de participation parentale de Hoover-Dempsey et Sandler * Les facteurs qui déterminent la décision des parents de participer à la maison ou à l'école : la compréhension du rôle parental, le sentiment de compétence et les invitations * Les facteurs qui modèrent la participation parentale : les connaissances, les habiletés, le temps, l'énergie et la culture familiale * Les facteurs qui influencent les résultats de la participation parentale : les pratiques parentales, les pratiques scolaires et les facteurs environnementaux + [00:19:31][^6^][6] Le modèle intégrateur des facteurs et des processus de la collaboration école-famille * Un modèle qui synthétise les travaux de recherche réalisés sur les facteurs associés aux parents, aux familles, aux jeunes, à l'école et aux enseignants * Un modèle qui illustre la complexité de la collaboration école-famille et qui peut être utilisé comme un outil d'analyse et d'amélioration des pratiques * Un modèle qui est en constante évolution en fonction des connaissances et des contextes actuels

    1. La nécessité de promouvoir la connaissance face aux défis mondiaux tels que les transformations environnementales, numériques et les luttes contre les inégalités en tout genre semble reconnue de tous.

      Pourquoi alors ce paradoxe entre les discours politiques sur l'importance de l'éducation et de la recherche, la réalité des budgets alloués, les actions entreprises ?

      Si rien n'est entrepris, quel sera le prix de l'ignorance ? Et comment lutter contre l'ignorance qui s'ignore, que l'on soit citoyen ou professionnel ?

      Une table ronde avec Bertrand Monthubert (Ancien Président de l'Université Toulouse III-Paul-Sabatier, Président du Conseil National de l'Information Géolocalisée, d'Ekitia, d'OPenIG et du GT Data Governance du GPAI), Thierry Ripoll (Professeur des Universités en sciences cognitives, auteur) et Eric Valmir (alors secrétaire général de l'information du groupe Radio France, aujourd'hui directeur Territorial Sud Ouest France Bleu)

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence d'Anne-Marie Gagnon, une philosophe de la psychiatrie, qui présente ses recherches sur la définition du trouble mental et le rôle des valeurs dans la science.

      Elle explique comment la psychiatrie a été critiquée pour sa conception floue et normative du trouble mental, et comment elle a tenté de répondre à ces critiques en élaborant une définition basée sur la notion de dysfonction.

      Elle montre ensuite les limites de cette approche, et propose une alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs dans la science, sans renoncer à l'objectivité.

      Points saillants: + [00:02:51][^3^][3] L'historique de l'émergence du questionnement sur la définition du trouble mental * La psychiatrie a été remise en question dans les années 60-70 pour son efficacité, ses conditions de traitement et son statut scientifique * Le mouvement antipsychiatrique a accusé la psychiatrie de pathologiser la déviance sociale et d'utiliser le concept de maladie mentale comme un mythe * La crise entourant le diagnostic d'homosexualité a montré l'influence des groupes de pression et des valeurs sociales sur les catégories psychiatriques + [00:09:39][^4^][4] Les positions philosophiques sur la définition du trouble mental * Le naturalisme défend que le trouble mental est une dysfonction objective des fonctions naturelles, mais il peine à définir ces fonctions et à les distinguer des normes sociales * Le normativisme soutient que le trouble mental est une construction sociale basée sur des valeurs, mais il renonce à la scientificité de la psychiatrie et à la réalité des souffrances psychiques * La position hybride combine les deux approches, mais elle est difficile à articuler et à appliquer + [00:20:00][^5^][5] La proposition alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences * La philosophie féministe des sciences remet en cause la conception traditionnelle de la science comme indépendante des valeurs, et propose une conception alternative qui reconnaît la présence et le rôle des valeurs dans la science * La proposition alternative consiste à définir le trouble mental comme une perturbation significative du fonctionnement psychique, biologique ou développemental, qui est évaluée selon des critères épistémiques, éthiques et politiques * Cette proposition permet de rendre compte de la diversité et de la pluralité des valeurs en jeu dans la psychiatrie, sans renoncer à l'objectivité et à la rigueur scientifique

      Résumé de la vidéo [00:21:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente la thèse d'Anne-Marie, qui porte sur la définition du trouble mental en psychiatrie et la question de l'objectivité scientifique.

      Elle propose une solution pour dépasser le débat entre le naturalisme et le normativisme, qui sont deux positions philosophiques opposées sur le rôle des valeurs dans la science.

      Sa solution consiste à adopter une conception alternative de la science, inspirée par la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs sociales et culturelles dans la production des savoirs scientifiques.

      Elle illustre sa proposition avec des exemples tirés de la psychiatrie et de la médecine.

      Points saillants: + [00:21:00][^3^][3] L'historique de la controverse sur la définition du trouble mental * La psychiatrie fait face à des critiques dans les années 60-70 * Le mouvement antipsychiatrique remet en question le concept de maladie mentale * La dépathologisation de l'homosexualité soulève le problème du vide conceptuel + [00:32:00][^4^][4] Les positions philosophiques sur le trouble mental * Le naturalisme défend une conception objective basée sur les fonctions naturelles * Le normativisme défend une conception subjective basée sur les valeurs sociales et culturelles * Les deux positions ont des problèmes et des limites + [00:45:00][^5^][5] La proposition d'Anne-Marie pour dépasser le débat * Adopter une conception alternative de la science qui admet la présence des valeurs * Distinguer les valeurs épistémiques et non épistémiques * Proposer des critères pour réguler les valeurs en science * Appliquer cette conception à la psychiatrie et à la médecine

      Résumé de la vidéo [00:46:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les modèles sociaux de l'objectivité scientifique, qui sont des approches philosophiques qui reconnaissent le rôle des valeurs sociales et culturelles dans la production de la connaissance scientifique.

      L'objectif est de montrer comment ces modèles peuvent aider à penser la définition du trouble mental en psychiatrie, en dépassant l'opposition entre le naturalisme et le constructivisme.

      Points saillants: + [00:46:00][^3^][3] Les modèles sociaux de l'objectivité scientifique * Définition et origine des modèles sociaux * Exemples de modèles sociaux : la théorie de la communauté épistémique, la théorie de la démocratie épistémique, la théorie de la pluralité épistémique * Avantages et limites des modèles sociaux + [00:58:00][^4^][4] L'application des modèles sociaux à la définition du trouble mental * La notion de dysfonction comme une valeur sociale * La notion de préjudice comme une valeur sociale * La possibilité d'une objectivité sociale du trouble mental + [01:04:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et politiques des modèles sociaux * La responsabilité sociale des psychiatres et des chercheurs * La participation des personnes concernées par le trouble mental à la définition * La diversité des perspectives sur le trouble mental