25 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:11][^2^][2] :

      Cette vidéo est un podcast d'ARTE Radio qui s'intitule "Des femmes violentes". Il s'agit d'une discussion entre Olivia Gesbert, animatrice de l'émission "Bienvenue au club" sur France Culture, et Gérald Garutti, philosophe, metteur en scène et fondateur du Centre des arts de la parole. Ils abordent le thème de la crise de la parole dans la société contemporaine, les causes, les symptômes et les solutions possibles. Ils évoquent aussi le rôle du théâtre, de la poésie, du dialogue et du débat comme des arts de la parole qui permettent de créer du lien, de l'écoute et de l'imaginaire.

      Points forts : + [00:01:00][^3^][3] La crise de la parole * La parole est dégradée, dévoyée, réduite à la performance et à l'impact * La parole est dévalorisée, vidée de sens, pleine de violence * La parole est déconnectée de l'écoute, de la relation, de la différence + [00:08:00][^4^][4] Les arts de la parole * Il ne s'agit pas seulement de l'éloquence, mais de sept dimensions : la création, l'interaction, la transmission, l'interprétation, l'évocation, la sublimation et la ritualisation * Il s'agit de revaloriser la parole comme un lien, un dépassement, un espace commun * Il s'agit de convoquer l'imaginaire, de faire voir l'invisible, de faire vivre les fantômes + [00:15:00][^5^][5] Le Centre des arts de la parole * C'est un projet citoyen, artistique et pédagogique, qui vise à réhabiliter l'échange, le dialogue et le débat * C'est un lieu ouvert à tous, qui propose des ateliers, des conférences, des spectacles, des rencontres * C'est un espace de résistance, de réflexion, de création, qui s'appuie sur une communauté de connaisseurs et de passionnés

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [01:05:50][^2^][2] :

      Cette vidéo est un podcast à soi de Charlotte Bienaimé, qui traite du thème de l'autodéfense des enfants face aux violences et aux injustices. Elle raconte son expérience de mère qui veut protéger son fils, et comment elle a découvert les ateliers d'autodéfense pour les enfants de l'association Garance. Elle assiste à l'un de ces ateliers, où les enfants apprennent à faire valoir leurs droits, à dire non, à se défendre physiquement et verbalement, et à trouver des ressources personnelles et collectives. Elle interroge aussi les enfants sur leur vécu, leurs émotions, leurs difficultés et leurs envies. Elle conclut en affirmant que sortir du silence et apprendre à se défendre rend les enfants plus forts et plus heureux.

      Points forts : + [00:00:05][^3^][3] Introduction musicale * Présentation du titre et du sujet du podcast * Citation de Virginia Woolf sur les femmes anonymes de l'histoire + [00:01:35][^4^][4] Le témoignage de Charlotte * Son désir de protéger son fils de 7 ans * Sa prise de conscience de la nécessité de l'armer pour se défendre * Sa tristesse et sa démunition face aux violences du monde + [00:04:29][^5^][5] L'atelier d'autodéfense pour les enfants * La présentation de Laura et Manon, monitrices de Garance * Les trois droits fondamentaux des enfants : être en sécurité, fort et libre * Les situations d'agression et les stratégies de défense * Les réactions et les questions des enfants + [00:41:19][^6^][6] La violence sexuelle des adultes connus * La scène jouée par Laura et Manon sur l'inceste * Les signes d'alerte et les moyens de se protéger * Les personnes de confiance et les numéros d'écoute + [00:59:11][^7^][7] La conclusion de Charlotte * Son admiration pour les enfants et leur capacité de résilience * Son espoir pour un monde plus juste et plus respectueux * La présentation des intervenants et des sources du podcast

  2. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:59:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une recherche-action sur la participation des jeunes à la vie des missions locales, menée par l'Union nationale des Missions Locales. Elle explique les objectifs, les méthodes et les résultats de cette démarche participative, qui vise à impliquer les jeunes, les professionnels, les élus et les partenaires dans la co-construction des politiques publiques d'insertion.

      Points forts: + [00:00:06][^3^][3] Le contexte et les enjeux de la recherche-action * Interroger la participation des jeunes à leur parcours, à la vie de la structure, au réseau et aux instances décisionnelles * Identifier les représentations, les échanges et les responsabilités des différentes parties prenantes * S'inscrire dans une démarche d'amélioration continue et de culture commune + [00:04:10][^4^][4] La méthode et les outils de la mise en mouvement des parties prenantes * Organiser trois webinaires de sensibilisation et deux groupes de travail pour les professionnels et les élus * Utiliser l'intelligence collective et la facilitation pour animer les temps de rencontre * Créer un outil de mesure de la participation adapté aux missions locales + [00:09:35][^5^][5] Le partage des représentations sur les jeunes, les professionnels et les élus * Répartir les participants en sous-groupes et leur donner un document de travail partagé * Leur demander de réfléchir et de compléter des cartes sur ce que pensent, disent, font et ressentent les jeunes, les professionnels et les élus * Leur demander d'identifier ce qui les a surpris ou appris durant cet échange

      Résumé de la vidéo [00:10:00][^1^][1] - [00:59:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une recherche-action sur la participation des jeunes à la vie des missions locales, menée par l'Union nationale des Missions Locales. Elle explique les objectifs, les méthodes et les résultats de cette démarche, qui vise à renforcer le pouvoir d'agir des jeunes, à favoriser le dialogue entre les parties prenantes et à contribuer à l'amélioration continue du réseau.

      Points forts: + [00:10:00][^3^][3] Le contexte et les enjeux de la recherche-action * Partir des besoins et des attentes des jeunes * Associer les jeunes à toutes les décisions qui les concernent * Développer une culture commune de la participation + [00:20:10][^4^][4] Les étapes et les outils de la recherche-action * Trois webinaires de sensibilisation sur la participation * Deux groupes de travail avec les professionnels et les élus * Un outil de mesure de la participation * Des ateliers participatifs avec les jeunes + [00:40:22][^5^][5] Les résultats et les perspectives de la recherche-action * Une meilleure compréhension des représentations des parties prenantes * Des pratiques inspirantes de collaboration entre élus, jeunes et agents * Des propositions concrètes pour renforcer la participation des jeunes * Un accompagnement à la mise en œuvre des actions

    1. comment on fait le diagnostic il est finalement assez simple imaginez que demain vous avez dans votre classe un gamin qui qui bouge la 00:44:50 première chose à dire aux parents il a 8 ans il bouge mais c'est quoi son histoire il bouge ou quand et depuis quand est-ce qu'il bougeait déjà l'année dernière est-ce qu'il bougeait en 00:45:02 général un enfant qui a un TDAH il bouge de partout dans toutes les situations si il bouge de partout dans toutes ces institution rappelez-vous dans Marguerite ça va être un enfant qui a un TDAH ou un enfant qui a une maladie neuropédiatrique ou un enfant qui a un 00:45:15 trouble du spectre autistique en revanche si on vous dit ben non il bouge il bouge pas il bouge pas tout le temps bah c'est les autres si on vous dit bougez pas l'année dernière en première année de primaire il bouge dans 00:45:27 des années de primaire où il bougeait pas en maternelle il se met à bouger en primaire il va falloir rechercher soit un enfant qui a un trouble spécifique des apprentissages soit un enfant qui a ou potentiel soit un enfant qui 00:45:39 récemment et déprimé ou un autre problème et là il nous reste trop de l'humeur précocité troubles apprentissages mais c'est important parce que ça va orienter aussi la façon dont on va dont on va intervenir
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:14:01][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire organisé par l'Association des Psychologues de l'Enfance et de l'Adolescence (APPEA) sur le thème de la parole de l'enfant dans la justice. L'intervenant principal est Jean-Pierre Rosenzweig, magistrat honoraire et spécialiste du droit de l'enfant. Il expose les principes, les enjeux et les difficultés liés à l'écoute, au recueil et à la prise en compte de la parole de l'enfant dans les différentes procédures judiciaires qui le concernent, que ce soit en tant que victime, témoin ou auteur d'infractions. Il illustre son propos par des exemples concrets tirés de sa pratique et de l'actualité. Il répond également aux questions des participants, qui sont des professionnels de l'enfance et de l'adolescence.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La présentation de l'intervenant et du contexte * Il se présente comme un magistrat, un militant et un expert * Il précise son approche juridique et politique de l'enfant * Il rappelle les sources du droit de l'enfant, notamment la Convention internationale des droits de l'enfant + [00:14:11][^4^][4] La parole de l'enfant victime * Il distingue les différentes formes de parole : verbale, non verbale, sous emprise * Il explique les conditions et les modalités du recueil de la parole : le consentement, le respect, la confiance, la compétence * Il souligne les limites et les risques du recueil de la parole : la manipulation, la répétition, la contradiction, la rétractation + [00:31:49][^5^][5] La parole de l'enfant auteur * Il présente les principes et les objectifs de la justice des mineurs : l'éducatif, le contradictoire, le spécialisé * Il critique la réforme du code pénal des mineurs : la priorité à la sanction, la complexité, la confusion * Il plaide pour une meilleure prise en charge des mineurs délinquants : la prévention, la protection, la responsabilisation + [00:44:05][^6^][6] La parole de l'enfant dans le conflit familial * Il aborde les situations de séparation, de divorce, de placement * Il analyse les enjeux et les difficultés de la parole de l'enfant : l'expression, l'intérêt, l'autonomie * Il propose des pistes et des solutions pour favoriser la parole de l'enfant : l'information, l'accompagnement, la médiation + [00:56:16][^7^][7] Les questions des participants * Il répond aux interrogations, aux remarques, aux témoignages des professionnels * Il apporte des éclairages, des conseils, des références * Il lance un appel à signer une pétition pour la protection de l'enfance

    1. MONTRÉAL Explorez les coulisses du projet "Paroles aux jeunes", initié par le Bureau international des droits des enfants, à travers notre nouveau documentaire !

      Pendant deux ans, plus de soixante-dix adolescent.e.s agé.e.s de 14 à 17 ans de la région métropolitaine de Montréal se sont impliqué.e.s sur une question sociétale majeure : l’exploitation sexuelle, un enjeu en constante évolution et qui affecte particulièrement les jeunes.

      Ce travail et cet engagement se sont concrétisés par la formulation de recommandations pour que les outils, les moyens de prévention et les campagnes de sensibilisation qui leur sont destinés soient plus efficaces et reflètent davantage leurs réalités.

      🔗 Liens utiles : Recommandations du projet : https://www.ibcr.org/fr/paj-recommand... Nouvelle sur la fin du projet : http Site du Bureau international des droits des enfants : https://www.ibcr.org/fr/ Transcription

    1. Webinaires "Comprendre ses élèves" https://www.ensfea.fr/appui/thematiqu...

      Intervenante. Julie Blanc, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation et de la formation, UMR EFTS, ENSFEA Discutant. Eddy Homri, Enseignant en mathématiques-physique-chimie au LPA de Cognin. Membre du Groupe d’Animation et de Professionnalisation physique-chimie.

      Peut-on être trop gentil avec les élèves ? à quels types de postures éducatives, pédagogiques, didactiques cela renvoie ? L’intervention posera un cadre définitoire de la relation de bienveillance éducative en l’illustrant de propos d’élèves interrogés dans le cadre d’une recherche qui visait à rendre compte de leur vécu de classe en lien avec des pratiques de leurs enseignant.es. Les élèves expriment des différences de pratiques enseignantes, ils disent être sensibles à l’intérêt et à la qualité de la relation éducative instaurés par les enseignants a fortiori quand elle est associée à l’expression d’un cadre explicite, contenant, sécurisant.

      00:00 Présentation 01:20 Conférence - Julie Blanc 23:39 Questions-réponses 31:40 Réaction - Eddy Homri 36:56 Conclusion

    1. Webinaires "Comprendre ses élèves" Pour échanger avec Yves Reuter le mardi 21 mars 2023 à 12h30, inscriptions ici : https://comprendreleseleves.ensfea.fr...

      Intervenant : Yves Reuter, professeur émérite en sciences de l’éducation et de la formation, Université de Lille, fondateur de l’équipe de recherche Théodile.

      Quatre points seront abordés dans cette intervention : les raisons de l’importance des paroles des élèves ; les multiples modes de présence des paroles des élèves ; quelques principes méthodologiques ; enfin, quelques exemples d’éclairage à partir des recherches menées sur la pédagogie Freinet et sur le décrochage scolaire.

      00:00 Présentation et introduction 01:14 Raisons de l'importance des paroles des élèves 02:11 Modes de présence des paroles des élèves 05:33 Principes méthodologiques 11:14 Exemples d'éclairages 17:55 Conclusion et références

  3. Jan 2024
  4. Dec 2023
    1. Dans tous ces récits des victimes apparaissent des figuresprotectrices, celles qui ont dit « je te crois » et qui ont agi en conséquence : une mère ou un parent, un enseignant,une policière ou un gendarme, l’avocat général à l’audience malgré l’acquittement, une psychologue ou un médecin,un éducateur, la littérature, une émission, un article dans un journal, le témoignage d’une autre victime, un groupede parole sur l’inceste, un film, la description des troubles de stress post-traumatique. Quelqu’un, une voix, un pointfixe qui permet de ne pas se croire folle.
  5. Nov 2023
    1. PROPOSITION 1Garantir une plus grande participation des enfants dans le choix des activités et veiller à une meilleure écoute et prise en compte de leurs envies, pour que les loisirs restent un espace de liberté.
    2. LUTTER CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX ENFANTSRECOMMANDATION 1 Déployer des dispositifs de prévention et d’enquête administrative dans le domaine de la culture, similaires à ceux établis dans celui du sport266 et former les professionnels au recueil de la parole des enfants, victimes notamment, et à l’information systématique de ces derniers des suites apportées à leurs dénonciations. Destinataires : Ministre de la Culture ; Ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.
  6. Oct 2023
    1. quels sont les moyens dont dispose le Centre Départemental de ressources pour la prévention des violences sexuelles et de la maltraitance dans la mise en mot de la parole du mineur
  7. May 2023
    1. Associer l’enfant pour mieux prendre en compte sa parole dans la procédure de rectificationdu sexe à l’état civil, notamment au moment de l’établissement du certificat médical.
    2. Inscrire dans le code de la santé publique le principe de précaution pour les enfants intersexesainsi que l’interdiction des opérations médicales précoces, pour lesquelles l’enfant est dansl’impossibilité de consentir, en dehors des situations de danger vital.

      Cet recommandation semble être en contradiction avec une autre recommandadion

    3. Outiller et former les professionnels au déroulement des enquêtes administratives et à la priseen compte de la parole des enfants victimes ou témoins de violences physiques ou morales.
    4. Adopter, pour toutes les structures qui accueillent ou prennent en charge des enfants, desoutils d’évaluation de leur dispositif de participation des enfants et du recueil de leur parole.
    5. Accentuer la formation des forces de l’ordre, des professionnels de la protection de l’enfanceet des magistrats sur toutes les formes d’exploitation, y compris sur l’exploitation visant lacommission de délits, la prise en charge des mineurs victimes de traite et l’importance de lesprotéger et les accompagner pour qu’ils parviennent à témoigner.
  8. Aug 2022
    1. formation is not strictly a matter of langue, but is rather assigned to what hecalled parole, and thus placed outside the scope of linguistics proper;

    Tags

    Annotators

  9. Jul 2022
    1. elle a recommandéau directeur académique des services de l’Éducation nationale, de prendre en comptela parole des enfants afin d’appréhender aumieux la situation globale, leur bien-être,ainsi que le climat scolaire au sein duquel ilsévoluent au quotidien
  10. May 2021
  11. Mar 2021
    1. Liste des auditions Contributions Réunions de travail

      La FCPE n'apparaît pas, alors qu'elle a une action

    2. Recommandation 14 Le Défenseur des droits recommande à toutes les structures qui accueillent ou prennent en charge des enfants de se doter d’outils d’évaluation de leur dispositif de participation des enfants et du recueil de la parole des enfants. L’opinion de l’enfant doit être recueillie dans le cadre de l’évaluation de ces outils.
    3. 40Rapport | Prendre en compte la parole de l’enfant : un droit pour l’enfant, un devoir pour l’adulte | 2020l’échec scolaire en faisant de l’enseignement du langage une priorité, dès le plus jeune âge »82. Au collège et au lycée, les enfants sont également encouragés à développer leur esprit critique et leur culture pour être à même de réagir, d’argumenter et de débattre. Ainsi, les orientations relevant la nécessaire acquisition par les enfants de compétences oratoires renforcent la place donnée à la parole de l’enfant. Celles-ci ne produiront toutefois d’effets que si elles sont mises en œuvre en déployant les efforts et les moyens nécessaires.Recommandation 13 Le Défenseur des droits recommande au ministère de l’Éducation nationale d’accompagner le développement de programmes axés sur le langage et l’acquisition de compétences oratoires des enfants par la formation des enseignants, le développement de ces nouvelles compétences et la diffusion d’outils permettant leur appropriation et mise en œuvre.
  12. Jan 2019