6 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:48][^1^][1] - [00:25:34][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'évaluation des élèves et la lutte contre l'injustice sociale dans le système éducatif. Le conférencier, un chercheur spécialisé, discute de la "constante macabre" dans l'évaluation et propose une alternative pour améliorer l'équité et la motivation des élèves.

      Points forts: + [00:01:11][^3^][3] Introduction du sujet * Importance de l'évaluation juste * Impact social de l'évaluation + [00:04:05][^4^][4] Recherche en éducation * Carrière en mathématiques et didactique * Focus sur l'enseignement + [00:05:12][^5^][5] Évaluation par contrat de confiance * Présentation du concept * Invitation à un colloque + [00:07:15][^6^][6] Phénomène de constante macabre * Explication et conséquences * Nécessité de changement + [00:17:10][^7^][7] Impact sur les élèves défavorisés * Effet sur l'échec scolaire * Importance de l'équité + [00:24:27][^8^][8] Critique de la moyenne comme évaluation * Remise en question des pratiques * Appel à une réforme éducative Résumé de la vidéo [00:25:36][^1^][1] - [00:49:19][^2^][2]:

      La vidéo aborde la perception de l'éducation en France, les changements dans les priorités éducatives et les méthodes d'évaluation. L'orateur discute des idées fausses sur le déclin du niveau éducatif et souligne l'importance de l'évolution des compétences enseignées.

      Points forts: + [00:25:36][^3^][3] Perception de l'éducation * Différences culturelles dans la compréhension des expressions * Malentendus sur la signification de "avoir la moyenne" + [00:26:11][^4^][4] Changements dans l'éducation * Évolution des priorités, comme l'informatique sur l'orthographe * Importance de discuter des priorités éducatives + [00:29:01][^5^][5] Méthodes d'évaluation * Critique des notes négatives et de la constante macabre * Impact des mauvaises notes sur la confiance en soi des élèves + [00:37:59][^6^][6] Culture de l'évaluation * La constante macabre n'est pas un problème de notation mais de culture * Nécessité de récompenser le travail et d'éviter le découragement Résumé de la vidéo [00:49:21][^1^][1] - [01:13:43][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des défis du système éducatif français, en particulier l'échec scolaire, la pression des notes et la constante macabre, qui est la distribution forcée des notes entraînant un sentiment d'échec chez les élèves.

      Points forts: + [00:49:21][^3^][3] Système éducatif * Défis et nécessité d'amélioration + [00:50:01][^4^][4] Échec scolaire * Impact sur les élèves et les enseignants + [00:51:03][^5^][5] Redoublement * Questionnement sur son efficacité + [00:52:01][^6^][6] Bien-être des élèves * Enquêtes sur le bonheur à l'école + [00:53:01][^7^][7] Pression des notes * Conséquences sur le bonheur des élèves + [00:57:02][^8^][8] Cours particuliers * Augmentation et implications + [01:01:02][^9^][9] Baccalauréat * Discussion sur le contrôle continu et les sujets d'examen + [01:02:00][^10^][10] Désintérêt pour les sciences * Utilisation des maths comme outil de sélection + [01:03:15][^11^][11] Formation vs Sélection * Critique par Hubert Curien + [01:06:10][^12^][12] Confusion dans l'évaluation * Différence entre apprentissage et évaluation Résumé de la vidéo 01:13:46 - 01:31:13: La vidéo traite de l'évaluation des élèves et de la difficulté des problèmes en fonction de leur familiarité avec le sujet. Elle aborde la capacité des élèves à résoudre des problèmes nouveaux en temps limité et la différence entre les élèves qui réussissent à intégrer de grandes quantités d'informations et ceux qui ne le font pas.

      Points forts: + [01:14:00][^1^][1] Difficulté des questions * Basée sur la familiarité * Importance de la distance didactique + [01:15:01][^2^][2] Expérience personnelle * 18 000 élèves interrogés * Observations sur la résolution de problèmes + [01:16:02][^3^][3] Réussite des élèves * Mémorisation et compréhension des annales * Capacité à faire des connexions + [01:17:01][^4^][4] La question cadeau * Non posée si réponse évidente pour tous * Différence avec le système américain + [01:19:44][^5^][5] Correction des copies * Tâche fastidieuse pour les enseignants * Importance de l'évaluation pédagogique + [01:22:01][^6^][6] Conseils pour les contrôles * Sujets qui se corrigent rapidement * Éviter les sujets trop longs et difficiles

  2. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le Conseil économique, social et environnemental (CESE), une institution qui représente la société civile et qui a pour missions de conseiller, dialoguer, évaluer et participer à la démocratie. La vidéo explique le fonctionnement, la composition, les saisines et les travaux du CESE, ainsi que ses partenariats avec d'autres acteurs. La vidéo se compose de deux parties: la première partie (de [00:00:00][^3^][3] à [00:03:36][^4^][4]) est une animation qui décrit le rôle et les activités du CESE, la deuxième partie (de [00:03:36][^5^][5] à [02:30:00][^6^][6]) est une séance plénière du CESE consacrée à la présentation des résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique du CEVIPOF.

      Points clés: + [00:00:00][^7^][7] Le CESE, l'assemblée de la société agissante * Le CESE regroupe 160 conseillers issus des entreprises, des syndicats, des associations, etc. * Le CESE éclaire le gouvernement et le Parlement sur les politiques publiques * Le CESE favorise le dialogue social et la recherche d'un consensus * Le CESE évalue l'efficacité des politiques publiques et prend le pouls des régions * Le CESE renforce la démocratie participative en permettant aux citoyens de faire entendre leur voix + [00:03:36][^8^][8] La séance plénière du CESE sur la confiance politique * Le CESE accueille la directrice déléguée et le directeur de recherche du CEVIPOF, un centre de recherche sur la politique française * Le CEVIPOF présente les résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique, une enquête annuelle qui mesure les différentes dimensions de la confiance politique, privée, interpersonnelle, sociétale et économique * Le baromètre de confiance politique montre que la France est un pays de défiance, avec une insatisfaction sur le fonctionnement de la démocratie, un sentiment de déconnexion des élites, une demande de participation citoyenne et une aspiration à plus d'efficacité * Le CESE échange avec les intervenants du CEVIPOF sur les causes et les conséquences de la crise de confiance, ainsi que sur les pistes pour y remédier

      Résumé de la vidéo de [00:04:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les résultats du baromètre de confiance politique du cvipof, une enquête annuelle qui mesure les différentes dimensions de la confiance des Français dans la politique, la démocratie, les institutions, les acteurs sociaux et économiques, et les autres citoyens. Le chercheur Bruno Cautrès analyse les principaux enseignements de la 15e vague du baromètre, réalisée en janvier 2020, en comparant avec les données des années précédentes et des autres pays européens.

      Points saillants: + [00:04:00][^3^][3] Le contexte de l'enquête * Réalisée du 7 au 15 janvier 2020, auprès de 3500 personnes * Dans un climat de crise sociale, de réforme des retraites, de tensions internationales * À quelques mois des élections municipales et dans la perspective des élections présidentielles de 2022 + [00:09:00][^4^][4] La confiance dans les institutions et les acteurs sociaux * Un niveau de confiance très faible dans les partis politiques, le Parlement, le gouvernement, les médias * Une confiance plus élevée dans les syndicats, les associations, les mutuelles, les entreprises * Une confiance très forte dans le Conseil constitutionnel, le Conseil d'État, le CESE, les maires * Une confiance plus forte en Allemagne qu'en France pour la plupart des institutions + [00:26:00][^5^][5] La confiance dans la démocratie et le système politique * Un sentiment majoritaire que la démocratie ne fonctionne pas bien en France, en hausse depuis 2017 * Une demande de plus de démocratie, notamment par le tirage au sort, les pétitions, les référendums * Une défiance vis-à-vis des hommes et des femmes politiques, perçus comme éloignés, corrompus, inefficaces * Une aspiration à un pouvoir plus vertical, plus autoritaire, plus efficace, qui coexiste avec une aspiration à un pouvoir plus horizontal, plus participatif, plus proche + [00:40:00][^6^][6] La confiance dans la société et les autres citoyens * Un sentiment de défiance interpersonnelle, de peur de l'autre, de repli sur soi * Une perception des inégalités sociales comme injustes, insupportables, croissantes * Une critique du système scolaire, du marché du travail, du système de protection sociale, jugés inégalitaires, inefficaces, dégradés * Une attente de reconnaissance, de respect, de solidarité, de justice

      Résumé de la vidéo de [00:41:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      La vidéo présente les résultats de la 15e vague du baromètre de la confiance politique du cvipof, en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Elle aborde les thèmes de la confiance dans les institutions, les acteurs politiques et sociaux, la démocratie, l'Europe, la reconnaissance au travail et le rapport à l'autorité.

      Points saillants: + [00:41:00][^3^][3] Le contexte de l'enquête * Réalisée en décembre 2020 auprès de 3500 personnes * Comparaison avec l'Allemagne, l'Italie et la Pologne * Enjeux des élections européennes et de la crise sanitaire + [00:48:00][^4^][4] La confiance dans les institutions * Un niveau très faible en France, surtout pour les partis politiques, le Parlement et le gouvernement * Une relative confiance dans le CESE, le Conseil constitutionnel, les syndicats et les associations * Une forte confiance dans les services publics, les médias, la police et l'armée + [00:58:00][^5^][5] La confiance dans les acteurs politiques et sociaux * Un sentiment de déconnexion, de méfiance et de dégoût vis-à-vis des politiques * Une faible satisfaction à l'égard du président de la République et du Premier ministre * Une forte attente de démocratie participative, de tirage au sort et de pétitions + [01:08:00][^6^][6] La confiance dans la démocratie * Une majorité de Français qui estiment que la démocratie ne fonctionne pas bien en France * Une aspiration à plus de démocratie, notamment par le renforcement du pouvoir local et du référendum * Une défiance vis-à-vis de l'Union européenne, perçue comme trop éloignée et pas assez solidaire + [01:18:00][^7^][7] La reconnaissance au travail * Un sentiment de manque de reconnaissance, lié au niveau de diplôme, de salaire et de statut * Une corrélation entre la reconnaissance au travail et la confiance dans la société * Une aspiration à la mobilité sociale, à la création d'entreprise et à la méritocratie + [01:28:00][^8^][8] Le rapport à l'autorité * Une ambivalence entre le respect de l'autorité et la contestation de l'ordre établi * Une différence entre les jeunes et les seniors, les premiers étant plus critiques et rebelles * Une influence de la crise sanitaire, qui a renforcé le besoin de protection et de sécurité

      Résumé de la vidéo de [01:30:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique du CEVIPOF, en comparant la France avec l'Allemagne, l'Italie et la Pologne. Elle aborde les thèmes suivants :

      Points saillants : + [01:30:00][^3^][3] Le climat général de l'opinion * La méfiance, la lassitude et la morosité dominent * La confiance dans les institutions est faible, sauf pour le CESE et le Conseil constitutionnel * La démocratie est perçue comme une belle idée qui ne fonctionne pas + [01:45:00][^4^][4] Les acteurs du débat public * Les partis politiques sont les plus décriés, suivis par les médias et les élus * Les syndicats, les associations et les ONG bénéficient d'un regain de confiance * Les Français sont partagés entre le désir d'un leader fort et la demande de démocratie participative + [02:00:00][^5^][5] Les fractures sociales et territoriales * Les inégalités sont jugées trop importantes et injustes * Le sentiment d'abandon et de relégation touche une partie de la population * Le diplôme est perçu comme un facteur de discrimination, au détriment de l'expérience professionnelle + [02:15:00][^6^][6] Le rapport à l'autorité et à la loi * Les Français sont attachés au respect de la loi, mais expriment aussi une défiance vis-à-vis de l'État * Ils sont favorables à une plus grande sévérité envers les délinquants, mais aussi à une plus grande tolérance envers les manifestants * Ils sont partagés entre le souhait d'une société plus solidaire et plus individualiste

  3. Jun 2023
  4. Mar 2021
  5. Jan 2021
  6. Jun 2020