71 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/dossiers/mobilite_sociale_jeunes2

      Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente un rapport sur la mobilité sociale des jeunes en France, discutant des défis structurels et des politiques publiques. Elle souligne l'importance de l'éducation et de l'emploi pour améliorer la mobilité sociale et révèle que les inégalités socio-culturelles influencent fortement les parcours scolaires et professionnels des jeunes.

      Points Forts: 1. Introduction et contexte [00:00:06][^1^][1] * Présentation du rapport par les rapporteurs * Importance de la mobilité sociale pour la cohésion de la société * Rôle de l'éducation dans l'amélioration des perspectives des jeunes 2. Analyse de la mobilité sociale [00:05:01][^2^][2] * Ralentissement de la mobilité sociale en France et dans l'OCDE * Impact des changements structurels sur l'emploi et la mobilité sociale * Importance de l'accès à l'enseignement supérieur et des diplômes 3. Inégalités socio-culturelles [00:07:10][^3^][3] * Influence des origines sociales sur les trajectoires scolaires * Disparités d'accès aux crèches et à l'enseignement supérieur * Effets des inégalités sur l'insertion professionnelle 4. Politiques publiques et recommandations [00:11:55][^4^][4] * Multiplicité et coût des dispositifs pour la jeunesse * Nécessité d'une politique cohérente et évaluée * Propositions pour améliorer la coordination et l'efficacité des politiques Résumé de la vidéo

      Cette vidéo présente le rapport sur la mobilité sociale des jeunes en France, en mettant l'accent sur les défis liés à la ségrégation scolaire, l'accès à l'enseignement supérieur et les freins à la mobilité descendante. Elle souligne l'importance de politiques plus efficaces pour promouvoir la mixité sociale et l'égalité des chances.

      Points forts : 1. Ségrégation scolaire et politiques de mixité sociale [00:23:06][^1^][1] * La ségrégation dans le système scolaire français est élevée * Des mesures sont prises pour renforcer la mixité sociale * Les politiques actuelles sont insuffisantes et symboliques 2. Accès à l'enseignement supérieur [00:26:38][^2^][2] * Les dispositifs existants pour l'accès des jeunes défavorisés sont modestes * L'orientation joue un rôle crucial dans l'accès à l'enseignement supérieur * L'importance de l'orientation et des dispositifs d'accompagnement est soulignée 3. Freins à la mobilité descendante [00:32:14][^3^][3] * Nombreux jeunes en difficulté sortent du système scolaire * Les dispositifs d'accompagnement sont développés mais nécessitent évaluation * L'obligation de formation vise à prévenir le décrochage scolaire 4. Recommandations pour l'amélioration [00:35:13][^4^][4] * Nécessité d'une politique nationale cohérente pour la jeunesse * Harmonisation des critères d'âge et simplification des dispositifs * Proposition de guichets uniques et pérennisation du Conseil d'orientation des politiques de jeunesse

    1. Résumé de la Vidéo

      Cette vidéo, présentée par Esther Duflo, aborde la lutte contre la pauvreté en se concentrant sur les politiques environnementales et leur impact économique. Elle souligne l'urgence d'agir face au changement climatique et à la pollution, tout en reconnaissant les défis politiques et économiques associés. La vidéo met en lumière les conflits entre les intérêts individuels et collectifs, et explore des exemples concrets de ces tensions dans divers contextes, y compris les efforts de la Chine pour réduire la pollution et les difficultés rencontrées en Inde.

      Points Forts: 1. L'urgence du changement climatique [00:01:42][^1^][1] * Impact immédiat sur la mortalité dans les pays pauvres * Nécessité d'actions urgentes pour limiter le réchauffement * Importance de la prise de décision politique rapide 2. La pollution et ses conséquences [00:09:56][^2^][2] * Effets mortels de la pollution de l'air, en particulier dans les pays pauvres * Gains d'espérance de vie possibles avec une meilleure qualité de l'air * Exemples de la Chine et de l'Inde illustrant l'impact des politiques environnementales 3. Conflits entre intérêts individuels et collectifs [00:16:01][^3^][3] * Difficultés à équilibrer les besoins économiques immédiats et la protection de l'environnement * Exemple de la petite Tumpa et la sauvegarde des arbres * Référence à la tragédie des communs et à l'île de Pâques 4. Enjeux politiques de l'environnement [00:21:04][^4^][4] * Tensions entre agriculteurs et exigences écologiques * Impact des réglementations sur la production agricole * Débat sur la priorité entre croissance économique et durabilité environnementale Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente une analyse approfondie des politiques environnementales et de leur impact sur la déforestation, en se concentrant sur l'Amazonie et les efforts locaux en Inde. Elle explore les différences entre les politiques nationales et locales, l'importance de la volonté politique dans la lutte contre la déforestation, et comment les communautés peuvent s'organiser pour protéger l'environnement.

      Points Forts: 1. La tragédie des biens communs et la politique environnementale [00:25:21][^1^][1] * L'effondrement de la civilisation Rapanui comme métaphore des défis environnementaux * La nécessité d'une action politique face aux tragédies environnementales communes * L'importance de la volonté politique et des accords collectifs pour la protection de l'environnement 2. L'impact de la politique nationale sur la déforestation en Amazonie [00:26:42][^2^][2] * La forêt amazonienne comme exemple clé de l'impact de la politique sur l'environnement * Les changements dans la gestion de la déforestation au Brésil et leurs conséquences * Comparaison des politiques de déforestation entre le Brésil et la Bolivie 3. Les initiatives locales de conservation en Inde [00:33:01][^3^][3] * L'importance des règles locales et de l'organisation communautaire dans la protection des forêts * L'influence des conseils de forêt et des règles établies par les communautés * L'efficacité des systèmes de gestion collective par rapport aux coûts élevés de la gestion étatique 4. Les défis internationaux des émissions de gaz à effet de serre [00:41:00][^4^][4] * La complexité des négociations internationales sur le changement climatique * Les tensions entre les intérêts individuels et collectifs dans la réduction des émissions * Les obstacles à l'action climatique, y compris les fuites de carbone et les coûts locaux Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente une analyse approfondie des stratégies pour lutter contre la déforestation causée par la production d'huile de palme, en se concentrant sur les politiques économiques et les taxes comme moyens de réduire la demande et la production. Elle discute également des défis liés à la mise en œuvre de ces politiques au niveau international, en soulignant l'importance de la coordination internationale pour éviter les problèmes tels que les fuites de carbone.

      Points Forts: 1. Problèmes de la production d'huile de palme [00:50:06][^1^][1] * Difficultés d'application des règles * Corruption et scandales fréquents * Échec des tentatives de réduction des émissions 2. Taxation comme solution potentielle [00:50:50][^2^][2] * Proposition d'imposer une taxe sur l'huile de palme * Impact de la taxation sur la demande et les prix * Modélisation des effets de la taxe sur l'offre et la demande 3. Scénarios contrefactuels et leurs impacts [00:53:13][^3^][3] * Effets d'une régulation efficace en Indonésie * Conséquences d'une taxe mondiale sur l'huile de palme * Problèmes liés à l'accord partiel entre grands blocs 4. Importance de la coordination internationale [00:56:10][^4^][4] * Limitations de l'accord de Kyoto * Transition vers l'accord de Paris et ses défis * Proposition d'un prix global pour le carbone 5. Difficultés politiques et économiques [01:04:12][^5^][5] * Résistance à la redistribution vers les pays pauvres * Impopularité des taxes carbone et leurs effets redistributifs * Propositions pour compenser les effets régressifs des taxes Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente une analyse approfondie des problèmes de gestion de l'eau dans le Punjab, en Inde, et de l'impact de la politique d'électricité gratuite sur la nappe phréatique. Esther Duflo discute des conséquences environnementales et sociales de la surutilisation de l'eau pour la culture du riz, ainsi que des défis politiques et de confiance rencontrés lors de la mise en œuvre de réformes pour préserver les ressources en eau.

      Moments Forts: 1. Problèmes de gestion de l'eau dans le Punjab [01:14:00][^1^][1] * L'irrigation intensive pour la culture du riz a épuisé la nappe phréatique * La politique d'électricité gratuite a entraîné une surutilisation de l'eau * Les fermiers ne tiennent pas compte de l'impact collectif de leur consommation d'eau 2. Conséquences environnementales de la culture du riz [01:29:00][^2^][2] * La culture du riz a des effets néfastes sur la nappe phréatique * La pratique de brûler les résidus de riz contribue à la pollution de l'air * Des alternatives au brûlage des résidus sont nécessaires pour réduire la pollution 3. Défis politiques et de confiance [01:21:00][^3^][3] * La difficulté de changer la politique d'électricité gratuite en raison de la pression politique * Le manque de confiance dans le gouvernement entrave les réformes environnementales * La nécessité de trouver des solutions qui gagnent la confiance des agriculteurs 4. Solutions proposées et leur efficacité [01:30:00][^4^][4] * Les paiements pour les services environnementaux comme incitation à la conservation * L'importance de la confiance pour assurer la conformité aux programmes de conservation * Les paiements anticipés peuvent améliorer la participation et la conformité aux initiatives environnementales Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente une conférence d'Esther Duflo sur les défis de la mise en œuvre des politiques de lutte contre la pollution et la pauvreté. Elle discute des problèmes de mesure, de conflits d'intérêts, et de l'importance de la confiance dans le respect des règles environnementales. Duflo souligne l'impact des incitations mal conçues et propose des solutions comme la réforme des systèmes d'audit et l'utilisation de la technologie pour améliorer la surveillance.

      Moments Forts: 1. Problèmes de mise en œuvre et de mesure [01:37:46][^1^][1] * Difficultés dans l'application des lois environnementales * Exemple de la surveillance des émissions de véhicules au Mexique * Importance de mesures fiables pour une régulation efficace 2. Conflits d'intérêts et incitations [01:40:16][^2^][2] * Impact des incitations sur la pollution industrielle en Chine * Problèmes liés aux incitations mal alignées pour les bureaucrates * Nécessité de réformes pour corriger les incitations 3. Rôle de la technologie et des citoyens [01:50:40][^3^][3] * Utilisation de la technologie pour un meilleur suivi de la pollution * Expérience en Chine montrant l'effet des signalements citoyens * Importance de la transparence et de l'engagement public 4. Solutions proposées [01:53:02][^4^][4] * Réforme du système d'audit pour éliminer les conflits d'intérêts * Introduction de la technologie pour des mesures précises * Système cap and trade pour une gestion efficace des quotas de pollution

    1. Résumé de la Vidéo

      La vidéo aborde les réseaux sociaux informels, en se concentrant sur les relations sociales au sein d'un village. Elle explore comment les informations et les normes se propagent à travers ces réseaux, influençant l'agriculture, la santé, l'emploi et la solidarité communautaire. La vidéo examine également les aspects négatifs, tels que l'ostracisme et les superstitions nuisibles.

      Points Forts: 1. Les réseaux sociaux au-delà des plateformes en ligne [00:00:38][^1^][1] * Décrit les relations interpersonnelles dans un contexte villageois * Souligne l'importance des liens familiaux, ethniques et amicaux * Introduit le concept de réseau social comme lieu d'assurance et de solidarité 2. Transmission de l'information et apprentissage agricole [00:02:04][^2^][2] * Explique comment les agriculteurs apprennent de leurs voisins * Discute de l'impact de l'observation des techniques agricoles voisines * Mentionne l'importance de la transmission de l'information pour les politiques agricoles 3. Persuasion et influence au sein des réseaux [00:04:12][^3^][3] * Aborde la capacité de persuader et de transmettre des normes sociales * Présente des exemples de figures influentes promouvant la vaccination * Souligne le rôle des influenceurs locaux dans la diffusion des normes 4. Réseaux sociaux et opportunités d'emploi [00:05:03][^4^][4] * Discute de l'importance des réseaux pour trouver un emploi * Évoque les avantages et inconvénients du bouche-à-oreille dans la recherche d'emploi * Relate l'expérience d'un jeune migrant trouvant un emploi grâce à son réseau 5. Solidarité et soutien communautaire [00:05:50][^5^][5] * Examine le rôle du réseau social comme système d'assurance * Partage des exemples de soutien communautaire après une catastrophe * Met en lumière les aspects positifs de la solidarité locale 6. Les côtés sombres des réseaux sociaux [00:06:27][^6^][6] * Traite des conséquences négatives de la solidarité locale * Aborde les phénomènes de foule et l'ostracisme basés sur des superstitions * Mentionne les dangers des rumeurs et des accusations de sorcellerie Résumé de la Vidéo

      La vidéo discute d'une expérience en Chine sur la diffusion d'informations dans les réseaux sociaux concernant un produit financier, l'assurance subventionnée pour les cultivateurs de riz. L'étude examine si les caractéristiques du produit sont bien comprises et partagées au sein du réseau, et si cela influence la décision de souscrire à l'assurance. Elle explore également la différence entre la diffusion d'informations et le mimétisme, ainsi que l'impact de la centralité des personnes dans les réseaux sociaux sur la propagation de l'information.

      Points Forts: 1. L'expérience sur la diffusion d'informations [00:24:39][^1^][1] * Étude de la circulation d'informations sur l'assurance en Chine * Importance de la compréhension et de la diffusion des caractéristiques du produit * Influence des réseaux sociaux sur les décisions d'assurance 2. La centralité dans les réseaux sociaux [00:38:01][^2^][2] * Impact de la centralité sur la diffusion efficace de l'information * Comparaison avec d'autres méthodes de diffusion d'informations * Importance de cibler les personnes centrales pour la propagation de l'information 3. Les caractéristiques de l'information qui circule bien [00:39:33][^3^][3] * Les informations simples et crédibles se diffusent mieux * L'exemple des cuillères bleues pour mesurer les engrais au Kenya * La réticence à partager des informations complexes ou risquées 4. Les effets de la formation partielle [00:37:07][^4^][4] * Conséquences inattendues de la formation partielle sur le marché du travail * Impact négatif sur les rendements des fermiers non formés * Nécessité de former tout le monde pour éviter les effets pervers Résumé de la Vidéo

      La vidéo discute de l'importance des réseaux sociaux dans la diffusion d'informations et l'aide à l'emploi, en se concentrant sur des études de cas liées à la microfinance et à la vaccination. Elle souligne comment identifier les personnes influentes dans un réseau peut améliorer la diffusion d'informations et l'efficacité des programmes de santé publique. De plus, elle explore l'impact des réseaux sociaux sur la recherche d'emploi, en particulier pour les migrants et les réfugiés.

      Points Forts: 1. Diffusion d'information et microfinance [00:48:42][^1^][1] * Étude sur l'influence des leaders dans les réseaux sociaux * Corrélation entre la centralité des leaders et la participation à la microfinance * Importance de choisir les bonnes personnes pour diffuser l'information 2. Stratégies de diffusion et vaccination [00:59:04][^2^][2] * Utilisation des 'potins' ou 'information hubs' pour promouvoir la vaccination * Comparaison de l'efficacité des potins avec d'autres interventions * Impact significatif des potins sur l'augmentation des taux de vaccination 3. Réseaux sociaux et recherche d'emploi [01:08:40][^3^][3] * Rôle des réseaux sociaux dans l'obtention d'emplois * Exemples de l'aide apportée par les réseaux pour les migrants et réfugiés * Discussion sur la solidarité vs. compétence dans le recrutement via les réseaux 4. Efficacité de la communication ciblée [01:02:00][^4^][4] * Comparaison entre l'information généralisée et ciblée * Avantages de la communication ciblée dans la diffusion d'informations complexes * Exemple de la démonétisation en Inde et l'efficacité de l'information ciblée Résumé de la Vidéo

      La vidéo explore les dynamiques des réseaux sociaux dans le contexte de l'emploi, l'assurance et la solidarité collective, tout en soulignant les aspects positifs et négatifs. Elle discute des expériences menées en Inde et au Malawi, révélant comment les réseaux peuvent influencer la discrimination et la persistance des normes sociales, et comment ils peuvent être utilisés pour renforcer les comportements collectifs souhaitables.

      Points Forts: 1. Réseaux sociaux et emploi [01:13:03][^1^][1] * Expérience à Calcutta sur le recrutement via le réseau social * Influence de la prime de performance sur les recommandations d'emploi * Préférence pour la solidarité familiale sur la compétence 2. Impact des réseaux sur les femmes [01:15:00][^2^][2] * Expérience au Malawi montrant la préférence pour les hommes dans les recommandations * Les hommes ont des femmes compétentes dans leur réseau mais ne les recommandent pas * Les femmes recommandent plus de femmes, mais avec moins de chances d'être qualifiées 3. Solidarité collective et assurance [01:20:45][^3^][3] * Le village comme mécanisme d'assurance contre les risques * Rôle des normes sociales et de la pression collective dans la gestion des biens communs * Exemple des bis du valet et de la gestion de l'eau 4. Normes sociales et leur persistance [01:30:00][^4^][4] * Débat entre Gandhi et Ambedkar sur les aspects positifs et négatifs des villages * Persistance des pratiques d'intouchabilité en Inde * La capacité de punition collective maintient les normes sociales en place 5. Création et désescalade de l'animosité de groupe [01:35:02][^5^][5] * Expérience de Sherif et Sherif sur l'identité de groupe et la compétition * Facilité de créer de l'animosité et de désescalader les tensions * L'inertie des normes sociales et leur impact sur la participation des femmes au travail Résumé de la Vidéo

      La partie 5 de la vidéo aborde une étude sur la perception des normes sociales en Arabie Saoudite concernant le travail des femmes. Elle révèle que, bien que la majorité des hommes acceptent que leurs femmes travaillent, ils sous-estiment la tolérance des autres à cet égard. L'étude montre également comment la diffusion d'informations correctes sur les normes sociales peut influencer positivement les comportements et les choix professionnels des femmes.

      Points Forts: 1. Perception des normes sociales [01:38:56][^1^][1] * Étude sur l'acceptation du travail des femmes * Majorité accepte, mais sous-estime la tolérance des autres * Importance de la connaissance des normes actuelles 2. Impact de l'information sur les normes [01:40:05][^2^][2] * Information correcte augmente l'inscription à une plateforme d'emploi * Influence sur la décision des femmes de travailler à l'extérieur * Changement de comportement suite à la connaissance des normes 3. Dynamique des réseaux sociaux et information [01:42:17][^3^][3] * Les réseaux sociaux peuvent propager de bonnes ou mauvaises informations * Exemple de comportement grégaire et de cascades d'information * Impact des actions individuelles sur le réseau social dans son ensemble 4. Conséquences des choix sociaux individuels [01:51:01][^4^][4] * Choix de socialisation influençant la ségrégation dans les réseaux * Expérience sur la réduction de la discrimination grâce à la familiarité * Effet de la microfinance sur les réseaux sociaux et l'assurance informelle

    1. Résumé de la Vidéo

      La vidéo aborde la deuxième partie d'un cours sur l'éducation, initialement prévue pour six sessions mais réduite à trois. Le professeur discute des changements de programme, de l'interaction avec les auditeurs, et de sujets variés tels que l'enseignement privé/public, la formation des enseignants, et le succès des étudiants marocains à Polytechnique. Il soulève également des questions sur l'autonomie des établissements scolaires et l'impact des notes gonflées sur les résultats des examens.

      Moments Forts: 1. Annonce des changements de programme [00:00:22][^1^][1] * Réduction du nombre de cours prévus * Réactions et suggestions des auditeurs * Prochain cours prévu en novembre 2. Discussion sur l'éducation privée et publique [00:02:00][^2^][2] * Débat sur l'arabisation de l'enseignement au Maroc * Réussite des étudiants marocains à Polytechnique * Dualité de l'enseignement marocain 3. Problématiques de l'évaluation des élèves [00:07:42][^3^][3] * Notes gonflées et correctifs académiques * Impact sur les taux de réussite au Brevet * Débat sur l'autonomie des établissements scolaires 4. Analyse des enquêtes internationales sur l'éducation [00:17:08][^4^][4] * Importance des classements PISA et TIMSS * Difficulté d'établir des liens de causalité * Autonomie des établissements comme facteur de performance Résumé de la Vidéo

      La partie 2 de la vidéo aborde l'autonomie des établissements d'enseignement, en se basant sur les enquêtes PISA et TALIS. Elle examine le rôle des directeurs d'école dans la prise de décisions importantes telles que le recrutement et le licenciement des enseignants, la détermination des salaires, l'élaboration des budgets, et la responsabilité du programme scolaire. La vidéo met en évidence les différences entre les systèmes éducatifs en termes d'autonomie et discute de l'impact de la pandémie sur les performances des pays.

      Points Forts: 1. Rôle des directeurs d'école [00:26:22][^1^][1] * Responsabilité dans l'allocation des ressources * Pouvoir de nomination et de licenciement des enseignants * Autonomie dans la détermination des salaires et des budgets 2. Autonomie des établissements [00:28:17][^2^][2] * Variabilité de l'autonomie à l'échelle internationale * Influence de l'autonomie sur les politiques d'évaluation et d'admission * Comparaison entre l'enseignement public et privé en France 3. Impact de la pandémie [00:49:30][^3^][3] * Effets sur les performances des systèmes éducatifs * Maintien des niveaux de performance par certains pays * Réflexions sur l'amélioration des systèmes moins performants Résumé de la Vidéo

      La troisième partie de la vidéo aborde l'efficacité des systèmes éducatifs de divers pays, en se concentrant sur la Suisse, Singapour, le Japon, la Corée et l'Australie. Elle examine les performances en mathématiques, l'équité et le bien-être dans l'éducation, soulignant l'importance de la résilience et du bien-être des élèves et des enseignants, surtout après la crise de la pandémie.

      Points Forts: 1. Performances éducatives de la Suisse [00:50:49][^1^][1] * La Suisse est reconnue pour ses hautes performances académiques. * Elle attire des talents académiques internationaux. * Le pays excelle en mathématiques mais présente des défis en termes d'équité. 2. Nouvelle catégorie de résilience [00:52:35][^2^][2] * La résilience est devenue un critère clé post-crise. * Elle mesure la capacité à surpasser les attentes malgré les défis sociaux. * Les pays sont évalués sur leur performance, équité et bien-être. 3. Le bien-être dans l'éducation [00:53:34][^3^][3] * L'OCDE met l'accent sur le bien-être des élèves et des enseignants. * La France est reconnue pour le bien-être mais pas pour la performance ou l'équité. * Le bien-être est lié à la réduction de l'anxiété chez les élèves. 4. Comparaison internationale et réformes [00:58:01][^4^][4] * Analyse des réformes éducatives et de leurs impacts sur les performances. * Examen des caractéristiques des systèmes éducatifs réussis. * Discussion sur l'importance de la formation et de la motivation des enseignants. Résumé de la vidéo

      La partie 4 de la vidéo aborde les défis et les stratégies dans le système éducatif, en se concentrant sur la taille des classes, l'efficacité des systèmes sélectifs et non sélectifs, et l'importance de l'équité et de l'efficacité dans l'éducation. Elle souligne également le rôle des enseignants et la formation dans la réussite des élèves, ainsi que l'impact de l'origine sociale sur les performances scolaires.

      Points saillants: 1. Taille des classes et performance [01:15:57][^1^][1] * Effet limité de la réduction des effectifs sur les résultats * Importance des salaires et de la formation des enseignants * Choix budgétaires entre taille des classes et rémunération des enseignants 2. Systèmes éducatifs sélectifs versus non sélectifs [01:17:44][^2^][2] * Les systèmes non sélectifs sont plus égalitaires * Les systèmes sélectifs ne garantissent pas de meilleures performances * L'OCDE examine comment concilier équité et efficacité 3. Programmes scolaires et compétences essentielles [01:19:09][^3^][3] * Débat sur l'extension des programmes scolaires * L'OCDE recommande des programmes rigoureux et concentrés * Importance d'enseigner de manière efficace et approfondie 4. Influence de l'origine sociale sur la réussite scolaire [01:20:21][^4^][4] * Impact du milieu familial sur les performances des élèves * Attentes variables des enseignants envers les élèves de milieux défavorisés * Les pays performants réduisent les inégalités sans compromettre l'exigence Résumé de la Vidéo

      La partie 5 de la vidéo aborde la performance des élèves français en mathématiques, révélant une baisse significative dans les scores et le nombre d'élèves performants. Elle souligne l'impact du statut socio-économique sur les résultats et discute des différences entre les élèves issus de l'immigration et les non-immigrés. La vidéo examine également le bien-être des élèves, le climat disciplinaire dans les écoles, et compare les réformes éducatives en France avec celles d'autres pays.

      Points Forts: 1. Performance en mathématiques [01:40:34][^1^][1] * Baisse des scores aux tests PISA * Diminution du nombre d'élèves très performants * Impact du statut socio-économique sur les résultats 2. Bien-être des élèves [01:42:20][^2^][2] * Satisfaction générale malgré les problèmes de violence scolaire * Moins d'anxiété vis-à-vis des mathématiques 3. Climat disciplinaire [01:43:03][^3^][3] * Légère aggravation selon l'OCDE * Problèmes de concentration et de bruit en classe 4. Comparaison internationale [01:47:00][^4^][4] * Étude de cas sur les réformes éducatives au Portugal * Analyse de l'évolution des performances scolaires

    1. Résumé de la Vidéo

      La première partie de la vidéo aborde les sciences sociales au Collège de France, avec une discussion sur la situation des femmes dans la société, l'importance de l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, et l'impact des exigences des employeurs sur ce dernier. L'orateur mentionne également des ouvrages pertinents sur le sujet, y compris un livre de Claudia Goldin, lauréate du prix Nobel d'économie.

      Points Forts: 1. Situation des femmes et équilibre travail-famille [00:01:17][^1^][1] * Discussion sur le travail, la carrière et la famille * Importance de la complémentarité entre vie professionnelle et familiale * Impact des exigences des employeurs sur l'équilibre travail-famille 2. Références académiques et livres [00:02:06][^2^][2] * Mention du livre de Claudia Goldin sur les femmes et le marché du travail * Discussion sur les travaux concordants dans le domaine * Référence à d'autres ouvrages influents en sciences sociales 3. L'éducation et les comparaisons internationales [00:04:54][^3^][3] * Transition vers le sujet de l'éducation et des mathématiques * Importance des comparaisons internationales pour l'évaluation de l'éducation * Préparation à discuter des enquêtes nationales et internationales 4. L'enseignement en France et les réformes [00:08:00][^4^][4] * Critique de la pertinence de l'enseignement en France * Discussion sur l'importance de la créativité et de la pensée critique * Réflexion sur les réformes éducatives et leur acceptabilité Résumé de la vidéo

      La vidéo aborde le sujet de l'inflation des notes dans le système éducatif, en se concentrant sur les différences entre les notes obtenues et les compétences réelles des élèves. Elle examine les tendances en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, soulignant une augmentation des notes élevées malgré une diminution du temps d'étude. La vidéo questionne l'efficacité des systèmes scolaires à évaluer et à diplômer les élèves, et compare les résultats scolaires avec les performances aux tests standardisés, révélant un écart croissant entre les deux.

      Points saillants: 1. Inflation des notes et évaluation des compétences [00:25:19][^1^][1] * Disparité entre les notes et les compétences réelles * Examen des tendances en France et à l'international * Impact de l'inflation des notes sur l'évaluation éducative 2. Analyse des résultats scolaires [00:27:01][^2^][2] * Augmentation des notes élevées malgré moins d'étude * Comparaison des notes scolaires avec les tests standardisés * Écart croissant entre les résultats scolaires et les tests 3. Évaluation internationale et résilience du système éducatif [00:39:38][^3^][3] * Enquêtes internationales comme PISA et leur méthodologie * Importance de la résilience face aux crises comme la pandémie * Rôle du bien-être dans l'évaluation de l'efficacité éducative Résumé de la Vidéo

      La partie 3 de la vidéo aborde les controverses entourant les enquêtes PISA, souvent critiquées par certains sociologues comme étant des outils du néolibéralisme. Elle discute de l'importance de l'équité et de la performance dans les systèmes éducatifs, en se demandant si ce sont des résultats ou des facteurs de réussite. La vidéo explore également la complexité de déterminer des modèles causaux dans l'éducation et la nécessité d'apprendre à apprendre pour s'adapter aux changements.

      Points Forts: 1. Controverses sur les enquêtes PISA [00:50:43][^1^][1] * Critiques de leur rôle dans le néolibéralisme * Défense de leur utilité malgré les controverses * Importance de l'équité et de la performance 2. Équité et performance comme résultats ou facteurs [00:51:54][^2^][2] * Questionnement sur leur rôle dans la réussite éducative * Discussion sur la linéarité et la causalité dans l'éducation * Examen des différents arguments et perspectives 3. Apprendre à apprendre et métacognition [01:07:58][^3^][3] * Nécessité d'acquérir des compétences au-delà des connaissances * Importance de la capacité à s'adapter et à continuer d'apprendre * Impact de l'apprentissage continu sur la réussite à long terme 4. Impact international des enquêtes PISA [01:11:31][^4^][4] * Influence sur les réformes éducatives mondiales * Utilisation des résultats pour améliorer les systèmes éducatifs * Appel à l'action pour les gouvernements et les éducateurs Résumé de la Vidéo

      La partie 4 de la vidéo aborde l'impact de la pandémie sur les performances scolaires, l'influence du milieu socio-économique sur les résultats des élèves, et l'importance de l'autonomie des établissements. Elle souligne les défis rencontrés par les systèmes éducatifs, notamment en Estonie et en Finlande, et examine les pratiques de redoublement et leur efficacité.

      Points Forts: 1. Déclin des performances scolaires [01:15:52][^1^][1] * Tendance à la baisse avant la pandémie * Accélération du déclin durant la pandémie * Importance de l'écart entre 2018 et 2022 2. Influence du milieu socio-économique [01:17:48][^2^][2] * Impact significatif sur les résultats scolaires * Meilleurs résultats pour les milieux favorisés * Écarts de points en mathématiques 3. Vision à long terme et comparaison internationale [01:18:10][^3^][3] * Importance de la comparaison dans le temps * Évolution des performances par pays * Impact des barrières socio-économiques 4. Autonomie des établissements scolaires [01:32:03][^4^][4] * Corrélation entre autonomie et performances * Faible score d'autonomie en France * Meilleurs résultats dans les systèmes plus autonomes Résumé de la Vidéo

      La partie 5 de la vidéo aborde la question de l'évaluation de l'éducation en France et la comparaison avec les normes internationales. Elle examine le contrôle de la France sur son système éducatif, la mesure des compétences des élèves, et les réactions aux résultats en baisse des enquêtes internationales comme PISA. L'expertise de l'OCDE et son influence croissante sur la politique éducative française sont également discutées.

      Moments Forts: 1. Contrôle de l'éducation [01:40:57][^1^][1] * La France souhaite maintenir la maîtrise de son système éducatif * Importance de mesurer les compétences, pas seulement les connaissances * Débat sur la valeur des compétences clés 2. Réactions aux enquêtes PISA [01:42:15][^2^][2] * Les résultats en baisse provoquent un changement de discours * Les enquêtes révèlent des tendances préoccupantes * L'OCDE gagne en crédibilité et influence les réformes éducatives 3. Impact des résultats PISA sur la politique [01:44:02][^3^][3] * Les résultats de PISA deviennent un outil politique * Discussion sur l'utilisation de PISA pour motiver les réformes * L'importance de l'équité et de la performance dans l'éducation 4. Analyse des compétences mathématiques [01:51:03][^4^][4] * Difficultés des élèves français avec les mathématiques appliquées * La nécessité d'une pédagogie plus pragmatique * Relation entre équité, efficacité et contenu des apprentissages

    1. Résumé de la vidéo

      Cette vidéo aborde la question de la violence extrême chez les jeunes, en particulier au collège, à travers une discussion avec deux sociologues. Ils explorent les causes et les tendances de cette violence, y compris l'impact des réseaux sociaux et les questions de genre.

      Points saillants : 1. Violence extrême chez les jeunes [00:00:04][^1^][1] * Trois cas dramatiques impliquant des collégiens * Discussion sur la compréhension de cette violence 2. Impact des réseaux sociaux [00:02:00][^2^][2] * Amplification des violences et rumeurs en ligne * Effet de vérité et anonymat sur les réseaux sociaux 3. Fréquence des violences [00:02:31][^3^][3] * Pas d'augmentation selon les statistiques * Visibilité accrue des violences entre jeunes 4. Normes et violence au collège [00:05:41][^4^][4] * Période normative et interconnaissance forte * Rumeurs et pression de conformité 5. Violence féminine et stéréotypes de genre [00:10:59][^5^][5] * Surprise face à la violence des filles * Stéréotypes et pression sur les rôles de genre 6. Sexualité et violence [00:16:02][^6^][6] * Sexualité comme moteur de violence * Contrôle de la sexualité et ethnicisation des crimes Résumé de la Vidéo

      La vidéo aborde les défis auxquels les jeunes filles sont confrontées pendant leur adolescence, en particulier la pression de se conformer aux normes de genre tout en évitant la stigmatisation. Elle discute également du rôle des réseaux sociaux dans la perpétuation de la violence et des stéréotypes de genre, ainsi que des différentes façons dont la violence est exprimée et gérée dans divers contextes sociaux.

      Points Forts: 1. Les défis de la métamorphose adolescente [00:20:59][^1^][1] * La pression pour les filles de devenir des femmes * Le risque de stigmatisation et de jugement * La difficulté de naviguer entre les attentes et les stéréotypes 2. L'impact des réseaux sociaux sur la violence [00:22:30][^2^][2] * Les réseaux sociaux comme vecteur de violence verbale * La différence entre la violence en ligne et physique * Les réseaux sociaux justifient ou diffusent la violence 3. La violence dans différents milieux sociaux [00:26:08][^3^][3] * La violence traverse tous les milieux sociaux * Les différences dans l'expression et la gestion de la violence * L'euphémisation de la violence dans la bourgeoisie 4. La responsabilité face à la violence des jeunes [00:27:44][^4^][4] * Le rôle des adultes et des institutions * La légitimation de certaines formes de violence * La nécessité d'une réflexion sur les normes de genre et de sexualité 5. Les limites de la répression face à la violence [00:32:00][^5^][5] * Les conseils de discipline comme solution potentielle * Le risque de déplacer le problème sans le résoudre * L'importance d'approches non blâmantes pour gérer la violence

  2. Apr 2024
  3. Mar 2024
    1. Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente l'inauguration de la chaire de santé publique au Collège de France par Didier Fassin, qui explore les aspects socio-anthropologiques et politiques de la santé publique. Il est introduit par des éloges sur son parcours multidisciplinaire et son engagement envers les groupes humains en souffrance.

      Points Forts: 1. Accueil et introduction de Didier Fassin [00:00:26][^1^][1] * Présentation de l'enseignement d'anthropologie de la santé publique * Évocation du partenariat avec Santé publique France et des chaires annuelles * Mention de l'enseignement inaugural de l'année précédente par Arnaud Fontanet 2. Parcours et contributions de Didier Fassin [00:02:46][^2^][2] * Transition de la santé publique vers l'anthropologie et la sociologie * Intérêt pour la santé des groupes humains et les inégalités sociales * Travaux actuels sur les soins, la lutte contre la pauvreté et la punition des crimes 3. Définition et importance de la santé publique [00:03:22][^3^][3] * La santé publique comme puzzle avec des pièces interconnectées * Objectif de la chaire d'explorer les composantes principales de la santé publique * Histoire et évolution de la discipline depuis 1829 4. Inégalités sociales et santé [00:04:34][^4^][4] * Impact des inégalités sociales sur la santé et la mortalité * La santé publique comme domaine naturaliste, culturel et politique * La biopolitique et son rôle dans la régulation de la population Résumé de la vidéo

      La deuxième partie de la vidéo aborde la valeur de la vie humaine sous divers angles, y compris éthique, économique et social. Elle examine les réponses aux crises de santé publique, les inégalités de mortalité selon les catégories socioprofessionnelles et les disparités de santé au sein des sociétés. La vidéo souligne l'importance de considérer à la fois la durée de vie biologique et la qualité de vie biographique pour comprendre pleinement les inégalités de vie.

      Points saillants : 1. Valeur de la vie et réponses aux crises [00:25:34][^1^][1] * Comparaison des réactions du public aux appels de fonds pour des causes individuelles et collectives * Exemple de l'épidémie de sida en Afrique et le débat entre traitement et prévention * Différence entre les approches éthique et économique de la valeur de la vie 2. Inégalités de mortalité et société [00:27:27][^2^][2] * Impact des variables sociales sur l'espérance de vie * Étude des disparités de mortalité en France depuis les années 1960 * Influence de la catégorie socioprofessionnelle et du niveau de vie sur la longévité 3. Disparités de santé et minorités [00:31:44][^3^][3] * Manque de données sur les plus vulnérables et les minorités * Réflexion sur les inégalités sociales et leur impact sur la santé * Exemple des États-Unis et des inégalités de santé liées à l'ethnie, au revenu et à l'éducation 4. Qualité de vie et inégalités [00:36:44][^4^][4] * Distinction entre la vie biologique et la vie biographique * Importance de la dignité et de l'histoire personnelle dans l'évaluation de la vie * Exemple de l'impact du sida en Afrique du Sud sur la vie des mineurs et des ouvriers agricoles Résumé de la Vidéo

      La partie 3 de la vidéo aborde la notion d'inégalité des vies à travers divers contextes, tels que l'isolement carcéral prolongé aux États-Unis, les périls des réfugiés et migrants, et les efforts pour identifier les victimes de naufrages. Elle souligne l'importance de reconnaître chaque vie et les défis politiques et humanitaires actuels.

      Points Forts : 1. L'aliénation des prisonniers [00:50:55][^1^][1] * Perte d'identité et de contrôle sur le destin * Isolement prolongé et 'mort sociale' * Inégalité des vies dans le système carcéral 2. Le périple des réfugiés et migrants [00:51:35][^2^][2] * Dangers et décès lors de la traversée de la Méditerranée * Anonymat des victimes et efforts pour leur identification * La valeur de la vie dans le contexte de la migration 3. Les défis des migrants vivants [00:53:21][^3^][3] * Expériences traumatisantes et perte de biens * Solidarité et répression aux frontières européennes * Conditions précaires dans les camps de réfugiés 4. L'anthropologie et l'inégalité des vies [00:55:36][^4^][4] * Approche interdisciplinaire pour comprendre l'inégalité * L'anthropologie comme fenêtre sur les possibilités du monde * Implications politiques de reconnaître le changement possible

    1. quelque chose s'est modifié dans le comportement à l'égard du couple du fait de euh notamment de ce facteur de qu'est-ce que c'est que conquérir un niveau 01:39:24 d'éducation supérieur pour les femmes c'est ça le c'est ça le l'argument donc euh le les ces données récentes qui figurent ici pour notamment pour 2010 01:39:38 finissent par contredire la fameuse thèse du moy de famille sur à peu près tous les points nous découvrons que ce que les citoyens considèrent comme le nombre idéal d'enfants n'a pas du tout changé depuis les décennies 01:39:51 d'après-gerre et dans un nombre non négligeable de pays et gstaing nersen parle beaucoup de la Scandinavie la famille est clairement en train de se rétablir
    2. Questions d’éducation (3) - Pierre-Michel Menger (2023-2024)

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:46][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un cours sur l'éducation, abordant le sujet du redoublement et ses implications dans différents systèmes éducatifs. Le conférencier discute des réactions et témoignages reçus, des pratiques variées à travers le monde, et des mécanismes qui influencent les décisions de redoublement.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction du cours * Présentation du retard pris dans le programme * Annonce des sujets à traiter + [00:03:01][^4^][4] Débat sur le redoublement * Diversité des opinions et témoignages * Influence des chefs d'établissement et des parents + [00:06:37][^5^][5] Comparaison internationale * Pratiques en Chine et à Singapour * Impact de la suppression du redoublement + [00:14:56][^6^][6] Certification des compétences * Évaluation des compétences acquises * Incitation à l'effort et motivation des élèves + [00:21:56][^7^][7] Conséquences de la baisse du taux de redoublement * Remplacement des incitations traditionnelles * Importance du dossier scolaire dans l'orientation + [00:24:03][^8^][8] Expérimentations et innovations * Diversité des systèmes éducatifs * Recherche sur les meilleures pratiques Résumé de la vidéo [00:24:48][^1^][1] - [00:49:25][^2^][2]:

      La vidéo aborde des stratégies éducatives innovantes, l'importance de l'individualisation des parcours d'apprentissage et l'évolution de la diplomation féminine. Elle examine des méthodes telles que l'enseignement mutuel et l'impact de la structure familiale sur la réussite scolaire.

      Points forts: + [00:24:48][^3^][3] Stratégies éducatives * Exploration de systèmes éducatifs alternatifs * Importance de relations durables entre enseignants et élèves * Avantages de classes d'âges mélangées + [00:32:02][^4^][4] Individualisation de l'apprentissage * L'impact de la structure familiale sur l'éducation * Influence du trimestre de naissance sur le redoublement * L'importance de l'éducation de la mère dans la réussite des enfants + [00:35:58][^5^][5] Diplomation féminine * Les femmes dépassent les hommes en termes de diplômes supérieurs * Évolution des choix de spécialisation entre les sexes * Débat sur l'équilibre des sexes dans différentes disciplines Résumé de la vidéo [00:49:27][^1^][1] - [01:14:57][^2^][2]:

      La partie 3 de la vidéo aborde l'influence de l'éducation des femmes sur le soutien scolaire familial et l'investissement éducatif. Elle examine les différences entre les mères et les pères dans le suivi de la scolarité des enfants, l'impact du niveau d'éducation des parents sur le temps consacré à leurs enfants, et comment les mères perçoivent leur rôle dans l'éducation à la maison.

      Points saillants: + [00:49:27][^3^][3] Différences de soutien scolaire entre mères et pères * Les mères consacrent plus de temps au suivi scolaire * Les pères interviennent principalement sur demande * L'écart de temps consacré est significatif entre les sexes + [00:52:07][^4^][4] Impact du niveau d'éducation des parents * Les parents moins éduqués consacrent plus de temps au primaire * Les parents plus éduqués offrent un environnement culturel qui réduit le besoin d'effort éducatif * L'investissement éducatif varie également selon le milieu social + [01:02:05][^5^][5] Perception des mères sur leur rôle éducatif * Les mères se sentent souvent dépassées par les études de leurs enfants au lycée * Les mères plus éduquées ressentent moins ce sentiment de dépassement * L'initiative des cours particuliers est majoritairement prise par les mères Résumé de la vidéo [01:15:01][^1^][1] - [01:41:01][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'impact de l'éducation sur la vie familiale et les relations de couple, en se concentrant sur les femmes très éduquées et la gestion du temps consacré à l'éducation des enfants. L'investissement parental élevé est discuté comme un facteur clé dans le développement des enfants, avec une fenêtre d'opportunité optimale entre 0 et 5 ans. La vidéo examine également comment les attentes et les comportements varient en fonction du niveau d'éducation, en particulier chez les femmes, et comment cela influence la structure des couples et la transmission du capital éducatif aux enfants.

      Points saillants: + [01:15:01][^3^][3] Investissement parental élevé * Gestion intensive du temps des enfants * Importance de stimuler le développement dès le plus jeune âge * Influence des attentes éducatives sur les comportements parentaux + [01:17:03][^4^][4] Impact de l'éducation sur la vie de couple * Les femmes très instruites perçoivent un rendement plus élevé de leur investissement dans l'éducation des enfants * Les attentes subjectives varient selon le niveau d'éducation * Les écarts de compétences linguistiques se creusent dès l'âge de 5 ans + [01:22:01][^5^][5] Évolution des rôles dans le mariage * Discussion sur la réussite éducative des femmes et son influence sur la vie de couple * Examen de l'allocation des tâches et de l'équilibre des pouvoirs au sein des couples * La famille se transforme plutôt que de disparaître, avec de nouvelles polarisations sociales + [01:31:43][^6^][6] Appariement éducatif et structure des couples * Les femmes très diplômées vivent plus souvent en couple que les peu diplômées * L'homogamie éducative et ses effets sur la stabilité des couples * Les couches sociales éduquées mènent le retour à des familles plus nombreuses et stables Résumé de la vidéo [01:41:04][^1^][1] - [01:59:27][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute des différences dans les pratiques éducatives et les taux de divorce en fonction du niveau d'éducation, ainsi que des tendances en matière de mariage et de fécondité en France et dans les pays nordiques. L'orateur souligne l'augmentation du temps consacré aux enfants par les parents éduqués et la corrélation entre un niveau d'éducation élevé et une plus grande stabilité conjugale.

      Points saillants: + [01:41:04][^3^][3] Éducation et temps parental * Augmentation du temps parental dans les milieux éduqués * Importance de l'éducation précoce pour l'enrichissement cognitif + [01:42:23][^4^][4] Divorce et éducation * Taux de divorce plus élevé parmi les moins éduqués * Écart croissant de divorce en fonction du niveau d'éducation + [01:44:12][^5^][5] Emploi des femmes et stabilité matrimoniale * Emploi des épouses comme stabilisateur matrimonial * Diminution de l'effet de l'emploi sur le risque de divorce + [01:46:08][^6^][6] Inversion du gradient social de la fécondité * Les plus éduqués ont maintenant un avantage en termes de fécondité * Changement remarquable dans les pays nordiques + [01:50:01][^7^][7] Formation des couples et niveau d'éducation en France * Les très diplômés vivent plus souvent en couple * Inversion de la tendance par rapport aux générations précédentes + [01:58:59][^8^][8] Conséquences sur la fécondité et la formation des familles * Impact de l'évolution des rôles de genre sur la vie de famille * Préférence pour les enfants malgré les avantages économiques du non-parentalité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:25:57][^2^][2] : Pierre-Michel Menger discute des questions d'éducation dans un cours qui se déroule du 1er mars au 5 avril 2023-2024. Il aborde l'importance de l'éducation dans les sciences sociales, les controverses entourant les réformes éducatives, et annonce un futur cours en novembre-décembre.

      Points forts : + [00:00:21][^3^][3] Introduction du cours * Salutations et remerciements * Annonce d'un colloque sur l'éducation + [00:01:23][^4^][4] Importance de l'éducation * Pilier des sciences sociales * Production scientifique internationale + [00:03:15][^5^][5] Controverses et réformes * Débats sur les pratiques éducatives * Évaluation des performances + [00:06:33][^6^][6] Focus sur les mathématiques * Importance des mathématiques * Collaboration avec des mathématiciens + [00:10:38][^7^][7] Tension entre équité et efficacité * Évolution de la sociologie de l'éducation * Effets établissement, maître et de paire + [00:12:29][^8^][8] Gestion des classes hétérogènes * Défis de l'hétérogénéité socio-scolaire * Trade-offs et perspectives multiples Résumé de la vidéo [00:26:00][^1^][1] - [00:51:39][^2^][2]:

      La vidéo aborde les défis de l'éducation et de l'égalité des chances dans le contexte de la division du travail et de la hiérarchisation des professions. Elle examine les idées de Durkheim sur la croissance économique, l'efficacité et l'équité, ainsi que le rôle de l'éducation dans le développement des individus et de la société.

      Points forts: + [00:26:00][^3^][3] Égalité des résultats vs égalité des chances * Critique de la hiérarchie salariale + [00:28:02][^4^][4] Éducation et émancipation * Débat sur la mission de l'éducation + [00:31:34][^5^][5] Durkheim et la division du travail * Impact sur la différenciation des capacités + [00:37:00][^6^][6] Concurrence et dignité * Importance de la compétition juste + [00:43:49][^7^][7] L'égalité des chances selon Durkheim * Impératif pour le développement individuel + [00:49:04][^8^][8] Justice et équité * Défi de l'égalisation des chances Résumé de la vidéo [00:51:41][^1^][1] - [01:16:52][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les défis de l'éducation et la méritocratie, en examinant les expériences éducatives, les politiques d'internats, et les modèles de kibboutz. Elle discute également des contradictions inhérentes à l'égalité des chances et les implications de la transmission familiale sur la méritocratie.

      Points forts: + [00:51:41][^3^][3] Expériences éducatives * Internats d'excellence * Coûts et résultats + [00:53:21][^4^][4] Méritocratie et éducation * Espoirs et contradictions * Transmission familiale + [00:55:16][^5^][5] Critiques de la méritocratie * Sandel et les défis familiaux * Inégalités et éducation + [00:58:04][^6^][6] Gauche et éducation * Confusion des valeurs * Débats sur l'éducation publique + [01:01:02][^7^][7] Modèle éducatif français * Expansion et insatisfaction * Équité et efficacité + [01:09:12][^8^][8] Stratégies familiales * Impact sur l'équité * Efforts éducatifs des familles Résumé de la vidéo [01:16:54][^1^][1] - [01:42:48][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence de Pierre-Michel Menger sur l'éducation, abordant les inégalités et l'efficacité du système éducatif. Il discute des facteurs sociaux influençant l'éducation et des stratégies pour améliorer l'équité et la performance scolaire.

      Points forts: + [01:17:00][^3^][3] Facteurs d'inégalité * Multiples et cumulatifs + [01:18:11][^4^][4] Réponses aux inégalités * Fatalistes ou volontaristes + [01:19:03][^5^][5] Équité et efficacité * Marges de manœuvre limitées + [01:21:03][^6^][6] Recherche sur l'éducation * Exploration de facteurs familiaux et institutionnels + [01:26:02][^7^][7] Arbitrages en éducation * Entre équité et efficacité + [01:29:02][^8^][8] Théories sociologiques * Modernisation vs reproduction sociale Résumé de la vidéo [01:42:49][^1^][1] - [02:01:59][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'impact de l'éducation sur les inégalités sociales et la manière dont les systèmes éducatifs peuvent agir sur ces écarts. L'orateur, Pierre-Michel Menger, discute des stratégies pour réduire les inégalités éducatives et l'importance de l'investissement parental dans l'éducation des enfants.

      Points forts: + [01:42:49][^3^][3] Inégalités et éducation * Importance de l'éducation pour limiter les inégalités * Rôle des écoles dans la réduction des écarts + [01:45:03][^4^][4] Investissement parental * Impact du temps parental sur l'éducation * Influence des activités éducatives informelles + [01:50:01][^5^][5] Évolution de l'éducation * Augmentation du niveau d'éducation des femmes * Effets de l'homogamie éducative sur les inégalités + [01:53:00][^6^][6] Capital social familial * Influence du capital social sur la réussite éducative * Différences entre familles biparentales et monoparentales + [01:54:32][^7^][7] Découplage éducation-économie * Conséquences du déséquilibre entre offre et demande d'éducation * Impact sur le rendement des diplômes + [01:59:14][^8^][8] Défis sociologiques * Enjeux de l'éducation institutionnelle sur la transmission des avantages éducatifs * Effets sur les inégalités de réussite selon l'origine sociale

    1. c'est un outil de toute façon pour gérer l'hétérogénéité de la population scolaire hétérogénéité scolaire et aussi hétérogénité sociale les deux sont liés qui est le produit 00:50:40 cette double htérogénité c'est le produit à la fois heureux et et en même temps incompressible de la massification scolaire
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:26:16][^2^][2]:

      Cette vidéo discute de l'impact des médias et des réseaux sociaux sur les élections et la démocratie, en se concentrant sur les élections mondiales de 2024. Elle souligne l'importance croissante des réseaux sociaux dans les processus électoraux et les défis associés, tels que la désinformation et la censure.

      Points forts: + [00:00:33][^3^][3] Élections mondiales de 2024 * La moitié du monde vote + [00:02:18][^4^][4] Élections en Indonésie * Inquiétudes sur la démocratie + [00:03:17][^5^][5] Démocraties imparfaites * Élections libres mais systèmes politiques faibles + [00:06:13][^6^][6] Influence des médias sur les élections * Rôle des réseaux sociaux + [00:10:18][^7^][7] Accès croissant à Internet * Corrélation avec la défiance envers les gouvernements + [00:17:18][^8^][8] Manifestations et technologie * Augmentation des manifestations liée à l'accès aux médias Résumé de la vidéo [00:26:18][^1^][1] - [00:50:35][^2^][2]: La vidéo discute de l'impact des médias et des réseaux sociaux sur les manifestations et la politique, en utilisant des exemples du Brésil et de l'Inde pour illustrer comment l'accès à l'information influence la participation civique et la responsabilisation des politiciens.

      Points saillants: + [00:26:18][^3^][3] Impact des médias sociaux * Augmentation des manifestations * Influence sur la politique + [00:30:52][^4^][4] Rôle des médias dans les scandales * Amplification des affaires de corruption * Surveillance des politiciens + [00:35:23][^5^][5] Exemple du Brésil * Audits aléatoires des municipalités * Influence sur les élections + [00:40:43][^6^][6] Étude sur Facebook au Mexique * Campagnes d'information * Effet sur les votes propres + [00:44:54][^7^][7] Médias et information publique en Inde * Droit à l'information * Impact sur la participation électorale Résumé de la vidéo [00:50:38][^1^][1] - [01:16:44][^2^][2]: La vidéo discute de l'impact des médias sur les comportements politiques et les décisions des politiciens, en se concentrant sur des études de cas en Inde et en Russie. Elle explore comment la diffusion d'informations influence les votes et les actions des politiciens, soulignant l'importance de la connaissance commune et la tentation de contrôler les médias pour des gains politiques.

      Points saillants: + [00:50:38][^3^][3] Impact de l'information sur les citoyens * Études coordonnées en Inde * Influence sur les comportements de vote + [00:55:01][^4^][4] Effet de l'annonce préalable aux politiciens * Changement dans l'allocation du budget * Réponse aux préférences des citoyens + [01:11:06][^5^][5] Propagande médiatique en Russie * Ascension rapide de Poutine * Rôle des médias de masse dans les élections Résumé de la vidéo [01:16:46][^1^][1] - [01:43:45][^2^][2]:

      La vidéo analyse l'impact des médias sur la politique et la société, en se concentrant sur des exemples historiques et contemporains de propagande et de manipulation de l'information.

      Points forts: + [01:16:46][^3^][3] L'effet des médias sur la démocratie * Influence plus forte dans les démocraties naissantes + [01:18:27][^4^][4] La radio dans l'Allemagne nazie * Utilisée pour diffuser la propagande nazie + [01:23:05][^5^][5] Génocide au Rwanda * La radio a contribué à la propagation de l'idéologie génocidaire + [01:28:26][^6^][6] Naissance d'une Nation * Film utilisé pour promouvoir le racisme aux États-Unis + [01:33:01][^7^][7] Médias et manipulation des préférences * Les politiciens cherchent à contrôler les médias pour influencer les électeurs + [01:39:34][^8^][8] Corruption et médias au Pérou * Les paiements aux médias pour influencer l'opinion publique Résumé de la vidéo [01:43:48][^1^][1] - [02:05:19][^2^][2]:

      La partie 5 de la vidéo aborde l'impact des médias sociaux et traditionnels sur la perception publique, la diffusion de fausses informations, et leur utilisation par les politiciens pour influencer l'opinion publique et les élections.

      Points forts: + [01:43:48][^3^][3] Perception et correction de l'information * Correction des faits ne change pas les intentions de vote + [01:46:02][^4^][4] Impact des médias sociaux * Prolifération des fausses informations et difficulté de correction + [01:47:07][^5^][5] Rôle des réseaux sociaux dans les mouvements sociaux * Coordination des protestations et diffusion de rumeurs + [01:54:04][^6^][6] Stratégie WhatsApp en politique * Influence sur les connaissances politiques et les préférences des électeurs + [01:56:33][^7^][7] Propagation des fake news * Explosion des fausses informations avant les élections + [01:58:54][^8^][8] Censure et contrôle gouvernemental * Utilisation de la censure et de la surveillance pour maintenir le pouvoir

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:26:44][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'importance de reconsidérer les rapports entre les sciences naturelles et sociales à la lumière de la pandémie. Elle souligne comment la pandémie a mis en évidence les inégalités sociales et a forcé une réflexion sur notre relation avec le vivant, ainsi que sur l'interdépendance entre les humains et le monde naturel.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Interdisciplinarité nécessaire * Sciences sociales et naturelles interconnectées + [00:01:14][^4^][4] Impact de la pandémie * Inégalités exacerbées et interaction sociale modifiée + [00:05:34][^5^][5] Conscience écologique et pandémie * Liens entre destruction de la biodiversité et maladies + [00:13:40][^6^][6] Pratiques historiques contre les maladies * Évolution des comportements pour éviter les infections + [00:17:00][^7^][7] Maîtrise des maladies infectieuses * Succès et limites dans le contrôle des microbes + [00:25:43][^8^][8] Vie sociale dans le monde vivant * Sociétés humaines comme extension de la vie sociale animale Résumé de la vidéo [00:26:46][^1^][1] - [00:46:55][^2^][2]: La vidéo aborde les liens entre la biologie et les sciences sociales, en mettant l'accent sur la sociologie des sociétés animales et humaines, l'évolution culturelle et la coévolution gène-culture.

      Points clés: + [00:26:46][^3^][3] Connexion biologie-sciences sociales * Sociétés animales comme sociologie ignorée * Importance de l'éthologie et de l'écologie comportementale + [00:35:42][^4^][4] Origines biologiques du culturel * Culture comme solution adaptative * Évolution culturelle parallèle à l'évolution génétique + [00:42:25][^5^][5] Coévolution gène-culture * Impact de la culture sur le biologique * Exemples de coévolution et de construction de niche

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:22:44][^2^][2]:

      La vidéo présente une analyse des inégalités sociales dans le système éducatif français, en se concentrant sur les expériences et les recherches menées par des chercheurs du CNRS. Elle explore les mécanismes de production des inégalités dès la maternelle, l'impact des stéréotypes de genre et d'origine sociale sur les performances scolaires, et les stratégies pour réduire ces inégalités, notamment par l'utilisation d'outils numériques et la promotion de la mixité sociale dans les écoles.

      Points clés: + [00:00:04][^3^][3] Démocratisation de l'éducation * Augmentation du taux de diplômés * Persistance des inégalités + [00:01:04][^4^][4] Inégalités dès la maternelle * Influence du genre et de l'origine sociale + [00:04:09][^5^][5] Stéréotypes et performances * Effets des stéréotypes sur les élèves + [00:07:01][^6^][6] Méritocratie et éducation * Croyance en la méritocratie et ses conséquences + [00:09:17][^7^][7] Recherche et mixité sociale * Expérimentations pour la mixité sociale + [00:18:15][^8^][8] Aspirations élevées et système éducatif * Ambitions des élèves face à un système inadapté

    1. Les Menstrueuses 2023 – De nouveaux essentialismes ? Partie 1

      https://www.youtube.com/watch?v=GAAwxpeX-LI

      Voici un résumé des points forts de la transcription de la vidéo, avec les timecodes correspondants :

      • Introduction du Festival [00'00'08] : Présentation du festival "les monstrueuses" et de son évolution au fil des années.
      • Exposition sur les Menstruations [00'00'36] : Inauguration d'une exposition intitulée "Song" par Lucie IDF, abordant l'histoire des menstruations, les tabous et les maladies associées.
      • Objectifs du Festival [00'01'14] : Discussion sur les buts du festival, notamment la médiation culturelle et scientifique autour des menstruations.
      • Programme Culturel et Scientifique [00'01'36] : Annonce des événements scientifiques et culturels organisés par l'Université de Poitiers et l'Espace Mendès France.
      • Performance Artistique [00'02'01] : Présentation d'une performance immersive par des artistes résidents travaillant sur la représentation des corps et l'image de soi.
      • Soirée Festive [00'02'45] : Invitation à une soirée festive avec un code vestimentaire rouge organisée par le Confort Moderne.
      • Publication d'un Ouvrage [00'04'37] : Annonce de la sortie d'un livre intitulé "Idées reçues sur les menstruations" coïncidant avec le festival.
      • Déconstruction des Idées Reçues [00'05'09] : Explication de la structure du livre et de son approche pour déconstruire les idées reçues sur les menstruations.
      • Disciplines Universitaires et Contributions [00'06'03] : Évocation de la diversité des disciplines et des contributeurs au livre, incluant des universitaires et des militants.
      • Journée d'Étude sur les Discriminations [00'07'40] : Introduction de la journée d'étude visant à explorer les discriminations au-delà des menstruations.
      • Discours Biologiques dans les Médias [00'08'16] : Analyse de la prévalence des discours biologiques et de leur impact dans les espaces médiatiques.
      • Parentalité et Procréation [00'09'45] : Discussion sur les perceptions de la parentalité et de la procréation comme naturelles ou contre-nature.
      • Conservatismes en Ligne [00'10'11] : Examen de la diffusion des conservatismes et des mouvements réactionnaires sur les réseaux sociaux numériques.
      • Mobilisations Anti-Trans [00'11'03] : Table ronde sur les mobilisations anti-trans et le contexte actuel des droits trans.
      • Conférence sur Genre, Sexe et Biologie [00'12'12] : Annonce d'une conférence publique par Thierry Hoquet sur les liens entre genre, sexe et biologie.
      • Introduction Historique [00'12'25] : Présentation historique sur l'instrumentalisation des savoirs biologiques et la différenciation des genres.

      Ce résumé couvre la première partie de la transcription jusqu'à [01h16min40s], mettant en lumière les principaux sujets et événements mentionnés. Voici un résumé des points forts de la transcription vidéo de la page, avec les timecodes correspondants :

      • Sciences Naturelles [00h17min26s] Les sciences naturelles, précurseurs de la biologie moderne, se sont développées en Europe du 15e au 19e siècle, se concentrant sur l'observation et la classification de la nature.

      • Procréation et Société [00h21min02s] La capacité de procréer est considérée comme essentielle pour les femmes et les hommes, avec une forte influence des croyances religieuses et médicales sur la reproduction et la sexualité.

      • Corps Féminin et Maternité [00h27min43s] Les traités médicaux du 18e et 19e siècle se concentrent sur la grossesse et la maternité comme réalisation principale des femmes, souvent en lien avec des symptômes d'hystérie chez les femmes célibataires ou sans enfants.

      • Discrimination et Biopolitique [00h32min03s] Des arguments biologiques sont utilisés pour justifier la hiérarchie sociale et la subordination des femmes et des minorités de genre, avec une intersection des questions de genre, de race et de classe sociale. Voici un résumé des points forts de la transcription de la vidéo entre [00h35min00s] et [01h16min40s], avec les timecodes correspondants :

      • Introduction par Marie Valin [00h35min00s] Marie Valin présente l'histoire des discours biologiques utilisés politiquement contre l'indifférenciation des genres, soulignant leur constance à travers le temps.

      • Sciences Naturelles et Biologie [00h37min26s] Discussion sur l'évolution des sciences naturelles et la naissance de la biologie au XIXe siècle, héritière des savoirs naturalistes.

      • Reproduction et Biopolitique [00h41min02s] Analyse de la perception de la reproduction comme un devoir incontournable et de l'impact des croyances religieuses sur les pratiques contraceptives et abortives.

      • Corps Féminin et Tempérament [00h49min21s] Exploration des idées reçues sur le tempérament féminin et l'impact supposé de la physiologie sur le désir sexuel des femmes.

      Ces points mettent en lumière la manière dont les savoirs biologiques ont été et sont encore utilisés pour justifier des hiérarchies sociales et des rôles de genre spécifiques. Voici un résumé des points forts de la transcription vidéo de [00:50:00] à [01:16:40]:

      • [00:50:00] Discussion sur la Frigidité Féminine: L'auteur Manger Opérationnelle aborde la perception de l'indifférence des femmes envers les plaisirs de l'amour, attribuée à l'absence de sécrétion de sperme et à un tempérament lymphatique.
      • [00:58:00] Lutte contre l'Onanisme et l'Avortement: Les médecins et la religion du XIXe siècle s'opposent à l'onanisme conjugal et à l'avortement, considérés comme des crimes anti-patriotiques.
      • [01:06:00] Rôles Genrés et Reproduction: La médecine et les sciences biologiques insistent sur la binarité de genre et la division sexuelle de la société pour des raisons biopolitiques.
      • [01:14:00] Instrumentalisation des Savoirs Biologiques: L'historienne Marie Vallin introduit la journée d'étude en soulignant l'utilisation historique des savoirs biologiques pour justifier l'ordre genré au nom de la nature.

      Ces points mettent en lumière les thèmes de la biologie, du genre, et de la reproduction dans le contexte historique et social du XIXe siècle.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:10][^2^][2] :

      Cette vidéo est une émission de radio sur la sociologie, animée par Laure Adler, qui reçoit deux sociologues français, Luc Boltanski et Jeanne Lazarus. Ils parlent de leur parcours, de leur méthode, de leur rapport à la société et de leur façon de défendre la sociologie face aux critiques. Ils exposent aussi leurs travaux respectifs sur des sujets comme l'argent, le commerce, la justice ou la morale.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La sociologie, une discipline en crise * Boltanski et Lazarus expliquent que la sociologie est souvent décriée, mais que c'est aussi une source de réflexivité et d'innovation * Ils revendiquent la légitimité de la sociologie comme science sociale et comme outil de compréhension du monde + [00:05:38][^4^][4] Le parcours des deux sociologues * Boltanski raconte comment il est venu à la sociologie dans les années 60, en lisant Marx et en fréquentant les meilleurs élèves de sa génération * Lazarus raconte comment elle a découvert la sociologie dans les années 90, en lisant Boltanski et en suivant ses cours + [00:10:00][^5^][5] La méthode sociologique * Boltanski et Lazarus distinguent les problèmes sociaux, qui viennent de la demande sociale, et les questions sociologiques, qui viennent de la discipline elle-même * Ils présentent leur approche pragmatique, qui consiste à prendre au sérieux les compétences et les justifications des acteurs sociaux + [00:15:00][^6^][6] La sociologie dans la société * Boltanski et Lazarus discutent de la relation entre la sociologie et la philosophie, et de la violence de la vérité sociologique * Ils évoquent aussi leur engagement social et politique, et leur volonté de contribuer à la société grâce à leurs travaux Résumé de la vidéo de [00:20:00][^1^][1] à [00:38:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo est un dialogue entre les deux sociologues Luc Boltanski et Jeanne Lazarus, qui abordent les questions suivantes:

      Points saillants: + [00:20:10][^3^][3] La sociologie et la politique * Les deux disciplines partagent la même substance: la vie en société * Mais elles ont des horizons différents: la sociologie vise à comprendre, la politique vise à agir * La sociologie doit éviter de se confondre avec la politique, mais elle peut contribuer à la réflexivité sociale + [00:25:49][^4^][4] La sociologie et la liberté * La sociologie ne nie pas la liberté des acteurs, mais elle montre les contraintes et les influences qui pèsent sur eux * La sociologie peut aider les acteurs à prendre conscience de leur situation et à se mobiliser pour la changer * La sociologie doit respecter la diversité des points de vue et des justifications des acteurs + [00:31:02][^5^][5] La sociologie et la critique * La sociologie prend au sérieux la compétence critique des acteurs, qui remettent en cause l'ordre social * La sociologie analyse les conditions, les formes et les effets de la critique sociale * La sociologie peut être elle-même critiquée, mais elle doit se défendre avec des arguments rationnels

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:19][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur les inégalités sociales et scolaires chez les enfants en France. Bernard Lahire, sociologue à l'ENS de Lyon, discute d'une enquête approfondie menée auprès de 35 enfants de différentes classes sociales, révélant des disparités significatives dans leurs expériences et conditions de vie.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de Bernard Lahire * Thème des inégalités chez les enfants + [00:02:04][^4^][4] Contexte de l'enquête * Importance de comprendre le monde social * Méthodologie de l'étude + [00:04:13][^5^][5] Détails de l'enquête * Sélection des enfants et familles * Diversité des classes sociales + [00:10:44][^6^][6] Observations et entretiens * Entretiens avec parents et enseignants * Observations en classe + [00:14:01][^7^][7] Exercices langagiers * Évaluation des compétences des enfants * Différences dans l'expression et les goûts + [00:20:46][^8^][8] Impact des inégalités * Effets sur la scolarité et la vie quotidienne * Importance de la prise de conscience sociale Résumé de la vidéo [00:27:21][^1^][1] - [00:53:56][^2^][2]: La vidéo présente une analyse sociologique des différences d'ambitions et de ressources entre les familles selon leur position sociale. Elle met en lumière l'impact de ces différences sur l'éducation et le développement des enfants.

      Points clés: + [00:27:21][^3^][3] Ambitions familiales * Varient selon la classe sociale * Influencent les aspirations pour les enfants + [00:28:07][^4^][4] Ressources éducatives * Accès inégal aux activités et au soutien * Affecte le développement langagier et social + [00:31:47][^5^][5] Pratiques culturelles * Divergent entre les milieux sociaux * Déterminent les opportunités et l'exposition des enfants + [00:37:08][^6^][6] Éducation et méritocratie * Perçues différemment selon le milieu * Liées à la notion de réussite et d'intelligence + [00:42:03][^7^][7] Système éducatif et inégalités * Tri social par l'éducation * Conscience des enjeux scolaires variable selon les familles + [00:51:02][^8^][8] Dépendance et socialisation * Importance du milieu familial dans le développement * Influence sur la socialisation et l'apprentissage Résumé de la vidéo [00:53:58][^1^][1] - [01:20:58][^2^][2]: La vidéo aborde l'impact des inégalités sur la vie des individus, en soulignant l'importance de l'accès à l'éducation et aux ressources dès le plus jeune âge. Elle discute également de la manière dont les inégalités affectent la santé et l'espérance de vie, et de l'importance d'une réalité augmentée accessible à tous.

      Points forts: + [00:54:00][^3^][3] Impact des inégalités * Importance de l'éducation précoce * Effets sur la santé et la longévité + [00:56:06][^4^][4] Progrès de l'humanité * Avancées médicales et techniques * Accès inégal à ces progrès + [00:57:01][^5^][5] Réalité augmentée * Inégalités d'accès * Importance des ressources communes + [00:58:00][^6^][6] Exemple de Valentine * Accès aux acquis de l'humanité * Comparaison avec Louis XIV + [01:00:01][^7^][7] Conséquences pour les enfants * Effets dévastateurs des inégalités * Nécessité d'interventions précoces + [01:02:17][^8^][8] Rôle des enseignants * Importance des rencontres éducatives * Exemple d'Albert Camus + [01:04:50][^9^][9] Méritocratie, une chimère * Pouvoir des classes pensantes * Essentialisation des classes + [01:06:00][^10^][10] Préconisations * Interventions précoces et soutien scolaire * Réduction des effectifs en classe + [01:08:00][^11^][11] Création d'institutions * Importance de l'éducation populaire * Accès à la culture pour tous Résumé de la vidéo 01:20:59 - 01:40:32 : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en particulier dans les milieux populaires et les classes spécialisées. Elle souligne l'importance d'une approche éducative précoce et inclusive pour réduire les inégalités scolaires et sociales.

      Points forts : + [01:21:00][^1^][1] Inégalités éducatives * Manque d'accès aux ressources + [01:21:40][^2^][2] Réduction de l'échec scolaire * Importance des actions pédagogiques + [01:23:01][^3^][3] Progrès et écarts persistants * Évolution des qualifications professionnelles + [01:25:20][^4^][4] Appel à l'équité * Encouragement à la participation féminine + [01:26:02][^5^][5] Existence de la classe moyenne * Diversité au sein des classes moyennes + [01:32:47][^6^][6] Critique de l'école républicaine * Écart croissant entre riches et pauvres

    1. Résumé de la vidéo [00:00:11][^1^][1] - [00:34:50][^2^][2] : La vidéo présente une discussion approfondie sur le contrôle de la pensée dans les sociétés démocratiques, l'influence des médias et des relations publiques, et les idées de Noam Chomsky sur la nature humaine, la créativité et le langage.

      Points saillants : + [00:02:25][^3^][3] Contrôle de la pensée dans une société démocratique * Chomsky suggère d'examiner les médias et les industries des relations publiques + [00:04:05][^4^][4] Rôle des médias et de l'éducation * Ils doivent permettre un contrôle significatif du processus politique par le public + [00:05:51][^5^][5] Propagande et démocratie * Chomsky compare la propagande en démocratie à la violence dans une dictature + [00:07:53][^6^][6] Chomsky sur la communication animale * Discute des limites de la communication avec les animaux et de la nature unique du langage humain + [00:10:16][^7^][7] Nature humaine et langage * Chomsky explore la programmation génétique du langage et la créativité inhérente + [00:15:17][^8^][8] Critique de la politique américaine * Chomsky est connu pour ses critiques des politiques gouvernementales et de la concentration du pouvoir Résumé de la vidéo 00:34:53 - 01:05:39: La vidéo discute du modèle de propagande dans les médias, où Noam Chomsky explique comment le consentement est fabriqué à travers divers filtres institutionnels, influençant la perception publique et marginalisant la dissidence.

      Points saillants: + [00:34:53][^1^][1] Modèle de propagande * Filtres institutionnels * Médias nationaux comme cadre + [00:37:01][^2^][2] Rôle du New York Times * Influence sur la perception publique * Création de l'histoire + [00:42:02][^3^][3] Contrôle des médias * Propriété des entreprises * Exclusion des voix dissidentes + [00:47:37][^4^][4] Activisme politique de Chomsky * Décision consciente * Conséquences personnelles + [00:50:37][^5^][5] Défauts de la société * Nécessité de nouvelles formes d'action * Résistance directe et non-participation + [00:58:39][^6^][6] Guerre du Golfe et médias * Exclusion d'options pacifiques * Subservience des médias Résumé de la vidéo [01:05:42][^1^][1] - [01:34:46][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute de la fabrication du consentement et de l'impact des médias sur la perception publique des événements mondiaux, en se concentrant sur des exemples historiques tels que les atrocités au Cambodge et à Timor-Est.

      Points saillants: + [01:05:42][^3^][3] La distraction du public * Utilisation du sport pour créer des attitudes irrationnelles + [01:07:05][^4^][4] Étude du modèle de propagande * Comparaison des réactions médiatiques aux atrocités + [01:08:01][^5^][5] Génocide au Cambodge * Couverture médiatique intense et partiale + [01:09:01][^6^][6] Invasion de Timor-Est * Manque de couverture médiatique et soutien occidental + [01:22:13][^7^][7] L'importance de la dissidence * Impact des citoyens sur la politique étrangère + [01:33:16][^8^][8] Luttes pour la liberté * Courage des sociétés opprimées et rôle des dissidents

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:47][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un débat sur le rôle des médias et la fabrication du consentement, mettant en vedette le professeur Noam Chomsky. Il discute de la manière dont les médias façonnent la perception publique et marginalisent les opinions dissidentes.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Rôle des documentaires * Différences avec les films de fiction * Objectif informatif et éducatif + [00:02:18][^4^][4] Débat sur le consentement fabriqué * Discussion sur la manipulation des médias * Exemples de la couverture médiatique biaisée + [00:06:01][^5^][5] Démocratie et liberté * Importance de soutenir les droits communs * Nécessité de la liberté pour la survie + [00:17:01][^6^][6] Concision dans les médias * Limites de l'expression des opinions complexes * Influence sur la présentation des informations Résumé de la vidéo [00:27:49][^1^][1] - [00:57:50][^2^][2] : Cette partie de la vidéo aborde la controverse entourant Noam Chomsky, notamment ses opinions sur la liberté d'expression et son implication dans la défense des droits civils d'un intellectuel français controversé.

      Points saillants : + [00:28:04][^3^][3] Introduction de Noam Chomsky * Présenté comme intellectuel controversé + [00:29:01][^4^][4] Défense de la liberté d'expression * Chomsky distingue le droit d'exprimer des idées et les idées elles-mêmes + [00:30:02][^5^][5] Controverse sur l'Holocauste * Discussion sur la négation de l'Holocauste et la liberté académique + [00:31:25][^6^][6] Affaire Robert Faurisson * Chomsky signe une pétition pour les droits civils de Faurisson + [00:39:15][^7^][7] Impact du militantisme * Chomsky encourage l'action communautaire pour le changement social + [00:44:58][^8^][8] Médias alternatifs * Importance des médias citoyens pour la démocratie et l'activisme Résumé de la vidéo [00:57:55][^1^][1] - [01:12:31][^2^][2]: Part 3 de la vidéo aborde la critique des systèmes économiques actuels et l'exploration des alternatives anarchistes, en mettant en lumière des exemples historiques et en discutant de la nécessité d'une transformation spirituelle pour un changement social.

      Points forts: + [00:57:55][^3^][3] Critique du capitalisme * Rejet de l'esclavage salarial * Appel à la gestion démocratique + [01:00:21][^4^][4] Exemples d'anarchisme * Succès des kibboutz israéliens * Révolution espagnole de 1936 + [01:02:01][^5^][5] Changement de nature humaine * Nécessaire pour le socialisme libertaire * Conduit à une transformation spirituelle + [01:04:42][^6^][6] Mythes de la civilisation industrielle * Critique de la quête du gain matériel * Avertissement sur la durabilité + [01:06:20][^7^][7] Communication de masse et démocratie * Question de la liberté d'expression * Importance pour la survie humaine + [01:09:20][^8^][8] Impact personnel et politique * Influence sur l'engagement politique * Réflexion sur le pouvoir des médias

    1. il y a pas les filets de protection de la bourgeoisie ce qui est encore une fois comme vous le disiez tout à l'heure dans mon milieu va nous 00:14:10 permettre de ne jamais tomber très bas et d'être toujours récupéré et sauver quelque part par notre milieu par notre famille
  4. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:04][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur les inégalités sociales dans l'éducation, en se concentrant sur les ressources pédagogiques et les perceptions des enseignants. L'intervenant, un sociologue, discute de l'importance des ressources culturelles et pédagogiques des parents dans la réussite scolaire des élèves et remet en question l'impact des inégalités d'orientation sur les parcours éducatifs.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et contexte + [00:01:29][^4^][4] Parcours du sociologue * Transition de psychologue à sociologue + [00:03:08][^5^][5] Inégalités sociales et éducation * Facteurs sociaux et pédagogiques + [00:10:03][^6^][6] Études de cas et apprentissage * Importance des études de cas + [00:17:32][^7^][7] Inégalités d'orientation * Discussion sur les perceptions + [00:21:27][^8^][8] Performances scolaires actuelles * Évaluations standardisées et progrès Résumé de la vidéo [00:23:08][^1^][1] - [00:46:37][^2^][2]: La vidéo aborde les inégalités scolaires en France, l'évaluation des compétences des élèves, et l'impact des politiques éducatives sur les enseignants et les élèves. Elle souligne la nécessité d'améliorer la qualité de l'enseignement et les conditions de travail des enseignants pour faire face aux défis pédagogiques.

      Points clés: + [00:23:08][^3^][3] Inégalités scolaires * Tendance des 20 dernières années * Différences notables dès l'école primaire + [00:25:07][^4^][4] Évaluations internationales * Résultats négatifs pour la France * Scores faibles en maths et sciences + [00:27:32][^5^][5] Qualité de l'enseignement * Importance de la formation des enseignants * Impact de la formation continue et initiale + [00:31:10][^6^][6] Satisfaction professionnelle * Désenchantement croissant avec l'ancienneté * Besoin de politiques éducatives efficaces + [00:37:02][^7^][7] Politiques scolaires * Échec des réformes répétitives * Nécessité de changements significatifs + [00:39:25][^8^][8] Perceptions des enseignants * Influence des préjugés sur les difficultés des élèves * Importance de l'outillage pédagogique pour le succès Résumé de la vidéo 00:46:39 - 01:10:34: La vidéo aborde les défis des enseignants débutants, l'impact des attentes et des pratiques établies sur leur développement professionnel, et l'importance de ressources pédagogiques adéquates pour surmonter le fatalisme et améliorer l'éducation.

      Points forts: + [00:46:39][^1^][1] Défis des enseignants débutants * Impact des attentes négatives * Importance de se concentrer sur des cas spécifiques + [00:48:15][^2^][2] Évolution des perceptions * Recherche sur les perceptions des enseignants depuis 2010 * Influence de la socialisation et du contexte de travail + [00:53:09][^3^][3] Adhésion aux idéaux de l'école * Découragement après la titularisation * Critique des pratiques des collègues + [00:57:18][^4^][4] Facteurs de démobilisation * Postes précaires et manque de soutien * Difficultés à assurer les progrès des élèves + [01:02:06][^5^][5] Rôle des ressources pédagogiques * Nécessité de meilleures conditions d'apprentissage * Réduction des inégalités par l'amélioration de l'enseignement Résumé de la vidéo [01:10:35][^1^][1] - [01:20:03][^2^][2]: La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, notamment l'inclusion des élèves en situation de handicap, la surcharge de travail des enseignants et le manque de temps pour la pédagogie. Elle souligne l'importance de mieux outiller les enseignants et d'associer sensibilisation et outillage pour améliorer l'enseignement.

      Points clés: + [01:10:35][^3^][3] Statistiques éducatives * Différences selon le milieu social et le genre + [01:11:11][^4^][4] Changements réglementaires * Impact sur l'hétérogénéité en classe + [01:12:00][^5^][5] Défis pour les enseignants * Ambitions élevées sans moyens adéquats + [01:14:36][^6^][6] Outils pour les enseignants * Nécessité d'une meilleure formation et soutien + [01:16:05][^7^][7] Sensibilisation et outillage * Importance de combiner les deux pour le succès + [01:18:04][^8^][8] Collaboration pour l'innovation * Associations entre chercheurs et praticiens

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:59][^2^][2]: La vidéo aborde la reproduction des inégalités sociales dans les situations scolaires, en se plaçant à l'interface entre la sociologie de l'éducation et la psychologie cognitive. Elle critique les théories qui attribuent les différences de réussite uniquement à l'intelligence ou à la stimulation familiale, et propose une perspective de psychologie sociale qui met en lumière l'influence des situations scolaires sur l'apprentissage et les performances des élèves.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction du sujet * Psychologie sociale et éducation + [00:01:01][^4^][4] Critique des théories existantes * Remise en question des idées reçues + [00:03:00][^5^][5] Influence des situations scolaires * Impact sur l'apprentissage + [00:05:09][^6^][6] Interactions quotidiennes * Rôle dans la construction des inégalités + [00:06:01][^7^][7] Comparaison sociale * Effet sur la perception de soi + [00:07:00][^8^][8] Probabilité des comparaisons menaçantes * Liens avec l'origine sociale + [00:08:00][^9^][9] Capital culturel * Importance pour la réussite scolaire + [00:10:00][^10^][10] Exemples concrets * Influence des activités culturelles + [00:11:01][^11^][11] Perception de compétence * Conséquences sur l'apprentissage + [00:12:00][^12^][12] Études expérimentales * Mise en évidence de l'impact des comparaisons sociales Résumé de la vidéo [00:21:01][^1^][1] - [00:41:34][^2^][2]: La vidéo aborde l'impact des différences de familiarité avec les savoirs culturels sur la performance des élèves et l'importance de l'interprétation de ces différences. Elle souligne que les contextes scolaires peuvent amplifier les inégalités initiales et que la compréhension de ces mécanismes peut aider à les atténuer.

      Points forts: + [00:21:01][^3^][3] Impact de la familiarité * Influence sur la performance * Amplification des inégalités + [00:27:01][^4^][4] Rôle des interactions langagières * Importance dès l'école maternelle * Effet sur les dynamiques de classe + [00:39:26][^5^][5] Interventions pédagogiques * Potentiel pour réduire les inégalités * Formation des enseignants Résumé de la vidéo 00:41:35 - 01:03:30 : La vidéo aborde les différences de socialisation et d'orientation éducative entre les milieux favorisés et populaires, l'influence des normes culturelles d'indépendance et d'interdépendance sur les étudiants, et les effets psychologiques liés aux stéréotypes et à la connaissance de ces logiques d'orientation.

      Points clés : + [00:41:35][^1^][1] Socialisation et orientation * Différences économiques et psychologiques * Influence du lieu d'habitation + [00:43:14][^2^][2] Normes culturelles * Indépendance dans les universités * Socialisation des classes favorisées + [00:45:00][^3^][3] Conception de soi * Interdépendance dans les milieux populaires * Décalage avec les normes d'indépendance + [00:47:02][^4^][4] Études longitudinales * Comparaison des étudiants au fil des années * Mesure de l'indépendance et de l'interdépendance + [00:50:06][^5^][5] Sentiment d'appartenance * Impact du décalage culturel sur la réussite académique * Influence sur les performances universitaires + [00:52:45][^6^][6] Questions et réponses * Discussion sur la loyauté et la pression sociale * Comparaison des systèmes éducatifs internationaux Résumé de la vidéo 01:03:33 - 01:08:08: La partie 4 de la vidéo aborde les préconisations pour les enseignants afin de développer la coopération et contrôler les comparaisons sociales menaçantes dans le milieu éducatif.

      Points forts: + [01:03:33][^1^][1] Préconisations pour les enseignants * Développer la coopération * Contrôler les comparaisons + [01:04:08][^2^][2] Réplication des résultats * Répliquer sur un grand échantillon * Prévoir une intervention + [01:05:00][^3^][3] Conscience du décalage culturel * Comprendre l'impact de la socialisation * Reconnaître les différences de connaissances + [01:06:37][^4^][4] Répartition de la prise de parole * Analyser l'équité de la participation * Réduire les inégalités de départ

    1. Résumé de la vidéo [00:00:09][^1^][1] - [00:24:40][^2^][2]:

      Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en explorant les frontières entre nature et culture, et en examinant les comportements sociaux à travers les espèces.

      Points forts: + [00:00:09][^3^][3] Nature vs culture * Remise en question de l'opposition traditionnelle * Exemple des grives pour illustrer l'apprentissage culturel chez les animaux + [00:06:03][^4^][4] Théorie du bouc émissaire * Discussion sur les logiques d'opposition et de conflit dans les sociétés humaines * Comparaison avec les comportements sociaux des autres espèces + [00:11:44][^5^][5] Influence de la biologie * Impact de la biologie sur les structures sociales * Importance de la connaissance éthologique et écologique pour la survie humaine + [00:22:49][^6^][6] Dominance et dépendance * Réflexion sur les rapports de domination et la dépendance prolongée des enfants envers les parents * Difficulté de modifier certaines structures sociales fondamentales Résumé de la vidéo [00:24:42][^1^][1] - [00:50:15][^2^][2] : Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en mettant l'accent sur la domination masculine et la construction sociale de la culture. Il explore les artefacts humains et la loi de l'accumulation tendancielle, soulignant l'importance de comprendre les schèmes relationnels de dépendance et de domination qui se manifestent dans divers contextes sociaux.

      Points saillants : + [00:24:42][^3^][3] Domination masculine universelle * Questionnement sur sa construction purement culturelle + [00:27:01][^4^][4] Structures fondamentales * Artefacts humains et accumulation tendancielle + [00:30:06][^5^][5] Explosion des savoirs * Impact sur la création d'artefacts sophistiqués + [00:37:00][^6^][6] Rapports de dépendance et domination * Nécessité et universalité dans les relations humaines + [00:42:17][^7^][7] Autorité et émancipation * Transition des rapports de dépendance à la domination + [00:47:00][^8^][8] Schèmes relationnels * Influence sur les rapports sociaux et personnels Résumé de la vidéo [00:50:17][^1^][1] - [01:03:23][^2^][2]: Bernard Lahire discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en se concentrant sur la reproduction sociale et les forces d'inertie qui maintiennent les structures existantes. Il explore comment les habitudes et la socialisation contribuent à la perpétuation des écarts sociaux et des positions hiérarchiques dans l'emploi.

      Points clés: + [00:50:17][^3^][3] Reproduction sociale * Transmission précoce des statuts parentaux * Écarts sociaux renforcés à l'école + [00:51:01][^4^][4] Anthropologie culturelle * Transmission intergénérationnelle dans diverses sociétés * Exemple d'une société lignagère africaine + [00:52:43][^5^][5] Lois de la reproduction * Habitude comme force d'inertie * Artefacts culturels induisant le changement + [00:54:27][^6^][6] Contradictions sociales * Lois concurrentes influençant la société * Potentiel de transformation sociale + [00:56:08][^7^][7] Lois historiques et universelles * Distinction entre lois empiriques et générales * Importance de l'accumulation de connaissances + [01:00:02][^8^][8] Perspectives en sciences sociales * Appel à reconnaître et découvrir les lois de fonctionnement * Optimisme pour l'avenir de la sociologie

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:25:19][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un débat sur les structures fondamentales des sociétés humaines, animé par un sociologue qui discute de divers sujets, notamment la sociologie de l'éducation, la création littéraire, l'individu dans la société, et la sociologie des rêves.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Introduction du débat * Présentation du sociologue + [00:00:45][^4^][4] Sociologie de l'éducation * Importance de l'éducation dans la structure sociale + [00:01:01][^5^][5] Création littéraire * Influence de Kafka et la théorie du champ + [00:01:23][^6^][6] Rôle de l'individu * L'individu façonné et façonnant le monde social + [00:01:44][^7^][7] Sociologie des rêves * Exploration de l'inconscient socialement structuré + [00:02:04][^8^][8] Engagement public du sociologue * Réponse à des critiques sociales actuelles + [00:04:14][^9^][9] Scientificité des sciences sociales * Discussion sur l'épistémologie et la méthodologie + [00:07:50][^10^][10] Différences entre sciences sociales et sciences dures * Débat sur la relativité et la cumulativité des connaissances + [00:08:57][^11^][11] Lois en sciences sociales * Tentatives et défis de formuler des lois sociales + [00:13:08][^12^][12] Objet changeant des sciences sociales * Comparaison avec les sciences expérimentales et historiques + [00:16:29][^13^][13] Expérimentation en sciences sociales * Limites et possibilités d'expérimentation avec des groupes humains + [00:20:07][^14^][14] Sciences sociales comme sciences historiques * Défi de formuler des lois pour une réalité en constante évolution + [00:23:03][^15^][15] Cumulativité en sciences sociales * Nécessité d'accumuler et de formaliser les connaissances Résumé de la vidéo [00:25:22][^1^][1] - [00:50:36][^2^][2]:

      La vidéo aborde les structures fondamentales des sociétés humaines, en débattant des idées reçues sur les sciences sociales par rapport aux sciences naturelles. Elle souligne l'importance de la comparaison intersociétés et interespèces pour comprendre les sociétés humaines et leurs invariants, comme les dimensions économiques et magico-religieuses présentes dans toutes les sociétés.

      Points clés: + [00:25:22][^3^][3] Darwin et l'évolution * Remise en question de la fixité des espèces * Introduction de la notion de transformation et d'évolution + [00:27:47][^4^][4] Complexité des objets d'étude * Rejet de l'idée que les sciences sociales étudient des objets plus complexes * Comparaison avec la diversité des planètes et des espèces + [00:30:17][^5^][5] Prédiction en sciences * Discussion sur la capacité de prédiction des sciences sociales et physiques * Importance du contexte et des détails pour la prédiction + [00:34:46][^6^][6] Structures fondamentales des sociétés * Identification de lignes de force invariantes dans toutes les sociétés humaines * Exemples de dimensions économiques et magico-religieuses + [00:37:49][^7^][7] Comparaison et évolution * Nécessité de comparaisons intersociétés et interespèces pour l'analyse sociale * Influence des propriétés biologiques sur l'organisation sociale Résumé de la vidéo [00:50:38][^1^][1] - [01:02:23][^2^][2]: La vidéo discute des structures fondamentales des sociétés humaines, en se concentrant sur l'altricialité secondaire chez les humains et ses implications sociales et culturelles.

      Points forts: + [00:50:38][^3^][3] Altricialité secondaire * Dépendance longue et forte chez les humains * Nécessité d'apprendre et de socialisation + [00:52:45][^4^][4] Maturité sexuelle tardive * Risque évolutif et protection des enfants * Coopération pour la survie de l'espèce + [00:54:11][^5^][5] Éducation collective * Importance de la communauté dans l'éducation * Coopération et dépendance sociale + [00:56:18][^6^][6] Dominance et structures sociales * Présence de la domination dans toutes les sociétés * Influence de la biologie sur l'organisation sociale + [00:57:15][^7^][7] Géronocraties et hiérarchie sociale * Domination des aînés sur les jeunes * Impact de la longévité sur la culture et la mémoire sociale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:31:19][^2^][2]:

      Alexandre del Valle discute de son livre "La Stratégie de l'intimidation" lors d'une conférence à Rouen le 29 juin 2018. Il explore les structures fondamentales des sociétés humaines et la nécessité d'unifier les sciences sociales pour mieux comprendre les phénomènes sociaux.

      Points forts: + [00:00:10][^3^][3] Présentation d'Alexandre del Valle * Introduction par Bernard Lahire + [00:01:46][^4^][4] Influence du groupe Nicolas Bourbaki * Inspiration pour le groupe Edgar Tunic + [00:05:07][^5^][5] Ambition d'unifier les sciences sociales * Comparaison avec les mathématiques + [00:15:04][^6^][6] Théorie de la grand-mère en biologie * Importance sociale des aînés + [00:20:01][^7^][7] Dépendance des enfants humains * Longue période d'improductivité + [00:26:05][^8^][8] Conséquences sociales des propriétés biologiques * Rapports de domination et transmission culturelle Résumé de la vidéo [00:31:23][^1^][1] - [00:58:54][^2^][2] : La vidéo aborde la domination masculine dans l'histoire et la biologie, l'importance de la culture dans l'évolution humaine, et l'interaction entre les lois biologiques et les structures sociales.

      Points forts : + [00:31:23][^3^][3] Domination masculine * Présence dans la majorité des sociétés + [00:33:30][^4^][4] Biologie et culture * Influence sur les structures sociales + [00:37:03][^5^][5] Éducation et changement * Impact sur les dynamiques de pouvoir + [00:41:07][^6^][6] Éthologie et sociétés * Observations sur le comportement social + [00:44:10][^7^][7] Nature hyper-sociale de l'homme * Impossibilité de vivre en solitaire + [00:47:06][^8^][8] Culture comme adaptation * Permet une réponse rapide aux changements

    1. Résumé de la vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:26:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence sur l'intelligence collective, organisée dans le cadre de la semaine du cerveau et en partenariat avec l'école nationale supérieure des officiers sapeurs-pompiers d'Aix-en-Provence. Elle aborde les recherches sur l'amélioration de la performance des groupes, non seulement en termes d'efficacité et de créativité, mais aussi de bien-être des membres.

      Points forts : + [00:02:17][^3^][3] L'intelligence collective * Estelle Michinoff, professeur d'université * Recherches sur la performance des groupes + [00:10:27][^4^][4] Définition d'une équipe * Communication régulière * Objectif commun + [00:14:31][^5^][5] Variété des collectifs * Équipes permanentes, autonomes, virtuelles * Dynamiques et temporaires + [00:16:45][^6^][6] Transformer une équipe d'experts * Intégrer les expertises individuelles * Créer une synergie de groupe + [00:18:11][^7^][7] Ingrédients d'une équipe experte * Diversité de compétences * Gestion des processus de groupe + [00:25:44][^8^][8] Facilitation du travail d'équipe * Techniques de facilitation * Animateurs pour dynamiser le groupe Résumé de la vidéo [00:26:01][^1^][1] - [00:50:57][^2^][2] : La vidéo aborde l'importance de la mémoire transactive et des modèles mentaux partagés dans les équipes d'urgence et de travail. Elle explique comment ces éléments contribuent à l'efficacité, à l'adaptabilité et au bien-être des équipes, en soulignant la nécessité de l'entraînement et de la coordination pour développer ces compétences.

      Points forts : + [00:26:01][^3^][3] Modèle Big Five * Leadership efficace * Orientation d'équipe + [00:28:00][^4^][4] Communication * Boucles de rétroaction fermées * Modèle mental partagé + [00:29:00][^5^][5] Mémoire transactive * Système de traitement de l'information partagée * Connaissance des expertises au sein du groupe + [00:38:00][^6^][6] Entraînement des équipes * Développement de compétences collaboratives * Importance de la simulation et du débriefing Résumé de la vidéo 00:50:59 - 01:15:53 :

      La vidéo aborde la mise en place de formations d'équipe dans divers contextes, tels que le sport, la santé et l'aéronautique, en mettant l'accent sur les compétences non techniques et collaboratives. Elle discute également de la gestion des équipes hétérogènes et de l'importance de la communication, des rôles clairs et de la coordination au sein des équipes.

      Points forts : + [00:51:12][^1^][1] Exemples de team training * Mention de méthodes avancées dans le sport * Référence à des coachs comme Claude Onesta + [00:52:15][^2^][2] Team training dans la santé * Développement de méthodes comme le CRM santé * Importance des compétences collaboratives spécifiques + [00:53:42][^3^][3] Difficultés médicales et non médicales * Discussion sur les défis de la compréhension mutuelle * Importance de l'écoute au sein des équipes + [00:55:00][^4^][4] Gestion des équipes hétérogènes * L'hétérogénéité favorise l'innovation et la créativité * Importance de la diversité des points de vue + [00:57:08][^5^][5] Facteurs prédictifs d'une bonne équipe * Communication et partage de modèles mentaux * Rôles clairs et objectifs communs + [01:00:33][^6^][6] Expérience pratique dans les services d'urgence * Importance de l'adaptabilité et de la gestion du stress * Rôle crucial de l'attitude et de la formation des leaders Résumé de la vidéo 01:15:54 - 01:40:30 : La vidéo traite de la gestion de crise et de la prise de décision dans des situations complexes. Elle souligne l'importance de l'adaptabilité, de la collaboration et de l'innovation dans le processus décisionnel.

      Points forts : + [01:16:02][^1^][1] Gestion de crise * Plans d'action et cycles de décisions * Importance de la progressivité et de l'échange régulier + [01:17:39][^2^][2] Adaptabilité face à la complexité * Solutions toutes faites inexistantes * Nécessité d'adaptation et de compétences techniques + [01:19:01][^3^][3] Impact des nouvelles technologies * Augmentation exponentielle de la complexité * Perturbation des modèles classiques de travail d'équipe + [01:23:04][^4^][4] Engagement et motivation * Recherche de sens et contribution à une réflexion commune * Importance de l'engagement des jeunes générations + [01:26:00][^5^][5] Méthodes ludiques en gestion de projet * Utilisation de jeux pour améliorer la concentration et la collaboration * Production accélérée et engagement des participants + [01:32:18][^6^][6] Réflexion sur les méthodes de travail * Questionnement sur les méthodes de management traditionnelles * Exploration de nouvelles approches pour la gestion de projets complexes Résumé de la vidéo [01:40:31][^1^][1] - [02:04:14][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'intelligence collective et la gestion des équipes dans des contextes complexes. Elle souligne l'importance des compétences non techniques, comme la capacité à s'engager et à collaborer, qui sont cruciales pour la réussite des réunions et la production efficace.

      Points forts: + [01:40:31][^3^][3] L'importance des compétences non techniques * Essentielles pour la collaboration * Plus déterminantes que les compétences techniques + [01:46:01][^4^][4] Les méthodes d'animation * Casser les codes sociaux pour stimuler la créativité * Utiliser des jeux pour encourager la participation + [01:57:00][^5^][5] Gestion de la complexité * Nécessité d'adaptation face à des situations inédites * L'intelligence collective comme outil de résolution de problèmes Résumé de la vidéo 02:04:15 - 02:05:32 : La partie 6 de la vidéo aborde la nécessité d'évolution des compétences en gestion de projets et de nouveaux styles de management.

      Points forts : + [02:04:15][^1^][1] Évolution des compétences * Nécessité de changement * Nouveaux managers + [02:04:26][^2^][2] Remerciements * Appréciation des éclairages * Partage d'enthousiasme + [02:05:03][^3^][3] Conclusion * Remerciements aux connectés * Rendez-vous l'année prochaine

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:10:49][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'ouvrage "Les structures élémentaires des sociétés humaines" par Bernard Lahire, sociologue et directeur de recherche au CNRS. Il discute de l'épistémologie des sciences sociales, du lien entre les sciences de la nature et les sciences sociales, et des lois générales des sociétés humaines.

      Points saillants: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation par la Société des Amis du Musée d'ethnographie + [00:01:53][^4^][4] Présentation de Bernard Lahire * Sociologue, directeur de recherche au CNRS * Auteur de l'ouvrage discuté + [00:03:00][^5^][5] Contenu de l'ouvrage * Critique de l'épistémologie des sciences sociales * Proposition d'un rapprochement entre sciences de la nature et sciences sociales * Formulation de lois générales des sociétés humaines + [00:10:03][^6^][6] Épistémologie des sciences sociales * Débat sur la possibilité de progrès scientifique dans les sciences sociales * Discussion sur la cumulativité et les lois en sociologie Résumé de la vidéo [00:26:27][^1^][1] - [00:51:45][^2^][2]: La vidéo discute des sciences sociales et de leur comparaison avec les sciences expérimentales, soulignant que les sciences sociales sont également des sciences d'observation. Elle aborde la complexité et la singularité des objets d'étude, ainsi que la nécessité de formuler des lois et des cadres théoriques pour avancer dans la connaissance.

      Points clés: + [00:26:27][^3^][3] Sciences sociales comme sciences d'observation * Importance de l'observation dans les sciences sociales + [00:30:38][^4^][4] Complexité et transformation constante * Les objets d'étude en sciences sociales sont complexes et en évolution + [00:37:02][^5^][5] Formulation de lois et cadres théoriques * Nécessité de simplifier la réalité pour saisir des éléments fondamentaux + [00:45:36][^6^][6] Convergence culturelle et lois universelles * Exemples de convergence culturelle indiquant des lois universelles dans les sociétés humaines Résumé de la vidéo [00:51:47][^1^][1] - [01:17:40][^2^][2]: La vidéo aborde les thèmes de l'agriculture indépendante, des lois sociales, de la reproduction des structures sociales, et de l'impact de la culture sur la biologie humaine. Elle discute également des lois en sciences sociales et physiques, et de l'importance de comprendre les lois tendancielles malgré les exceptions.

      Points saillants: + [00:51:47][^3^][3] Agriculture indépendante * Apparition dans différentes sociétés + [00:53:56][^4^][4] Lois sociales * Reproduction des structures sociales + [00:55:00][^5^][5] Héritage économique et culturel * Transmission et inégalités + [01:00:01][^6^][6] Politiques et choix * Impact sur la reproduction sociale + [01:02:01][^7^][7] Comparaison avec la physique * Lois et forces contraires + [01:03:28][^8^][8] Sciences sociales et biologie * Importance des comparaisons inter-espèces Résumé de la vidéo [01:17:41][^1^][1] - [01:42:11][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'importance de la lecture approfondie et de la synthèse dans les sciences sociales, en s'appuyant sur des exemples de mathématiques et d'anthropologie pour illustrer comment la compréhension et la connexion de concepts variés peuvent conduire à des découvertes significatives.

      Points forts: + [01:17:41][^3^][3] Lecture et synthèse * Nécessité de lire abondamment * Importance de la constitution de bases de données + [01:20:01][^4^][4] Exemples en mathématiques * Influence du groupe Bourbaki * Résolution du dernier théorème de Fermat + [01:25:01][^5^][5] Comparaisons interdisciplinaires * Guerres et conflits dans l'histoire humaine et animale * Réflexions sur la xénophobie et la déshumanisation + [01:29:02][^6^][6] Manque de comparaison avec d'autres espèces humaines * Difficulté à établir des lois sociales sans points de comparaison + [01:33:50][^7^][7] Science et politique * Appel à une meilleure utilisation des connaissances scientifiques en politique * Critique de l'ignorance politique actuelle des réalités sociales Résumé de la vidéo [01:42:14][^1^][1] - [01:51:15][^2^][2]: La vidéo aborde la manière dont les chercheurs en sciences sociales devraient se concentrer sur la découverte de nouvelles connaissances plutôt que sur leurs expériences personnelles. Elle souligne l'importance de comprendre les lois et tendances pour créer des changements positifs dans la société.

      Points clés: + [01:42:14][^3^][3] Concentration sur les découvertes * Importance de montrer la réalité * Nécessité de contrôler notre rapport aux valeurs + [01:43:01][^4^][4] Rôle des chercheurs * Comprendre et expliquer le monde * Ne pas se focaliser uniquement sur l'expérience personnelle + [01:44:01][^5^][5] Potentiel des sciences sociales * Possibilité de découvertes significatives * Comparaison avec la difficulté des percées en physique + [01:47:04][^6^][6] Connaissance des lois sociales * Utiliser la connaissance pour transformer la réalité * Exemple de l'aérodynamique et de l'invention des avions + [01:49:02][^7^][7] Capacité humaine de changement * Seuls les humains peuvent créer des contre-forces significatives * Importance de la cumulativité culturelle + [01:49:45][^8^][8] Automédication chez les chimpanzés * Exemple de l'utilisation d'écorces pour lutter contre les parasites * Comparaison avec les moyens culturels humains plus avancés

    1. Résumé vidéo [00:00:14][^1^][1] - [00:24:08][^2^][2]: La vidéo présente une conférence de David Sander sur la compréhension des émotions et leurs fonctions. Il aborde la manière d'amener les gens à agir librement, l'importance des décisions dans le changement de comportement, et la théorie de l'engagement.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Importance des relations interpersonnelles + [00:04:08][^4^][4] Le défi de changer les comportements * Limites de l'information et de la persuasion + [00:10:13][^5^][5] L'importance des actes préparatoires * Petits pas vers un grand changement + [00:15:00][^6^][6] La théorie de l'engagement * Décisions comme lien entre idées et actions + [00:18:00][^7^][7] Identification de l'action * L'impact des actes préparatoires sur les comportements + [00:20:01][^8^][8] Exemple pratique avec le don du sang * Décalage entre idées et actions concrètes

      Résumé de la vidéo [00:24:11][^1^][1] - [00:35:37][^2^][2]: La partie 2 de la vidéo aborde l'influence des actes préparatoires et de l'identification de l'action sur le comportement humain, en utilisant des exemples concrets pour illustrer comment ces concepts peuvent affecter les décisions et les actions des individus.

      Points forts: + [00:24:11][^3^][3] Influence des actes préparatoires * Augmentation de la probabilité d'aider * Importance de commencer un service + [00:26:55][^4^][4] Identification de l'action * Impact sur la perception et le comportement * Exemple de prévention du sida chez les jeunes + [00:30:47][^5^][5] Communication engageante * Nécessité d'agir sur la motivation intrinsèque * Importance du sens donné aux actions

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:21:44][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur la plateforme Manager Hub, discutant des inégalités sociales et de l'éducation. Les intervenants, Céline Darmon et Sébastien Bozzo, présentent leurs recherches sur l'impact des valeurs et des messages transmis à l'école sur les élèves et la reproduction des inégalités de classe et de genre.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la plateforme collaborative + [00:02:01][^4^][4] Céline Darmon explique ses recherches * Impact des valeurs éducatives sur les inégalités + [00:02:33][^5^][5] Sébastien Bozzo partage son travail * Effet des contextes sur l'apprentissage et les inégalités + [00:03:01][^6^][6] Laurent Kaufmann modère la discussion * Rôle de l'école dans la lutte contre les inégalités + [00:05:02][^7^][7] Débat sur la sélection et la compétition à l'école * Influence sur la performance et la motivation des élèves + [00:12:04][^8^][8] Influence de la famille sur l'éducation * Pratiques familiales et leur impact en classe

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les influences des contextes familiaux et éducatifs sur les inégalités sociales dans le système scolaire. Les intervenants discutent de la manière dont les pratiques de socialisation varient selon l'origine sociale et comment cela affecte les performances et l'expérience des élèves en classe.

      Points clés: + [00:15:00][^3^][3] Influence de la famille * Pratiques culturelles et socialisation * Impact sur les performances en classe + [00:17:00][^4^][4] Système éducatif et compétition * Effets de la compétition sur les élèves * Rôle des enseignants et perception des enjeux + [00:20:00][^5^][5] Mobilité sociale et méritocratie * Réalité de la mobilité ascendante * Reproduction des inégalités malgré les exceptions Résumé de la vidéo [00:21:45][^1^][1] - [00:44:53][^2^][2] : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en se concentrant sur la méritocratie scolaire, la formation des enseignants, et les pratiques pédagogiques. Elle souligne l'importance de reconnaître les inégalités et de promouvoir des parcours individuels de réussite.

      Points clés : + [00:21:45][^3^][3] Méritocratie scolaire * Questionnement sur l'équité * Impact des croyances sur la réussite + [00:22:05][^4^][4] Passerelles éducatives * Existence de possibilités malgré les statistiques * Importance des parcours individuels + [00:23:19][^5^][5] Formation des enseignants * Débat sur le contenu et la méthodologie * Influence des enseignants-chercheurs + [00:25:32][^6^][6] Responsabilité des enseignants * Risque de surcharge de responsabilités * Importance de la formation continue + [00:30:21][^7^][7] Expérience internationale * Témoignage sur l'enseignement à l'étranger * Comparaison des systèmes éducatifs + [00:37:02][^8^][8] Pédagogie en Finlande * Autonomie des élèves * Approche différente de l'évaluation

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2] : La vidéo discute de l'importance de la collaboration et de la communication entre les enseignants dans les écoles françaises, comparant les pratiques avec d'autres pays. Elle aborde également l'évaluation des élèves, l'impact de la suppression des notes et le rôle de l'évaluation formative.

      Points forts : + [00:45:15][^3^][3] Collaboration enseignante * Bureaux partagés * Échanges disciplinaires + [00:47:19][^4^][4] Anxiété scolaire * Élèves et enseignants anxieux * Culture scolaire à changer + [00:48:08][^5^][5] Suppression des notes * Étude sur l'effet des notes * Collaboration pour l'impact positif + [00:49:15][^6^][6] Évaluation par compétences * Expérimentation en établissement * Impact sur le climat scolaire + [00:50:03][^7^][7] Compétences psychosociales * Importance dans l'éducation * Lien avec l'évaluation + [00:54:07][^8^][8] Intensité horaire * Comparaison internationale * Développement des compétences

    1. « Tu n’as que ce que tu mérites ! » Nous sommes tout·es fréquemment exposés à des injustices, des drames, des accidents, des maladies, qui surviennent de manière contingente et indépendante des actions des victimes.

      Pourtant, on peut parfois observer que ces victimes sont parfois blâmées, comme si au fond, elles étaient d’une manière ou d’une autre responsable de leur sort. Comme si au fond , « chacun obtenait ce qu’il mérite ».

      Cette conférence explore ce qui permet de mieux saisir ce type d’attitude via une théorie inaugurée par le psychologue Melvin Lerner : la théorie de la croyance en un monde juste.

      Une conférence avec Chayka Hackso, autrice, vidéaste sur la chaîne youtube "Horizon Gull".

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:17:47][^2^][2] :

      Cette vidéo traite du rôle de la religion dans l'espace public et des conditions pour atteindre le respect mutuel dans les sociétés démocratiques et pluralistes. L'orateur examine les exemples de l'intersection de la religion et de la politique dans le monde, et les défis qu'elle pose pour le débat public. Il critique les arguments de Richard Rorty et d'autres qui veulent exclure la religion de la sphère publique, mais il souligne aussi les dangers de l'invocation de l'autorité divine ou de la providence pour justifier des actions politiques. Il appelle à une évaluation au cas par cas des influences religieuses, et à une prise en compte des engagements collatéraux qui peuvent corrompre ou enrichir les valeurs religieuses.

      Points forts : + [00:00:19][^3^][3] Le titre et le sujet de la conférence * Quand la religion est-elle un "arrêt de la conversation" ? * La montée de la religion dans l'espace public + [00:00:49][^4^][4] Les exemples de la conflation du religieux et du politique * Le nationalisme hindou en Inde * Le soutien des chrétiens évangéliques à Donald Trump * Le meurtre de Samuel Paty en France + [00:03:27][^5^][5] L'appel de William Marx à respecter la religion dans les sociétés et le discours publics * La référence à Voltaire et à l'idéal de la coexistence pacifique * La critique de l'allergie nationale à la religion en France + [00:05:02][^6^][6] Le rôle des croyants religieux dans l'atteinte du respect mutuel * La nécessité d'une rue à double sens où les deux parties se respectent * Le problème de la liaison de la croyance en Dieu à des engagements collatéraux + [00:07:00][^7^][7] La réponse à l'argument de Richard Rorty que la religion est un arrêt de la conversation * La citation de Nicholas Wolterstorff sur les brins de conviction religieuse * Le piège de la causalité entre la religion et la moralité * L'exemple de la comparaison de Bruce Lincoln entre Al-Qaïda et George W. Bush

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur les neurosciences de la violence et des valeurs, organisée par le programme Brain, Culture and Society de l'Institut d'études avancées de Paris. Elle réunit des experts de différentes disciplines pour discuter du phénomène du syndrome E, qui désigne la transformation de personnes ordinaires en tueurs de masse. La vidéo se compose de trois parties :

      Faits saillants : + [00:00:20][^3^][3] Introduction par le professeur Alain Berthoz * Présente le contexte et les objectifs de la conférence * Rend hommage au professeur Itzhak Fried, initiateur du projet * Annonce les intervenants et le déroulement de la conférence + [00:18:45][^4^][4] Syndrome E : alors et maintenant, par le professeur Itzhak Fried * Revient sur la genèse et la définition du syndrome E * Présente les symptômes et le modèle de fracture cognitive * Évoque les travaux interdisciplinaires menés à l'Institut d'études avancées * Pose les questions actuelles sur la prévention et la responsabilité + [00:32:40][^5^][5] Neurosciences sociales de la déshumanisation, par la professeure Susan Fiske * Explique comment les gens catégorisent les autres selon deux dimensions : la chaleur et la compétence * Montre comment les groupes marginalisés sont déshumanisés selon différents modes : envie, pitié, dégoût * Illustre les signatures neuronales de la déshumanisation à l'aide d'exemples d'imagerie cérébrale * Souligne les conséquences de la déshumanisation sur la valeur accordée à la vie humaine

      Résumé de la vidéo de [01:00:00][^1^][1] à [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [01:00:00][^3^][3] Les mécanismes cérébraux de la violence * Comment le cerveau traite les informations sociales et morales * Comment le cerveau réagit aux situations de conflit et de coopération * Comment le cerveau modifie son fonctionnement en fonction du contexte et de l'appartenance au groupe + [01:30:00][^4^][4] Les facteurs psychologiques et sociaux de la violence * Comment les émotions, les motivations, les normes et les identités influencent la violence * Comment les biais, les stéréotypes, la déshumanisation et la radicalisation facilitent la violence * Comment les processus de persuasion, de conformité, d'obéissance et de leadership modèrent la violence + [02:00:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et juridiques de la violence * Comment la violence pose des dilemmes moraux et des questions de responsabilité * Comment la violence affecte les victimes, les témoins, les auteurs et les intervenants * Comment la violence peut être prévenue, réduite ou réparée par des actions individuelles et collectives

      Résumé de la vidéo [02:00:00][^1^][1] - [02:57:42][^2^][2] :

      La deuxième partie de la vidéo traite des neurosciences de la violence et des valeurs, en abordant les thèmes suivants :

      Points forts : + [02:00:00][^3^][3] Les bases biologiques de la violence * Les gènes, les hormones et les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l'agressivité * Les circuits cérébraux du contrôle de l'impulsion, de la peur et de la colère * Les facteurs environnementaux et sociaux qui modulent l'expression de la violence + [02:19:12][^4^][4] Les valeurs morales et le cerveau * Les processus cognitifs et émotionnels qui sous-tendent le jugement moral * Les régions cérébrales impliquées dans la représentation des normes, des intentions et des conséquences * Les effets du contexte, de la culture et de la personnalité sur les décisions morales + [02:38:24][^5^][5] La violence extrême et le syndrome E * La définition et les caractéristiques du syndrome E, un état de violence de masse * Les mécanismes neuronaux de la fracture cognitive, de la déshumanisation et de l'obéissance à l'autorité * Les pistes de prévention et de traitement du syndrome E

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [02:00:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde organisée par l'INHA ( l'Institut National d'Histoire de l'Art.) sur le thème des "films qui disent la vérité", en lien avec le documentaire "Les lois de l'attraction mentale" qui dénonce les pseudosciences et les théories du complot dans le domaine de l'histoire et de l'archéologie. Les intervenants sont des spécialistes de l'image, du cinéma, de la sociologie, de la philosophie et de la communication, qui analysent les mécanismes de fabrication et de diffusion de ces "documenteurs" qui trompent le public en se présentant comme des sources de savoir. Ils discutent aussi des enjeux éthiques, politiques et pédagogiques de ces productions, ainsi que des moyens de développer l'esprit critique face à ces discours.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La genèse du projet * Présentation du contexte et des objectifs de la table ronde par Clia Carpaye * Présentation des intervenants et du film "Les lois de l'attraction mentale" par Thomas C. Durand et Alexis Soulard + [00:08:24][^4^][4] Le documenteur dans l'histoire du cinéma * Intervention de Ana Champanska sur les origines et les caractéristiques du genre du documenteur * Discussion sur les rapports entre fiction et réalité, vérité et mensonge, information et persuasion dans le documentaire + [00:30:46][^5^][5] Les pseudosciences et les théories du complot dans l'histoire et l'archéologie * Intervention de Alexis Soulard sur les sources, les méthodes et les idéologies des producteurs de ces discours * Discussion sur les effets sociaux, culturels et politiques de ces discours, ainsi que sur les stratégies de déconstruction et de réfutation + [00:57:00][^6^][6] Les enjeux de la communication scientifique et de l'éducation à l'image * Intervention de Thomas C. Durand sur les difficultés et les opportunités de la vulgarisation scientifique face aux pseudosciences * Discussion sur les rôles et les responsabilités des chercheurs, des médias, des enseignants et des citoyens dans la promotion de l'esprit critique + [01:28:47][^7^][7] Les questions du public * Échanges entre les intervenants et le public sur divers aspects du sujet, tels que la place des femmes, la viralité des réseaux sociaux, la diversité des sources, etc.

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:52:27][^2^][2] :

      Cette vidéo présente deux outils pour évaluer le niveau de maturité d'un projet d'innovation sociale : le schéma du cycle de vie et la grille d'évaluation. Ces outils ont été co-construits avec des acteurs de l'écosystème de l'innovation sociale au Québec. Ils permettent de situer un projet dans les différentes phases du processus d'innovation sociale et d'identifier les indicateurs qualitatifs correspondants. La vidéo explique le contexte, les sources d'inspiration, la démarche de co-construction, l'organisation et l'utilisation des deux outils. Elle donne aussi un exemple concret d'application de la grille à un projet.

      Points saillants : + [00:00:08][^3^][3] Présentation du webinaire et des intervenants * Marie-Chantal Bach, directrice du RQIS * Gabriel Salathé-Beaulieu, animateur du webinaire * David Longtin, chercheur et présentateur des outils * Josée Baudoin, témoin d'un projet d'innovation sociale + [00:03:58][^4^][4] Contexte et objectifs du projet d'outils d'évaluation * Besoin exprimé par les acteurs de l'innovation sociale au Québec * Financement du ministère de l'Économie et de l'Innovation * Portage par imonovis, RQIS, CEDRIC et TIESS * Revue de littérature et groupes de discussion en 2021 * Co-construction de cinq outils avec une trentaine de partenaires en 2022 + [00:06:25][^5^][5] Sources d'inspiration et démarche de co-construction des deux outils présentés * Schéma du RQIS (2014) et revue de littérature (2021) comme points de départ * Deuxième groupe de travail avec six ateliers pour revisiter le schéma et élaborer la grille * Intégration des propositions et des tests des participants + [00:09:25][^6^][6] Organisation et utilisation du schéma du cycle de vie d'une innovation sociale * Quatre grandes phases : émergence, expérimentation, pérennisation ou changement d'échelle, institutionnalisation * Douze niveaux de maturité identifiés par des numéros et des lettres * Possibilité d'allers-retours, de rétroactions, de refocalisation ou de fin du projet * Correspondance avec la grille d'évaluation du niveau de maturité + [00:16:06][^7^][7] Organisation et utilisation de la grille d'évaluation du niveau de maturité d'un projet avec un potentiel d'innovation sociale * Version détaillée avec des indicateurs qualitatifs à vérifier par oui ou non * Version synthétique avec le critère principal de chaque niveau * Prise de notes pour documenter les éléments du projet qui justifient le niveau de maturité * Exemple d'application de la grille à un projet situé à la phase d'émergence + [00:22:22][^8^][8] Témoignage de Josée Baudoin sur l'utilisation de la grille pour son projet de médiation culturelle * Projet qui vise à favoriser l'accès à la culture pour les personnes en situation de vulnérabilité * Utilisation de la grille pour situer le projet à la phase d'expérimentation * Avantages de la grille : clarté, simplicité, adaptabilité, réflexivité * Limites de la grille : subjectivité, complexité, temporalité + [00:26:19][^9^][9] Période de questions et réponses avec les participants * Questions sur la définition de l'innovation sociale, la différence entre les phases, la durée du cycle de vie, etc. * Réponses de David Longtin, Gabriel Salathé-Beaulieu et Marie-Chantal Bach * Renvoi aux autres outils et au prochain webinaire

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence d'Anne-Marie Gagnon, une philosophe de la psychiatrie, qui présente ses recherches sur la définition du trouble mental et le rôle des valeurs dans la science.

      Elle explique comment la psychiatrie a été critiquée pour sa conception floue et normative du trouble mental, et comment elle a tenté de répondre à ces critiques en élaborant une définition basée sur la notion de dysfonction.

      Elle montre ensuite les limites de cette approche, et propose une alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs dans la science, sans renoncer à l'objectivité.

      Points saillants: + [00:02:51][^3^][3] L'historique de l'émergence du questionnement sur la définition du trouble mental * La psychiatrie a été remise en question dans les années 60-70 pour son efficacité, ses conditions de traitement et son statut scientifique * Le mouvement antipsychiatrique a accusé la psychiatrie de pathologiser la déviance sociale et d'utiliser le concept de maladie mentale comme un mythe * La crise entourant le diagnostic d'homosexualité a montré l'influence des groupes de pression et des valeurs sociales sur les catégories psychiatriques + [00:09:39][^4^][4] Les positions philosophiques sur la définition du trouble mental * Le naturalisme défend que le trouble mental est une dysfonction objective des fonctions naturelles, mais il peine à définir ces fonctions et à les distinguer des normes sociales * Le normativisme soutient que le trouble mental est une construction sociale basée sur des valeurs, mais il renonce à la scientificité de la psychiatrie et à la réalité des souffrances psychiques * La position hybride combine les deux approches, mais elle est difficile à articuler et à appliquer + [00:20:00][^5^][5] La proposition alternative inspirée de la philosophie féministe des sciences * La philosophie féministe des sciences remet en cause la conception traditionnelle de la science comme indépendante des valeurs, et propose une conception alternative qui reconnaît la présence et le rôle des valeurs dans la science * La proposition alternative consiste à définir le trouble mental comme une perturbation significative du fonctionnement psychique, biologique ou développemental, qui est évaluée selon des critères épistémiques, éthiques et politiques * Cette proposition permet de rendre compte de la diversité et de la pluralité des valeurs en jeu dans la psychiatrie, sans renoncer à l'objectivité et à la rigueur scientifique

      Résumé de la vidéo [00:21:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente la thèse d'Anne-Marie, qui porte sur la définition du trouble mental en psychiatrie et la question de l'objectivité scientifique.

      Elle propose une solution pour dépasser le débat entre le naturalisme et le normativisme, qui sont deux positions philosophiques opposées sur le rôle des valeurs dans la science.

      Sa solution consiste à adopter une conception alternative de la science, inspirée par la philosophie féministe des sciences, qui reconnaît la présence et l'importance des valeurs sociales et culturelles dans la production des savoirs scientifiques.

      Elle illustre sa proposition avec des exemples tirés de la psychiatrie et de la médecine.

      Points saillants: + [00:21:00][^3^][3] L'historique de la controverse sur la définition du trouble mental * La psychiatrie fait face à des critiques dans les années 60-70 * Le mouvement antipsychiatrique remet en question le concept de maladie mentale * La dépathologisation de l'homosexualité soulève le problème du vide conceptuel + [00:32:00][^4^][4] Les positions philosophiques sur le trouble mental * Le naturalisme défend une conception objective basée sur les fonctions naturelles * Le normativisme défend une conception subjective basée sur les valeurs sociales et culturelles * Les deux positions ont des problèmes et des limites + [00:45:00][^5^][5] La proposition d'Anne-Marie pour dépasser le débat * Adopter une conception alternative de la science qui admet la présence des valeurs * Distinguer les valeurs épistémiques et non épistémiques * Proposer des critères pour réguler les valeurs en science * Appliquer cette conception à la psychiatrie et à la médecine

      Résumé de la vidéo [00:46:00][^1^][1] - [01:08:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les modèles sociaux de l'objectivité scientifique, qui sont des approches philosophiques qui reconnaissent le rôle des valeurs sociales et culturelles dans la production de la connaissance scientifique.

      L'objectif est de montrer comment ces modèles peuvent aider à penser la définition du trouble mental en psychiatrie, en dépassant l'opposition entre le naturalisme et le constructivisme.

      Points saillants: + [00:46:00][^3^][3] Les modèles sociaux de l'objectivité scientifique * Définition et origine des modèles sociaux * Exemples de modèles sociaux : la théorie de la communauté épistémique, la théorie de la démocratie épistémique, la théorie de la pluralité épistémique * Avantages et limites des modèles sociaux + [00:58:00][^4^][4] L'application des modèles sociaux à la définition du trouble mental * La notion de dysfonction comme une valeur sociale * La notion de préjudice comme une valeur sociale * La possibilité d'une objectivité sociale du trouble mental + [01:04:00][^5^][5] Les enjeux éthiques et politiques des modèles sociaux * La responsabilité sociale des psychiatres et des chercheurs * La participation des personnes concernées par le trouble mental à la définition * La diversité des perspectives sur le trouble mental

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:31:11][^2^][2] :

      Cette vidéo est la dernière partie d'une conférence sur la migration et le développement, organisée par l'Institut d'études avancées de Paris. Elle présente une table ronde avec quatre intervenants qui abordent différents aspects des liens entre migration et inégalités, tels que l'intégration, l'accès à la migration, les transferts de fonds et l'industrie de la migration. La table ronde est animée par Jim Hollifield, professeur à l'Université méthodiste du Sud et chercheur invité à l'IEA.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la table ronde * Sadia Lahlou, directrice de l'IEA, accueille les participants et le public * Jim Hollifield présente les intervenants et remercie les organisateurs + [00:06:51][^4^][4] Jason Gagnon, économiste au Centre de développement de l'OCDE * Il expose les effets de la migration sur les inégalités dans les pays d'origine et de destination * Il souligne le rôle des politiques publiques, notamment la protection sociale, pour réduire les inégalités liées à la migration * Il évoque les défis posés par la pandémie et la crise en Ukraine sur les flux migratoires et les transferts de fonds + [00:22:05][^5^][5] Brenda Yeoh, professeure à l'Université nationale de Singapour * Elle propose d'analyser le rôle de l'industrie de la migration dans la production et la reproduction des inégalités * Elle s'intéresse aux intermédiaires qui facilitent et contrôlent la mobilité des migrants, notamment les travailleurs peu qualifiés en Asie * Elle montre comment l'industrie de la migration interagit avec les politiques migratoires des États et les expériences des migrants + [00:31:11][^6^][6] François Héran, professeur au Collège de France et directeur de l'Institut Convergences Migrations * Il revient sur les débats théoriques et empiriques sur la relation entre migration et développement * Il critique la notion de hump migratoire et propose une approche alternative basée sur la notion de seuil migratoire * Il illustre son propos avec des exemples de pays africains et européens + [00:49:28][^7^][7] Myriam Aït-Aoudia, sociologue à Sciences Po * Elle s'interroge sur les effets de la migration sur la citoyenneté et la démocratie dans les pays d'origine * Elle présente les résultats d'une enquête sur les pratiques politiques transnationales des migrants algériens en France * Elle analyse les motivations, les modalités et les impacts de l'engagement politique des migrants à distance + [01:11:22][^8^][8] Discussion et questions du public * Les intervenants répondent aux questions du public sur divers sujets, tels que la régulation de l'industrie de la migration, la comparaison entre les migrations Sud-Sud et Sud-Nord, les effets de la migration sur le changement social, etc. * Jim Hollifield conclut la table ronde et invite le public à rejoindre la réception

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:14:13][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur la crise des banlieues de 2005 en France, organisée par l'Institut d'études avancées de Paris et l'École pratique des hautes études. Elle réunit deux intervenants : Latifa Oulkhir, directrice du Bondy Blog, et Marwan Mohammed, sociologue et chercheur au CNRS. Ils analysent les causes, les conséquences et les leçons de ces événements qui ont marqué l'histoire sociale et politique du pays.

      Points forts : + [00:04:14][^3^][3] Le contexte et le déroulement de la crise * La mort de deux adolescents électrocutés dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois * La colère et la révolte des jeunes des quartiers populaires face aux violences policières et aux discriminations * La médiatisation et la politisation des événements, avec le rôle de Nicolas Sarkozy + [00:20:10][^4^][4] Les réactions et les réponses publiques * La déclaration de l'état d'urgence et le déploiement des forces de l'ordre * Les mesures sociales et économiques prises par le gouvernement de Dominique de Villepin * Les limites et les insuffisances de ces réponses face aux problèmes structurels + [00:38:02][^5^][5] Les conséquences et les leçons de la crise * L'émergence de nouveaux acteurs sociaux, comme le Bondy Blog ou les associations de terrain * La prise de conscience et la mobilisation autour des questions de discriminations et de violences policières * La nécessité de repenser les politiques publiques et les relations entre les quartiers populaires et le reste de la société

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:16:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'Institut d'études avancées de Nantes sur le thème "Le Bien Commun, clé juridique du monde qui vient ?". Elle réunit quatre intervenants qui exposent leurs réflexions sur la notion de bien commun et ses implications juridiques, politiques et écologiques. Ils abordent notamment les questions de la propriété, de la gouvernance, de la participation, de la transmission et de la protection des biens communs, en s'appuyant sur des exemples concrets et des propositions innovantes.

      Points forts : + [00:05:39][^3^][3] Corinne Lepage présente la Déclaration universelle des droits et devoirs de l'humanité * Un texte élaboré en 2015 à la demande du Président français * Un texte qui met la notion de bien commun au cœur de sa réflexion * Un texte qui reconnaît les droits fondamentaux, l'équité intergénérationnelle et la préservation des ressources vitales + [00:20:10][^4^][4] Armand Hatchuel expose les enjeux de la gestion collective des biens communs * Une approche qui dépasse la dichotomie entre propriété privée et propriété publique * Une approche qui repose sur la coopération, la créativité et la responsabilité des acteurs * Une approche qui nécessite de repenser les cadres juridiques, institutionnels et cognitifs + [00:43:34][^5^][5] Thomas Perroud analyse les expériences juridiques de reconnaissance des biens communs * Des expériences qui tentent de répondre à la privatisation du monde et à la crise écologique * Des expériences qui se situent à différents niveaux (constitutionnel, législatif, jurisprudentiel) * Des expériences qui présentent des limites et des défis (hiatus, échec, financement, etc.) + [01:11:22][^6^][6] Christian Huglo propose des pistes pour le développement du droit des biens communs * Une piste qui consiste à renforcer la fonction sociale et écologique de la propriété * Une piste qui consiste à favoriser la participation citoyenne et la démocratie environnementale * Une piste qui consiste à reconnaître la personnalité juridique de certains biens communs naturels

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:40:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente les bases des neurosciences du comportement social, en expliquant comment le cerveau traite les interactions avec les autres, et comment il en tire du plaisir ou de la souffrance. La conférencière, Julie Le Merer, est directrice de recherche au CNRS et spécialiste de l'autisme.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Le comportement social peut être de deux types : la compétition ou la coopération * La compétition apparaît quand les ressources sont limitées et qu'il faut se battre pour les obtenir * La coopération apparaît quand les ressources sont abondantes et qu'il y a un avantage à s'associer avec les autres * Les interactions sociales activent les régions du cerveau liées au plaisir, appelées système de récompense + [00:10:00][^4^][4] Le cerveau social est composé de plusieurs régions impliquées dans la perception, la cognition et l'émotion * L'amygdale est impliquée dans la détection des signaux sociaux, comme les expressions faciales ou les vocalisations * Le noyau accumbens est impliqué dans la motivation et le plaisir, et réagit aux stimuli sociaux comme aux récompenses naturelles ou aux drogues * L'hypothalamus est impliqué dans la régulation des fonctions vitales, comme la faim, la soif, la température, ou la reproduction * L'hippocampe est impliqué dans la mémoire, et notamment la mémoire sociale, qui permet de reconnaître les individus * Le cortex cingulaire est impliqué dans le traitement des émotions, et notamment l'empathie, qui permet de ressentir ce que les autres ressentent * Le cortex préfrontal est impliqué dans le contrôle des impulsions, la prise de décision, et l'adaptation sociale + [00:20:00][^5^][5] Le cerveau social humain est plus développé que celui des autres espèces, et permet des capacités sociales plus complexes * Le cerveau humain a une taille plus grande que celle attendue pour un mammifère de son poids, et une proportion plus importante de cortex * Le cortex humain contient des régions spécifiques impliquées dans la théorie de l'esprit, qui permet de comprendre les intentions et les croyances des autres * Le cerveau humain est doté d'un langage, qui permet de communiquer de manière symbolique et abstraite avec les autres * Le cerveau humain est capable de coopérer avec des inconnus, de se conformer à des normes sociales, et de se projeter dans l'avenir + [00:30:00][^6^][6] Le cerveau social peut souffrir de différentes pathologies qui affectent les relations sociales * La dépression est caractérisée par une diminution du plaisir, de la motivation, et de l'intérêt pour les autres * L'addiction est caractérisée par une perturbation du système de récompense, qui entraîne une préférence pour la drogue au détriment des stimuli sociaux * L'autisme est caractérisé par un déficit de la perception et de la cognition sociales, qui entraîne des difficultés à interagir avec les autres * La schizophrénie est caractérisée par une altération de la réalité, qui entraîne des comportements sociaux inadaptés * La maladie de Parkinson est caractérisée par une dégénérescence des neurones dopaminergiques, qui entraîne des troubles moteurs, mais aussi des troubles de la motivation sociale + [00:38:00][^7^][7] L'isolement social est une source de souffrance pour le cerveau, et peut avoir des conséquences néfastes sur la santé * L'isolement social entraîne une diminution de l'activité du noyau accumbens, et une augmentation du stress * L'isolement social augmente le risque de développer des pathologies mentales ou physiques, comme la dépression, l'addiction, ou les maladies cardiovasculaires * L'isolement social diminue la qualité de vie et la durée de vie des individus

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:00][^2^][2]:

      Cette vidéo traite des limites et des dérives des neurosciences, qui prétendent tout expliquer par le cerveau. Elle interroge le psychologue et neuroscientifique Albert Moukheiber, qui critique la neuromanie, c'est-à-dire l'usage abusif des images cérébrales et des biais cognitifs pour justifier des comportements individuels ou sociaux. Elle confronte aussi les approches réductionnistes et holistes du cerveau, et souligne l'importance du contexte, de l'histoire et de la culture pour comprendre nos émotions, nos pensées et nos actions.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] La neuromanie, un phénomène médiatique et politique * Les images cérébrales sont souvent utilisées pour illustrer des articles ou des expériences * Elles donnent l'illusion de cartographier le fonctionnement du cerveau et de ses zones * Elles occultent la complexité et la variabilité du cerveau et de la conscience + [00:07:42][^4^][4] Les limites techniques et méthodologiques des neurosciences * Les images cérébrales sont le résultat d'un traitement statistique et probabiliste * Elles ne reflètent pas directement l'activité neuronale, mais la consommation d'oxygène * Elles ne prennent pas en compte le contexte et les facteurs externes qui influencent le cerveau + [00:13:58][^5^][5] Le problème difficile de la conscience et de l'expérience vécue * Il y a une différence entre l'activation biologique, l'interprétation cognitive et le ressenti phénoménologique * Les neurosciences n'arrivent pas à expliquer comment le cerveau produit la conscience * Les émotions sont des phénomènes sociaux et historiques, pas seulement biologiques + [00:18:16][^6^][6] Les enjeux politiques et éthiques des neurosciences * Les neurosciences tendent à individualiser et à naturaliser les problèmes sociaux * Elles s'inscrivent dans une logique néolibérale qui valorise l'autonomie et l'amélioration de soi * Elles recourent à des dispositifs de nudge pour influencer les comportements sans les convaincre

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:22:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est la première partie d'une conférence sur la physiopathologie des troubles du neurodéveloppement, organisée par l'Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod. La conférencière, Angela Sirigu, présente ses recherches sur les bases cérébrales et moléculaires des comportements sociaux et leur implication pour les troubles du spectre de l'autisme.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] L'introduction de la conférence * Présentation des organisateurs, des invités et du sujet * Annonce du plan de la conférence et des intervenants + [00:04:41][^4^][4] La question de la représentation sociale * Définition du concept d'être social et de ses dimensions * Exemples de comportements sociaux chez les humains et les primates non humains * Illustration de l'influence des autres sur nos décisions et nos émotions + [00:10:01][^5^][5] Les bases cérébrales de la représentation sociale * Présentation du cortex orbitofrontal comme une région candidate pour le traitement de l'information sociale * Résultats d'expériences chez les singes macaques et les humains montrant l'activité de cette région en fonction du contexte social * Rôle du contact oculaire et de l'amygdale dans la perception des visages et des émotions + [00:15:01][^6^][6] Le substrat moléculaire de la représentation sociale * Présentation de l'ocytocine comme une molécule clé pour la modulation des comportements sociaux * Association entre les niveaux d'ocytocine et les traits de personnalité liés à la sociabilité * Implication de l'ocytocine dans le développement des neurones et la plasticité cérébrale

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:32:41][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence du sociologue Stanislas Morel sur la médicalisation des troubles du comportement à l'école. Il analyse les causes, les conséquences et les enjeux de ce phénomène social, en le situant dans une perspective historique et critique.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] La présentation du cycle de conférences et du sociologue * Le cycle aborde les troubles du comportement dans l'enfance avec des approches pluridisciplinaires * Le sociologue s'intéresse à la construction du problème social des déviances comportementales * Il se distingue des professionnels du soin qui prennent en charge les enfants + [00:12:03][^4^][4] Les éléments structurants de la prise en charge des enfants à l'école * La gravité du problème, qui touche une partie importante des élèves * La confrontation entre les normes scolaires et les comportements déviants * La multiplication des spécialistes du soin en dehors de l'école * La doxa partenariale, qui incite à la collaboration entre les acteurs + [00:38:22][^5^][5] Les formes contemporaines de la médicalisation des déviances comportementales * La médicalisation comme processus social et historique * Les acteurs de la médicalisation : les professionnels du soin, les enseignants, les familles * Les effets de la médicalisation : la naturalisation, la normalisation, la stigmatisation * Les limites de la médicalisation : les résistances, les contradictions, les alternatives + [01:16:22][^6^][6] La conclusion et les questions du public * Le sociologue propose une analyse critique et non normative du phénomène * Il invite à réfléchir aux enjeux politiques et éthiques de la médicalisation * Il répond aux questions sur les troubles spécifiques, les neurosciences, les inégalités scolaires, etc.

    1. https://www.youtube.com/watch?v=ib0znia2vzA

      Quelle est l'influence de l'idéologie politique sur les recherches en sciences, et notamment en sciences sociales ? Existe t 'il une corrélation entre l'extrémisme idéologique et le manque de rationalité ? L'utilisation des méthodes qualitatives et quantitatives permettent l'utilisation de données pour tenter de s'affranchir de l'idéologie.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:48:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence sur les low-tech, c'est-à-dire les technologies utiles, durables et accessibles, comme alternative à notre système de production et de consommation actuel. Elle présente les principes, les exemples et les enjeux des low-tech, ainsi que les recherches et les expérimentations menées par le Low-tech Lab et le Centre de sociologie de l'innovation.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction du cycle "Agir en temps de crise" * Présentation des partenaires et du thème * Présentation des intervenants Quentin Mateus et Morgan Meyer + [00:02:31][^4^][4] Définition et exemples de low-tech * Trois piliers : utile, durable, accessible * Exemples : toilettes sèches, capteur air chaud, four solaire, etc. * Changement de rapport à la technologie et aux besoins + [00:10:46][^5^][5] Diffusion et capitalisation des savoirs low-tech * Encyclopédie participative en ligne avec des tutoriels open source * Réseau de communautés locales qui se forment et s'entraident * Enquêtes auprès d'acteurs professionnels qui utilisent ou proposent des low-tech + [00:18:04][^6^][6] Recherches et analyses sociologiques sur les low-tech * Intérêt croissant des chercheurs et des institutions pour le sujet * Exemples de travaux sur l'ergonomie, l'agriculture paysanne, la boulangerie au four solaire, etc. * Réflexion sur l'innovation, la technologie, la transition et la société + [00:36:46][^7^][7] Questions du public et conclusion * Réponses sur les jeunes générations, le niveau européen, le rôle de l'industrie, etc. * Perspectives d'avenir et de développement des low-tech * Remerciements et annonce de la prochaine séance

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:56:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'Institut d'études avancées de Paris et l'École Pratique des Hautes Études sur le thème "Comment peut-on changer les systèmes urbains ?". Elle réunit deux intervenants : Stéphanie Vermeersch, sociologue et directrice adjointe scientifique à l'Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, et François Croquette, diplomate et directeur de la transition écologique et du climat à la Ville de Paris. Ils abordent les principaux défis et les actions concrètes liés à la crise climatique, à la crise sociale et à la crise sanitaire dans les villes.

      Points clés : + [00:03:04][^3^][3] Les défis des systèmes urbains * La croissance démographique et la densité urbaine * Les risques climatiques (îlots de chaleur, inondations, canicules, etc.) * Les inégalités sociales et spatiales * Les problèmes de mobilité et de pollution * Les menaces sanitaires et sécuritaires + [00:07:34][^4^][4] Les actions de la Ville de Paris * Le plan climat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et atteindre la neutralité carbone en 2050 * Les secteurs prioritaires d'intervention : le logement, l'alimentation, les transports, l'énergie * Les leviers d'adaptation et d'innovation : la végétalisation, le vélo, le télétravail, la rénovation thermique, les circuits courts, etc. * La coopération avec les autres acteurs : les citoyens, les territoires voisins, les partenaires internationaux + [00:41:51][^5^][5] Les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 * Un événement majeur et un défi logistique * Une opportunité pour accélérer la transition écologique * Un exemple de résilience et de solidarité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:41:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de Pascal Marchand, chercheur en sciences de l'information et de la communication, sur les biais cognitifs et leurs liens avec la pensée sociale. Il explique comment notre cerveau peut nous tromper dans notre perception, notre mémorisation, notre raisonnement et notre jugement, et comment ces biais peuvent influencer nos décisions et nos interactions avec les autres. Il illustre son propos avec des exemples tirés de la psychologie sociale, de la publicité, de la politique, de la science et de la télévision.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Introduction * Présentation du collectif Le Rasoir et du lieu L'Oreille Cassée * Présentation du conférencier et de son domaine de recherche + [00:05:02][^4^][4] Les biais cognitifs * Définition et exemples de biais perceptifs, mnésiques, de raisonnement et de jugement * Distinction entre le système 1 (rapide, intuitif, heuristique) et le système 2 (lent, analytique, logique) de traitement de l'information * Difficulté à accéder à la réalité objective face à des phénomènes complexes + [00:28:01][^5^][5] Les biais sociaux * Influence de la présence, des attentes et des normes sociales sur nos comportements * Expériences de Milgram, d'Asch et de Zimbardo sur l'obéissance, la conformité et la soumission à l'autorité * Rôle des stéréotypes, des préjugés et des discriminations dans la catégorisation sociale + [00:55:00][^6^][6] Les biais idéologiques * Notion d'idéologie comme système de croyances et de valeurs partagées * Effet de la propagande, de la manipulation et du marketing sur nos opinions et nos choix * Exemples de la cigarette, du nazisme, du terrorisme et de la télé-réalité + [01:28:01][^7^][7] Conclusion * Nécessité de développer un esprit critique face aux biais cognitifs et sociaux * Importance de la controverse, du doute et de la remise en question * Invitation à consulter des ressources et des références sur le sujet

    1. Fabriquer du commun dans un monde fracturé, F. WORMS, D. SCHNAPPER, F. GEMENNE, B. LAVILLE, L.SCHMID

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:28:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde organisée par la Maison des Sciences de l'Homme Paris-Saclay sur le thème "Fabriquer du commun dans un monde fracturé". Elle réunit cinq intervenants de différentes disciplines (philosophie, sociologie, science politique, géographie, économie) qui réfléchissent aux enjeux du bien commun à différentes échelles (locale, nationale, européenne, mondiale) et dans différents domaines (environnement, démocratie, citoyenneté, culture, etc.). Ils analysent les causes et les conséquences des fractures sociales, politiques et écologiques qui menacent le vivre-ensemble, et proposent des pistes pour renouer avec l'idée et la pratique du bien commun.

      Points saillants : + [00:00:07][^3^][3] Introduction par Bernard Laville, président de la MSH Paris-Saclay * Présente l'esprit et le déroulement du cycle de rencontres sur les biens communs * Rappelle les intervenants et les thèmes des séances précédentes * Annonce le sujet et les invités de la table ronde finale + [00:14:10][^4^][4] Frédéric Worms, philosophe et directeur de l'ENS * Interroge la notion de bien commun du point de vue philosophique * Distingue le bien commun planétaire (lié à la survie de l'humanité) et le bien commun démocratique (lié à la vie en société) * Souligne les tensions et les paradoxes entre ces deux dimensions * Appelle à une réflexion sur les conditions et les modalités du bien commun + [00:27:25][^5^][5] Dominique Schnapper, sociologue et présidente du Conseil des sages de la laïcité * Aborde la question du bien commun du point de vue sociologique * Relève les difficultés à définir et à réaliser le bien commun dans les sociétés modernes * Insiste sur le rôle de la citoyenneté et de l'intérêt général comme fondements du bien commun * Plaide pour une conception pluraliste et dynamique du bien commun + [00:40:06][^6^][6] Lucile Schmid, vice-présidente de la Fabrique écologique * Traite du bien commun du point de vue écologique * Montre les limites et les contradictions des approches classiques du bien commun * Défend une vision plus radicale et plus globale du bien commun, fondée sur la justice environnementale * Propose des pistes pour repenser le bien commun à l'ère de l'Anthropocène + [00:54:39][^7^][7] François Gemenne, politologue et spécialiste des migrations * Aborde le bien commun du point de vue géopolitique * Analyse les enjeux et les défis du bien commun à l'échelle mondiale * Critique le manque de solidarité et de coopération internationale face aux crises globales * Appelle à une refondation du bien commun sur la base de l'habitabilité de la planète + [01:06:24][^8^][8] Questions du public et réponses des intervenants * Portent sur des sujets variés, tels que la démocratie participative, la responsabilité des acteurs, la régulation des biens communs, la place de la culture, etc. * Permettent d'approfondir et de nuancer certains points abordés par les intervenants * Témoignent de l'intérêt et de la diversité des perspectives sur le bien commun

      Résumé de la vidéo [01:10:00][^1^][1] - [02:28:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est la deuxième partie d'une table ronde sur le thème "Fabriquer du commun dans un monde fracturé : échelle du bien commun". Elle réunit quatre intervenants : Dominique Schnapper, sociologue et présidente du conseil scientifique de la Maison des sciences de l'homme, Frédéric Worms, philosophe et directeur de l'École normale supérieure, François Gemenne, politologue et spécialiste des questions de géopolitique de l'environnement, et Lucile Schmid, vice-présidente de la Fondation européenne pour le climat. Ils abordent les enjeux du bien commun à différentes échelles : nationale, européenne, mondiale, et planétaire.

      Points saillants : + [01:10:00][^3^][3] Dominique Schnapper expose sa conception du bien commun comme un projet politique et démocratique * Elle distingue le bien commun de l'intérêt général, du bien public, et du bien-être * Elle souligne le rôle de la citoyenneté, de la délibération, et de la représentation dans la construction du bien commun * Elle analyse les défis actuels du bien commun face aux fractures sociales, culturelles, et territoriales + [01:32:00][^4^][4] Frédéric Worms propose une réflexion philosophique sur le bien commun comme un horizon de sens et de valeur * Il retrace l'histoire du concept de bien commun dans la pensée occidentale, de Platon à nos jours * Il montre comment le bien commun implique une relation entre les humains et le monde, entre le singulier et l'universel, entre le présent et l'avenir * Il appelle à une responsabilité collective et individuelle pour préserver le bien commun face aux menaces existentielles + [01:54:00][^5^][5] François Gemenne expose les enjeux du changement climatique comme un défi majeur pour le bien commun à l'échelle planétaire * Il critique la vision nationale et égoïste de la lutte contre le réchauffement global, qui néglige la responsabilité historique et la solidarité internationale * Il plaide pour une approche globale et coopérative, qui prenne en compte les impacts du changement climatique sur l'habitabilité de la planète et les migrations humaines * Il invite à repenser les notions de souveraineté, de frontières, et de droits de l'homme à la lumière de la communauté de destin des humains et des non-humains + [02:16:00][^6^][6] Lucile Schmid présente les initiatives de la Fondation européenne pour le climat en faveur du bien commun à l'échelle européenne * Elle rappelle le rôle pionnier et exemplaire de l'Union européenne dans la lutte contre le changement climatique et la promotion de la transition écologique * Elle évoque les projets soutenus par la Fondation, qui visent à renforcer la participation citoyenne, le dialogue social, et la coopération transnationale sur les questions climatiques * Elle insiste sur la nécessité de mobiliser les acteurs politiques, économiques, et sociaux pour faire de l'Europe un espace de bien commun

    1. Jerôme LANG, Computational Social Choice

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:04:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente le domaine de la décision collective computationnelle, qui étudie les méthodes et les problèmes liés à l'agrégation des préférences ou des croyances des agents. Le conférencier, Jérôme Lang, donne une introduction générale à la théorie du choix social, puis illustre quelques exemples de problèmes et d'applications dans ce domaine, tels que la démocratie liquide, le vote épistémique, le budget participatif, la manipulation stratégique, la délibération itérée et la diversité des comités.

      Points forts : + [00:00:10][^3^][3] La théorie du choix social * Science de la conception et de l'analyse des mécanismes de décision collective * Différents types d'informations à agréger : préférences, croyances, évaluations, etc. * Différents types de résultats : relations de préférence collective, alternatives gagnantes, ensembles de gagnants, etc. * Différents critères d'évaluation : équité, efficacité, robustesse, etc. + [00:08:14][^4^][4] La démocratie liquide * Un compromis entre la démocratie représentative et la démocratie directe * Les citoyens peuvent choisir de voter directement sur une question ou de déléguer leur vote à un pair de confiance * Les délégations peuvent être classées, cycliques ou conditionnelles * Les avantages et les inconvénients de la délégation en termes d'efficacité et de stratégie + [00:15:06][^5^][5] Le vote épistémique * L'agrégation des croyances sur la vérité du monde réel * Les règles de vote sont vues comme des estimateurs du maximum de vraisemblance * L'utilisation des approbations pour exprimer les croyances incertaines ou multiples * L'application au crowdsourcing et à l'annotation linguistique + [00:22:55][^6^][6] Le budget participatif * Un processus de décision collective sur l'allocation d'un budget public à des projets proposés par les citoyens * Les contraintes de coût et de faisibilité des projets * Les méthodes d'élicitation et d'agrégation des préférences des citoyens * Les critères d'optimalité et de diversité des ensembles de projets gagnants + [00:31:20][^7^][7] La manipulation stratégique * Le comportement des agents qui votent de manière insincère pour obtenir un meilleur résultat * Les théorèmes d'impossibilité et de possibilité sur l'existence de règles de vote non manipulables * Les aspects computationnels de la manipulation : complexité, heuristiques, approximation, etc. * Les modèles de manipulation probabiliste et bayésienne + [00:40:10][^8^][8] Le vote itéré * Un processus de décision collective où les agents peuvent changer leur vote en fonction des votes des autres * Les dynamiques et les équilibres du vote itéré * Les effets positifs et négatifs de la délibération sur le bien-être social et la diversité * Les extensions au vote itéré avec des préférences adaptatives ou des votes expressifs

    1. Benedict EASTAUGH, Social choice in infinite societies

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:05:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente une conférence de Benedict Eastaugh sur le choix social dans les sociétés infinies. Il explique le paradoxe de Condorcet, le théorème d'impossibilité d'Arrow et le théorème de possibilité de Fishburn. Il examine ensuite les questions de calculabilité et de constructivité liées à ces théorèmes, ainsi que les différentes façons de modéliser les sociétés infinies.

      Points forts : + [00:00:06][^3^][3] Le paradoxe de Condorcet * Un problème avec la règle de la majorité * Peut conduire à des préférences sociales non transitives * Même si les électeurs sont individuellement rationnels + [00:08:08][^4^][4] Le théorème d'impossibilité d'Arrow * Aucune fonction de bien-être social ne satisfait l'unanimité, l'indépendance et la non-dictature * Si le domaine est non restreint et qu'il y a au moins trois alternatives * Une tension entre la logique et l'équité + [00:13:01][^5^][5] Le théorème de possibilité de Fishburn * Il existe une fonction de bien-être social non dictatoriale qui satisfait l'unanimité et l'indépendance * Si le nombre d'électeurs est infini et qu'il y a au moins trois alternatives * Une échappatoire à l'impossibilité d'Arrow, mais non constructive + [00:20:00][^6^][6] La calculabilité et la constructivité * Les fonctions de bien-être social non dictatoriales sont-elles calculables ou correspondant à des règles ? * Quels sont les axiomes non constructifs nécessaires pour prouver le théorème de Fishburn ? * Utilisation de la logique inverse et de l'arithmétique du second ordre pour répondre à ces questions + [00:28:06][^7^][7] Les sociétés infinies * Trois types de modèles : continu, temporel et conditionnel * Avantages et inconvénients de chacun * Applications potentielles à la théorie du choix social et à l'éthique de la population

      Résumé de la vidéo [00:30:00][^1^][1] - [01:05:00][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo traite de la logique et de la modélisation des fonctions de bien-être social dans le cadre des sociétés infinies. L'orateur présente le langage et les systèmes axiomatiques de la seconde arithmétique d'ordre, qui permettent de formaliser de nombreux théorèmes mathématiques, y compris ceux de la théorie du choix social. Il explique comment la notion de calculabilité et de complexité est liée à la question de savoir si les fonctions de bien-être social sont constructives ou non. Il montre également comment les principes non constructifs, tels que l'axiome du choix, sont nécessaires ou non pour prouver certains résultats.

      Points forts : + [00:30:06][^3^][3] Le langage et les systèmes de la seconde arithmétique d'ordre * Un langage à deux sortes avec des nombres naturels et des ensembles de nombres naturels * Des structures avec un domaine à deux parties et des opérations arithmétiques * Des systèmes axiomatiques qui étendent le système de base RCA0 + [00:40:12][^4^][4] La notion de calculabilité et de complexité * Une fonction est calculable si elle peut être réalisée par un algorithme ou une machine de Turing * La hiérarchie arithmétique classe les ensembles et les fonctions selon leur degré de non calculabilité * La théorie de la preuve étudie la complexité des preuves mathématiques + [00:50:23][^5^][5] Les principes non constructifs et leur rôle dans la théorie du choix social * L'axiome du choix affirme l'existence d'un choix arbitraire dans tout ensemble d'ensembles non vides * Le théorème de la possibilité de Fishburn nécessite l'axiome du choix pour être prouvé * Le théorème de Kerman-Sondermann peut être prouvé sans l'axiome du choix, mais implique l'existence d'ultrafiltres non principaux

    1. Le porno influence-t-il nos désirs ? | Les idées larges | ARTE

      Voici un résumé de la transcription de la vidéo de cette page, avec les time codes des points forts :

      • La critique du porno par le féminisme radical (0:06 - 1:13) : La vidéo explique comment, dans les années 60 et 70, les féministes radicales ont dénoncé la sexualité comme un outil de domination masculine, et comment, à partir des années 80, elles ont ciblé le porno comme le principal vecteur de cette domination.
      • La réaction du féminisme pro-sexe (1:13 - 4:46) : La vidéo présente le courant du féminisme pro-sexe, qui a émergé à la fin des années 70 en opposition au féminisme radical. Les féministes pro-sexe défendaient la liberté et la diversité sexuelle, et considéraient le porno comme un moyen d'expression et d'émancipation, à condition qu'il soit produit et consommé de manière éthique et alternative.
      • Le bilan du féminisme pro-sexe (4:46 - 9:17) : La vidéo interroge l'ancienne réalisatrice porno Ovidie, qui a fait partie du mouvement pro-sexe en France dans les années 90-2000. Elle dresse un bilan critique du féminisme pro-sexe, en soulignant que le porno féministe reste marginal face au porno mainstream, qui véhicule toujours des images sexistes et racistes. Elle appelle à repolitiser la sexualité et à questionner les origines de nos fantasmes.
      • Le porno comme miroir grossissant des rapports sociaux (9:17 - 13:31) : La vidéo interviewe le sociologue Florian Voros, qui a mené une enquête sur les fantasmes et les masculinités. Il nuance l'idée d'un lien direct entre le porno et les comportements sexuels, et montre que le porno peut aussi être un espace d'interrogation sur les rapports de domination qui traversent la société. Il invite à lire le porno comme un révélateur des stéréotypes qui structurent nos imaginaires érotiques.

      Voici un résumé de la transcription de la vidéo de cette page, de 0h14 à 0h21 :

      • Le porno comme miroir grossissant des rapports de domination (0h14:07) : Le sociologue Florian Voros explique que le porno peut nous aider à réfléchir aux différentes formes de domination qui sont à l'œuvre dans la société et qui structurent nos fantasmes, en les amplifiant et en les révélant.
      • La distinction entre fantasmes et comportements réels (0h15:27) : Florian Voros insiste sur le fait qu'il n'y a pas de lien de cause à effet automatique entre les images sexistes dans les films et les comportements sexistes réels, et qu'il faut prendre en compte le contexte culturel dans lequel les hommes se construisent.
      • L'importance du groupe de pairs masculin (0h16:00) : Florian Voros montre que le groupe d'amis masculin joue un rôle de production de normes très fort, notamment à l'adolescence, et qu'il peut renforcer les stéréotypes virilistes et hétérosexistes.
      • L'exemple du film La Guerre du Feu (0h16:46) : Florian Voros cite le film La Guerre du Feu de Jean-Jacques Annaud comme un exemple de production culturelle qui véhicule une idée reçue très prégnante, celle que les hommes sont naturellement des violeurs et que la civilisation les rend plus respectueux des femmes.

      Voici un résumé de la transcription de la vidéo de cette page, de 0h17 à 0h21 :

      • Le porno comme miroir grossissant des rapports de domination (0h17-0h18) : Le sociologue Florian Voros explique que le porno peut nous aider à réfléchir aux différentes formes de domination qui traversent la société et structurent nos fantasmes, en les amplifiant et en les révélant.
      • Les fantasmes et les masculinités (0h18-0h20) : Florian Voros présente son enquête sur les fantasmes et les masculinités, où il montre que les hommes hétérosexuels sont peu exposés au contenu alternatif et que le porno renforce souvent les stéréotypes sexistes et racistes, mais qu'il peut aussi les interroger et les mettre mal à l'aise.
      • La production d'images alternatives par les féministes pro-sexe (0h20-0h21) : Ovidie, ancienne réalisatrice porno, raconte comment les féministes pro-sexe ont tenté de produire des images reflétant la pluralité des pratiques et mettant en scène les femmes comme actrices de leurs désirs, mais qu'elle dresse un bilan plus que mitigé du mouvement auquel elle a appartenu.
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:22:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence de la philosophe franco-congolaise Daniela Qui Dit, qui réfléchit à la question de l'identité et de l'universalisme. Elle explique comment l'affirmation des identités, notamment raciales, n'est pas incompatible avec l'idéal universaliste, mais au contraire le renouvelle et le critique. Elle s'appuie sur les exemples des penseurs de la négritude et des études postcoloniales, qui ont dénoncé le faux universel occidental et ont valorisé les singularités et les métissages.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] L'introduction * Présentation de la conférencière et du sujet * Anecdote sur le malaise de compter les noirs dans une salle * Définition de l'universalisme républicain et de ses critiques + [00:05:09][^4^][4] La découverte de la philosophie * Le parcours personnel et académique de Daniela Qui Dit * La confrontation aux propos racistes et misogynes des philosophes des Lumières * La recherche d'une émancipation intellectuelle et politique + [00:10:21][^5^][5] La critique de l'universel * Les remises en cause de l'universalisme dès la Révolution française * Les arguments de la droite contre-révolutionnaire et de la gauche marxiste * Les limites de l'homme universel et abstrait + [00:15:05][^6^][6] L'affirmation de l'identité * Le sens et l'enjeu du mot identité * Le cas des penseurs de la négritude et de leur revendication noire * L'idée d'un universalisme des différences et du métissage + [00:20:01][^7^][7] La décolonisation des savoirs * Le rôle de la colonisation dans la production de l'altérité * Le projet des études postcoloniales de provincialiser l'Europe * La notion de désobéissance épistémique et la valorisation des savoirs non-européens

    1. Sommaire de la vidéo [00:00:00] - [00:59:16]:

      Cette vidéo présente une conférence de la professeure Miriam Beauchamp sur le raisonnement sociomoral dans le quotidien de l'enfant et de l'adolescent. Elle aborde les aspects cognitifs, affectifs, environnementaux et cérébraux du développement social, ainsi que les outils d'évaluation et d'intervention qu'elle a développés dans son laboratoire.

      Points saillants: + [00:00:00] Le rôle de l'école dans la socialisation * L'école est un lieu privilégié pour apprendre les habiletés sociales * La pandémie a révélé l'importance de l'école pour le bien-être des enfants * Les enfants expriment le besoin de retrouver leurs amis et leurs enseignants + [00:21:43] L'évaluation du raisonnement moral * Le raisonnement moral est la capacité à juger des situations impliquant des dilemmes éthiques * Il existe différents niveaux de maturité du raisonnement moral, selon les valeurs et les conséquences considérées * Le laboratoire a créé une tâche visuelle appelée SO-MORAL pour évaluer le raisonnement moral des jeunes + [00:39:16] L'intervention basée sur le jeu vidéo * Le jeu vidéo est une modalité intéressante pour enseigner les habiletés sociales * Le laboratoire a développé un jeu vidéo sérieux nommé MORALERT pour améliorer le raisonnement moral des jeunes * Le jeu utilise l'intelligence artificielle pour donner des rétroactions adaptées aux réponses des joueurs + [00:54:00] Les conditions gagnantes pour l'enseignement des habiletés sociales * Il faut utiliser des techniques variées et ludiques, comme les jeux, les activités collectives, les marionnettes, etc. * Il faut impliquer l'ensemble du personnel scolaire et les parents * Il faut favoriser les environnements positifs et le transfert des apprentissages

    1. Quelles sont les nouvelles règles du jeu sexuel ? | Les idées larges | ARTE

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:25][^2^][2]:

      Cette vidéo est une interview de la sociologue Irène Théry, qui analyse le mouvement MeToo à la lumière de l'histoire et de l'anthropologie du consentement sexuel. Elle montre comment les normes et les valeurs qui régissent la sexualité humaine ont évolué à travers trois révolutions du consentement, qui ont modifié les frontières entre la sexualité permise et la sexualité interdite. Elle explique aussi comment MeToo a révélé la persistance des violences sexuelles et des inégalités de genre, et comment il a contribué à transformer la civilité sexuelle ordinaire.

      Temps forts: + [00:00:04][^3^][3] Le mouvement MeToo comme une révolution de la civilité sexuelle * Présentation du livre de Théry "Moi aussi, la nouvelle civilité sexuelle" * Approche socio-anthropologique et historique des questions sexuelles * Importance de prendre en compte le permis et l'interdit, le consentement et la violence + [00:01:13][^4^][4] La première révolution du consentement : le mariage chrétien * La sexualité comme signe de la nature déchue et de la concupiscence * Le mariage comme moyen de sauver son âme et de contrôler sa sexualité * Le consentement au mariage comme engagement à une vie sexuelle disciplinée et procréatrice + [00:05:00][^5^][5] La deuxième révolution du consentement : le mariage d'amour * La revendication du consentement des époux contre le consentement des parents * L'émergence de l'idéal du mariage d'amour avec la Révolution française * La double morale sexuelle entre les hommes et les femmes, la division des femmes en deux + [00:11:01][^6^][6] La troisième révolution du consentement : la libération sexuelle * La montée de l'égalité des sexes et de la contraception * L'épanouissement sexuel comme dimension de la nature humaine * Le consentement à l'acte sexuel comme nouvelle norme de la sexualité permise + [00:15:24][^7^][7] Les limites et les paradoxes de la libération sexuelle * La persistance de la violence sexuelle et de la domination masculine * Le procès d'Aix et la plaidoirie de Gisèle Halimi sur le viol * Le mouvement MeToo et la prise de parole des victimes + [00:20:31][^8^][8] Les transformations de la civilité sexuelle ordinaire * L'horizon d'attente des jeunes femmes et leur refus des passages à la casserole * La remise en cause de l'asymétrie entre la sexualité masculine de conquête et la sexualité féminine de citadelle * L'interdit statutaire de relation entre les mineurs et les majeurs

    1. https://youtu.be/c81K_vKyCV4

      Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:21:51][^2^][2]:

      Cette vidéo explore la question de l'inceste du point de vue de l'anthropologie. Elle présente les travaux de Maurice Godelier et de Dorothée Dussy, qui ont des approches différentes sur le sujet. Elle interroge aussi des historiens, des juristes et des primatologues pour comprendre comment l'inceste est défini, interdit, pratiqué et révélé dans les sociétés humaines.

      Points forts: + [00:00:03][^3^][3] Les révélations de Camille Kouchner et le mouvement #MeTooInceste * L'affaire Olivier Duhamel a provoqué une prise de conscience collective * Un Français sur dix affirme avoir été victime d'inceste durant son enfance * L'inceste est un phénomène répandu qui touche tous les milieux sociaux + [00:00:54][^4^][4] L'interdit de l'inceste à travers les sociétés * Maurice Godelier, anthropologue de la parenté, affirme que l'inceste est universellement interdit * L'interdit de l'inceste permet de domestiquer la sexualité et d'organiser les rapports sociaux * L'interdit de l'inceste varie selon les sociétés et les époques, mais il concerne toujours les parents et les enfants et les frères et sœurs + [00:03:08][^5^][5] La prohibition de l'inceste comme invariant anthropologique * Claude Lévi-Strauss, le plus célèbre des anthropologues français, a théorisé que l'interdit de l'inceste marque le passage de la nature à la culture * L'interdit de l'inceste oblige les familles à s'unir entre elles et à constituer une société * L'interdit de l'inceste est une contrainte qui crée de l'échange et de la communication + [00:05:14][^6^][6] Les mutations du droit pénal sur l'inceste * Anne-Emmanuelle Demartini, historienne, retrace l'évolution du traitement juridique de l'inceste * Sous l'Ancien Régime, l'inceste est un crime sexuel puni de mort * La Révolution française décriminalise l'inceste et introduit la notion de viol * Aujourd'hui, l'inceste n'est pas une infraction à part entière, mais une circonstance aggravante des infractions sexuelles + [00:08:16][^7^][7] Les familles recomposées et le statut du beau-père et de la belle-mère * Maurice Godelier analyse les conséquences des séparations et des remariages sur la parenté * Il constate une dissociation entre conjugalité et parentalité * Il souligne le vide juridique en France pour le statut du beau-père et de la belle-mère, qui doivent se comporter comme des parents sans l'être biologiquement * Il prend l'exemple de l'affaire Olivier Duhamel pour montrer que l'inceste peut se produire dans ces situations + [00:10:31][^8^][8] La pratique de l'inceste comme forme de violence et de domination * Dorothée Dussy, anthropologue, reproche à l'anthropologie de la parenté de s'être trop concentrée sur l'interdit de l'inceste et d'avoir négligé la pratique de l'inceste * Elle étudie les mécanismes de silence et de parole qui entretiennent le tabou de l'inceste * Elle interroge des incestueurs en prison et des victimes qui témoignent * Elle affirme que l'inceste est une spécificité humaine, qui relève d'un exercice érotisé de la domination * Elle inverse la thèse de Lévi-Strauss et soutient que ce n'est pas l'interdit de l'inceste qui fonde la culture, mais la pratique de l'inceste qui fonde la domination masculine

    1. Webinaires "Comprendre ses élèves" https://www.ensfea.fr/appui/thematiqu...

      Intervenant. Michel Vidal, Formateur-chercheur, Institut Agro Dijon Discutant. Nadia Jouini, Enseignante Éducation Socioculturelle, LPA André Guillaumin LA FAYE

      Les tenants de l’école de pensée de Palo Alto invitent à une vision systémique des relations entre humains, et envisagent le mal-être ou la souffrance d’une personne comme le symptôme d’un système interactionnel qui dysfonctionne. Il n’y aurait alors à chercher ni coupable, ni victime, mais plutôt à considérer la confrontation des représentations, des croyances, des valeurs, des normes qui conduiraient à des modalités relationnelles mal vécues. Dans les relations d’aide par exemple, comme l’est la relation éducative, la surresponsabilisation de la part des « aidants » et la sous-responsabilisation des « aidés » conduisent à des comportements de rejet, de soumission, de violence, et parfois de burn out et de mal-être au travail. Comment modifier la communication pour « perturber » des communications pathogènes et permettre un jeu interactionnel plus constructif ? Si l’école de Palo Alto ne propose pas de réponses clés en main, elle invite à un nouveau regard sur l’acte éducatif, quitte à aller à l’encontre du « bon sens ».

      00:00 Présentation 01:23 Conférence - Michel Vidal 22:24 Questions-réponses 32:40 Réaction - Nadia Jouini 35:43 Conclusion

    1. A l’occasion des 10 ans des cohortes Elfe et Epipage 2, nous avons le plaisir d’inviter les membres et partenaires des études à une nouvelle journée scientifique, le 2 juillet 2021 de 9h30 à 18h15.

      Différents travaux de recherche dans les domaines des sciences sociales, de la santé et de l’environnement y seront présentés sur le langage, la santé mentale des enfants, la famille et les pratiques parentales. Des résultats sur les enfants prématurés seront également présentés. Cette rencontre sera l’occasion d’échanger sur les avancées et de l’avenir des études.

      Session 1 : Familles et pratiques parentales 00:00 : Présentation de la session par Bertrand Geay, coordinateur des sciences sociales de l'étude Elfe 03:13 : Effets de composition de la fratrie sur le développement du langage, Franck Ramus 25:42 : Entente et répartition des tâches au sein du couple parental de la naissance aux 2 ans de l’enfant, Nicolas Cauchi-Duval 58:15 : Se préparer à la naissance : entre normes sociales et variations familiales, Jérôme Camus, Nathalie Oria 1:25:10 : Alimentation pendant la première année de vie et sommeil de l’enfant à 1 an, Sabine Plancoulaine

    1. 5 493 vues 6 mars 2023 Sciences cognitives 🧠 : nos conférences & interviews en replay | ENS-PSL L'hypothèse d'influences génétiques sur la réussite scolaire est extrêmement controversée, car elle semble aller à l'encontre de l'idéal républicain d'égalité des chances. Mais est-ce vraiment le cas ? Existe-t-il de telles influences, et comment peut-on le savoir ?

      Nous passerons en revue l'ensemble des données disponibles sur les influences à la fois génétiques et environnementales sur la réussite scolaire, et nous réfléchirons aux conséquences que ces différents types d'influences ont (ou pas) sur les tentatives de réduire les inégalités scolaires.

      Exposé donné par Franck Ramus (directeur de recherche CNRS au Département d'Etudes Cognitives de l'ENS) lors de la Semaine du Cerveau 2022 à l'ENS-PSL.

    1. Conférence du jeudi 26 Janvier 2023 à l'Espace Samuel Paty (Lyon 8) organisée par l'AFIS Lyon. Présenté par Franck Ramus, directeur de recherches au CNRS en Sciences Cognitives

      Synopsis : combien y a-t-il de sexes : 2, 3, 5 ou plus ? Qu’est-ce que le genre, et en quoi diffère-t-il du sexe ? Une femme est-elle définie par le sexe femelle ou par son identification au genre féminin ? Pourquoi y a-t-il autant de controverses sur le sens de ces mots ? Quelles sont les différentes parties qui s’opposent, et quelles sont leurs revendications? En quoi leurs intérêts sont-ils en conflit ? Et comment peut-on espérer résoudre ces conflits, en prenant en compte les intérêts légitimes de chacun ?

      Franck Ramus répondra volontiers aux commentaires et aux questions sur le contenu de la conférence, mais uniquement sur son blog : https://ramus-meninges.fr/2023/04/25/.... Les commentaires sous la vidéo sont donc fermés.

      0:00 Introduction 7:02 Conférence 1:38:31 Conclusion 1:40:11 Questions

    1. Webinaires "Comprendre ses élèves" https://www.ensfea.fr/appui/thematiqu...

      Intervenant. Philippe Sahuc, Animateur-chercheur-créateur, UMR EFTS, ENSFEA Intervenante. Claire Latil, animatrice du réseau Animation & Développement Culturel, Bureau de l’Action Éducative et de la Vie Scolaire, Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche

      Une grande enquête a essayé de repérer et comprendre ces pratiques, et notamment le rapport entretenu par les jeunes avec la “culture” versus les “loisirs”, ou les “loisirs” versus le “travail”, démontrant que les catégories de pratiques sociales et culturelles, peinent parfois à rendre visible une réalité plus complexe qu’il n’y paraît.. Cette étude pose, plus généralement, la question des limites à l’intime des jeunes qu’on cherche à connaître et également de l’utilisation qui peut être faite de cette connaissance par des professionnels de l’éducation … les inviter parfois à l’action mais aussi à ne pas trop en faire !

      00:00 Présentation 01:06 Conférence - Philippe Sahuc 20:13 Compléments - Claire Latil 27:34 Questions/réponses 36:56 Conclusion

    1. Webinaires "Comprendre ses élèves" Pour échanger avec Amélie Lipp le mardi 07 mars 2023 à 12h30, inscriptions ici : https://comprendreleseleves.ensfea.fr...

      Intervenante : Amélie Lipp Enseignante chercheure en didactique de la zootechnie, ENSFEA, Unité Mixte de Recherche Education, Formation, Travail, Savoirs.

      Qu’est-ce qui amène certains élèves à fustiger le bien-être animal ? A se comporter parfois violemment avec les animaux d’élevage ? A défendre des positions éthiques peu souhaitées par la société ? Les élèves peuvent prendre des prises de position contradictoires selon les situations dans lesquelles ils sont engagés. Il ne leur est pas toujours facile de trouver un alignement entre ce qu’ils souhaiteraient personnellement faire et ce qu’ils parviennent à faire ou à défendre. Les valeurs individuelles, sociales, les expériences émotionnelles antérieures et les connaissances acquises en formation s’entrecroisent et se reconfigurent pour tenter de trouver un compromis soutenable par l’élève en question. La conférence amènera des éléments de compréhension de jugements éthiques exprimés par des élèves de bac professionnel dans le domaine de l’élevage au cours de scénarios pédagogiques menés sur la question socialement vive du bien-être animal. Amélie Lipp proposera quelques pistes concrètes pour favoriser la mise à l’étude autant des émotions, des valeurs et des savoirs pour favoriser le développement du jugement éthique chez les élèves.

      00:00 Présentation et introduction 01:22 Exposé 06:12 Exemples 18:40 Conclusion et références

    1. Rediffusion de notre live sur Twitch du 12 janvier 2022.

      / scienceshumainesmag

      Depuis les années 2000, une nouvelle posture éducative se développe, au point de s’affirmer aujourd’hui comme un nouvel idéal : l'éducation positive. Mais attention à la culpabilisation des parents, à l'interprétation hasardeuse des données, et aux dérives sectaires...

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:12][^2^][2]:

      Cette vidéo est une émission de la revue Sciences Humaines sur le thème de l'éducation positive. Elle réunit deux invités, Bruno Humbeeck, psychopédagogue, et Béatrice Kammerer, journaliste spécialisée en éducation, qui ont contribué au numéro consacré à ce sujet. Ils discutent des origines, des principes, des pratiques et des limites de l'éducation positive, qui vise à favoriser l'épanouissement de l'enfant en respectant sa personnalité, ses émotions et ses choix, sans recourir à la violence, à la punition ou à la récompense. Ils confrontent leurs points de vue, leurs expériences et leurs références, en répondant aux questions du présentateur et des internautes.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] La présentation de l'émission et des invités * Le sujet : l'éducation positive, un courant pédagogique en vogue * Les invités : Bruno Humbeeck, psychopédagogue, et Béatrice Kammerer, journaliste * Le format : une émission interactive, avec des questions du public + [00:03:08][^4^][4] La définition de l'éducation positive * L'origine : une recommandation du Conseil de l'Europe en 2006 * Le contenu : une parentalité qui vise le plein développement de l'enfant * Le problème : une notion vague et consensuelle, qui regroupe des courants divers + [00:09:00][^5^][5] L'évolution du regard sur l'enfant * La reconnaissance : l'enfant comme une personne à part entière, avec des droits et des besoins * La communication : l'enfant comme un interlocuteur, avec qui on négocie et on exprime ses émotions * L'épanouissement : l'enfant comme un individu, qui doit développer son potentiel et sa personnalité + [00:15:00][^6^][6] Les critiques de l'éducation positive * Le risque : l'enfant tyran, qui se centre sur lui-même et ne respecte pas les limites * Le paradoxe : l'enfant dépendant, qui attend l'approbation des adultes et ne développe pas son autonomie * Le défi : l'enfant citoyen, qui doit apprendre à vivre en collectivité et à participer à la démocratie

    1. Violences sexuelles et vie scolaire : éclairages de la recherche et du terrain Normes, consentement et rapports sociaux dans la sexualité : apports d’enquêtes sociologiques auprès des jeunes

      Yaëlle Amsellem-Mainguy, sociologue, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire

  5. Jan 2020
    1. L’approche socio-anthropologique est ici privilé-giée

      L'auteur nomme précisément son choix des deux champs d'études à partir desquels il va former son argumentation (Sociologie et anthropologie) et présentés clairement plus bas dans le paragraphe : "D'une part, l'anthropologie...", puis plus loin "D'autre part, la sociologie..." Il évoque donc aussi l'existence d'autres approches possible