116 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. PROPAGANDA la fabrique du consentement

      https://www.youtube.com/watch?v=EkN83kdgHps

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:35:42][^2^][2]:

      Cette vidéo explore l'histoire et l'impact de la propagande, en se concentrant sur les techniques de persuasion développées aux États-Unis il y a un siècle. Elle examine comment ces méthodes ont été utilisées pour influencer l'opinion publique pendant la Première Guerre mondiale, pour promouvoir le capitalisme industriel, et comment elles ont été adaptées par des figures telles qu'Edward Bernays pour façonner la société américaine.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Origines de la propagande * Utilisation de la propagande pour orienter les choix des gens * Techniques de persuasion développées aux États-Unis + [00:01:32][^4^][4] Propagande pendant la guerre * Campagne de propagande pour vendre la guerre au peuple américain * Utilisation de célébrités et de leaders d'opinion pour influencer les masses + [00:10:28][^5^][5] Edward Bernays et relations publiques * Transition de la propagande vers les relations publiques * Influence de la psychologie des foules et de la psychanalyse + [00:18:26][^6^][6] Campagnes de Bernays * Utilisation de la psychanalyse pour les campagnes publicitaires * Campagnes pour le tabac et le petit déjeuner américain + [00:25:29][^7^][7] Impact de la propagande sur la société * Influence sur les habitudes de consommation et la perception des entreprises * Utilisation par les nazis et réaction à la crise économique + [00:33:28][^8^][8] Relations publiques et l'American way of life * Exposition universelle de New York comme vitrine du capitalisme * Rôle continu des relations publiques dans la société moderne Résumé de la vidéo [00:35:44][^1^][1] - [00:53:01][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo discute de la propagande et de la manipulation de l'opinion publique par Edward Bernays et d'autres acteurs puissants. Elle explore comment la démocratie et le capitalisme ont été fusionnés pour influencer les perceptions publiques et comment les intérêts des grandes entreprises et des gouvernements ont dominé le discours public.

      Points forts: + [00:35:44][^3^][3] La fusion de la démocratie et du capitalisme * Les grandes entreprises présentent l'avenir plutôt que le présent * La famille Middleton à l'Exposition universelle symbolise l'adoption du capitalisme * La propagande vise à promouvoir l'American way of life + [00:39:00][^4^][4] Les critiques de la manipulation * Les relations publiques soulèvent des inquiétudes sur la manipulation des esprits * Edward Bernays est parfois accusé directement mais trouve cela valorisant * La concurrence en matière de propagande favorise les acteurs les plus riches + [00:41:23][^5^][5] La propagande pendant la guerre * Les États-Unis entrent en guerre, et la propagande soutient l'effort de guerre * Les techniques de la Commission Creel sont réutilisées * Les industriels utilisent la guerre pour promouvoir l'American way of life + [00:45:02][^6^][6] La lutte contre le communisme * La peur du communisme est exploitée pour défendre des intérêts privés * Le Guatemala devient la cible d'une campagne de propagande par la United Fruit Company * Edward Bernays persuade les Américains que le gouvernement guatémaltèque est communiste + [00:49:03][^7^][7] Les conséquences de la propagande * La propagande a des effets durables sur la politique étrangère des États-Unis * Des interventions sont justifiées par la lutte contre le communisme * La propagande influence la perception de la démocratie et de la société

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:24:29][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un événement en direct au Conseil économique, social et environnemental (CESE) intitulé "Politiques de jeunesse(s)" qui discute des défis et des perspectives des politiques de jeunesse en France. Les intervenants soulignent l'importance de considérer la jeunesse dans toute sa diversité et de reconnaître les différentes aspirations et problématiques des jeunes.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Ouverture de la séance * Accent sur l'importance de la jeunesse * Diversité des perspectives sur la jeunesse * Nécessité d'un traitement différencié des jeunes + [00:05:34][^4^][4] La jeunesse comme transition * Difficulté à définir la jeunesse par l'âge * Enjeux des politiques de jeunesse sectorielles * Importance de la participation des jeunes dans la société + [00:11:09][^5^][5] Réactions des intervenants * Discussion sur le rôle des jeunes dans la construction des territoires * Problèmes de logement et de mobilité pour les jeunes * Appel à l'action pour l'émancipation des jeunes + [00:15:19][^6^][6] Débat sur les politiques de jeunesse * Manque de visibilité des dispositifs pour les jeunes * Importance de l'éducation à la citoyenneté * Nécessité d'une politique jeunesse plus directe et individualiste Résumé de la vidéo [00:24:30][^1^][1] - [00:46:17][^2^][2]:

      La vidéo présente un événement en direct au CESE intitulé "Politiques de jeunesse(s)" où divers intervenants discutent des défis et des politiques liés à la jeunesse en France. Ils abordent des sujets tels que l'engagement des jeunes dans la mise en œuvre des politiques, le dialogue structuré, la coordination entre les différents niveaux de gouvernement, l'accès aux loisirs, l'alimentation durable, et les attentes des jeunes dans le monde du travail.

      Points forts: + [00:24:30][^3^][3] Engagement des jeunes * Importance du dialogue structuré * Nécessité d'une meilleure pratique au niveau régional et territorial * Rôle des clubs de sport dans la détection et l'accompagnement des jeunes + [00:28:25][^4^][4] Accès aux loisirs et pratiques culturelles * Le CESU doit impulser une politique publique des loisirs * Répondre à la quête de sens, la fracture sociale, et la réorganisation des temps de vie * Faciliter l'accessibilité et la mobilité pour les activités de loisirs émancipatrices + [00:32:17][^5^][5] Alimentation durable et de qualité * Travailler sur la restauration collective comme vecteur d'une alimentation durable * Instituer un droit à une alimentation saine et durable accessible à tous + [00:38:01][^6^][6] Monde du travail et demandes des jeunes * Identifier les attentes des jeunes dans leur diversité * Intégrer les défis de mobilité, de stabilité, et concilier les enjeux de sens, de reconnaissance, et de confiance Résumé de la vidéo [00:46:19][^1^][1] - [01:08:41][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'événement "Politiques de jeunesse(s)" au CESE, où les intervenants discutent de l'importance de l'implication des jeunes dans l'élaboration des politiques publiques, du développement du pouvoir d'agir, et de l'autonomie des jeunes.

      Points forts: + [00:46:19][^3^][3] Participation des jeunes * Importance de l'implication des jeunes * Nécessité de savoir pourquoi les jeunes sont impliqués + [00:47:00][^4^][4] Développement du pouvoir d'agir * Inscription dans le projet métropolitain des solidarités * Formation sur le sujet pour les professionnels + [00:48:46][^5^][5] Santé mentale * Prévention et sensibilisation dès le plus jeune âge * Développement d'une culture citoyenne et inclusive + [00:49:48][^6^][6] Droits et émancipation des jeunes * Construction d'un droit à l'émancipation pour chaque jeune * Accompagnement global vers l'autonomie + [00:51:02][^7^][7] Revenu de solidarité jeune * Aide financière pour les jeunes sans revenu * Soutien à la transition vers l'autonomie + [00:53:22][^8^][8] Vie affective et sexuelle * Importance de l'éducation à la vie affective et sexuelle * Lutte contre la prostitution des mineurs et sensibilisation aux droits Résumé de la vidéo [01:08:42][^1^][1] - [01:30:26][^2^][2] : La vidéo traite d'un événement en direct au CESE intitulé "Politiques de jeunesse(s)", où divers intervenants discutent de l'engagement des jeunes, de l'éducation à la vie affective et sexuelle, de la parité dans les instances décisionnaires, et de l'impact de la crise sanitaire sur la jeunesse.

      Points forts : + [01:08:42][^3^][3] Non-application de la loi de 2001 * Débat sur le rôle du CESE * Espoir de voir l'État condamné pour non-application * Importance de l'éducation à la vie affective et sexuelle dans les écoles + [01:09:31][^4^][4] Participation des jeunes dans la politique * Nécessité d'écouter les jeunes et de leur donner du pouvoir * Proposition d'un système de parité jeunes-moins jeunes dans les instances * Discussion sur la définition de la jeunesse et l'âge limite + [01:12:26][^5^][5] Autonomie et solidarité familiale * Discussion sur l'autonomie des jeunes et la solidarité familiale * Importance des politiques structurelles inconditionnelles pour les jeunes * Impact de l'autonomie sur l'engagement démocratique et l'insertion professionnelle + [01:14:46][^6^][6] Conséquences de la crise sanitaire sur la jeunesse * Effets de la crise sanitaire sur la santé mentale et la précarité des jeunes * Difficultés liées à l'isolement et à la création de liens sociaux * Nécessité d'aborder collectivement ces problématiques Résumé de la vidéo [01:30:27][^1^][1] - [01:52:53][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un événement en direct au CESE intitulé "Politiques de jeunesse(s)", où divers intervenants discutent de l'engagement des jeunes dans la société, de l'éducation à la citoyenneté, et de l'importance de l'inclusion des jeunes dans les processus décisionnels. Les participants soulignent la nécessité de donner aux jeunes les moyens de s'engager et d'agir, en reconnaissant que l'engagement peut prendre de nombreuses formes, y compris le bénévolat, les conseils municipaux de jeunesse, et les associations.

      Points saillants: + [01:30:27][^3^][3] L'engagement des jeunes * Importance de l'engagement dans les associations et les instances démocratiques * Les jeunes doivent être écoutés et impliqués dans les budgets et les projets + [01:32:01][^4^][4] Citoyenneté numérique et inclusion * Discussion sur l'atelier numérique et l'importance de l'émancipation des jeunes * Appel à une stratégie d'émancipation pour l'inclusion sociale et environnementale + [01:33:06][^5^][5] Rapport sur l'engagement bénévole * Présentation d'un rapport sur l'engagement bénévole comme facteur de citoyenneté * Accent sur la redevabilité des autorités publiques et la crise démocratique + [01:34:44][^6^][6] Émancipation et lutte contre les inégalités * Réflexion sur l'émancipation collective comme moyen de lutter contre les inégalités * Importance de l'engagement collectif et social pour un impact plus large + [01:36:20][^7^][7] Engagement des jeunes en milieu rural * Témoignage sur l'engagement des jeunes dans les communautés rurales * Nécessité de regrouper les jeunes et de favoriser l'intergénérationnel + [01:40:12][^8^][8] Rôle de l'école dans l'engagement des jeunes * Interrogation sur la place de l'école pour faciliter l'engagement * Proposition d'aménagements scolaires pour valoriser l'engagement des jeunes

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:46][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une session du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en France, où divers intervenants discutent de l'adaptation et de la structuration des politiques de jeunesse aux défis du 21ème siècle. Les sujets abordés incluent la régulation de l'intelligence artificielle, l'accès aux soins, la parentalité, la santé publique, l'environnement, et les finances publiques.

      Points forts: + [00:01:32][^3^][3] Régulation de l'intelligence artificielle * Importance de la régulation pour éviter les dérives * Nécessité de transparence et compréhension des algorithmes * Équilibre entre innovation et droits fondamentaux + [00:03:10][^4^][4] Accès aux soins et contrôle des prestations sociales * Débat sur l'utilisation d'algorithmes dans les prestations sociales * Risque de discrimination et contrôle social par les algorithmes * Appel à un meilleur accès aux droits et prestations sociales + [00:05:08][^5^][5] Parentalité et soutien aux familles * Discussion sur le soutien à la parentalité et l'éducation des enfants * Propositions pour renforcer l'action des associations de proximité * Enjeux liés à l'usage des écrans et l'accès au contenu pornographique + [00:08:39][^6^][6] Environnement et fiscalité * Opposition à l'annulation des taxes environnementales * Importance de la transition écologique et de la sobriété des ressources * Appel à une réforme structurelle pour la protection de l'environnement + [00:10:16][^7^][7] COP 28 et changement climatique * Critique de l'insuffisance des mesures prises lors de la COP 28 * Appel à l'abandon des énergies fossiles pour limiter le réchauffement climatique * Influence des lobbies pétroliers sur les décisions environnementales + [00:12:00][^8^][8] Finances publiques et austérité * Manifestation à Bruxelles contre les restrictions budgétaires européennes * Impact des coupes budgétaires sur les services publics et l'environnement * Nécessité de prioriser les salaires et l'investissement social Résumé de la vidéo [00:24:49][^1^][1] - [00:52:08][^2^][2]:

      La vidéo traite de l'adaptation et de la structuration des politiques de jeunesse aux défis du 21ème siècle, présentée lors d'une session en direct au CESE. Elle souligne l'importance d'impliquer les jeunes dans les décisions politiques et de créer des politiques cohérentes et lisibles pour répondre aux besoins sociaux et écologiques urgents.

      Points forts: + [00:25:14][^3^][3] Processus d'élaboration de la résolution * Événement en avril sur les politiques publiques de jeunesse * Analyse de 490 recommandations issues de 63 avis depuis 2010 * Organisation d'ateliers sur diverses problématiques jeunesse + [00:27:44][^4^][4] Contenu de la résolution * Reconnaissance des jeunes comme citoyens à part entière * Nécessité de combattre les discriminations et préjugés liés à l'âge * Appel à des politiques publiques structurantes pour l'engagement et l'intégration professionnelle + [00:31:07][^5^][5] Amendements discutés * 14 amendements examinés, certains adoptés avec modifications * Modifications visant à clarifier et renforcer le texte de la résolution + [00:38:02][^6^][6] Déclarations des groupes * Différents groupes expriment leur soutien ou leurs préoccupations * Discussions sur l'impact des politiques de jeunesse et l'avenir des jeunes Résumé de la vidéo [00:52:10][^1^][1] - [01:13:22][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'adaptation et la structuration des politiques de jeunesse face aux défis du XXIème siècle. Elle souligne l'importance d'un revenu minimum social garanti pour les jeunes, la nécessité de reconnaître et de valoriser la diversité et le potentiel de chaque jeune, et l'urgence de réinventer une société où les politiques publiques respectent la dignité et l'accès effectif aux droits de tous.

      Points forts: + [00:52:10][^3^][3] Revenu minimum social garanti * Discussion sur l'accès des jeunes à un revenu minimum * Importance de l'autonomie financière pour l'émancipation sociale * Le revenu comme droit et non comme charité + [00:53:26][^4^][4] Valorisation de la diversité * Reconnaissance des discriminations et de leurs impacts * Utilisation des différences comme une force * Appel à une politique de jeunesse responsabilisante + [00:55:01][^5^][5] Réinvention de la société * Demande d'une politique qui soutient les talents des jeunes * Nécessité d'accompagnements pour l'autonomie * Vision des Lumières comme héritage et guide + [00:57:00][^6^][6] Engagement des jeunes dans la société civile * Rôle des organisations de jeunesse dans l'expression des attentes * Importance de la vitalité démocratique pour l'avenir * Appel à une vision partagée et à des politiques publiques adaptées

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:28:09][^2^][2]:

      La vidéo présente le Conseil économique, social et environnemental (CESE) en France, ses missions, son fonctionnement et son rôle dans la démocratie participative. Elle aborde également l'importance de l'accueil de la petite enfance et les défis associés à la création d'un service public pour celle-ci.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Le CESE et ses missions * Représente une "mini France" avec divers points de vue * Conseille le gouvernement et le parlement * Favorise le dialogue social et évalue les politiques publiques + [00:04:16][^4^][4] L'importance de l'accueil de la petite enfance * Examen de la question d'un service public d'accueil de la petite enfance * Impact sur l'égalité professionnelle et les choix de parentalité * Nécessité d'un accès équitable et d'une qualité de service sur tout le territoire + [00:08:05][^5^][5] Processus de travail du CESE * Réponse à une saisine gouvernementale sur l'accueil de la petite enfance * Auditions et contributions pour enrichir les travaux * Importance de l'accès à l'accueil pour toutes les familles + [00:11:47][^6^][6] Statistiques et constats sur l'accueil de la petite enfance * Dépenses importantes mais insuffisance de l'offre d'accueil * Inégalités d'accès et besoin d'un service public inconditionnel * Priorité au bien-être et au développement de l'enfant Résumé de la vidéo [00:28:14][^1^][1] - [00:55:52][^2^][2]:

      La vidéo présente les propositions du CESE pour améliorer le service public d'accueil de la petite enfance en France. Elle aborde la pénurie de professionnels, la nécessité de valoriser les métiers de la petite enfance, et propose des réformes pour rendre l'accueil plus accessible et adapté aux besoins des familles.

      Points forts: + [00:28:14][^3^][3] Valorisation des métiers de la petite enfance * Reconnaissance des compétences * Amélioration des perspectives professionnelles * Augmentation des rémunérations + [00:30:02][^4^][4] Développement de l'offre d'accueil * Consolidation du modèle économique * Révision du financement des établissements * Réduction des inégalités territoriales + [00:32:00][^5^][5] Accessibilité et information pour les parents * Création de points d'information centralisés * Mise à disposition d'informations personnalisées * Soutien aux familles avec des besoins spécifiques + [00:35:26][^6^][6] Articulation des congés parentaux et modes d'accueil * Proposition d'un congé parental plus court et mieux rémunéré * Étude économique sur la gratuité de l'accueil pour certaines familles * Amélioration de l'accès à l'accueil pour les enfants en situation de handicap Résumé de la vidéo [00:55:54][^1^][1] - [01:23:27][^2^][2]:

      La vidéo aborde la question de l'accueil de la petite enfance en France, en se concentrant sur l'accessibilité, la gratuité et les défis liés à l'inclusion des enfants en situation de handicap et des familles défavorisées. Elle souligne l'importance d'un service public d'accueil de la petite enfance qui soit inclusif et équitable, tout en reconnaissant les disparités actuelles et la nécessité d'une meilleure coordination entre les différents acteurs sociaux.

      Points forts: + [00:55:54][^3^][3] Accessibilité et gratuité * Débat sur la gratuité totale ou partielle pour l'accueil de la petite enfance * Proposition de gratuité pour les familles sous le seuil de pauvreté et les enfants handicapés * Discussion sur les ressources de la caisse nationale des allocations familiales + [01:00:03][^4^][4] Droit de garde et service public * Évolution du concept de service public pour la petite enfance * Importance de l'accueil diversifié et de l'égalité d'accès sur tout le territoire * Impact de l'accueil sur le bien-être de l'enfant et la conciliation vie professionnelle/familiale + [01:04:09][^5^][5] Protection de la petite enfance * Rôle de la société dans la protection et le développement des enfants * Disparités dans l'accès aux modes d'accueil et leur impact sur les inégalités sociales * Nécessité d'un contrôle renforcé des établissements d'accueil privés + [01:08:30][^6^][6] Égalité femmes-hommes et choix parental * Inégalités face à l'accès aux modes de garde et leur impact sur les femmes * Importance du congé parental et de la rémunération pour l'égalité des sexes * Appel à une action plus forte contre les inégalités sociales dans l'accueil de la petite enfance Résumé de la vidéo [01:23:30][^1^][1] - [01:51:12][^2^][2]:

      La vidéo aborde la création d'un service public d'accueil de la petite enfance en France, soulignant l'urgence d'une politique inclusive et équitable pour tous les enfants. Elle met en lumière les défis actuels, notamment l'insuffisance des structures d'accueil et la nécessité d'une meilleure coordination entre les services existants.

      Points forts: + [01:23:30][^3^][3] Urgence d'une politique inclusive * Nécessité d'investiguer les populations non desservies * Importance de la prévention et de l'intégration des stratégies gouvernementales + [01:24:48][^4^][4] Égalité et accessibilité * Égalité femmes-hommes dans la garde d'enfants * Accès au service public indépendamment des ressources * Égalité territoriale pour un service homogène + [01:27:26][^5^][5] Amélioration du service public * Structures et organisations existantes insuffisantes * Renforcement de la formation du personnel * Analyse de l'impact économique et social sur les entreprises + [01:31:14][^6^][6] Développement d'un service public de qualité * Nécessité d'un service respectueux du bien-être des enfants * Articulation avec le service public d'éducation * Réponse aux besoins des parents pour une meilleure conciliation des temps de vie + [01:34:25][^7^][7] Adaptation aux besoins des familles * Réponse aux familles avec des horaires atypiques ou en milieu rural * Importance de l'innovation et des solutions territorialisées * Principe d'égalité d'accès aux services publics + [01:38:12][^8^][8] Engagement pour un service public inclusif * Lutte contre la précarité et la discrimination * Développement équitable et juste des jeunes enfants * Inscription du service public dans un cadre européen Résumé de la vidéo [01:51:14][^1^][1] - [02:15:29][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde la proposition d'un service public d'accueil de la petite enfance en France. Elle souligne l'importance de l'égalité d'accès à l'éducation dès le plus jeune âge et critique le système actuel qui avantage les enfants de familles aisées. La vidéo appelle à un service universel et inconditionnel, avec une attention particulière à la professionnalisation et à la rémunération des personnels de la petite enfance.

      Points forts: + [01:51:14][^3^][3] L'importance de l'égalité d'accès * L'accueil de la petite enfance comme vecteur d'égalité * Nécessité d'un service public universel * Critique du système actuel favorisant les plus riches + [01:53:00][^4^][4] Professionnalisation et rémunération * Valorisation des métiers de la petite enfance * Formation continue et parcours certifiants * Meilleures rémunérations pour les qualifications + [01:55:08][^5^][5] Vote et adoption du projet * Présentation du budget du CESE * Discussion sur les évolutions budgétaires * Certification des comptes et perspectives futures Résumé de la vidéo [02:15:31][^1^][1] - [02:20:06][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde le sujet du service public d'accueil de la petite enfance en France. Elle met en lumière les discussions sur les ressources financières, les limites budgétaires, et les emplois au sein de l'assemblée nationale et du sénat. Les intervenants expliquent les contraintes et les objectifs pour l'année 2023, notamment l'augmentation du plafond d'emplois et le financement des actifs.

      Points forts: + [02:15:31][^3^][3] Discussions budgétaires * Évaluation des ressources financières * Importance de la consultation citoyenne * Impact sur les décisions futures + [02:16:20][^4^][4] Certification des comptes * Clarification sur la certification législative * Explication des limites budgétaires * Détails sur le plafond d'emplois + [02:17:27][^5^][5] Nouvelles missions * Présentation des objectifs pour 2023 * Augmentation proposée du plafond d'emplois * Financement des actifs et capitaux propres + [02:19:20][^6^][6] Clôture de la séance * Remerciements et conclusion des discussions * Annonce de la prochaine présentation * Fin de la séance et applaudissements

    1. lorsque les 01:01:42 parents sont confrontés à des situations de pauvreté de chômage ou d'insécurité économique ils seront difficilement réceptifs à ce type d'intervention en effet dans cette 01:01:53 présentation j'ai essayé de montrer qu'il est important de comprendre les inégalités entre environnements familiaux dans le contexte plus large des inégalités socioéconomique et 01:02:05 culturel de nos sociétés il est donc nécessaire de mettre en place des politiques public qui s'attaque aussi à ces inégalités plus larges
  2. May 2024
    1. pour les responsables politiques aujourd'hui la question des mineurs se pose ainsi de deux manières distinctes dans le casadre de la justice pénale à laquelle sont confrontés des jeunes 00:58:56 accusés d'avoir commis un délit l'enjeu est de réduire la protection dont ils peuvent bénéficier du fait de leur minorité pénale en répudiant l'excuse atténuante de minorités voire le 00:59:08 irresponsabilité pénale en avançant la capacité de discernement dans le casadre de l'activité administrative à laquelle font face les jeunes étrangers l'enjeu est de leur refuser toute protection en 00:59:20 rejetant la déclaration de minorité ce que permet l'absence de documents probant ou la suspicion sur les données d'état civil des pays étrangers présentés par ces jeunes les deux situations sont donc 00:59:34 juridiquement et socialement bien distincte pourtant dans l'une comme dans l'autre il s'agit de mettre en cause la protection accordée au mineur soit en restreignant son périmètre soit en l'abolissant complètement dans le 00:59:47 premier cas la punition peut s'appliquer et le jeune ira peut-être en prison dans le second la répression peut intervenir et le jeunne se retrouvera probablement à la rue
    2. l'exception dont les mineurs peuvent 00:59:59 théoriquement se prévaloir au regard de la loi du fait de leur vulnérabilité est donc elle même vulnérable à des politiques qui demandent plus de sévérité à l'encontre des délinquants ou des 01:00:11 étrangers
    3. c'est donc un tableau contrasté 00:49:52 vous le voyez de la justice pénale des mineurs qui se dessine dans les faits les magistrat paraissant vouloir moins condamnés mais le faire plus lourdement lorsqu'ils le 00:50:03 font il ne reste pas moins soumis à de fortes pressions politiques et policières auxqueles il leur est difficile de résister
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:45][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de P.-M. Menger sur l'évaluation dans les sciences, les arts et les organisations, mettant l'accent sur l'expérimentation sociale et son rôle dans la compréhension des politiques publiques et des comportements sociaux.

      Points forts: + [00:00:22][^3^][3] Introduction à l'évaluation * Importance de l'évaluation des politiques publiques * Rôle de l'expérimentation sociale dans la compréhension des comportements * Citation de Robert Solow sur les politiques sociales + [00:03:27][^4^][4] Définition de l'expérimentation sociale * Mise en œuvre à petite échelle d'un dispositif * Comparaison des bénéficiaires et non bénéficiaires * Pertinence de l'expérimentation sociale pour l'évaluation + [00:04:37][^5^][5] Progression de l'expérimentation sociale * Utilisation croissante aux États-Unis depuis les années 1970 * Impact dans l'économie du développement et en France * Importance politique et scientifique de l'expérimentation sociale + [00:07:49][^6^][6] Posture épistémologique de l'expérimentation sociale * Obsession pour la mesure de relation causale * Importance de l'empirisme et de la réalité concrète * Influence sur la pratique de la recherche empirique + [00:10:33][^7^][7] Problème de la validité externe * Applicabilité des résultats empiriques à d'autres circonstances * Distinction entre expérimentation sociale et de laboratoire * Enjeux spécifiques aux sciences sociales + [00:16:18][^8^][8] Impact causal et théorie contrefactuelle * Définition de l'impact causal par rapport à une situation de référence * Importance de la manipulation expérimentale pour établir la causalité * Difficultés liées à la sélection des individus dans les études empiriques Résumé de la vidéo [00:24:47][^1^][1] - [00:45:25][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'évaluation dans les expérimentations sociales, en se concentrant sur une étude de cas concernant la taille des classes et leur impact sur la performance scolaire. L'orateur, P.-M. Menger, explique l'importance de l'expérimentation contrôlée et randomisée pour établir la causalité et la validité des résultats. Il discute également des défis liés à la généralisation des résultats à d'autres contextes et populations.

      Points forts: + [00:24:47][^3^][3] L'importance de l'expérimentation * Observation des individus dans différentes situations * Création de groupes de test et de contrôle comparables + [00:27:15][^4^][4] Étude de cas sur la taille des classes * Coût et faisabilité des politiques publiques * Expérience randomisée dans le Tennessee + [00:35:58][^5^][5] Résultats et implications politiques * Impact significatif sur la performance scolaire * Effets hétérogènes selon les populations + [00:39:01][^6^][6] Comparaison avec les opérateurs privés de placement * Réfutation de la théorie de l'efficacité du secteur privé * Importance de l'évaluation empirique pour les politiques publiques Résumé de la vidéo [00:45:28][^1^][1] - [01:04:26][^2^][2] : La vidéo aborde l'évaluation des interventions dans les domaines des sciences, des arts et des organisations, en mettant l'accent sur les problèmes de causalité et le changement d'échelle. L'orateur, Pierre-Michel Menger, discute des effets de l'accompagnement des chômeurs et de la théorie économique sous-jacente, en utilisant des expériences pour illustrer les concepts de validité interne et externe dans la recherche sociale.

      Points forts : + [00:45:28][^3^][3] Problèmes d'interprétation causale * Difficultés liées à l'interprétation des effets des interventions * Importance de considérer le changement d'échelle * Impact des mécanismes du marché et des interactions sociales + [00:46:35][^4^][4] Effets d'éviction sur le marché du travail * Théories opposées sur les effets agrégés de l'accompagnement des chômeurs * Explication des théories du marché du travail fixe et de la courbe de Beveridge * Importance de l'expérimentation pour comprendre les effets réels + [00:48:55][^5^][5] Protocole expérimental pour traiter la généralisation * Utilisation d'un protocole complexe pour évaluer les effets d'éviction * Suivi de dix mille demandeurs d'emploi sur 20 mois * Comparaison des taux d'emploi entre différents groupes + [00:52:17][^6^][6] Résultats de l'expérimentation et implications politiques * Observation d'effets d'éviction importants * Considération de l'accompagnement des chômeurs comme une politique redistributive * Réflexion sur la validité externe et l'impact des contextes économiques

  3. Apr 2024
    1. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/dossiers/mobilite_sociale_jeunes2

      Résumé de la Vidéo

      La vidéo présente un rapport sur la mobilité sociale des jeunes en France, discutant des défis structurels et des politiques publiques. Elle souligne l'importance de l'éducation et de l'emploi pour améliorer la mobilité sociale et révèle que les inégalités socio-culturelles influencent fortement les parcours scolaires et professionnels des jeunes.

      Points Forts: 1. Introduction et contexte [00:00:06][^1^][1] * Présentation du rapport par les rapporteurs * Importance de la mobilité sociale pour la cohésion de la société * Rôle de l'éducation dans l'amélioration des perspectives des jeunes 2. Analyse de la mobilité sociale [00:05:01][^2^][2] * Ralentissement de la mobilité sociale en France et dans l'OCDE * Impact des changements structurels sur l'emploi et la mobilité sociale * Importance de l'accès à l'enseignement supérieur et des diplômes 3. Inégalités socio-culturelles [00:07:10][^3^][3] * Influence des origines sociales sur les trajectoires scolaires * Disparités d'accès aux crèches et à l'enseignement supérieur * Effets des inégalités sur l'insertion professionnelle 4. Politiques publiques et recommandations [00:11:55][^4^][4] * Multiplicité et coût des dispositifs pour la jeunesse * Nécessité d'une politique cohérente et évaluée * Propositions pour améliorer la coordination et l'efficacité des politiques Résumé de la vidéo

      Cette vidéo présente le rapport sur la mobilité sociale des jeunes en France, en mettant l'accent sur les défis liés à la ségrégation scolaire, l'accès à l'enseignement supérieur et les freins à la mobilité descendante. Elle souligne l'importance de politiques plus efficaces pour promouvoir la mixité sociale et l'égalité des chances.

      Points forts : 1. Ségrégation scolaire et politiques de mixité sociale [00:23:06][^1^][1] * La ségrégation dans le système scolaire français est élevée * Des mesures sont prises pour renforcer la mixité sociale * Les politiques actuelles sont insuffisantes et symboliques 2. Accès à l'enseignement supérieur [00:26:38][^2^][2] * Les dispositifs existants pour l'accès des jeunes défavorisés sont modestes * L'orientation joue un rôle crucial dans l'accès à l'enseignement supérieur * L'importance de l'orientation et des dispositifs d'accompagnement est soulignée 3. Freins à la mobilité descendante [00:32:14][^3^][3] * Nombreux jeunes en difficulté sortent du système scolaire * Les dispositifs d'accompagnement sont développés mais nécessitent évaluation * L'obligation de formation vise à prévenir le décrochage scolaire 4. Recommandations pour l'amélioration [00:35:13][^4^][4] * Nécessité d'une politique nationale cohérente pour la jeunesse * Harmonisation des critères d'âge et simplification des dispositifs * Proposition de guichets uniques et pérennisation du Conseil d'orientation des politiques de jeunesse

    1. on voit des cercles vicieux se transformer en cercle vertueux par exemple avec meilleur accès en éducation conduit à des enfants qui sont 00:04:43 en meilleure santé
  4. Mar 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:08:44][^2^][2]:

      La vidéo aborde l'urgence de lutter contre l'inactivité physique et la sédentarité, comparant leur impact sur la société à celui du réchauffement climatique. L'orateur souligne l'importance de l'activité physique pour le bien-être et critique le manque d'action des décideurs malgré les preuves accablantes des risques pour la santé liés à la sédentarité.

      Points forts: + [00:00:35][^3^][3] Tsunami sociétal d'inactivité * L'inactivité physique et la sédentarité sont des problèmes majeurs * Comparaison avec le réchauffement climatique * Appel à l'action face à l'inaction des décideurs + [00:01:11][^4^][4] Définition de la santé * La santé est un bien-être physique, mental et social complet * L'activité physique est cruciale pour améliorer la qualité de vie * Importance de bouger pour contrer les effets néfastes de la sédentarité + [00:03:00][^5^][5] Recommandations d'activité physique * 30 minutes par jour pour les adultes, une heure pour les enfants * La France est mal classée en termes d'activité physique chez les jeunes * Lien entre activité physique et performance scolaire + [00:05:00][^6^][6] Conséquences sur la santé des enfants * Les enfants en surpoids luttent contre le poids toute leur vie * Augmentation des maladies cardiaques chez les jeunes * Prévision d'une augmentation des maladies chroniques et des coûts associés

    1. jeis vous parler des la question de l'orientation comme l'a annoncé Esther à l'instant elle elle a dit beaucoup de choses sur sur idée donc 00:04:22 innovation données expérimentation en éducation c'est un programme qui est financé par l'Agence nationale pour la recherche et notre objectif c'est de faire que il a plus d'expérimentation de politique éducative en France et puis de 00:04:33 travailler avec le ministère de l'Éducation nationale pour qu'il y ait plus de données qui soit plus facilement accessible à plus de chercheurs en France éventuellement à l'étranger d'ailleurs aussi et tout ça dans le but 00:04:46 que on comprenne mieux notre système et qu'on comprenne mieux les politiques qui permettraient d'améliorer notre système et qu'on connaisse leur efficacité et leur leurs coût leurs 00:05:00 bénéfices et de manière à ce que le politique puisse choisir de façon informée ces ces politiques
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:04][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur l'expérimentation en politique publique, l'évaluation de l'impact des programmes sociaux, et l'importance de l'approche méthodique dans la lutte contre la pauvreté. Elle souligne le rôle des économistes dans la création de solutions basées sur des preuves et l'adoption d'une attitude de "plombier" pour résoudre les problèmes concrets.

      Points forts: + [00:00:24][^3^][3] Introduction à la conférence * Remerciements et contexte de la rencontre + [00:01:30][^4^][4] Genèse de l'expérimentation * Inspiration de Roosevelt pour l'expérimentation en politique + [00:03:35][^5^][5] Lutte contre la pauvreté * Importance de l'imagination en économie + [00:06:32][^6^][6] Évaluation de l'impact * Nécessité d'évaluer l'impact des politiques sociales + [00:10:07][^7^][7] Difficultés de l'évaluation d'impact * Comparaison avec un groupe de contrôle adéquat + [00:13:13][^8^][8] Évaluation aléatoire * Choix aléatoire pour l'équité et la comparabilité + [00:17:00][^9^][9] Rôle des économistes * Importance des détails dans les politiques publiques + [00:20:25][^10^][10] Plomberie en politique publique * Ignorer les détails peut mener à l'échec des politiques + [00:22:16][^11^][11] Vision de J-PAL * Création d'un mouvement pour l'expérimentation et l'impact Résumé de la vidéo [00:24:07][^1^][1] - [00:29:53][^2^][2]: La vidéo discute de l'importance de l'impact social et de l'expansion des approches expérimentales au-delà de l'académie. Elle souligne l'objectif de toucher un milliard de personnes et d'appliquer ces méthodes aux investissements privés et à la lutte contre le changement climatique.

      Points forts: + [00:24:07][^3^][3] Impact social et expansion * Importance de résoudre les problèmes des pauvres * Vision de toucher un milliard de personnes + [00:26:43][^4^][4] Défis et perspectives * Rendre le mouvement plus large et équitable * Appliquer l'approche expérimentale au-delà de l'académie + [00:27:35][^5^][5] Investissements privés et climat * Importance des investissements privés éthiques * Nécessité d'actions pragmatiques contre le changement climatique

    1. Voici un résumé concis du document sur l'évaluation des politiques publiques en France :

      • Contexte Institutionnel: L'évaluation des politiques publiques en France est influencée par une institutionnalisation lente et une pratique centralisée, souvent perçue comme un outil de réforme de l'État.

      • Production d'Évaluations: Bien que modeste, la production d'évaluations d'impact basées sur des méthodes statistiques contrefactuelles a commencé à se développer en France depuis le milieu des années 2000.

      • Acteurs de l'Évaluation: Les demandes d'évaluations émanent principalement des administrations, avec une contribution significative des universités et centres de recherche.

      • Utilisation et Influence: L'évaluation d'impact reste peu structurée et son influence sur les décisions publiques est limitée, avec une diffusion des résultats principalement auprès des spécialistes.

    1. le deuxième point qui est tout aussi 00:31:11 important c'est la nécessité d'évaluer les décisions et les pratiques dans le temps long le Conseil Scientifique d'éducation nationale considère que c'est un point sur lequel on insiste pas assez toutes ces décisions sont 00:31:24 difficiles toutes peuvent être controversé doiv être adapté au contexte français et donc on doit se donner la possibilité de vérifier d'abord bien sûr que ces décisions soient alignées avec ce qu'on sait déjà sur le plan 00:31:35 scientifique mais aussi de vérifier que dans le contexte où elles ont été implémenté et la beauté dans les détails ça fonctionne ou ça fonctionne moins bien qu'on ne le pense il faut jamais oublier que lorsqu'on change des politiques publiques on peut aussi faire du tort aux élèves
    1. Amélie Oudéa-Castéra

      Le fait d'avoir placé une ministre sur deux ministères sous le feu de l'actualité n'est pas à la hauteur de la tache. Il faut des ministre à temps plein et une bonne coordination interministérielle des politiques publiques de jeunesse

    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:22:44][^2^][2]:

      La vidéo présente une analyse des inégalités sociales dans le système éducatif français, en se concentrant sur les expériences et les recherches menées par des chercheurs du CNRS. Elle explore les mécanismes de production des inégalités dès la maternelle, l'impact des stéréotypes de genre et d'origine sociale sur les performances scolaires, et les stratégies pour réduire ces inégalités, notamment par l'utilisation d'outils numériques et la promotion de la mixité sociale dans les écoles.

      Points clés: + [00:00:04][^3^][3] Démocratisation de l'éducation * Augmentation du taux de diplômés * Persistance des inégalités + [00:01:04][^4^][4] Inégalités dès la maternelle * Influence du genre et de l'origine sociale + [00:04:09][^5^][5] Stéréotypes et performances * Effets des stéréotypes sur les élèves + [00:07:01][^6^][6] Méritocratie et éducation * Croyance en la méritocratie et ses conséquences + [00:09:17][^7^][7] Recherche et mixité sociale * Expérimentations pour la mixité sociale + [00:18:15][^8^][8] Aspirations élevées et système éducatif * Ambitions des élèves face à un système inadapté

  5. Feb 2024
    1. Résumé vidéo [00:00:14][^1^][1] - [00:24:08][^2^][2]: La vidéo présente une conférence de David Sander sur la compréhension des émotions et leurs fonctions. Il aborde la manière d'amener les gens à agir librement, l'importance des décisions dans le changement de comportement, et la théorie de l'engagement.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Importance des relations interpersonnelles + [00:04:08][^4^][4] Le défi de changer les comportements * Limites de l'information et de la persuasion + [00:10:13][^5^][5] L'importance des actes préparatoires * Petits pas vers un grand changement + [00:15:00][^6^][6] La théorie de l'engagement * Décisions comme lien entre idées et actions + [00:18:00][^7^][7] Identification de l'action * L'impact des actes préparatoires sur les comportements + [00:20:01][^8^][8] Exemple pratique avec le don du sang * Décalage entre idées et actions concrètes

      Résumé de la vidéo [00:24:11][^1^][1] - [00:35:37][^2^][2]: La partie 2 de la vidéo aborde l'influence des actes préparatoires et de l'identification de l'action sur le comportement humain, en utilisant des exemples concrets pour illustrer comment ces concepts peuvent affecter les décisions et les actions des individus.

      Points forts: + [00:24:11][^3^][3] Influence des actes préparatoires * Augmentation de la probabilité d'aider * Importance de commencer un service + [00:26:55][^4^][4] Identification de l'action * Impact sur la perception et le comportement * Exemple de prévention du sida chez les jeunes + [00:30:47][^5^][5] Communication engageante * Nécessité d'agir sur la motivation intrinsèque * Importance du sens donné aux actions

    1. l'école c'est évidemment un lieu privilégié pour mettre en oeuvre des actions promotrices de santé pour réduire notamment les inégalités sociales de santé et développer le bien-être c'est un lieu privilégié 00:15:01 d'abord et surtout parce que quand on veut toucher l'ensemble d'une population bah l'école c'est quand même bien pratique alors on a jamais 100% de taux de scolarisation notamment en France mais 00:15:13 on s'en approche quand même fortement et donc c'est vraiment un lieu où on va pouvoir c'est le seul lieu où on peut toucher quasiment 100% d'une population
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence sur le bien-être territorial, où les intervenants discutent de la coconstruction et de l'échange d'idées pour renforcer la résilience territoriale face aux crises, comme la pandémie de COVID-19. Ils explorent les limites des indicateurs traditionnels de richesse et l'importance de considérer le bien-être des habitants dans l'aménagement du territoire.

      Points forts: + [00:00:05][^3^][3] Introduction de la conférence * Remerciements et importance du bien-être territorial + [00:01:56][^4^][4] Lancement de la démarche bien-être * Réflexion sur les indicateurs de richesse durant la crise sanitaire + [00:02:35][^5^][5] Le monde post-COVID * Discussion sur les changements et les constantes dans les aspirations des citoyens + [00:03:42][^6^][6] Renforcement de la résilience territoriale * Prise en compte du bien-être des habitants et des usagers + [00:04:07][^7^][7] Partenariat multi-acteurs * Collaboration avec divers partenaires pour la démarche bien-être + [00:05:34][^8^][8] Échelle locale et bien-être territorial * L'importance de l'échelle locale pour mesurer le bien-être + [00:06:23][^9^][9] Attractivité et compétitivité métropolitaine * Questionnement sur les indicateurs d'attractivité des métropoles + [00:07:49][^10^][10] Planification territoriale et besoins des habitants * Réponse aux besoins et aspirations des habitants à travers la planification + [00:09:54][^11^][11] Importance de la participation citoyenne * Rôle de la participation citoyenne dans l'accélération des transitions + [00:11:08][^12^][12] Introduction de la participation citoyenne * Discussion sur l'expérience de citoyenneté et la participation dans les transitions + [00:13:04][^13^][13] Échange sur la citoyenneté * Partage d'expériences de citoyenneté réussie parmi les participants + [00:15:40][^14^][14] Démocratie et participation * L'importance de la démocratie participative et continue dans le contexte actuel + [00:17:18][^15^][15] Les communs et la coopération * Nécessité de coopérer autour des préoccupations communes et des communs + [00:18:36][^16^][16] Démocratie représentative et participative * Besoin de compléter la démocratie représentative par des formes participatives + [00:20:25][^17^][17] Fondamentaux de la participation citoyenne * Retour aux fondamentaux pour renforcer la participation et le dialogue citoyen

      Résumé de la vidéo [00:22:00][^1^][1] - [02:56:57][^2^][2]:

      La vidéo aborde le sujet du bien-être territorial et la démarche de l'agence d'urbanisme pour l'améliorer. Elle souligne l'importance de la coconstruction, de l'échange et de l'expertise collective dans la planification territoriale.

      Points clés: + [00:22:00][^3^][3] Coconstruction et échange * Importance de la collaboration * Rôle des partenaires et intervenants + [00:45:00][^4^][4] Démarche bien-être territorial * Lancée en novembre 2020 * Réponse aux limites des indicateurs traditionnels de richesse + [01:15:00][^5^][5] Impact du COVID-19 * Révélateur des inégalités * Effet sur l'aménagement urbain et l'intérêt pour la nature + [02:00:00][^6^][6] Résilience territoriale * Renforcement face aux crises * Prise en compte du bien-être des habitants + [02:30:00][^7^][7] Participation citoyenne * Importance pour l'accélération des transitions * Espaces de discussion et coopération

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:06:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la 3e conférence organisée par la section du rapport et des études du Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre, c'est-à-dire comment adapter les politiques publiques à leurs destinataires. La conférence accueille quatre invités qui partagent leurs expériences et leurs propositions pour réduire la distance entre les citoyens et les services publics.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction par le président de la section du rapport et des études * Présentation du sujet et des invités * Quatre phases de déploiement d'une politique publique : diagnostic, calibrage, mise en œuvre, évaluation * Obstacles à franchir le dernier kilomètre : complexité, manque de différenciation, déficit de confiance + [00:15:14][^4^][4] Témoignage d'Aline Le Guluche, autrice et ambassadrice du programme Écrire son avenir * Son parcours d'illettrée qui a appris à lire à 50 ans * Les difficultés rencontrées pour accéder aux services publics et aux dispositifs d'aide * Les solutions possibles pour repérer et accompagner les personnes en situation d'illettrisme + [00:31:01][^5^][5] Intervention de Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis * Les spécificités du territoire et des publics de la Seine-Saint-Denis * Les initiatives du département pour renforcer la proximité et la personnalisation des services publics * Les enjeux de la différenciation territoriale et de la péréquation financière + [00:47:40][^6^][6] Présentation de Gillian Dorner, directrice à la gouvernance de l'OCDE * Les travaux de l'OCDE sur la confiance dans les institutions publiques * Les facteurs qui influencent la confiance : la performance, l'intégrité, l'ouverture, l'inclusion * Les bonnes pratiques internationales pour améliorer la qualité des services publics + [01:21:48][^7^][7] Exposé de Martin Hirsch, président de l'Institut de l'engagement et directeur général de l'AP-HP * Son expérience de la mise en œuvre de politiques publiques innovantes * Les leçons tirées de la crise sanitaire du Covid-19 * Les pistes pour renforcer l'engagement des citoyens et des agents publics + [02:05:54][^8^][8] Conclusion par le président de la section du rapport et des études * Synthèse des principaux messages et propositions des intervenants * Remerciements aux invités et au public * Invitation à lire le rapport annuel du Conseil d'État sur le dernier kilomètre

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:08:30][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre de l'action publique, c'est-à-dire la mise en œuvre concrète et effective des politiques publiques et des services publics au plus près des usagers. La conférence réunit quatre intervenants qui partagent leurs expériences et leurs réflexions sur le rôle des agents publics dans ce processus.

      Points forts : + [00:07:26][^3^][3] Introduction par le vice-président du Conseil d'État * Présente le cycle de conférences sur le dernier kilomètre * Pose des questions sur les enjeux, les difficultés et les leviers de l'action publique * Annonce les intervenants et le déroulement de la conférence + [00:14:29][^4^][4] Première intervention de M. Azané, ancien principal de collège à Roubaix * Présente le dispositif des cités éducatives, qui vise à renforcer la cohésion éducative sur un territoire * Explique les actions menées à Roubaix pour favoriser la réussite scolaire des élèves * Souligne les difficultés rencontrées, notamment la précarité sociale, le manque de moyens et la complexité administrative + [00:36:05][^5^][5] Deuxième intervention de M. Coquille, directeur général des infrastructures des transports et des mobilités * Présente les enjeux de la mobilité durable et de la transition écologique dans le secteur des transports * Explique les actions menées par l'État pour accompagner les territoires et les usagers dans cette transition * Souligne les difficultés rencontrées, notamment la diversité des situations locales, les attentes des usagers et les contraintes budgétaires + [00:59:26][^6^][6] Troisième intervention de Mme Le Brignonet, directrice de l'Institut national du service public * Présente le projet du prélèvement à la source, qui vise à simplifier et à moderniser le recouvrement de l'impôt sur le revenu * Explique les actions menées pour préparer et accompagner les agents publics et les usagers dans cette réforme * Souligne les réussites du projet, notamment la mobilisation des agents, la co-construction avec les partenaires et la communication avec les usagers + [01:36:34][^7^][7] Quatrième intervention de Mme Le Brionnaise, directrice de la stratégie, des ressources et de l'évaluation au Conseil d'État * Présente le rôle du Conseil d'État dans l'évaluation des politiques publiques et le contrôle de l'administration * Explique les actions menées pour renforcer la qualité du droit et la sécurité juridique des usagers * Souligne les défis à relever, notamment la complexité du droit, la diversité des sources normatives et la prise en compte des enjeux sociétaux

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:04:49][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème "Penser le dernier kilomètre dès le premier", qui interroge la conception et la mise en œuvre des politiques publiques avec les usagers et les acteurs locaux. La conférence réunit cinq intervenants représentant différentes institutions et organisations : le président de la FAGE, le président du tribunal judiciaire de Lyon, le président du CESE, la présidente de l'Assemblée nationale et le président du Sénat. Chacun expose son point de vue et son expérience sur la question du dernier kilomètre, c'est-à-dire la façon dont les politiques publiques sont effectivement appliquées et vécues par les citoyens. La conférence se termine par un débat avec le public.

      Points forts : + [00:12:25][^3^][3] Le président du Conseil d'État introduit le sujet et présente les intervenants * Il rappelle le contexte et les enjeux de l'étude annuelle du Conseil d'État * Il souligne l'importance de la participation et de la concertation des usagers * Il annonce les thèmes abordés par les intervenants + [00:17:19][^4^][4] Le président de la FAGE expose le point de vue des jeunes sur les politiques publiques * Il dénonce le manque de prise en compte et de reconnaissance des jeunes dans la société * Il critique le déficit de dialogue et de consultation des organisations de jeunesse * Il propose des pistes pour améliorer l'accès aux droits et aux services publics des jeunes + [00:31:06][^5^][5] Le président du tribunal judiciaire de Lyon partage son expérience de la justice de proximité * Il raconte comment il a organisé une rencontre avec des usagers du tribunal pour recueillir leur avis * Il constate un décalage entre la perception et la réalité du fonctionnement de la justice * Il présente des initiatives pour améliorer l'accueil, l'information et la médiation des justiciables + [00:46:27][^6^][6] Le président du CESE explique le rôle et la méthode de son institution pour conseiller les pouvoirs publics * Il décrit la composition et le fonctionnement du CESE, qui représente la société civile organisée * Il illustre son propos par des exemples de saisines et d'avis rendus par le CESE sur des sujets d'actualité * Il insiste sur la nécessité de co-construire les politiques publiques avec les acteurs de terrain + [01:11:22][^7^][7] La présidente de l'Assemblée nationale expose le travail du Parlement pour légiférer et contrôler les politiques publiques * Elle évoque les difficultés et les opportunités de la crise sanitaire pour le fonctionnement du Parlement * Elle défend le rôle du Parlement pour adapter les lois aux besoins des territoires et des citoyens * Elle plaide pour une simplification et une évaluation des normes législatives + [01:34:27][^8^][8] Le président du Sénat expose le travail du Sénat pour représenter les collectivités territoriales et les accompagner dans la mise en œuvre des politiques publiques * Il rappelle la spécificité et la légitimité du Sénat, qui est le porte-parole des élus locaux * Il souligne les enjeux de la décentralisation et de la différenciation territoriale pour répondre aux attentes des citoyens * Il appelle à une confiance et une responsabilisation des acteurs locaux, notamment dans le cadre de la crise sanitaire + [02:03:46][^9^][9] Le débat avec le public permet d'approfondir certains aspects et de répondre aux questions des participants * Les intervenants échangent sur des sujets tels que la participation citoyenne, la simplification administrative, la réforme de l'État, la négociation collective, etc. * Les intervenants répondent aux questions du public sur des sujets tels que la réforme des retraites, la politique fiscale, la politique environnementale, la politique sociale, etc. * Le président du Conseil d'État conclut la conférence en remerciant les intervenants et le public

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le Conseil économique, social et environnemental (CESE), une institution qui représente la société civile et qui a pour missions de conseiller, dialoguer, évaluer et participer à la démocratie. La vidéo explique le fonctionnement, la composition, les saisines et les travaux du CESE, ainsi que ses partenariats avec d'autres acteurs. La vidéo se compose de deux parties: la première partie (de [00:00:00][^3^][3] à [00:03:36][^4^][4]) est une animation qui décrit le rôle et les activités du CESE, la deuxième partie (de [00:03:36][^5^][5] à [02:30:00][^6^][6]) est une séance plénière du CESE consacrée à la présentation des résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique du CEVIPOF.

      Points clés: + [00:00:00][^7^][7] Le CESE, l'assemblée de la société agissante * Le CESE regroupe 160 conseillers issus des entreprises, des syndicats, des associations, etc. * Le CESE éclaire le gouvernement et le Parlement sur les politiques publiques * Le CESE favorise le dialogue social et la recherche d'un consensus * Le CESE évalue l'efficacité des politiques publiques et prend le pouls des régions * Le CESE renforce la démocratie participative en permettant aux citoyens de faire entendre leur voix + [00:03:36][^8^][8] La séance plénière du CESE sur la confiance politique * Le CESE accueille la directrice déléguée et le directeur de recherche du CEVIPOF, un centre de recherche sur la politique française * Le CEVIPOF présente les résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique, une enquête annuelle qui mesure les différentes dimensions de la confiance politique, privée, interpersonnelle, sociétale et économique * Le baromètre de confiance politique montre que la France est un pays de défiance, avec une insatisfaction sur le fonctionnement de la démocratie, un sentiment de déconnexion des élites, une demande de participation citoyenne et une aspiration à plus d'efficacité * Le CESE échange avec les intervenants du CEVIPOF sur les causes et les conséquences de la crise de confiance, ainsi que sur les pistes pour y remédier

      Résumé de la vidéo de [00:04:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo présente les résultats du baromètre de confiance politique du cvipof, une enquête annuelle qui mesure les différentes dimensions de la confiance des Français dans la politique, la démocratie, les institutions, les acteurs sociaux et économiques, et les autres citoyens. Le chercheur Bruno Cautrès analyse les principaux enseignements de la 15e vague du baromètre, réalisée en janvier 2020, en comparant avec les données des années précédentes et des autres pays européens.

      Points saillants: + [00:04:00][^3^][3] Le contexte de l'enquête * Réalisée du 7 au 15 janvier 2020, auprès de 3500 personnes * Dans un climat de crise sociale, de réforme des retraites, de tensions internationales * À quelques mois des élections municipales et dans la perspective des élections présidentielles de 2022 + [00:09:00][^4^][4] La confiance dans les institutions et les acteurs sociaux * Un niveau de confiance très faible dans les partis politiques, le Parlement, le gouvernement, les médias * Une confiance plus élevée dans les syndicats, les associations, les mutuelles, les entreprises * Une confiance très forte dans le Conseil constitutionnel, le Conseil d'État, le CESE, les maires * Une confiance plus forte en Allemagne qu'en France pour la plupart des institutions + [00:26:00][^5^][5] La confiance dans la démocratie et le système politique * Un sentiment majoritaire que la démocratie ne fonctionne pas bien en France, en hausse depuis 2017 * Une demande de plus de démocratie, notamment par le tirage au sort, les pétitions, les référendums * Une défiance vis-à-vis des hommes et des femmes politiques, perçus comme éloignés, corrompus, inefficaces * Une aspiration à un pouvoir plus vertical, plus autoritaire, plus efficace, qui coexiste avec une aspiration à un pouvoir plus horizontal, plus participatif, plus proche + [00:40:00][^6^][6] La confiance dans la société et les autres citoyens * Un sentiment de défiance interpersonnelle, de peur de l'autre, de repli sur soi * Une perception des inégalités sociales comme injustes, insupportables, croissantes * Une critique du système scolaire, du marché du travail, du système de protection sociale, jugés inégalitaires, inefficaces, dégradés * Une attente de reconnaissance, de respect, de solidarité, de justice

      Résumé de la vidéo de [00:41:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      La vidéo présente les résultats de la 15e vague du baromètre de la confiance politique du cvipof, en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Elle aborde les thèmes de la confiance dans les institutions, les acteurs politiques et sociaux, la démocratie, l'Europe, la reconnaissance au travail et le rapport à l'autorité.

      Points saillants: + [00:41:00][^3^][3] Le contexte de l'enquête * Réalisée en décembre 2020 auprès de 3500 personnes * Comparaison avec l'Allemagne, l'Italie et la Pologne * Enjeux des élections européennes et de la crise sanitaire + [00:48:00][^4^][4] La confiance dans les institutions * Un niveau très faible en France, surtout pour les partis politiques, le Parlement et le gouvernement * Une relative confiance dans le CESE, le Conseil constitutionnel, les syndicats et les associations * Une forte confiance dans les services publics, les médias, la police et l'armée + [00:58:00][^5^][5] La confiance dans les acteurs politiques et sociaux * Un sentiment de déconnexion, de méfiance et de dégoût vis-à-vis des politiques * Une faible satisfaction à l'égard du président de la République et du Premier ministre * Une forte attente de démocratie participative, de tirage au sort et de pétitions + [01:08:00][^6^][6] La confiance dans la démocratie * Une majorité de Français qui estiment que la démocratie ne fonctionne pas bien en France * Une aspiration à plus de démocratie, notamment par le renforcement du pouvoir local et du référendum * Une défiance vis-à-vis de l'Union européenne, perçue comme trop éloignée et pas assez solidaire + [01:18:00][^7^][7] La reconnaissance au travail * Un sentiment de manque de reconnaissance, lié au niveau de diplôme, de salaire et de statut * Une corrélation entre la reconnaissance au travail et la confiance dans la société * Une aspiration à la mobilité sociale, à la création d'entreprise et à la méritocratie + [01:28:00][^8^][8] Le rapport à l'autorité * Une ambivalence entre le respect de l'autorité et la contestation de l'ordre établi * Une différence entre les jeunes et les seniors, les premiers étant plus critiques et rebelles * Une influence de la crise sanitaire, qui a renforcé le besoin de protection et de sécurité

      Résumé de la vidéo de [01:30:00][^1^][1] à [02:30:00][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo présente les résultats de la 15e vague du baromètre de confiance politique du CEVIPOF, en comparant la France avec l'Allemagne, l'Italie et la Pologne. Elle aborde les thèmes suivants :

      Points saillants : + [01:30:00][^3^][3] Le climat général de l'opinion * La méfiance, la lassitude et la morosité dominent * La confiance dans les institutions est faible, sauf pour le CESE et le Conseil constitutionnel * La démocratie est perçue comme une belle idée qui ne fonctionne pas + [01:45:00][^4^][4] Les acteurs du débat public * Les partis politiques sont les plus décriés, suivis par les médias et les élus * Les syndicats, les associations et les ONG bénéficient d'un regain de confiance * Les Français sont partagés entre le désir d'un leader fort et la demande de démocratie participative + [02:00:00][^5^][5] Les fractures sociales et territoriales * Les inégalités sont jugées trop importantes et injustes * Le sentiment d'abandon et de relégation touche une partie de la population * Le diplôme est perçu comme un facteur de discrimination, au détriment de l'expérience professionnelle + [02:15:00][^6^][6] Le rapport à l'autorité et à la loi * Les Français sont attachés au respect de la loi, mais expriment aussi une défiance vis-à-vis de l'État * Ils sont favorables à une plus grande sévérité envers les délinquants, mais aussi à une plus grande tolérance envers les manifestants * Ils sont partagés entre le souhait d'une société plus solidaire et plus individualiste

    1. https://www.youtube.com/watch?v=0S8lPSD_4iM

      La conférence de clôture du cycle sur l’évaluation des politiques publiques aura lieu de façon dématérialisée mercredi 17 juin de 17h30 à 19h30 sur le thème l’Évaluation des politiques publiques : résultats et mise en œuvre.

      0:00 Conférence sur l’Évaluation des politiques publiques : résultats et mise en œuvre 3:32 Jean Gaeremynck, président de la section des finances du Conseil d’État

      11:12 Anne Revillard, professeure associée (HDR) en sociologie, Sciences Po, OSC-LIEPP 26:55 Dominique Seux, journaliste économique, directeur délégué de la rédaction des Échos 44:50 Enrico Letta, président de l'institut Jacques Delors, doyen de l'école des affaires internationales de Sciences Po, ancien président du Conseil des ministres italiens 1:06:05 Échange entre les participants 1:21:45 Questions du public 1:44:20 Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d’État, discours de clôture

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:38:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la première conférence d'un cycle organisé par le Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre des politiques publiques, c'est-à-dire les conditions dans lesquelles les politiques publiques parviennent ou non aux citoyens et aux usagers des services publics. Elle réunit le Premier ministre Jean Castex, la Défenseur des droits Claire Hédon, le délégué interministériel à la transformation publique Thierry Lambert et la présidente de l'association Le Lien Claude Rambaud.

      Points forts : + [00:02:34][^3^][3] Introduction par Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d'État * Présente le cycle de conférences et le sujet de l'étude annuelle du Conseil d'État * Souligne l'importance de prendre en compte les besoins et les attentes des usagers * Interroge le principe d'égalité, la complexité des procédures et l'adaptation des politiques aux territoires * Tire les enseignements de la crise sanitaire pour améliorer l'effectivité des politiques publiques + [00:20:10][^4^][4] Discours de Jean Castex, Premier ministre * Rappelle son parcours de haut fonctionnaire et de maire * Défend la nécessité de réformer l'État et de renforcer la déconcentration * Annonce la création d'un comité interministériel de la transformation publique * Insiste sur le rôle des préfets, des collectivités locales et des partenaires sociaux * Évoque les enjeux de la numérisation, de la simplification et de l'évaluation + [00:44:00][^5^][5] Discours de Claire Hédon, Défenseur des droits * Présente le rôle et les missions du Défenseur des droits * Dénonce les inégalités d'accès aux droits et aux services publics * Alerté sur les conséquences de la dématérialisation et de la réduction des guichets * Préconise une approche plus humaine et plus personnalisée de l'administration * Formule des recommandations pour garantir les droits des usagers + [01:11:22][^6^][6] Discours de Thierry Lambert, délégué interministériel à la transformation publique * Explique les objectifs et les méthodes de la transformation publique * Présente les actions menées pour simplifier les démarches administratives * Met en avant les initiatives pour améliorer la qualité de service et la satisfaction des usagers * Souligne les défis de la modernisation des systèmes d'information et de la formation des agents * Appelle à une plus grande coopération entre les acteurs publics et privés + [01:38:00][^7^][7] Discours de Claude Rambaud, présidente de l'association Le Lien * Relate son expérience de représentante des usagers du système de santé * Déplore les dysfonctionnements et les maltraitances dans le secteur médical * Revendique une meilleure information et une plus grande participation des usagers * Propose des pistes pour renforcer la sécurité et la qualité des soins * Invite à une plus grande écoute et à une plus grande empathie des professionnels de santé + [02:02:00][^8^][8] Débat animé par Bruno Lasserre, vice-président du Conseil d'État * Pose des questions aux intervenants sur les thèmes abordés * Recueille les réactions et les témoignages du public * Synthétise les principaux points de convergence et de divergence * Conclut la conférence en remerciant les participants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:13:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par France Stratégie sur le thème des évaluations de politiques publiques et de leur impact. Elle réunit des intervenants de différents horizons, tels que des ministres, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des chercheurs, des experts et des représentants de la société civile. Ils partagent leurs expériences, leurs pratiques et leurs recommandations pour améliorer la qualité, la pertinence et l'utilisation des évaluations dans le processus de décision publique.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Introduction de Gilles de Margerie, commissaire général de France Stratégie * Présente le contexte et les enjeux de la conférence * Souligne le rôle de France Stratégie comme producteur et diffuseur d'évaluations * Annonce le programme et les intervenants + [00:01:11][^4^][4] Discours de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance * Affirme que les évaluations de politiques publiques ont un impact sur les décisions * Cite des exemples de politiques évaluées, comme le plan de relance ou la réforme des retraites * Plaide pour une culture de l'évaluation plus développée en France + [00:07:29][^5^][5] Présentation du rapport "Quelles évaluations de politiques publiques pour quelles utilisations ?" par Adam Baïz, coordinateur de l'évaluation des politiques publiques à la Cour des comptes * Expose la méthodologie et les résultats de l'étude menée par France Stratégie * Analyse l'évolution de la mobilisation, de la production et de l'utilisation des évaluations dans le débat parlementaire * Formule des propositions pour renforcer la qualité et l'impact des évaluations + [00:28:31][^6^][6] Table ronde animée par Emmanuel Cugny, journaliste à France Info, avec Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes, Isabelle Dechef de Ville, présidente de la Société française de l'évaluation, Amélie Verdier, directrice générale de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, et Gilles de Margerie, commissaire général de France Stratégie * Échange sur les pratiques, les enjeux et les perspectives de l'évaluation des politiques publiques * Aborde des questions telles que la place de l'évaluation dans la décision publique, les critères de qualité et de crédibilité des évaluations, les modalités de coopération entre les acteurs de l'évaluation, ou encore les défis posés par la crise sanitaire * Répond aux questions du public + [02:07:11][^7^][7] Conclusion de Gilles de Margerie, commissaire général de France Stratégie * Fait le bilan de la conférence et remercie les participants * Souligne l'importance de l'évaluation pour la démocratie, la transparence et l'efficacité de l'action publique * Appelle à poursuivre le dialogue et la réflexion sur l'évaluation des politiques publiques

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:02:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre des politiques publiques, c'est-à-dire la mise en œuvre concrète des actions publiques dans les territoires. Le premier intervenant est le vice-président du Conseil d'État, qui expose le point de vue de l'État territorial et du Conseil d'État sur cette question. Il souligne l'importance du rôle des préfets, des collectivités territoriales et des grands opérateurs dans la conduite des politiques publiques. Il évoque également les réflexions et les propositions du Conseil d'État sur l'évaluation, l'expérimentation et la différenciation des politiques publiques, afin de les adapter au mieux aux réalités locales.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Le rôle des préfets dans le dernier kilomètre * Ils sont chargés de l'exécution réelle des politiques publiques * Ils sont responsables devant le gouvernement dans une relation de loyalisme * Ils doivent avoir une relation de confiance avec les élus locaux + [00:06:20][^4^][4] Le rôle du Conseil d'État dans le dernier kilomètre * Il veille à l'effectivité et à l'applicabilité de la loi * Il produit des rapports sur l'évaluation et l'expérimentation des politiques publiques * Il promeut une interprétation souple du principe d'égalité pour favoriser la différenciation

      Résumé de la vidéo [00:07:00][^1^][1] - [02:00:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est la deuxième partie d'une conférence organisée par le Conseil d'État sur le thème du dernier kilomètre des politiques publiques. Elle réunit quatre intervenants qui partagent leurs expériences et leurs points de vue sur la façon d'adapter les politiques publiques aux besoins et aux attentes des usagers dans les territoires.

      Points forts : + [00:07:00][^3^][3] La directrice générale adjointe de Pôle emploi présente les enjeux de l'accessibilité numérique et géographique des services publics de l'emploi * Elle explique comment Pôle emploi a développé une stratégie multicanale pour répondre aux besoins des demandeurs d'emploi * Elle souligne les défis de l'inclusion numérique et de la coordination des acteurs locaux * Elle annonce des projets innovants pour améliorer la qualité de service et la relation aux usagers + [00:25:00][^4^][4] Le président du Groupe La Poste expose les transformations du dernier kilomètre à l'ère du numérique * Il montre comment la Poste a adapté ses missions de service public et ses réseaux face à la baisse du courrier et à la montée du colis * Il insiste sur le besoin de proximité et de contact physique des citoyens, notamment dans les zones rurales et périurbaines * Il présente des exemples de nouveaux services développés par la Poste en partenariat avec les collectivités territoriales et les acteurs sociaux + [00:42:00][^5^][5] Le président de la région Grand Est témoigne de la mobilisation des acteurs régionaux face à la crise sanitaire et économique * Il raconte comment la région a élaboré un plan de relance ambitieux et participatif dès le début de la pandémie * Il met en avant les atouts et les spécificités de la région, notamment son caractère transfrontalier et sa diversité territoriale * Il plaide pour une plus grande autonomie et une meilleure différenciation des régions dans la mise en œuvre des politiques publiques + [01:00:00][^6^][6] La maire de Guéret partage son expérience de gestion d'une petite ville en milieu rural * Elle décrit les difficultés et les opportunités auxquelles elle est confrontée, notamment en matière de démographie, d'attractivité et de transition écologique * Elle illustre les enjeux du dernier kilomètre à travers le dispositif Action cœur de ville, qui vise à revitaliser les centres-villes des petites et moyennes communes * Elle appelle à une meilleure coopération entre les différents niveaux de collectivités et à une plus grande prise en compte des spécificités locales

      Résumé de la vidéo [01:00:00][^1^][1] - [02:00:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo traite de l'évaluation des politiques publiques en France, à travers les témoignages de Pierre Moscovici, Isabelle de Chefdebien et Amélie Verdier. Ils abordent les enjeux, les méthodes et les limites de l'évaluation, ainsi que les perspectives d'amélioration.

      Points forts: + [01:00:10][^3^][3] Pierre Moscovici expose le rôle de la Cour des comptes * Il souligne l'importance de l'indépendance, de la rigueur et de la pédagogie * Il présente les différents types d'évaluation réalisés par la Cour * Il appelle à renforcer le dialogue avec le Parlement et le gouvernement + [01:18:20][^4^][4] Isabelle de Chefdebien présente la Société Française d'Évaluation * Elle explique les missions et les activités de la SFE * Elle insiste sur la diversité des acteurs et des approches de l'évaluation * Elle plaide pour une culture de l'évaluation partagée et participative + [01:36:30][^5^][5] Amélie Verdier témoigne de son expérience de directrice du budget * Elle décrit les outils et les procédures utilisés pour évaluer les dépenses publiques * Elle évoque les difficultés et les limites rencontrées dans l'exercice de son métier * Elle propose des pistes pour améliorer la qualité et l'impact de l'évaluation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [02:28:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente le Conseil économique, social et environnemental (CESE) de France, son rôle, sa composition et ses missions. Elle montre également une séance plénière du CESE où des membres du Conseil d'État viennent présenter leur étude annuelle sur le dernier kilomètre de l'action publique, c'est-à-dire la mise en œuvre concrète des politiques publiques au plus près des usagers.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] Le CESE, une assemblée de la société agissante * Composé de 175 conseillers désignés par des organisations représentatives * Répartis en 19 groupes selon leurs sujets de prédilection * Un lieu de dialogue et de débat entre des points de vue divers + [00:01:26][^4^][4] Les missions du CESE * Conseiller et éclairer le gouvernement et le Parlement * Favoriser le dialogue social et la recherche d'un consensus * Contribuer à évaluer l'efficacité des politiques publiques * Prendre le pouls des régions en lien avec les CESER * Renforcer la démocratie participative en associant les citoyens + [00:03:46][^5^][5] La présentation de l'étude du Conseil d'État sur le dernier kilomètre de l'action publique * Une première rencontre entre les deux institutions * Une étude qui vise à renverser la perspective de l'action publique en prenant en compte le point de vue de l'usager * Une étude qui s'appuie sur des auditions, des déplacements, des analyses et des exemples concrets + [00:10:58][^6^][6] Les constats et les propositions de l'étude du Conseil d'État * Un fossé entre les usagers et les acteurs de l'administration publique * Une complexité des normes et des procédures qui nuit à l'effectivité des politiques publiques * Une nécessité de renforcer la proximité, la coopération et la confiance entre les acteurs du dernier kilomètre * Une volonté de valoriser les initiatives locales, les innovations et les bonnes pratiques

      Résumé de la vidéo de [00:11:00][^1^][1] à [02:28:00][^2^][2]:

      La vidéo présente l'étude annuelle du Conseil d'État sur le dernier kilomètre de l'action publique, c'est-à-dire la capacité des politiques publiques à atteindre effectivement les usagers. L'étude a été réalisée par la section du rapport et des études du Conseil d'État, avec la participation de membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Elle propose un diagnostic des difficultés rencontrées par les acteurs du dernier kilomètre, ainsi que 12 propositions pour améliorer l'efficacité et la qualité de l'action publique.

      Points forts: + [00:11:00][^3^][3] Le vice-président du Conseil d'État présente l'étude et ses objectifs * Il explique le choix du thème du dernier kilomètre * Il souligne la complémentarité des missions du Conseil d'État et du CESE * Il rappelle les études annuelles précédentes du Conseil d'État + [00:20:10][^4^][4] La présidente de la section du rapport et des études expose la méthode et le plan de l'étude * Elle décrit les sources et les outils utilisés pour réaliser l'étude * Elle présente les trois parties de l'étude : le constat, les enjeux et les propositions * Elle annonce les intervenants qui vont détailler les résultats de l'étude + [00:28:00][^5^][5] Le président adjoint de la section du rapport et des études expose le constat de l'étude * Il définit la notion de dernier kilomètre et ses caractéristiques * Il identifie les principaux acteurs du dernier kilomètre et leurs rôles * Il analyse les difficultés rencontrées par les acteurs du dernier kilomètre, notamment la complexité des normes, la fragmentation des compétences, la dématérialisation des services et la faible participation des usagers + [00:47:43][^6^][6] La rapporteure générale adjointe de la section du rapport et des études expose les enjeux de l'étude * Elle distingue trois enjeux principaux : la proximité, le pragmatisme et la confiance * Elle illustre ces enjeux par des exemples concrets tirés de l'étude * Elle souligne l'importance de prendre en compte la diversité des usagers et de leurs besoins + [01:07:48][^7^][7] La présidente de la section du rapport et des études expose les propositions de l'étude * Elle présente les 12 propositions regroupées en trois axes : rapprocher les services publics des usagers, simplifier et adapter les normes aux réalités locales, renforcer la coopération et la concertation entre les acteurs du dernier kilomètre * Elle détaille chaque proposition et ses modalités de mise en œuvre * Elle conclut en insistant sur la nécessité d'un changement de culture et de méthode dans l'action publique + [02:07:48][^8^][8] Le président du CESE clôt la séance en remerciant les intervenants et en soulignant l'intérêt de l'étude * Il apprécie la qualité et la pertinence de l'étude pour les travaux du CESE * Il exprime sa satisfaction de la collaboration entre les deux institutions * Il annonce les prochains rendez-vous du CESE

  6. Jan 2024
    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:18][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le travail de J-PAL Europe en matière d'expérimentation et d'évaluation des politiques publiques en France, notamment dans les domaines de l'éducation, de l'emploi et de la migration. Elle s'inscrit dans le cadre du 20e anniversaire de J-PAL, une organisation de recherche qui vise à réduire la pauvreté en s'appuyant sur des preuves scientifiques.

      Points forts: + [00:00:23][^3^][3] L'histoire et le contexte de J-PAL Europe en France * Créé en 2008 à l'École d'économie de Paris * Inspiré par la réforme constitutionnelle de 2003 qui permet l'expérimentation sociale * Impliqué dans des projets innovants comme le RSA, le fonds d'expérimentation pour la jeunesse ou le programme IDEE + [00:04:09][^4^][4] Le rôle de l'expérimentation dans les politiques publiques en France * Témoignage de Martin Hirsch, ancien haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté * Plaidoyer pour une culture de la preuve et de l'évaluation rigoureuse * Exemples de sujets sociaux qui mériteraient des expérimentations contrôlées + [00:21:01][^5^][5] La collaboration entre J-PAL Europe et Pôle emploi * Présentation de Bruno Crépon, chercheur au Crest et co-directeur du programme marché de l'emploi de J-PAL * Retour sur plusieurs expérimentations menées depuis 20 ans sur l'accompagnement renforcé, le coaching personnalisé ou le suivi intensif des demandeurs d'emploi * Discussion avec Cyril Nouveau, directeur des statistiques, des études et de l'évaluation de Pôle emploi, sur l'utilité et l'impact de ces expérimentations

      Résumé vidéo [00:24:20][^1^][1] - [00:48:08][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo parle des expérimentations et des évaluations menées par Pôle emploi pour améliorer l'accompagnement des demandeurs d'emploi et des entreprises. Le conférencier présente les résultats de plusieurs études qui utilisent des méthodes rigoureuses pour estimer les effets des dispositifs sur le retour à l'emploi, la satisfaction des usagers et la demande de travail.

      Points forts: + [00:24:20][^3^][3] L'impact de l'accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi * Une étude randomisée qui compare trois groupes : accompagnement standard, accompagnement renforcé par le secteur public (CVE) et accompagnement renforcé par le secteur privé (OPP) * Un effet positif et significatif de l'accompagnement renforcé sur le taux de retour à l'emploi, surtout pour le CVE * Un effet négatif sur les demandeurs d'emploi qui ne bénéficient pas de l'accompagnement renforcé, surtout dans les marchés déprimés + [00:32:01][^4^][4] L'impact de l'accompagnement des entreprises dans leur recrutement * Une étude randomisée qui compare deux groupes : entreprises prospectées et accompagnées par Pôle emploi et entreprises non prospectées * Un effet positif et significatif sur le nombre d'offres déposées à Pôle emploi et sur le nombre d'embauches en CDI * Un effet plus important pour les entreprises qui étaient déjà clientes de Pôle emploi + [00:36:00][^5^][5] Les perspectives de recherche pour améliorer les recommandations d'offres * Deux études en cours qui visent à personnaliser les offres proposées aux demandeurs d'emploi en fonction de leurs préférences ou de leurs caractéristiques * Une approche participative qui demande aux demandeurs d'emploi de pondérer les critères des offres (métier, salaire, localisation, etc.) * Une approche prédictive qui utilise les données administratives pour identifier les appariements réussis entre demandeurs d'emploi et offres

  7. Oct 2023
  8. Jun 2023
    1. d’une rive l’autre de la Méditerranée
    2. L’indépendance de la France
    3. écologique
    4. et notre place dans l’ordre international.
    5. et dans le désordre mondial que nous connaissons.
    6. aux Etats-Unis
    7. sa singularité face à la Chine,
    8. nous qui sommes la deuxième puissance océanique mondiale.
    9. l’attractivité et les relocalisations
    10. notre indépendance
    11. l’économie mondiale.
    12. de travailler et de produire davantage pour ne pas dépendre des autres.
    13. Dans combien de pays tout cela a-t-il était fait ?
    14. l’économie mondiale s’est quasi-arrêtée.
    15. Retrouver notre indépendance pour vivre heureux et vivre mieux.
    16. et avec vous comprendre ce que nous avons mieux réussi ou moins bien réussi que nos voisins.
    17. réorienter notre production industrielle,
    18. nous pourrons nous rendre dans les Etats hors d’Europe
    1. Il nous faudra rebâtir une indépendance agricole, sanitaire, industrielle et technologique française et plus d'autonomie stratégique pour notre Europe.
    2. Il nous faudra rebâtir notre économie plus forte afin de produire et redonner plein espoir à nos salariés, nos entrepreneurs, garder notre indépendance financière.
    3. des solidarités et des coopérations nouvelles.
    4. il est de notre responsabilité de bâtir
    5. ou Dakar,
    6. Alger
    7. New York,
    8. Londres,
    9. Pékin,
    10. Oui, nous ne gagnerons jamais seuls.
    11. à les aider aussi sur le plan économique
    12. d'Afrique
    13. ou des gouvernements.
    14. On disait que nous étions un peuple épuisé, routinier, bien loin de l'élan des fondations, et voilà que tant d'entre vous rivalisent de dévouement, d'engagement face à l'inattendu de cette menace.
    15. On disait que nous étions un peuple indiscipliné, et voilà que nous respectons des règles,
    16. décident de refermer leurs économies.
    17. regardez l'Asie,
    18. La France est reconnue en la matière
    19. le pays continue à vivre, et heureusement.
    20. et le soutien aux Français de l'étranger.
    21. depuis des pays du monde entier
    22. Comme tous les pays du monde,
  9. May 2023
  10. Mar 2023
  11. Feb 2023
  12. Oct 2022
  13. Apr 2021
  14. Oct 2020
  15. Aug 2020
    1. pour garantir la possibilité de la pluralité des points de vue

      La politique est précisément une affaire de rapports à la pluralité (cf. Arendt); dès qu’on cesse de s’adresser à la pluralité inhérente à une société, le système cesse d’être politique, il devient totalitaire, ce qui est a-politique.

  16. Jun 2020
  17. Apr 2020
    1. à une politique d’entreprise

      lorsque cette politique d'entreprise s'étend à un public extrêmement large, cela représente-t-il un nouveau gouvernement, lequel se surajoute à l'État en place (ex. la politique d'Apple s'ajoute à la politique de l'État américain)?

  18. Mar 2020
  19. Nov 2019
    1. Je continuai à subordonner les questions sociales à [Page 312]la métaphysique et à la morale : à quoi bon se soucier du bonheur de l’humanité, si elle n’avait pas de raison d’être ?

      Les questions sociales et la politique sont inférieures à la « métaphysique et la morale » (autrement dit, la philosophie).

      philosophie > politique
      

      Beauvoir lance ici une question existentialiste« à quoi bon se soucier du bonheur de l’humanité, si elle n’avait pas besoin d’être? »

  20. Oct 2019
    1. Pour que la science soit un outil plus efficace de bien-être social, au moins dans une démocratie, il est important que les décideurs et le public dans son ensemble soient correctement informés et capables de faire la différence entre fait scientifique et fiction, entre controverse et polémique.

      Une fois posé que le scientifique débat est bien et les autres non, il faut maintenant poser que la parole scientifique est nécessaire dans les débats de sociétés, auprès des décideurs qui ne doivent pas se laisser berner par la polémique. Posée comme cela, la proposition est parfaitement admissible et ne souffre aucun contestation. Sauf que... cela véhicule implicitement que le politique ne laisse embarquer dans la polémique uniquement parce qu'il est mal informé, comme si les décideurs n pouvaient pas avoir d'intérêts à ignorer le fait scientifique voir à alimenter la polémique. Il me semble avoir vu quelque exemples dans l'actualité récemment.

      On est ici dans l'expression d'une opinion (le politique a besoin de l'information scientifique, mais y a insuffisamment accès ). Elle est moyennement vraisemblable. On pourrait lister dans l'actualité de nombreux exemple où l'information scientifique est instrumentalisées

  21. Sep 2019
  22. Jun 2019
  23. Mar 2019
  24. Feb 2019
    1. La tâche la plus urgente est la plus lente : il faut trouver un peuple correspondant à la question écologique, de la même manière qu’il y a eu longtemps un peuple qui correspondait à la question sociale.

      peuple social (idéalisé) vs peuple politique qui correspond en fait au peuple écologique ?

    2. Mais on ne peut pas faire grand-chose si la politique est laissée à l’État : les questions écologiques ne peuvent pas reposer sur l’appareil normal de l’État. Ce dernier s’occupe toujours de ce que les militants sont parvenus à rendre visible avant ; il ne peut jamais anticiper sur les questions futures, qui est la tâche politique des chercheurs, des citoyens, des militants et que l’État peut organiser seulement après coup.
  25. Oct 2018