56 Matching Annotations
  1. Apr 2024
    1. Lecture : Parmi les élèves dont les parents ont contesté plus d’une fois les sanctions, 27 % considèrent que les sanctions sont injustes, proportion significativement supérieure à la moyenne.
  2. Mar 2024
    1. Résumé de la Vidéo

      La vidéo aborde les défis liés à la distinction entre les conflits sévères de séparation et la violence conjugale dans les procédures de droit de la famille et de protection de la jeunesse. Elle met en lumière l'importance de reconnaître la violence conjugale et de protéger les victimes, tout en maintenant les liens parent-enfant. Les intervenants sont confrontés à la difficulté de départager ces phénomènes et à la nécessité de concilier leur rôle avec la protection de l'enfant.

      Points Forts: 1. Introduction au webinaire [00:00:01][^1^][1] * Présentation du projet sur la santé des survivantes de violence familiale * Dernier webinaire de la première phase du projet * Annonce de la continuation du projet 2. Les enjeux de la séparation et de la violence conjugale [00:03:59][^2^][2] * Risques accrus de violence autour de la période de séparation * Difficultés des survivantes à faire reconnaître la violence conjugale * Importance de distinguer la violence conjugale des conflits sévères de séparation 3. Le système de justice familiale face à la violence conjugale [00:15:22][^3^][3] * Manque de ressources psychosociales dans les tribunaux * Difficulté à dépister et répondre adéquatement à la violence conjugale * Incohérences entre les instances de droit criminel et familial 4. La protection de la jeunesse et les conflits de séparation [00:18:10][^4^][4] * Enjeux pour les intervenants de départager les conflits et la violence * Sentiment des parents de ne pas être pris au sérieux * Nécessité de protéger l'enfant tout en maintenant les liens parent-enfant Résumé de la Vidéo

      La troisième partie de la vidéo se concentre sur une recherche concernant les conflits sévères de séparation et l'impact de la violence conjugale post-séparation sur les familles. L'étude examine les critères d'inclusion et d'exclusion, les motifs de suivi par le DPJ, et les stratégies de recrutement. Elle révèle la complexité des situations familiales et l'importance de distinguer entre conflit sévère de séparation et violence conjugale.

      Points Forts: 1. Critères de recherche [00:48:50][^1^][1] * Entrevues semi-dirigées * Importance des critères d'inclusion/exclusion * Focus sur le conflit sévère de séparation 2. Recrutement et méthodologie [00:50:58][^2^][2] * Recrutement via intervenants DPJ * Trois sites différents au Québec * Rencontre de 15 femmes et 6 hommes 3. Nature des difficultés familiales [00:51:57][^3^][3] * Difficultés rencontrées dans les trajectoires familiales * Évolution des difficultés entre parents * Impact de la violence conjugale post-séparation 4. Conséquences de l'intervention du DPJ [00:58:27][^4^][4] * Encadrement des échanges entre parents * Amélioration de la relation parent-enfant * Travail sur les pratiques parentales et la coparentalité Résumé de la Vidéo

      Cette vidéo aborde la complexité des situations de violence conjugale et d'aliénation parentale, en particulier lorsqu'il s'agit de la séparation et de l'impact sur les enfants et les victimes. Les intervenants discutent des défis liés à l'intervention dans ces cas, l'importance de la sécurité des jeunes et les implications pour le système judiciaire.

      Points Forts: 1. Séparation et violence conjugale [01:15:47][^1^][1] * Évaluation nécessaire pour protéger les enfants et les femmes * Risque de perpétuation de la violence par le système * Importance de soutenir les victimes 2. Conflits de loyauté chez les adolescents [01:16:34][^2^][2] * Difficultés face au contrôle coercitif et à la manipulation * Comparaison avec l'aliénation parentale * Interventions pour contrer l'image négative du parent victime 3. Formation sur la coparentalité et la violence [01:19:55][^3^][3] * Préoccupations concernant l'approche générale de la coparentalité * Nécessité de réponses adaptées aux cas de violence * Importance du triage des dossiers judiciaires 4. Rôle du système judiciaire [01:21:27][^4^][4] * Remise en question de l'idée qu'un agresseur peut être un bon parent * Impact des décisions judiciaires sur les victimes de violence * Présentation des recherches aux acteurs judiciaires pour sensibilisation

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:17][^2^][2]:

      La vidéo présente une carte conceptuelle sur les conflits sévères de séparation, soulignant l'importance de distinguer entre la violence conjugale, l'aliénation parentale et les conflits de séparation. Elle met en lumière la complexité de la problématique et l'état actuel des connaissances, tout en insistant sur la prudence dans l'évaluation et l'intervention.

      Points forts: + [00:00:08][^3^][3] Introduction à la carte conceptuelle * Présentation de la carte conceptuelle * Aperçu de l'état des connaissances * Importance de la distinction entre les problématiques + [00:03:00][^4^][4] Défis de la construction de la carte * Identification des facteurs de risque et de protection * Organisation des facteurs selon le moment de la séparation * Reconnaissance des facteurs antérieurs et de leur influence + [00:10:06][^5^][5] Caractéristiques du conflit sévère de séparation * Évaluation de la sévérité du conflit * Conséquences du conflit sur l'adaptation de l'enfant * Facteurs médiateurs et leur impact sur l'enfant + [00:17:22][^6^][6] Facteurs précipitant et prédisposants du conflit * Contexte de la séparation et sentiments associés * Traits de personnalité et vulnérabilités personnelles * Importance de l'évaluation et de l'intervention ciblée Résumé de la vidéo [00:23:19][^1^][1] - [00:33:01][^2^][2]:

      La vidéo aborde les défis des conflits parentaux sévères lors de séparations et propose des stratégies d'intervention basées sur la sévérité des conflits. Elle souligne l'importance de protéger les enfants de l'impact des conflits et de promouvoir une coparentalité saine.

      Points forts: + [00:23:19][^3^][3] Difficultés parentales * Impact des rôles parentaux sur la colère et les conflits * Effets des difficultés conjugales pré-séparation * Conséquences des violences et des grossesses imprévues + [00:25:03][^4^][4] Facteurs de risque et de protection * Identification des facteurs influençant les conflits de séparation * Utilisation d'un tableau pour évaluer la situation * Distinction entre caractéristiques du conflit et facteurs de risque + [00:26:40][^5^][5] Stratégies d'intervention * Adaptation des interventions au niveau de sévérité des conflits * Approches de médiation familiale et psychothérapie * Importance de la communication et de la collaboration parentale

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:25:30][^2^][2]:

      La vidéo aborde les conflits sévères de séparation et leur impact sur les familles, en se concentrant sur l'évaluation des situations complexes et l'intervention auprès des familles affectées. Elle souligne l'importance d'une évaluation rigoureuse et d'une intervention adaptée pour protéger le bien-être des enfants et gérer les conflits parentaux.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Introduction aux conflits de séparation * Définition multidimensionnelle et prévalence des conflits * Présentation du profil familial et psychologique des parents + [00:07:04][^4^][4] Prévalence des conflits sévères de séparation * Analyse des sous-groupes de parents séparés * Impact des conflits sur la sécurité et le développement des enfants + [00:15:02][^5^][5] Impact des conflits sur les enfants * Conséquences des conflits ouverts, chroniques et centrés sur l'enfant * Importance des pratiques parentales adaptées et des relations de qualité + [00:17:24][^6^][6] Intervention de la protection de la jeunesse * Défis rencontrés par les intervenants * Point de vue des parents sur l'intervention du DPJ Résumé de la vidéo [00:25:32][^1^][1] - [00:51:02][^2^][2]:

      La vidéo traite des défis liés à la séparation familiale, en se concentrant sur les difficultés de contact et la violence conjugale. Elle souligne l'importance d'une évaluation systémique pour comprendre la dynamique familiale et propose des stratégies pour aborder ces problèmes complexes.

      Points forts: + [00:25:32][^3^][3] Difficultés de contact * Importance de l'évaluation familiale * Prudence avec le concept d'aliénation parentale * Six sous-types de difficultés de contact identifiés + [00:27:03][^4^][4] Dynamiques familiales * L'affinité et l'alliance entre parents et enfants * Impact de la séparation sur les enfants * Risques de conflit de loyauté et d'éloignement réaliste + [00:29:30][^5^][5] Aliénation parentale * Controverse et définitions limitées * Importance de détecter les comportements aliénants * Résistance des enfants face à l'aliénation + [00:37:31][^6^][6] Violence conjugale * Distinction entre conflit et violence * Modèles pour comprendre la violence conjugale * Importance de l'évaluation du risque associé Résumé de la vidéo [00:51:04]¹[1] - [00:57:54]²[2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les interventions auprès des familles en conflit sévère lors de séparations. Elle souligne l'importance d'une intervention précoce, centrée sur les besoins de l'enfant, et propose des stratégies pour minimiser le conflit entre les parents.

      Points forts: + [00:51:04]³[3] Évaluation des situations familiales * Importance de ne pas diagnostiquer hâtivement l'aliénation parentale * Nécessité de protéger les enfants et de poser les bonnes questions + [00:51:31]⁴[4] Stratégies d'intervention * Intervenir tôt pour prévenir l'aggravation des conflits * Se concentrer sur les besoins de l'enfant et éviter son instrumentalisation + [00:53:45]⁵[5] Gestion des transitions et communication * Utiliser des lieux neutres et des moyens technologiques pour les échanges * Évaluer si le maintien du contact est dans l'intérêt de l'enfant + [00:55:56]⁶[6] Approches prometteuses et interdisciplinaires * L'approche de négociation basée sur les intérêts * Le protocole de parentalité et l'importance de la communication transparente

      Source : conversation avec Bing, 19/03/2024 (1) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (2) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (3) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (4) undefined. https://www.

    2. plusieurs 00:54:40 approches prometteuses il nous reste vraiment peu de temps donc je vais laisser catherine parler de l' approche négociations sur sur intérêts
    1. Résumé de la vidéo [00:00:15][^1^][1] - [00:25:10][^2^][2]: La vidéo présente une discussion académique sur les conflits de séparation et leur impact sur les parents et les enfants. Catherine, doctorante en travail social, et Sylvie Drapeau, professeure à l'école de psychologie, explorent les trajectoires familiales et les services liés à la protection de la jeunesse. Elles abordent la définition des conflits sévères de séparation, l'impact sur les enfants, et la distinction entre conflit de séparation et aliénation parentale.

      Points saillants: + [00:00:15][^3^][3] Introduction des chercheuses * Catherine se concentre sur les parents en protection de la jeunesse * Sylvie étudie les conflits de séparation et leur impact sur les enfants + [00:01:27][^4^][4] Objectifs de la présentation * Définir les conflits de séparation et leur sévérité * Partager les réflexions sur les familles en situation de conflit + [00:03:45][^5^][5] Définition proposée du conflit sévère de séparation * Conflits affectant les enfants par leur nature, durée et intensité * Importance de l'impact observable ou supposé sur l'enfant + [00:07:01][^6^][6] Fréquence des conflits de séparation * Difficulté à quantifier en raison de définitions variées * Présentation de statistiques et d'études sur le sujet + [00:14:48][^7^][7] Perspectives des enfants et des parents * Analyse des récits familiaux et de l'évolution des conflits * Impact de la séparation sur le bien-être des enfants + [00:22:19][^8^][8] Conflits de séparation dans la protection de la jeunesse * Proportion de cas liés au conflit de séparation * Discussion sur les mauvais traitements psychologiques et la garde des enfants Résumé de la vidéo [00:25:20][^1^][1] - [00:49:29][^2^][2]:

      La vidéo aborde les effets des conflits parentaux sur les enfants, en particulier dans le contexte des séparations et des divorces. Elle examine les impacts cliniques et psychologiques, les dynamiques familiales, et les stratégies de résolution des conflits. L'accent est mis sur l'importance de la coparentalité et la régulation émotionnelle pour le bien-être des enfants.

      Points forts: + [00:25:20][^3^][3] Impacts des conflits sur les enfants * 42% des enfants témoins de violence conjugale * Importance de la médiation et des arrangements parentaux * Conséquences cliniques des conflits sur les enfants + [00:27:18][^4^][4] Études sur la séparation et le conflit * Variabilité des effets en fonction des contextes familiaux * Rôle des processus familiaux et de la coparentalité * Influence du conflit sur l'adaptation des enfants + [00:34:15][^5^][5] Parentalité et conflit dans les familles intactes * Comparaison avec les familles séparées * Effet des conflits sur les enfants dans différents types de familles * Stratégies de résolution des conflits et leur enseignement aux enfants + [00:40:04][^6^][6] Modèles théoriques de l'impact des conflits * Théories de la sécurité émotionnelle et de l'attachement * Importance de la perception de l'enfant sur le conflit * Effets de la triangulation et de la parentalité sur l'enfant Résumé de la vidéo [00:49:32][^1^][1] - [01:19:34][^2^][2]:

      La vidéo aborde les défis rencontrés par les intervenants sociaux travaillant avec des familles en situation de séparation conflictuelle. Elle met en lumière les difficultés liées à la manipulation parentale, la représentation légale insuffisante, la pression médiatique et le manque de formation des intervenants. La vidéo souligne également l'importance de comprendre le contexte des conflits pour mieux soutenir les familles concernées.

      Points saillants: + [00:49:32][^3^][3] Défis des intervenants * Difficultés avec les familles en conflit * Manque de représentation légale adéquate * Pression des médias et manque de formation + [00:58:00][^4^][4] Comportements violents et santé mentale * Impact des problèmes de santé mentale sur les conflits * Présence de comportements violents dans les conflits + [01:07:51][^5^][5] Utilisation des services sociaux * Multiplication des allégations lors des séparations * Ressources importantes mobilisées par les services sociaux + [01:14:36][^6^][6] Motivations derrière les conflits * Inquiétudes concernant le bien-être des enfants * Stratégies des parents pour protéger leurs enfants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [00:45:18][^2^][2]:

      La vidéo aborde le sujet complexe des conflits de séparation et leur impact sur les enfants. Les intervenants discutent des défis liés à la recherche et à l'intervention dans ce domaine, ainsi que des stratégies qui semblent fonctionner pour aider les familles concernées.

      Points forts: + [00:00:01][^3^][3] Introduction au sujet * Importance des conflits de séparation * Présentation des intervenants + [00:02:02][^4^][4] Défis de la recherche * Manque d'études et de consensus * Difficulté à définir le conflit de séparation + [00:13:38][^5^][5] Prévalence des conflits * Statistiques et sources de données * Trajectoires de conflit après la séparation + [00:25:50][^6^][6] Défis pour l'intervention * Complexité des situations familiales * Importance du triage et de l'intervention préventive + [00:36:01][^7^][7] Stratégies d'intervention * Adaptation aux familles hautement conflictuelles * Collaboration entre professionnels + [00:44:04][^8^][8] Perspectives des intervenants * Centrer sur les besoins de l'enfant * Clarifier le rôle des intervenants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:08:29][^2^][2]:

      La vidéo présente des stratégies pour les parents confrontés au burn-out parental, en particulier dans des situations familiales complexes comme les familles monoparentales ou recomposées. Elle aborde la gestion de la violence à la maison, l'importance de l'acceptation et du lâcher-prise, ainsi que l'adaptation des méthodes éducatives selon les circonstances.

      Points clés: + [00:00:06][^3^][3] Gestion de la violence * Importance du contrôle de soi * Non-violence dans l'éducation + [00:00:49][^4^][4] Familles monoparentales * Liberté dans les choix éducatifs * Avancement personnel + [00:01:17][^5^][5] Réseau de soutien * Difficultés de communication * Importance du soutien extérieur + [00:02:04][^6^][6] Divergences dans le couple * Gestion des désaccords * Adaptation des stratégies + [00:03:01][^7^][7] Changement de modèle éducatif * Exploration de nouvelles méthodes * Évitement des escalades de conflits + [00:04:01][^8^][8] Conséquences de la permissivité * Limites de la non-frustration * Nécessité de structure et de limites + [00:05:01][^9^][9] Décisions et énergie * Importance du rythme personnel * Adaptation au changement + [00:06:26][^10^][10] Temporalité variable * Individualité des expériences * Non-culpabilisation des parents

  3. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:15][^1^][1] - [00:33:30][^2^][2]:

      La vidéo présente le programme danois "Fri for Mobberi", visant à créer des environnements empathiques pour prévenir le harcèlement scolaire. Margot Neuvialle et Julien Garbarg-Chenon discutent de l'expérimentation du programme dans 1000 écoles françaises depuis janvier 2024, soulignant l'importance de développer des compétences psychosociales chez les enfants et les adultes.

      Points clés: + [00:00:15][^3^][3] Introduction du programme * Origine et objectifs + [00:01:12][^4^][4] La classe empathique * Développement de l'empathie chez les enfants + [00:02:17][^5^][5] Société empathique * Impact sur les relations et la dynamique de groupe + [00:05:19][^6^][6] Méthode Fri for Mobberi * Recherche et résultats positifs + [00:10:41][^7^][7] Les quatre valeurs clés * Bienveillance, courage, respect, tolérance + [00:27:50][^8^][8] Adoption et formation * Intégration dans les écoles françaises

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:43:00][^2^][2] :

      Cette vidéo explique comment prévenir et gérer les conflits dans le milieu associatif. L'animatrice donne des exemples concrets de situations conflictuelles et propose des pistes de solutions basées sur la communication, le respect, l'organisation et l'esprit d'équipe. Elle insiste sur l'importance de se rappeler la cause commune qui motive les bénévoles et de ne pas laisser les tensions s'installer.

      Points forts : + [00:00:00][^3^][3] La guerre des frites * Une métaphore pour illustrer les divergences d'opinions * Un rappel pour prendre du recul et se souvenir du but commun + [00:03:08][^4^][4] Les causes de conflit * Les différents types de conflits : d'idées, de valeurs, d'intérêts, de personnalité, de ressources * Les raisons profondes et inconscientes qui se cachent derrière les conflits + [00:06:06][^5^][5] Les points de ralliement * Le projet et les valeurs communes qui unissent les bénévoles * Le respect du travail et de la personnalité des autres * La communication interne et externe pour éviter les malentendus + [00:10:02][^6^][6] L'organisation préventive * La nomination d'un responsable par mission ou par projet * La formalisation des détails financiers et des procédures * La transmission de l'expérience et des savoir-faire + [00:17:47][^7^][7] L'esprit d'équipe * La nécessité de se sentir appartenir à un groupe * La gestion des personnalités difficiles et des manipulateurs * La résolution des conflits par la communication de crise positive

      Résumé de la vidéo [00:20:00][^1^][1] - [00:43:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo traite de la prévention des conflits dans les associations, en donnant des conseils pratiques et des exemples concrets. L'animatrice explique comment éviter les situations conflictuelles en définissant clairement l'objet, les valeurs, les moyens et les règles de l'association, en respectant le travail et les opinions des autres bénévoles, en communiquant efficacement et régulièrement, en favorisant la convivialité et la solidarité, et en adoptant un état d'esprit positif et bienveillant.

      Points forts: + [00:20:10][^3^][3] La guerre des frites * Une métaphore pour illustrer les conflits d'idées, de valeurs ou d'intérêts * Un rappel de l'importance de se souvenir du but commun et du plaisir du bénévolat + [00:24:02][^4^][4] Les points de ralliement * L'objet et les valeurs de l'association, qui doivent être partagés par tous les membres * Le respect des représentants élus, qui doivent assurer la médiation et la mise en œuvre des décisions * Le sentiment d'appartenance, qui renforce la motivation et la cohésion + [00:30:05][^5^][5] L'organisation préventive * Des pistes d'amélioration pour éviter les conflits liés à la gestion financière, à la répartition des tâches, à la distribution des prospectus, etc. * Des outils collaboratifs et des procédures participatives pour faciliter la coordination et la transparence + [00:37:12][^6^][6] L'esprit associatif * Des gestes simples et des moments de convivialité pour créer du lien et de la confiance * Des attitudes positives et bienveillantes pour favoriser le dialogue et l'écoute * Des exemples de bonnes pratiques et de témoignages inspirants

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:34:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une formation en ligne sur la gestion des conflits au milieu de travail, animée par Ali Rachidi, directeur du Centre albertain de formation juridique. Il explique les causes, les types, les attitudes et les stratégies de résolution des conflits, ainsi que les moyens de prévenir et de gérer les situations conflictuelles dans un environnement professionnel.

      Points saillants : + [00:00:00][^3^][3] La présentation du formateur et de l'objectif de la formation * Ali Rachidi est originaire du Maroc, diplômé en droit et en gestion des ressources humaines * L'objectif de la formation est de comprendre, analyser et résoudre les conflits au travail + [00:03:12][^4^][4] La définition et les sources du conflit * Le conflit est une opposition entre deux ou plusieurs personnes qui ont des idées, des opinions ou des intérêts divergents * Les sources du conflit peuvent être liées au fonctionnement de l'organisation ou à la psychologie des individus + [00:10:21][^5^][5] Les types et les attitudes face au conflit * Il existe différents types de conflits selon les parties, les enjeux et les causes impliqués * Les attitudes face au conflit peuvent varier selon le degré d'assertivité et de coopération des individus + [00:14:12][^6^][6] Les stratégies de résolution du conflit * Il existe différentes modalités pour dépasser les situations conflictuelles, comme le recours hiérarchique, l'arbitrage, la médiation ou la négociation * Le choix de la modalité doit dépendre de l'importance du conflit et de la volonté de résolution des acteurs + [00:21:49][^7^][7] Les principes de base pour résoudre un conflit * Il faut adopter une attitude de neutralité, de désir de règlement et d'utilisation des faits * Il faut éviter de juger, d'imposer ou de se laisser emporter par les émotions + [00:24:01][^8^][8] Les moyens de prévenir le conflit au travail * Il faut avoir une meilleure compréhension du conflit, de ses causes et de ses conséquences * Il faut former le personnel au fonctionnement humain et à la communication * Il faut traiter le problème à la racine et favoriser la discussion de groupe * Il faut mettre en place des outils et des mécanismes pour régler les conflits le plus rapidement possible

    1. Olivier ZAJEC, « Ce qui s’oppose coopère » : La guerre comme syllogisme éristique

      Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:43:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence du politologue Olivier Zajec sur la nature de la guerre et les concepts qui permettent de la comprendre. Il s'appuie sur les philosophies de Héraclite et d'Aristote pour analyser la guerre comme un syllogisme éristique, c'est-à-dire une forme de dialogue paradoxal qui vise à résoudre la contradiction entre deux propositions opposées.

      Points clés : + [00:02:55][^3^][3] La guerre selon Héraclite * La guerre est le principe générateur de toute chose * La guerre crée une harmonie des contraires qui s'opposent et coopèrent * Le Logos est le bien commun qui permet de relier les protagonistes de la lutte + [00:10:02][^4^][4] La guerre selon Aristote * La guerre n'a de sens qu'en vue de la paix * La guerre est un conflit de valeurs qui relève de la rhétorique * La guerre est un syllogisme qui part de deux prémices contradictoires et cherche un moyen terme + [00:20:14][^5^][5] La guerre comme syllogisme éristique * La guerre est une forme de dialogue qui vise à réduire la distance entre les sujets politiques * La guerre introduit un biais de force qui permet de mitiger la logique absolue du vrai et du faux * La guerre sécrète la paix en transformant la victoire militaire en succès politique

      Résumé de la vidéo de [00:21:00][^1^][1] à [00:43:00][^2^][2] :

      La vidéo est la deuxième partie d'une conférence d'Olivier Zajec sur la nature de la guerre comme syllogisme éristique. Il s'agit de montrer comment la guerre peut être comprise comme une forme de dialogue paradoxal qui permet de résoudre la contradiction entre deux acteurs politiques opposés. Il s'appuie sur les philosophies d'Héraclite et d'Aristote, ainsi que sur des exemples historiques et contemporains.

      Points forts : + [00:21:00][^3^][3] La guerre comme syllogisme éristique * Définition du syllogisme comme une inférence médiate qui part de deux propositions prémices et qui aboutit à une conclusion * Différence entre le syllogisme logique, qui suit la logique de vérité, et le syllogisme éristique, qui suit la logique de cohérence * Hypothèse selon laquelle la guerre fonctionne comme un syllogisme éristique, qui permet de trouver un moyen terme entre deux propositions contraires + [00:29:00][^4^][4] La différence entre le contraire et le contradictoire * Distinction entre les propositions contraires, qui sont compatibles avec un tiers terme, et les propositions contradictoires, qui s'excluent mutuellement * Exemples de controverses territoriales, comme les îles Kouriles ou le Koweït, qui illustrent la difficulté de trouver un moyen terme entre deux revendications opposées * Nécessité de prendre en compte le contexte des relations internationales, qui est un cadre inter-subjectif, où les propositions contiennent une part variable de vrai et de faux + [00:37:00][^5^][5] La guerre comme révélateur et catalyseur * Analyse de la guerre comme un signifier et un signifiant, qui manifeste et révèle les contours et les limitations de la dissociation entre les acteurs politiques * Rôle de la guerre comme un biais spécifique dans la négociation de la distance entre les sujets politiques, qui permet à la logique absolue du vrai et du faux d'être mitigée par une logique relative du fort et du faible * Exemple de la guerre de Trente Ans, qui montre comment la guerre a permis de sécréter la paix en faisant apparaître l'intérêt commun d'un règlement politique

    1. Jan-Cedric HANSEN, Conceptualisations cindyniques de la guerre

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:31:00][^2^][2] :

      Cette vidéo présente les conceptualisations cindyniques de la guerre, une approche développée par Georges-Yves Kerven pour appréhender la complexité et la vulnérabilité des situations de conflit. L'intervenant, Jan-Cedric Hansen, explique les notions clés des cindyniques, tels que l'organisme, l'hyperespace du danger, les déficits cindynogènes, et les applique à l'analyse des armées et des États en tant qu'organismes cindyniques. Il montre comment les cindyniques permettent d'identifier et de cartographier les vulnérabilités masquées, de les classer selon une taxonomie, et de les prévenir ou de les exploiter selon les buts de guerre.

      Points clés : + [00:01:11][^3^][3] La guerre comme phénomène de violence en action collective * Définition de la guerre selon Kerven : un ensemble de situations possibles contenu dans une situation d'ensemble * Nécessité de prendre en compte un complexe risque-conflit-développement + [00:03:12][^4^][4] Les cindyniques comme sciences du danger * Étymologie : du grec kundunô, je mets en danger * Objectif : appréhender la complexité des situations dangereuses * Méthodologie : définir l'organisme, le jeu d'interactions entre un contexte, des décideurs, des acteurs, des organisations + [00:05:07][^5^][5] L'armée comme organisme cindynique * Application des cindyniques à l'analyse de l'armée en tant qu'entité coordonnée, placée dans un environnement, un contexte et un milieu * Utilisation de l'hyperespace du danger, composé de cinq dimensions : téléologique, axiologique, déontologique, statistique, épistémique * Identification des déficits cindynogènes, sources de vulnérabilité, à chaque niveau : global, individuel, inter-individuel, organisationnel + [00:13:00][^6^][6] L'État comme organisme cindynique * Reproduction de la même démarche au niveau d'un État, en relation avec d'autres États, alliés ou adversaires * Prise en compte des cindyniques du premier ordre (les cinq dimensions) et du second ordre (les combinaisons de deux dimensions)

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [00:31:00][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo présente les concepts de cindynique, une approche qui permet d'appréhender la complexité et la vulnérabilité des situations de guerre. L'orateur explique comment les cindyniques définissent l'organisme, le milieu, le contexte et l'environnement, et comment ils utilisent l'hyperespace du danger pour analyser les dimensions téléologique, axiologique, déontologique, statistique et épistémique d'une situation. Il montre comment les cindyniques identifient les déficits systémiques, individuels, organisationnels et les dissonances qui peuvent générer des situations syndinogènes, c'est-à-dire de danger. Il illustre son propos avec des exemples tirés de l'histoire militaire et des conflits contemporains.

      Points clés : + [00:15:00][^3^][3] Les cindyniques, une science du danger * Une démarche pour appréhender la complexité * Un organisme, un ensemble d'éléments coordonnés * Un milieu, l'ensemble des éléments physiques ou matériels * Un contexte, l'ensemble des circonstances médiates ou immédiates * Un environnement, l'ensemble des conditions sociétales ou éthiques + [00:19:19][^4^][4] L'hyperespace du danger, un outil d'analyse * Cinq dimensions : téléologique, axiologique, déontologique, statistique, épistémique * Chaque dimension interroge un aspect de la situation : la finalité, les valeurs, les normes, les données, les modèles * Chaque dimension peut être cartographiée et quantifiée + [00:24:00][^5^][5] Les déficits syndinogènes, des sources de vulnérabilité * Quatre types de déficits : systémiques, individuels, organisationnels, dissonances * Chaque déficit correspond à un niveau : global, individuel, inter-individuel, organisationnel * Chaque déficit peut être prévenu ou corrigé par des mesures appropriées * La conjonction de plusieurs déficits peut entraîner une situation de tension critique * Exemples de vulnérabilités masquées au niveau systémique, individuel, organisationnel et inter-individuel

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:16:43][^2^][2]: chapitre 9 Cette vidéo présente la boussole de résolution de conflit, un outil qui permet de se repérer dans une situation conflictuelle et de trouver une manière satisfaisante de faire avec l'autre. L'auteur explique les différentes polarités de la boussole (contrainte, résignation, résistance, entêtement, indépendance, entente) et comment passer de l'état contrarié à l'état d'entente.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] La boussole de résolution de conflit * Un outil heuristique qui ne dit pas ce qu'il faut faire mais où se situer * Une forme de boussole avec quatre directions : pour, contre, sans, avec * Une manière de sortir de la relation conflictuelle pour ou contre + [00:01:06][^4^][4] L'état contrarié * La situation initiale qui n'est pas satisfaisante * Ce que l'on ne peut pas faire, penser ou ressentir à cause de la contrainte * Ce que l'on fait, pense ou ressent dans cette situation + [00:01:53][^5^][5] Les autres polarités * Ce qui se passe si l'on se résigne, si l'on résiste, si l'on fait sans ou si l'on fait avec * Ce que l'on fait, pense ou ressent dans chaque cas * Les conséquences et les effets de chaque choix + [00:06:02][^6^][6] L'état d'entente * La situation où l'on reconnaît la contrainte et que l'on décide de faire avec * Ce que l'on fait, pense ou ressent dans cette situation * La nécessité de définir un objectif commun partagé, un projet collectif et des actions conjointes

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:15:01][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une méthode pour faciliter la résolution de conflits, basée sur une approche orientée solution et une logique modale. L'auteur explique les principes et les étapes de cette méthode, ainsi qu'un outil pour faire un retour d'expérience.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Les principes de l'approche orientée solution * Ne pas changer ce qui fonctionne * Faire plus de ce qui fonctionne * Arrêter et faire autre chose si ça ne fonctionne pas + [00:02:31][^4^][4] La méthode de résolution de conflits * Poser le problème de manière positive et claire * Chercher l'existant, ce qui existe déjà comme solution * Imaginer le possible, ce qui pourrait être une solution * Prioriser le nécessaire, ce dont on a vraiment besoin * Faire un plan d'action, comment mettre en œuvre le nécessaire + [00:12:02][^5^][5] Le retour d'expérience * Se connecter aux émotions ressenties * Évaluer la situation et le comportement * Identifier ce qui a bien marché et ce qui peut être amélioré * Mettre en place des actions pour anticiper et résoudre le prochain conflit

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:30][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment faciliter la résolution de conflits en adoptant une posture et une relation qui respectent l'autre et qui ouvrent le champ du possible. Elle présente différents outils et méthodes pour accompagner les personnes en conflit à changer leur cadre de représentation, leur émotion et leur interaction.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] La posture facilitante pour la résolution de conflits * Respecter, écouter et suspendre son jugement sur l'autre * Se poser la question de la relation souhaitée avec l'autre * Reconnaître l'autre dans sa singularité et sa légitimité + [00:02:06][^4^][4] Les outils d'accompagnement pour la résolution de conflits * Le coaching individuel ou collectif pour travailler sur le cadre de représentation et d'expérience * La médiation pour faciliter l'interaction et le dialogue entre les parties * La négociation pour élaborer une stratégie et un plan d'action * La supervision pour prendre conscience de sa pratique et rester neutre et impartial + [00:06:44][^5^][5] Le cadrage des émotions pour la résolution de conflits * Prendre du recul sur les émotions et les considérer comme des signaux * Chercher ce qu'il y a derrière les émotions, comme la peur ou la colère * Poser des questions sur les besoins et les enjeux des personnes * Changer l'émotion en changeant l'interaction + [00:12:19][^6^][6] La connaissance de soi pour la résolution de conflits * Se connaître soi-même pour être pleinement auteur de ce que l'on fait * Faire la part des choses entre ce qui relève de soi, de l'autre et de l'interaction * Identifier ses capacités, ses limites, ses désirs, ses besoins, ses réactions et son pouvoir * Utiliser des outils de connaissance de soi comme les niveaux logiques de Dilts ou la spirale dynamique

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:12][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment faciliter la résolution de conflit en adoptant une attitude de respect, d'écoute, de suspension du jugement et d'apprentissage. Elle présente le cadre de la résolution de conflit, qui consiste à identifier le problème commun, à reconnaître les points de vue de chacun et à imaginer des interactions satisfaisantes pour tous.

      Points forts: + [00:00:00][^3^][3] Le cadre de la résolution de conflit * Repose sur la question de la relation souhaitée * Implique de se prendre en considération et de prendre l'autre en considération * Vise à trouver un objectif commun partagé + [00:02:26][^4^][4] L'attitude de respect * Permet de reconnaître la position de l'autre sans la valider * Permet d'exprimer son ressenti et de laisser l'autre s'exprimer * Permet de responsabiliser l'autre et de se responsabiliser soi-même * Permet de sauver la face et de changer de point de vue + [00:09:02][^5^][5] L'attitude d'écoute * Permet de recevoir la version de l'histoire de l'autre sans l'interpréter * Permet de casser le cercle vicieux des interprétations * Permet d'objectiver le conflit et de le considérer comme un problème extérieur * Permet de poser des questions ouvertes, de paraphraser, de synthétiser et d'encourager l'autre + [00:15:54][^6^][6] L'attitude de suspension du jugement * Permet de distinguer l'interprétation de l'intention * Permet de requalifier l'intention de l'autre comme étant peut-être maladroite ou incomprise * Permet de sortir de la position tranchée et d'ouvrir le champ des possibles + [00:20:33][^7^][7] L'attitude d'apprentissage * Permet de considérer l'incertitude comme une opportunité de faire différemment * Permet de réviser son propre cadre de référence et d'élargir son savoir * Permet de poser le problème avant de chercher la solution * Permet d'accompagner le changement de soi et de l'autre

      Résumé vidéo [00:27:14][^1^][1] - [00:29:12][^2^][2]:

      La partie 2 de la vidéo parle de l'attitude qui permet de résoudre les conflits, en respectant la différence de l'autre et en cherchant à faire avec ou sans. L'objectif est d'atteindre un but commun à travers des actions conjointes, sans forcer la main ni juger l'autre.

      Points clés: + [00:27:14][^3^][3] La situation insatisfaisante * Les deux parties font pour contre * Le contre renforce le conflit + [00:27:30][^4^][4] L'attitude de résolution de conflit * Faire avec ou sans l'autre * Respecter, suspendre le jugement, apprendre * Ne pas dire ce que l'autre devrait faire + [00:28:06][^5^][5] La possibilité de faire ensemble * Avoir un objectif partagé * Faire des actions conjointes * Avoir une relation satisfaisante + [00:28:59][^6^][6] Le prochain séminaire * Comment faciliter la posture et la relation * Comment accompagner à mettre en place l'attitude

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:13:02][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le quatrième chapitre du livre "Faciliter la résolution de conflit" de Benjamin Sylvand. Il explique comment changer de paradigme pour passer d'une situation conflictuelle à une situation coopérative, en se basant sur les notions de croyances, d'inférences, d'influences et de scénarios d'évolution.

      Points clés: + [00:00:09][^3^][3] Le cadre de la résolution de conflits * Il s'agit de trouver un terrain d'entente possible entre les sphères d'interaction des parties * Il implique de définir un objectif commun, un projet collectif et des actions conjointes + [00:03:14][^4^][4] Le changement de paradigme * Il consiste à passer du jeu du pour ou du contre au jeu du avec * Il nécessite de réviser ses croyances et d'imaginer des situations différentes + [00:06:00][^5^][5] Le paradoxe du conflit * Il réside dans le fait que le conflit se dissout dès qu'on envisage la possibilité de le résoudre * Il invite à changer sa perspective et à se poser des questions sur ce qu'on veut + [00:09:04][^6^][6] Les scénarios d'évolution de la situation * Ils permettent d'explorer les conséquences de la résolution ou non du conflit * Ils conduisent à se demander quelle relation on veut avec l'autre et comment on va la mettre en place

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:14:41][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le quatrième chapitre du livre "Faciliter la résolution de conflits" de Benjamin Sylvand, qui traite de la différence entre la résolution et la gestion de conflits. Il explique comment passer d'une situation conflictuelle non satisfaisante à une situation plus satisfaisante, en changeant de point de vue, de paradigme et de mandat.

      Points clés: + [00:00:12][^3^][3] Résolution versus gestion de conflits * La gestion consiste à maintenir l'équilibre actuel, même s'il n'est pas satisfaisant * La résolution consiste à changer la situation, soit en arrêtant la relation, soit en la rendant plus satisfaisante + [00:03:08][^4^][4] Changer de point de vue * Il faut sortir du cadre, considérer la situation sous un autre angle, réviser ses croyances et son cadre de référence * Il faut chercher le pourquoi et la finalité, plutôt que les causes et les coupables + [00:06:17][^5^][5] Obtenir une interaction satisfaisante * Il faut expliciter son mandat, c'est-à-dire ce qui est important, négociable et non négociable pour soi * Il faut articuler son mandat avec celui de l'autre, et chercher un terrain d'entente possible * Il faut se positionner en tant qu'auteur de la relation, et non pas en tant qu'acteur qui subit

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:49][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment faciliter la résolution de conflits en utilisant la boussole du conflit, un outil qui permet de cartographier la position de la personne dans l'interaction conflictuelle. Il s'agit du troisième chapitre du livre "Faciliter la résolution de conflits" de Benjamin Sylvand.

      Points clés: + [00:00:08][^3^][3] La stratégie conflictuelle * Découle du ressenti d'une contrainte qui empêche d'exprimer son potentiel * Dépend des valeurs et des ressources qui soutiennent la position * Se situe sur un axe d'engagement (faire avec) ou de désengagement (faire sans) + [00:06:58][^4^][4] La cartographie de la position * Permet de visualiser la qualité relationnelle et le résultat escompté * Distingue quatre polarités: pour, contre, sans et avec * Montre les zones de gain, de perte et de création de valeur + [00:13:51][^5^][5] Les piliers de la position * Sont les éléments qui nourrissent et justifient la position * Peuvent être des personnes, des pouvoirs, des ressources, etc. * Peuvent être évalués par une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces) + [00:19:45][^6^][6] La possibilité de changer de position * Implique de prendre conscience de la position actuelle et de ses limites * Invite à imaginer une interaction différente sur le 360 de la boussole * Ouvre sur la distinction entre la gestion et la résolution du conflit (chapitre 4)

    1. Bonjour, je suis Copilot, votre assistant pour le navigateur Microsoft Edge. Je peux vous aider à résumer la vidéo que vous regardez sur cette page. Voici le résumé de la vidéo :

      Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:21:45][^2^][2] :

      Cette vidéo est la deuxième partie d'une série de vidéos qui explique le livre "Faciliter la résolution de conflit" de son auteur, Jean-François Thiriet. Dans cette partie, il aborde le chapitre 2 du livre, qui traite du vécu du conflit. Il définit le conflit comme le sentiment d'une personne de ne pas pouvoir agir de manière satisfaisante, du fait d'une contrainte qu'elle attribue à l'autre. Il décrit les émotions, les comportements et les biais cognitifs qui sont liés au conflit, et comment ils affectent l'identité, l'estime de soi et l'auto-efficacité des personnes en conflit. Il propose des pistes pour reconnaître, analyser et sortir du conflit, en cherchant à comprendre l'intention, le cadre de référence et l'intérêt de la relation de chacun.

      Points clés : + [00:00:00][^3^][3] Le conflit est un ressenti * Il résulte d'une interprétation d'une contrainte qui réduit le champ des possibles * Il génère des émotions primaires liées aux besoins de stimulation, de structuration et de reconnaissance * Il provoque des comportements de résignation ou de résistance + [00:05:26][^4^][4] Le conflit est une attribution d'intention * Il implique une capacité à lire l'esprit de l'autre, mais aussi à se tromper ou à se faire des illusions * Il crée une polarisation entre le pour et le contre, l'inclusion et l'exclusion, le respect et le mépris * Il remet en question le sentiment d'attachement, de sécurité et d'appartenance + [00:09:50][^5^][5] Le conflit est une occasion de se connaître * Il invite à reconnaître la légitimité du point de vue de l'autre et à appréhender les émotions ressenties * Il permet de prendre du recul sur son intention, sa perception et son comportement * Il offre la possibilité de se révéler, de se développer et de s'ajuster + [00:14:05][^6^][6] Le conflit est une nécessité de se positionner * Il dépend de l'estime de soi (comment je voudrais être) et de la confiance en soi (comment je me perçois) * Il influence l'auto-efficacité (ma capacité à exprimer mon potentiel) et les capabilités (ma capacité à mettre en œuvre mes capacités) * Il ouvre sur des stratégies conflictuelles (résoudre, faire sans ou faire avec) qui seront abordées dans le chapitre 3

    1. Résumé vidéo [00:00:02][^1^][1] - [00:14:01][^2^][2] :

      Cette vidéo explique comment définir et résoudre les conflits en tenant compte des intentions, des enjeux et des potentiels des personnes impliquées. Elle présente une approche positive et constructive du conflit, qui dépasse la simple opposition ou résignation.

      Points clés : + [00:00:02][^3^][3] Qu'est-ce qu'un conflit ? * Une contrainte ressentie comme insatisfaisante * Une impossibilité d'exprimer son potentiel * Une attribution d'une intention malveillante à l'autre + [00:04:17][^4^][4] Comment réagir au conflit ? * Soit s'adapter, se résigner ou se soumettre à la contrainte * Soit résister, s'opposer ou imposer son point de vue * Ces deux options sont insatisfaisantes et antagonistes + [00:07:20][^5^][5] Comment résoudre le conflit ? * Soit faire sans l'autre, en contournant la contrainte * Soit faire avec l'autre, en reconnaissant son intention * Ces deux options sont satisfaisantes et constructives + [00:10:13][^6^][6] Qu'est-ce que la résolution de conflit ? * Le sentiment de pouvoir agir de manière satisfaisante * La possibilité d'exprimer son plein potentiel * La clarification des intentions de soi et de l'autre

    1. Il y a une question qui est posée en lien avec une difficulté 00:29:07 qui pourrait être ressentie entre le rapport à l'individu et au collectif mais plutôt dans une vision groupe d'élèves... Donc comment réussir à appliquer cette vision de l'éducation en travaillant avec des groupes d'élèves qui se créent leurs propres normes, et souvent qui peuvent être en opposition.
    1. une très grande importance l'ostracisme entre collègues ce sont des chiffres 2010 7 26 20 % des répondants 00:37:44 disent avoir été mis à l'écart par des collègues et le harcèlement 15 % des répondants disent se sentir à ressemer depuis le début de l'année 29 % quand leur carrière donc c'est une forte minorité plus importante que celle des élèves mais 00:37:56 c'est entre collègues 63% des cas de harcèlement déclaré au porteur un autre membre du personnel et 9 % des parents d'élèves on va beaucoup parler des problèmes avec les parents d'élèves beaucoup moins des problèmes entre nous
    1. une autre question par rapport au conflit avec les familles quand voilà il ya un dialogue qui doit s'instaurer quand on sent que la plupart du des aspects des crises d de l'enfant 01:15:53 est lié d'un contexte familial à quelque chose de compliqué et que la famille en échange un retour un petit peu agressif et et refuse le dialogue en quelque sorte quoi faire
  4. Jan 2024
  5. Dec 2023
    1. 2- Gestion de conflit relationnel avec un adulte
    2. - Ne pas se focaliser sur la recherche immédiate de solution- Ne pas se focaliser sur les positions de chacun- Fonctionner sur le mode gagnant / gagnant et non pas gagnant / gagné- Bien évidemment pas de manipulation ni de séduction- Adapter son vocabulaire- Respecter le temps de chacun- Être dans une démarche de questionnement sur soi et l'autre :- comprendre que nous ne fonctionnons pas de la même façon et ne pas confondre l'imageque nous avons de l'autre et qui il est vraiment- Chercher à identifier les peurs et les représentations de l'autre et de soi même- Maîtriser nos émotions : est-on angoissé ? Pourquoi se sent-on agressif ? A t- on peur dene pas être à la hauteur ?- Ainsi ne pas contredire son interlocuteur et le laisser exprimer ses arguments- Écouter, c'est non seulement inviter l'autre à dire ce qu'il ressent mais aussi faire desrelances : on invite l'autre à reformuler ce qu'il dit, on lui demande des explications- Ne pas imposer son point de vue, ne pas chercher à convaincre et ne pas considérer ceque l'on dit comme une vérité inaltérable.- Ne pas se lancer dans un monologue ; Ne pas vouloir anticiper les propos de l'autre- Éviter de donner des conseils quand l'autre n'en demande pas genre " si j'étais vous ..."- Ne pas comparer la situation avec celles d'autres parents : " les autres parents font ci, fontça ...ou ne font pas ci pas ça ... »- Quand on travaille au sein d'une institution, parler en tant que référent des textes officiels :pas d'avis subjectifs et encore moins d'avis personnels- Dédramatiser, voire introduire de l'humour en étant vigilant de ne pas être vexant
  6. Nov 2023
    1. Le schéma de réaction que suscite un comportement inhabituel est souvent celui de rechercher descauses dans la vie personnelle de l’élève (son enfance, ses liens familiaux, son parcours de vie). Cesinformations nous conduisent à des interprétations souvent contreproductives car elles nepermettent pas de traiter les difficultés que l’élève a connues, elles conduisent bien souvent à unealtération des relations école-famille, une vision de l’enfant ou de sa famille dégradée.
  7. May 2022
  8. Apr 2022
    1. Relation parents-enseignants : difficultés familiales et dysfonctionnements à l’école

      Relation parents-enseignants : difficultés familiales et dysfonctionnements à l’école Les conflits familiaux s’invitent à l’école et complexifient l’exercice du métier. Environ 30 situations conflictuelles entre les parents et les personnels de l’éducation émanent chaque semaine de l’ensemble des Autonomes de Solidarité Laïques. Quels textes doivent maîtriser les personnels de l’éducation ? Que faire lorsque des difficultés familiales entraînent des dysfonctionnements dans l’école ? Pour en savoir plus : https://www.autonome-solidarite.fr/articles/asl-en-direct/relation-parents-enseignants-quand-des-difficultes-familiales-entrainent-des-dysfonctionnements-dans-lecole/

    1. Quelles sont exactement l’outrage et la dénonciation calomnieuse ? comment les caractériser ? Comment réagir et quels sont les délais ? Quels réflexes adopter pour se protéger ?
    1. L’outrage est défini par l’article 433-5 du code pénal. Que risque celui qui l’a commis ? Quels délais pour déposer plainte ? Quels types d’outrages un enseignant peut-il subir ? Les réponses de Me Bourdeau-Bulot, avocat-conseil de L'ASL
  9. Oct 2021
  10. Mar 2021
  11. Jan 2021
  12. Dec 2020
  13. Oct 2020
    1. En cas de conflitSi un conflit apparaît, il est utile d’encourager la famille à venir rencontrer ou prendre directement contact avec le directeur d’école, le professeur principal, le chef d’établissement, ou le parent délégué, afin de donner toutes les chances au dialogue. Le dialogue entre les familles et les équipes permettra en effet de rechercher l’origine d’une difficulté et de trouver des solutions pédagogiques ou éducatives.
    1. Si depuis sa conception même, des visions divergentes de la laïcité s’affrontent, nous devons nous en tenir ici à la laïcité telle qu’elle est définie par les textes juridiques et telle qu’elle est reprise par notre Constitution. Une laïcité qui n’a pas besoin d’être «adjectivée»

      Témoignage de Laïcité JL Bianco - Observatoire de la laïcité MOOC CNFPT

  14. Jul 2020
    1. Responsable léga
    2. Diffamation
    3. LA RELATION PARENTS/ENSEIGNANTS : DIFFÉRENDS FAMILIAUX ET INCLUSION DES ÉLÈVESLes adhérents sont mis en cause ou pris à témoin, dans le cadre de différends familiaux (séparation de parents...) dans8,81 % des situations conflictuelles (+29 dossiers par rapport à l’année der-nière). Dans cette catégorie, figurent également les situations où les enseignants sont confrontés à des enfants qui peuvent être violents ou en situation de handicap, et qui sont accueillis dans les établissements sans aide, ni assistance particulière. Les enseignants se sentent démunis. Ils se tournent donc vers L’ASL pour faire part de leurs inquiétudes, obtenir des conseils, rechercher une conduite à tenir. L’assistance, l’écoute et les conseils qui sont donnés par un militant de L’ASL, par-fois par l’avocat, sont toujours très appréciés par le collègue qui a été agressé verbalement et/ou physiquement sur son lieu de travail.
    1. accueil d’élèves handicapés
    2. il n’est pas rare que les parents aient tendance à privilégier désormais la judiciarisation
    3. Les tiers impliqués sont principalement les responsables légaux des élèves et leurs proches (58 % des dossiers), suivis des élèves (22 % des dossiers) et 14 % des conflits sont internes à l’établissement.
    4. L’exposition aux risques de litiges pour les chefs d’établissement et directeurs d’école est quatre fois supérieure à celle des enseignants.
    5. Ce sont les enseignants du premier degré (près de 61 %) et second degré (près de 30 %) qui sont le plus exposés aux conflits
    6. Deux tiers des dossiers concernent les insultes, menaces et propos diffamatoires.
  15. Nov 2019
    1. « Toujours ce conflit qui semble sans issue ! une ardente conscience de mes forces, de ma supériorité sur eux tous, de ce que je pourrais faire ; et [Page 346]le sentiment de la totale inutilité de ces choses ! Non, ça ne peut pas durer ainsi. »