29 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:30:54][^2^][2] :

      Cette vidéo explore l'évolution de la punition coûteuse et son rôle dans la sélection naturelle, en particulier comment elle favorise la coopération chez les humains et d'autres espèces. Elle examine si la punition rend les individus plus coopératifs dans les interactions futures et comment la punition fonctionne dans des situations où les individus n'ont pas d'autres options.

      Points forts : + [00:00:03][^3^][3] Définition de la punition * Un individu paie un coût pour infliger un coût plus élevé à un partenaire tricheur * La punition est cruciale pour comprendre l'évolution de la coopération chez les humains + [00:03:40][^4^][4] Efficacité de la punition * Questionnement sur l'efficacité de la punition pour rendre les tricheurs plus coopératifs * Examen des données empiriques pour valider les hypothèses + [00:04:01][^5^][5] Le poisson nettoyeur comme modèle d'étude * Conflit d'intérêts entre le poisson nettoyeur et ses clients * Les clients punissent les poissons nettoyeurs qui trichent pour assurer la coopération + [00:16:00][^6^][6] Punition et coopération chez les poissons nettoyeurs * La punition par les mâles conduit les femelles à se comporter de manière plus coopérative * La punition assure une meilleure qualité de service pour les clients + [00:20:33][^7^][7] Comparaison avec les comportements humains * Les résultats contradictoires sur l'efficacité de la punition pour promouvoir la coopération * L'importance des hiérarchies de dominance et des options extérieures dans l'utilisation de la punition + [00:30:02][^8^][8] Options extérieures et punition * La théorie du marché biologique prédit que la punition est plus probable lorsque les options extérieures sont limitées * Les poissons clients résidents, ayant moins d'options, sont plus enclins à punir les poissons nettoyeurs tricheurs Résumé de la vidéo [00:30:56][^1^][1] - [01:00:09][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo explore l'évolution de la punition et son efficacité pour changer le comportement des partenaires dans les interactions sociales. Elle examine les réponses des individus face à la défection, l'impact de la punition sur la coopération et les stratégies alternatives pour promouvoir la coopération.

      Points forts: + [00:30:56][^3^][3] L'investissement dans la punition * Attentes initiales sur l'utilisation de la punition pour changer le comportement * Découverte que la punition est moins fréquente sans options extérieures * La punition n'augmente pas la coopération + [00:33:09][^4^][4] Critiques des études * Discussion des limites potentielles des études sur la punition * Importance de considérer les coûts, l'abstraction et les enjeux des jeux de laboratoire * Réflexion sur l'échantillonnage et la pertinence des résultats + [00:35:37][^5^][5] Études classiques sur la punition * Analyse des résultats des études de punition dans les jeux de biens publics * Distinction entre la menace de punition et l'effet de la punition sur le comportement * La coopération conditionnelle comme explication alternative + [00:38:21][^6^][6] Hypothèses sur la fonction de la punition * Proposition que la punition pourrait viser à établir la dominance plutôt qu'à renforcer la coopération * Exploration des bénéfices indirects et de la sélection de groupe culturelle * Punition comme moyen de modifier les différences de paiement plutôt que le comportement Résumé de la vidéo [01:00:13][^1^][1] - [01:02:01][^2^][2] : La partie 3 de la vidéo aborde la fonction potentielle négligée de la punition, qui est souvent justifiée à tort comme un moyen de modifier le comportement. Elle explore les raisons évolutives et psychologiques derrière la punition et la différence entre les explications proximales et ultimes des actions humaines.

      Points forts : + [01:00:13][^3^][3] La fonction de la punition * Souvent négligée et mal comprise * Peu d'impact sur la modification du comportement * Justifications erronées courantes + [01:00:55][^4^][4] Rationalisations post hoc * Les raisons données après coup peuvent être éloignées des forces sélectives * Exemple de la charité et des bénéfices de réputation * Importance des perspectives évolutives + [01:01:46][^5^][5] Signification fonctionnelle de la punition * Les raisons exprimées ne reflètent pas toujours l'importance évolutionnaire * Distinction entre les motivations proximales et ultimes * La punition peut avoir une signification évolutive non reconnue

    1. https://www.youtube.com/watch?v=KbzqB09ZyJQ

      Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:25:15][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur la faculté de punir, explorant les pratiques punitives au-delà de leur forme légale et l'impact de la peine d'emprisonnement. Fassin discute des théories de la justice rétributive et utilitariste, et analyse l'extension de la peine, notamment en termes de profondeur de l'affliction et d'élargissement du cercle des affligés.

      Points forts: + [00:00:29][^3^][3] La critique de la définition traditionnelle de la peine * Remise en question de la définition par les philosophes et juristes * Focus sur le châtiment pour comprendre les pratiques punitives * Importance de la réalité des pratiques au-delà de la loi + [00:01:54][^4^][4] L'extension de la peine * La peine affecte plus profondément et au-delà de l'intention initiale * Analyse de l'emprisonnement et son impact sur les proches des détenus * Référence aux recherches en sociologie et anthropologie + [00:03:38][^5^][5] L'influence de Cesare Beccaria sur la prison et la peine d'emprisonnement * Discussion sur l'œuvre de Beccaria et son impact sur la réforme pénale * Rejet de la justice rétributive et plaidoyer pour l'utilitarisme * L'importance de la prévention des crimes et de la proportionnalité des peines + [00:21:19][^6^][6] L'histoire de la peine d'emprisonnement en France * Introduction de l'emprisonnement dans le code pénal de 1791 * Évolution des peines et principes de la réforme pénale * Critique de l'adoucissement des peines et de la punition généralisée Résumé de la vidéo [00:25:17][^1^][1] - [00:48:46][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo explore l'évolution de la peine d'emprisonnement dans l'histoire française, depuis son introduction dans le code pénal en 1781 jusqu'à son utilisation contemporaine. Elle examine les changements dans la gestion des prisons, les conditions de détention et l'impact sur les détenus et le personnel pénitentiaire.

      Points forts: + [00:25:17][^3^][3] Introduction de l'emprisonnement punitif * Remplacement des peines corporelles * Emprisonnement comme sanction ordinaire * Extension progressive de l'empire carcéral + [00:29:00][^4^][4] Privatisation et conditions des prisons * Développement des manufactures carcérales * Main-d'œuvre captive pour les industriels * Dénonciation des abus par des intellectuels + [00:35:00][^5^][5] Perception de la prison par le personnel * Stratégies de défense face à la détresse des détenus * Indifférence cognitive et justification de l'agressivité * Sensibilité de certains membres du personnel + [00:41:00][^6^][6] Confinement et privation de liberté * Confinement dans le confinement * Impact de la surpopulation carcérale * Privation de la vie affective et sexuelle + [00:45:00][^7^][7] Frustrations et privation de dignité * Toutepuissance du personnel et épreuve de l'estime de soi * Fouilles corporelles et atteinte à la dignité * Difficultés liées à la cohabitation forcée Résumé de la vidéo [00:48:48][^1^][1] - [01:03:27][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde la faculté de punir et les diverses privations subies par les détenus, allant au-delà de la simple perte de liberté. Elle met en lumière les conditions de vie difficiles en prison, l'impact de l'incarcération sur les proches des détenus et les conséquences sociales plus larges de la politique pénitentiaire.

      Points forts: + [00:48:48][^3^][3] Les conditions de détention * Les décisions du tribunal administratif et leur impact * Les restrictions sur les activités quotidiennes comme les douches * La pression exercée par les surveillants + [00:50:07][^4^][4] La privation de sens de la peine * L'absence de prise de conscience du délit commis * Le manque d'opportunités pour la réinsertion sociale et la réforme morale * La description de la prison comme un lieu qui dévalorise la personne + [00:52:17][^5^][5] Le suicide en milieu carcéral * Le taux élevé de suicide en prison en France * Les facteurs contribuant aux suicides, comme le choc de l'incarcération * L'impact des conditions carcérales sur la santé mentale des détenus + [00:55:23][^6^][6] Les répercussions sur les proches des détenus * L'effet de l'incarcération sur les familles et les communautés * Les difficultés rencontrées par les visiteurs pour accéder à la prison * La notion de "châtiment vicariant" affectant les proches des condamnés

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:37][^2^][2] : Cette vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur la faculté de punir, explorant les questions de la philosophie morale et de la théorie du droit. Il discute des définitions, justifications et distributions de la punition dans la société, en mettant l'accent sur les inégalités et les biais dans l'application de la justice.

      Points forts : + [00:00:30][^3^][3] Définition et justification de la punition * Exploration des approches rétributiviste et utilitariste * Distinction entre punition et vengeance * Importance de la justice distributive et corrective selon Aristote + [00:06:04][^4^][4] Réalisme juridique et approche empirique du droit * Importance de l'expérience et du contexte dans l'application du droit * Influence des intérêts politiques et sociaux sur les jugements + [00:10:03][^5^][5] Inégalités dans l'application de la justice * Exemples historiques et contemporains illustrant les disparités * Discussion sur la justice et le traitement des classes populaires + [00:15:42][^6^][6] Analyse statistique des condamnations * Étude des données judiciaires révélant des biais en fonction de la profession et de la nationalité * Sévérité des peines et inégalités sociales dans le système judiciaire + [00:21:28][^7^][7] Répression sélective et politique de la drogue * Augmentation des condamnations pour usage de cannabis malgré la baisse de consommation * Diminution des condamnations pour délits économiques et financiers + [00:23:31][^8^][8] Discrimination dans l'application de la loi sur les stupéfiants * Focus sur les quartiers populaires pour les interpellations * Ignorance des consommations dans les milieux favorisés Résumé de la vidéo [00:24:40][^1^][1] - [00:48:13][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo explore les dynamiques de la punition et de la criminalité en col blanc, en se concentrant sur la manière dont les lois sur les stupéfiants ont évolué pour pénaliser l'usage simple du cannabis, l'impact discriminatoire sur les classes populaires et les minorités racisées, et la manière dont la délinquance en col blanc échappe souvent à la justice grâce à des arrangements financiers.

      Points saillants: + [00:24:40][^3^][3] La pénalisation de l'usage simple du cannabis * Transformation de la législation anti-drogue * Discrimination envers les classes populaires * Conséquences sur le casier judiciaire + [00:26:01][^4^][4] La criminalité en col blanc * Introduction du concept par Edwin Sutherland * Analyse de la délinquance économique et financière * Impact sur la société et la confiance publique + [00:30:05][^5^][5] La crise des subprimes de 2008 * Impunité des auteurs de pratiques délictuelles * Sanctions financières modestes pour les grandes banques * Frustration face au manque d'engagement des autorités + [00:35:48][^6^][6] La lutte contre la délinquance d'affaires en France * Évolution historique et récente de la répression * Loi sur la protection du secret des affaires * Insuffisance des moyens pour les parquets spécialisés + [00:37:03][^7^][7] La domestication de l'impôt par les classes dominantes * Stratégies d'évasion fiscale et optimisation fiscale * Relations avec l'administration fiscale * Influence politique et arrangements fiscaux Résumé de la vidéo [00:48:15][^1^][1] - [01:02:26][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'évolution historique de la punition et de la pénalisation, en mettant en lumière les changements dans les pratiques punitives à travers différentes périodes et comment elles reflètent les structures sociales et économiques.

      Points saillants: + [00:48:15][^3^][3] L'histoire de la punition * Analyse des systèmes de châtiment médiévaux * Transition vers des peines corporelles pour les pauvres incapables de payer * Évolution des pratiques punitives avec la centralisation du pouvoir + [00:50:41][^4^][4] Les changements démographiques et économiques * Impact des guerres, épidémies et famines sur la population * Adaptation des peines aux besoins économiques comme les galères et les travaux forcés * La révolution industrielle et l'augmentation de la criminalité de survie + [00:52:04][^5^][5] La domination et l'incarcération des Afro-Américains aux États-Unis * L'histoire de l'esclavage, de la ségrégation et de la discrimination raciale * La migration vers le Nord et la formation de ghettos urbains * La guerre contre la drogue et l'incarcération de masse + [00:55:43][^6^][6] La reproduction de l'inégalité à travers les politiques punitives * L'impact des politiques punitives sur les disparités économiques et sociales * La financiarisation de l'économie et ses conséquences sur l'inégalité * Le rôle des pouvoirs publics dans la transformation des pratiques punitives

    1. il faut d'une part des couples et la question du crime et du châtiment parce que sinon on n'arrive absolument pas à comprendre l'évolution des politiques pénales elles sont 100 sans lien aucun avec les 00:56:16 tendances de la criminalité à aucune époque et dans aucun pays
  2. May 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:01][^1^][1] - [01:26:32][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de Léonard Vannetzel sur la parentalité et les limites éducatives. Il aborde les défis de l'éducation, l'importance des limites et propose des techniques pratiques pour les parents.

      Points forts: + [00:00:01][^3^][3] Introduction à la conférence * Présentation du thème de la parentalité et des limites éducatives * Introduction de Léonard Vannetzel, psychologue spécialisé + [00:02:09][^4^][4] L'importance de l'éducation et des limites * Discussion sur la complexité de l'éducation et l'établissement des limites * L'impact des conseils éducatifs dans les médias et les débats publics + [00:13:09][^5^][5] Exemples concrets de limites éducatives * Partage d'exemples réels pour illustrer les problèmes de limites chez les enfants * Analyse des comportements et des réactions des enfants face aux limites + [00:23:32][^6^][6] Techniques psycho-éducatives * Présentation des méthodes pratiques pour améliorer le climat familial * L'importance du contact visuel et tactile lors de la communication avec les enfants + [00:29:31][^7^][7] Gestion de l'explosibilité chez les enfants * Conseils pour évaluer et gérer le risque d'explosivité des enfants * Techniques pour prévenir les comportements problématiques + [00:57:19][^8^][8] Analyse d'une situation problématique * Examen d'un cas spécifique et identification des facteurs déclencheurs * Stratégies pour éviter les comportements indésirables et améliorer l'éducation Résumé de la vidéo [00:50:00][^1^][1] - [01:03:02][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo se concentre sur l'importance de l'inhibition dans le développement de l'enfant et son rôle dans l'établissement des limites éducatives. Léonard Vannetzel, psychologue spécialisé, discute des défis auxquels les parents sont confrontés lorsqu'ils essaient d'instaurer des limites et propose des stratégies pratiques pour gérer les comportements difficiles.

      Points forts: + [00:50:00][^3^][3] La mission de Nathanael * Importance de donner des missions claires aux enfants * Utilisation de récompenses symboliques pour encourager le comportement souhaité * Clarification des attentes et conséquences des actions + [00:56:43][^4^][4] Analyse d'une soirée difficile * Impact des actions parentales sur le comportement de l'enfant * Importance de la prévisibilité et de la routine pour les enfants * Conseils pour éviter les comportements problématiques + [01:02:26][^5^][5] Questions du public * Interrogations sur la pérennité des changements de comportement * Discussion sur l'impact à long terme de l'absence de limites sur les adultes * Réflexion sur l'évolution de la criminalité chez les jeunes Voici les points forts de la vidéo entre [01:03:00][^1^][1] et [01:40:00][^2^][2], avec les timecodes correspondants :

      • [01:03:01][^3^][3] - Discussion sur l'impact de l'absence de limites sur les enfants devenus adultes, avec une hypothèse sur l'augmentation de la criminalité chez les jeunes.
      • [01:03:45][^4^][4] - Explication de la psychoéducation et comment elle aide à instaurer des comportements durables chez les enfants.
      • [01:04:01][^5^][5] - Illustration de l'efficacité de la psychoéducation avec l'exemple d'une mère qui a appris à gérer les comportements de son enfant.
      • [01:25:20][^6^][6] - Discussion sur la gestion de l'autorité parentale et l'importance de maintenir une éducation équilibrée dès le plus jeune âge.
      • [01:25:48][^7^][7] - Une grand-mère partage son intérêt pour les techniques éducatives présentées et pose une question sur les ressources disponibles pour les familles en difficulté.
      • [01:26:24][^8^][8] - Réponse à la question sur les ressources disponibles, notamment en région parisienne, pour les familles nécessitant un soutien éducatif.
      • [01:37:02][^9^][9] - Démonstration d'une expérience visuelle pour illustrer l'importance de l'inhibition dans le développement humain et la civilisation.
      • [01:40:00][^10^][10] - Conclusion de la présentation et ouverture de la séance de questions-réponses avec l'audience.

      Ces timecodes marquent des moments clés où des concepts importants sont abordés ou des interactions significatives ont lieu. Ils peuvent servir de repères pour naviguer dans la vidéo et approfondir certaines thématiques.

    1. La vidéo intitulée "La faculté de punir" par Didier Fassin semble aborder des sujets complexes liés à la philosophie du droit et à la justice pénale. Voici les temps forts de la vidéo avec les timecodes correspondants :

      • [00:00:29][^1^][1] Introduction à la philosophie du droit et la définition du châtiment.
      • [00:01:03][^2^][2] Discussion sur la réalité sociale du châtiment et les pratiques punitives extrajudiciaires.
      • [00:02:08][^3^][3] Le paradigme du procès et la réalité des affaires judiciaires aux États-Unis.
      • [00:02:47][^4^][4] L'évolution du système judiciaire français et l'introduction de nouvelles procédures.
      • [00:03:55][^5^][5] La possibilité de sanctionner des personnes innocentes et les erreurs judiciaires.
      • [00:07:00][^6^][6] Statistiques sur les condamnations injustes et la discrimination raciale dans le système judiciaire américain.
      • [00:17:15][^7^][7] Les conséquences d'une condamnation sur la vie sociale et professionnelle.
      • [00:20:07][^8^][8] La détention provisoire et son impact sur les personnes présumées innocentes.
      • [00:27:00][^9^][9] Un cas spécifique de détention provisoire et les décisions judiciaires.
      • [00:28:01][^10^][10] La comparution immédiate comme source principale de détention provisoire en France.
      • [00:36:01][^11^][11] L'utilisation d'algorithmes pour prédire les risques associés aux prévenus.
      • [00:47:33][^12^][12] Les méthodes de torture et les conditions de détention à Guantanamo.
      • [00:50:31][^13^][13] La détention administrative en Israël et ses implications.
      • [00:56:02][^14^][14] Les implications internationales de la souveraineté et les pratiques de détention.

      Ces points soulignent les discussions sur la justice, les erreurs judiciaires, la détention provisoire, et les pratiques punitives à travers différents systèmes judiciaires. Ils offrent un aperçu de la complexité et des défis du système pénal moderne.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:01:36][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur le thème de la faculté de punir, en se concentrant sur les homicides commis par la police sans procès aux États-Unis et en France. Fassin discute des statistiques alarmantes, de la discrimination raciale et des justifications juridiques qui permettent ces actes, souvent sans conséquences pour les policiers impliqués.

      Points forts: + [00:00:30][^3^][3] Le droit de tuer de l'État * Débat détourné vers la peine capitale * Impact plus conséquent des homicides sans procès par la police * Exemple de 1976 avec 590 tués par la police contre aucune exécution capitale + [00:02:04][^4^][4] Homicides policiers aux États-Unis * Autorisation pour les policiers de tirer pour prévenir un crime * Justification vague conduisant à l'exonération même si le suspect est innocent * Discrimination raciale avec les hommes noirs tués 10 fois plus que les blancs + [00:15:37][^5^][5] Comparaison internationale * La France tue plus par l'action policière que d'autres pays européens * Augmentation rapide du nombre de morts par balle lors de tirs sur des véhicules * Liens avec les choix politiques et les évolutions législatives + [00:35:54][^6^][6] La privatisation de l'aménagement des peines * Multiplication des frais et confiscation des biens * Impact sur les milieux modestes et création de cercles vicieux * Exemple d'une femme en Géorgie avec une dette impayée menant à l'incarcération Résumé de la vidéo [00:35:00][^1^][1] - [01:01:36][^2^][2]:

      La vidéo aborde la question des homicides policiers et de la peine capitale aux États-Unis, en soulignant la disproportion entre les exécutions judiciaires et extrajudiciaires. Elle examine les statistiques, les cas spécifiques, et les implications légales et sociales de ces actes.

      Points forts: + [00:35:00][^3^][3] La fréquence des homicides policiers * Les forces de l'ordre tuent plus fréquemment en France qu'en Allemagne ou au Portugal * Les policiers sont impliqués dans des décès quatre fois plus souvent que les gendarmes + [00:41:33][^4^][4] Les conséquences financières des amendes * Les dettes s'accumulent avec le temps, entraînant des frais supplémentaires * Les personnes à faible revenu sont particulièrement vulnérables à ces dettes + [00:45:14][^5^][5] L'expérience carcérale aux États-Unis * L'arrestation est souvent une épreuve humiliante et parfois violente * Les conditions de détention peuvent être dégradantes et déshumanisantes + [00:49:27][^6^][6] Les procédures judiciaires en France * La justice expéditive traite rapidement les affaires de délit mineur * Les comparutions immédiates peuvent être vécues comme une humiliation publique

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:23:46][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur la faculté de punir, explorant les nuances linguistiques et philosophiques du châtiment en anglais et en français. Fassin discute des définitions et des critères du châtiment, en soulignant la complexité de son application dans divers contextes sociaux et légaux.

      Points forts: + [00:00:28][^3^][3] Nuances linguistiques du châtiment * * Différences entre les termes anglais et français * * Variété des significations et des contextes * * Importance de la clarté dans la définition des termes + [00:03:54][^4^][4] Critères du châtiment selon Anthony Flew * * Nécessité d'un mal ou désagrément * * Réponse à une infraction supposée * * Action volontaire d'une autorité légitime + [00:06:09][^5^][5] Exclusions du châtiment standard * * Situations ne relevant pas du cadre légal * * Relations familiales ou scolaires * * Sanctions affectant indirectement ou collectivement + [00:13:43][^6^][6] Examen empirique du châtiment * * Étude des situations réelles et de leurs écarts avec la définition idéale * * Impact du châtiment au-delà du cadre juridique * * Conséquences sur les individus et les institutions Résumé de la vidéo [00:23:47][^1^][1] - [00:45:05][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur la faculté de punir, en se concentrant sur les interactions entre la police et les jeunes hommes des quartiers populaires, souvent issus de minorités ethniques ou religieuses. Fassin explore les pratiques punitives de la police, qui incluent des contrôles d'identité fréquents et des traitements humiliants, souvent sans justification légale. Il discute également de cas spécifiques de brutalité policière et de leurs conséquences physiques et psychologiques graves, ainsi que de la perception publique de ces actions comme des châtiments injustes.

      Points forts: + [00:23:47][^3^][3] Interactions avec la police * * Les jeunes hommes sont souvent contrôlés et humiliés * * Les pratiques policières peuvent être abusives et discriminatoires * * Les réactions inappropriées peuvent entraîner des accusations supplémentaires + [00:27:00][^4^][4] Conséquences des pratiques punitives * * Les victimes subissent des dommages physiques et psychiques * * Les pratiques illégales sont soutenues par l'institution policière * * Les sanctions judiciaires contre les policiers sont souvent insuffisantes + [00:37:03][^5^][5] Cas spécifique de brutalité policière * * L'affaire de Théo et les séquelles permanentes qu'il a subies * * La violence policière est parfois extrême et intentionnelle * * Les agressions sexuelles font partie de l'arsenal punitif de la police + [00:44:02][^6^][6] Réponse judiciaire aux violences policières * * Les peines prononcées contre les policiers sont perçues comme clémentes * * Les pratiques discriminatoires et extrajudiciaires de la police sont illégales * * La justice est critiquée pour son traitement inégal des affaires de brutalité policière Résumé de la vidéo [00:45:07][^1^][1] - [00:58:25][^2^][2]:

      La vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur l'évolution des pratiques punitives en France, notamment l'introduction de l'amende forfaitaire délictuelle qui permet aux forces de l'ordre d'imposer des sanctions pénales sans procédure judiciaire. Fassin critique cette mesure pour son impact disproportionné sur les populations marginalisées et pour avoir élargi les pouvoirs punitifs de la police au-delà du système judiciaire.

      Points forts: + [00:45:07][^3^][3] L'amende forfaitaire délictuelle * * Introduction par la loi de 2016 * * Sanction pénale sans procédure judiciaire * * Impact sur les personnes à faible revenu + [00:48:03][^4^][4] Usage de stupéfiants * * Augmentation des condamnations pour usage simple * * Politique répressive et pouvoir punitif de la police * * Disparités dans l'application des sanctions + [00:51:01][^5^][5] Critiques et recommandations * * Dénonciation par la Défenseur des droits * * Appel à la fin de ces sanctions pénales * * Description comme une justice inégalitaire + [00:52:36][^6^][6] Violences policières * * Durcissement du maintien de l'ordre * * Condamnations internationales pour usage excessif de la force * * Pratiques punitives lors de manifestations

    1. ces punitions affectent 00:34:17 de manière disproportionnée les élèves appartenant aux catégories défavorisé et aux minorités ethnraciales comme le montré plusieurs travaux de sociologues par exemple en France de Eric Barbie de 00:34:29 Barbieux et Laurence Tichit
    2. la légitimité du châtiment peut se situer en dehors du cadre légal dans des mondes sociaux particuliers qui 00:02:29 définissent leurs propres règles l'institution scolaire établit pour des devoirs non faits des attitudes jugées insolente le ou même le port d'un kimono féminin assimilé à un vêtement religieux 00:02:42 musulman des modalités de punition qui peuvent aller d'heur de retenue jusqu'à l'exclusion définitive selon des usages qui varient dans le temps et selon les établissements
    3. l'État peut ainsi revendiquer le monopole de l'usage légitime de la faculté de punir
    4. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:25:06][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une conférence de Didier Fassin sur la faculté de punir, explorant les aspects légaux, sociaux et historiques de la punition. Fassin discute de la légitimité de la punition dans différents contextes, y compris la justice formelle, l'éducation et la famille.

      Points forts: + [00:00:29][^3^][3] Définition de la punition * Infliger une souffrance pour violation de la loi, morale ou norme * Peut être physique ou psychique, légale ou informelle + [00:04:00][^4^][4] Évolution de la punition des enfants * Tendance vers moins de punition dans la famille malgré un État plus punitif * La légitimité du châtiment parental diminue + [00:07:12][^5^][5] Protection légale des enfants en France * Lois de 1889 et 1898 pour protéger les enfants maltraités et abandonnés * Introduction de la déchéance de la puissance paternelle + [00:12:00][^6^][6] Redéfinitions des mauvais traitements * Inclusion dans la chaîne pénale et reconnaissance médicale et publique * Évolution vers la prévention et la sensibilisation aux abus sexuels Résumé de la vidéo [00:25:08][^1^][1] - [00:49:11][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'évolution de la législation sur les châtiments corporels, en particulier dans le contexte familial et scolaire. Elle met en lumière les changements dans les lois et les attitudes envers la discipline physique des enfants, en soulignant les différences entre les pays et les évolutions au fil du temps.

      Points forts: + [00:25:08][^3^][3] L'histoire des châtiments corporels * Suppression progressive des châtiments corporels dans de nombreux pays * La France a adopté une législation interdisant les violences éducatives ordinaires en 2019 * Évolution des attitudes et des lois concernant la discipline physique des enfants + [00:28:00][^4^][4] La situation aux États-Unis et au Royaume-Uni * Les États-Unis maintiennent le droit de corriger physiquement les enfants * Le Royaume-Uni a été condamné pour ne pas avoir respecté les droits de l'homme en matière de châtiments corporels * Discussion sur la dimension raciale de la violence scolaire aux États-Unis + [00:33:04][^5^][5] L'exceptionnalisme américain dans la discipline scolaire * Les punitions physiques restent autorisées dans certains États américains * La Cour suprême des États-Unis a validé ces pratiques en 1977 * Analyse de la persistance de ces pratiques malgré leur inefficacité et leurs dommages sociaux + [00:39:01][^6^][6] Le monopole de l'État sur la faculté de punir * L'État revendique le monopole de l'usage légitime de la faculté de punir * Discussion sur la protection des enfants et la responsabilité pénale des mineurs * Évolution de la justice pénale des mineurs vers plus de sévérité depuis les années 1990 Résumé de la vidéo [00:49:13][^1^][1] - [01:01:00][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde la justice pénale des mineurs en France, en mettant l'accent sur la tension entre protection et punition. Didier Fassin discute de l'augmentation des réponses pénales dans un contexte de délinquance juvénile stable ou en baisse, et de la pression politique et policière sur les magistrats. Il souligne également la situation particulière des mineurs non accompagnés (MNA) et les défis liés à leur évaluation et protection.

      Points forts: + [00:49:13][^3^][3] Justice pénale des mineurs * Augmentation des réponses pénales malgré la stabilité de la délinquance * Préférence pour les alternatives aux poursuites plutôt que l'emprisonnement * Pressions politiques et policières influençant les décisions judiciaires + [00:50:53][^4^][4] Mineurs non accompagnés (MNA) * Difficultés d'évaluation de l'âge et de la minorité * Protection offerte par la convention internationale des droits de l'enfant * Enjeux politiques et administratifs liés à la prise en charge des MNA + [00:52:57][^5^][5] Enquête sur le traitement des MNA * Protocole souvent non suivi pour l'évaluation des MNA * Pression politique sur les personnels évaluant la minorité * Conséquences graves du rejet de la minorité pour les jeunes + [00:59:47][^6^][6] Protection des mineurs et politiques de sévérité * Vulnérabilité de la protection accordée aux mineurs * Tension entre protection et répression pour les MNA * Impact des politiques sur la vie des jeunes rejetés

  3. Apr 2024
    1. la faculté de punir invite à penser ce que la morale permet et ce que la politiqueut 00:06:30 en réponse à la violation de la norme ou de la loi
    2. en m'intéressant cette année à la faculté de punir sujet en apparence éloigné 00:07:46 encore que les exilés fassent l'objet de pratique punitive et carcérale qui rappelle à bien des égards celle visant des délinquants et des criminels à ceci près qu'ils n'ont commis ni délit ni crime
    3. j'espère montrer ainsi la nécessité et même l'urgence de penser le châtiment alors que tout est fait pour éviter de s'interroger sur le moment punitif que traversent les 00:10:58 sociétés contemporaines
    4. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:53][^2^][2]:

      Cette vidéo présente un cours de Didier Fassin sur la faculté de punir, explorant le châtiment dans une perspective anthropologique. Fassin discute des limitations du langage juridique et propose une analyse critique du droit pénal, en s'appuyant sur des travaux ethnographiques et des expériences citoyennes.

      Points forts: + [00:00:30][^3^][3] Introduction au cours * Présentation du thème de la faculté de punir * Distinction entre peine et châtiment * Approche anthropologique du châtiment + [00:03:01][^4^][4] Méthodologie et sources * Utilisation d'enquêtes ethnographiques sur la police, la justice et la prison * Expériences citoyennes en France et aux États-Unis * Réexamen d'analyses théoriques antérieures + [00:06:46][^5^][5] La faculté de punir * Exploration de la morale et de la politique derrière le châtiment * Discussion sur la capacité et la disposition à punir * Réflexion sur la possibilité de ne pas punir + [00:10:11][^6^][6] Statistiques et critique de la situation carcérale * Analyse de l'évolution récente des effectifs dans les prisons françaises * Comparaison avec des données historiques et internationales * Déconstruction du déni de la situation critique carcérale Résumé de la vidéo [00:24:56][^1^][1] - [00:49:11][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo explore les politiques pénales en France à la fin du 19e siècle et leur impact sur la démographie pénitentiaire. Elle examine les lois sur la relégation et la libération conditionnelle, ainsi que l'influence de la Première Guerre mondiale sur la population carcérale.

      Points forts: + [00:25:01][^3^][3] Politiques pénales opposées * Loi sur la relégation des récidivistes aux colonies * Introduction de la libération conditionnelle pour réhabilitation + [00:26:28][^4^][4] Impact de la Première Guerre mondiale * Diminution significative des jeunes hommes en détention * Pertes militaires et blessés réduisent la population carcérale + [00:30:22][^5^][5] Évolution démographique et juridique * Tendance à la baisse de la population pénitentiaire jusqu'en 1940 * Inversion de la tendance avec la Seconde Guerre mondiale + [00:31:04][^6^][6] Influence politique sur la démographie pénitentiaire * Corrélation entre les élections et l'augmentation ou la diminution des détenus * Continuité de l'inflation carcérale indépendamment de la majorité gouvernementale Résumé de la vidéo [00:49:13][^1^][1] - [01:04:21][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde l'évolution des sanctions pénales en France, mettant en lumière l'augmentation des peines pour outrage, l'impact des lois sur les pratiques judiciaires, et la tendance à une justice plus sévère. L'orateur examine les changements législatifs et leurs conséquences, notamment l'inflation des peines et la pression sur les magistrats pour appliquer des peines minimales, ce qui a entraîné une augmentation significative des peines d'emprisonnement.

      Points forts: + [00:49:13][^3^][3] Inflation des peines pour outrage * Les sanctions pour outrage ont quadruplé en deux décennies * Coût élevé pour l'État et pratique abusive par certains agents * Les accusations d'outrage sont parfois utilisées pour contrer les allégations de violence + [00:51:00][^4^][4] Lois sur les peines planchées * Introduction de peines minimales pour récidive * Augmentation significative du taux de peines minimales prononcées * Application plus systématique pour les délits moins graves + [00:54:08][^5^][5] Comparution immédiate et ses conséquences * La procédure judiciaire s'est transformée avec le développement de la comparution immédiate * Cette pratique pénalise lourdement et touche principalement les milieux populaires * Les prévenus sont souvent jugés sans avoir la possibilité de préparer leur défense

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:35][^2^][2]:

      Cette vidéo présente une analyse approfondie de l'évolution de la pénalité et de l'incarcération en France et dans le monde, soulignant une tendance à la sévérité accrue du système pénal indépendamment des taux de criminalité. Didier Fassin explore les changements dans les politiques pénales, l'augmentation des populations carcérales et les différences régionales significatives en matière de châtiment.

      Points saillants: + [00:00:31][^3^][3] Le moment punitif en France * Croissance de la population carcérale depuis 1955 * Politiques pénales plus sévères depuis les années 1980 * Augmentation de la sévérité sans lien avec la criminalité + [00:05:08][^4^][4] Tendances en Europe * Hausse des taux de détention en Europe de l'Ouest et du Sud * Baisse en Europe de l'Est après la chute des régimes communistes * Évolutions divergentes au sein de l'Union européenne + [00:11:30][^5^][5] Comparaison internationale * Hausse générale des taux de détention depuis 1980 * Différences considérables entre continents et pays * Théories sur la stabilité du châtiment remises en question + [00:18:20][^6^][6] Interprétation du phénomène punitif * Facteurs historiques et inégalités sociales influencent la criminalité * Pas de lien causal direct entre criminalité et incarcération * Exemples comparatifs entre les États-Unis, le Canada et les pays scandinaves Résumé de la vidéo [00:24:38][^1^][1] - [00:49:02][^2^][2]:

      La vidéo explore la relation entre la criminalité et la punition dans divers contextes sociopolitiques, en se concentrant sur les changements législatifs et judiciaires, les politiques punitives, et les idéologies répressives. Elle examine l'augmentation des populations carcérales depuis les années 1980, la sévérité des peines, et le rôle des politiciens et de l'opinion publique dans la formation des politiques pénales.

      Points saillants: + [00:24:38][^3^][3] Déconnexion entre criminalité et châtiment * Études de cas en Amérique du Nord et Europe du Nord * Durcissement législatif et judiciaire sans lien avec la criminalité * Politique punitive déterminant la taille de la population carcérale + [00:27:59][^4^][4] Évolutions des pratiques pénales * Augmentation des taux d'incarcération dans les pays occidentaux * Variations nationales et progression modeste en Scandinavie * Sévérité exprimée par la fréquence et la durée des peines + [00:31:19][^5^][5] Logiques partisanes et idéologies répressives * Influence des stratégies politiques et des valeurs morales * Populisme pénal et son impact sur les politiques pénales * Rôle des médias et des politiciens dans la perception de la sécurité + [00:39:41][^6^][6] Populisme pénal et élections présidentielles * Cas de George Bush et Michael Dukakis aux États-Unis en 1988 * Impact de la criminalité comme enjeu électoral * Stratégies de communication et justice expressive Résumé de la vidéo [00:49:04][^1^][1] - [01:05:06][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde la complexité de la justice pénale et la perception publique de la punition. Didier Fassin discute des tendances vers une justice plus répressive et de l'influence du populisme pénal et des attitudes sociales sur les politiques pénales. Il examine les sondages français sur l'autorité et la sévérité, la perception de la justice comme laxiste, et la manière dont les médias et la politique façonnent l'opinion publique sur la sécurité.

      Points saillants: + [00:49:04][^3^][3] La justice répressive * Tendance vers une justice plus sévère * Influence du populisme pénal * Rôle des attitudes sociales + [00:50:17][^4^][4] Perception de la sévérité * Forte demande d'autorité et de sévérité en France * Justice jugée trop laxiste par une majorité * Sondages révélant des attitudes clivantes + [00:52:53][^5^][5] Influence des médias et de la politique * Les sondages ne reflètent pas toujours l'opinion publique réelle * Critique de la méthodologie des sondages * Impact des médias et de la politique sur le sentiment d'insécurité + [00:56:37][^6^][6] Insécurité et sentiment public * Distinction entre insécurité sociale et liée à la délinquance * Influence des affiliations partisanes sur le sentiment d'insécurité * La peur est moins liée à l'exposition réelle au risque qu'à l'état du débat public

    1. ces punitions relèvent de la seule autorité du professeur et ne peuvent faire l’objet que d’un recours hiérarchique auprès du chef d’établissement, procédure mise en œuvre marginalement par l’élève concerné ou ses parents, même si les punitions du professeur ne sont pas réglementaires. Il en est ainsi, par exemple, des lignes à copier interdites depuis un arrêté du 5 juillet 1890 (Condette, 2020, 212).
    2. À la faible visibilité juridique des punitions s’ajoute, de façon complé– mentaire, leur quasi – invisibilité statistique dans les publications minis – térielles telles que les Notes d’information, les Repères et références statistiques ou L’état de l’école. Au même titre que les pratiques d’éva– luation des professeurs, les pratiques punitives relèvent d’une sorte de cuisine interne à la classe. Cette confidentialité et quasi–invisibilité de la punition est un obstacle à la construction de celle–ci comme objet de recherche.
    3. lignes à copier interdites depuis un arrêté du 5 juillet 1890 (Condette, 2020, 212)
    4. Malgré leur fréquence élevée dans le quotidien de la classe, les sanctions ont fait l’objet d’une quantifi– cation tardive et rudimentaire (Prum, 1991), tout autant que l’analyse pédagogique et sociologique de celles–ci. Prairat (2002) attribue cette faiblesse de la recherche à la relative « indignité intellectuelle » de l’acte de punir.
  4. Mar 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:00]¹[1] - [00:13:33]²[2]:

      Cette vidéo explore les différences entre punition et sanction dans le contexte éducatif, en soulignant l'importance de comprendre ces concepts pour une éducation efficace. Elle discute des approches systémique et comportementale, mettant en lumière les effets des punitions et renforcements sur le comportement, et propose des stratégies pour appliquer des sanctions éducatives constructives.

      Points saillants: + [00:00:00]³[3] Distinction entre punition et sanction * Explique la différence fondamentale entre les deux * Punition liée à la subjectivité, souvent perçue comme injuste * Sanction liée à assumer les conséquences logiques des actes + [00:01:03]⁴[4] Approche comportementale * Décrit le behaviorisme et son impact sur l'éducation * Discute des punitions positives/négatives et renforcements positifs/négatifs * Exemples d'application dans l'éducation spécialisée + [00:05:03]⁵[5] Approche systémique en éducation * Fournit une perspective systémique sur la punition et la sanction * Souligne l'importance de la flexibilité dans les relations éducatives * Présente les dangers d'une relation complémentaire rigide + [00:10:19]⁶[6] Construction de sanctions éducatives * Insiste sur la nécessité de règles explicites et de conséquences prévues * L'importance de l'exemplarité et de la réparation dans les sanctions * Explique comment les sanctions peuvent être positives ou négatives

      Source : conversation avec Bing, 19/03/2024 (1) undefined. https://www.planning-familial.org/sites/default/files/2023-11/LIVRE_BLANC_WEB.pdf. (2) undefined. https://www.education.gouv.fr/education-la-sexualite-en-milieu-scolaire-341103. (3) undefined. https://soseducation.org/docs/notes-etudes-entretiens-tribunes/education-a-la-sexualite-danger-ou-prevention-final.pdf. (4) undefined. https://www.

  5. Feb 2024
    1. Résumé vidéo [00:00:09][^1^][1] - [00:05:12][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment donner une punition efficacement dans le cadre d'un programme de modification du comportement. Elle présente les principes, les règles et les pièges à éviter pour que la punition soit la moins nuisible et la plus utile possible.

      Temps forts: + [00:00:09][^3^][3] Comment donner une punition efficacement * La punition doit être mineure, peu sévère, immédiate et systématique * La punition ne doit pas être le seul élément du programme * La punition ne doit pas renforcer le comportement indésirable + [00:01:53][^4^][4] Quelles activités éviter d'utiliser comme punition * Les activités qui devraient être valorisées, comme le travail scolaire * Les activités qui sont aversives pour les élèves, comme les retenues * Les activités qui sont non convertibles avec les récompenses + [00:02:24][^5^][5] Comment rester calme et respectueux lorsqu'on donne une punition * Ne pas crier, ne pas frapper, ne pas juger la personne * Se concentrer sur le comportement indésirable et la règle préétablie * Punir un élève pour ce qu'il fait, et pas pour ce qu'il est + [00:03:01][^6^][6] Quels comportements ne pas punir * Un bon comportement réalisé imparfaitement * Un comportement qui n'est pas sous le contrôle de l'élève * Un comportement qui n'est pas lié à une règle claire et connue + [00:03:10][^7^][7] Pourquoi les punitions collectives sont contre-productives * Elles sont injustes et perçues comme telles par les élèves * Elles n'ont pas d'effet sur le comportement de l'auteur de l'infraction * Elles engendrent des effets pervers chez les autres élèves + [00:04:07][^8^][8] Pourquoi les punitions n'enseignent pas comment se comporter * Les élèves savent souvent comment il faut se comporter, mais ne le font pas * Les punitions n'enseignent ni ne renforcent des comportements nouveaux * Les bons comportements doivent être exécutés et répétés de multiples fois + [00:05:03][^9^][9] Quel est le piège de la punition ou la trappe à punition * C'est lorsque les adultes réagissent de manière colérique ou agressive * Cela a pour effet immédiat d'interrompre le comportement perturbateur * Cela renforce le comportement punitif des adultes, mais pas celui des élèves

    1. Résumé vidéo [00:00:10][^1^][1] - [00:05:08][^2^][2]:

      Cette vidéo explique comment utiliser les punitions de manière efficace pour diminuer les comportements inappropriés des élèves. Elle présente les différentes alternatives aux punitions, les types de punitions et les principes à respecter pour les rendre efficaces.

      Temps forts: + [00:00:10][^3^][3] Les alternatives aux punitions * Utiliser le regard, les signaux non verbaux, la proximité physique * Ignorer le comportement perturbateur et récompenser le comportement approprié * Rediriger l'élève vers le comportement désiré et le renforcer positivement + [00:02:32][^4^][4] Les types de punitions * Les conséquences aversives (regards, réprimandes, cris, coups) * Les privations (confiscation, perte de points ou de privilèges, isolement) * Les corvées (travail ou activité déplaisante, réparation des dommages) + [00:03:59][^5^][5] Les principes des punitions efficaces * Les punir immédiatement, brièvement, calmement et sans colère * Les punir proportionnellement à l'infraction et selon un plan convenu à l'avance * Les punir en leur donnant une tâche d'apprentissage par observation ou réflexion

  6. May 2023
  7. Apr 2023
    1. EN QUÊTE D'ÉCOLE : épisode Punition (02/01/2023)

      23 Punitions et sanctions : un sujet tabou ?

      Exclusions, mots dans le carnet, heures de retenue, lignes à recopier, autant de punitions qui ravivent de douloureux souvenirs chez certains d’entre nous. Si comme l’écrivait Sénèque dans le De Ira « On doit punir, non pour punir, mais pour prévenir », force est de constater qu’il est parfois difficile de faire la distinction.

      Dans le domaine de l’éducation, la sanction est la conséquence du manquement à une règle. La punition, vise à priver, ou à contraindre l’élève, et marque l'obéissance à l'autorité, la relation hiérarchique entre l’adulte à l’enfant.

      A l’heure des remises en question, où d’anciennes manières d’éduquer et de sanctionner côtoient de nouvelles pratiques, la punition soulève de nombreux débats, tandis que l’école s’interroge sur les moyens d’inculquer aux élèves le sens des responsabilités.

      Alors quelle est l’histoire des pratiques de punition dans l’école française, et quelle place prennent elles aujourd’hui dans le système éducatif ?

      Pour le savoir, nous avons mené l’enquête.

  8. Dec 2020
  9. Oct 2020