6 Matching Annotations
  1. Apr 2020
    1. dispositif de réorganisation permanente du site par ses habitants

      c’est d'ailleurs la qualité du mobilier urbain que d’être appropriable par ses occupants (ex. déplacer une chaise dans une place publique, ne serait-ce que de quelques centimètres ou en la tournant de quelques degrés: par ce simple geste, on se l'approprie, même si c'est un bien commun; contrairement à un banc fixé dans le béton, la chaise déplaçable permet d'assouplir (soft-en) l’environnement urbain pour qu’il puisse être plié aux usages)

  2. Jan 2020
    1. nouvel humanisme citoyen

      D'où la nécessité d'une « Renaissance » quant à l'urbanisme numérique, dans une culture démocratique promouvant l'accès aux espaces, la maîtrise des outils, la décentralisation de l'économie, l'implication de tous les acteurs dans un projet bienveillant et transparent.

    2. Le premier article de Tewfik Hammoudi démontre que les définitions traditionnelles du phénomène urbain, en tant que concentration de biens, de savoirs et de pouvoirs, sont largement remises en question.

      Ce qu'on peut très pertinemment appliquer aux espaces numériques massivement privatisés (crise de l'espace numérique)

    3. le numérique permet l’optimisation des flux et des ressources, rassemble des compétences, orchestre le dialogue et les échanges. Lien entre les différentes composantes de la ville, le numérique crée désormais des ponts entre les environnements tangibles et virtuels. Dès lors, cette ville « augmentée » rythmée par les connexions et la mobilité, offre de nouvelles opportunités pour le design dans la conception de services et la création de nouvelles expériences pour les citadins.

      esquisse du rôle du numérique dans la nos manières de penser l'urbanisme

    1. cet article s’interroge sur le cœur ou « part commune » des activités de conception. Celle-ci suggère tout à la fois l’unité des sciences de la conception et l’approche internaliste des processus de conception
  3. Dec 2019
    1. elle prend du même coup une dimension utopique. Dans ce monde saturé d’images et de messages, il n’y a de sortie et d’espoir que du côté de l’utopie?: c’est ce que l’architecture a compris, à l’insu peut-être des architectes.

      L’architecture comme utopie (fragmentaire) : esthétique du reflet (fragments brillants éclatés), pour un monde idéal (qui n’existe pas encore).