15 Matching Annotations
  1. Dec 2019
    1. La loi ne vise donc pas à interdire l’accès à ces postes pour les chrétiens, les juifs, les musulmans.

      Il manque des prémisses à cette conclusion.

      Bien sûr, la loi ne vise pas directement à interdire l’accès aux postes pour les chrétiens, les juifs, les musulmans (mais dans les faits, c'est un peu ce qui arrive, visé ou non).<br> Voyons comment on y arriverait.

      Décortiquons l'argument :

      1. La loi interdit le port des signes religieux au travail.
      2. Les principales religions au Québec n’obligent pas le port de signes religieux au travail.
      3. Si la religion oblige une personne de porter un signe religieux, cette personne n'a pas accès au travail (<mark>IMPLICATION</mark>).
      4. Les principales religions au Québec n’obligent pas le port de signes religieux (l’implication demeure vraie).
      5. La loi n’empêche pas l’accès au travail aux personnes religieuses (conclusion à examiner).
    2. les religions qui empêchent leurs fidèles d’enlever leurs signes religieux

      Dérive suspecte

      Il y a peut-être un glissement ici : on parle d'abord du port des signes religieux (exprimé positivement) et maintenant d’empêcher d'enlever des signes religieux (exprimé négativement).

    3. Ce n’est pas l’islam qui empêche les musulmanes d’enlever leur voile au travail.
      1. Si la constitution canadienne protège les religions, il faut respecter ce que disent les religions.
      2. Si c'est écrit noir sur blanc dans un texte sacré, c'est ce que dit la religion.
      3. La constitution canadienne protège les religions (et ce que disent les religions).
      4. Il n'existe aucun énoncé religieux noir sur blanc qui empêche de porter un signe religieux au travail.
      5. Aussi : il n'existe aucun énoncé religieux noir sur blanc qui empêche de louer un appartement à un homosexuel.

      Énoncés atomiques :

      • C : La constitution canadienne
      • P : Protéger les religions
      • S : Ce que dit un texte sacré
      • E : Empêcher d'enlever un signe religieux au travail
    4. musulmans rigoristes

      Rigoriste?

      J'ignore si le mot sert mal le propos de R. Martineau, mais « rigoriste » qualifie bien quelqu’un qui a un attachement « très strict aux règles morales et religieuses » (donc, en toute conformité avec ce que les religions disent).

      Martineau laisse croire qu’une « conception rigide » est une « conception erronée » – pas nécessairement! On peut avoir une conception très « rigide » mais rigoureusement vraie; on peut aussi avoir une conception complètement spéculative – est-ce le cas des personnes religieuses qui défendent leur droit de religion face à la loi 21?

    5. il ne peut invoquer la liberté de religion pour avoir le droit de refuser un appartement à un gai

      Argument par l'absurde

      Avec un argument par l'absurde, on peut dire n'importe quoi après avoir dit quelque chose d'absurde.

      Refuser l'appartement à un homosexuel est effectivement absurde, puisqu'on doit évidemment louer l'appartement à un homosexuel. De cette contradiction, je peux dire n'importe quoi, comme dire que de ne pas employer une personne religieuse est absurde. Conclusion : il faut employer une personne ouvertement religieuse.

    6. conceptions crispées

      Là encore, il faudrait voir ce que l’expression « conception crispée » représente (rigoriste? fortement attachée aux règles d’une religion?)

    7. textes sacrés

      Lesquels sont justement sujets à interprétation – ce qui ne signifie pas un infini relativisme pour tout un chacun, mais que ce n’est justement pas toujours écrit noir sur blanc.

    8. HORS DE TOUT DOUTE

      C’est bien là le problème.<br> Martineau souhaite une réponse tranchée (comme les positions qu’il <s>défend</s> pitche dans l'espace public) mais les textes sacrés sont justement sujets à une interprétation (une compréhension des textes pas forcément consensuelle), d’où plusieurs branches au sein d’une même religion.

    9. Pourquoi la majorité des musulmanes pratiquantes ne portent pas le voile ? 

      Pourquoi la minorité?

      La question est rhétorique (puisqu'elle n'attend pas de réponse, drop the mic), comme si elle devait rester sans réponse (comme d'une évidence).

      Cela revient simplement à mettre le fardeau sur la minorité, qui doit se justifier de ne pas appartenir à la « majorité ».

      La défense des minorités représente justement le rôle essentiel du poivoir politique…

    10. végane extrémiste

      Parlons extrêmistes

      Le mot « extrémiste » (au lieu de « extrême », au bout du spectre) est assurément employé à des fins polémistes, en connotation avec le terrorisme et, accessoirement, l’islamisme (qui n’a rien à voir avec une défense correcte de l’islam, avec des pratiques violentes et proprement extrêmistes).

  2. Nov 2019
    1. J’avais imaginé que la loi morale tenait de lui sa nécessité : mais elle s’était si profondément gravée en moi qu’elle demeura intacte après [Page 183]sa suppression. Loin que ma mère dût son autorité à un pouvoir surnaturel, c’est mon respect qui donnait un caractère sacré à ses décrets.

      Kant!

  3. Apr 2018
    1. Si dans le secteur privé la grève a des conséquences directes pour l’entreprise qui risque de voir sa production affectée... dans le secteur public, la grève nuit en premier lieu aux usagers... mais également aux agents publics qui ne souhaitent pas participer à la grève et en assumer des sacrifices financiers (pour assurer le « service minimum » en cas de grève, ils ne perçoivent pas leur salaire « normal », mais une indemnité prévue par une réglementation particulière... le plus souvent par une note de service.)

      Sur quels faits se basent cette affirmation?

      Ce motif ne trouve pas d'écho dans les articles de la proposition de loi.

  4. May 2017
    1. Faudra-t-il attendre des décrets d’application pour que la loi devienne applicable ? Non. L’adoption de décrets va en effet être nécessaire pour d’autres parties de la loi République numérique (notamment celle relatives à l’Open Data et à l’exception en faveur du Text et Data Mining). Néanmoins, l’article 30 ne mentionne nullement la nécessité d’adopter des décrets et il sera donc directement applicable à la date d’entrée en vigueur de la loi (c’est-à-dire le 9 octobre 2016).
  5. Apr 2017
    1. Illustration cynique devant l’impuissance des États à réguler cette concentration, Google a davantage à craindre de ses concurrents directs qui ont des moyens financiers largement supérieurs aux États pour bloquer sa progression sur les marchés. Ainsi, cet accord entre Microsoft et Google, qui conviennent de régler désormais leurs différends uniquement en privé, selon leurs propres règles, pour ne se concentrer que sur leur concurrence de marché et non plus sur la législation.

      Trop gros, les GAFAM ne se sentent plus soumis aux lois. Ils s'arrangent entre eux.

  6. Jul 2016