57 Matching Annotations
  1. Jun 2021
  2. Apr 2021
    1. Renforcer la prise en compte des enjeux de santé dans la politique de la villeRenforcer l’implication des municipalités (inscription de la thématique des conduites addictives dans les CLS, CLSM, mobilisation des villes comme partenaires d’actions, etc.)
    2. Soutenir les programmes validés visant à la promotion du rôle des compétences psycho-sociales (notamment des enfants, des jeunes, des parents, etc.)
    3. tratégie nationale de santé sexuelle.
    4. développer des projets territoriaux sur les trois rectorats
    5. Faire des MDA des têtes de réseaux territoriales pour développer des projets adolescents
    6. Axe 1 – Promouvoir et améliorer l’organisation en parcours des prises en charge en santé surles territoiresRenforcer les dispositifs de repérage-précoce des jeunes en situation de vulnérabilitéLa plupart des troubles psychiques se déclarent avant 14 ans. Il est donc essentiel de mieux interpréter les signes de fragilité ou de souffrance des jeunes et de favoriser le travail en réseau entre les acteurs de la santé scolaire,
    7. Une présence renforcée dans les périodes de transition, les moments de risques de rupture dans le parcours de vie du jeune, et auprès des jeunes les plus vulnérables. Une culture partagée entre les personnels de l’éducation nationale et le secteur de santé, afin de mieux interpréter les signes de fragilité ou de souffrance, et impulser des interventions simples, précoces, coordonnées entre acteurs, doit permettre d’éviter de surmédicaliser des situations qui peuvent avoir des composantes diverses : questionnement identitaire, isolement, décrochage et difficultés scolaires, familiales, conduites à risques, etc. Cette démarche devrait également faciliter un appel mieux hiérarchisé au système de prise en charge médicalisé, et notamment à mieux organiser l’accès à certaines structures comme les centres médico psychologiques, les centres médico psycho pédagogiques ou les services hospitaliers de pédopsychiatrie, pour lesquelles est à privilégier un repérage précoce, avec une orientation efficace vers les soins, des situations plus complexes
    8. Nous souhaitons agir pour améliorer la capacité d’agir des jeunesAider les jeunes à être pleinement acteurs de leur santé passe par le renforcement de leurs compétences et habiletés, Pour cela, nous choisissons de développer de façon générale la promotion de la santé, d’étendre de façon très significative les démarches de renforcement des compétences psycho sociales, selon des méthodologies valides, et de favoriser la mise en œuvre du Parcours Éducatif de santé. Il sera nécessaire de mieux mobiliser la communauté éducative et les acteurs publics, et associatifs des champs de la prévention du périscolaire. Pour les adolescents, la place de la famille devra être l’objet d’une réflexion systématique.
    9. Finalités de l’action sur la période du PRS 2Nous souhaitons peser pour un environnement social et éducatif favorable à la santéS’agissant des adolescents, une action déterminée pour un processus éducatif favorable à la santé est nécessaire. Elle inclue à la fois une action sur l’environnement et le climat scolaire, qui conditionne les processus d’assurance et de confiance en soi, et une action autour du parcours éducatif. De façon plus générale, il est nécessaire d’intervenir quand c’est possible autour des interfaces entre la santé des jeunes et son insertion, son cadre et ses contraintes familiales (notamment en termes de logement et de revenus), et autour de leur accès aux droits à chacune des étapes.
    10. La santé perçue des collégiens La dernière enquête HBSC 2014 montre qu’en matière de santé mentale : 82% des adolescents scolarisés en collèges ont une perception positive de leur vie et se situent dans une projection positive de leur avenir. Mais ce sentiment plutôt positif de bien-être tend à se dégrader entre la 6ème et la 3ème où il passe de 81,6% à77, 1% et diminue plus fortement chez les filles que chez les garçons.
    11. Plaidoyer pour garantir le droit d’accès à la restauration scolaire pour tous : la restauration scolaire occupe une place importante dans l’alimentation et le quotidien des élèves, notamment pour ceux issus de familles défavorisées. En effet, le repas de midi représente, pour certains, le seul repas complet et équilibré de la journée. Or, les données de fréquentation de la restauration scolaire en France montrent de fortes disparités selon le contexte social et familial des élèves. L’Agence souhaite s’engager dans un plaidoyer auprès des collectivités territoriales pour réduire les inégalités d’accès à la restauration scolaire.
    12. Favoriser le renforcement des facteurs faisant de l’école un environnement favorable à la santé mentale dans le sens des écoles bienveillantes (cf. le rapport Moro-Brison)
    13. Exemples d’objets de plaidoyers identifiés dans le cadre des thématiques prioritaires Favoriser l’accès ou le maintien de la scolarité pour les enfants en difficultés
    14. Renforcer le repérage précoce des troubles du développement du jeune enfant en poursuivant les actions de sensibilisation autour des enjeux de santé, des professionnels au contact des jeunes enfants, dans les milieux scolaires, périscolaires et de la petite enfance.
    15. Construire des partenariats institutionnels ciblés : certaines institutions dans ou hors du champ de la santé (collectivités territoriales et notamment les CCAS, éducation nationale, y compris la médecine scolaire,
    16. Mieux prendre en compte les priorités pour l’allocation des ressources Consacrer 40% du soutien à l’amélioration de l’offre aux enfants et adolescents

      est-ce le cas ?

    17. Organiser dans chaque territoire un dispositif de liens entre la pédopsychiatrie et la médecine scolaire.
    18. Augmenter l’intervention sur les lieux de vie (école
    19. Mettre en place, pendant 3 ans, l’expérimentation "Ecout' émoi" de l'organisation de repérage et prise en charge de la souffrance psychique chez les jeunes de 11 à 21 ans
    20. Renforcer les programmes de type expérientiel de développement des compétences psychosociales en milieu scolaire pour enfants de 6 à 12 ans.

      Quels moyens et quels actions mise en place ?

    21. Permettre une scolarisation et une inclusion en milieu scolaire des enfants handicapés.
    22. Par ailleurs, le PRAPS intégrera des propositions spécifiques en direction des jeunes en situation de grande précarité, et particulièrement des Mineurs Non Accompagnés.
    23. Axe 5 – Inscrire la santé dans toutes les politiquesStructurer une stratégie de coordination des politiques publiques visant à la mise en cohérence des interventions des acteurs concernant les jeunes les plus vulnérables socialement, notamment les jeunes majeurs non soutenus familialement, scolarisés ou déscolarisés, pour certains en grande précaritépar une action concertée (Conseils départementaux, le conseil régional, l’ASE, etc.).Il est également indispensable d’étendre la stratégie de bientraitance dans les relations adultes/ jeunes, dont les relations dans le cadre éducatif.
    24. Axe 4 – Permettre à chaque Francilien d’être acteur de sa santé et des politiques de santéDévelopper la prévention par les pairs avec la définition d’un cadre et d’un protocole d’intervention au niveau territorial en s’appuyant sur les associations et structures existantes (ex dans les établissements scolaires : CESC, Conseils de vie collégiens et lycéens), en intégrant les mesures prévues dans la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle, et en se référant aux données probantes qui se consolident actuellement
    25. Principales problématiques de santé Dans le champ de la périnatalité et de la petite enfance, la région Île -de-France se caractérise par des indicateurs de mortalité et de morbidité moins favorables que les moyennes nationales : surmortalité infantile, périnatale et maternelle, plus grande fréquence des naissances prématurées, plus fort taux de prévalence de l’obésité infantile, par exemple. L’Île -de-France se caractérise également par d’importantes disparités territoriales en termes d’indicateurs de santé périnatale et infantile, à mettre en lien avec le poids des déterminants, individuels, sociaux, environnementaux, et la prévalence des comorbidités (obésité, diabète, etc.), elles-mêmes liées aux déterminants sociaux.
    26. Santé des adolescents et des jeunes adultesPriorité de la Stratégie Nationale de Santé, la santé des adolescents et des jeunes adultes est une préoccupation régionale :il s’agit d’une population importante dans la région; les écarts de santé y sont majeurs, résultant de déterminants divers qui agissent dans des dimensions aussi bien individuelle que familiale, mais dont plusieurs semblent accessibles à des politiques de plaidoyer concrètes; enfin, s’il est en grande partie résultante des caractéristiques de l’enfance, l’état de santé actuel des jeunes conditionne aussi celui qu’ils auront dans la suite de leur vie.L’intervention proposée doit donc intégrer quatre principes de travail : agir sur l’environnement social et les déterminants, agir sur le renforcement des compétences propres et du pouvoir d’agir des jeunes, agir sur l’approche structurée autour de groupes plus vulnérables ou plus exposés, et enfin agir sur l’adaptation du système de santé. Elle doit s’appuyer sur des données épidémiologiques, mais aussi sociales et structurelles, permettant de mieux comprendre les dynamiques à l’œuvre autour de la santé des jeunes
    27. Axe 4 – Permettre à chaque Francilien d’être acteur de sa santé et des politiques de santéProjet de transformation 4-3 : Développer de pouvoir d’agir des habitants par l’information de proximitéDans les territoires à forte population immigrée, promouvoir l’intervention de médiateurs socio-sanitaires, l’utilisation de l’interprétariat, ainsi que les démarches de santé communautaire en périnatalité.Axe 5 – Inscrire la santé dans toutes les politiquesProjet de transformation 5-1 : Structurer une stratégie de plaidoyerMobiliser les pilotes des politiques publiques pour renforcer les dispositifs d’accès des femmes sans hébergement en sorties de maternité et leurs nouveau-né à des hébergements stabilisés
    28. Développer des modes de communication et d’information adaptésaux besoins des familles et des enfantsL’enjeu est de donner une plus grande place aux femmes, aux familles et aux enfants et de les rendre davantage acteurs de leur santé
    29. Les ressources en matière de dépistage et de prise en charge des enfants atteints de troubles spécifiques des apprentissages sont inégalement réparties sur le territoire francilien et insuffisamment organisées pour permettre aux enfants qui en ont le plus besoin d’accéder aux services et professionnels adaptés (médecins, orthophonistes, psychologues, psychomotriciens, ergothérapeutes). La diminution des effectifs de la PMI et la santé scolaire, particulièrement impliquées dans le repérage et l’orientation des enfants, limite leur capacité d’intervention.
    30. Développer le pouvoir d’agir des usagersà titre individuel et collectifCe projet vise à renforcer les droits individuels et collectifs des usagers dans leurs parcours de santé en développant leur pouvoir d’agir. D’une part, pour accroître l’information en santé du patient ainsi que sa participation et son implication dans son parcours, le savoir expérientiel du patient doit être reconnu et pris en compte. D’autre part, le développement de la représentation des patients, usagers et familles est essentiel pour renforcer les droits collectifs et agir sur le système de santé
  3. Dec 2020
    1. Summary This design of the Cambria-Automerge integration has several useful properties: Multi-schema: The document can be read and written in any schema at any time. A document has no single “canonical” schema—just a log of writes from many schemas. Self-evolving: The logic for evolving formats is contained within the document itself. An older client can read newer versions without upgrading its code, since it can retrieve new lenses from the document itself. Future-proof: Edits to the document are resilient to the addition of future lenses. Since no evolution is done on write, old changes can be evolved using lenses that didn’t even exist at the time of the original change. One area for future research is further exploring the interaction between the guarantees provided by lenses and CRDTs. For example, Automerge has different logic for handling concurrent edits on a scalar value and an array. But what happens if the concurrent edits are applied to an array in one schema, and a scalar value in another?
  4. Oct 2020
    1. export const validationSchema = {
        field: {
          account: [Validators.required.validator, iban.validator, ibanBlackList],
          name: [Validators.required.validator],
          integerAmount: [
      

      Able to update this schema on the fly, with:

        React.useEffect(() => {
          getDisabledCountryIBANCollection().then(countries => {
            const newValidationSchema = {
              ...validationSchema,
              field: {
                ...validationSchema.field,
                account: [
                  ...validationSchema.field.account,
                  {
                    validator: countryBlackList,
                    customArgs: {
                      countries,
                    },
                  },
                ],
              },
            };
      
            formValidation.updateValidationSchema(newValidationSchema);
          });
        }, []);
      
    2. Meat:

      validate={values => formValidation.validateForm(values)}
      
    1. Validation Schema: A Form Validation Schema allows you to synthesize all the form validations (a list of validators per form field) into a single object definition. Using this approach you can easily check which validations apply to a given form without having to dig into the UI code.
    1. Language, using a schema, provides a system of abstraction enabling one to model something. Language is context sensitive & composable. With the Language tool, we craft systems of illusion, intelligence, & life.
  5. Sep 2020
    1. Schema

      You can think of a Mongoose schema as the configuration object for a Mongoose model. Each schema maps to a MongoDB collection and defines the shape of the documents within that collection. You construct one, giving an object with key value pairs with properties and types the collection should have.

  6. Jul 2020
    1. if you only need to display the tags of a single question, use the first schema. If you want somehow to display all the tags of all questions, the second schema is recommended
  7. May 2020
  8. Apr 2020
    1. You can commit your transaction, if you have done other meaningful worksince you last committed, and then follow these steps:1.Remove the index in which the instance participates.2.Migrate the instance.3.Re-create the index, this time using a constraint appropriate to thenew class version.4.Commit the transaction

      Indexes may have to be temporarily removed an recreated if the structure does not carry over.

    2. Transforming Variable Values

      Example of transforming variables - old class Point (x,y) to new class Point(radius, angle).

    3. Class Histories and Constraints

      Example of a simple refactoring - moving a set of class attributes to a new nested class, which has more constraints (new fields) as well.

    4. To support this inevitable need for schema modification, GemStone allows you todefine different versions of classes. Every class in GemStone has a classhistory—an object that maintains a list of all versions of the class—and every classis listed in exactly one class history. You can define as many different versions ofa class as required, and declare that the different versions belong to the same classhistory. You can migrate some or all instances of one version of a class to anotherversion when you need to. The values of the instance variables of the migratinginstances are retained, if you have defined the new version to do so.

      Simple case - migrating one class to a new version.

  9. Feb 2019
  10. Dec 2015
    1. I will use a mathematical tool calledologs, or ontology logs, to givesome structure to the kinds of ideas that are often communicated in pictures like theone on the cover. Each olog inherently offers a framework in which to record data aboutthe subject. More precisely it encompasses adatabase schema, which means a system ofinterconnected tables that are initially empty but into which data can be entered.
  11. Nov 2013
    1. schema

      definition: • (in Kantian philosophy) a conception of what is common to all members of a class; a general or essential type or form.