4,247 Matching Annotations
  1. Last 7 days
    1. and if located behind a firewall that preventssmartphones from communicating directly,

      Huh, such firewalls exist? I thought they can be hole-punched.

    2. In particular, adeep-fake payload that is not attributed to its source can be promptly filtered as spam

      ^

    3. However, sinceevery block in GSN is signed, when one breaches privacy within the protocol the breach carriestheir signature so the culprit can be identified.

      What stops a culprit to send off-group a message that is not his own? We can only achieve the "culprit detection" by addressing and signing every message we send to A. This is a lot of re-signing. And we won't have a convergent DAG.

    4. Furthermore, each block sent includes the most recent IP address of the sender,allowing agents to keep track of their friend’s changing IP addresses.

      Perhaps better to attach a new IP address to a message once it does change. What's the point in telling over-and-over the same IP?

    5. Every so often, an agent 𝑝sends to every friend 𝑞 every block 𝑝 knows and believes that 𝑞 needs, based on the last blockreceived from 𝑞.

      ^

    6. Agents communicate only with their friends

      More like an edge gives a communication path.

      A->B (A follows B) - B can talk to A.

      A<->B - B can talk to A, A can talk to B.

    7. However, their exclusion is not required in social networking, and hence social networking protocolscan be simpler than payment systems protocols

      I.e., Equivocation exclusion is not required for social networking.

    1. à mesure que la scolarité progresse les perspectives des élèves d'origine défavorisé d'effectuer des études supérieures s'amenuisent au 00:07:52 point qu'un peu plus du quart d'entre eux seulement un quart d'entre eux seulement accède à l'enseignement supérieur contre près des 2 tiers d'élèves d'origine 00:08:04 favorisé
    2. montre que les origines sociales 00:07:27 pèsent très fortement sur les trajectoir scolaire des enfants ainsi tous les élèves qui entrent en 6e mais on voit que les différences se sont installées dès la classe primaire puisque un sur C 00:07:39 d'origine modeste accuse déjà un retard en classe de 6e
    3. la France se distingue donc par une forme d'immobilité sociale qui s'explique notamment et c'est ce qu'on a mis en avant dans notre rapport par les 00:06:59 disparités d'accès à l'enseignement supérieur et l'obtention d'un diplôme qui sont en très grande partie encore aujourd'hui socialement déterminé
  2. Apr 2024
    1. Reply by writing a blog post

      This has broadly been implemented by Tumblr and is a first class feature within the IndieWeb.

    2. The system will check if the link being submitted has an associated RSS feed, particularly one with an explicit title field instead of just a date, and only then allow posting it. Blogs, many research journals, YouTube channels, and podcasts have RSS feeds to aid reading and distribution, whereas things like tweets, Instagram photos, and LinkedIn posts don’t. So that’s a natively available filter on the web for us to utilize.

      Existence of an RSS feed could be used as a filter to remove large swaths of social media content which don't have them.

  3. Mar 2024
    1. Les deux autres tiers, concernentdes problèmes plus généraux qui ne sont passpécifiques aux « gens du voyage » comme lesaides sociales, le logement social et la cantinescolaire
    1. Conservative land policies limited individual settlers to a maximum offive hundred acres, thus discouraging the growth of a large-scale plantationeconomy and slave-based oligarchy such as existed in neighboring SouthCarolina. North Carolina squatters would not be found here either. Poorsettlers coming from England, Scotland, and other parts of Europe weregranted fifty acres of land, free of charge, plus a home and a garden.Distinct from its neighbors to the north, Georgia experimented with a socialorder that neither exploited the lower classes nor favored the rich. Itsfounders deliberately sought to convert the territory into a haven forhardworking families. They aimed to do something completelyunprecedented: to build a “free labor” colony.
    2. The hallowed American dream is thegold standard by which politicians and voters alike are meant to measurequality of life as each generation pursues its own definition of happinessunfettered by the restraints of birth (who your parents are) or station (theposition you start out from in the class system).

      Did it help that America was broadly formed during the start of the Industrial Revolution and at a time in which social mobility was dramatically different than the period of history which proceeded it?

      And how much of this difference is split with the idea of the rise of (toxic) capitalism and the switch to "keeping up with the Jonses" which also tends to drive class distinctions?

    1. science has transformed our understanding of time.
      • It’s not an exaggeration to say that
        • science has transformed our understanding of time.
      • But as well in conjunction with this
        • it has transformed- the concept of who we are.
      • From biology we have learned that
        • there is no such thing as race,
        • we are all fundamentally one species
          • (with contributions from a few other sister species, Denisovans and Neanderthals).
      • And from physics we can say that
        • we are literally the space dust of the cosmos
          • experiencing itself in human form.

      for - language - primacy of - symbolosphere - adjacency - language - science - multi-scale competency architecture - Michael Levin - complexity - social superorganism - major evolutionary transition - worldviews - scientific vs religious - Michael Levin - multi-scale competency architecture

      adjacency - between - deep time - multi-scale competency architecture - Michael Levin - social superorganism - complexity - major evolutionary transition - complexity - adjacency statement - Deep time narrative has potential for unifying polarised worldviews - but citing purely scientific evidence risks excluding and alienating large percentage of people who have a predominantly religious worldview - Language, the symbolosphere is the foundation that has made discourse in both religion and science possible - Due to its fundamental role, starting with language could be even more unifying than beginning with science, - as there are large cultural groups that - do not prioritize the scientific worldview and narrative, but - prefer a religious one.<br /> - Having said that, multi-scale competency architecture, - a concept introduced by Michael Levin - encapsulates the deep time approach in each human being, - which withing Deep Humanity praxis we call "human INTERbeCOMing" to represent our fundamental nature as a process, not a static entity - Each human INTERbeCOMing encapsulates deep time, and is - an embodiment of multiple stages of major evolutionary transitions in deep time - both an individual and multiple collectives - what we can in Deep Humanity praxis the individual / collective gestalt

    2. Richard Slaughter came up with a conceptual model called the transformation cycle

      for - Richard Slaughter - transformation cycle - definition - transformation cycle - social norms - construction and deconstruction - social construction

      definition - transformation cycleL - The transformation cycle shows how the social constructions that come to be seen as real - eventually lose their viability over time, - with new - social constructions and - meaning frameworks -emerging. - This process can be described in three steps: - 1. Analysis of the breakdown of inherited meanings. - 2. Reconceptualisation via new myths, paradigms, images etc. - 3. Negotiation and selective legitimation of new - meanings, - images, - behaviours etc.

    1. There’s none so foul and foolish thereunto,But does foul pranks which fair and wise ones do.

      Generalisation about women, that all are the same, like in-group out-group, the alienisation of women as if they are another kind.

    2. To fall in love with what she feared to look on?

      Is she a mirror of Brabantio's own fears, and ideals, and therefore so appeals to him -- he compliments what he sees in Desdemona that resembles him, himself.

    1. les papas cadres font moins que les papas profs et instit et moins que 00:54:36 les papas des professions intermédiaires et des employés donc on va y revenir
    2. documentons ce que j'appelle l'escalator éducatif
    1. en prenant en compte l’ensemble des éléments d’ordre éducatif, médical et social apporté par ses membres, le conseil de classe examine le déroulement de la scolarité de chaque élève afin de mieux l’accompagner dans son parcours scolaire, à la fois dans la progression de ses apprentissages à l’intérieur d’un cycle, dans son passage d’un cycle à l’autre et dans la construction de son projet personnel. »
    1. c'est c'est issu d'un modèle théorique de 00:08:46 méta-analyse on a analysé des recherches et bien bon on peut on peut estimer à 15% l'impact génétique sur notre santé et puis vous voyez tout en haut à gauche à 00:09:00 l'environnement social et économique pèse pour 50% dans la santé de l'individu et l'environnement social et économique c'est l'école alors il y a pas que l'école bien évidemment mais l'école compte énormément il y a tout le 00:09:12 périscolaire aussi et les associations il y a des clubs sportifs tout ce qui constitue l'environnement économique et social de l'enfant donc 00:09:23 vous voyez que l'école voilà impacte pour 50% dans la santé de l'élève
    1. qu'est-ce qu'on 00:59:30 voit on voit des effets de ce de ce dispositif pour les bénéficiaires de l'intervention la probabilité de candidater à une université dont le niveau est au moins égal au leur c'est la même norme que 00:59:43 celle qu'on a utilisé dans les graphiques que vous vous rappelez bleu clair et bleu foncé plus haut augmente elle augmente beaucoup elle augmente de 56 % et ça c'est demandé l'université et leur inscription effective dans 00:59:55 l'université augmente de presque autant 46 % ça veut dire qu'ils vont être pris dans ces universités il y a pas de problème ils ont le niveau et ils auraient dû le faire et ils peuvent le faire mais ils ne le font pas et leur donner l'information les les aider à 01:00:09 comprendre comment faire et bien vous voyez ça change énormément de choses
    2. l'étude de de de Guillon et Willer euh elle montre que les élèves 00:49:21 d'origine défavorisé ont une connaissance moins complète des formations de la diversité hein des formations à la fois au lycée et dans le supérieur que les élèves d'origine 00:49:32 favorisé et il y a aussi une littérature qui est partiellement sociologique qui décrit l'influence on revient un peu aux idées initiales de Bourdieu l'influence de ce qui est observver dans l'environnement immédiat sur ces 00:49:45 connaissances ce que je connais ce que je sais qui existe ce que je sais à quoi ça mène c'est ce que les gens autour de moi ont fait mais des filières des des potentiels euh dont personne autour de 00:49:59 moi ne peut me donner l'exemple et ben d'une certaine manière ça n'existe pas ça n'existe pas pour moi et ça c'est susceptible de créer de forts gradients social
    3. ce que vous voyez 00:30:19 d'extrêmement frappant c'est que on est dans les 4 % les plus forts du pays et bien les familles rich les enfants de famille riches demandent beaucoup plus des formations sélectives et très peu 00:30:32 les formations pas du tout sélectives
    4. vous voyez sur ce 00:06:30 graphique c'est une corrélation très spectaculaire extrêmement forte entre la richesse des parents et la richesse des enfants
    5. donc si je résume ce que j'ai dit
    6. il y a un rapport de de de France ça 00:09:28 m'échappe sur le sur sur la la les déterminations sociales de la réussite scolaire euh qui 00:09:40 qui documente aussi de façon extrêmement extrêmement complète il est sorti en septembre dernier France stratégie pardon qui il est sorti en septembre dernier qui documente de façon extrêmement complète à tous les niveaux exactement ce type de phénomène c'est 00:09:52 quelque chose qui est qui est extrêmement extrêmement bien compris
    1. c'est un outil de toute façon pour gérer l'hétérogénéité de la population scolaire hétérogénéité scolaire et aussi hétérogénité sociale les deux sont liés qui est le produit 00:50:40 cette double htérogénité c'est le produit à la fois heureux et et en même temps incompressible de la massification scolaire
    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:22:44][^2^][2]:

      La vidéo présente une analyse des inégalités sociales dans le système éducatif français, en se concentrant sur les expériences et les recherches menées par des chercheurs du CNRS. Elle explore les mécanismes de production des inégalités dès la maternelle, l'impact des stéréotypes de genre et d'origine sociale sur les performances scolaires, et les stratégies pour réduire ces inégalités, notamment par l'utilisation d'outils numériques et la promotion de la mixité sociale dans les écoles.

      Points clés: + [00:00:04][^3^][3] Démocratisation de l'éducation * Augmentation du taux de diplômés * Persistance des inégalités + [00:01:04][^4^][4] Inégalités dès la maternelle * Influence du genre et de l'origine sociale + [00:04:09][^5^][5] Stéréotypes et performances * Effets des stéréotypes sur les élèves + [00:07:01][^6^][6] Méritocratie et éducation * Croyance en la méritocratie et ses conséquences + [00:09:17][^7^][7] Recherche et mixité sociale * Expérimentations pour la mixité sociale + [00:18:15][^8^][8] Aspirations élevées et système éducatif * Ambitions des élèves face à un système inadapté

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:27:19][^2^][2]: La vidéo présente une conférence sur les inégalités sociales et scolaires chez les enfants en France. Bernard Lahire, sociologue à l'ENS de Lyon, discute d'une enquête approfondie menée auprès de 35 enfants de différentes classes sociales, révélant des disparités significatives dans leurs expériences et conditions de vie.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de Bernard Lahire * Thème des inégalités chez les enfants + [00:02:04][^4^][4] Contexte de l'enquête * Importance de comprendre le monde social * Méthodologie de l'étude + [00:04:13][^5^][5] Détails de l'enquête * Sélection des enfants et familles * Diversité des classes sociales + [00:10:44][^6^][6] Observations et entretiens * Entretiens avec parents et enseignants * Observations en classe + [00:14:01][^7^][7] Exercices langagiers * Évaluation des compétences des enfants * Différences dans l'expression et les goûts + [00:20:46][^8^][8] Impact des inégalités * Effets sur la scolarité et la vie quotidienne * Importance de la prise de conscience sociale Résumé de la vidéo [00:27:21][^1^][1] - [00:53:56][^2^][2]: La vidéo présente une analyse sociologique des différences d'ambitions et de ressources entre les familles selon leur position sociale. Elle met en lumière l'impact de ces différences sur l'éducation et le développement des enfants.

      Points clés: + [00:27:21][^3^][3] Ambitions familiales * Varient selon la classe sociale * Influencent les aspirations pour les enfants + [00:28:07][^4^][4] Ressources éducatives * Accès inégal aux activités et au soutien * Affecte le développement langagier et social + [00:31:47][^5^][5] Pratiques culturelles * Divergent entre les milieux sociaux * Déterminent les opportunités et l'exposition des enfants + [00:37:08][^6^][6] Éducation et méritocratie * Perçues différemment selon le milieu * Liées à la notion de réussite et d'intelligence + [00:42:03][^7^][7] Système éducatif et inégalités * Tri social par l'éducation * Conscience des enjeux scolaires variable selon les familles + [00:51:02][^8^][8] Dépendance et socialisation * Importance du milieu familial dans le développement * Influence sur la socialisation et l'apprentissage Résumé de la vidéo [00:53:58][^1^][1] - [01:20:58][^2^][2]: La vidéo aborde l'impact des inégalités sur la vie des individus, en soulignant l'importance de l'accès à l'éducation et aux ressources dès le plus jeune âge. Elle discute également de la manière dont les inégalités affectent la santé et l'espérance de vie, et de l'importance d'une réalité augmentée accessible à tous.

      Points forts: + [00:54:00][^3^][3] Impact des inégalités * Importance de l'éducation précoce * Effets sur la santé et la longévité + [00:56:06][^4^][4] Progrès de l'humanité * Avancées médicales et techniques * Accès inégal à ces progrès + [00:57:01][^5^][5] Réalité augmentée * Inégalités d'accès * Importance des ressources communes + [00:58:00][^6^][6] Exemple de Valentine * Accès aux acquis de l'humanité * Comparaison avec Louis XIV + [01:00:01][^7^][7] Conséquences pour les enfants * Effets dévastateurs des inégalités * Nécessité d'interventions précoces + [01:02:17][^8^][8] Rôle des enseignants * Importance des rencontres éducatives * Exemple d'Albert Camus + [01:04:50][^9^][9] Méritocratie, une chimère * Pouvoir des classes pensantes * Essentialisation des classes + [01:06:00][^10^][10] Préconisations * Interventions précoces et soutien scolaire * Réduction des effectifs en classe + [01:08:00][^11^][11] Création d'institutions * Importance de l'éducation populaire * Accès à la culture pour tous Résumé de la vidéo 01:20:59 - 01:40:32 : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en particulier dans les milieux populaires et les classes spécialisées. Elle souligne l'importance d'une approche éducative précoce et inclusive pour réduire les inégalités scolaires et sociales.

      Points forts : + [01:21:00][^1^][1] Inégalités éducatives * Manque d'accès aux ressources + [01:21:40][^2^][2] Réduction de l'échec scolaire * Importance des actions pédagogiques + [01:23:01][^3^][3] Progrès et écarts persistants * Évolution des qualifications professionnelles + [01:25:20][^4^][4] Appel à l'équité * Encouragement à la participation féminine + [01:26:02][^5^][5] Existence de la classe moyenne * Diversité au sein des classes moyennes + [01:32:47][^6^][6] Critique de l'école républicaine * Écart croissant entre riches et pauvres

    1. 3:50 "options are the right but not obligation to buy or sell"<br /> who on earth is so stupid to take part in such a gamble?<br /> this is just another intelligence test, exploiting the fact that most people are idiots.

  4. Feb 2024
    1. Résumé de la vidéo [00:00:04][^1^][1] - [00:25:09][^2^][2]:

      La vidéo présente une discussion sur l'utilisation des pratiques numériques dans le travail social, animée par Morgane Killuw, éducatrice spécialisée et formatrice. Elle est accompagnée de collègues belges, Anne Philipard et Pascal Peau, pour explorer les questions transfrontalières et l'éthique numérique dans le secteur.

      Points forts: + [00:00:04][^3^][3] Introduction de la session * Présentation des intervenants et contexte de la rencontre + [00:01:03][^4^][4] Structure de la session * Répartition du temps entre présentation et échange + [00:01:25][^5^][5] Rôle des travailleurs sociaux * Importance de la formation numérique dans leur travail + [00:02:37][^6^][6] Éthique numérique * Nécessité de transformer les habitudes face au numérique + [00:03:22][^7^][7] Adaptation au numérique * Les travailleurs sociaux face à l'évolution numérique non formée + [00:04:17][^8^][8] Impact du numérique sur la société * La société se numérise, influençant les pratiques sociales + [00:05:02][^9^][9] Usage personnel vs professionnel * Différences entre les usages numériques personnels et professionnels + [00:06:13][^10^][10] Recherche en Belgique * Diagnostic des utilisations numériques par les travailleurs sociaux + [00:08:17][^11^][11] Sécurité numérique * Importance de la sécurité numérique dans le travail social + [00:10:50][^12^][12] Schéma d'utilisation du numérique * Présentation d'un schéma pour comprendre l'usage du numérique + [00:13:11][^13^][13] Application du schéma * Utilisation du schéma dans la formation continue + [00:16:17][^14^][14] Conflits éthiques * Dilemmes éthiques rencontrés par les travailleurs sociaux + [00:18:04][^15^][15] Missions d'utilité publique * Responsabilités et défis liés aux données personnelles + [00:19:01][^16^][16] Outils numériques utilisés * Réflexion sur les outils numériques et leur conformité éthique + [00:20:13][^17^][17] Législation française * Lois encadrant le traitement des données personnelles + [00:22:58][^18^][18] Éthique et numérique * Discussion sur l'éthique professionnelle et son application au numérique Résumé de la vidéo [00:25:11][^1^][1] - [00:50:54][^2^][2] : La vidéo traite de l'importance de la réflexion éthique et technocritique dans le travail social, en particulier concernant la gestion des données et l'utilisation des technologies numériques. Elle souligne le manque de formation et de sensibilisation parmi les travailleurs sociaux et propose des initiatives pour intégrer une approche plus critique et éthique du numérique dans le secteur social.

      Points forts : + [00:25:11][^3^][3] Importance de la réflexion éthique * Gestion des données * Sensibilisation des travailleurs sociaux + [00:27:00][^4^][4] Différences entre la France et la Belgique * Codes de déontologie * Approches du numérique + [00:31:01][^5^][5] Choix des outils numériques * Confiance et légalité * Alternatives éthiques + [00:35:38][^6^][6] Présentation de projets * Initiatives technocritiques * Projets éducatifs + [00:39:01][^7^][7] Projet ACESA * Open Lab en travail social * Mutualisation des connaissances + [00:49:24][^8^][8] Collectif d'enseignants * Réflexion sur le numérique * Approche technocritique

    1. Kelkes ne s’attache pas à la définition de l’imaginiaire mais de l’imaginaire social. Intéressant peut-être de compléter cette définition par des recherches sur l’imaginaire tel qu’envisagé par la sociologie de l’imaginaire et la philosophie. Claudia Strauss dans l’article dont ce chapitre est un résumé très synthétique, note qu’imaginaire dans le contexte des sciences sociales (dont l’anthropologie) en est venu à remplacer le terme de culture (au sens d’ensemble de pratiques, valeurs et significations partagé au sein d’un groupe humain). Elle retrace la formation de cette acception d’imaginaire aux travaux de Castoriadis (critiqué pour sa vision trop globalisante et abstraite): UN imganiraire pour UNE société, l’imaginaire comme éthos d’une société, Lacan, imaginaire comme relevant du fantasme, de l’illusion et qui est constitutif de la psyché humaine dans une relation dynamique à la symbolique et au réel (inconnaissable, le plancher sur la moquette) Anderson (la nation comme communauté imaginée) puis Taylor. Elle insiste sur une définition de l’imaginaire inspirée de la tradition de l’anthropologie psychologique (?), c’est à dire centrée sur la personne dans sa relation concrète au groupe social et à la réalité sociale.

    1. on va travailler notamment sur trois 00:31:25 dimensions sur les domaines cognitifs sur les domaines sociaux et sur les domaines comportementaux et vous voyez bien que ces domaines cognitifs sociaux et comportementaux qui sont pas forcément réservés à l'éducation nationale 00:31:36 si vous êtes membre d'une association si vous êtes entraîneur sportif si vous êtes médiateur dans un musée ça ça doit vous parler non
    2. ce qui veut donc dire que cette santé encore une fois elle est indispensable elle doit être prise en compte par l'Éducation nationale et par tous les acteurs d'éducation nationale et du 00:12:09 secteur social
    1. Résumé de la vidéo [00:00:03][^1^][1] - [00:21:44][^2^][2]:

      Cette vidéo est une conférence sur la plateforme Manager Hub, discutant des inégalités sociales et de l'éducation. Les intervenants, Céline Darmon et Sébastien Bozzo, présentent leurs recherches sur l'impact des valeurs et des messages transmis à l'école sur les élèves et la reproduction des inégalités de classe et de genre.

      Points forts: + [00:00:14][^3^][3] Introduction de la conférence * Présentation de la plateforme collaborative + [00:02:01][^4^][4] Céline Darmon explique ses recherches * Impact des valeurs éducatives sur les inégalités + [00:02:33][^5^][5] Sébastien Bozzo partage son travail * Effet des contextes sur l'apprentissage et les inégalités + [00:03:01][^6^][6] Laurent Kaufmann modère la discussion * Rôle de l'école dans la lutte contre les inégalités + [00:05:02][^7^][7] Débat sur la sélection et la compétition à l'école * Influence sur la performance et la motivation des élèves + [00:12:04][^8^][8] Influence de la famille sur l'éducation * Pratiques familiales et leur impact en classe

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2]:

      Cette partie de la vidéo aborde les influences des contextes familiaux et éducatifs sur les inégalités sociales dans le système scolaire. Les intervenants discutent de la manière dont les pratiques de socialisation varient selon l'origine sociale et comment cela affecte les performances et l'expérience des élèves en classe.

      Points clés: + [00:15:00][^3^][3] Influence de la famille * Pratiques culturelles et socialisation * Impact sur les performances en classe + [00:17:00][^4^][4] Système éducatif et compétition * Effets de la compétition sur les élèves * Rôle des enseignants et perception des enjeux + [00:20:00][^5^][5] Mobilité sociale et méritocratie * Réalité de la mobilité ascendante * Reproduction des inégalités malgré les exceptions Résumé de la vidéo [00:21:45][^1^][1] - [00:44:53][^2^][2] : La vidéo aborde les défis de l'éducation en France, en se concentrant sur la méritocratie scolaire, la formation des enseignants, et les pratiques pédagogiques. Elle souligne l'importance de reconnaître les inégalités et de promouvoir des parcours individuels de réussite.

      Points clés : + [00:21:45][^3^][3] Méritocratie scolaire * Questionnement sur l'équité * Impact des croyances sur la réussite + [00:22:05][^4^][4] Passerelles éducatives * Existence de possibilités malgré les statistiques * Importance des parcours individuels + [00:23:19][^5^][5] Formation des enseignants * Débat sur le contenu et la méthodologie * Influence des enseignants-chercheurs + [00:25:32][^6^][6] Responsabilité des enseignants * Risque de surcharge de responsabilités * Importance de la formation continue + [00:30:21][^7^][7] Expérience internationale * Témoignage sur l'enseignement à l'étranger * Comparaison des systèmes éducatifs + [00:37:02][^8^][8] Pédagogie en Finlande * Autonomie des élèves * Approche différente de l'évaluation

      Résumé de la vidéo [00:15:00][^1^][1] - [01:01:44][^2^][2] : La vidéo discute de l'importance de la collaboration et de la communication entre les enseignants dans les écoles françaises, comparant les pratiques avec d'autres pays. Elle aborde également l'évaluation des élèves, l'impact de la suppression des notes et le rôle de l'évaluation formative.

      Points forts : + [00:45:15][^3^][3] Collaboration enseignante * Bureaux partagés * Échanges disciplinaires + [00:47:19][^4^][4] Anxiété scolaire * Élèves et enseignants anxieux * Culture scolaire à changer + [00:48:08][^5^][5] Suppression des notes * Étude sur l'effet des notes * Collaboration pour l'impact positif + [00:49:15][^6^][6] Évaluation par compétences * Expérimentation en établissement * Impact sur le climat scolaire + [00:50:03][^7^][7] Compétences psychosociales * Importance dans l'éducation * Lien avec l'évaluation + [00:54:07][^8^][8] Intensité horaire * Comparaison internationale * Développement des compétences

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:54:04][^2^][2] :

      Cette vidéo est une table ronde sur le thème de l'antipsychiatrie, qui regroupe des intervenants de différents horizons : une militante ex-psychiatrisée, un psychologue, un juriste et un animateur. Ils abordent les origines, les courants, les critiques et les alternatives à la psychiatrie institutionnelle, en s'appuyant sur des exemples concrets, des témoignages personnels et des références théoriques. Ils échangent leurs points de vue, parfois divergents, sur les enjeux politiques, sociaux et philosophiques de la santé mentale, ainsi que sur les droits et les besoins des personnes concernées.

      Points forts : + [00:02:34][^3^][3] La définition de l'antipsychiatrie * Un terme apparu en 1961 par David Cooper, un psychiatre réformiste * Un mouvement hétérogène, composé d'universitaires (Foucault, Deleuze, Goffman...) et de militants (psychiatrisés, survivants, ex-patients...) * Une critique politique, sociale et philosophique de la psychiatrie institutionnelle + [00:10:45][^4^][4] La recherche sur la psychiatrie * Les limites du modèle biomédical, qui réduit la souffrance humaine à des symptômes, des maladies et des traitements * Les effets néfastes de la psychiatrie sur les patients, notamment la stigmatisation, la violence, la perte d'autonomie et la chronicisation * Les alternatives possibles, comme la psychothérapie, la pair-aidance, les lieux de vie communautaires ou les approches transculturelles + [00:27:21][^5^][5] Le droit et la psychiatrie * L'évolution du droit du patient, grâce à l'influence de l'antipsychiatrie et à la protection constitutionnelle des libertés * Le rôle du juge des libertés et de la détention, qui contrôle les mesures d'hospitalisation sans consentement * Les difficultés de la pratique judiciaire, face à la complexité des situations, à la pression des experts et à la pénurie de moyens + [00:39:08][^6^][6] Les témoignages des patients * Les expériences vécues en psychiatrie, parfois bénéfiques, souvent traumatisantes * Les revendications des patients, comme le droit à l'autodétermination, le refus du diagnostic, le choix du soin ou la dénonciation des maltraitances * Les initiatives des patients, comme les associations, les collectifs, les médias ou les actions militantes

    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:52:27][^2^][2] :

      Cette vidéo présente deux outils pour évaluer le niveau de maturité d'un projet d'innovation sociale : le schéma du cycle de vie et la grille d'évaluation. Ces outils ont été co-construits avec des acteurs de l'écosystème de l'innovation sociale au Québec. Ils permettent de situer un projet dans les différentes phases du processus d'innovation sociale et d'identifier les indicateurs qualitatifs correspondants. La vidéo explique le contexte, les sources d'inspiration, la démarche de co-construction, l'organisation et l'utilisation des deux outils. Elle donne aussi un exemple concret d'application de la grille à un projet.

      Points saillants : + [00:00:08][^3^][3] Présentation du webinaire et des intervenants * Marie-Chantal Bach, directrice du RQIS * Gabriel Salathé-Beaulieu, animateur du webinaire * David Longtin, chercheur et présentateur des outils * Josée Baudoin, témoin d'un projet d'innovation sociale + [00:03:58][^4^][4] Contexte et objectifs du projet d'outils d'évaluation * Besoin exprimé par les acteurs de l'innovation sociale au Québec * Financement du ministère de l'Économie et de l'Innovation * Portage par imonovis, RQIS, CEDRIC et TIESS * Revue de littérature et groupes de discussion en 2021 * Co-construction de cinq outils avec une trentaine de partenaires en 2022 + [00:06:25][^5^][5] Sources d'inspiration et démarche de co-construction des deux outils présentés * Schéma du RQIS (2014) et revue de littérature (2021) comme points de départ * Deuxième groupe de travail avec six ateliers pour revisiter le schéma et élaborer la grille * Intégration des propositions et des tests des participants + [00:09:25][^6^][6] Organisation et utilisation du schéma du cycle de vie d'une innovation sociale * Quatre grandes phases : émergence, expérimentation, pérennisation ou changement d'échelle, institutionnalisation * Douze niveaux de maturité identifiés par des numéros et des lettres * Possibilité d'allers-retours, de rétroactions, de refocalisation ou de fin du projet * Correspondance avec la grille d'évaluation du niveau de maturité + [00:16:06][^7^][7] Organisation et utilisation de la grille d'évaluation du niveau de maturité d'un projet avec un potentiel d'innovation sociale * Version détaillée avec des indicateurs qualitatifs à vérifier par oui ou non * Version synthétique avec le critère principal de chaque niveau * Prise de notes pour documenter les éléments du projet qui justifient le niveau de maturité * Exemple d'application de la grille à un projet situé à la phase d'émergence + [00:22:22][^8^][8] Témoignage de Josée Baudoin sur l'utilisation de la grille pour son projet de médiation culturelle * Projet qui vise à favoriser l'accès à la culture pour les personnes en situation de vulnérabilité * Utilisation de la grille pour situer le projet à la phase d'expérimentation * Avantages de la grille : clarté, simplicité, adaptabilité, réflexivité * Limites de la grille : subjectivité, complexité, temporalité + [00:26:19][^9^][9] Période de questions et réponses avec les participants * Questions sur la définition de l'innovation sociale, la différence entre les phases, la durée du cycle de vie, etc. * Réponses de David Longtin, Gabriel Salathé-Beaulieu et Marie-Chantal Bach * Renvoi aux autres outils et au prochain webinaire

    1. les case ou care managers par exemple. Ce sont des professionnels qui accompagnent les patients (qui ont souvent de problèmes pour s'organiser du fait de leur pathologie ndlr) dans leur vie quotidienne, pour s'inscrire à la fac par exemple ou tout ce qui leur permet de mieux s'intégrer dans la société. De même, nous travaillons avec des pairs aidants et des familles aidantes qui apporte leur savoir d'expérience à celui des professionnels.
    1. Résumé de la vidéo de [00:00:00][^1^][1] à [00:22:00][^2^][2]:

      Cette vidéo est la première partie d'une conférence sur la physiopathologie des troubles du neurodéveloppement, organisée par l'Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod. La conférencière, Angela Sirigu, présente ses recherches sur les bases cérébrales et moléculaires des comportements sociaux et leur implication pour les troubles du spectre de l'autisme.

      Points clés: + [00:00:00][^3^][3] L'introduction de la conférence * Présentation des organisateurs, des invités et du sujet * Annonce du plan de la conférence et des intervenants + [00:04:41][^4^][4] La question de la représentation sociale * Définition du concept d'être social et de ses dimensions * Exemples de comportements sociaux chez les humains et les primates non humains * Illustration de l'influence des autres sur nos décisions et nos émotions + [00:10:01][^5^][5] Les bases cérébrales de la représentation sociale * Présentation du cortex orbitofrontal comme une région candidate pour le traitement de l'information sociale * Résultats d'expériences chez les singes macaques et les humains montrant l'activité de cette région en fonction du contexte social * Rôle du contact oculaire et de l'amygdale dans la perception des visages et des émotions + [00:15:01][^6^][6] Le substrat moléculaire de la représentation sociale * Présentation de l'ocytocine comme une molécule clé pour la modulation des comportements sociaux * Association entre les niveaux d'ocytocine et les traits de personnalité liés à la sociabilité * Implication de l'ocytocine dans le développement des neurones et la plasticité cérébrale

    1. 3:15 My technique would be to copy it, paste it on stackoverflow and ask if someone knows what it does.

      in south america, they would find the original author, drug him with scopolamine, and make him give out the original source code : D aka social engineering<br /> they use this method to steal crypto from wealthy smart asses, who believe their money is "safe"

      similar to the $5 wrench in the "security" xkcd https://xkcd.com/538/

      see also<br /> https://www.youtube.com/watch?v=XJwU8Hiq4HM<br /> Careful with the New Crime Wave of Latin America

      1:42<br /> Scopolamine is a drug<br /> that basically makes you into a little slave, into a little servant,<br /> and you'll do whatever the attacker wants.

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:56:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est une conférence organisée par l'Institut d'études avancées de Paris et l'École Pratique des Hautes Études sur le thème "Comment peut-on changer les systèmes urbains ?". Elle réunit deux intervenants : Stéphanie Vermeersch, sociologue et directrice adjointe scientifique à l'Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, et François Croquette, diplomate et directeur de la transition écologique et du climat à la Ville de Paris. Ils abordent les principaux défis et les actions concrètes liés à la crise climatique, à la crise sociale et à la crise sanitaire dans les villes.

      Points clés : + [00:03:04][^3^][3] Les défis des systèmes urbains * La croissance démographique et la densité urbaine * Les risques climatiques (îlots de chaleur, inondations, canicules, etc.) * Les inégalités sociales et spatiales * Les problèmes de mobilité et de pollution * Les menaces sanitaires et sécuritaires + [00:07:34][^4^][4] Les actions de la Ville de Paris * Le plan climat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et atteindre la neutralité carbone en 2050 * Les secteurs prioritaires d'intervention : le logement, l'alimentation, les transports, l'énergie * Les leviers d'adaptation et d'innovation : la végétalisation, le vélo, le télétravail, la rénovation thermique, les circuits courts, etc. * La coopération avec les autres acteurs : les citoyens, les territoires voisins, les partenaires internationaux + [00:41:51][^5^][5] Les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 * Un événement majeur et un défi logistique * Une opportunité pour accélérer la transition écologique * Un exemple de résilience et de solidarité

    1. Résumé de la vidéo [00:00:00][^1^][1] - [01:07:00][^2^][2] :

      Cette vidéo est un webinaire sur la coordination parentale, une pratique alternative de résolution des conflits pour les parents séparés en situation de haute conflictualité. Il s'agit d'un mode amiable centré sur les besoins des enfants, encadré par le tribunal et basé sur l'interdisciplinarité. La vidéo présente les origines, les principes, le déroulement et les résultats de la coordination parentale, ainsi que l'expérience d'une expérimentation menée à La Rochelle depuis 2021.

      Points forts : + [00:06:00][^3^][3] La coordination parentale : définition et historique * Née aux États-Unis dans les années 1990 * Développée dans une trentaine de pays * Vulgarisée par Lorraine Fillon et Dominique Dabate, formateurs québécois + [00:15:00][^4^][4] Le rôle du coordinateur parental : une posture pluridimensionnelle * Soutien, analyse, éducation, coordination, gestion de conflits, décision * Adaptation au contexte et aux besoins de chaque famille * Travail en partenariat avec les avocats et les autres professionnels + [00:28:00][^5^][5] Le déroulement d'une mesure de coordination parentale : les étapes clés * Proposition du juge à l'audience * Convention d'entrée en coordination parentale * Entretiens individuels et collectifs avec les parents et les enfants * Bilan intermédiaire et final transmis au juge + [00:35:00][^6^][6] Les résultats de la coordination parentale : les bénéfices pour les parents et les enfants * Amélioration de la communication, de la coparentalité, du respect du plan parental * Diminution des conflits, des recours au tribunal, du stress * Prise en compte des besoins et des intérêts des enfants * Satisfaction et adhésion des parents + [00:49:00][^7^][7] Les perspectives de développement de la coordination parentale en France * Formation des professionnels intéressés * Mise en réseau des acteurs * Recherche de financements * Création d'une plateforme nationale

      Résumé de la vidéo de [00:50:00][^1^][1] à [01:07:00][^2^][2] :

      Cette partie de la vidéo présente la coordination parentale, une pratique alternative de résolution des conflits pour les parents séparés qui sont en situation de haute conflictualité. La coordinatrice parentale, Marie-Clotilde, explique les origines, les principes, le déroulement, le rôle et les résultats de cette pratique, ainsi que son expérience sur La Rochelle. Elle répond également aux questions des participants sur les différences avec la médiation, le coaching, l'expertise, le coût, la formation, le cadre juridique et les limites de la coordination parentale.

      Points forts : + [00:50:00][^3^][3] La coordination parentale : origines et définition * Née aux États-Unis dans les années 1990 * Centrée sur les besoins des enfants * Encadrée par le tribunal * Interdisciplinaire et partenariale + [00:57:00][^4^][4] Le déroulement d'une mesure de coordination parentale * Proposée par le juge aux parents * Convention d'entrée signée par les parties * Entretiens individuels et collectifs * Bilan écrit transmis au juge + [01:01:00][^5^][5] Le rôle du coordinateur parentale * Soutenir, analyser, éduquer, coordonner, gérer les conflits * Avoir une formation et de l'expérience en médiation * Pouvoir prendre des décisions mineures si mandaté * Travailler en lien avec les avocats et les autres professionnels + [01:04:00][^6^][6] Les résultats de l'expérience sur La Rochelle * 50 situations orientées par les juges en 18 mois * 25 mesures mises en place * Satisfaction des parents, des enfants et des professionnels * Amélioration de la communication, de la coparentalité et du bien-être des enfants + [01:06:00][^7^][7] Les questions des participants * Différences avec la médiation, le coaching, l'expertise * Coût, financement, durée, fréquence des séances * Formation, supervision, réseau des coordinateurs * Cadre juridique, confidentialité, éthique, limites

    1. Belonging is one of the fundamental aspects of membership in a group

      And everyone experiences this differently. For example, I need to relate to people on a professional level before I'm comfortable relating to them on a personal level. Others need to connect personally before they connect on matters of content/learning, etc.

    1. Cette juge atypique, qui exerce en milieu rural, mise avant tout sur la prévention. Le Tribunal pour enfants de Coutances, en Normandie, nous ouvre ses portes. Trois familles sont auditionnées. Que va décider la Juge ? Que deviennent ces mineurs ? Deux jeunes dont Catherine de la Hougue s’est occupée témoignent de leur parcours. Une plongée dans l’univers de la Justice des mineurs avec des professionnels du département qui les prennent en charge pour leur donner « une seconde chance ».

      Titre original : Les enfants de la juge Un film d'Anne-Valérie Jara

      © 2012, Licensed by LUKARN

    1. Lorsque l’ASE, l’organisme en charge de la protection de l’enfance, que vous connaissez peut-être sous l’acronyme de la DDASS avant qu’elle ne change de nom, s’invite dans l’actualité, c’est souvent dans la rubrique des faits divers ou par le biais de témoignages tous plus choquants les uns que les autres. Ils font froid dans le dos et posent chaque fois les mêmes questions : Comment la protection de l’enfance en est-elle arrivée là ? Et surtout, est-elle encore capable d’assurer sa mission principale : celle de protéger les enfants ? Au-delà de ces faits divers qui défraient la chronique, on sait en réalité peu de choses sur l’Aide Sociale à l’Enfance ?

      Alors à Blast, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant le dimanche 20 novembre, nous avons voulu comprendre les rouages de ce service public pour le moins méconnu et défaillant, et nous intéresser en particulier à ceux qui sont au cœur de ce système, les travailleurs sociaux.

    1. Amélia est éducatrice parentale : elle soutient des familles pour les guider dans leur rôle de parents et assurer la protection des enfants pour éviter leur placement. Nous avons suivi pendant 7 mois le quotidien de deux familles. Celui de Jason, 9 ans, dont le père est SDF : « si j’avais une baguette magique, je souhaiterais qu’il arrête de boire ». Celui de Malya, 9 mois, et de ses parents, 19 ans, qui risquent de perdre sa garde.

    1. Quand l'enseignement est aussi un combat contre la misère sociale, les fractures familiales et leurs conséquences. Immersion dans le réseau d'éducation prioritaire Gérard Philipe à Soissons où la communauté scolaire est mise à rude épreuve.

    1. other cultures do not think this and that suggests that our sense of self is largely culturally constructed

      for - quote - Sarah Stein Lubrano - quote - self as cultural construction in WEIRD culture - sense of self

      quote - (immediately below)

      • It's just a weird fascination of our weird culture that
        • we think the self is there and
        • it's the best and most likely explanation for human behavior
      • Other people in other cultures do not think this
      • and that suggests that our sense of self is largely culturally constructed

      discussion - sense of self is complex. See the work of - Michael Levin and - https://jonudell.info/h/facet/?max=100&expanded=true&user=stopresetgo&exactTagSearch=true&any=michael+levin - Major Evolutionary Transition in Individuality - https://jonudell.info/h/facet/?max=100&expanded=true&user=stopresetgo&exactTagSearch=true&any=major+evolutionary+transition+in+individuality

  5. Jan 2024
    1. https://web.archive.org/web/20240131143357/https://infullflow.net/2024/01/een-stabiel-pseudoniem-levert-betere-discussie/

      Stable pseudonymity is helpful in maintaining civility. You can be anonymous, but you still have a reputation within a context or across several contexts. The mentioned article is based on Huffpost comment section account experiments. Strongly reminds me of Jimmy Wales on Wikipedia at Reboot7 in CPH 2005: [[Situationele identiteit vs absolute identiteit 20050621121100]] "I don’t need to know who you are exactly, as long as I am able to know you in Wikipedia. " I dubbed it 'situational identity' in 2005. The consistency of behaviour over time is enough for a reputation. This also connects to the importance of time dimension, Vgl [[Blogs als avatar 20030731084659]] where time is the key factor in id stability.

    1. Résumé vidéo [00:00:00][^1^][1] - [00:24:18][^2^][2]:

      Cette vidéo présente le travail de J-PAL Europe en matière d'expérimentation et d'évaluation des politiques publiques en France, notamment dans les domaines de l'éducation, de l'emploi et de la migration. Elle s'inscrit dans le cadre du 20e anniversaire de J-PAL, une organisation de recherche qui vise à réduire la pauvreté en s'appuyant sur des preuves scientifiques.

      Points forts: + [00:00:23][^3^][3] L'histoire et le contexte de J-PAL Europe en France * Créé en 2008 à l'École d'économie de Paris * Inspiré par la réforme constitutionnelle de 2003 qui permet l'expérimentation sociale * Impliqué dans des projets innovants comme le RSA, le fonds d'expérimentation pour la jeunesse ou le programme IDEE + [00:04:09][^4^][4] Le rôle de l'expérimentation dans les politiques publiques en France * Témoignage de Martin Hirsch, ancien haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté * Plaidoyer pour une culture de la preuve et de l'évaluation rigoureuse * Exemples de sujets sociaux qui mériteraient des expérimentations contrôlées + [00:21:01][^5^][5] La collaboration entre J-PAL Europe et Pôle emploi * Présentation de Bruno Crépon, chercheur au Crest et co-directeur du programme marché de l'emploi de J-PAL * Retour sur plusieurs expérimentations menées depuis 20 ans sur l'accompagnement renforcé, le coaching personnalisé ou le suivi intensif des demandeurs d'emploi * Discussion avec Cyril Nouveau, directeur des statistiques, des études et de l'évaluation de Pôle emploi, sur l'utilité et l'impact de ces expérimentations

      Résumé vidéo [00:24:20][^1^][1] - [00:48:08][^2^][2]:

      La deuxième partie de la vidéo parle des expérimentations et des évaluations menées par Pôle emploi pour améliorer l'accompagnement des demandeurs d'emploi et des entreprises. Le conférencier présente les résultats de plusieurs études qui utilisent des méthodes rigoureuses pour estimer les effets des dispositifs sur le retour à l'emploi, la satisfaction des usagers et la demande de travail.

      Points forts: + [00:24:20][^3^][3] L'impact de l'accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi * Une étude randomisée qui compare trois groupes : accompagnement standard, accompagnement renforcé par le secteur public (CVE) et accompagnement renforcé par le secteur privé (OPP) * Un effet positif et significatif de l'accompagnement renforcé sur le taux de retour à l'emploi, surtout pour le CVE * Un effet négatif sur les demandeurs d'emploi qui ne bénéficient pas de l'accompagnement renforcé, surtout dans les marchés déprimés + [00:32:01][^4^][4] L'impact de l'accompagnement des entreprises dans leur recrutement * Une étude randomisée qui compare deux groupes : entreprises prospectées et accompagnées par Pôle emploi et entreprises non prospectées * Un effet positif et significatif sur le nombre d'offres déposées à Pôle emploi et sur le nombre d'embauches en CDI * Un effet plus important pour les entreprises qui étaient déjà clientes de Pôle emploi + [00:36:00][^5^][5] Les perspectives de recherche pour améliorer les recommandations d'offres * Deux études en cours qui visent à personnaliser les offres proposées aux demandeurs d'emploi en fonction de leurs préférences ou de leurs caractéristiques * Une approche participative qui demande aux demandeurs d'emploi de pondérer les critères des offres (métier, salaire, localisation, etc.) * Une approche prédictive qui utilise les données administratives pour identifier les appariements réussis entre demandeurs d'emploi et offres

    1. Cette partie de la vidéo parle de la recherche expérimentale en éducation, en prenant l’exemple d’une intervention menée par l’association Énergie Jeunes dans des collèges de l’académie de Versailles. L’intervention vise à développer les compétences socio-émotionnelles des élèves, notamment leur estime de soi, leur persévérance et leur conception de l’intelligence. Les chercheurs ont évalué l’impact de l’intervention sur ces dimensions, ainsi que sur les résultats scolaires des élèves, en utilisant un protocole rigoureux avec un groupe de contrôle.

    1. As such, learners are encouraged to construct their own understandings and then to validate, through social negotiation, these new perspectives.

      I had to look up "social negotiation" to fully understand this sentence in context. From Fandom, "Social negotiation is a subset of the first class collaborative element, cultural negotiation, which is itself a subset of information exchange. The amount and type of social negotiation involved in a collaborative process is linked to the characteristics of the collaborative media and the participants." Here is the source if you are baffled with the language as I am: https://collaboration.fandom.com/wiki/Social_negotiation#:~:text=Social%20negotiation%20is%20a%20subset,collaborative%20media%20and%20the%20participants.

    1. The systems involvedare complex, involving interaction among and feedback between manyparts. Any changes to such a system will cascade in ways that are diffi-cult to predict; this is especially true when human actions are involved.

      Perhaps the evolution to solve AI-resistance (mentioned in https://hypothes.is/a/-JjZurr3Ee6EtG8G_Sbt8Q) won't be done at the level of the individual human genome, but will be done at the human society level genome.

      Political groups of people have an internal memetic genome which can evolve and change over time much more quickly than the individual human's genes would work.

    1. bien sûr on n'est pas très bon en terme de réussite scolaire mais on est un peu 00:03:41 dans la Grosse moyenne alors pas de aucune raison de jouer cocorico mais on n'est pas dernier là où on est dernier c'est sur le déterminisme social donc là effectivement on a un vrai problématique
    1. once you dissolve that boundary you can't tell whose memories or who's anymore that's kind of the big thing about um that that kind of memory wiping the the wiping the identity on these 00:06:18 memories is a big part of multicellularity

      for - key insight - multicellularity - memory wiping

      • key insight
        • individuals have information in their memories about survival
        • when they merge and join, they pool their information and you can't tell whose memories came from whom initially
        • this memory wiping is a key aspect of multcellularity

      investigate - salience of memory wiping for multicellularity - This is a very important biological behavior. - Perform a literature review to understand examples of this

      question - biological memory wiping - can it be extrapolated to social superorganism?

    2. you have the slime mold and you put a piece of oat which the Slime wants to eat

      for - individual or collective behavior - slime mold - prisoner's dilemma and slime molds - slime molds - me vs we - me vs we - slime molds - adjacency - slime molds - me vs we - multicellular organisms

      • quote
        • You have the slime mold and you put a piece of oat which the Slime wants to eat and
        • it starts to crawl towards that oat and then
        • What you can do is you can take a razor blade and just cut off that leading edge
          • the little piece of it that's moving towards the oat
        • Now as soon as you've done that
        • that little piece is a new individual and
        • it has a decision to make
          • it can go in and get the oat and exploit that resource and not have to share it with this giant mass of faizaram that's back here or
          • it can first merge back and connect back to the original mass
            • because they can reconnect quite easily and then they go get the oat
        • Now the thing is that the the payoff Matrix looks quite different because
        • when it's by itself it can do this calculus of "well, it's better for me to go get the food instead of and not share it with this other thing"
        • but as soon as you connect, that payoff Matrix changes because there is no me and you
          • there's just we and at that point it doesn't make any sense to the fact that
          • you can't defect against yourself so that payoff table of actions and consequences looks quite different
          • because some of the actions change the number of players and
          • that's really weird

      adjacency between - slime molds - me vs we -multicellular organisms - social superorganism and societal breakdown - adjacency statement - A simple slime mold experiment could make an excellent BEing journey - to demonstrate how multicellular beings operate through higher order organizational principle of collaboration that - keeps cells aligned with a common purpose, - but that each cellular unit also comes equipped with - an evolutionarily inherited legacy of individual control system - normally, the evolutionarily later and higher order collaborative signaling that keeps the multi-cellular being unified overrides the lower order, evolutionarily more primitive autonomous cellular control system - however, pathological conditions can occur that disrupt the collaborative signaling, causing an override condition, and individual cells to revert back to their more primitive legacy survival system - The same principles happen at a societal level. - In a healthy, well-functioning society, the collaborative signaling keeps the society together - but if it is severely disrupted, social order breakdown ensues and - individual human beings and small groups resort to individual survival behavior

    1. for - social transition - rapid whole system change - cosmolocal - cosmo-local - anywheres - everywheres - commons - Michel Bauwens - P2P Foundation - somewheres - meme - glocalization - meme - cosmos-localization

      summary - A good article introducing cosmo-localism as a logical vasilation of failed markets and states, swinging the pendulum back to the commons as a necessary precursor to rapid whole system change

    2. Cosmo-local identities. A new type of glue, based on the commons

      for - cosmo local identity - new social glue - cosmo local identity - new social laminin

      • What does contributing to a common mean?

      • Take permaculture as an example:

        • you stand with your feet in the mud, a metaphor for reconnecting with the land and the earth, without whose cultivation no one can survive.
        • The permaculturists’ heart is in their local community, but
          • their brain and
          • the other part of their heart
        • are in the commons of global permaculture.
        • They have extended their identity beyond the local,
          • acquiring a trans-local and trans-national identity.
        • They haven’t done so through an alienating concept of corporate globalisation,
          • like an uprooted elite individual,
        • but through deep participation in a true constructive community,
          • which is helping to solve the metacrisis that alienates most of us.
      • Cosmolocalism is synonymous with deep-rooted but extremely rapid global innovation
    1. les enfants de origine défavorisé ont moitié moins de chance d'entrer en seconde générale et technologique puisqu'ils sont 42 % à y rentrer que ceux dont 00:10:36 l'origine social est plus favorable ils sont 85 % à rentré les sociologues yel encelem mingi et Laurent Lardeux l'expliquent dans le livre génération désenchanté avoir des parents exerçant une profession libérale intellectuelle 00:10:49 ou scientifique prédispose à faire des études plus longues 70 % d'entre eux étudient ainsi jusqu'à leur 21 ans ce qui n'est pas le cas lorsqu'on est enfant d'agriculteur puisque que seulement 23 % d'entre eux étudient jusqu'à leurs 21 ans ou d'ouvriers non 00:11:02 qualifiés seulement 24 %. cette tendance inégalitaire s'accentue dans l'accès aux filières sélectiv moins d'un jeune sur 10 issu des 70 % des ménages les moins aisés entrent en master à l'opposé ils 00:11:15 sont plus d'un tiers à venir des 10 % les ménages les plus riches l'écart est colossal en une décennie les inégalités à l'école se sont considérablement aggravé en France selon le classement de l'OCDE alors que notre pays était déjà 00:11:29 le plus mauvais élève du fait de la forte corrélation entre origine sociale et résultats scolaires en France plus qu'ailleurs l'origine sociale détermine les résultats scolaires c'est que l'école ne parvient pas à réduire les 00:11:41 inégalités elle a plutôt tance à les amplifier par rapport à d'autres pays et les pays qui ont les meilleures performances moyennes sont aussi souvent des pays qui ont plutôt moins d'inégalité comme les pays du nord de l'Europe une tendance confirmée par le 00:11:54 rapport du knesco sur les inégalités scolaires réalisées en 2016 les auteurs y expliquent que non seulement l'école hérite d'inégalité familial mais qu'elle les amplifie favorisant un effet boule 00:12:06 de neige entre inégalité de résultats d'orientation de diplôme et d'accès à l'emploi après le diplôme à l'arrivée seul 18 % des élèves issus des familles les plus défavorisées ont un diplôme de 00:12:18 l'enseignement supérieur contre 68 % pour les enfants de cadre n'en jetez plus tous les chiffres montrent que les mécanismes de reproduction sociale en France aujourd'hui sont sont extrêmement puissants alors pourquoi de telles 00:12:31 inégalités et bien car l'école ne corrige pas tout le célèbre sociologue Pierre Bourdieu le montrait déjà dès les années 60 les individus sont dotés d'un capital économique social et culturel qui pèse tout au long de leur vie
    2. le milieu social a un fort impact sur 00:09:33 l'orientation à note égale un élève issu de milieu défavorisé a deux fois moins de probabilité d'accéder à une seconde générale ou technologique qu'un élève issu d'un environnement favorisé
    1. Even now, now, very now, an old black ramIs tupping your white ewe.

      Dehumanization and picturing the relationship as a horrid rape and beastiality between Desdemona and Othello, capturing the Social Identity Theory at its finest.

    2. you’ll have yourdaughter covered with a Barbary horse. You’ll have yournephews neigh to you. You’ll have coursers for cousinsand gennets for germans.

      The comparison of Black people to beastly beings, such as horses. It nearly shows a predatory danger for Desdemona like getting eaten up by wolves. He describes a human loving relationship as an animalistic dynamic

    1. We need to trigger exponential change across sectors and geographies by phasing out fossil fuels while taking advantage of positive social and economic tipping points.
      • for: quote - Johan Rockstrom, quote - positive tipping points, quote - social tipping points, social tipping points, stop, positive tipping points

      • quote: Johan Rockstrom

        • We need to trigger exponential change across sectors and geographies by phasing out fossil fuels while taking advantage of positive social and economic tipping points.
    1. there are certain areas within CSS that are reluctant to adopt rigorous scientific practices from other fields, which can be observed through an overreliance on passively collected data (e.g., through digital traces, wearables) without questioning the validity of such data.
    2. as Computational Social Science (CSS) grows up, it must strike a balance between its own practices and those of neighboring disciplines to achieve scientific rigor and refine its identity.
    1. computational social science as an interdisciplinary scientific field in which contributions develop and test theories or provide systematic descriptions of human, organizational, and institutional behavior through the use of computational methods and practices.
    1. The Evaporative Cooling Effect describes the phenomenon that high value contributors leave a community because they cannot gain something from it, which leads to the decrease of the quality of the community. Since the people most likely to join a community are those whose quality is below the average quality of the community, these newcomers are very likely to harm the quality of the community. With the expansion of community, it is very hard to maintain the quality of the community.

      via ref to Xianhang Zhang in Social Software Sundays #2 – The Evaporative Cooling Effect « Bumblebee Labs Blog [archived] who saw it

      via [[Eliezer Yudkowsky]] in Evaporative Cooling of Group Beliefs

    1. By its very nature, moderation is a form of censorship. You, as a community, space, or platform are deciding who and what is unacceptable. In Substack’s case, for example, they don’t allow pornography but they do allow Nazis. That’s not “free speech” but rather a business decision. If you’re making moderation based on financials, fine, but say so. Then platform users can make choices appropriately.
    1. you don't start a feminist revolution by arguing with your dad. (Marjorie laughs) He might be the one who needs to change, but that doesn't mean that you start there. 00:22:55 You start by talking to each other. We need to come together. We need to have solidarity.
      • for: system change - where to start

      • paraphrase

        • You don't start a feminist revolution by arguing with your dad. He might be the one who needs to change, but that doesn't mean that you start there.
        • You start by talking to each other. We need to come together. We need to have solidarity.
        • We need to have a common narrative and analysis and understanding of what's happening.
        • And I think a common understanding of pathways of change and we need that core nucleus of people who really are working for system change.
        • I think that's where we start. And hopefully, the narrative and the clarity that we can bring will be compelling enough that we will win more hearts and minds
      • comment

        • cascading social tipping points
      • for: COP28 talk - later is too late, Global tipping points report, question - are there maps of feedbacks of positive tipping points?, My Climate Risk, ICICLE, positive tipping points, social tipping points

      • NOTE

        • This video is not yet available on YouTube so couldn't not be docdropped for annotation. So all annotations are done here referred to timestamp
      • SUMMARY

        • This video has not been uploaded on youtube yet so there is no transcription and I am manually annotating on this page.

        • Positive tipping points

          • not as well studied as negative tipping points
          • cost parity is the most obvious but there are other factors relating to
            • politics
            • psychology
          • We are in a path dependency so we need disruptive change
      • SPEAKER PANEL

        • Pierre Fredlingstein, Uni of Exeter - Global carbon budget report
        • Rosalyn Conforth, Uni of Reading - Adaptation Gap report
        • Tim Lenton, Uni of Exeter - Global Tipping Report
      • Global Carbon Budget report summary

      • 0:19:47: Graph of largest emitters

        • graph
        • comment
          • wow! We are all essentially dependent on China! How do citizens around the world influence China? I suppose if ANY of these major emitters don't radically reduce, we won't stay under 1.5 Deg C, but China is the biggest one.
      • 00:20:51: Land Use Emissions

      • three countries represent 55% of all land use emissions - Brazil - DRC - Indonesia

      • 00:21:55: CDR

        • forests: 1.9 Gt / 5% of annual Fossil Fuel CO2 emissions
        • technological CDR: 0.000025% of annual Fossil Fuel CO2 emissions
      • 00:23:00: Remaining Carbon Budget

        • 1.5 Deg C: 275 Gt CO2
        • 1.7 Deg C. 625 Gt CO2
        • 2.0 Deg C. 1150 Gt CO2
      • Advancing an Inclusive Process for Adaptation Planning and Action

      • adaptation is underfinanced. The gap is:

        • 194 billion / year
        • 366 billion / year by 2030
      • climate change increases transboundary issues
        • need transboundary agreements but these are absent
        • conflicts and migration are a result of such transboundary climate impacts
        • people are increasing climate impacts to try to survive due to existing climate impacts

      -00:29:46: My Climate Risk Regional Hubs - Looking at climate risks from a local perspective. - @Nate, @SoNeC - 00:30:33 ""ICICLE** storyllines - need bottom-up approach (ICICLE - Integrated Climate Livelihood and and Environment storylines)

      • 00:32:58: Global Tipping Points

      • 00:33:46: Five of planetary systems can tip at the current 1.2 Deg C

        • Greenland Ice Sheet
        • West Antarctic
        • Permafrost
        • Coral Reefs - 500 million people
        • Subpolar Gyre of North Atlantic - ice age in Europe
          • goes in a decade - like British Columbia climate
      • 00:35:39

        • risks go up disproportionately with every 0.1 deg C of warming. There is no longer a business-as-usual option now. We CANNOT ACT INCREMENTALLY NOW.
      • 00:36:00

        • we calculate a need of a speed up of a factor of 7 to shut down greenhouse gas emissions and that is done through positive tipping points.

      -00:37:00 - We have accelerating positive feedbacks and if we coordinate policy changes with consumer behavior change and business behavior change to reinforce these positive feedbacks, we can help accelerate change in the other sectors of the global economy responsible for all the other emissions

      • 00:37:30

        • in the report we walk you through the other sectors, where their tipping points are and how we have to act to trigger them. This is the only viable path out of our situation.
      • 00:38:10

        • Positive tipping points can also reinforce each other
        • Question: Are there maps of the feedbacks of positive tipping points?
        • Tim only discusses economic and technological positive tipping points and does not talk about social or societal
  6. Dec 2023
    1. And now I will introduce a phrase,New Encyclopedism. I want to suggestthat something which for a time I shallcall World Encyclopedia is the meanswhereby we can solve the problem ofthat jigsaw puzzle and bring all the scat-tered and ineffective mental wealth ofour world into something like a commonunderstanding and into effective reac-tion upon our political, social, and eco-nomic life.

      Is it the dramatically increased complexity of a polity so organized that prevents it from being organized in the first place? If some who believe in conspiracies or who can't come to terms with the complexity of evolution and prefer to rely on God as a motivating factor similarly can't come to terms with such a complex society, could it be formed? Many today have issues with the complexity of international trade much less more complex forms of organization.

      Might there be a way to leverage "God" sociologically to improve upon this as the motivating force instead? Could that or something similar be a solution?

    2. I dislike isolated events anddisconnected details. I really hate state-ments, views, prejudices, and beliefsthat jump at you suddenly out of mid-air.

      Wells would really hate social media, which he seems to have perfectly defined with this statement.

    1. One could easily replace World War I and idea of war here with social media/media and the essay broadly reads well today.

    1. This leads to a sense of belonging, more trust and solidarity among each other.
      • for: community group - building social capital, recommunitifying the community, recommunitify the community

      new portmanteau: recommunitify - means to put community back in the world community, to build social capital in a community that is lacking it

    1. Untangling Threads by Erin Kissane on 2023-12-21

      This immediately brings up the questions of how the following - founder effects and being overwhelmed by the scale of an eternal September - communism of community interactions being subverted bent for the purposes of (surveillance) capitalism (see @Graeber2011, Debt)

    1. In my book Technology’s Child: Digital Media’s Role in the Ages and Stages of Growing Up, I explore how the design of platforms and the way people engage with those designs helps to shape the cultures that emerge on different social media platforms. I propose three layers for understanding this process.
    1. I think part and you see this kind of delicate dance that when things are going uh uh too slow so people vote in a more 00:25:29 liberal Administration that will speed things up and will be more creative Bolder in its social experiments and when things go too fast then you say okay liberals you had your chance now 00:25:41 let's bring the conservatives to slow down a little and and have a bit of of a breath
      • for: insight - conservative vs liberal - speed of sdopting social norm

      • insight

        • liberals are voted in to speed up adoption of a new social -
        • conservatives are voted in to slow down the acceptance of a social norm
        • paradoxically, humans have both a conservative and a liberal nature. We naturally have a tendency to both conserve and to try new things.
    2. what you see in a lot of modern politics is this delicate dance between conservatives and 00:24:40 liberals which I think that uh uh for many generations they agreed on the basics their main disagreement was about the pace that both conservatives and 00:24:52 liberals they basically agree we need some rules and also we need the ability to to change the rules but the conservatives prefer a much slower Pace
      • for: quote - social constructs - liberals and conservatives, social norms - liberals and conservatives, insight - social norms

      • in other words

      • insight

        • the tug of war between liberals and conservatives is one of the difference in pace of accepting new social norms
      • adjacency between

        • social norms
        • liberal vs conservative
        • stories
      • adjacency statement
        • When stories are different between different cultural groups, the pace of accepting the new social norm can need quite different due b to the stories being very different
    3. does your scholarship suggest why so many societies do that rather than 00:20:09 saying maybe we start with a Declaration of Human Rights today maybe we write a new one from scratch based on what we know today um because it's very difficult to reach an agreement between a lot of 00:20:21 people and also you know you need to base a a a a real Society is something something extremely complex which you need to base on empirical experience 00:20:34 every time that people try to create a completely new social order just by inventing some Theory it ends very badly you need on yes you do need the ability 00:20:46 to change things a long time but not too quickly and not everything at once so most of the time you have these founding principles and shr find in this 00:20:58 or that text also orally it doesn't have to be written down and at least good societies also have mechanisms to change it but you have to start from some kind 00:21:12 of of of of social consensus and some kind of of social experience if every year we try to invent everything from scratch then Society will just collapse
      • for: insight - creating new social norms is difficult

      • insight

        • creating new social norms is difficult because society is complex
        • society adheres to existing social norms. Adding something new is always a challenge
        • social norms are like the rules of a game. If you change the rules too often, it doesn't work. Society needs stable rules.
      • analogy: changing social norms, sports

        • changing social norms is difficult. Imagine changing the rules off a sports competition each time you play.
    1. What is needed is a breakaway group of nations willing to get serious about the climate emergency. Who would join it? Most of the world’s countries, potentially.
      • for: key point: alternative COP - breakaway group of nations, quote - alternative COP

      • quote

        • What is needed is a breakaway group of nations willing to get serious about the climate emergency. Who would join it? Most of the world’s countries, potentially.
      • author: Rupert Read
      • date: Dec 4, 2021

      • comment

      • suggestion
        • This could very well work. By applying social tipping point theory, a coalition of the willing could potentially accomplish a lot more than a coalition mired in friction.
        • There is enough capacity between 100 nation states willing to take far more aggressive measures than what a few petrostates of the COP convention continuously veto that it could bring about a social tipping point.
    1. Rupert Read has the best idea I have heard re international climate negotiations: countries that are serious should have their own conference where they collaborate on strong targets, plans, etc. Part of which should be recognising the dangers of remaining reliant on the petrostates, planning to transcend that reliance and sanctioning them
      • for: good idea - COP alternative, COP alternative - coalition of the willing, COP alternative - social tipping point, Rupert Read - alternative to COP

      • good idea: COP alternative

        • This could work based on the principle of social tipping points
        • The current COP pits the powerful incumbents of the old system delaying as long as possible rapid system change, these are the conservatives
          • This puts the liberals at distinct disadvantage from the conservatives because in a consensus reached agreement, the conservatives can veto any strong and binding language that represents rapid system change
        • In an alternative conference where the 100+ nation states are already in agreement, action in this smaller coalition OF THE WILLING, will lead to rapid action.
        • This could lead to breaking the threshold of system change via reaching the 25% social tipping point threshold
      • question: alternative COP

        • If an alternative COP was held, is the nation state the best level to approach?
        • What about a city level COP?
      • reference

    1. In the 18th century these expectations were reinforced by the widespread conviction that since nature herself (as Isaac Newton had shown) worked by invariable laws and not divine caprice, human affairs should also be conducted so far as was possible according to fixed and regular principles, rooted in rationality, in which the scope for arbitrariness was reduced to a minimum.

      Public increasingly expected reason and rational government

    2. The most powerful groups in society, in any case, had elaborated persuasive rationales for exemption. The clergy, a vast corporation drawing revenues from a sixth of the kingdom’s land, and creaming off, in the form of tithes, a notional tenth of the yield of the rest, paid no direct taxes on the grounds that it performed its service to society by praying and interceding with God. The nobility, the social elite which owned over a quarter of the land, levied feudal dues over much of the rest, and steadily sucked most of the newly rich into its ranks via ennobling offices, resisted the payment of direct taxes as well. Nobles, the argument went, served the kingdom with their blood, by fighting to defend it.

      Tax evasion of 1st and 2nd estates

    3. It was not that France lacked the resources to survive as a great power. Over the next generation the French would dominate the European continent more completely than they had ever done. It was rather that many of these resources were locked up by the system of government, the organization of society, and the culture of what revolutionaries would soon be calling the ancien régime, the old or former order. It took the Revolution to release them.

      Discontent with status quo and diminishing legitimacy

    4. Yet it was hard to see how a French king could keep up his international pretensions without some modification in his subjects’ time-honoured privileges and inequalities. Nowhere was the kingdom’s lack of uniformity more glaring than in the structure of privilege and exemption which gave each and every institution, group, or area a status not quite like any other.

      Privileges of stratified society